kelly

 
recherchez toutes les informations sur kelly
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page
  La page de kelly a été vue 11 830 fois.

En hommage à kelly


Il est né le :24/06/1992
Il nous a quittés le :15/04/1999
 



En hommage à kelly

tu es dans notre coeur pour toujours ma kelly les jours passent rien ne remplace le vide que tu as laissé nous t aimons




7 bougies

 
Déposé par colombine67 26/04/2019 07:02Déposé par colombine67 26/04/2019 07:02Déposé par colombine67 26/04/2019 07:02Déposé par rafia 25/04/2019 22:06Déposé par rafia 25/04/2019 22:06Déposé par rafia 25/04/2019 22:06Déposé par rafia 25/04/2019 22:06
 
 



1537 Fleurs

 
Déposé par rafia
Déposé par rafia
Seul. Mon compte💖 RAFIA💖fonctionne. Je suis désolé☹️Je ne peux déposer? Q'1 seul💐KISSES. Je T'M💖[ Maël)..
Déposé par goulou50
Déposé par goulou50
Le soleil s'est couché sur une vie bien remplie mais il continue de briller dans le jardin des souvenirs
Déposé par rafia
Déposé par rafia
Ton poteMaël🤠. Le retour des States🗽Tu💖 m'as manqué! KISSES[Maël)
Déposé par rafia
Déposé par rafia
Un envoi de gros câlins pour une brillante étoile
Déposé par goulou50
Déposé par goulou50
Je t'envoie ce joli bouquet fleuri de mille bisous
Déposé par rafia
Déposé par rafia
Tendresse pour un ravissant petit trésor
Déposé par goulou50
Déposé par goulou50
Je t'envoie un wagon de bisous
Déposé par BILLY2B
Déposé par BILLY2B
tendres pensees pour Kelly
Déposé par Pachkounet
Déposé par Pachkounet
Pour un inoubliable trésor... Mille bisouxx et câlins, Kelly.
Déposé par Cupidon
Déposé par Cupidon
Tendres pensées en ce triste jour anniversaire. Nous les reverrons tous un jour de l'autre côté, j'en suis certaine
Déposé par Sissi10
Déposé par Sissi10
une autre fleur pour toi bel ange qui n'est pas oublié ! mille caresses pour toi et amuse toi avec mes amours là haut au paradis des toutous !
Déposé par Evalain
Déposé par Evalain
Tendres pensées, doux museau
Déposé par isabeldehb
Déposé par isabeldehb
Douces pensées petit ange pour l'anniversaire de ton départ vers le paradis
Déposé par rafia
Déposé par rafia
Toutes mes pensées les plus douces en ce triste anniversaire
Déposé par goulou50
Déposé par goulou50
Douces pensées en ce triste anniversaire
Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21
J'ai mis dans ce bouquet mes plus tendres bisous et caresses pour enrober ton repos éternel de douceur. 🌺 🥀 🌼
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par choupinou
Déposé par choupinou
tendre pensées pour un joli coeur d'amour en ce jour de ton anniversaire et une bougie remplit de tendresse
Déposé par kropa
Déposé par kropa
Tendres pensées en ce triste jour, bisous petit ange
Déposé par mimo
Déposé par mimo

225 messages



Déposé par colombine67 le 12/04/2019  

Parfois, il n’y a simplement pas de mots pour exprimer l’horreur…
C’est dans le 9ème arrondissement de Paris, alors qu’elle marche tranquillement, qu’une femme entend des bruits venant d’entre deux poubelles. En s’approchant, la riveraine découvre avec horreur un petit animal dans une cage.
Dans un premier temps, la femme ne comprend pas de quel type d’animal il peut s’agir, mais en se rapprochant encore elle réalise qu’il s’agit d’un chiot dans un état absolument terrible. Agonisant, le petit chien n’est plus qu’une boule de poils ensanglantée. Une boule de poils qui a été abandonné entre deux poubelles et de nombreuses o*****s, comme un simple déchet.
Un chien gravement maltraité
Puccino, c’est son nom, n’a pas été simplement abandonné de la pire des façons. Il a aussi été sévèrement et très cruellement maltraité. Rasé à blanc pour être ensuite recouvert de teinture jaune, Puccino souffre d’une multitude de plaies ensanglantées et très infectées. Son corps est littéralement déformé une terrible infection.
Marquée à vie par ce qu’elle vient de voir et choquée, la femme se précipite au commissariat pour tenter de sauver le chiot. Les policiers contactent alors la Fondation Assistance aux Animaux qui intervient très vite sur place. Après un rapide examen du toutou, il ne fait aucun doute qu’il a été maltraité par des Hommes. Puccino est alors conduit en urgence chez le vétérinaire.
Une grande souffrance
Le vétérinaire confirme rapidement que le toutou souffre beaucoup à cause de ses nombreuses plaies et d’abcès. Il est alors endormi afin de pouvoir être soigné dans de bonnes conditions. C’est en examinant le chien de près que le vétérinaire fait un terrible constat : il a été torturé à coups de cigarettes, de taser et son corps a été perforé avec un outil.
Alors qu’il ne pèse que deux petits kilos, ce chien a souffert le martyre… Actuellement soigné, s’il se remet de ses blessures Puccino sera ensuite confié à la Fondation Assistance aux Animaux afin de pouvoir lui trouver ensuite la famille qu’il mérite.
Quant au(x) coupable(s) de cet acte atroce, un appel à témoins a été lancé afin que toute cette souffrance ne reste pas impunie.


Déposé par choupinou le 11/04/2019  

Les esprits des animaux,vos petits anges qui nous visitent nous donnent des signes de leur présence
de diverses façons: des lumières ou des appareils électroniques s'allument ou s'éteignent,nous avons
des sensations comme des chatouilles,des frissons,des frôlements,de la chaleur intense,(qu'on peut
ressentir sur ses genoux),des brises d'air frais alors que nous sommes a l'intérieur,des odeurs
familières de leur poils ou des senteurs de fleurs......
EXTRAIT du livre:les
animaux.....leur chemin vers l'autre monde de Laila Del Monte ,
je t'offre une petite bougie d'amour et de tendre câlinoux petit coeur


Déposé par colombine67 le 11/04/2019  

Quasimodo est un Berger allemand atteint d'une maladie osseuse rare. C'est l'un des rares cas au monde.
Quasimodo est un chien né malheureux. Et pour cause puisqu’il est né avec une maladie très rare : le short spine syndrome ou syndrome de la petite colonne vertébrale. Abandonné à cause de sa différence, il a été sauvé par des volontaires de Second Hand Hounds, dans le Minnesota. Il est l'un des rares chiens au monde atteint de cette maladie rare. En fait, seuls 13 chiens connus ont la même pathologie génétique.
L'histoire de Quasimodo
Quasimodo est un Berger allemand d'environ 5 ans qui a été abandonné en raison d'une maladie génétique affectant son dos : le syndrome de la petite colonne vertébrale. Cette maladie rend le corps arqué, comme s’il était bossu. Quasimodo a donc du mal à marcher, mais aussi à bouger sa tête correctement. Mais tout cela n’empêche pas Quasimodo d’avoir un caractère en or. En dépit de son état physique désastreux, Quasimodo s'est révélé être un chien sociable et doux.
Car même s’il est malade, Quasimodo ne souffre pas de son handicap si l’on en croit les vétérinaires.
Un nouveau départ
Touchées par l’histoire de Quasimodo qui a été largement partagée durant plusieurs mois, de nombreuses personnes ont proposé de l’adopter afin de lui offrir une belle vie, pleine d’amour.
Aujourd’hui, Quasimodo est un chien heureux qui partage même toutes ses aventures sur son compte Facebook ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne s’ennuie pas le moins du monde.


Déposé par colombine67 le 10/04/2019  

C’est toujours particulièrement triste quand la mort touche de si jeunes personnes qui avaient encore toute la vie devant elles.
Les faits se sont déroulés début avril à Dixon, Californie aux Etats-Unis.
C’était un lundi comme les autres. Jacob Hourmouzus et Jacob Schneider, deux lycéens âgés de 17 ans, s’amusaient à conduire des quads dans un verger près d’un canal d’irrigation avec deux amis, un garçon et une fille.
Le chien d’un de leurs amis s’est éloigné du groupe et a tenté de traverser le canal sur un petit pont métallique posé hasardeusement au-dessus de l’eau. Après quelques mètres, le toutou est tombé à l’eau et a été emporté par le courant.
Des actes héroïques
Les deux jeunes se sont empressés de sauter à l’eau pour sauver le chien de la noyade. Ils ont réussi à attraper le chien apeuré, mais sentaient qu’eux aussi se faisaient emporter par le fort courant. Ils ont donc fait ce que n’importe qui aurait fait dans cette situation : ils ont essayé de se raccrocher à un barrage métallique qui faisait aussi office de pont au-dessus du canal.
Malheureusement pour eux, ce barrage était électrique, et les deux garçons ont été immédiatement électrocutés. Impossible pour eux de relâcher le barrage, ni de se sortir de cette situation. Un de leurs amis a vu ce qu’il se passait et a sauté à l’eau pour les aider. Il a réussi à les éloigner du barrage avec le chien et les a sortis de l’eau pendant que leur amie appelait les secours.
Dans l’ambulance en route pour l’hôpital, on a tenté de maintenir les deux adolescents en vie, mais malheureusement, on a confirmé leur décès une fois l’ambulance arrivée aux urgences.
Un accident qui aurait pu être évité
Les familles de ces deux jeunes courageux sont inconsolables, et atterrés de la négligence dont a fait preuve la société responsable du canal d’irrigation. En effet, ces lieux dangereux étaient facilement accessibles du grand public et il n’y avait aucun panneau signalant que le barrage était électrique.
Le chien, quant à lui, a survécu à l’accident et a retrouvé sa famille qui est très secouée et attristée par les événements.
Que ces deux jeunes héros reposent en paix en sachant que leurs efforts ont permis de sauver la vie d’un chien.


Déposé par colombine67 le 09/04/2019  

Heureusement, ce brave toutou a eu droit à une seconde chance.
Afin de trouver le chien idéal, une famille a décidé de se rendre au sein d’un refuge pour faire connaissance avec plusieurs toutous. C’est alors qu’ils ont rencontré un adorable Golden Retriever. Une fois de retour à la maison avec l’adorable chien, tout se passe pour le mieux. Le chien se montre affectueux, joueur et semble adorer sa nouvelle vie. Il avait seulement une habitude un peu particulière.
Un chien qui ne dort pas (ou presque pas)
Chaque nuit, lorsque ses humains vont se coucher, le chien reste devant leur porte à les regarder. Jusqu’ici, rien de bien étrange. Mais ce qui l’est un peu plus, c’est que le chien était toujours au même endroit le lendemain matin pour le réveil de ses humains. Sur le pas de la porte en train de les fixer. Et cela tous les jours.
Rapidement, les maîtres commencent à trouver cela un peu étrange et s’inquiètent pour leur chien. Ils décident alors de l’emmener chez le vétérinaire pour parler de cette drôle d’habitude et le faire examiner. Une fois chez le vétérinaire, ce dernier examine le chien sous toutes les coutures et explique qu’il est en parfaite santé. Par contre, il est incapable de leur dire pourquoi le chien les regarde dormir toute la nuit. C'est un vrai mystère pour tout le monde...
Un vrai traumatisme
Pour en savoir plus, ils décident alors de se rendre au refuge où ils ont adopté leur chien afin de parler de cette habitude avec eux. Et c’est là que tout va s’éclaircir. Au refuge, ils apprennent que leur chien avait été drogué avant d’être abandonné. Une nuit, l’ancien propriétaire du chien l’a drogué pour le rendre inconscient. Le chien s’est ensuite réveillé au refuge, abandonné et seul. Depuis ce jour, il a peur de dormir car il ne veut pas être abandonné à nouveau.
Sous le choc de cette histoire, les nouveaux maîtres décident de faire comprendre à leur chien que jamais ils ne l’abandonneront. Pour ce faire, ils placent son panier juste à côté de leur lit. Et au bout de quelques jours, le miracle se produit. Le chien accepte de se coucher dans son panier et s’endort, rassuré.
Depuis, le toutou a pu dormir tous les soirs sur ses deux oreilles, sans avoir la crainte d'être abandonné ou maltraité. Une belle victoire pour toute la famille et pour ce chien qui a enfin la vie qu'il mérite depuis toujours.


Déposé par colombine67 le 08/04/2019  

Retrouvé abandonné au bord du canal de l’Ourcq (23/03/2019), dans l’est parisien, un chiot pas encore sevré a trouvé refuge et amour au sein du centre d’intervention et de secours de Claye-Souilly (Seine-et-Marne). Emus par sa mésaventure, les sapeurs-pompiers ont souhaité donner une seconde chance dans la vie à la petite femelle ! Ils se sont confiés à 30millionsdamis.fr.
C’est le coup de cœur du jour ! Alors qu’elle a sans aucun doute subi la lâcheté de l’abandon, la petite Perle fait désormais l’objet de toutes les attentions du centre d’intervention et de secours de Claye-Souilly (77). Sa vie n’a pourtant pas démarré sous les meilleurs auspices. Retrouvée par la police municipale au bord du canal de l’Ourcq le 23 mars 2019, la petite chienne – qui n’avait pas 4 semaines – n’était pas encore sevrée. La fourrière municipale indique alors aux secours que le chiot risque d’être euthanasié car il n’est pas assez autonome. La PM en réfère alors au chef des sapeurs-pompiers de Claye-Souilly (77), connaissant son attachement à la cause animale.
« Nous avons tous été profondément touchés par les déboires du pauvre animal, explique le lieutenant Olivier Grino, chef du centre. Cela ne se fait évidemment pas comme cela. Nous avons décidé d’en parler avec le président de l’Amicale des sapeurs-pompiers car il y a également une problématique financière. Et nous avons décidé conjointement d’adopter Perle. Nous lui avons trouvé ce nom car elle est une perle rare. »
La mascotte des soldats du feu
Ce labrador croisé Beauceron a en tout cas déjà conquis les 14 sapeurs-pompiers du centre et tous les volontaires ! « Chacun met la main à la ‘’patte’’ car elle n’est pas encore autonome, raconte le lieutenant Grino. Il y a des tours pour lui donner le biberon ! Elle se trouve aujourd’hui en bonne santé. Il va falloir penser à son éducation par la suite. » Pas question pour Perle de devenir un chien de travail. Mais elle restera auprès des soldats du feu. « C’est un peu la mascotte de la caserne, sourit le chef du centre. Elle met beaucoup de vie et de joie. »
La Fondation 30 Millions d’Amis s’émeut d’une telle chaîne de solidarité pour sauver ce petit chiot. « C’est un geste simple, estime pourtant Olivier Grino. C’est aussi important que de faire un massage cardiaque à quelqu’un en détresse. Son abandon, c’est quelque chose de très triste. Nous avons à cœur de donner l’exemple. »
Ce n’est pas la première fois que 30millionsdamis.fr met à l’honneur les pompiers de Seine-et-Marne ; le département avait décidé de décorer Dax et Diablo, deux bergers malinois de l’unité cynophile seine-et-marnaise il y a quelques mois.


Déposé par colombine67 le 07/04/2019  

Pour cette étude, un scientifique a analysé le sang de 10 chiens et chats pour mesurer la présence d’ocytocine, parfois appelée « hormone de l’amour », après avoir joué avec leurs maîtres pendant 10 minutes. Les résultats sont surprenants !
Les amoureux des chats diront que leurs matous les aiment plus que tout, et les amis des chiens soutiendront que ce sont les toutous les plus fidèles et affectueux ! Et si la science avait son mot à dire dans cet éternel débat sur l’amour que nous vouent nos animaux de compagnie ?
C’est le pari tenté par le Dr Paul Zak de la Claremont Graduate University pour le compte de la BBC dans le cadre de leur documentaire Cats vs Dogs.
Pour son étude, le scientifique a effectué des prises de sang auprès de 10 chiens et 10 chats avant et après les avoir fait jouer avec leurs maîtres pendant 10 minutes. Ainsi, il a pu mesurer la présence d’une hormone sécrétée par les mammifères au contact d’êtres aimés et autres éléments sensoriels agréables : l’ocytocine.
Selon le Dr. Zak, nous les humains produisons environ 15 à 25% d’ocytocine lorsque nous interagissons de manière agréable avec un inconnu, 25 à 50% lors d’une interaction avec quelqu’un qu’on connaît, et 50% ou plus lorsque nous parlons avec quelqu’un qu’on aime beaucoup, comme notre époux(se) ou notre enfant.
Lors de l’expérience menée sur les chiens et chats pour la BBC, les chiens avaient un taux d’ocytocine moyen de 57,2% après avoir passé 10 minutes à jouer avec leurs maîtres, contre 12% pour les chats.
Ainsi, les résultats indiquent que les chiens avaient en moyenne 5 fois plus d’ocytocine dans le sang que leurs homologues félins !
Sachant que les chats sont des animaux moins sociaux que les chiens et également plus territoriaux, les conditions de l’étude ont pu jouer en la défaveur des chats qui étaient analysés dans un environnement inconnu (le laboratoire) et non depuis le confort de leur canapé préféré à la maison. De même, il faut noter que l’étude n’a porté que sur 20 animaux, ce qui représente un échantillon très réduit.
De plus, il est toujours possible que d’autres facteurs que le temps de jeu passé avec leurs maîtres impactent le taux d’hormones des animaux analysés. Et enfin, n’oublions pas que les chiens et chats montrent leur affection différemment, et nous les humains ne savons pas toujours reconnaître ces signes !
Dans tous les cas, l’essentiel, c’est que nous aimons de tout cœur nos animaux et qu’en retour, ils font notre plus grand bonheur.


Déposé par colombine67 le 06/04/2019  

Le gilet bleu du chien, qui attestait de son statut particulier, n’a pas suffi pour entrer dans le tribunal malgré la législation en vigueur.
Pongo est un Labrador de trois mois qui est en formation pour devenir chien guide d’aveugle. Une étape phare de cette formation concerne la socialisation du chiot dans toutes sortes de situations, afin de le préparer à suivre le quotidien d’une personne déficiente visuelle.
Malheureusement, le 28 mars dernier, le toutou n’a pu entrer dans le Tribunal de Grande Instance de Lyon avec sa maîtresse d’accueil qui l’avait accueillie dans sa vie seulement deux semaines plus tôt.
Pourtant, les chiens guides d’aveugles bénéficient d’un statut particulier qui leur permet d’accéder à tous les lieux ouverts au public. Un fait trop souvent ignoré ou tout simplement refusé par les agents de sécurité et/ou les personnes responsables des lieux qu’ils protègent.
Lisez ou relisez notre article Chiens d'assistance et chiens guides : ce que dit la loi et comment elle est appliquée
La famille d’accueil de Pongo a partagé leur histoire sur le compte Facebook de l’Association de Chiens Guides d’Aveugles de Lyon et du Centre Est. Leur propos sont emprunts de tristesse et déception :
« Un tribunal n'est-il pas, par excellence un lieu public. Un lieu où la loi y est appliquée, respectée. Je trouve choquant et bien triste qu'un tribunal en France, en 2019, dans une grande ville comme Lyon ne respecte pas les lois. »
Depuis cet incident, le Tribunal de Grande Instance de Lyon a affirmé que leurs agents de sécurité vont suivre une nouvelle formation au sujet des chiens guides afin d’éviter que ce genre d’incident ne se reproduise.


Déposé par colombine67 le 05/04/2019  

Une belle revanche sur la vie
Tout a commencé lorsque l’ancien propriétaire de Dobby est arrivé dans un centre de vaccination. Immédiatement, tous les regards se sont tournés vers le toutou qui n’avait pratique pas de poils, la peau rouge et ne ressemblait plus du tout à un chien. Le coeur des employés s’est brisé en quelques secondes. Ils savaient qu’ils devaient agir et vite.
Un chien en grande souffrance
En janvier 2016, Sara Harper travaillait comme technicienne vétérinaire dans une clinique de vaccination à bas coût en Floride gérée par Concerned Citizens for Animal Welfare. Dès qu'elle a croisé le regard de Dobby, elle a compris que c'était sa mission d'aider à le guérir. La femme qui l'a amené a déclaré qu'il avait 5 ans - et que c'était la première fois qu'il était vu par un vétérinaire.
A la clinique, tout le monde était horrifié par l’état du pauvre toutou qui n’avait plus de poils, était dans un état de malnutrition avancé, avait les pieds ensanglantés à cause de ses ongles bien trop longs… Pire encore, sa peau était comme en sang.
Pour se justifier, la femme a expliqué qu’elle avait traité pendant des années son chien contre les puces en versant une poudre utilisée pour désinfecter les tapis. Choquée, Sara demande à la femme si elle ne veut pas lui laisser le chien, ce à quoi elle a répondu que oui. C’est ainsi que Dobby a été abandonné.
Un des vétérinaires travaillant également à la clinique ce jour-là a immédiatement laissé Harper emmener Dobby dans sa propre clinique, même si celle-ci était fermée ce jour-là, afin qu'ils puissent commencer à le traiter aussi rapidement que possible. Reconnaissant de voir que quelqu’un s’occupait enfin de lui, Dobby s’est laissé faire sans jamais se plaindre durant tous les soins, même les moins agréables.
Un nouveau départ
Dobby a ensuite été pris en charge par l’association Pawsibility Rescue qui durant des mois a fait tout son possible pour l’aider et le soigner. Petit à petit, le toutou a repris du poil de la bête et montré à tout le monde combien il voulait se battre. Même s’il était encore loin d’être adoptable, Dobby a rapidement trouvé sa nouvelle famille en la personne de Liz Ford. Après avoir adopté un des chiens du refuge, Liz est tombée aussi sous le charme de Dobby et a décidé de lui offrir une chance et son amour.
C’est 4 mois plus tard que Liz a pu ramener Dobby dans sa maison.
Dobby est aujourd’hui recouvert d'une fourrure blanche et moelleuse et ne ressemble en rien au chien qui a été amené à la clinique il y a de nombreuses années. Il adore jouer et rend sa famille très heureuse.


Déposé par colombine67 le 04/04/2019  

C'est avec une indignation légitime que la Fondation 30 Millions d'Amis est en train de tout faire pour alerter et agir au sujet de cette vente aux enchères révoltantes.
Les animaux ne sont pas des objets qui peuvent être venus aux enchères par lots. Scandalisée par une vente aux enchères annoncée il y a quelques jours de cela suite à la fermeture d'un élevage en Mayenne, la Fondation 30 Millions d'Amis a décidé d'agir, et vite.
Une annonce qui a été faite dans la catégorie Matériels professionnels du site qui annonce la vente !
Une indignation nécessaire et légitime
« C’est honteux et extrêmement choquant ! s’indigne Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Nous nous sommes battus pour que les animaux soient enfin reconnus comme des ‘’êtres vivants et sensibles’’ en 2015 et non plus comme des ‘’biens meubles’’ et aujourd’hui on s’apprête à vendre ces chiens aux enchères comme de vulgaires objets. Ce n’est évidemment pas concevable et nous avons sollicité les autorités en leur proposant une alternative. Nous avons la capacité de prendre en charge ces chiens et de leur trouver de bonnes familles. »
Un appel entendu sur les réseaux sociaux où tout le monde s'indigne de voir des êtres vivants traités comme de vulgaires objets de marchandise. Que deviendront ces chiens acheté àa la va-vite ? Et ceux qui n'ont pas trouvé preneur ?
Une solution proposée
La Fondation 30 Millions d'Amis a non seulement interpellé au sujet de cette vente et de la façon dont les animaux sont une fois de plus traités, mais elle a aussi proposé une solution : prendre en charge les 300 chiens plutôt que de les voir vendus à n'importe qui.
La vente est prévue pour le 9 avril prochain.


Déposé par colombine67 le 03/04/2019  

Le vendredi 29 mars 2019, lors de la séance solennelle du deuxième colloque sur la personnalité juridique de l’animal qui s’est tenu à la Faculté de droit de l’Université de Toulon (France), les chercheurs en droit, Louis Balmond, Caroline Regad et Cédric Riot, ont proclamé officiellement la Déclaration de Toulon.
Cette déclaration fait suite au manifeste de Cambridge, signé le 7 juillet 2015 par 13 représentants d’institutions scientifiques telles que Caltech, le MIT ou l'Institut Max Planck. Faisant état des avancés des connaissances sur le comportement et la conscience animale, elle met en avant l’état de conscience et la sensibilité animale.
L’animal, cette « chose » sensible ?
En France, nous disposons depuis février 2015, de l’article 515-14, qui apporte un nouveau regard sur l’animal : « Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité. Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens. ».
Les Dr Regad et Riot qualifient ce droit animal de « schizophrène », en ce sens que le texte de loi affirme la sensibilité animale, mais le place sous le régime des biens dans la même phrase. Les chercheurs travaillent alors à donner une personnalité juridique à l’animal, ce qui lui permettrait de recevoir des droits et faire évoluer cette législation en leur faveur.
Leurs travaux sont présentés au cours de trois colloques, portant sur trois catégories différentes d'animaux :
L’animal de compagnie : colloque du 29 mars 2018
les animaux liés à un fonds (de rente, de divertissement, d’expérimentation) : colloque des jeudi 28 et vendredi 29 mars 2019
les animaux sauvages
L'objectif de ces travaux est de doter l'animal d'une personnalité juridique, ce qui permet alors de lui écrire des droits. La proposition des deux enseignants-chercheurs consiste à ajouter une subdivision aux personnes physiques : les personnes humaines, et les personnes non humaines.
Ces modifications permettraient de donner des droits aux animaux, mais pas qu'à eux. La notion de personne non humaine permet de faire entrer dans nos textes des notions écologiques, comme un droit donné à un végétal, une forêt ou un territoire à préserver, une ressource naturelle… pour sa sauvegarde et sa préservation.
La déclaration de Toulon
La déclaration de Toulon vient alors comme une réponse à la déclaration de Cambridge. Elle vise à insuffler les changements juridiques nécessaires à la cohérence du droit des animaux. Elle a une vocation générale et universelle.
PRÉAMBULE :
Nous, universitaires juristes, participant à la trilogie de colloques organisés au sein de l’Université de Toulon sur le thème de la personnalité juridique de l’animal.
Considérant les travaux réalisés dans d’autres champs disciplinaires notamment par les chercheurs en neurosciences.
Ayant pris connaissance de la Déclaration de Cambridge du 7 juillet 2012 par laquelle ces chercheurs sont parvenus à la conclusion que « les humains ne sont pas les seuls à posséder les substrats neurologiques de la conscience », ceux-ci étant partagés avec les « animaux non-humains ».
Regrettant que le droit ne se soit pas saisi de ces avancées pour faire évoluer en profondeur l’ensemble des corpus juridiques relatifs aux animaux.
Notant que dans la plupart des systèmes juridiques, les animaux sont encore considérés comme des choses et sont dépourvus de la personnalité juridique, seule à même de leur conférer les droits qu’ils méritent en leur qualité d’êtres vivants.
Estimant qu’aujourd’hui, le droit ne peut plus ignorer l’avancée des sciences pouvant améliorer la prise en considération des animaux, connaissances jusqu’ici largement sous-utilisées.
Considérant enfin que l’incohérence actuelle des systèmes juridiques nationaux et internationaux ne peut supporter l’inaction et qu’il importe d’initier des changements afin que soient prises en compte la sensibilité et l’intelligence des animaux non-humains.
**
Déclarons,
Que les animaux doivent être considérés de manière universelle comme des personnes et non des choses.
Qu’il est urgent de mettre définitivement fin au règne de la réification.
Que les connaissances actuelles imposent un nouveau regard juridique sur l’animal.
Qu’en conséquence, la qualité de personne, au sens juridique, doit être reconnue aux animaux.
Qu’ainsi, par-delà les obligations imposées aux personnes humaines, des droits propres seront reconnus aux animaux, autorisant la prise en compte de leurs intérêts.
Que les animaux doivent être considérés comme des personnes physiques non-humaines.
Que les droits des personnes physiques non-humaines seront différents des droits des personnes physiques humaines.
Que la reconnaissance de la personnalité juridique à l’animal se présente comme une étape indispensable à la cohérence des systèmes de droit.
Que cette dynamique s’inscrit dans une logique juridique à la fois nationale et internationale.
Que seule la voie de la personnification juridique est à même d’apporter des solutions satisfaisantes et favorables à tous.
Que les réflexions concernant la biodiversité et l’avenir de la planète doivent intégrer les personnes physiques non-humaines.
Qu’ainsi sera souligné le lien avec la communauté des vivants qui peut et doit trouver une traduction juridique.
Qu’aux yeux du droit, la situation juridique de l’animal changera par son exhaussement au rang de sujet de droit.
Si vous souhaitez en savoir plus sur la législation encadrant les animaux, les docteurs Regad et Riot, enseignants-chercheurs à la faculté de Toulon, proposent un diplôme d’université sur le droit des animaux. Vous pouvez également retrouvez l'ensemble de leur travaux dans leur livre, La personnalité juridique de l'animal.


Déposé par colombine67 le 02/04/2019  

À Marseille, deux policiers de la brigade canine souhaitent que leurs collègues à quatre pattes prennent leur retraite dignement. 15 000 euros ont été récoltés pour leur offrir une maison pour un repos bien mérité.
Les chiens aussi ont le droit d'avoir une retraite digne de ce nom. À Marseille, ça pourrait peut-être le cas... Deux policiers de la brigade canine veulent offrir une retraite à leurs compagnons. Grâce à une cagnotte en ligne, environ 15.000 euros ont déjà été récoltés pour une maison de retraite pour chiens.
Erros, le chien policier qui a ému ses collègues
Grâce à Erros, ses collègues pourraient avoir une retraite bien méritée. Ce chien policier a ému la brigade de Marseille qui veut mettre en place une maison de retraite pour leurs collègues.
Stéphane de Mendonsa et Cédric Goulard, tous deux conducteurs cyno-techniciens dans la police nationale, lui ont déjà construit un abri sur un terrain jouxtant le chenil du Centre régional de formation des unités cynotechniques de Cabriès (Bouches-du-Rhône).
Les deux hommes ont d'ailleurs déclaré à RTL au sujet d'Erros : « il a servi la France pendant six ans, il a le droit à une fin heureuse !».
Un terrain leur a été cédé par la police où ils ont pour projet de faire construire un chenil de 4 box et une infirmerie. Le but étant d'offrir une retraite à ces canidés méritants.
Généralement, après 6 ans de bons et loyaux services, ces derniers sont placés en famille d'accueil. Mais il reste des exceptions, prenons le cas d'Erros, ce bon toutou policier est « très imprévisible et donc dangereux », il est donc impossible de le caser dans une famille d'accueil. D'où cette solution de secours qui permettra aux collègues de rester proche d'eux, même s'ils sont retraités.
Objectif : atteindre les 40 000 euros
Ces chiens travaillent aussi dur que leurs collègues humains, ils enchaînent même des horaires de nuit pour ensuite dormir au chenil. D'ailleurs les policiers en profitent pour les promener et les nourrir durant leur temps libre. Une belle relation s'est installée entre les deux équipes. C'est pour cette raison que les fonctionnaires veulent les garder près d'eux et les récompenser pour leur loyauté et leur courage. Les policiers ont besoin de 40.000 euros pour financer l'opération "Un toit pour Erros". Ils ont déjà obtenu près de 15.000 euros grâce à une cagnotte participative sur Leetchi.com.


Déposé par colombine67 le 01/04/2019  

Après des mois d’errance, cette petite chienne a enfin été adoptée et sa réaction ne laisse personne indifférent.
C’est au Beaumont Animal Shelter aux États-Unis que s’est déroulée cette magnifique histoire qui ne pourra pas ne pas vous faire sourire.
Une chienne errante sauvée et souriante
Trouvée dans la rue après des mois et des mois d’errance et de souffrance, Little Layla a été prise en charge par un refuge. Immédiatement, la chienne s’est révélée être très timide et apeurée. Sans doute était-elle encore un peu méfiante.
Et un matin, tout a changé. Lorsqu’un employé du refuge a ouvert la porte de sa cage, la chienne a visiblement compris qu’elle n’avait plus rien à craindre. Elle s’est alors détendue et mise à sourire. Un vrai beau sourire qui fait chaud au cœur.
Touché par ce moment pas comme les autres, un vétérinaire du refuge a filmé toute la scène et a décidé de la partager sur les réseaux sociaux. Et en quelques heures, le magnifique sourire de Little Layla s’est répandu comme une trainée de poudre. La meilleure chose qui pouvait arriver à cette petite chienne.
Une adoption bien méritée
C’est précisément en voyant cette vidéo que Nicole a eu un énorme coup de cœur pour la petite chienne qu’elle a décidé d’adopter. Comme elle, des milliers de personnes avaient proposé d’accueillir la petite boule de poils.
Chez Nicole, Little Layla n’était pas seule puisque deux autres chiens et trois chats vivent aussi dans la maison ! Une famille XXL pour la belle Layla qui le mérite bien. Et si l’on en croit Nicole, Layla sourit même quand elle dort maintenant.


Déposé par colombine67 le 31/03/2019  

Une rencontre sous le signe du destin.
En rentrant chez lui dans le Missouri après une expédition de pêche dans l'Arkansas, un homme nommé Bill s'est arrêté afin de jeter des o*****s et d'utiliser les toilettes. Comme il n’en avait pas pour longtemps, l’homme a laissé sa portière ouverte. Mais en revenant à son véhicule, il a eu une surprise de taille.
Sur le siège était installé un toutou !
Une chienne qui a besoin d’aide
Rapidement, Bill constate que la pauvre chienne est affamée et n’a que la peau sur les os. N’ayant pas grand-chose sous la main, Bill lui offre quelques Rice Krispies. La chienne s’est précipitée sur ce festin et Bill a compris qu’elle avait réellement besoin d’aide.
Ayant l’habitude de recueillir des animaux dans le besoin, Bill a envoyé la photo de la chienne à son épouse qui a tout de suite accepté de l’adopter. Car il ne faisait aucun doute qu’elle n’avait pas de famille. Ils ont alors décidé de la nommer River.
Une fois arrivé à son domicile, Bill a présenté la chienne à sa famille mais River s’est montrée un peu timide. Fort heureusement, cela n’a pas duré et la chienne s’est rapidement liée d’amitié avec ses nouveaux frères et sœurs canins.
Une nouvelle vie pour River
Le lendemain, River a été conduite chez le vétérinaire afin d’être examinée. Le vétérinaire a alors découvert qu’elle souffrait de vers du cœur et qu’elle avait des blessures sur le corps. Rien d’insurmontable heureusement.
Aujourd’hui, River va beaucoup mieux et c’est une chienne bien dans ses pattes dans sa nouvelle famille pour la vie où elle semble très heureuse. Lorsque River a sauté dans cette voiture, elle a choisi sa nouvelle vie et elle et sa famille ne pouvaient être plus ravies de cette décision.


Déposé par colombine67 le 30/03/2019  

Un vol sans doute pas réellement mal intentionné.
Il y a environ une semaine de cela, aux Sables-d'Olonne, une sexagénaire contacte la police suite à la disparition de son chien prénommé Noisette. Le toutou était sagement dans son jardin quand il a disparu sans laisser de trace.
Un vétérinaire aux bons reflexes
Face à l’absence de pistes, la police locale doute un peu de pouvoir rapidement mettre la main sur Noisette. C’est pourtant bel et bien ce qu’il va se passer. Et cela grâce à l’aide d’un vétérinaire qui a appelé pour signaler un jeune adolescent de 16 ans avec un chien visiblement pas à lui. En effet, le jeune homme est allé chez le vétérinaire pour demander si le chien en sa possession était ou non pucé. Une question qui interpelle car elle est souvent posée par les trafiquants avant de revendre l’animal.
Alerté par l’appel du vétérinaire, l’adolescent prend la fuite, mais les agents de police retrouvent rapidement sa trace et récupère Noisette qui va très bien.
Face aux policiers, le jeune homme de 16 ans explique alors avoir dérober Noisette car il avait du mal à se remettre de la mort de son chien et était tombé sous le charmé du toutou. Il avait par ailleurs indiqué à ses parents avoir simplement trouvé le chien.


Déposé par colombine67 le 26/03/2019  

Coucou mes amis(es)
c'est moi Toscane, ma maman ne pourra pas venir pendant plusieurs jours car elle sera sans ordinateur, le technicien va le chercher cet après-midi mais on ne sait pas encore quand elle va le récupérer, espérons vite
ça sera soit ce vendredi ou le vendredi de la semaine prochaine
je vais le mordre si ça dure encore plus longtemps
je vous dis à bientôt


Déposé par colombine67 le 25/03/2019  

Un véritable héros sur pattes.
C’est le 10 mars dernier dans la ville de Houston que se sont déroulés les faits. Ce jour-là, Laura Martinez organisait une fête d’anniversaire pour sa plus jeune fille. Une occasion qui aurait dû être joyeuse et pleine de vie.
Mais un drame est venu tout bouleverser.
Un cambriolage et des tirs
La veille de cet anniversaire, un adolescent était venu cambrioler la maison de Laura Martinez. Cette dernière s’était ensuite rendue à son domicile afin de récupérer ses affaires. C’est ce même ado qui est revenu le lendemain durant la fête d’anniversaire, cette fois avec une arme.
Sans réfléchir, le jeune homme commence à ouvrir le feu. Dans un premier temps, il a tiré sur le fils aîné de Laura Martinez à plusieurs reprises. Voulant défendre sa famille, le chien prénommé Zero a sauté sur l’agresseur qui lui a tiré dessus avant de viser la fille de Laura Martinez. Le chien, blessé, est alors intervenu une seconde fois, se faisant toucher à mort.
Désormais, toute la famille est traumatisée car le coupable n’a pas encore été arrêté. Quant à Zero, il est mort en protégeant les siens et sa famille compte bien lui offrir un très bel enterrement afin de le remercier une dernière fois pour son courage et son dévouement.


Déposé par colombine67 le 24/03/2019  

Ivor, un adorable chien sourd âgé de seulement 10 mois, a été abandonné par 5 familles successives avant de trouver la personne qui l’aimerait pour toujours.
Il faut le savoir, adopter un chien avec un handicap implique certaines responsabilités ! Pourtant, 5 familles à la suite ont adopté et abandonné le petit Ivor en moins de 10 mois. Ils ont certainement dû tomber sous son charme sans se rendre compte du travail de dressage qu’impliquerait la vie avec un chien sourd.
Mais Ivor avait seulement besoin d’un maître qui s’occupe de lui avec patience, intelligence et bienveillance. Heureusement pour lui, c’est ce qu’il a trouvé le jour où Ellie Bromilow l’a adopté.
Ellie a continué le bon travail des bénévoles de la RSPCA au Royaume-Uni en apprenant à son chien des commandes issues du langage des signes !
Après tout, si cela fonctionne pour les humains, pourquoi pas pour les chiens ?
Les bénévoles du refuge avaient déjà appris les commandes « assis » et « viens » au toutou, et sa nouvelle maîtresse a pris le temps de lui apprendre « coucher », « pas bouger », « c’est fini » et même « roule » !
Le toutou a les autres sens très développés, notamment l’odorat : il adore les jeux olfactifs que sa nouvelle maîtresse lui propose pour le stimuler intellectuellement. Et même si Ivor ne l’entend pas, Ellie avoue volontiers qu’elle papote souvent avec lui malgré tout ! Qu’ils passent encore de longues années à communiquer ainsi ensemble dans la joie et la bonne humeur.


Déposé par colombine67 le 23/03/2019  

Plus besoin de débattre, on sait désormais que les chiens sont plus aimés que les chats ! Tout est une histoire de contrôle et c'est une étude qui le prouve.
Plusieurs études nous ont souvent démontré que, nous, humains, préférerions la compagnie des canidés à celles de nos amis les félins, sans jamais en expliquer la raison. C'est un peu comme les enfants, on sait lequel on aime le plus mais on n'ose pas trop le dire... Et bien désormais, grâce à une étude américaine menée par Colleen Kirk à la New York Institute of Technology, vous avez une vraie raison de préférer votre chien à votre chat, alors arrêtez de culpabiliser !
Une histoire de contrôle
Selon une chercheuse, c'est une question d'ordre psychologique. Tout comme en amour, on tient plus à quelqu'un ou a quelque chose, lorsqu'on a l'impression ou lorsque l'on sait qu'on le possède. Et ce sentiment de possession s'accroît quand on pense contrôler la chose ou la personne.
Alors si vous appliquez cette psychologie à vos animaux de compagnie et à vous-même, le constat est évident. On sait tous que le félin est plus libre et a moins besoin de notre attention, déjà il n'attend pas après nous pour faire ses besoins. Du coup, la scientifique a essayé de déterminer si cette sensation de contrôle était plus intense chez les propriétaires de chats ou de chiens et si cela avait des conséquences sur l'attention qu'ils portaient à ces derniers.
Pour avancer dans la recherche, deux questions aux propriétaires d'animaux de compagnie se sont imposées : ont-ils le sentiment de contrôler leur animal ? Acceptent-ils de dépenser beaucoup d'argent pour leur santé ? Ces deux interrogations permettent de différiencer la notion d'amour et celle de contrôle.
Résultats : les maîtres et maîtresses qui dépensent plus d'argent pour leur animal sont ceux qui pensent les contrôler. Et ceux-ci sont le plus souvent des propriétaires de chiens.
Le constat va encore plus loin, car en effet, si nous avons une préférence plus appuyée pour le chien c'est parce que nous avons l'impression d'avoir plus de contrôle sur lui que sur le chat.
Peut-on donc vraiment dire que nous sommes plus canidés que félins ? La réponse est non, encore une fois, il suffit de différiencer deux choses importantes dans les relations homme-animal ou humaines : l'amour et le contrôle. Ici, ce n'est pas une question d'amour mais de contrôle, on pense aimer d'avantage une chose que l'on possède plus.


Déposé par colombine67 le 22/03/2019  

Jugé pour avoir tué son chien et avoir garder d’autres chiens dans des conditions déplorables, l’homme a tenté de se défendre.
Tout commence à Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence) lorsqu’un passant contacte le commissariat pour reporter qu’un homme vient de tuer son chien d’un coup de fusil. Rapidement, les policiers se rendent sur place et découvrent l’inimaginable.
Une scène à peine soutenable
Sur place, les policiers découvrent cinq chiens en très mauvaises santé. Ils n’ont pas de niche, rien à manger ni boire et sont très maigres. Les policiers questionnent alors l’homme de 36 ans au sujet du chien qui vient d’être abattu. Ce dernier répond qu’il était agressif. Ce sont finalement une vingtaine d’armes qui seront retrouvées au domicile de l’accusé, parmi lesquelles deux qui n’étaient pas déclarées.
Les deux chiens les plus maigres ont été pris en charge par une association.
Une défense révoltante
Face au tribunal, l’accusé expliquera qu’il n’avait pas les moyens de soigner ses chiens. Le procureur de la République de son côté, a évoqué un « camp de concentration pour animaux » à cause du manque de soins apportés aux animaux et a réclamé six mois de prison avec sursis, l’interdiction de posséder un animal durant cinq ans et le retrait du permis du chasse.
Finalement, l’homme sera condamné à six mois de prison avec sursis, une interdiction totale de posséder un animal ou une arme durant cinq ans, un retrait du permis de chasse et une amende d’un peu plus de 2000 euros.


Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie

Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

























Poster un message ou bien Déposer une fleur

Retourner en haut