Alaska

 
recherchez toutes les informations sur Alaska
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page
  La page de Alaska a été vue 1 163 fois.

En hommage à Alaska

Race :HUSKY   HUSKY sur google
Il est né le :--/--/----
Il nous a quittés le :22/11/2018
 





87 Fleurs

 
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Je t’aime
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par lili2248
Déposé par lili2248
Par une douce brise du vent je t'envoie des gros bisous
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par lili2248
Déposé par lili2248
💖💖💖💖💖 Mes Fleurs d'Amour 💖💖💖💖
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par lili2248
Déposé par lili2248
repose en paix petit coeur
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par maline
Déposé par virginie1405
Déposé par virginie1405
Déposé par coldany
Déposé par coldany
reposes en paix près de mon bonhomme
Déposé par maline
Déposé par maline

36 messages


Déposé par Biscuit le 28/12/2018  
Mon ami à quatre pattes
Mon chien s’en est allé à l’aurore d’un jour
Vers le lieu mystérieux d’où l’on ne revient pas.
C’était mon compagnon, mon ami de toujours
Et comme les humains il connut le trépas.
La maison désormais se retrouve sans lui.
Il repose en forêt sous les feuilles jaunies.
Plus jamais son accueil, son regard tendre et doux
Ses jappements de joie, son amour un peu fou !
Je garderai toujours le souvenir ému
De cet ami charmant et à jamais perdu.
Et je comprends très bien que l’on aime son chien
Quand beaucoup d’hommes hélas ! ne valent presque rien.
de Christian Chabellard

Déposé par Biscuit le 27/12/2018  
Je suis assise ici,seule,si triste et solitaire
je pense a toi si souvent,chaque minute du jour
me demandant comment tu vas,ce que tu fais,
souhaitant te serrer si fort dans mes bras.
Je suis assise là,me souvenant de tout ce que nous avons partagé
rêvant de toi, a tout,a qui sera,
et je verse une larme pour chaque minute sans toi,
parfois je crois a ma force et que le temps qui nous sépare,
s'écoulera vite,ce n'est qu'une petite tréve,mais qui fait mal.
Et puis parfois,je m'assieds et de nouveau je pleure et me demande:
Pourquoi faut t'il que l'amour fasse si souffrir....
Bien que parfois dans ma solitude,quelque part dans le vide,
je me sent pourtant encore aimée,et je réalise :
que ce n'est pas l'amour qui fait si mal ....
C'est d'être sans toi,sans ta présence a mes côtés....,

Déposé par Biscuit le 26/12/2018  
Il y a des souffrances qui pèsent des tonnes
Et pour ne pas que tout espoir nous abandonne
On joue le rôle de celui pour qui tout va bien
Pourvu que les autres n'en sachent rien
On fait au mieux pour sauver la face
Pour que notre entourage ignore par où l'on passe
On rit on danse on fait les fous comme à Venise
Mais quoiqu'on fasse mais quoiqu'on dise
Les blessures qui ne se voient pas
Nous font du mal bien plus que toutes les autres
On les enferme au fond de soit
Mais est-ce que toute une vie on les supporte ?
L'orgueil nous aide à tenir le coup
Apparemment on pourrait même faire des jaloux
C'est à nous même que l'on se joue la comédie
Pour s'inventer qu'on est guéri
Les blessures qui ne se voient pas
Nous font du mal bien plus que toutes les autres
On les enferme au fond de soit
Mais est-ce que toute une vie on les supporte ?
Ces blessures là
Qui ne se voient pas
Il y a des souffrances qui pèsent des tonnes
Et que ne pas que tout espoir nous abandonne
Il faut se dire que tôt ou tard on va guérir
Les blessures qui ne se voient pas
Parfois semblent avoir perdu nos trace
Et quand on ne s'y attend pas
Sans que jamais les autres le sachent
Elles remontent à la surface
Et nous fusillent une fois encore
Les blessures qui ne se voient pas
Qui nous font du mal bien plus que toutes les autres
Ces blessures là
Qui ne se voient pas
on vit avec chaque jours
vous nous manquez nos petits amours

Déposé par Biscuit le 24/12/2018  
La nuit avant Noël
C'était la nuit de Noël, un peu avant minuit,
A l'heure où
tout est calme, même les souris.
On avait pendu nos bas devant la cheminée,
/> Pour que le Père Noël les trouve dès son arrivée.
Blottis bien au chaud dans
leurs petits lits,
Les enfants sages s'étaient déjà endormis.
Maman et moi,
dans nos chemises de nuit,
Venions à peine de souffler la bougie,
Quand au
dehors, un bruit de clochettes,
Me fit sortir d'un coup de sous ma couette.
/> Filant comme une flèche vers la fenêtre,
Je scrutais tout là haut le ciel étoilé.
Au dessus de la neige, la lune étincelante,
Illuminait la nuit comme si c'était le
jour.
Je n'en crus pas mes yeux quand apparut au loin,
Un traîneau et huit
rennes pas plus gros que le poing,
Dirigés par un petit personnage enjoué :
/> C'était le Père Noël je le savais.
Ses coursiers volaient comme s'ils avaient des
ailes.
Et lui chantait, afin de les encourager :
" Allez Tornade !, Allez Danseur !
Allez , Furie et Fringuant !
En avant Comète et Cupidon ! Allez Éclair et Tonnerre !
/> Tout droit vers ce porche, tout droit vers ce mur !
Au galop au galop mes amis ! au
triple galop ! "
Pareils aux feuilles mortes, emportées par le vent,
Qui
montent vers le ciel pour franchir les obstacles ,
Les coursiers s'envolèrent, jusqu'au
dessus de ma tête,
Avec le traîneau, les jouets et même le Père Noël.
Peu
après j'entendis résonner sur le toit
Le piétinement fougueux de leurs petits sabots.
Une fois la fenêtre refermée, je me retournais,
Juste quand le Père Noël sortait de
la cheminée.
Son habit de fourrure, ses bottes et son bonnet,
Étaient un peu
salis par la cendre et la suie
Jeté sur son épaule, un sac plein de jouets,
Lui
donnait l'air d'un bien curieux marchand.
Il avait des joues roses, des fossettes
charmantes,
Un nez comme une cerise et des yeux pétillants,
Une petite bouche qui
souriait tout le temps,
Et une très grande barbe d'un blanc vraiment immaculé.
/> De sa pipe allumée coincée entre ses dents,
Montaient en tourbillons des volutes de
fumée.
Il avait le visage épanoui, et son ventre tout rond
Sautait quand il riait,
comme un petit ballon.
Il était si dodu, si joufflu, cet espiègle lutin,
Que
je me mis malgré moi à rire derrière ma main.
Mais d'un clin d'oeil et d'un signe de
la tête,
Il me fit comprendre que je ne risquais rien.
Puis sans dire un mot,
car il était pressé,
Se hâta de remplir les bas, jusqu'au dernier,
Et me salua d'un
doigt posé sur l'aile du nez,
Avant de disparaître dans la cheminée.
Je
l'entendis ensuite siffler son bel équipage.
Ensemble ils s'envolèrent comme une plume au
vent.
Avant de disparaître le Père Noël cria :
" Joyeux Noël à tous et à tous
une bonne nuit "
Clément Clarke Moore
Version française "I was the night
before Christmas"

Déposé par Biscuit le 23/12/2018  
Mon meilleur ami
A toi, mon Maître :
Toi qui viens me chercher
Pour vivre à tes côtés
Ne m’abandonne jamais.
Donne-moi la douceur de tes caresses,
Moi, je t’offrirai chaleur et tendresse.
Témoigne-moi ta confiance
Moi, je t’offre ma vigilance.
Sache que, à mon égard, ta fierté
sera l’ombre de ma fidélité.
Donne-moi ta simple compagnie,
Moi, je t’offrirai toute ma vie
O toi mon maître, mon seul ami.

Déposé par Biscuit le 22/12/2018  
Je t'aime mon chien
Tu m'as donné tant de bonheur
Sans rien
vouloir en retour
Mais voila qu'est venue l'heure
Où tu me quitte un jour
Tu
m'as offert les plus beaux moments de ma vie
Et maintenant te voila parti pour le paradis
/> Dans mon cœur, tous nos bons souvenirs resteront
Ne l'oublie jamais, je t'aime mon
chien

Déposé par Biscuit le 21/12/2018  

Les adieux sont seulement pour
ceux qui aiment avec leurs yeux.
Parce que pour ceux qui aiment avec leur coeur
et leur âme, il n'y a pas de séparation.
Repose en paix, tu ne seras jamais oublié...,
,

Déposé par Biscuit le 20/12/2018  
CITATION DE BENJAMIN CONSTANT
La douleur réveille en nous,
tantôt ce qu'il y a de plus noble dans notre nature : le courage.
Tantôt ce qu'il y a de plus tendre : la sympathie et la pitié.
Elle nous apprend à lutter pour nous
et pour les autres.

Déposé par Biscuit le 19/12/2018  
Il ne faut pas que tu aies de la peine
Car là où je suis je suis heureux et serein
C’est fini, je n’ai plus aucune douleur
Et ton amour m’enveloppe toujours d’un halo protecteur
Tu ne t’en rends pas encore compte mais je ne suis pas parti je suis là
Bien au chaud dans ton cœur car je fais désormais partie de toi
Si la vieillesse et la maladie nous ont séparés physiquement
Elles ne pourront jamais séparer nos âmes et tous nos bons moments
Pendant toutes ces année, je n’aurais pas pu avoir une meilleur vie
Que celle que tu m’as donnée, grâce à ton amour, je n’ai jamais manqué
Car tu as été pour moi la plus attentionnée des mamans
Et aujourd’hui, je ne veux pas que mon départ te cause
Cette si grande souffrance que tu n’as pas méritée
Conserve moi dans ton cœur et je te suivrai partout
Ton fidèle compagnon

Déposé par Biscuit le 18/12/2018  
L'amour d'un chien
J’ai vu au fond de tes yeux et de ton regard
L’amour qu’on ne lit nulle part
Que tu voudrais dire mais tu ne peux pas
Souvent j’y ai vu la tendresse
Mais aussi la tristesse
Pour un reproche que tu ne méritais pas
Ou simplement que tu ne comprenais pas
Mais j’y ai vu surtout l’amour
Que tu me donnes jour après jour
Un amour qui ne demande rien
Rien qu’une caresse de la main
Je sais bien que tu n’es qu’un chien
Mais ton amour vaut bien celui des humains
Tu donnes sans demander même ta vie s’il le fallait
Alors moi, j’ose dire que je t’aime
Que je t’aime autant qu’un humain
Même si on dit que tu n’es qu’un chien
Un jour, hélas ! tu partiras
La mort, un jour, t’emportera …
Alors rien que d’y penser
Mon cœur commence à regretter
De ne savoir te dire les mots
Que tu ne comprendrais pas
Mais que j’espère, dans mes yeux
Ce jour là, tu liras ...
Et que moi, pauvre humain
Je saurai te faire comprendre l’Amour
D’un homme pour son « chien ».

Déposé par Biscuit le 17/12/2018  

Une larme est en apparence une simple goutte d'eau, légérement salée, glissant doucement sur une joue rosée, et qui achève son chemin lorsqu'elle rencontre le sol. Mais si on prend le temps de s'approcher, de regarder vraiment ce qu'elle est , une larme a beaucoup de choses a dire.
Une larme ne nait pas au coin de l'oeil sans raison. Parfois, c'est du à un rire, mais malheureusement, la plupart du temps, c'est à cause d'une peine, d'une tristesse, d'un mal-être enfoui au fond de soi, quelque chose qu'on ne veut pas montrer, pour ne pas inquièter, mais qui finit toujours par remonter. La gorge se noue, les mots ne sortent plus, les yeux nous piquent, on sent la larme se former, on voudrait la retenir, mais elle est plus forte que nous. Elle vient du fond de notre être, du fond de notre âme. Durant le chemin qu'elle parcourt a travers notre corps pour arriver jusqu'à notre oeil, elle se charge des souffrances qui nous hantent. Elle transporte tout ce qu'on n'a pas su dire, tout ce qui nous fait mal, afin de nous libérer pour un temps. Elle attriste notre visage, mais elle est le signe que quelque chose ne va pas. Elle attire sur nous l'attention qu'on souhaite éviter, mais lorsqu'elle est là, il est déjà trop tard. Elle perle au coin de l'iris, transparente, mais tellement significative de ce que l'on ressent. On voudrait la sécher, pour que personne ne la voit, mais elle ne vient jamais seule, et malgré nos efforts, elle finit toujours par glisser sur notre joue, laissant derière elle une trace. Trace du tourment qui est en nous. Tourment qu'on voudrait taire, qu'on ne veut peut etre pas s'avouer non plus, mais pourtant bien présent. Retenir une larme n'est pas possible, car elle finira toujours par venir, dans n'importe quelle situation. Laisser couler une larme permet de lacher prise, de se dévoiler aux autres. Il ne faut pas en avoir honte. Une larme est là pour nous soulager, elle évacue notre trop plein de douleur, et après, l'on se sent mieux.
Maintenant, quand vous verrez une larme, penser a tout ce qu'elle contient, vous comprendrez beaucoup de chose.

Déposé par Biscuit le 16/12/2018  

Pour toi.......
Ne me dis pas au revoir,c’est inutile!
Ne me dis pas au revoir,car je suis toujours avec toi!
Ne me dis pas au revoir,ne pleure pas!
Car je suis toujours là......
Allume une bougie et fais une prière!
Crie victoire,car l’amour est encore présent!
Souris en pensant aux souvenirs de ces années!
Car je suis toujours là......
Prends tout ce que je te donne,garde-le en toi!
Lorsque tu te sens seule,je suis à tes côtés!
Et quand l’orage éclate,n’aie pas peur!
Car je suis toujours là........
Alors marche la tête haute et sois forte!
N’oublie pas que tu n’es pas seule!
Je te souris d’en haut!
N’oublie pas que je suis toujours là.....,

Déposé par Biscuit le 14/12/2018  
Si j'écris ces mots c'est pour toi
Toi qui habite loin de moi
sache que je ne t'oublie pas
Toi qui connaissait tout de moi
Tu étais mon ami , mon chien
au fil du temps et des lendemains
je sais qu'un jour on se croisera sur ce grand chemin ...

Déposé par Biscuit le 13/12/2018  
Pour toi trésor.
Le cœur brisé je suis partie.
A la maison je t’ai cherchée.
Au jardin j’ai cru apercevoir ton ombre
mais c’était la mienne.
Le temps qui m’a paru si court avec toi à mes côtés
S’étire, n’en finit pas
et pourtant c’est déjà demain
comment ais je survécu à cette nuit sans toi ?
Je te cherche,
tu es là sur le tapis.
Mais non
ce sont mes larmes qui brouillent ma vue.
Des jours,des mois ont passé...
Le vent dans les rideaux
Un bruit comme des pattes sur le parquet,
non le chagrin ne m’a pas rendu folle.
Tu es là
tout prés
dans mon cœur
à l’abri
mon chien, mon ange…

Déposé par Biscuit le 12/12/2018  
Qu'il est long le temps présent
Quand plus rien n'est comme avant
Tout me fait si mal sans ton amour
Mais je garde au fond de moi
Tant de souvenirs de toi
D'une vie où tu étais là chaque jour
Un adieu, un au revoir
Tu es là vivante dans ma mémoire
Ici ou bien ailleurs,
Viendront des jours meilleurs
Un matin nous unira dans un nouveau bonheur
Un adieu, un au revoir
Ce n'est pas la fin de notre histoire
Ta patte a quitté ma main
Je suis seule sur le chemin
Tu es dans mes rêves la nuit, le jour
La maison aux volets bleus
Ne me parle que de nous deux
Et dans mon âme tu vivras pour toujours
Un adieu, un au revoir
Ce n'est pas la fin de notre histoire
Tu vivras toujours dans ma mémoire

Déposé par Biscuit le 11/12/2018  
UN ANIMAL, AMOUR ETERNEL
Un animal est pur, il ne trahit jamais, nous suit jusqu'à la fin, sans juger ni proférer.
Il est de celui exemple d'une statue vivante qui orne nos vies avec toute beauté dont on ne peut se passer.
Sa tendresse nous désarme, nous émut, nous charme.
Il nous aime plus que sa vie, notre présence le rend heureux.
Sans manipulations, son âme est sincère, il vient dans nos cœurs comme un papillon puis un jour s'envole en nous laissant sa beauté, son amour, ses souvenirs de nous avoir connus et aimés.
Plus qu'un chien ou animal de compagnie, il nous suit, nous aime, meurt avant nous en général mais il reste à nous, l'âme s'envole, l'amour reste, celui de nous avoir donné ce que peu d'humain nous donne, exemple de vérité, image de l'amour et sincérité, il est celui dont l'homme devrait copier, plus qu'un animal, il est l'exemple de l'amour éternel.

Déposé par Biscuit le 09/12/2018  

Mon coeur tu es partit trop vite
Toi qui à toujours été près de moi
Aujourd' hui tu
n'es plus là...
Tu as rejoins les étoiles
Et ça m'a fait très mal...
J'ai
jamais osé imaginé
Que nous puissions être séparés un jour.
Maintenant tu es présent
dans mon coeur et mes souvenirs
Et ça me fait souffrir
De me dire que je t'ai perdu
/> Car tu as rejoint las anges et je ne te verrais plus... ,

Déposé par Biscuit le 07/12/2018  
Il est des événements dont nous ne guérissons pas.
On les porte en soi pour toujours et on en souffre à jamais.
On croit que le temps passe, qu'il lisse l'effroi.
On croît qu'on a sublimé l'épreuve, qu'on l'a dépassée, oubliée.
Pourtant, le mal est fait, et, au plus profond de soi, la douleur est intacte.
Le cœur, déséquilibré, ne bat plus pareil.
Une fenêtre est béante, le vent s"y engouffre, la vie s'y dérobe.
On est glacé.
On est perdu.
Une part de soi s'est enfuie.
On est fragilisé à jamais, en manque pour toujours.
En soi, désormais, quelque chose n'attend plus que la fin.
Il faut peut-être plonger profond pour trouver la source de sa vie.
En laissant mon compagnon s'envolé,
J'ai trouvé une pierre précieuse,
Une petite flamme qui s'apparente au cristal de l'âme…»

Déposé par Biscuit le 06/12/2018  
Pluie
René-François Sully Prudhomme
Il pleut. J’entends le bruit égal des eaux ;
Le feuillage, humble et que nul vent ne berce,
Se penche et brille en pleurant sous l’averse ;
Le deuil de l’air afflige les oiseaux.
La bourbe monte et trouble la fontaine,
Et le sentier montre à nu ses cailloux.
Le sable fume, embaume et devient roux ;
L’onde à grands flots le sillonne et l’entraîne.
Tout l’horizon n’est qu’un blême rideau ;
La vitre tinte et ruisselle de gouttes ;
Sur le pavé sonore et bleu des routes
Il saute et luit des étincelles d’eau.
Le long d’un mur, un chien morne à leur piste,
Trottent, mouillés, de grands boeufs en retard ;
La terre est boue et le ciel est brouillard ;
L’homme s’ennuie : oh ! que la pluie est triste !

Déposé par Biscuit le 05/12/2018  
La richesse de nos cœurs…
c’est le regard sur notre amitié pour toi
et ta fidélité que tu nous à offert….
merci pour cette belle aventure, qui durera pour l’éternité


L'Album photo contient 5 photos



Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie

Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

























Poster un message ou bien Déposer une fleur