Julie

 
Look for information about Julie
on dogcemetery.org  
on the web  
Private mail
Adress book
Abuse
Send this page
  The page of Julie was seen 3 529 times.

In tribute to Julie

Race :PINSCHER   PINSCHER sur google
Born on :26/09/1994
left us on :15/03/2005
 



In tribute to Julie

Ma petite Julie
Il y a longtemps que tu es partie mais je n'ai jamais oublié un 15 mars durant toutes ces années
Il y a deux jours ta sœur Lolita t'a rejointe
Je compte sur toi pour l'accueillir là ou tu es
Sois gentille avec elle car elle est très fatiguée, autant que tu l'étais toi même quand tu es partie
Profitez bien toutes les deux de la chaleur du soleil et du vent dans les branches
Attendez moi
Maman

Dix ans aujourd'hui mon bébé, déjà 10 ans
Je ne t'ai pas oubliée, je n'ai rien oublié
Je sais que tu m'attends de l'autre côté du pont de l'Arc en ciel
A tes côtés, il y a Lolita et Médoc
Même si autour de moi personne ne prononce plus ton nom depuis longtemps
Tu es toujours dans mon esprit et dans mon coeur
Vous êtes tous les 3 avec moi pour toujours
Reposes en paix ma petite Lili
Maman veille sur toi




174 Flowers

 
left by  maman18
left by maman18
Bonne année 2016 mon petit bout de chien, maman ne t'oublie pas
left by  BILLY2B
left by BILLY2B
J ai moi aussi une Julie mais en minette je t envoie mille caresses bel ange
left by  NOIXDECOCO
left by NOIXDECOCO
left by  BILLY2B
left by BILLY2B
Petite Julie jolie toutoune je t envoie de tendres petits bisous. Merci à ta maman
left by  poutounou
left by poutounou
Pour vous, mamans et papas de nos Amours : « Vous ne pouvez empêcher les oiseaux de chagrin de survoler votre tête, mais vous pouvez les empêcher de faire des nids dans vos cheveux." Proverbe chinois
left by  poutounou
left by poutounou
La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie. " Sénèque
left by  NOIXDECOCO
left by NOIXDECOCO
left by  NathalieB
left by NathalieB
Pour toi Julie !
left by  maman18
left by maman18
Reposes toi mon bébé, maman est près de toi
left by  poutounou
left by poutounou
Vivre, c'est se réveiller la nuit dans l'impatience du jour à venir, c'est s'émerveiller de ce que le miracle quotidien se reproduise pour nous une fois encore, c'est avoir des insomnies de joie.
left by  poutounou
left by poutounou
Mieux vaut souffrir d’avoir aimé que de souffrir de n’avoir jamais aimé.
left by  MARIE66
left by MARIE66
Doux baisers bel ange du paradis. N'oublie pas que tu es aimé sur cette terre.
left by  poutounou
left by poutounou
Quand les mots ne viennent plus au bord des lèvres, ils s’en vont crier au fond de l’âme…
left by  vaderetro
left by vaderetro
tendres pensées pour un ange
left by  mumubert
left by mumubert
left by  NOIXDECOCO
left by NOIXDECOCO
left by  Pachkounet
left by Pachkounet
10 ans déjà... Tendres câlins pour ce triste anniversaire, Julie.
left by  Jacky50
left by Jacky50
Douces pensées Julie
left by  prixy
left by prixy
Tendres pensées et une tonne de calins en ce triste jour
left by  ovanek
left by ovanek
Belle pensée

101 messages



left by poutounou on 15/10/2015  
Il dit vraiment n’importe quoi, le petit doigt !
*
Un petit doigt bavard
*
C’est mon p’tit doigt qui m’ l’a dit
Au jardin des deux chats gris
Une fourmi en bigoudis
Est sortie d’un trou de souris
Mon petit doigt affabule
Au jardin des campanules
Libellule et tarentule
Tricotent des mandibules
Mon petit doigt a raison
Au jardin des hérissons
Moi j’ai vu deux limaçons
Ficelés comme des saucissons
Qui enfilaient leurs caleçons
*
Chantal Abraham


left by poutounou on 11/10/2015  
A vos aiguilles et pelotes…..Je vais demander à Monsieur l’écureuil de me tricoter un joli bonnet pour l’hiver qui ne va pas tarder….
*
L’écureuil
*
Dans le tronc d'un platane
Se cache une cabane.
Un petit écureuil
Est assis sur le seuil.
Il mange des cerises,
Tricote une chemise;
Recrache les noyaux,
Se tricote un maillot;
Attaque les noisettes,
Fait des gants, des chaussettes...
Qu'importe s'il fait froid !
Tant pis si vient l'hiver !
Une maille à l'endroit,
Une maille à l'envers :
L'écureuil, fort adroit,
Se fait des pull-overs.
*
Jean-Luc Moreau


left by poutounou on 07/10/2015  
Prenons notre plus belle plume et écrivons tout ce qui nous passe par la tête….des mots doux à nos anges, par exemple.
*
J’écris
*
J'écris des mots bizarres
J'écris des longues histoires
J'écris juste pour rire
Des choses qui ne veulent rien dire.
Ecrire c'est jouer.
J'écris le soleil
J'écris les étoiles
J'invente des merveilles
Et des bateaux à voiles.
Ecrire c'est rêver.
J'écris pour toi. J'écris pour moi
J'écris pour ceux qui liront
Et pour ceux qui ne liront pas.
Ecrire c'est aimer.
J'écris pour ceux d'ici
Ou pour ceux qui sont loin
Pour les gens d'aujourd'hui
Et pour ceux de demain.
Ecrire c'est vivre.
*
Geneviève Rousseau


left by poutounou on 03/10/2015  
Il y a tant de beaux mots dans la langue française…..et il y a aussi les beaux petits noms que nous donnons à nos anges…
*
Les mots qui font vivre
*
Il y a des mots qui font vivre
Et ce sont des mots innocents
Le mot chaleur et le mot confiance
Amour, justice et le mot liberté
Le mot enfant et le mot gentillesse
Et certains noms de fleurs et
Certains noms de fruits
Le mot courage et le mot découvrir
Et le mot frère et le mot camarade
Et certains noms de pays, de villages
Et certains noms de femmes et d'amis.
*
Paul Eluard ( 1895-1952)


left by poutounou on 29/09/2015  
Et oui ! Avec tout l’amour qu’ils donnent, ils arrivent à faire des miracles, nos Amours à quatre pattes….
*
"Gigica est le plus petit chien de l’équipe Dogs For People de QUATRE PATTES. Elle a été sélectionnée pour travailler avec Cornel, un petit trisomique de cinq ans. Pendant leur première année ensemble, le garçon a fait des progrès incroyables. Il est à présent capable d’interagir, de s’amuser avec des jouets ou de se tenir debout. C’est là encore une histoire à succès du projet Dogs for People de QUATRE PATTES.
La première tâche de Gigica a été d’amener Cornel à ne plus avoir peur d’elle. Même s'il a fallu un certain temps avant que le petit garçon de cinq ans se rassure, il a peu à peu commencé à considérer la présence du chien comme tout à fait normale. Le caractère doux de Gigica et sa petite taille ont ici joué un rôle important. C’étaient d’ailleurs là les principaux critères qui avaient amené à la choisir pour cette tâche. Après l’acceptation, il y a eu le contact visuel, constituant une nouvelle percée : les yeux de Cornel suivaient les mouvements de Gigica, suivaient tout ce qu’elle faisait avec beaucoup de curiosité. Cette curiosité est bientôt devenue si forte qu’il a permis à Gigica de s’approcher pour pouvoir toucher son pelage. Pour le petit garçon qui présente également des symptômes autistes, cette expérience du contact proche et du toucher était quelque chose de tout à fait nouveau.
*
Au fur et à mesure que sa relation avec Gigica se développait, la période d’attention de l’enfant a augmenté, mais c’était loin d’être tout. La façon dont il se rapprochait tout près du chien, comme s’il voulait l’examiner au microscope, signalait clairement qu'il avait développé un réel intérêt pour un autre être vivant. Cornel a commencé à jouer avec des jouets – ce qu’il n’avait encore jamais fait. A présent, il se reconnaît lui-même dans la glace et s’y découvre. Il danse avec sa thérapeute Ema et Gigica aux sons de la musique de la radio. Ce sont des progrès inouïs pour un petit garçon qui ne parvenait pas à établir le contact avec les gens qui l’entouraient avant d’avoir rencontré Gigica. Elle est devenue l’année dernière un élément central de sa vie et de son bien-être. Son caractère exceptionnel, sa patience et son intelligence ont obtenu d'incroyables succès."


left by poutounou on 25/09/2015  
C’est fini l’été… C’est le temps du « bel automne ». Sortons vite nos couvertures…
*
Le bel automne
*
À pas menus, menus,
Le bel automne est revenu
Dans le brouillard, sans qu’on s’en doute,
Il est venu par la grand’route
Habillé d’or et de carmin.
Et tout le long de son chemin,
Le vent bondit, les pommes roulent,
Il pleut des noix, les feuilles croulent.
Ne l’avez-vous pas reconnu ?
Le bel automne est revenu.
*
Raymond Richard


left by poutounou on 21/09/2015  
Prière indienne
*
Si un jour tu as perdu ton équilibre, que tu es dans le doute, trouve une forêt, cherche un tapis d’herbe ou de mousse, allonge toi dessus, ferme les yeux, vide tes pensées, respire l’odeur de la terre, écoute la vie, adapte ta respiration aux battements de ton cœur, ressens les moindres recoins de ton corps et relâche un à un les muscles et les nerfs raidis par le temps.
*
Deviens oiseau au son du vent, deviens arbre parmi les arbres, deviens le vent qui bruisse dans le feuillage, deviens le cerf qui t’observe et que tu n’avais pas vu, deviens fleur, deviens ruisseau, écoute le chant des ancêtres…


left by poutounou on 17/09/2015  
Chers papas et chères mamans de cœur : vous souvenez-vous de l’odeur de votre cartable ?
*
Mon cartable
*
Mon cartable a mille odeurs.
Mon cartable sent la pomme,
Le livre, l’encre, la gomme,
Et les crayons de couleurs.
Mon cartable sent l’orange,
Le buisson et le nougat.
Il sent tout ce que l’on mange
Et ce qu’on ne mange pas.
La figue et la mandarine,
Le papier d’argent ou d’or,
Et la coquille marine,
Les bateaux sortant du port. (…)
Les longs cheveux de ma mère
Et les joues de mon papa,
Les matins dans la lumière,
La rose et le chocolat.
*
Pierre Gamarra


left by poutounou on 13/09/2015  

Jolie poésie qui ne manque pas de piquant….
*
Le hérisson
*
Bien que je sois très pacifique,
Ce que je pique et pique et pique
Se lamentait le hérisson.
*
Je n'ai pas un seul compagnon.
Je suis pareil à un buisson,
Un tout petit buisson d'épines
Qui marcherait sur des chaussons.
*
J'envie la taupe ma cousine,
Douce comme un gant de velours.
Émergeant soudain des labours
*
"Il faut toujours que tu te plaignes"
Me reproche la musaraigne.
*
"Certes, je sais me mettre en boule
Ainsi qu'une grosse châtaigne,
Mais c'est surtout lorsque je roule
Plein de piquants, sous un buisson,
Que je pique et pique et repique
Moi qui suis si pacifique"
Se lamentait le hérisson.
*
Maurice Carême


left by poutounou on 09/09/2015  
Mes poèmes ! soyez des fleuves !
Allez en vous élargissant !
Désaltérez dans les épreuves
Les coeurs saignants, les âmes veuves,
Celui qui monte ou qui descend.
*
Que l'aigle plonge, loin des fanges,
Son bec de lumière en vos eaux !
Et dans vos murmures étranges
Mêlez l'hymne de tous les anges
Aux chansons de tous les oiseaux !
*
Victor Hugo.


left by poutounou on 05/09/2015  
Joli petit poème…. pour toi, bel Ange, et ta famille de cœur…
*
Te rêver c’est l’espoir.
*
Je pense fort à toi
Quand j’ai du vague à l’âme
Et que ma joie s’en va,
Tout en moi te réclame
Je pense fort à toi.
*
Lorsque le gris du ciel
Déteint sur mes idées,
Pour recevoir l’arc-en-ciel
Vers toi vont mes pensées.
S’il pleure dans mon cœur
Et que je broie du noir,
Quand demain me fait peur
Te rêver c’est l’espoir.
*
Alors je t’imagine :
Te voilà devant moi.
D’un coup tout s’illumine…
Que j’ai de la chance
De penser fort à toi.


left by poutounou on 01/09/2015  
Amour véritable
*
C'est vrai que l'amour nous transforme
c'est quelque chose d'impalpable
c'est la douceur d'un bonheur énorme
qui nous transcende de façon inexplicable
*
On se sent joyeux, on se sent léger
on a envie de rire, de danser, de chanter
on a envie de faire plaisir, de partager
on se sent capable de tout affronter
*
L'amour nous comble et nous rassasie
parfois on perd même l'envie de manger
nous avons des ailes, c'est la frénésie
nous serions presque capables de voler
*
On ne sait pas ce que c'est que l'amour
c'est quelque chose d'indéfinissable
c'est une recherche de toujours
un sentiment fécond et insaisissable
*
On sait juste qu'il est intarissable
que plus on donne et plus il abonde
c'est la chose la plus formidable
qui puisse nous arriver en ce monde
*
L’Amour Véritable, c’est ce que nous ressentons toutes et tous pour nos Anges, qu’ils soient près de nous sur terre ou dans ce merveilleux Paradis Blanc qu’est le leur après la vie ici bas…


left by poutounou on 28/08/2015  
Sauvons-nous tous dans le fond de notre cœur avec notre ou nos anges…
*
L'absence
*
Poète : Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859)
*.
Quand je me sens mourir du poids de ma pensée,
Quand sur moi tout mon sort assemble sa rigueur,
D'un courage inutile affranchie et lassée,
Je me sauve avec toi dans le fond de mon cœur !
*
Tu grondes ma tristesse, et, triste de mes larmes,
De tes plus doux accents tu me redis les charmes :
J'espère ! ... car ta voix, plus forte que mon sort,
De mes chagrins profonds triomphe sans effort.
*
Je ne sais ; mais je crois qu'à tes regrets rendue,
Dans ces seuls entretiens tu m'as tout entendue.
Tu ne dis pas : « Ce soir ! » Tu ne dis pas : « Demain ! »
Non, mais tu dis : « Toujours ! » en pleurant sur ma main.


left by ovanek on 18/07/2015  
💖 💖 17 💖 💖
**** Pour toi mon Fidèle ****
Je t'ai choisi comme compagnie
Et tu le seras pour toute ma vie
Je ne pourrais jamais te quitter
Surtout jamais t'oublier
Ces quelques lignes
Je te les désigne
Pour te prouver
Cette grande amitié
N'oublie surtout jamais
Qu'on sera ami pour l'éternité
Même devant la mort
Quoi qu'il arrive mon chien, je t'adore
Pensée



left by poutounou on 16/07/2015  
Un petit bonheur…
*
Rien qu'un petit bonheur, Suzette,
Un petit bonheur qui se tait.
Le bleu du ciel est de la fête;
Rien qu'un petit bonheur secret.
*
Il monte ! C'est une alouette
Et puis voilà qu'il disparaît;
Le bleu du ciel est de la fête.
Il chante, il monte, il disparaît.
*
Mais si tu l'écoutes, Suzette,
Si dans tes paumes tu le prends
Comme un oiseau tombé des crêtes,
Petit bonheur deviendra grand.
*
Géo Norge.


left by poutounou on 08/07/2015  
Ce qu'il faut pour être heureux
*
Il faut penser ; sans quoi l'homme devient,
Malgré son âme, un vrai cheval de somme.
Il faut aimer ; c'est ce qui nous soutient ;
Sans rien aimer il est triste d'être homme.
*
Il faut avoir douce société,
Des gens savants, instruits, sans suffisance,
Et de plaisirs grande variété,
Sans quoi les jours sont plus longs qu'on ne pense.
*
Il faut avoir un ami, qu'en tout temps,
Pour son bonheur, on écoute, on consulte,
Qui puisse rendre à notre âme en tumulte,
Les maux moins vifs et les plaisirs plus grands.
*
Il faut, le soir, un souper délectable
Où l'on soit libre, où l'on goûte à propos,
Les mets exquis, les bons vins, les bons mots
Et sans être ivre, il faut sortir de table.
*
Il faut, la nuit, tenir entre deux draps
Le tendre objet que notre coeur adore,
Le caresser, s'endormir dans ses bras,
Et le matin, recommencer encore.
*
Voltaire


left by poutounou on 24/06/2015  
Si je pouvais revivre ma vie
*
J’aurais moins parlé mais écouté davantage. J’aurais invité des amis à venir souper même si le tapis était taché et le divan défraîchi. J’aurais grignoté du maïs soufflé au salon et ne me serais pas souciée de la saleté quand quelqu’un voulait faire un feu dans le foyer. J’aurais pris le temps d’écouter mon grand-père évoquer sa jeunesse. Je n’aurais jamais insisté pour que les fenêtres de la voiture soient fermées par un beau jour d’été tout simplement parce que mes cheveux venaient justes d’être coiffés. J’aurais fait brûler ma chandelle sculptée en forme de rose au lieu de la laisser fondre d’elle même parce qu’entreposée trop longtemps dans l’armoire.
Je me serais assise dans l’herbe avec mes enfants sans me soucier des taches de gazon. J’aurais moins ri et pleuré en regardant la télé, mais davantage ri et pleuré en regardant la vie. Je serais restée au lit lorsque malade plutôt que de prétendre que la terre cesserait de tourner si je ne travaillais pas cette journée là.
Je n’aurais jamais rien acheté pour la simple raison que c’était pratique, ou encore à l’épreuve des taches ou parce que garanti pour durer toute la vie.
Au lieu de souhaiter la fin de mes neuf mois de grossesse, j’en aurais savouré chacun des instants en réalisant que la merveille grandissant en dedans de moi était la seule chance de ma vie d’aider Dieu à faire un miracle.
Lorsque mes enfants m’embrassaient avec fougue, je n’aurais jamais dit : « plus tard. Maintenant va te laver les mains avant de souper. » Il y aurait eu plus de « je t’aime »…, plus de « je suis désolée »…, mais surtout, si on me donnait une autre chance de revivre ma vie, j’en saisirais chaque minute… la regarderais et la verrais vraiment…, la vivrais… et ne la redonnerais jamais.
*
Emma Bombeck, décédée d'un cancer


left by poutounou on 19/06/2015  
Recommence…
*
Si tu es las et que la route te paraît longue,
Si tu t'aperçois que tu t'es trompé de chemin,
Ne te laisse pas couler au fil des jours et du temps,
Recommence !
*
Si la vie te semble trop absurde,
Si tu es déçu par trop de choses et trop de gens,
Ne cherche pas à comprendre pourquoi,
Recommence !
*
Si tu as essayé d'aimer et d'être utile,
Si tu as connu la pauvreté et les limites,
Ne laisse pas là une tâche à moitié faite,
Recommence !
*
Si les autres te regardent avec reproche,
S'ils sont déçu par toi, irrités,
Ne te révolte pas, ne leur demande rien,
Recommence !
*
Car l'arbre rebourgeonne en oubliant l'hiver,
Car le rameau fleurit sans demander pourquoi,
Car l'oiseau fait son nid sans songer à l'automne,
Car la vie est espoir et RECOMMENCEMENT.


left by poutounou on 14/06/2015  
Petit poème pour tous les « jolis coeurs » du Paradis blanc…
*
Trop beau ton Paradis…
*
Un petit nuage flotte dans le ciel ;
En tombent de jolies gouttelettes dorées.
Et hop, j’en ai plein les yeux…
Oh mais c’est magique ! C’est toi que je vois mon Trésor !
Tu cours là-haut dans les herbes folles,
Entouré d’autres « jolis coeurs » à 4 pattes,
Et dans les airs, ça virevolte d’oiseaux de toutes les couleurs.
C’est plein de lacs, de rivières avec une eau si belle, si limpide…
C’est plein de forêts, de champs et de fleurs…
L’air y est si doux, si pur, si sain…
Qu’il est beau ton Paradis, trop beau !
Où trouver l’échelle pour monter là-haut ?
Dis-moi mon Ange…où ?


left by poutounou on 10/06/2015  
Joli petit poème sur la perte d’un Amour
pour toi, bel Ange, et ta maman et/ou ton papa
***
Les bleus à l'âme
*
Si vous avez des bleus à l'âme
et les yeux pleins de poussière
d'avoir perdu un être cher,
pensez à une vive flamme.
*
Rien ne gommera son souvenir
et les images de sa vie,
ses rires tellement jolis
et vos partages de délires.
*
Regardez ce curieux nuage
ondulant là-haut dans le ciel,
si léger et surnaturel,
il vous envoie un doux message.
*
Ne sanglotez pas car on vous voit,
souriez de tout votre cœur,
avec plus d'amour et de ferveur,
soufflez un baiser du bout des doigts.
*
Vous sentirez sitôt de l'émoi
causé par ce tendre câlin
déposé sur le pieux chemin
de cet ange entré dans l'au-delà.


Leave a message or a flower
light a candle

To leave a message, a flower or light a candle, you must be a registered member


You are not logged in

Your username        Your password       

Post a message

leave a flower
Join a short message with the flower :

























Post a message or leave a flower