Forums | Répondre | Recherche |
 Google ads  
 
Présentation Présentation

Présentation et Sincères Remerciements

Auteur
cannellemum
Membre
#1 | Posté le:
5 Dec 2011 01:58
 
Bonjour à toutes et à tous, Je remercie du fond du coeur ceux et celles qui ont envoyé des témoignages de sympathie sur la page de ma petite caniche que j'ai perdue il y a une semaine. En fait, et bien curieusement, je ne suis pas effondrée de douleur, j'ai largement eu le temps de me préparer psychologiquement à son départ, et je dois avouer que vouloir la conserver plus longtemps aurait été assez égoïste de ma part, c'était une princesse et j'ai accepté le fait qu'elle soit partie rejoindre les vertes prairies.. il y a un temps pour tout, et tout ce qui est vivant est appelé à mourir c'est un fait que nous devons accepter. Je comprends le désespoir de certains face à l'absence de leurs charmants compagnons, pour moi il n'y a pas de deuil de "seconde zone" .. humains ou animaux sont doués des mêmes échanges magiques d'amour et de compréhension, nous ressentons cruellement leur manque bien évidemment.. pour ceux qui sont si malheureux, je conseille vivement de remplacer la mort par la vie, il y a tant d'adorables petits êtres à protéger et à aimer. J'ai toujours eu des animaux à la maison, et une passion incroyable pour les chiens que je considère vraiment comme des anges gardiens.. Ma puce est enterrée à l'ancienne, qu'elle repose en paix maintenant, chaque jour qui passe me montre que c'est mieux ainsi, il faut savoir se résigner, cela nous apprend la sagesse du temps qui passe. Amitiés à tous

Auteur
TO
Membre
#2 | Posté le:
5 Dec 2011 20:17
 
c'esyt normal, tu as eu le temps de t'y préparer....
cependant il arrive que mleme dans ce cas, la perte d'un de nos chéris soit un drame.
ici, tu auras compréhension , amitié, et jamais jugement.
oui, tu as raisons en disant qu'il n'y a pas de frontière entre eux et nous..il n'y a que de l'amour, et c'est cela qui nous réunit.
bisous

Auteur
cannellemum
Membre
#3 | Posté le:
6 Dec 2011 06:21
 
Oui j'ai aussi vécu des drames dans le passé, et j'ai mis longtemps à m'en remettre, mais heureusement je ne suis pas restée figée dans mes douleurs et j'ai su évoluer spirituellement, je dois dire que Cannelle y a beaucoup contribué.. chaque histoire est unique, et très personnelle, l'amour est le dénominateur commun, seule notre attitude face au destin et à son acceptation nous différencie. Merci et Courage pour tout. Bises

Auteur
Annie
Membre
#4 | Posté le:
6 Dec 2011 10:18
 
Je pense que votre texte si joliment rédigé ne peut être qu'un plus pour bien des membres. Vous y dites ce que j'ai envie de dire moi-même depuis longtemps, à savoir que le deuil n'est pas obligatoire et, ajouterais-je, surtout pas quelque chose qu'il faut entretenir.
Ce sont, je crois, nos croyances personnelles - ou celles que l'on adopte lorsqu'on est trop démuni - qui dictent notre attitude. Une chose qui me semble assez contradictoire c'est que la majorité des personnes qui ont couché leurs compagnons sur ce site semblent croire qu'elles les retrouveront dans un hypothétique après et malgré cela certaines d'entre elles semblent immergées dans un deuil sans fin. Si j'étais croyante certes mes chiens pourraient me manquer affectivement mais je ne perdrai pas une seconde de cette magnifique vie à le déplorer puisqu'il ne s'agirait que d'une séparation passagère.
Je voudrais ajouter d'autre part que si il est louable d'accompagner les autres dans leur chagrin il ne faut pas non plus être trop présents car cela ne peut qu'alimenter leur deuil. Se rappeler les uns les autres, chaque mois à la même date pour certains, le départ du toutou bien-aimé n'a pour moi aucun sens puisque le temps n'existe plus pour eux.
Il est bien évident que c'est le manque qui crée la douleur et que le meilleur remède est de combler le vide, il y a suffisamment de chiens en mal d'un bon foyer pour nous apporter ce soulagement mais encore faut-il prendre cette décision avec discernement et lorsque l'on se sent vraiment prêt.
Ne croyez pas que je sois dénuée de sentiments, je suis adepte de la fidélité et j'entretiens la mémoire de mes amis poilus disparus depuis plus de 30 ans pour certains d'entre eux, mais je suis consciente que si je les fais revivre ici sans espoir de retrouvailles c'est pour moi que je le fais et que c'est aussi assez contradictoire, mais ça c'est une autre histoire...
Bien Ă  vous
Anne

Auteur
cannellemum
Membre
#5 | Posté le:
7 Dec 2011 11:57
 
Bonjour Annie, et bravo pour votre joli texte. Effectivement, il faut savoir arrêter le deuil, comme pour nos congénères humains, et il faut le décider à titre personnel, car le deuil est restrictif et porteur de douleurs insondables, toujours très négatives. Il peut même occasionner et engendrer des troubles importants et physiologiques ou psychologiques. A titre personnel, j'ai vécu de nombreux drames dans mon jeune âge et j'ai dû y faire face assez brutalement. Je me suis alors aperçue que mon entourage réagissait de manière trop émotionnelle et entretenait bien volontiers et malgré eux toute cette gangue de tristesse et de négativité qui a aggravé mon chagrin au point de m'empêcher longtemps de vivre par moi meme tout simplement. Puis j'ai grandi, évolué et pris beaucoup de recul sur ces terribles chocs émotionnels car je pense sincèrement que non seulement la vie prime absolument mais surtout, si l'on veut vraiment lui donner un sens et arriver au bout du chemin dans la dignité, il faut beaucoup d'acceptation d'amour et de résignation, et l'on en ressent une véritable délivrance croyez moi.
Si l'on veut bien y réfléchir, les larmes et une tristesse morbide ne feront jamais revenir nos chers disparus, quels qu'ils soient, et le meilleur hommage que nous puissions bien leur rendre se trouve dans la vie de tout les jours, que les doux souvenirs remplacent les plus cruels et que la mémoire des beaux moments de partage vienne combler le manque et l'absence et vous fasse sourire à nouveau.
Que l'on se retrouve après ou pas est une conviction d'ordre personnel, en ce qui me concerne je n'ai plus aucun doute sur la question, ayant expérimenté à plusieurs reprises des contacts avec l'au-delà (oui, je prends le risque de passer pour une "dérangée" mais le besoin de vérité m'oblige à le communiquer). En fait toute conviction est honorable et respectable, mais je le dis encore du fond du coeur, la vie est très courte, et il y a tant d'amour à donner. Il faut effectivement beaucoup de courage pour accepter de voir la disparition d'un être cher comme une voie de progression personnelle et non pas un évènement qui nous tue ou nous "titre vers le bas" . Cela c'est la "Positive Attitude" que j'ai définitivement adoptée malgré bien des énormes problèmes dans ma vie, et j'ai mis bien trop d' années à me remettre des influences de certains contextes Je suis prête à en débattre avec qui voudra.. Paix et Harmonie à toutes et à tous.

Auteur
Lecmarc
Membre
#6 | Posté le:
9 Dec 2011 12:44
 
Bonjour, Marie, Bonjour Anne.
Depuis que je suis sur ce site, j'ai appris à apprécier particulièrement les messages laissés par Anne, dont j'admire le style, la culture, l'empathie et la gentillesse. Je crois que je vais apprécier les messages de Marie également, pour les mêmes raisons. L'une et l'autre ont dû connaître beaucoup de souffrances dans leur vie. Je peux partager certains de vos points de vue: il est vrai qu'il faut savoir accepter la disparition de nos compagnons à quatre pattes, malgré tout l'amour qu'on a pu leur porter. Mais accepter leur départ ne signifie certainement pas les oublier! Les croyants ont un énorme avantage: ils croient en une vie dans l'au-delà, et donc espèrent retrouver leurs disparus, et on peut même s'interroger sur la raison de leur détresse, puisque selon leur foi les disparus atteignent un paradis et donc le bonheur éternel. Malheureusement, un athée mécréant comme moi n'a aucun espoir: ceux qui nous nous quittent retournent au néant définitivement et irrémédiablement. Dès lors, il ne nous reste que le souvenir des moments heureux que l'on a connus. Il est donc normal que l'on pense à eux chaque jour, au début avec beaucoup de tristesse, puis peu à peu avec nostalgie et regrets, enfin avec le plaisir de les avoir connus et aimés, et il est donc tout aussi normal d'évoquer les dates qui ont marqué notre vie commune, comme les anniversaires, sans pour cela chaque fois raviver un chagrin morbide. Mais comme le dit très justement Marie, toutes les convictions sont honorables et respectables. Je compatis ainsi au chagrin de mes semblables. Dans mon cas précis, il est évident que la disparition de Caprice, mon Bichounet, parti il y a 31 ans, j'ai appris à l'accepter, même si je la trouve toujours injuste, et si j'y pense régulièrement. Quand Sami m'a quitté, il n'était plus en bonne santé, et donc plus heureux, et j'ai accepté plus facilement son départ; j'ai compensé son absence en essayant d'apporter un peu de bonheur à Khali, et c'est lui qui m'a apporté du bonheur. Maintenant, il me reste Killy, à qui d'ailleurs Khali continue à manquer, et qui fête aujourd'hui ses onze ans, et nous essayons simplement d'être heureux.
Courage Ă  tous ceux et celles qui souffrent!
Bien à vous, très amicalement,
Marc

Auteur
Annie
Membre
#7 | Posté le:
9 Dec 2011 21:49
 
Bonsoir Marie, bonsoir Marc,
La souffrance n'est pas quantifiable, une petite peine peut anéantir une personne et un grand chagrin en aguerrir une autre, ce qui revient à dire qu'il n'y a ni petite peine ni grand chagrin mais tout simplement une souffrance à la mesure de chacun.
Vous venez, cher Marc, de répondre à une question que je me posais depuis longtemps à votre sujet et je dois avouer que je me trompais... là je suis en train de rire de moi-même!
Bien sûr qu'il nous faut cultiver le souvenir des êtres disparus qui consiste en la reconnaissance de la valeur de la vie, qu'elle soit humaine ou animale, un des pilotis de notre civilisation qui, si il vient à disparaître, engloutira toute morale avec lui.
Lorsque je me référais aux anniversaires il se s'agissait nullement, Marc, de ceux inclus dans l'étymologie même de ce mot, les années comptent pour nous parce qu'elles sont nos repères et il est tout simplement humain que les souvenirs remontent en masse à certaines dates, je voulais juste dire qu'il ne fallait pas en rajouter.
En effet, comme le dit Marie, toutes les convictions sont respectables Ă  partir du moment oĂą elles ne font de mal Ă  personne, surtout si elles aident Ă  mieux vivre et Ă  ĂŞtre tout simplement heureux comme vous le dites si joliment.
Alors ce soir j'ai une pensée très chaleureuse pour Marie qui donne envie de la mieux connaître et je souhaite un HEUREUX ANNIVERSAIRE à Killy en l'excellente compagnie de son maître et Ami.
Anne

Auteur
Touky
Membre
#8 | Posté le:
9 Dec 2011 22:28
 
C'est avec plaisir et intérêt que j'ai lu les messages des uns et des autres. Il n'y a rien à ajouter, chacun a ses convictions, en effet, reste que la discussion ouvre des horizons, ce qui n'est déjà pas si mal.

Je veux juste, pendant qu'il encore temps, souhaiter un bon anniversaire à Killy, que nous avons appris à connaître sur ce site, et lui souhaiter encore de longues et douces années de bonheur partagé avec Mac.

Amitiés à vous tous.
Daisy

Auteur
PEPOUNETTE
Membre
#9 | Posté le:
9 Dec 2011 22:40
 
Happy birthday to you Killy...
Encore de nombreuses années de bonheur auprès de ton merveilleux papa..
Je ne rajouterai rien moi non plus à ce qui a déjà été écrit...
Je n'ai aucun critère de la vérité...comme nous tous d'ailleurs...enfin je pense et j'ose y croire...
Amicalement. Martine.

Auteur
Lecmarc
Membre
#10 | Posté le:
12 Dec 2011 17:29
 
Merci pour Killy!

"Les morts vivent tant qu'il y a des vivants pour penser Ă  eux" (Emile Henriot)

Auteur
PEPOUNETTE
Membre
#11 | Posté le:
12 Dec 2011 22:36
 
Votre citation est tellement vraie Ă  mes yeux Lecmarc....car oui nous pensons Ă  eux....donc ...nous vivons tous cette mĂŞme croyance..!!!!! ensemble ......?????? J'ose le croire ...!!!!!!! Amicalement. Martine.

Auteur
Annie
Membre
#12 | Posté le:
12 Dec 2011 23:41
 
Certains situent le paradis de l'Arc-en-Ciel au delà des nuages, je le situe plus simplement au plus profond de mon coeur. La position philosophique de chacun est très subjective, elle dépend du milieu géographique et social, de l'éducation, des expériences personnelles, de ce que l'on veut croire et, peut-être plus que tout, de ce que l'on a besoin de croire... mais finalement ce n'est pas très important d'être croyant ou mécréant puisque pour les uns comme pour les autres le chemin est le même et qu'aucun de nous ne pourra revenir dire qui avait raison!
Conserver la mémoire des morts est par contre primordial puisque cela revient à dire qu'ils n'ont pas vécu pour rien et, par ricochet, que notre propre vie a une valeur en soi.
Belle nuit étoilée ou non à tous.
Anne

Auteur
patou83
Membre
#13 | Posté le:
19 Dec 2011 20:46
| Edité par :patou83
 
je voudrais remercier tous ceux qui ont apporté soit un message soit des fleurs pour ma petite Milka partie rejoindre le paradis de l'arc en ciel le 25 novembre 2011 à l'âge de 16 ans, elle était vieille et il était temps que je la laisse partir non sans un grand chagrin, ayant prévu cette perte cruelle, j'avais pris avant un petit chien qu'elle a pû connaitre, ça ne me fait pas oublier ma Mikette adorée, mais cela apaise un peu ma peine, amitié à tous

Présentation Présentation

Présentation et Sincères Remerciements
Top
Votre réponse 
 

Utilisateur : Mot de passe :  
Accès limité aux utilisateurs enregistrés.
 
 
 
BBS
miniBB ®