Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de GABY a été vue  30 533  fois.
30 533 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
GABY
JACK-RUSSEL-TERRIER
Il est né le:25/03/2011
Il nous a quittés le:28/12/2019
 

10 photos

1286 Fleurs

aucune bougie

218 messages

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à GABY

Ma petite Gaby chテゥrie,
Tu viens de nous quitter et nous te pleurons beaucoup.Tu as eu une belle vie malgrテゥ ta santテゥ dテゥlicate.Tu テゥtait comme notre enfant.Ton intelligence, ta gentillesse, ta gaietテゥ et tes cテ「lins nous manquent.Tu テゥtait un AMOUR de chien.
Nous ne t'oublierons JAMAIS.




1286 Fleurs
  • Déposé par NOIXDECOCO Déposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par clairettedu50 Déposé par clairettedu50
    Cette jolie fleur pour toi ma petite chテゥrie
  • Déposé par Faya Déposé par Faya
  • Déposé par isabeldehb Déposé par isabeldehb
    douces pensテゥes petit ange.RIP
  • Déposé par clairettedu50 Déposé par clairettedu50
    Une nouvelle fleur pour toi ma Gaby chテゥrie
  • Déposé par gervais Déposé par gervais
    tendres pensees pour toi petit ange beaucoup de courage a tes parents
  • Déposé par choupinou Déposé par choupinou
    trティs doux sommeil bel ange GABY amour テゥternel,tendre cテ「linoux;va n'est crainte mes petits amours seront lテ pour t'accueillir dans les belles allテゥes blanches,courage a ta famille c si difficile
  • Déposé par mouette Déposé par mouette
    repose en paix .courage a vous
  • Déposé par ovanek Déposé par ovanek
    汳 汳 Une Belle pensテゥe pour Toi bel Ange de la part des maテョtres de Ovanek dit Max
  • Déposé par coucky Déposé par coucky
    Repose en paix petit ange
  • Déposé par NOIXDECOCO Déposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par clairettedu50 Déposé par clairettedu50
    Pour toi ma poupテゥe avec tout mon AMOUR
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
    Repose en paix auprティs de mes Anges tant regrettテゥs.
  • Déposé par mimo Déposé par mimo
  • Déposé par Melisse Déposé par Melisse
    Repose en paix Gaby
  • Déposé par Evalain Déposé par Evalain
    Tendres cテ「lins, doux petit museau
  • Déposé par MARIE66 Déposé par MARIE66
    Bon voyage vers le paradis petit coeur. Que ton テ「me trouve le chemin de la vie テゥternelle. Tout mon amour.
  • Déposé par nanou1955 Déposé par nanou1955
    doux repos petit ange. Courage テ ceux qui te pleurent. C'est si dur quand vous nous quittez !
  • Déposé par aanniicckk Déposé par aanniicckk
  • Déposé par BILLY2B Déposé par BILLY2B



218 messages

Déposé par poutounou le 25/09/2022  
L窶兮utomne est lテ !!! Il faut commencer テ se couvrir un peu plus窶ヲ Brrrrr...
*
L'automne
*
Voici venu le froid radieux de septembre :
Le vent voudrait entrer et jouer dans les chambres ;
Mais la maison a l'air sテゥvティre, ce matin,
Et le laisse dehors qui sanglote au jardin.
*
Comme toutes les voix de l'テゥtテゥ se sont tues !
Pourquoi ne met-on pas de mantes aux statues ?
Tout est transi, tout tremble et tout a peur ; je crois
Que la bise grelotte et que l'eau mテェme a froid.
*
Les feuilles dans le vent courent comme des folles ;
Elles voudraient aller oテケ les oiseaux s'envolent,
Mais le vent les reprend et barre leur chemin
Elles iront mourir sur les テゥtangs demain.
*
Le silence est lテゥger et calme ; par minute
Le vent passe au travers comme un joueur de flテサte,
Et puis tout redevient encor silencieux,
Et l'Amour qui jouait sous la bontテゥ des cieux
*
S'en revient pour chauffer devant le feu qui flambe
Ses mains pleines de froid et ses frileuses jambes,
Et la vieille maison qu'il va transfigurer
Tressaille et s'attendrit de le sentir entrer...
*
Anna de NOAILLES (1876-1933)

Déposé par poutounou le 21/09/2022  
Petit poティme rigolo ! Attention aux puces, doux Ange, elles sont malignes !!!
*
Une puce prit le chien
Pour aller de la ville
Au hameau voisin.
A la station du marronnier
Elle descendit.
窶弖os papiers!窶 dit l窶凖「ne
Coiffテゥ d窶冰n kテゥpi.
窶廱e n窶册n ai pas!窶
窶廣lors que faites vous ici?窶
窶廱e suis infirmiティre
Et je fais des piqテサres
A domicile!窶
*
Paul Clausard

Déposé par poutounou le 18/09/2022  
Il pleut dans mon cナ砥r窶ヲ
*
Il pleut dans mon cナ砥r
Parce que tu n窶册s plus ici
Plus テ mes cテエtテゥs
Que tu es parti gambader dans d窶兮utres prairies
*
Il pleut dans mon cナ砥r
Parce que je ne peux plus
Me blottir tout contre toi
Quand dans ma vie テァa ne va pas
*
Il pleut dans mon cナ砥r
Parce que je n窶兮i plus ta chaleur
Et j窶兮i perdu ton odeur
Je la cherche partout窶ヲ
*
Mais il fait grand soleil dans mon cナ砥r
Quand tu viens me voir dans mes rテェves,
Quand je laisse les souvenirs envahir
Mon テ「me toute entiティre窶ヲ
*
Il ne pleut plus dans mon cナ砥r窶ヲ
Tu es venu cette nuit
Et tu as emportテゥ avec toi
Tout mon chagrin, mon dテゥsarroi窶ヲ

Déposé par poutounou le 14/09/2022  
Coucou窶ヲ
*
Coucou mon Grand Amour
Coucou mon bel Ange
Coucou ma jolie truffe
Coucou les papattes avec les coussinets
Coucou ツォ p窶冲it cul, beaux yeux ツサ
Coucou ton odeur
Coucou tes ツォ wouaf, wouaf ツサ
Coucou mon cナ砥r gros comme テァa
Coucou mon voyou de mille sous
Coucou, comme je t窶兮ime
Coucou, comme tu me manques
Coucou, je rテェve souvent de toi
Coucou, je te serre tout fort contre moi
Coucou, tu me fais plein de lテゥchouilles,
Coucou, je rigole窶ヲ
Coucou, je vais mieux
Coucou, je voulais juste te faire UN ツォ petit coucou ツサ

Déposé par poutounou le 11/09/2022  
Oui mon Ange, tu es devenu mon ツォ refuge prテゥfテゥrテゥ ツサ窶ヲ !!!
*
Mon refuge prテゥfテゥrテゥ
*
Ma vie est comme cette maison,
En ruines, abandonnテゥe, nテゥgligテゥe,
Elle respire le chaos, l窶兮mertume,
Elle aspire テ l窶兮bandon, au vide.
*
Ma vie est comme ce vaste monde,
Opportunitテゥs et ressources infinies,
Gテ「chテゥe, pillテゥe, テゥventrテゥe et dテゥfigurテゥe,
Elle se dテゥroule lasse et imperturbable.
*
Ma vie est comme ces multiples doutes,
Qui m窶兮ssaillent, me tourmentent encore,
Acceptations, dテゥsirs et テゥternels dilemmes,
Elle s窶兮ccommode de ces maints regrets.
*
Ma vie est comme cet havre de paix,
Si souvent parfaite, si tant gテゥnテゥreuse,
Qu窶册lle me semble factice et alarmante,
Au point de redouter tant de maux テ venir.
*
Ma vie est comme ces labyrinthes secrets,
テ la croisテゥe de mille chemins traversants,
テ la lisiティre de tant de belles rencontres,
Quel chemin suivre ? Quel destin choisir ?
*
Ma vie est comme ce tendre souvenir,
Rejouant cent fois cette mテェme sテゥquence,
Quand tu m窶兮s serrテゥ fort dans tes pattes,
Cet instant oテケ tu es devenu窶ヲ mon refuge prテゥfテゥrテゥ.
*
Nashmia Noormohamed, 2016

Déposé par poutounou le 07/09/2022  
Avec vous, nous avons ri et pleurテゥ et notre cナ砥r est rempli テ ras bord de ツォ parfums ツサ窶ヲ !!!
*
L窶兮rdeur
*
Rire ou pleurer, mais que le coeur
Soit plein de parfums comme un vase,
Et contienne jusqu窶凖 l窶册xtase
La force vive ou la langueur.
*
Avoir la douleur ou la joie,
Pourvu que le coeur soit profond
Comme un arbre oテケ des ailes font
Trembler le feuillage qui ploie ;
*
S窶册n aller pensant ou rテェvant,
Mais que le coeur donne sa sティve
Et que l窶凖「me chante et se lティve
Comme une vague dans le vent.
*
Que le coeur s窶凖ゥclaire ou se voile,
Qu窶冓l soit sombre ou vif tour テ tour,
Mais que son ombre et que son jour
Aient le soleil ou les テゥtoiles窶ヲ
*
Anna de Noailles, Le coeur innombrable

Déposé par poutounou le 04/09/2022  
Je t窶兮ppelle et te parle avant de m窶册ndormir, mon bel Ange
*
Au-delテ des soupirs
*
Ta mort hante ma vie. Pour combler ton absence
Sans cesse je remue de prテゥcieux souvenirs.
Je trouve un rテゥconfort en trompant ma souffrance
Au-delテ du chagrin, au-delテ des soupirs.
*
Mes plus tendres pensテゥes vont vers toi dティs l窶兮urore,
Je t窶兮ppelle et te parle avant de m窶册ndormir,
Et bien テゥtrangement ta ツォ voix ツサ me berce encore
Au-delテ du chagrin, au-delテ des soupirs.
*
Isabelle Callis-Sabot

Déposé par poutounou le 31/08/2022  
N窶冓mporte quoi ! Mais テァa fait テゥnormテゥment de bien de rire un peu窶ヲet de dire n窶冓mporte quoi aussi !!!
*
Il テゥtait des petits Anges窶ヲ
*
Il テゥtait des petits Anges,
Pirouette, cacahouティte.
Il テゥtait des petits Anges,
Qui habitaient de beaux nuages,
Qui habitaient de beaux nuages.
*
Leurs nuages テゥtaient en coton,
Pirouette, cacahouティte.
Leurs nuages テゥtaient en coton,
Leurs escaliers en soie dorテゥe,
Leurs escaliers en soie dorテゥe.
*
Le fleuriste y est montテゥ,
Pirouette, cacahouティte.
Le fleuriste y est montテゥ,
Et s窶册st cassテゥ le bout du nez,
Et s窶册st cassテゥ le bout du nez.
*
Les Anges l窶冩nt raccommodテゥ,
Pirouette, cacahouティte.
Les Anges l窶冩nt raccommodテゥ,
Avec du joli fil dorテゥ,
Avec du joli fil dorテゥ.
*
Mon histoire est terminテゥe,
Pirouette, cacahouティte.
Mon histoire est terminテゥe,
Toutous, toutounes, applaudissez,
Toutous, toutounes, applaudissez.

Déposé par poutounou le 28/08/2022  
Ou deviens ange parmi les anges, tout lテ-haut, derriティre les nuages窶ヲ
*
Priティre indienne
*
Si un jour tu as perdu ton テゥquilibre, que tu es dans le doute, trouve une forテェt, cherche un tapis d窶冑erbe ou de mousse, allonge-toi dessus, ferme les yeux, vide tes pensテゥes, respire l窶冩deur de la terre, テゥcoute la vie, adapte ta respiration aux battements de ton cナ砥r, ressens les moindres recoins de ton corps et relテ「che un テ un les muscles et les nerfs raidis par le temps.
*
Deviens oiseau au son du vent, deviens arbre parmi les arbres, deviens le vent qui bruisse dans le feuillage, deviens le cerf qui t窶冩bserve et que tu n窶兮vais pas vu, deviens fleur, deviens ruisseau, テゥcoute le chant des ancテェtres窶ヲ

Déposé par poutounou le 24/08/2022  
Un papier, un crayon et c窶册st parti窶ヲ
*
Avez-vous dテゥjテ envoyテゥ une lettre au pティre Noテォl, quand vous テゥtiez enfant, en espテゥrant qu窶冓l vous apporte des jouets par milliers ?
Avez-vous dテゥjテ テゥcrit dans votre journal intime toute votre tristesse et votre dテゥsespoir ?
Avez-vous dテゥjテ テゥcrit et jetテゥ テ la mer un message dans une bouteille vide, en espテゥrant qu窶冓l soit lu un jour ?
Avez-vous dテゥjテ テゥcrit une lettre d窶兮mour anonyme テ votre amour secret pour lui dire que vous l窶兮imez ?
Avez-vous dテゥjテ テゥcrit un poティme テ votre ange gardien ?
Comme テァa, juste pour voir l窶册ffet que cela vous fait, un papier, un crayon, par envie, ou par curiositテゥ.
On l窶冩ublie souvent et pourtant窶ヲ
L窶兮nge est lテ, en train de nous regarder.
Alors voici un poティme que je t窶凖ゥcris ange, mon gardien, pour te remercier.
*
Poティme テ mon ange, un テゥtテゥ
*
"Dis-moi une phrase ou un mot
Parle-moi des nuages ou des eaux
Le soir avant de m窶册ndormir
Chante-moi tes mots doux テ l窶冩reille car ils apaisent mes pensテゥes
Dis-moi les histoires d窶兮mour que le Seigneur t窶兮 racontテゥes
Eclaire avec ton cナ砥r mes nuits sombres
Pour que mテェme ton ombre m窶兮ide テ retrouver la paix
Tu me dessines de faテァon subtil car toi seul sais
Et lorsque tu caresses mes mains, mes cheveux
Alors je sais que je suis en sテゥcuritテゥ
J窶册ntends, j窶兮i entendu, je t窶兮ime ! que ta douce voix m窶兮 chuchotテゥ
Tu es la plus belle preuve d窶兮mour, mテェme dans mes tourments tu sais comment m窶兮imer"
*
L窶兮nge est lテ, en train de nous regarder, de nous guider, de nous protテゥger, de nous aimer.
*
Nadia Lalaoui

Déposé par poutounou le 21/08/2022  
Et lorsque je suis las, je me laisse endormir et je rテェve de toi mon doux cナ砥r窶ヲ !!!
*
Quel beau programme !
*
FARNIENTE
*
Quand je n窶兮i rien テ faire, et qu窶凖 peine un nuage
Dans les champs bleus du ciel, flocon de laine, nage,
J窶兮ime テ m窶凖ゥcouter vivre, et, libre de soucis,
Loin des chemins poudreux, テ demeurer assis
*
Sur un moelleux tapis de fougティre et de mousse,
Au bord des bois touffus oテケ la chaleur s窶凖ゥmousse.
Lテ, pour tuer le temps, j窶冩bserve la fourmi
Qui, pensant au retour de l窶冑iver ennemi,
Pour son grenier dテゥrobe un grain d窶冩rge テ la gerbe,
Le puceron qui grimpe et se pend au brin d窶冑erbe,
La chenille traテョnant ses anneaux veloutテゥs,
La limace baveuse aux sillons argentテゥs,
Et le frais papillon qui de fleurs en fleurs vole.
Ensuite je regarde, amusement frivole,
La lumiティre brisant dans chacun de mes cils,
Palissade opposテゥe テ ses rayons subtils,
Les sept couleurs du prisme, ou le duvet qui flotte
En l窶兮ir, comme sur l窶冩nde un vaisseau sans pilote ;
Et lorsque je suis las, je me laisse endormir,
Au murmure de l窶册au qu窶冰n caillou fait gテゥmir,
Ou j窶凖ゥcoute chanter prティs de moi la fauvette,
Et lテ-haut dans l窶兮zur gazouiller l窶兮louette.
*
Thテゥophile Gautier, Premiティres Poテゥsies

Déposé par poutounou le 17/08/2022  
ツォ Le plus lourd fardeau, c'est d'exister sans vivre... ツサ Avec tout l'amour que nous leur donnons et que nous rendent nos Anges, nous existons et nous vivons pleinement...!!!
*
Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent (extrait)
*
Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ;
Ce sont ceux dont un dessein ferme emplit l'テ「me et le front.
Ceux qui d'un haut destin gravissent l'テ「pre cime.
Ceux qui marchent pensifs, テゥpris d'un but sublime.
Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour,
Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour.
C'est le prophティte saint prosternテゥ devant l'arche,
C'est le travailleur, pテ「tre, ouvrier, patriarche.
Ceux dont le coeur est bon, ceux dont les jours sont pleins.
Ceux-lテ vivent, Seigneur ! les autres, je les plains.
Car de son vague ennui le nテゥant les enivre,
Car le plus lourd fardeau, c'est d'exister sans vivre.
Inutiles, テゥpars, ils traテョnent ici-bas
Le sombre accablement d'テェtre en ne pensant pas.
*
Victor Hugo ("Les Chテ「timents" - 1844)

Déposé par poutounou le 14/08/2022  
Un Paradis oテケ ツォ l'infini flotte dans l'テゥternel ツサ, comme le Paradis blanc de nos Anges !!!
*
Savez-vous pas...
*
Savez-vous pas quelque douce retraite,
Au fond des bois, un lac au flot vermeil,
Oテケ des palmiers la grande feuille arrテェte
Les bruits du monde et les traits du soleil
- Oh ! je voudrais, loin de nos vieilles villes,
Par la savane aux ondoyants cheveux,
Suivre, en rテェvant, les テゥcureuils agiles,
Et voir sauter, sur les branches mobiles,
L'ara de pourpre et les bengalis bleus !
*
Savez-vous pas, sur les plages lointaines
Oテケ n'ont jamais passテゥ les matelots,
Une テョle heureuse aux suaves haleines,
Bouquet de fleurs effeuillテゥ sur les flots ?
- Oh ! je voudrais, seul avec ma pensテゥe,
Jetant au vent la poussiティre des jours,
Sentir mon テ「me aux vagues balancテゥe,
Et m'endormir sur l'onde cadencテゥe
Comme un enfant que l'on berce toujours !
*
Savez-vous pas, loin de la froide terre,
Lテ-haut ! lテ-haut ! dans les plis du ciel bleu,
Un astre d'or, un monde solitaire
Roulant en paix sous le souffle de Dieu ?
- Oh ! je voudrais une planティte blonde,
Des cieux nouveaux, d'テゥtranges rテゥgions,
Oテケ l'on entend, ainsi qu'un vent sur l'onde,
Glisser la nuit, sous la voテサte profonde,
Le char brillant de constellations !
*
Oテケ fuir ? oテケ fuir ? Par les routes humaines
Le sable est dur et le soleil est lourd.
Ma bouche ardente a tari les fontaines
Et l'arbre est mort oテケ j'ai cueilli l'amour.
- Oh ! je voudrais, loin du temps et des choses,
Dテゥbarrassテゥ de tout lien charnel,
Courir joyeux dans les mテゥtamorphoses,
Puis me plonger テ la source des causes,
Oテケ l'Infini flotte dans l'テ液ernel !
*
Louis BOUILHET (1822-1869)

Déposé par poutounou le 10/08/2022  
ツォ Paradis oテケ le coeur donne ses rendez-vous... ツサ
*
Le sommeil
*
Les perdus, les absents, les morts que fait la vie,
Ces fantテエmes d'un jour si longuement pleurテゥs,
Reparaissent en rテェve avec leur voix amie,
Le piティge テゥtincelant des regards adorテゥs.
*
Les amours prisonniers prennent tous leur volテゥe,
La nuit tient la revanche テゥclatante du jour.
L'aveu brテサle la lティvre un moment descellテゥe.
Aprティs le dur rテゥel, l'idテゥal a son tour !
*
テ vie en plein azur que le sommeil ramティne,
Paradis oテケ le coeur donne ses rendez-vous,
N'es-tu pas テ ton heure une autre vie humaine,
Aussi vraie, aussi sテサre, aussi palpable en nous,
*
Une vie invisible aussi pleine et vibrante
Que la visible vie oテケ s'テゥtouffent nos jours,
Cette vie incomplティte, inassouvie, errante,
S'ouvrant sur l'infini, nous dテゥcevant toujours ?
*
Augustine-Malvina BLANCHECOTTE (1830-1895)

Déposé par poutounou le 07/08/2022  
La vie est faite de "charmantes fleurs" mais aussi d'テゥpines et de cailloux...
*
La Mort et la Vie
*
Si la mort est le but, pourquoi donc sur les routes
Est-il dans les buissons de si charmantes fleurs ?
Et lorsqu'au vent d'automne elles s'envolent toutes,
Pourquoi les voir partir d'un oeil momifiテゥ de pleurs ?
*
Si la vie est le but, pourquoi donc sur les routes
Tant de pierres dans l'herbe et d'テゥpines aux fleurs,
Que, pendant le voyage, hテゥlas ! nous devons toutes
Tacher de notre sang et mouiller de nos pleurs ?
*
Louise-Angテゥlique BERTIN (1805-1863)

Déposé par poutounou le 03/08/2022  
Oh oui, j'aime ! Nous, papas et mamans de cナ砥r, savons, grテ「ce テ nos Anges, ce que c窶册st qu窶兮imer et テェtre aimテゥs(テゥes)窶ヲ !!!
*
J'aime ces doux oiseaux...
*
J'aime ces doux oiseaux, qui promティnent dans l'air
Leur vie et leur amour, et plus prompts que l'テゥclair,
Qui s'envolent ensemble !
J'aime la fleur des champs, que l'on cueille au matin,
Et que le soir, au bal, on pose sur son sein
Qui d'enivrement tremble !
*
J'aime les tourbillons des danses, des plaisirs,
Les fテェtes, la toilette, et les tendres dテゥsirs
Qui s'テゥveillent dans l'テ「me !
J'aime l'ange gardien qui dirige mes pas,
Qui me presse la main, et me donne tout bas
Pour les maux un dictame !
*
J'aime du triste saule, au soir muet du jour,
La tテェte chaude encor, pleine d'ombre et d'amour,
Qui se penche et qui pense !
J'aime la main de Dieu, laissant sur notre coeur
Tomber en souriant cette amoureuse fleur
Qu'on nomme l'espテゥrance !
*
J'aime le doux orchestre, en larmes, gテゥmissant
Qui verse sur mon テ「me un langoureux accent,
Une triste harmonie !
J'aime seule テゥcouter le langage des cieux
Qui parlent テ la terre, et l'emplissent de feux
De soleil et de vie.
*
J'aime aux bords de la mer, regardant le ciel bleu,
Qui renferme en son sein la puissance de Dieu,
M'asseoir toute pensive !
J'aime テ suivre parfois en des rテェves dorテゥs
Mon テ「me qui va perdre en des flots azurテゥs
Sa pensテゥe inactive !
*
J'aime l'effort secret du coeur, qui doucement
S'agite, la pensテゥe au doux tressaillement,
Que l'on sent en soi-mテェme !
Mieux que l'arbre, l'oiseau, la fleur qui plaテョt aux yeux,
Le saule tout en pleurs, l'espテゥrance des Cieux...
J'aime celui qui m'aime.
*
Jules VERNE (1828-1905)

Déposé par poutounou le 31/07/2022  
J'errais toute seule, promenant ma "plaie"....
*
Promenade sentimentale
*
Le couchant dardait ses rayons suprテェmes
Et le vent berテァait les nテゥnuphars blテェmes ;
Les grands nテゥnuphars entre les roseaux
Tristement luisaient sur les calmes eaux.
Moi j'errais tout seul, promenant ma plaie
Au long de l'テゥtang, parmi la saulaie
Oテケ la brume vague テゥvoquait un grand
Fantテエme laiteux se dテゥsespテゥrant
Et pleurant avec la voix des sarcelles
Qui se rappelaient en battant des ailes
Parmi la saulaie oテケ j'errais tout seul
Promenant ma plaie ; et l'テゥpais linceul
Des tテゥnティbres vint noyer les suprテェmes
Rayons du couchant dans ses ondes blテェmes
Et les nテゥnuphars, parmi les roseaux,
Les grands nテゥnuphars sur les calmes eaux.
*
Paul VERLAINE (1844-1896)

Déposé par poutounou le 27/07/2022  
Et l窶冩mbre est belle comme s窶冓l s窶凉 mirait un Ange窶ヲ
*
Dans un parfum de roses blanches
*
Dans un parfum de roses blanches
Elle est assise et songe ;
Et l'ombre est belle comme s'il s'y mirait un ange.
*
Le soir descend, le bosquet dort ;
Entre ses feuilles et ses branches,
Sur le paradis bleu s'ouvre un paradis d'or.
*
Sur le rivage expire un dernier flot lointain.
Une voix qui chantait, tout テ l'heure, murmure.
Un murmure s'exhale en haleine, et s'テゥteint.
*
Dans le silence il tombe des pテゥtales.....
*
Charles VAN LERBERGHE (1861-1907)

Déposé par poutounou le 24/07/2022  
Trティs bel テゥcrit de Grand Corps Malade sur les ツォ absents ツサ. Pas mal : ツォ on court aprティs la vie, sachant que la mort est テ nos trousses ツサ窶ヲ !!!
*
Nos absents
*
C'est pas vraiment des fantテエmes
Mais leur absence est tellement forte
Qu'elle crテゥe en nous une prテゥsence
Qui nous rend faible ou nous supporte
C'est ceux qu'on a aimテゥs qui crテゥent un vide presque tangible
Car l'amour qu'on leur donnait est orphelin et cherche une cible
*
Pour certains on le savait, on s'テゥtait prテゥparテゥ au pire
Mais d'autres ont disparu d'un seul coup, sans prテゥvenir
On leur a pas dit au revoir, ils sont partis sans notre accord
Car la mort a ses raisons que notre raison ignore
*
Alors on s'est regroupテゥ d'un rテゥconfort utopiste
テ plusieurs on est plus fort mais on n'est pas moins triste
C'est seul qu'on fait son deuil, car on est seul quand on ressent
On apprivoise la douleur et la prテゥsence de nos absents
*
Nos absents sont toujours lテ, テ l'esprit, dans nos souvenirs
Sur ce film de vacances, sur ces photos pleines de sourires
Nos absents nous entourent et resteront テ nos cテエtテゥs
Ils reprennent vie dans nos rテェves, comme si de rien n'テゥtait
*
On se rassure face テ la souffrance qui nous serre le cou
En se disant que lテ oテケ ils sont, ils ont sテサrement moins mal que nous
Alors on marche, on rit, on chante, mais leur ombre demeure
Dans un coin de nos cerveaux, dans un coin de notre bonheur
*
Nous, on a des projets, on dessine nos lendemains
On dテゥcide du chemin, on regarde l'avenir entre nos mains
Et au cナ砥r de l'action, dans nos victoires ou nos enfers
On imagine de temps en temps que nos absents nous voient faire
*
Chaque vie est un miracle, mais le final est テゥnervant
Je me suis bien renseignテゥ, on n'en sortira pas vivant
Il faut apprendre テ l'accepter pour essayer de vieillir heureux
Mais chaque annテゥe nos absents sont un petit peu plus nombreux
*
Chaque nouvelle disparition transforme nos cナ砥rs en dentelle
Mais le temps passe et les douleurs vives deviennent pastel
Ce temps qui, pour une fois, est un vテゥritable alliテゥ
Chaque heure passテゥe est une pommade, il en faudra des milliers
*
Moi, les morts, les disparus, je n'en parle pas beaucoup
Alors j'テゥcris sur eux, je titille mes sujets tabous
Ce grand mystティre qui nous attend, notre ultime point commun テ tous
Qui fait qu'on court aprティs la vie, sachant que la mort est テ nos trousses
*
C'est pas vraiment des fantテエmes
Mais leur absence est tellement forte
Qu'elle crテゥe en nous une prテゥsence
Qui nous rend faible ou nous supporte
C'est ceux qu'on a aimテゥs qui crテゥent un vide presque infini
Qu'inspirent des textes premier degrテゥ
*
Faut dire que la mort manque d'ironie
*
Grand corps malade

Déposé par poutounou le 20/07/2022  
Qu'est-ce qu'on est bien quand on rテェve...de nos Anges窶ヲ
*
Extrait du ツォ Grand Sommeil ツサ d'Etienne Daho
*
Je ne peux plus me rテゥveiller, rien テ faire
Sans moi le monde peut bien tourner テ l'envers
Engourdi par le sommeil et prisonnier de mon lit
J'aimerais que cette nuit dure toute la vie
*
Lorsque je rテェve tu es tout prティs de moi
C'est la seule faテァon de rester avec toi
C'est la raison pour laquelle je n'veux plus quitter mon lit
Pour qu'enfin toutes les nuits durent toute la vie.




L'Album photo contient 10 photos
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS
Merci テ tous+++++
Oui, vraiment un gros MERCI テ toutes et tous d'avoir mis des fleurs et envoyテゥ de si gentils messages.Tout cela me va droit au coeur, croyez le.Vous m'apportez beaucoup de rテゥconfort.J'ai encore beaucoup de mal テ penser テ ma petite Gaby sans pleurer.Avec votre aide, cela viendra.Encore Merci.Je voudrai mettre des fleurs テ tous vos toutous, je vais essayer de m'y retrouver car je ne maテョtrise pas encore complティtement le site. Bien Amicalement テ vous tous. Claire.
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS
C'est mon anniversaire!!
Nous ne t'oublierons jamais
Retourner en haut