CIMETIEREPOURCHIEN.COM
rendez un dernier hommage à votre chien disparu
 

Connectez vous pour utilisez les Mails privés et le carnet d'adresses
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter
La page de KILLY a été vue 72 754 fois.

En hommage à
KILLY

BICHON-MALTAIS
Il est né le :09/12/2000
Il nous a quittés le :01/06/2012
 



En hommage à KILLY

HOMMAGE A KILLY, MON BEBE, MON GROS NOUNOURS.

Mon KILLY, Malheureusement, en ce 1er juin 2012, tu m’as quitté définitivement, pour rejoindre Khali.
Je veux te dire combien je te suis reconnaissant, et combien je me sens un peu coupable vis-à-vis de toi !
Car enfin, quand je t’ai choisi, c’était presque un cadeau pour Khali ! Tu avais pour mission de l’éduquer, de lui apprendre à jouer, à courir, à faire le fou, et à le protéger.
Et tu as réussi au-delà de toutes mes espérances !
Vous étiez mes 2 K ! Killy qui rit et Khali qui ne rit pas! Khali, calme, posé, craintif, et Toi, impétueux, nerveux, téméraire !
Tu étais un peu plus grand que Khali, et tu étais aussi plus pesant. Mais tu prenais soin quand tu voulais jouer avec lui, de te baisser pour te mettre à sa hauteur…Bien sûr, parfois, j’ai dû intervenir, quand tu te lançais sur lui, tu le renversais et l’envoyais rouler dans l’herbe ! Mais tu ne lui as jamais fait mal…même si lui parfois te tirait sur les poils et te faisait crier…
Mais Khali était le Petit Prince, et tu le savais…
Aujourd’hui, cela fait 21 mois que Khali nous a quittés, et je sais que tu as eu toi aussi beaucoup de peine. A l’heure de vos jeux, je te voyais le chercher désespérément. Quand tu sortais dans la pelouse, tu ne pouvais plus le poursuivre et jouer avec lui comme deux fous.
J’ai senti aussi que tu essayais de me consoler, imitant les comportements de Khali : tu m’accompagnais dès que j’allais dans la salle de bains, comme Khali le faisait… Puis, tu pris l’habitude de venir te coucher près de moi dans mon bureau, ce que tu ne pouvais pas faire quand Khali était là, parce que tu savais que c’était SA place…
Tu étais aussi d’une intelligence rare, et tu avais un « sixième sens » qui fonctionnait bien ! Quand je vais avoir de la visite, tu le sentais, et tu veillais pour me prévenir de leur arrivée. Quand je m’absentais, tu savais quelques minutes avant mon retour que j’arrivais, et tu m’attendais en regardant par la porte-fenêtre. Je n’oublierai jamais non plus nos premières vacances : je m’étais arrêté dans un camping de passage, au milieu de centaines de caravanes. Je t’ai mis ta laisse pour aller faire tes besoins, nous nous sommes enfoncés dans cet immense camp de passage ….Et quand tu as eu terminé, tu as tiré brusquement, et ta laisse s’est détachée ! Tu es parti comme une flèche ! J’ai bien cru que je t’avais perdu ! Je suis rapidement revenu à la caravane, pour déposer Khali et partir à ta recherche …et tu étais devant la porte de la caravane, en train de m’attendre.
Tu étais beau, tu étais adorable, tu étais intelligent…
J’espèrais, mon Killy, qu’il nous restait de nombreuses années à être ensemble, et que nous allions de mieux en mieux nous apprécier…Et nous nous sommes particulièrement attachés l’un à l’autre, dans le souvenir de Khali..
Hélas, en février 2011, on décelait une tumeur à tes glandes annales, et il fallut t’opérer.
L’opération se passa bien et tu récupéras facilement. Mais cette année, lors d’une visite de contrôle, ce fut la catastrophe : la tumeur était revenue et elle était inopérable. Une seule solution : la chimiothérapie médicamenteuse. L’horreur ! Pourtant, tu as d’abord semblé bien réagir à ce traitement, et la tumeur semblait même diminuer. Mais ce traitement a attaqué tes voies urinaires, et tu as commencé à avoir de plus en plus de sang dans tes urines, tu devins incontinent Tu étais tout perturbé par ce qui t’arrivait, j’étais obligé de te veiller la nuit pour essayer d’éviter des « accidents ». Le vétérinaire a essayé de soigner tes problèmes, mais sans succès. Tu n’osais plus te déplacer, car tu perdais du sang partout. La tumeur brusquement empira, et te créa des problèmes intestinaux. Toi qui avais des selles si régulières, tu ne parvenais plus à évacuer sans douleurs. Voici quelques jours, tu as refusé de manger, toi si gourmand ! Ces derniers jours furent atroces pour toi et pour moi. Ce matin, je suis retourné avec toi chez le vétérinaire. Hélas, il déclara forfait : il ne pouvait plus rien faire, et tu allais souffrir de plus en plus. La mort dans l’âme, j’ai décidé de mettre fin à tes souffrances. Tu t’es définitivement endormi dans mes bras, sous mes larmes, et tu es parti rejoindre Khali, le Petit Prince, ton frère d’armes, me laissant désespérément seul avec mon désespoir. Tu auras été mon dernier compagnon, mon dernier amour.
Je t’aime, et je t’aimerai toujours, mon Gros Bébé !


18/12/2016
Mon tendre Gros Bébé,

Lorsque j'ai écrit les lignes ci-dessus, j'étais sincère: j'étais pêrsuadé que tu étais mon dernier compagnon, notamment en raison de mon âge... Mais apparemment tu n'étais pas d'accord...et Khali non plus!
Quelque trois semaines après ton envol, j'ai retrouvé un sac de tes croquettes, et j'ai décidé d'aller le donner au refuge où j'avais trouvé Khali. Il y avait un bichon de 5 ans abandonné depuis trois mois,sale, crotté, l'air malheureux! Heureusement on m'a rassuré: quelqu'un l'avait réservé. Mais alors que j'étais près de ce bichon, le GSM de la responsable a sonné: la personne qui l'avait réservé annulait sa demande, son propriétaire refusant la présence d'un chien! Evidemment, je n'ai pas résisté, et j'ai décidé de l'adopter! Et voilà comment PHILOU est devenu mon ultime compagnon, non pour te remplacer, mais pour apaiser mon chagrin en m'obligeant à m'occuper de ce nouveau venu et en essayant de faire son bonheur.
Voilà maintenant près de 5 ans qu'il est avec moi...Mais je ne t'oublie pas mon gros Bébé comme je n'oublie pas Khali, ni Sami, ni Caprice.Vous me manquez tellement!






8 bougies

Déposé par viana67 27/02/2021 17:38Déposé par dianthe 27/02/2021 16:31Déposé par Lecmarc 27/02/2021 08:03Déposé par Lecmarc 27/02/2021 08:03Déposé par Lecmarc 27/02/2021 08:03Déposé par Lecmarc 27/02/2021 08:03Déposé par Lecmarc 27/02/2021 08:03Déposé par Lecmarc 27/02/2021 08:03
De la part de
 
 





7428 Fleurs

  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
  • Déposé par diantheDéposé par dianthe
    Avec toute mon amitié 🌻💖💐💕🐾☀️🏵️😴💖🌻💖🐾💕🌻
  • Déposé par diantheDéposé par dianthe
    Avec toute mon amitié 🌻💖💐💕🐾☀️🏵️😴💖🌻💖🐾💕🌻
  • Déposé par diantheDéposé par dianthe
    Avec toute mon amitié 🌻💖💐💕🐾☀️🏵️😴💖🌻💖🐾💕🌻
  • Déposé par diantheDéposé par dianthe
    Avec toute mon amitié 🌻💖💐💕🐾☀️🏵️😴💖🌻💖🐾💕🌻
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
    27-02-21 Tendres pensées
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
    27-02-21 Tendres pensées
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
    27-02-21 Tendres pensées
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
    27-02-21 Tendres pensées
  • Déposé par AnnieDéposé par Annie
    Bon anniversaire à ton petit frère Philou gentil mousquetaire
  • Déposé par viana67Déposé par viana67
    💖💖💐💘💘🌹💞💞🌼💋💋😍🌟🌟🌈🪔🪔😘⭐⭐+ tendresse
  • Déposé par diantheDéposé par dianthe
    Livraison express 🐾✨🦴🌺🦴🌺🌹🍧🍧🍰🍰🍭🍭de friandises accompagnée de bien sûr de tendres caresses pour toi bel ange
  • Déposé par diantheDéposé par dianthe
    Livraison express 🐾✨🦴🌺🦴🌺🌹🍧🍧🍰🍰🍭🍭de friandises accompagnée de bien sûr de tendres caresses pour toi bel ange
  • Déposé par diantheDéposé par dianthe
    Livraison express 🐾✨🦴🌺🦴🌺🌹🍧🍧🍰🍰🍭🍭de friandises accompagnée de bien sûr de tendres caresses pour toi bel ange
  • Déposé par diantheDéposé par dianthe
    Livraison express 🐾✨🦴🌺🦴🌺🌹🍧🍧🍰🍰🍭🍭de friandises accompagnée de bien sûr de tendres caresses pour toi bel ange



737 messages



Déposé par poutounou le 21/02/2021  

« La tranquille habitude aux mains silencieuses panse, de jour en jour, nos plus grandes blessures... »
*
L'habitude
*
La tranquille habitude aux mains silencieuses
Panse, de jour en jour, nos plus grandes blessures ;
Elle met sur nos coeurs ses bandelettes sûres
Et leur verse sans fin ses huiles oublieuses ;
*
Les plus nobles chagrins, qui voudraient se défendre,
Désireux de durer pour l'amour qu'ils contiennent,
Sentent le besoin cher et dont ils s'entretiennent
Devenir, malgré eux, moins farouche et plus tendre ;
*
Et, chaque jour, les mains endormeuses et douces,
Les insensibles mains de la lente Habitude,
Resserrent un peu plus l'étrange quiétude
Où le mal assoupi se soumet et s'émousse ;
*
Et du même toucher dont elle endort la peine,
Du même frôlement délicat qui repasse
Toujours, elle délustre, elle éteint, elle efface,
Comme un reflet, dans un miroir, sous une haleine,
*
Les gestes, le sourire et le visage même
Dont la présence était divine et meurtrière ;
Ils pâlissent couverts d'une fine poussière ;
La source des regrets devient voilée et blême.
*
A chaque heure apaisant la souffrance amollie,
Otant de leur éclat aux voluptés perdues,
Elle rapproche ainsi de ses mains assidues,
Le passé du présent, et les réconcilie ;
*
La douleur s'amoindrit pour de moindres délices ;
La blessure adoucie et calme se referme ;
Et les hauts désespoirs, qui se voulaient sans terme,
Se sentent lentement changés en cicatrices ;
*
Et celui qui chérit sa sombre inquiétude.
Qui verserait des pleurs sur sa douleur dissoute,
Plus que tous les tourments et les cris vous redoute,
Silencieuses mains de la lente Habitude.
*
Auguste ANGELLIER (1848-1911)
*
Une pensée pour Maël, fils de Rafia, qui s’en est allé rejoindre sa maman au mois d’octobre dernier à 36 ans seulement. Doux repos bel Ange…


Déposé par poutounou le 14/02/2021  

Magnifiques paroles !!!
*
Sois Tranquille (Emmanuel Moire).
*
Je sais la peine, je sais les pleurs et les pensées
Que les mots ne peuvent apaiser
Je sais l'absence, je sais le manque et les regrets
Les souvenirs qu'il faut revivre et partager
Je sais tout ce qui est pour toi
*
Sois tranquille
Tout va bien
Sois tranquille
Je suis serein
Je repose en paix où je vais
*
Sois tranquille
Ce n'est rien
Sois tranquille
J'en ai besoin
Et je m'en sers
Je me libère
Enfin
*
Je sais le temps, je sais les heures, les nuits passées
Que les rêves ne peuvent soulager
Je sais l'effort et le courage à retrouver
Se souvenir qu'il faudra vivre et continuer
Je sais tout ce qui est pour toi
*
Sois tranquille
Tout va bien
Sois tranquille
Je suis serein
Je repose en paix où je vais
*
Sois tranquille
Ce n'est rien
Sois tranquille
J'en ai besoin
Et n'oublie pas, n'oublie pas
Je suis là...
*
Je suis là
Je suis là
Je suis là
*
Sois tranquille
Tout va bien
Sois tranquille
Je suis serein
Je repose en paix où je vais
*
Sois tranquille
Et sois certain
Où que tu sois
Je veille sur toi


Déposé par poutounou le 07/02/2021  

Chanson de Jean-Jacques Lafon, légèrement revisitée
*
Ode à nos anges !
*
Ils voient
*
Ils vivent heureux, au clair d'un rêve,
Qui va plus loin que nos regards.
A l'heure où le matin se lève
Et ensoleille les miroirs,
Ils s'en vont caresser les roses,
Au milieu des parfums de pluie.
Si ils ont les paupières closes,
C'est pour mieux respirer la vie.
*
Ils voient plus loin qu'avec les yeux,
Sans la lumière de Dieu,
Les vraies couleurs du monde.
Ils voient, plus vrai qu'un arc-en-ciel,
L'amour que nous avons pour eux.
*
Quand ils effleurent nos visages,
Je sais qu'ils lisent du bout des truffes,
Tous les secrets, les paysages,
Qui dorment au plus profond de nous.
Et même si, dans les rues, nous les guidons,
C'est toujours eux qui nous rassurent,
Lorsque nous marchons au bord du vide,
Ou que nous nous cognons à des murs
*
Ils voient plus loin qu'avec les yeux,
Sans la lumière de Dieu,
Les vraies couleurs du monde.
Ils voient plus vrai qu'un arc-en-ciel,
L'amour que nous avons pour eux.
*
Ils voient plus vrai qu'avec les yeux,
L'amour que nous avons pour eux.


Déposé par poutounou le 31/01/2021  

Soir d'hiver
*
Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
A la douleur que j'ai, que j'ai.
*
Tous les étangs gisent gelés,
Mon âme est noire! Où-vis-je? où vais-je?
Tous ses espoirs gisent gelés:
Je suis la nouvelle Norvège
D'où les blonds ciels s'en sont allés.
*
Pleurez, oiseaux de février,
Au sinistre frisson des choses,
Pleurez oiseaux de février,
Pleurez mes pleurs, pleurez mes roses,
Aux branches du genévrier.
*
Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
A tout l'ennui que j'ai, que j'ai...
*
Emile NELLIGAN (1879-1941)


Déposé par poutounou le 24/01/2021  

♪ L'envie D'aimer ♪
*
C'est tellement simple, l'amour
Tellement possible, l'amour
A qui l'entend, regarde autour
A qui le veut, vraiment
C'est tellement rien, d'y croire
Mais tellement tout, pourtant
Qu'il vaut la peine, de le vouloir
De le chercher, tout le temps
*
Ce sera nous, dès demain
Ce sera nous, le chemin
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer
*
C'est tellement court, une vie
Tellement fragile, aussi
Que de courir, après le temps
Ne laisse plus rien, à vivre
*
Ce sera nous, dès demain
Ce sera nous, le chemin
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer
*
Ce sera nous, dès demain
Ce sera nous, le chemin
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer
*
C'est tellement fort
C'est tellement tout
L'amour
Puisqu'on attend
De vies en vies
Depuis la nuit
Des temps
*
Ce sera nous
Ce sera nous
Ce sera nous
*
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer
*
Ce sera nous, dès demain
Ce sera nous, le chemin
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer
*
Nous donne l'envie d'aimer
Donne l'envie d'aimer
L'envie d'aimer


Déposé par poutounou le 10/01/2021  

L’important c’est de vous aimer, vous nos magnifiques Anges…
*
L'important c'est d'aimer
*
Peu importe ce qu'on donne
Un sourire, une couronne
A quelqu'un ou bien à personne
Peu importe ce qu'on donne
Donner c'est comme recevoir
Mais sans s'en apercevoir
Comme quand on pardonne à ceux qu'on aime
Qu'on goûte à l'opium d'aimer quand même
D'aimer quand même...
D'aimer quand même...
*
L'important c'est d'aimer, pour tout donner
L'important c'est d'y croire sans s'en apercevoir
L'important c'est toujours d'être en amour
L'important c'est donner, et ne rien demander
*
Peu importe ce qu'on laisse
A tous ceux qui nous délaissent
Qu'on survive ou qu'on disparaisse
Peu importe qui nous blesse
Laisser c'est comme tout vouloir
Mais sans s'en apercevoir
*
C'est comme une faiblesse pour ceux qu'on aime
C'est presqu'une promesse d'aimer quand même
D'aimer quand même...
D'aimer quand même...
*
L'important c'est d'aimer, pour tout donner
L'important c'est d'y croire sans s'en apercevoir
L'important c'est toujours d'être en amour
L'important c'est donner, et ne rien demander
*
Peu importe ce qu'on dit
Avec des mots ou des cris
Quand c'est le coeur qui parle aussi
Peu importe ce qu'on vit
Il faut toujours le vouloir
Et bien s'en apercevoir
*
Comme quand on sourit à ceux qu'on aime
Qu'on goûte à l'opium d'aimer quand même
D'aimer quand même...
D'aimer quand même...
*
L'important c'est d'aimer, pour tout donner
L'important c'est d'y croire sans s'en apercevoir
L'important c'est toujours d'être en amour
L'important c'est donner, et ne rien demander
*
L'important c'est d'aimer, pour tout donner
L'important c'est d'y croire sans s'en apercevoir
*
D'aimer quand même, comme je voudrais que l'on m'aime
Pour tout donner, à tous ceux qui eux m'ont aimé
D'aimer quand même
Comme je voudrais que l'on m'aime
*
Pascal Obispo


Déposé par poutounou le 01/01/2021  

Que cette année à venir soit remplie de Joie et d’Amour pour vous toutes et tous… !!!
*
L'année nouvelle
*
Au pays des merveilles, je commande l'année
L'année, l'année nouvelle que j'aimerais souhaiter
À ceux qui, sur la Terre, n'ont jamais vu la paix
Qui rêvent d'une aurore où déposer leur faix.
*
Au pays des merveilles je demande la joie
Pour ceux à qui la vie n'a pas donné le choix,
Pour ceux dont la souffrance a éteint le regard,
Pour tous ceux qui s'enfuient dans le train du brouillard.
*
Au pays des merveilles j'entends des cris d'enfants
Qui ne connaissent pas, de la vie, les tourments
Que l'on aime pour eux, sans esprit de retour
Des enfants épanouis au jardin de l'amour.
*
Bonne année à vous tous au pays des merveilles,
Et que vos mains tendues appellent le soleil :
Dans le fond des cachots, certains ont vu l'espoir
Venir sans s'annoncer, les chercher dans le noir !
*
Michèle Corti.


Déposé par poutounou le 25/12/2020  

Je vous souhaite à tous, Anges, Angelettes, mamans et papas de coeur, une magnifique fête de Noël. Je vous souhaite surtout à tous d'être entourés de plein, plein, plein d'AMOUR : "N'oubliez jamais que le plus beau cadeau est celui d'être aimé. N'oubliez jamais que la plus belle aventure est celle d'aimer...".
*
Joyeux Noël
*
De toutes les nuits elle est la plus belle
Une nuit magique où toute chose devient merveille
Beaux cadeaux généreux et douce joie d'être ensemble pour faire la fête
Un réveillon qui illumine les yeux des enfants qui le Père Noël guette
Telle est la recette du bonheur familial en cette soirée géniale
Tel est ce moment de partage où les intentions ne sont qu'amicales
Les amoureux ont leurs coeurs pleins de tendres voeux pour être heureux à deux
Les amis s'écrivent de sincères messages de voeux, des souhaits chaleureux
Que ce poème de Noël vous accompagne durant les fêtes de fin d'année
N'oubliez jamais que le plus beau cadeau est celui d'être aimé
N'oubliez jamais que la plus belle aventure est celle d'aimer


Déposé par poutounou le 20/12/2020  

L'innocence
*
Si tu veux nous ferons notre maison si belle
Que nous y resterons les étés et l'hiver !
Nous verrons alentour fluer l'eau qui dégèle,
Et les arbres jaunis y redevenir verts.
*
Les jours harmonieux et les saisons heureuses
Passeront sur le bord lumineux du chemin,
Comme de beaux enfants dont les bandes rieuses
S'enlacent en jouant et se tiennent les mains.
*
Un rosier montera devant notre fenêtre
Pour baptiser le jour de rosée et d'odeur ;
Les dociles troupeaux, qu'un enfant mène paître,
Répandront sur les champs leur paisible candeur.
*
Le frivole soleil et la lune pensive
Qui s'enroulent au tronc lisse des peupliers
Refléteront en nous leur âme lasse ou vive
Selon les clairs midis et les soirs familiers.
*
Nous ferons notre coeur si simple et si crédule
Que les esprits charmants des contes d'autrefois
Reviendront habiter dans les vieilles pendules
Avec des airs secrets, affairés et courtois.
*
Pendant les soirs d'hiver, pour mieux sentir la flamme,
Nous tâcherons d'avoir un peu froid tous les deux,
Et de grandes clartés nous danserons dans l'âme
A la lueur du bois qui semblera joyeux.
*
Émus de la douceur que le printemps apporte,
Nous ferons en avril des rêves plus troublants.
- Et l'Amour sagement jouera sur notre porte
Et comptera les jours avec des cailloux blancs...
*
Anna de NOAILLES (1876-1933)


Déposé par poutounou le 13/12/2020  

Petit Ours…ou « Attention aux radis… »
*
Petit Ours est bien malade
Il est couché dans son lit
Il a mangé dix salades
Six bananes et cent radis.
Papa lui fait boire des tisanes
Maman lui en fait aussi.
Trois jours à boire des tisanes !
Trois jours sans sortir du lit !
C'est de la faute aux cents radis !
*
Raymond Lichet


Déposé par poutounou le 06/12/2020  

Lorsque je raconte autour de moi que je vais tous les jours sur le cimetière virtuel pour chiens, les réactions sont quelquefois bizarres… Beaucoup de « gens » ont du mal à accepter la différence…. Vive la tolérance !
*
Nous autres les rêveurs aux idées un peu folles
Sommes interpellés par les intolérances
Qui pullulent en nos mondes envers les différences
Dans la vie de chacun et elles nous affolent
*
Heureux est lors celui dont l’esprit batifole
Seraient ternes les jours sans quelques dissemblances
Et vivre sous le joug de lois sans tolérance
Venues de temps anciens ne peut point faire école
*
La vie en harmonie apporte maints plaisirs
La nature nous guide en des choix à loisir
Elle a fait des unions sous nombres de symbioses
*
L’homme pourtant doté de multiples cultures
Serait bien inspiré s’il suivait la nature
Et gagnerait en sus un statut grandiose


Déposé par poutounou le 29/11/2020  

Malheureusement "Merci" est un mot qu'on entend trop rarement !
*
Le blaireau sans gêne
*
Lui offrait-on quelque gâteau ?
C’est simple il en réclamait deux.
Devant un cadeau, ce blaireau
Faisait la moue, remerciait peu.
Partout il se sentait à l’aise
Se glissant à la meilleure place.
On le vit devenir obèse
Mais toujours faisant la grimace.
Un jour chez la Dame Belette
Il dit un gros mot incongru ;
Alors sa renommée fut faite :
Désormais nul ne le reçut.
Moralité
Soyez polis, soyez courtois
Dites bonjour, dites merci
On vous recevra avec joie,
Et vous aurez beaucoup d’amis
*
Yvon Danet
Mes poésies préférées


Déposé par poutounou le 22/11/2020  

Les caresses des yeux les plus douces, les plus pures, sont celles de nos merveilleux Anges...
*
Les caresses des yeux
*
Les caresses des yeux sont les plus adorables ;
Elles apportent l'âme aux limites de l'être,
Et livrent des secrets autrement ineffables,
Dans lesquels seul le fond du coeur peut apparaître.
*
Les baisers les plus purs sont grossiers auprès d'elles ;
Leur langage est plus fort que toutes les paroles ;
Rien n'exprime que lui les choses immortelles
Qui passent par instants dans nos êtres frivoles.
*
Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le sourire
Dont le pli lentement s'est comblé de tristesses,
Elles gardent encor leur limpide tendresse ;
*
Faites pour consoler, enivrer et séduire,
Elles ont les douceurs, les ardeurs et les charmes !
Et quelle autre caresse a traversé des larmes ?
*
Auguste ANGELLIER (1848-1911)


Déposé par poutounou le 15/11/2020  

La vie est faite de "charmantes fleurs" mais aussi d'épines et de cailloux...
*
La Mort et la Vie
*
Si la mort est le but, pourquoi donc sur les routes
Est-il dans les buissons de si charmantes fleurs ?
Et lorsqu'au vent d'automne elles s'envolent toutes,
Pourquoi les voir partir d'un oeil momifié de pleurs ?
*
Si la vie est le but, pourquoi donc sur les routes
Tant de pierres dans l'herbe et d'épines aux fleurs,
Que, pendant le voyage, hélas ! nous devons toutes
Tacher de notre sang et mouiller de nos pleurs ?
*
Louise-Angélique BERTIN (1805-1863)


Déposé par poutounou le 10/11/2020  

Et si nos anges descendaient nous faire un petit coucou !
*
L'ange de l'étoile du matin
*
L'ange de l'étoile du matin
Descendit en son jardin
Et s'approchant d'Elle :
*
" Viens, lui dit-il, je te montrerai
Les beaux vallons et les bois secrets
Où vivent encore, en d'autres rêves,
Les esprits subtils
De la terre. "
*
Elle étendit le bras, et rit,
Regardant entre ses cils
L'ange en flamme dans le soleil,
Et le suivit en silence.
*
Et l'ange, tandis qu'ils allaient
Vers les ombreux bosquets,
L'enlaçait, et posait
Dans ses clairs cheveux plus longs que ses ailes,
Des fleurs qu'il cueillait
Aux branches au-dessus d'Elle.
*
Charles VAN LERBERGHE (1861-1907)


Déposé par poutounou le 01/11/2020  


« Propice au deuil profond dont son coeur était plein »… Je vous souhaite à toutes et à tous de belles fêtes de Toussaint, de belles fêtes de souvenirs...
*
La passante
*
Hier, j'ai vu passer, comme une ombre qu'on plaint,
En un grand parc obscur, une femme voilée :
Funèbre et singulière, elle s'en est allée,
Recélant sa fierté sous son masque opalin.
*
Et rien que d'un regard, par ce soir cristallin,
J'eus deviné bientôt sa douleur refoulée ;
Puis elle disparut en quelque noire allée
Propice au deuil profond dont son coeur était plein.
*
Ma jeunesse est pareille à la pauvre passante :
Beaucoup la croiseront ici-bas dans la sente
Où la vie à la tombe âprement nous conduit;
*
Tous la verront passer, feuille sèche à la brise
Qui tourbillonne, tombe et se fane en la nuit ;
Mais nul ne l'aimera, nul ne l'aura comprise.
*
Emile NELLIGAN (1879-1941)


Déposé par poutounou le 25/10/2020  

Automne en forêt
*
Un écureuil sur la bruyère
Se lave avec de la lumière
Une feuille morte descend
Doucement portée par le vent
Et le vent balance la feuille
Juste au-dessus de l'écureuil
Le vent attend pour la poser
Légèrement sur la bruyère
Que l'écureuil soit remonté
Sur le chêne de la clairière
Où il aime se balancer
Comme une feuille de lumière.
*
Maurice Carême (1899-1978)


Déposé par poutounou le 18/10/2020  

Le papillon
*
J’aimerais, dans ma maison,
Avoir pour seul compagnon
Un très joli papillon
Qui de saison en saison
Changerait de couleur.
Il serait vert au printemps
Comme les feuilles mignonnes,
Bleu en été, couleur du temps,
Marron dès que viendrait l’automne
Et, dans les mois d’hiver, tout blanc.
Parfois, pour la fantaisie,
Rose, violet, mauve ou gris
Mais jamais le papillon noir
De l’ennui et du désespoir.
*
Jean Joubert


Déposé par poutounou le 11/10/2020  

Joli petit poème… Moi aussi j’adore mon lit quand dehors il fait gris…
==============
L'automne
========
Quand s'annonce l'automne
La marmotte marmonne,
Rentre dans sa maison
Et dit : "C'est la saison
Où mon lit a du bon ;
Dormons."
Et elle attend le temps du soleil…
Le printemps
En dormant…
========
Georges Jean


Déposé par poutounou le 04/10/2020  

Que c'est joliment dit ! "Ton absence est entrée chez moi..."
*
Ton Absence
*
Yves Duteil
*
Comme une bouffée de chagrin
Ton "visage" ne me dit plus rien
Je t'appelle et tu ne viens pas
Ton absence est entrée chez moi
*
C'est un grand vide au fond de moi
Tout ce bonheur qui n'est plus là
Si tu savais quand il est tard
Comme je m'ennuie de ton "regard"
*
C'est le revers de ton amour
La vie qui pèse un peu plus lourd
Comme une marée de silence
Qui prend ta place et qui s'avance
*
Tu nous disais qu'on serait grands
Mais je découvre maintenant
Que chacun porte sur son dos
Tout son chemin comme un fardeau
*
Les souvenirs de mon enfance
Les épreuves et les espérances
Et cette fleur qui s'épanouit sur le silence...
Ton absence
*
Je dors blotti dans ton "sourire"
Entre le passé, l'avenir
Et le présent qui me retient
De te rejoindre un beau matin
*
Dans ce voyage sans retour
Je t'ai offert tout mon amour
Même en s'usant l'âme et le corps
On peut aimer bien plus encore
*
Bien sûr, là-haut de quelque part
Tu dois m'entendre ou bien me voir
Mais se « parler » c'était plus tendre
On pouvait encore se comprendre
*
Mon enfance a pâli, déjà
Ce sont des gestes d'autrefois
Sur des films et sur des photos
Tu es partie tellement trop tôt
*
Je suis resté sur le chemin
Avec ma vie entre les mains
À ne plus savoir comment faire
Pour avancer vers la lumière
*
Il ne me reste au long des jours
En souvenir de ton amour
Que cette fleur qui s'épanouit sur le silence...
Ton absence...




L'Album photo contient 15 photos


Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie



Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté
Votre pseudo        Mot de passe       


Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut