Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Carnet d'adresses
Favoris



Facebook LinkedIn Twitter



La page de MILADY dite la chiamoise a été vue 16 170 fois.

En hommage à
MILADY dite la chiamoise


Il est né le :01/04/2011
Il nous a quittés le :31/03/2014 $enrlist[visible]=OUI
 
Pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
connectez vous
Votre pseudo        Mot de passe       



En hommage à MILADY dite la chiamoise

Tnt de peine une fois encore, aujourd'hui tu aurais fテェtテゥ tes 3 ans ma belle milady, ma chiamoise, pourquoi ne t'es-tu pas rテゥveillテゥe hier aprティs cette opテゥration ? CRUEL EST LE DESTIN, nous avions tant de choses a vivre ensemble, tu テゥtais si jeune, si mignonne, olympe ta fille est dテゥsespテゥrテゥe elle te cherche partout, mimine a dormi contre elle toute la nuit, elle en prendra soin elle a compris que tu ne reviendrais plus, ma raleuse, mon pot de glue, si je te mets ici sur le cimetiティre des chiens c'est pour que tu y retrouves New-look, tu adorais par dessus tout les chiens, Moon a perdu son amie テゥgalement, plus jmais tu ne viendras vers elle en miaulant et donnant des coups de tテェte, vole mon テゥtoile, sois heureuse au royaume des anges, je t'aime ceci n'est pas un adieu juste un simple aurevoir qui fait trティs mal.






438 Fleurs

  • Déposé par mumubert Déposé par mumubert
    un bouquet de tendresse pour toi
  • Déposé par rafia Déposé par rafia
    HOMMAGE笙ェ笙ォ窶「*ツィ*窶「.ツクツク笶、ツクツク.窶「*ツィ*窶「笙ォ笙ェMILADY笙ェ笙ォ窶「*ツィ*窶「.ツクツク笶、ツクツク.窶「*ツィ*窶「笙ォ笙ェ
  • Déposé par Pachkounet Déposé par Pachkounet
    Mille mercis pour vos jolies fleurs, pour vos douces paroles. Et merci de ne pas m'oublier... De gros bisouxx et cテ「lins pour toi, Milady. Signテゥ: Louveteau.
  • Déposé par LINCE34 Déposé par LINCE34
    je t'aime ma belle veille bien sur mimine, ta fille pテゥpette est en pleine forme mais peinテゥe par la disparition de son arriティre grand mティre
  • Déposé par SESHAT39 Déposé par SESHAT39
  • Déposé par rafia Déposé par rafia
    Regarde汨 筐。汨 C'est pour TOI汾ュ汾溪埓汾ュ汾溪埓汾ュ汾溪埓汾ュ笞セ汾ュ笞セ笞セ汾ュ笞セ笞セ汾ュ
  • Déposé par mumubert Déposé par mumubert
    tendres caresses et doux baisers pour toi
  • Déposé par BILLY2B Déposé par BILLY2B
    Milady ta Maman a raison c est juste une longue absence,pas un adieu, je te fais une douce caresse
  • Déposé par mumubert Déposé par mumubert
    en ce jour de Toussaint, tendres caresses et gros bisous pour toi
  • Déposé par SESHAT39 Déposé par SESHAT39
  • Déposé par LINCE34 Déposé par LINCE34
    pour toi ma belle milady en ce 1ier novembre, veille bien sur ta grand mティre mimine
  • Déposé par SESHAT39 Déposé par SESHAT39
  • Déposé par SESHAT39 Déposé par SESHAT39
    Pour toi petit Ange et gros gros cテ「lins <3<3<3
  • Déposé par choupinou Déposé par choupinou
  • Déposé par rafia Déposé par rafia
    De la part de Maryem pour une matounette merveilleuse笙・笙・笙・笙・ dテゥposテゥ par Maテォl fleuriste-intテゥrimaire.
  • Déposé par myriam31 Déposé par myriam31
    Bon week-end テ ta maman avec plein de bisous et de papouilles pour toi bel ange
  • Déposé par goulou50 Déposé par goulou50
  • Déposé par LINCE34 Déposé par LINCE34
    je t'aime ma chテゥrie pardon pour tout, tendres calins
  • Déposé par BILLY2B Déposé par BILLY2B
    Belle Milady je t envoie mes plus tendres caresses
  • Déposé par rafia Déposé par rafia
    J'aime le lit, c'est le seul endroit oテケ, comme le chat, je puis faire le mort en respirant tout en テゥtant vivant. Arthur Cravan



204 messages


Déposé par poutounou le 29/06/2016  
Un joli bouquet de roses de toutes les couleurs pour chaque Ange du Paradis blanc窶ヲ.
*
LA ROSE
*
Rose !!! J'aime tellement ton parfum, le matin
Quand tu te lティves, mouillテゥe dans ta robe de satin
Toute belle tu t'es テゥpanouie dans ton jardin
J'ai du plaisir テ te voir et du mal テ croire
Comme tu es belle, quand je te regarde
J'ai cultivテゥ un jardin et me suis fait un bouquet
De roses pour moi, une blanche pour l'amitiテゥ
Une jaune pour le sourire, une rose pour la tendresse
Une rouge pour l'amour.
Mais ma plus belle rose c'est toi mon amour
*
- Candy -

Déposé par poutounou le 25/06/2016  
Rupture
*
J窶册ffacerai le temps
J窶册ffacerai les jours
Mais je sais qu窶兮u retour
J窶冓rai me questionnant
*
Voilテ
J窶兮i les mains vides
Vides sont mes mains
Vides
Parfois je les regarde, stupide
Et les feuilles tombent dans l窶兮ir limpide
Encore une fois
*
J窶册ffacerai les places
J窶册ffacerai les traces
Me faisant un espace
Dont tu seras absent
*
Encore une fois
Voilテ
J窶兮i les mains vides
Et du creux de mes paumes arides
S窶凖ゥchappent fuyant entre mes doigts
Les restes d窶冰n espoir pesant
*
J窶册ffacerai les peines
J窶册ffacerai les joies
Notre route bifurqua
Et chacun eut la sienne
*
Voilテ j窶兮i les mains vides
Vides sont mes mains
Vides
Et les feuilles tombent dans l窶兮ir limpide
Encore une fois窶ヲ

Déposé par poutounou le 21/06/2016  
Ne meurs pas
*
Ne meurs pas, les oiseaux vont pleurer
Qui gardera le chat, ne meurs pas
Je veux encor trouver des mots de toi
Ne meurs pas, qui teindra mes volets
De bleu et de souci mes nuits
Qui me parlera tout bas, ne meurs pas
Le soleil se couche pour toi
Tout rouge sois vif et feu
Qui rit en mテェme temps que moi
Qui comprend mes aveux
Ne meurs pas, j窶兮i fait du thテゥ pour toi
Et je veux te parler et te donner la voix
Ne meurs pas, je te ferai du feu
Tu as mis des rideaux au ciel dessus mon toit
On ira voir la mer on テゥcrira
J窶兮urai une maison pour toi
Ne meurs pas, je vais faire un tableau
Pour toi
*
Ne meurs pas
JE N窶僊I QUE TOI

Déposé par poutounou le 17/06/2016  
Mistigri me fait penser テ mon Iron. Lui aussi テゥcoute quand il le veut bien et se sauve dans le jardin chasser les oiseaux, quand je l窶兮ppelle窶ヲ
*
Semonce テ Mistigri
*
Mon Mistigri, mon infidティle,
Tu dois venir quand je t'appelle,
Au lieu de courir la souris
Tout le jour et encor la nuit.
Je n'aime pas cette maniティre
De te sauver dans les jardins
Quand je t'ai prテゥparテゥ du pain,
Et de la sauce et du gruyティre...
Tu en connais, toi, des maitresses
Aussi patientes que je suis,
Et qui vous font mille caresses
Aprティs qu'on s'est si mal conduit ?
*
Jean Desmeuze

Déposé par poutounou le 13/06/2016  
Un peu de Thテゥophile Gautier窶ヲ
*
Au printemps
*
Regardez les branches
Comme elles sont blanches !
Il neige des fleurs.
Riant dans la pluie,
Le soleil essuie
Les saules en pleurs
Et le ciel reflティte,
Dans la violette
Ses pures couleurs...
La mouche ouvre l'aile
Et la demoiselle
Aux prunelles d'or,
Au corset de guテェpe
Dテゥpliant son crテェpe,
A repris l'essor.
Le goujon frテゥtille
Un printemps encore !
*
Thテゥophile Gautier

Déposé par poutounou le 09/06/2016  
Je t'offre un jardin
*
Un jardin mi-clos...
Oテケ, de bonne heure,
Mille et une fleurs
Fraテョchement テゥveillテゥes,
Pointent leur petit nez,
テ液irent leurs pテゥtales assoiffテゥs
Et s'enivrent de rosテゥe...
A ta santテゥ!
*
Un jardin-party...
Oテケ les bourdons gavテゥs,
Aux pistils bien adossテゥs,
Cuvent avant de s'envoler.
Oテケ les papillons excitテゥs
S'amusent テ te maquiller
De leurs ailes poudrテゥes.
*
Un jardin rangテゥ...
Oテケ les oiseaux alignテゥs
Cessent soudain de chanter
Pour t'entendre marcher.
Oテケ les fleurs endimanchテゥes
Ne rテェvent que de caresser
La plante de tes pieds.
*
Francis Pelletier

Déposé par poutounou le 05/06/2016  
Qu窶冓l est beau ce petit poティme ! Mais je crois que de la pluie, on en a eu assez ces derniers temps窶ヲ
*
Goutte de pluie
*
Je suis une goutte de pluie
Je regarde tout au-dessous de moi
Oh quelle beautテゥ
Du rouge, du rose, du jaune
Je me pose une question
Quelles sont toutes ces jolies couleurs ?
Ma compagne, une autre goutte de pluie me dit:
Tu es nouvelle ici ?
Je lui rテゥpondis dans l'affirmative, oui !
Mon amie toutes ces jolies couleurs que tu vois
Ce sont les roses de notre amie.
*
Livette Laroche

Déposé par poutounou le 08/12/2015  
On les trouve oテケ ces ツォツgrands chevauxツツサ ?
*
La chevauchテゥe
*
Certains, quand ils sont en colティre,
Crient, trテゥpignent, cassent des verres...
Moi, je n'ai pas tous ces dテゥfauts :
Je monte sur mes grands chevaux.
*
Et je galope, et je voltige,
Bride abattue, jusqu'au vertige
Des テゥtincelles sous leurs fers,
Mes chevaux vont un train d'enfer.
*
Je parcours ainsi l'univers,
Monts, forテェts, campagnes, dテゥserts...
Quand mes chevaux sont fatiguテゥs,
Je rentre テ l'テゥcurie - calmテゥ.
*
Jacques CHARPENTREAU

Déposé par poutounou le 03/12/2015  
Connaissez-vous Grognongnon ?
*
Grosgnongnon le cochon
*
Grosgnongnon le cochon
Rouspティte en toute saison
Pour un oui, pour un non
Au printemps quand il fait doux
Il dit qu'il se sent tout mou
En テゥtテゥ, quand il fait chaud
Et qu'il se met en maillot
Il se trouve un peu trop gros
Lorsque s'approche l'automne,
Grosgnongnon baille et frissonne.
Et, quand arrive l'hiver
Grosgnongnon est en colティre :
Il n'aime pas son bonnet
Qui lui tombe sur le nez!
C'est ainsi toute l'annテゥe
Ce qu'il aime, c'est rouspテゥter.
*
Claude Clテゥment

Déposé par poutounou le 29/11/2015  
Et si on se prテゥparait une テゥnorme salade de baisers !!!
*
Ce matin
*
Ce matin, j'ai mangテゥ de la colティre
テ la petite cuillティre.
J'ai mis plein de mauvaise humeur
sur ma tartine de beurre.
Toute la journテゥe,
je l'ai passテゥe テ grogner,
テ donner des coups de pieds,
et テ dire "C'est bien fait !".
Mais maintenant, テァa suffit,
j'ai envie que ce soit fini.
Et avant d'aller me coucher,
je voudrais vous apporter
une salade de baisers
bien frais, bien doux, bien sucrテゥs.
C'est trティs facile テ prテゥparer.
Qui veut la goテサter ?
*
Monique Mテシller

Déposé par poutounou le 25/11/2015  
Le bonheur
*
Le bonheur est une plume
La plus lテゥgティre qui soit.
Il faut l'attraper
Quand elle passe.
*
Le bonheur se cueille dans l'instant,
Avec prテゥcaution
Comme une fleur,
Avant qu'elle ne se fane.
*
Le bonheur est cette poudre de soie,
Qui passe, lテゥgティre, devant la lune,
L'effleure, l'enserre,
Et la pテゥnティtre de sa paix.
*
Mテェme fragile, le bonheur
Transfigure les choses insignifiantes,
Il fait oublier le rテゥel,
Alors que la pensテゥe remodティle nos traits.
*
La joie monte en nous, quand nous la donnons.
C'est cela le moteur du bonheur.
La dテゥcouverte du bonheur d'aimer
S'ajoute au bonheur d'テェtre aimテゥ.
*
Et malgrテゥ la nuit du monde,
Malgrテゥ les destructions,
Tenons notre lampe allumテゥe,
Pour que vive au dehors la lumiティre du bonheur.
*
Hテゥlティne Ellenberger, Ferveur d'Automne

Déposé par poutounou le 21/11/2015  
C窶册st toujours l窶兮utomne mais nous nous rapprochons テ grands pas de l窶冑iver et du froid. L窶冓mportant c窶册st d窶兮voir chaud au cナ砥r, le reste n窶册st que dテゥtail窶ヲ.
*
Un village
*
Des murs crテゥpis, de pauvres toits,
Un pont, un chemin de halage,
Et le moulin qui fait sa croix
De haut en bas, sur le village.
Les appentis et les maisons
S'テゥchouent ainsi que des choses mortes ;
Le filet dort : et les poissons sティchent,
Pendus au seuil des portes.
Un chien sursaute en longs abois ;
Des cris passent, lourds et funティbres ;
Le menuisier coupe son bois,
Presque テ tテ「tons, dans les tテゥnティbres.
Une pauvresse aux longues mains
Du bout de son bテ「ton tテ「tonne
De seuil en seuil, par les chemins ;
Le soir se fait, et c'est l'automne.
*
Emile Verhaeren

Déposé par poutounou le 17/11/2015  
En ces temps si ツォツdursツツサ, si ツォツsombresツツサ, il est bon de garder au fond de soi, une petite lumiティre qu窶冩n appelle ツォツEspテゥranceツツサ.
*
La petite espテゥrance
*
C窶册st la petite lumiティre qui brille au fond de son coeur
Et que nul au monde ne saurait テゥteindre.
Si ton coeur est brisテゥ, malheureux, テゥperdu
Si ta vie est triste, monotone, sans saveur
Si l窶兮ngoisse parfois et souvent te saisit
La petite espテゥrance est lテ, au fond de ton coeur
Qui va te permettre de remonter la pente.
Elle est le doux printemps qui surgit aprティs l窶冑iver
Elle est ta bonne テゥtoile qui scintille dans le ciel
Elle est le souffle du vent qui chasse les nuages窶ヲ
Si tu te crois sans force, sans idテゥe, sans espoir,
Tout au fond d窶冰ne impasse, dans le noir d窶冰n tunnel
Si tu n窶兮s plus le goテサt テ rien, ni mテェme celui de vivre窶ヲ
La petite espテゥrance est encore lテ, au fond de ton coeur
Qui te donne du courage quand tout semble fini.
Elle est la goutte d窶册au pure qui jaillit de la source
Le jeune bourgeon qui permet テ l窶兮rbre de reverdir
La clartテゥ du jour, lテ-bas, au bout de la nuit.
Merci d窶凖ェtre toujours lテ, ma petite espテゥrance, tout au fond de mon coeur
Ma merveilleuse lampe magique oテケ je puise tous mes rテェves
Toi qui ne connais pas le mot ツォツFinツォツ.
*
Auteur inconnu

Déposé par poutounou le 13/11/2015  
Poティme de notre ou nos anges pour nous窶ヲ
*
J窶兮imerais テェtre l窶兮nge de ton sommeil,
Te protテゥger jusqu窶兮u rテゥveil.
Tendrement et tout en douceur
Ouvrir les portes de ton cナ砥r.
Et sans faire de bruit
Entrer dans tes rテェves les plus enfouis.
Je garderai prテゥcieusement la clテゥ
Des plus profondes de tes pensテゥes.
Je dissiperai le brouillard
Qui dテゥtruit tous les espoirs.
Et lorsque tu te rテゥveilleras
Tu te souviendras de tout l窶兮mour que j窶兮i pour toi.

Déposé par poutounou le 09/11/2015  
Le plus beau cadeau
*
Faire le plus beau cadeau テ quelqu'un :
Ce n'est pas l'aider,
Ce n'est pas combler ses dテゥsirs,
Ce n'est pas lui apporter la sテゥcuritテゥ,
Ce n'est pas l'Aimer. NON.
*
C'est lui donner sa libertテゥ,
C'est l'accompagner QUELS QUE SOIENT ses choix,
C'est lui montrer sa propre lumiティre,
C'est croire en lui,
C窶册st toujours rester dans la vテゥritテゥ,
ET SURTOUT,
C'est テェtre テ son テゥcoute et lui donner l'occasion de s'Aimer...

Déposé par rafia le 07/11/2015  
La tombe dit テ la rose
La tombe dit テ la rose :
窶 Des pleurs dont l窶兮ube t窶兮rrose
Que fais-tu, fleur des amours ?
La rose dit テ la tombe :
窶 Que fais-tu de ce qui tombe
Dans ton gouffre ouvert toujours ?La rose dit : 窶 Tombeau sombre,
De ces pleurs je fais dans l窶冩mbre
Un parfum d窶兮mbre et de miel.
La tombe dit : 窶 Fleur plaintive,
De chaque テ「me qui m窶兮rrive
Je fais un ange du ciel !Par Victor Hugo, ,

Déposé par poutounou le 05/11/2015  
Quels sont les GROS CAILLOUX de notre vie ?
*
Gros cailloux
*
Un jour, un vieux professeur de l'Ecole Nationale d'Administration Publique (ENAP) fut engagテゥ pour donner une formation sur la planification efficace de son temps テ un groupe d'une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies nord-amテゥricaines. Ce cours constituait l'un des cinq ateliers de leur journテゥe de formation. Le vieux prof n'avait donc qu'une heure pour "passer sa matiティre".
Debout, devant ce groupe d'テゥlite (qui テゥtait prテェt テ noter tout ce que l'expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit : "Nous allons rテゥaliser une expテゥrience".
De dessous la table qui le sテゥparait de ses テゥlティves, le vieux prof sortit un immense pot Mason d'un galon (pot de verre de plus de quatre litres) qu'il posa dテゥlicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux テ peu prティs gros comme des balles de tennis et les plaテァa dテゥlicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu'au bord et qu'il fut impossible d'y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses テゥlティves et leur demanda : "Est-ce que ce pot est plein ?". Tous rテゥpondirent : "Oui".
Il attendit quelques secondes et ajouta : "Vraiment ?". Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un rテゥcipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa lテゥgティrement le pot. Les morceaux de gravier s'infiltrティrent entre les cailloux... jusqu'au fond du pot.
Le vieux prof leva テ nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda : "Est-ce que ce pot est plein ?". Cette fois, ses brillants テゥlティves commenテァaient テ comprendre son manティge. L'un d'eux rテゥpondit : "Probablement pas ! ". "Bien ! " rテゥpondit le vieux prof.
Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table une chaudiティre de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier. Encore une fois, il demanda : "Est-ce que ce pot est plein ?". Cette fois, sans hテゥsiter et en choeur, les brillants テゥlティves rテゥpondirent : "Non !". "Bien !" rテゥpondit le vieux prof. Et comme s'y attendaient ses prestigieux テゥlティves, il prit le pichet d'eau qui テゥtait sur la table et remplit le pot jusqu'テ ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda "Quelle grande vテゥritテゥ nous dテゥmontre cette expテゥrience ?".
Pas fou, le plus audacieux des テゥlティves, songeant au sujet de ce cours, rテゥpondit : "Cela dテゥmontre que mテェme lorsque l'on croit que notre agenda est complティtement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses テ faire".
"Non" rテゥpondit le vieux prof. "Ce n'est pas cela. La grande vテゥritテゥ que nous dテゥmontre cette expテゥrience est la suivante : si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite". Il y eu un profond silence, chacun prenant conscience de l'テゥvidence de ces propos.
Le vieux prof leur dit alors : "Quels sont les gros cailloux dans votre vie ?". "Votre santテゥ ?", "Votre famille ?", "Vos ami(e)s ?", "Rテゥaliser vos rテェves ?", "Faire ce que vous aimez ?", "Apprendre ?", "Dテゥfendre une cause ?", "Relaxer ?", "Prendre le temps... ?", "Ou... toute autre chose ?".
"Ce qu'il faut retenir, c'est l'importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas rテゥussir... sa vie. Si l'on donne prioritテゥ aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n'aura plus suffisamment de temps prテゥcieux テ consacrer aux テゥlテゥments importants de sa vie.
Alors, n'oubliez pas de vous poser テ vous-mテェme la question : "Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie ?" Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (vie)".
D'un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle.
*
Anonyme

Déposé par ovanek le 02/11/2015  
汳 汳 26 汳 汳
**** Une Larme テ Moi ****
Je mツエaperテァois que rien ne va bien 窶ヲ.je mツエaperテァois que rien ne vaut rien
Le monde, je nツエy suis pas chez moi
Je crois que je ne comprends pas qu窶冩nt ne me comprends pas
Quelques larmes coulent de mes yeux窶ヲ elle tache les mots sur mes pensテゥes
Et je sais que malheureux nツエest pas un mot pour nous deux
Que nous mテゥritons bien mieux 窶ヲ.nous mテゥritions plus de temps
Qui, de la nuit ou de toi, reste dテゥsenchantテゥe?
Qui, de la nuit ou de moi, est le plus dテゥsolテゥ?
Je crie en vain, je ne sais plus rien
que des images que mes yeux font dテゥfilテゥs
et tourbillonne sans jamais ce poser
Je doute de tout, tu le sais bien
Je tツエaimais si fort autrefois
Tu テゥtais si beau, je crois si beau, je sais.
Au plus profond de tes yeux
Je mツエテゥblouis encore un peu
Je mツエテゥgare, je mツエen veux
Oui, nous mテゥritons bien mieux
Nous mテゥritions le dessous des cieux
Tu me manque
** Pensテゥe **


Déposé par ovanek le 01/11/2015  
汳 汳 26 汳 汳
**** Une Larme テ Moi ****
Je mツエaperテァois que rien ne va bien 窶ヲ.je mツエaperテァois que rien ne vaut rien
Le monde, je nツエy suis pas chez moi
Je crois que je ne comprends pas qu窶冩nt ne me comprends pas
Quelques larmes coulent de mes yeux窶ヲ elle tache les mots sur mes pensテゥes
Et je sais que malheureux nツエest pas un mot pour nous deux
Que nous mテゥritons bien mieux 窶ヲ.nous mテゥritions plus de temps
Qui, de la nuit ou de toi, reste dテゥsenchantテゥe?
Qui, de la nuit ou de moi, est le plus dテゥsolテゥ?
Je crie en vain, je ne sais plus rien
que des images que mes yeux font dテゥfilテゥs
et tourbillonne sans jamais ce poser
Je doute de tout, tu le sais bien
Je tツエaimais si fort autrefois
Tu テゥtais si beau, je crois si beau, je sais.
Au plus profond de tes yeux
Je mツエテゥblouis encore un peu
Je mツエテゥgare, je mツエen veux
Oui, nous mテゥritons bien mieux
Nous mテゥritions le dessous des cieux
Tu me manque
** Pensテゥe **


Déposé par poutounou le 31/10/2015  
Pour la Toussaint et la fテェte des morts, un tendre poティme sur une ツォツbelle dameツツサ, fidティle テ son amour comme nous le sommes テ nos anges窶ヲ.
*
Une ombre qui passe窶ヲ
*
Toute de noir vテェtue et sa canne テ la main,
Elle avance テ pas lents dans la petite allテゥe
En serrant sur son coeur cette fleur d'azalテゥe
Qu'elle va dテゥposer juste au bout du chemin.
*
Qui pourrait maintenant dire quel est son テ「ge?
Elle vient chaque jour retrouver un moment
Celui dont le dテゥpart a causテゥ son tourment.
La douleur a creusテゥ les traits de son visage.
*
Elle ferme les yeux pour lui dire tout bas,
dans le calme apaisant du petit cimetiティre,
Qu'elle adresse au seigneur une ardente priティre
Pour aller au plus tテエt le rejoindre lテ-bas.
*
Mais la foule aujourd'hui va troubler sa retraite :
C'est le jour de l'annテゥe oテケ chacun se souvient
Qu'un テェtre cher repose en la tombe qu'il vient
Couvrir de belles fleurs, comme pour une fテェte.
*
Prテゥsence inopportune oテケ sombre sa douleur,
Elle ne peut ce soir, comme テ son habitude,
partager un instant de tendre solitude
Avec celui qui fut sa source de bonheur.
*
Alors, elle s'en va, telle une ombre qui passe,
En essuyant un pleur du revers de la main.
Elle sera fidティle au rendez-vous demain,
Lorsque les visiteurs auront quittテゥ la place.




L'Album photo contient 3 photos

Retourner en haut