Connectez vous pour utilisez les Mails privés et le carnet d'adresses
MP non autorisé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter



recherchez toutes les informations sur Cyrano
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
  La page de Cyrano a été vue 11 935 fois.

En hommage à
Cyrano


Il est né le :--/--/----
Il nous a quittés le :14/02/2016
 



En hommage à Cyrano

j'ai voulu te rendre cet hommage mĂȘme si tu n'Ă©tais pas mon chien,mais savoir que dans ma rĂ©gion il existe vraiment aussi des pourritures....ME DEGOUTE...T'inquiĂšte il payera petit coeur le mal qu'il t'a fait....

voici son histoire

Cyrano était un Gascon croisé Ariégeois . Quant au choc avec une voiture : son propriétaire refuse de croire à cette version.
.
Dimanche aprÚs-midi, des promeneurs ont retrouvé un chien blessé et jeté dans un sac dans les cÎtes de la Gagne sur la commune de Montusclat. ( Haute-Loire 43 )

son histoire :


C’est une triste dĂ©couverte qu’ont rĂ©alisĂ©e dimanche vers 16 heures des promeneurs sur la commune de Montusclat. Dans des cĂŽtes en direction de la Gagne, au lieu-dit la Pradette Haute, les marcheurs ont Ă©tĂ© intriguĂ©s par un sac d’aliments en papier, abandonnĂ© lĂ , avec des traces de sang, en contrebas d’une route forestiĂšre. A l’intĂ©rieur, ils devaient faire une dĂ©couverte consternante : un chien blessĂ© et mourant avait Ă©tĂ© jetĂ© dans le sac. Ils ont alertĂ© les sapeurs-pompiers, mais Ă  leur arrivĂ©e, l’animal Ă©tait mort. Les gendarmes ont Ă©tĂ© avisĂ©s. Le chien prĂ©sentait deux blessures Ă  la tĂȘte. C’était un chien de chasse, un Gascon croisĂ© AriĂ©geois. L’une des hypothĂšses privilĂ©giĂ©es par les gendarmes est que l’animal aurait Ă©tĂ© heurtĂ© par une voiture circulant Ă  proximitĂ©. Voulant s’en dĂ©barrasser, le conducteur l’aurait alors mis dans un sac avant de l’abandonner dans un lieu discret. Dimanche, le maire de Montusclat a Ă©tĂ© prĂ©venu et s’est rendu sur place. Le propriĂ©taire du chien, baptisĂ© Cyrano, a finalement Ă©tĂ© retrouvĂ©. Il habitait dans le village voisin de Saint-Marsal, commune de Saint-Julien-Chapteuil.

« C’est dĂ©gueulasse »

Et pour lui, pas question de voiture. « Le chien avait deux ouvertures sur la tĂȘte. C’est pas un coup de voiture. C’est plutĂŽt un coup de pelle ou de pioche. » Mais surtout, il est trĂšs en colĂšre. « C’est dĂ©gueulasse. C’est impensable. Frapper le chien et ne mĂȘme pas le tuer pour le jeter dans un sac
 » Lundi aprĂšs-midi, il comptait bien aller dĂ©poser plainte en gendarmerie de Saint-Julien-Chapteuil.

merci a toutes les personnes si gentille sur ce cimetiÚre qui rendront un bel hommage a Cyrano par vos fleurs ,vos messages,merci de tout coeur pour lui ,petit ange ,qui a croisé la route d'un détraqué...REPOSE EN PAIX PETIT AMOUR....






1 bougie

Déposé par choupinou 03/04/2020 11:09
De la part de
 
 





638 Fleurs

  • Déposé par michel51Déposé par michel51
    doux repos petit ange prés de mes amours
  • Déposé par caribouDéposé par caribou
  • Déposé par monbichonDéposé par monbichon
    l'animal victime de l'imbecilite et de la cruaute humaine
  • Déposé par myriam31Déposé par myriam31
    Tendres et affectueuses pensées pour toi bel ange du paradis
  • Déposé par olka81Déposé par olka81
    Repose en paix Cyrano...
  • Déposé par colombine67Déposé par colombine67
    pauvre Cyrano tu n'as pas mérité cela, que ceux qui l'ont fait soient puni
  • Déposé par Chantalotte21Déposé par Chantalotte21
    Un bouquet de tendresse et de cùlins en hommage à Cyrano. Doux repos au paradis des chiens petit coeur, là il n'y a pas de méchants.
  • Déposé par muriel08Déposé par muriel08
  • Déposé par Sissi10Déposé par Sissi10
    repose en paix pauvre loulou j'espĂšre que tes tortionnaires seront punis au moins tu ne souffriras plus mille caresses rien que pour toi
  • Déposé par cedricDéposé par cedric
  • Déposé par majinaDéposé par majina
  • Déposé par heleneDéposé par helene
    Repose en paix petit ange❀❀
  • Déposé par ovanekDéposé par ovanek
    * Une Belle pensée pour Toi bel Ange de la part des maßtres de Ovanek dit Max
  • Déposé par AnnieDéposé par Annie
    Trop triste...
  • Déposé par NOIXDECOCODéposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par bouffieDéposé par bouffie
    tendresse pour toi petit coeur ... l'ignoble coupable sera puni un jour ou l'autre
  • Déposé par celibabDéposé par celibab
    repose en paix petit coeur,toi seul c'est la vérité,aide les a retrouver le coupable,les humains sont ignoblent.....
  • Déposé par kropaDéposé par kropa
    Douces pensées petit ange, repose en paix



311 messages



Déposé par choupinou le 14/02/2020  

pour toi CYRANO en ce triste jour de ton anniversaire de décÚs
Je ne t'oublie pas,petit coeur d'amour et de tendresse
Le sourire qui s'allume
Le regard qui s'embrume
Et tu t'en vas danser au ciel
Tu m'apaises Tu me mens
Puis tu glisse doucement
Vers le plus beau des sommeils
Dors mon ange
Dans l'Ă©ternelle candeur
Dors mon ange
Le ciel est ta demeure
Vole mon ange
La vie est plus douce ailleurs
Opéra rock
Mozart


Déposé par poutounou le 09/02/2020  

Il est mort le soleil quand tu m’as quittĂ©e, mon Ange
*
Il Est Mort Le Soleil (légÚrement revisité)
*
Il est mort,
Il est mort, le soleil
Quand tu m'as quittée
Il est mort, l'été
L'amour et le soleil,
C'est pareil.
*
Il est mort,
Il est mort, le soleil
Mais je suis la seule Ă  porter le deuil
Et le jour ne franchit plus mon seuil.
*
Hier, tu sautais dans les flaques d’eau
Hier pour nous il faisait beau
Il faisait beau mĂȘme en hiver
C'Ă©tait hier
*
Il est mort,
Il est mort, le soleil
L'ombre est sur ma vie,
Dans mon cƓur, la pluie
Et mon Ăąme s'habille de gris.
*
Hier, la couleur que j'aimais le mieux
C'Ă©tait la couleur de tes yeux
C'Ă©tait la couleur de la mer
C'Ă©tait hier.
*
Il est mort,
Il est mort, le soleil
Quand tu m'as quittée
Il est mort, l'été
L'amour et le soleil,
C'est pareil,
Il est mort, le soleil.
*
Nicoletta


Déposé par poutounou le 02/02/2020  

Mais tu existes mon bel Ange ! Tu es juste autre part, au-dessus des nuages ; tu es lĂ -bas, lĂ -haut dans ce merveilleux Paradis blanc
et tu es pour toujours dans ma tĂȘte et dans mon cƓur

*
Et si tu n'existais pas (extrait)
*
Et si tu n'existais pas
Dis-moi pourquoi j'existerais
Pour traĂźner dans un monde sans toi
Sans espoir et sans regret
Et si tu n'existais pas
J'essayerais d'inventer l'amour
Comme un peintre qui voit sous ses doigts
NaĂźtre les couleurs du jour
Et qui n'en revient pas
*
Et si tu n'existais pas
Je ne serais qu'un point de plus
Dans ce monde qui vient et qui va
Je me sentirais perdu
J'aurais besoin de toi
*
Et si tu n'existais pas
Dis-moi comment j'existerais
Je pourrais faire semblant d'ĂȘtre moi
Mais je ne serais pas vrai
Et si tu n'existais pas
Je crois que je l'aurais trouvé
Le secret de la vie, le pourquoi
Simplement pour te créer
Et pour te regarder
*
Et si tu n'existais pas
Dis-moi pourquoi j'existerais
Pour traĂźner dans un monde sans toi
Sans espoir et sans regret
Et si tu n'existais pas
J'essayerais d'inventer l'amour
Comme un peintre qui voit sous ses doigts
NaĂźtre les couleurs du jour
Et qui n'en revient pas
*
Joe Dassin


Déposé par poutounou le 26/01/2020  

Oui, on se retrouvera mon cƓur
 !!! J’y crois dur comme fer : un jour on se retrouvera

*
â™Ș On Se Retrouvera â™Ș
*
Promets-moi si tu me survis
D'ĂȘtre plus fort que jamais
Je serai toujours dans ta vie
PrĂšs de toi, je te promets
Et si la mort me programme
Sur son grand ordinateur
De ne pas en faire un drame
De ne pas en avoir peur
*
Pense Ă  moi, comme je t'aime
Et tu me délivreras
Tu briseras l'anathĂšme
Qui me tient loin de tes bras
Pense Ă  moi, comme je t'aime
Rien ne nous séparera
MĂȘme pas les chrysanthĂšmes
Tu verras, on se retrouvera
*
N'oublie pas ce que je t'ai dit
L'amour est plus fort que tout
Ni l'enfer ni le paradis
Ne se mettront entre nous
Et si la mort me programme
Sur son grand ordinateur
Elle ne prendra que mon Ăąme
Mais elle n'aura pas mon cƓur
*
Pense Ă  moi, comme je t'aime
Et tu me délivreras
Tu briseras l'anathĂšme
Qui me tient loin de tes bras
Pense Ă  moi, comme je t'aime
Rien ne nous séparera
MĂȘme pas les chrysanthĂšmes
Tu verras, on se retrouvera
On se retrouvera
On se retrouvera
*
Francis Lalanne


Déposé par poutounou le 19/01/2020  

Et non ! La vie c’est pas toujours comme marcher sur du velours
 !!! C’est des clous, des planches abimĂ©es, des trous, et des fois il fait noir et on n’y voit rien
 mais il faut continuer car ça en vaut la peine : il y a tellement de beaux moments, de belles rencontres qui nous font oublier pour un temps la duretĂ© de la vie

*
LA MÈRE À SON FILS
*
C'est moi qui te le dis, petit,
La vie, c'est pas comme marcher sur du velours,
C'est un escalier qu'il faut grimper.
Y'a des clous qui dépassent,
Et des planches abßmées,
Et des bouts oĂč y'a mĂȘme pas de plancher :
Des trous.
Et tout ce temps-lĂ ,
On n'arrĂȘte pas de grimper,
De changer de palier,
De tourner les coins.
MĂȘme que des fois y'a pas de lumiĂšre
Et qu'on n'y voit rien.
Alors, petit, te retourne pas,
Va pas redescendre l'escalier.
C'est assez dur, fais pas exprĂšs,
Va pas dégringoler maintenant
Parce que moi, je continue,
J'ai pas fini de grimper.
Et c'est moi qui te le dis,
La vie, c'est pas comme marcher sur du velours.
*
(Auteur inconnu)


Déposé par poutounou le 12/01/2020  

A quand le printemps ???
*
Et de grandes clartĂ©s nous danserons dans l’ñme
A la lueur du bois qui semblera joyeux
*
L'innocence
*
Si tu veux nous ferons notre maison si belle
Que nous y resterons les étés et l'hiver !
Nous verrons alentour fluer l'eau qui dégÚle,
Et les arbres jaunis y redevenir verts.
*
Les jours harmonieux et les saisons heureuses
Passeront sur le bord lumineux du chemin,
Comme de beaux enfants dont les bandes rieuses
S'enlacent en jouant et se tiennent les mains.
*
Un rosier montera devant notre fenĂȘtre
Pour baptiser le jour de rosée et d'odeur ;
Les dociles troupeaux, qu'un enfant mĂšne paĂźtre,
RĂ©pandront sur les champs leur paisible candeur.
*
Le frivole soleil et la lune pensive
Qui s'enroulent au tronc lisse des peupliers
Refléteront en nous leur ùme lasse ou vive
Selon les clairs midis et les soirs familiers.
*
Nous ferons notre coeur si simple et si crédule
Que les esprits charmants des contes d'autrefois
Reviendront habiter dans les vieilles pendules
Avec des airs secrets, affairés et courtois.
*
Pendant les soirs d'hiver, pour mieux sentir la flamme,
Nous tĂącherons d'avoir un peu froid tous les deux,
Et de grandes clartés nous danserons dans l'ùme
A la lueur du bois qui semblera joyeux.
*
Émus de la douceur que le printemps apporte,
Nous ferons en avril des rĂȘves plus troublants.
- Et l'Amour sagement jouera sur notre porte
Et comptera les jours avec des cailloux blancs...
*
Anna de NOAILLES (1876-1933)


Déposé par poutounou le 05/01/2020  

Je colle mon nez Ă  la vitre...
*
Mon hiver
*
Mon hiver est parfumé
De cendres, de feux de cheminées,
D’encens et de lavande
pour tous mes enrhumés...
Mon hiver est beau,
De blanc et de glace,
De givre sur les arbres,
De palais transparents.
Mon hiver je l’entends
Grincer dans les branches,
Craquer sous mes pas,
Souffler dans les ruelles...
Je colle mon nez Ă  la vitre
Mon hiver est buée
A nouveau il m’invite,
Ă  me recroqueviller.
*
Veronik Leray


Déposé par poutounou le 01/01/2020  

Je crois que ce magnifique poĂšme de CĂ©line Desliens rĂ©sume ce que devrait ĂȘtre cette nouvelle annĂ©e 2020, et qu’il n’y a rien Ă  ajouter, si ce n’est le souhait de continuer Ă  prendre le temps de fleurir nos chers Anges disparus, tant que notre santĂ© nous le permet

*
Amicalement,
*
Martine, Rubens, Diesel et petit foufou d’Iron
*
Nouvelle année
*
Que cette année nouvelle
Soit pour vous un poĂšme
Un livre magnifique
Aux mots de diadĂšme
Un morceau de musique
Un tableau de Sisley.
*
Que cette année prochaine
Ressemble Ă  une fleur
Un arc-en-ciel tendu
Aux dessus de nos peurs
Une cascade nue
Un lever de soleil.
*
Que cette année encore
Vous offre la beauté
D'horizon infini
Dans vos bras refermés
De voyages, d'amis
D'introuvables trésors.
*
Que cette année enfin
Vous apporte la paix
Une santé de fer
Dans un moral d'acier
Le bonheur, la lumiĂšre
La liberté, toujours.
*
CĂ©line Desliens.


Déposé par poutounou le 29/12/2019  

T’aimer mon Ange, t’aimer à faire trembler la mort !!!
*
AIMER
*
Aimer la vie jusqu’à supplier la mort
Aimer Ă  vie, aimer Ă  tort
Aimer pour ne rien recevoir
Aimer jusqu’au dernier regard
Un souffle qui passe
Un nuage qui s’efface
Aimer à n’y rien comprendre
Aimer quand il n’y a plus à prendre
Qu’un vide incolore
Au fond d’un puits qui dort
*
Aimer le mur qui boit l’horizon
À l’ombre d’une main verrouillĂ©
Aimer avec, aimer selon
Aimer le chemin perdu dans la vallée
Celui qui ne mĂšne nulle part
Aimer jusqu’au point de dĂ©part
Aimer toujours, aimer encore
À faire trembler la mort
*
Aimer si fort
Que le vent se fige
Pour glisser dans un vertige
Aimer seul ou bien Ă  deux
À deux, mais pas plus seul qu’avant
Quand les mots de tes yeux
Ricochent sur les parois du temps
T’aimer jusqu’à ne plus aimer
Que de t’aimer
*
(Auteur inconnu)


Déposé par poutounou le 25/12/2019  

Je souhaite de Joyeuses FĂȘtes de NoĂ«l Ă  tous les gentils membres du cimetiĂšre virtuel. Que vos Anges tant aimĂ©s vous rendent visite dans vos rĂȘves pour Ă©gayer votre vie et chasser le chagrin causĂ© par leur dĂ©part
Poutounoux tout doux Ă  vous tous !
*
Les douze lutins
*
Ils sont douze lutins
Dans ce joli village
De songe et de cristal
DerriĂšre les montagnes
Trois qui frappent l'enclume
Et remplissent d'Ă©toiles
La forge du grand gel
Trois qui font Ă  l'enseigne
Du Rire de l'Hiver
De frais gĂąteaux de neige.
Trois qui tirent l'alĂȘne
En secret dans la basse
Échoppe du sommeil
Trois autres qui allument
Leurs petites lanternes
Et n'attendent qu'un signe
Pour s'en aller sonner
Les cloches de Noël
*
Paul-Alexis Robic


Déposé par poutounou le 22/12/2019  

Avoir ta patte dans ma main, l’instant seulement d’une pause

*
L'INSTANT D'UNE PAUSE
*
L’instant d'une pause
Le bonheur est fait de rien
Et de mille petites choses
De se lever le matin
Sans plus en chercher la cause
De savoir que le chemin
Parfois peut-ĂȘtre morose
Et dans un sourire malin
Être prĂȘt pour une pause
Il y a des jours oĂč tout est gris
Et oĂč l'on ne voudrait rien voir
Et puis, il y a notre coeur aussi
Qui nous conduit jusqu'au soir
Il y a cette solitude intense
Qui existe et qui est lĂ 
C'est dans ces moments, je pense,
Que je peux rĂȘver de toi
À chercher, à tout comprendre
Je me demande si je verrais
Un jour les fleurs en décembre
Et la neige en été
Sur le site de mon coeur
Il y a tant de va-et-vient
Et j'en ressens la douleur
De la nuit jusqu'au matin
Le bonheur est fait de rien
Et de mille petites choses
D'avoir ta patte dans ma main
L'instant seulement d'une pause.


Déposé par poutounou le 15/12/2019  

Que c’est bien dit : « elle crie dans le silence ». J’en ai « criĂ© » des larmes quand tu es parti mon Ange

*
UNE LARME
*
Soudain elle surgit venue des profondeurs,
sa valeur est inestimable tant elle est vraie.
Plus riche qu'un trésor, elle perle au gré du moment,
scintillante de vérité et pourtant si indéchiffrable
qu'aucun n'eut pensé de la comprendre.
Merveille qu'elle est, elle s'Ă©coule vivement
pour laisser fuir l'autre qui la suit.
Rempli de joie ou de mélancolie,
seul l'ĂȘtre qui la laisse filer peut la comprendre
car elle crie dans le silence.
*
OĂč il y a une larme,
il y a un coeur.


Déposé par poutounou le 08/12/2019  

Il est encore trĂšs loin le Printemps !!!
*
L'automne
*
Quand s'annonce l'automne
La marmotte marmonne,
Rentre dans sa maison
Et dit : "C'est la saison
OĂč mon lit a du bon ;
Dormons."
Et elle attend le temps du soleil

Le printemps
En dormant

*
Georges Jean


Déposé par poutounou le 01/12/2019  

Et oui, bientÎt l'hiver !!! Sortez gants et bonnet !!!
*
Les feuilles mortes
*
Tombent, tombent les feuilles rousses,
J'entends la pluie sur la mousse.
*
Tombent, tombent les feuilles molles,
J'entends le vent qui s'envole.
*
Tombent, tombent les feuilles d'or,
J'entends l'été qui s'endort.
*
Tombent, tombent les feuilles mortes,
J'entends l'hiver Ă  ma porte.
*
Pernette ChaponniĂšre ("L'Ă©charpe d'iris" - Ed Hachette)


Déposé par poutounou le 24/11/2019  

Le bel automne
*
À pas menus, menus,
Le bel automne est revenu
Dans le brouillard, sans qu’on s’en doute,
Il est venu par la grand’route
HabillĂ© d’or et de carmin.
Et tout le long de son chemin,
Le vent bondit, les pommes roulent,
Il pleut des noix, les feuilles croulent.
Ne l’avez-vous pas reconnu ?
Le bel automne est revenu.
*
Raymond Richard


Déposé par poutounou le 17/11/2019  

LE SILENCE DES MOTS
*
Si seulement il existait des mots
qui sauraient te raconter,
je trouverais les plus beaux
ceux qui ne peuvent rien briser.
*
Je les placerais devant toi
sur une tendre mélodie
et ils t'exprimeraient ce que moi
je n'ai encore jamais dit.
*
De ta tendresse et de ta douceur
ils sont le lien qui nous unit
car j'y ai trouvé dans ton coeur
un amour infini.
*
Pourquoi donc cette solitude
d'un coeur qui a tant souffert,
vient blesser les habitudes
comme si elles ne savaient que faire.
*
Ce matin je pense Ă  toi
et les mots dansent devant mes yeux,
j'aimerais ĂȘtre contre toi
plus un seul mot, rien que nous deux.
*
Dans le silence de chaque mot
il y a tant de paroles et d'amour
que tout ce que mon coeur trouve beau,
grandit Ă  chaque jour.
*
(Auteur inconnu)


Déposé par poutounou le 10/11/2019  

Jolie petite poésie
*
Donnez-moi des oiseaux, dit l’arbre,
donnez-moi une foule d’oiseaux :
des moineaux, des hirondelles,
des Ă©tourneaux, des tourterelles,
des merles, des mésanges
et un coucou,
un seul,
comme un bijou,
contre mon coeur.
Couvrez-moi d’oiseaux,
de toutes les couleurs
afin que ce manteau de plume
me tienne chaud pendant l’hiver
quand mes feuilles, une Ă  une,
mortes, au vent cruel
s’en sont allĂ©es.
*
Jean Joubert


Déposé par poutounou le 01/11/2019  

En ce jour de Toussaint, je vous souhaite Ă  tous de merveilleux souvenirs de ceux qui ne sont plus...
*
Une odeur, un geste, une musique, un endroit, et tu es là, auprùs de moi
 !!!
*
QU'UN VOILE
*
Il n'y a qu'un voile,
qu'un voile qui nous sépare.
Il y a un souffle qui nous unit, celui des Ăąmes,
si doux, si fin, si persistant,
"Je suis lĂ , au-delĂ  du savoir, du visible, de l'audible" dit la voix.
"Il n'y a que ce voile qui nous sépare
et tu me sens parfois".
Une odeur, un geste, une musique, un endroit,
et je suis lĂ , auprĂšs de toi ;
tu m'entends rire, discourir de ce qui Ă©tait.
Désormais c'est un trésor au fond de toi.
Il n'y a qu'un voile si fin pourtant si infranchissable,
impénétrable car nul ne sait ce qui est au-delà.
Nul ne doit savoir,
on n'en revient pas,
c'est l'Ă©blouissant interdit.
Mais, pour les cƓurs, la frontiùre n'existe pas,
l'amour brûle ce voile si tenu et retrouve le feu de l'éternel.
L'amour ne craint l'Ă©blouissement mais s'en nourrit constamment.


Déposé par poutounou le 27/10/2019  

Une maille à l’endroit, une maille à l’envers ! L’hiver approche à grands pas ! Sortons nos pelotes de laine
 !!!
*
L’écureuil
*
Dans le tronc d'un platane
Se cache une cabane.
Un petit Ă©cureuil
Est assis sur le seuil.
Il mange des cerises,
Tricote une chemise;
Recrache les noyaux,
Se tricote un maillot;
Attaque les noisettes,
Fait des gants, des chaussettes...
Qu'importe s'il fait froid !
Tant pis si vient l'hiver !
Une maille Ă  l'endroit,
Une maille Ă  l'envers :
L'Ă©cureuil, fort adroit,
Se fait des pull-overs.
*
Jean-Luc Moreau


Déposé par poutounou le 20/10/2019  

Je brille sur tous les yeux en pleurs qu’aucun sommeil n’atteint.
*
Une voix du ciel
*
Je suis l'astre des nuits. Je brille, pĂąle et blanche,
Sur la feuille qui tremble au sommet d'une branche,
Sur le ruisseau qui dort, sur les lacs, bien plus beaux
Quand mes voiles d'argent s'Ă©tendent sur leurs eaux.
Mes rayons vont chercher les fleurs que je préfÚre,
Et font monter au ciel les parfums de la terre ;
Je donne la rosée au rameau desséché,
Que l'ardeur du soleil a, sur le sol, penché.
SitĂŽt que je parais, tout se tait et repose,
L'homme quitte les champs, et l'abeille la rose :
Plus de bruit dans les airs, plus de chant dans les bois ;
Devant mon doux regard nul n'Ă©lĂšve sa voix,
De la terre ou du ciel aucun son ne s'Ă©lance,
J'arrive avec la nuit, et je rĂšgne en silence !
Je cache mes rayons quand le cri des hiboux
Vient troubler mon repos et mon calme si doux.
*
Je suis l'astre des nuits ; je brille, pĂąle et blanche,
Sur le cƓur attristĂ©, sur le front qui se penche,
Sur tout ce qui gémit, sur tout ce qui se plaint,
Sur tous les yeux en pleurs qu'aucun sommeil n'atteint.




<

Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie



Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       


Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut