Connectez vous pour utilisez les Mails privés et le carnet d'adresses
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter



recherchez toutes les informations sur Presto
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
  La page de Presto a été vue 20 339 fois.

En hommage à
Presto

YORKSHIRE-TERRIER
Il est né le :01/07/1999
Il nous a quittés le :05/07/2016
 



En hommage à Presto

Presto Peter de Brunehault
--------------------------

Comment te rendre hommage, mon Presto d’amour, mon loulou, mon pépère,le papounet de papy, son petit chéri, mon petit bonhomme, mon pépère, mon bisounours….et tous les autres noms qu’on t’a donnés…

En 2011, alors âgé de 12 ans, tu avais déjà vécu dans plusieurs familles et connu plusieurs abandons, bien trop, maltraité, négligé, enfin recueilli par une association où tu es resté 2 ans, de laquelle t’a sorti ta précédente maman pour t’emmener dans cette grande propriété de Marseille où vivait déjà Chanel; hélas, deux ans après ton arrivée dans cette famille, de graves problèmes de santé l’ont obligée à se séparer de vous.

Nous venions adopter Chanel, et personne ne voulait de toi, un chien plus très jeune, un peu sourd, un petit peu incontinent la nuit, qui n’avait plus que 2 dents, puisqu’on avait dû t’arracher les autres tant elles étaient pourries. Mais voilà, nous t’avons vu dans les bras de ta maman et nous avons craqué sur ta jolie tête toute ronde; nous t'avons regardé jouer avec Chanel dans le jardin, courir avec elle autour de la piscine, vous faire des bisous. Nous n’avons pas le cœur de vous séparer; comment aurions-nous pu revenir avec elle et te laisser derrière, te renvoyer à nouveau dans une SPA, pour combien de temps ? Inimaginable . La surprise de Martine et Raymond, nous voyant avec deux petits alors qu’on n'en n’avait annoncé qu’un !

Dès le premier jour, tu as tout fait pour qu’on t’aime, quémandant à chaque instant des caresses, nous léchant comme pour dire «  voyez comme je suis gentil ». Mais les anciens traumatismes étaient là, en particulier la peur de manger, la crainte de la gamelle. Il fallait te donner à manger à la main, tu t’enfuyais après chaque bouchée. Ton papy en a passé des heures, à te préparer des repas que tu puisses prendre, tes 2 dernières dents étant tombées: des pâtés, de la viande mixée; il t‘en a donnés des repas, accroupi à côté de toi, à te caresser pour te rassurer. Petit à petit, tu as pris confiance, accepté de manger dans nos assiettes, puis de lécher un plat, toujours sur tes gardes malgré tout. Finalement tu y es arrivé et tu mangeais tout seul, dans ta petite gamelle, mais il fallu plus de 2 ans; et même tu suçais tes petites cigarettes, comme je disais, ces petits bâtons de peau de buffle. Que tu aimais ça !

Habitué à dormir dans ta corbeille, tu y es resté sagement la première année; petit à petit tu es venu sur le lit, tu t’es trouvé ta petite place, serré contre moi, rassuré , et n’a plus dormi qu’ainsi.
Malgré tout tu restais craintif, nous avions de la peine comprendre certaines attitudes. Par la communication animale nous avons cherché à connaître un peu mieux ton passé, pour t’aider, mais tu avais tellement souffert que tu ne voulais plus en parler. A tel point que tu ne croyais qu’on te garderait jusqu’à la fin de ta vie, tant on te l’avait promis, mais donné et redonné quand même, à des personnes te laissant seul toute la journée, ou t’utilisant pour la reproduction avant d’à nouveau se séparer de toi….

Tu avais un tel appétit de vivre que tu as tout supporté : le premier hiver, 3 semaines de bise glaciale, où je devais t’envelopper dans une couverture pour te sortir; ta petite langue avait malgré tout gelé sur les bords, quelle horreur ! Cette petite langue qui sortait toujours de ton museau, te donnant un air que tout le monde trouvait attendrissant alors qu’en fait tu ne pouvais pas la garder droite, pour une raison inconnue, mais qui te gênait pour manger et boire. Le second hiver, c’est la pluie qui a duré trop longtemps, le 3 suivants ont été plus doux et supportables, jusqu‘à ce dernier, qui n’en finissait pas. Tu n’aimais pas le froid, mon petit chien du soleil, alors je t’ai confectionné plein de petits manteaux, acheté des doudounes; courageusement tu y allais, tu t’es habitué et devenait moins fragile, et nous nous sommes réjouis dernièrement de voir enfin l’été arriver pour te permettre de jolies balades.

Nous avons un peu voyagé, sommes retournés à Marseille, l’an d’après un petit tour en Vendée, une autre fois une semaine en Savoie, quelques jours dans l’Allier et dans le Jura, tu aimais ces virées.

Malgré un peu d’arthrose, une vue qui diminuait, tu vieillissais gentiment, doucement. Puis ta vue s’est détériorée un peu plus, c’est devenu plus difficile, tu ne supportais plus les voyages, alors nous ne sommes plus partis.

A 15 ½ ans, nous avons cru te perdre, un choc prophylactique à la suite d’un vaccin. Tu ne mangeais plus, tu maigrissais, tu t’affaiblissais. Heureusement un drainage et des soins énergétiques t’ont aidé à remonter la pente. A ce moment-là, je me souviens, je t’ai demandé de rester jusqu’à 16 ans, tu m’a fait une grande léchouille, j’y ai vu un bon signe.


En février 2016 une crise d’épilepsie t’a bien diminué, surtout la vision. Tu n’aimais plus que les petites balades dans le quartier, dans des endroits que tu connaissais bien et où tu pouvais t’orienter, alors on fait ainsi, et j’emmenais Chanel seule pour de plus longues promenades pendant que tu faisais ta sieste. Deux autres crises ont suivi peu après, tu t’en es relativement bien remis. Récemment ton papy t’a dit que tu allais arriver à 17 ans, tu l’as fait pour lui, j’en suis sûre.

Puis une dernière crise est arrivée. Cette fois tu ne pouvais plus, tu avais trop mal , il fallait te laisser partir. Malheureusement cela ne s’est pas très bien passé, tu as souffert, et ce départ restera pour moi une plaie ouverte. J’aurai tant aimé que tu t’endormes tranquillement près de nous, toi qui avais déjà eu une vie si dure. C’est injuste.

Tu nous as tant donné, tant appris, mon Presto, par tes mimiques, tes jeux, tes léchouilles, tes regards, merci, merci mon tout petit. Il y aurait encore tant à dire sur toi, mais certains souvenirs n’appartiennent qu’à nous, ta famille, et nous les garderons bien au chaud dans notre cœur.

Mon souhait maintenant, c’est que tu retrouves là-haut celle avec qui tu as vécu dans tes jeunes années, auprès de qui tu étais heureux; elle ne t’a quitté que parce qu’elle-même est partie au paradis; puissiez-vous vous retrouver et partager plein d‘amour là-haut.

Moi je vais continuer avec Chanel encore un bout de chemin, le plus long possible je l’espère. Elle est malade elle aussi, alors je vais la bichonner encore plus jusqu’à ce que vous soyez de nouveau réunis auprès des anges.










1218 Fleurs

  • Déposé par AMARYDéposé par AMARY
    🍒🕊🍒🕊🍒🕊🍒
  • Déposé par choupinouDéposé par choupinou
    tendres pensées petit ange d'amour 🐾🤍en ce lendemain de ton jour de ton anniversaire,et une petite bougie remplit d,amour et de tendresse pour toi Presto
  • Déposé par Jacky50Déposé par Jacky50
    Douces pensées en ce triste jour d'anniversaire Presto
  • Déposé par gervaisDéposé par gervais
    tendres calins
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou
    Tendres caresses
  • Déposé par PachkounetDéposé par Pachkounet
    Un an de plus loin de ta Maman mais toujours dans son coeur... Mille bisouxx et tendres caresses, Presto.
  • Déposé par susiDéposé par susi
  • Déposé par NOIXDECOCODéposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par NOIXDECOCODéposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par mistralDéposé par mistral
    Famille MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
  • Déposé par Chantalotte21Déposé par Chantalotte21
    Que ta vie éternelle soit à présent la plus douce possible. Je t'envoie mille baisers de plume.🌹🌹💗💗
  • Déposé par isabeldehbDéposé par isabeldehb
    Douces pensées petit ange pour l'anniversaire de ton départ vers le paradis
  • Déposé par AMARYDéposé par AMARY
    🌟🌈🌟 🌈 🌟🌈 🌟🌈🌟 🌈🌟
  • Déposé par PEPOUNETTEDéposé par PEPOUNETTE
    4 ans d'envol déjà...j'ai eu la chance de te connaître le jour fabuleux de votre adoption avec Chanel à Marseille....puis de te revoir à Cassis.....je ne t'oublie pas petit Presto, doux câlinoux.....
  • Déposé par mimoDéposé par mimo
  • Déposé par EvalainDéposé par Evalain
    Tendres pensées, doux petit museau
  • Déposé par prixyDéposé par prixy
    Douces pensées en ce triste jour accompagnées de mille caresses. La douleur ne s'efface pas avec le temps....
  • Déposé par mimi88Déposé par mimi88
  • Déposé par AnnieDéposé par Annie
    Tendrement de la part de tes amis 💛 💜 💓 💙 et de leur maman 💖
  • Déposé par poutounouDéposé par poutounou
    Poutounou tout doux, tout mielleux sur ta jolie petite truffe, en ce jour anniversaire...



463 messages



Déposé par choupinou le 06/07/2020  

En ce lendemain de ton jour anniversaire
Oui, PRESTO tu vis à l'infini mon Ange... * À l'infini * Là-haut, tu es. Là-haut quoiqu'il advienne, ange-soleil d'un miracle à jamais que rien ne sépare de la pure lumière ni du souffle ascendant de notre amour promis * A une autre altitude, tu es là, hors d'atteinte, hors du monde où meurent les âmes et les corps. Tu danses sur l'horizon que je porte en moi pour abolir l'espace et le temps. Tu vis à l'infini. * André Velter
Tendres pensées


Déposé par poutounou le 05/07/2020  

Partout, je t'ai vu, bel Ange...
*
Air vif
*
J'ai regardé devant moi
Dans la foule, je t'ai vu
Parmi les blés, je t'ai vu
Sous un arbre, je t'ai vu
*
Au bout de tous mes voyages
Au fond de tous mes tourments
Au tournant de tous les rires
Sortant de l'eau et du feu
*
L'été, l'hiver je t'ai vu
Dans ma maison, je t'ai vu
Entre mes bras, je t'ai vu
Dans mes rêves, je t'ai vu
*
Je ne te quitterai plus.
*
Paul Éluard ("Derniers poèmes d'amour")


Déposé par Annie le 05/07/2020  

Cher petit Presto 😇
Tu es né un 1er juillet comme ma Juliette et comme elle aussi tu es parti peu de jours après ton anniversaire à un âge très avancé pour un toutou mais tu es encore bien jeune par rapport au nombre d'années que comptera l'éternité.
Amuse-toi comme un petit fou avec ta Chanel, Fifi et des amis sincères tels que mes quatre chérinets car tu n'as aucune crainte à avoir, tu ne fais pas partie de ceux que l'on oublie avec le temps.
Un panier de douceurs pour vous trois et mes amitiés à ta si gentille mamie.
💖💔💖


Déposé par Touky le 05/07/2020  

Mon tout petit,
4 ans déjà que tu vis au paradis des petits yorks. Cela paraît si loin et en même temps je te sens toujours près de nous.
Je t’avais promis de prendre bien soin de Chanel; malheureusement, elle t’a rejoint là-haut l’an dernier, me laissant dans une peine immense, mais heureuse quand même puisqu'elle a vécu sans douleurs jusqu'à la fin.
Ton courage, ta volonté de vivre intensément chaque jour, ta joie constante continue de m’aider chaque jour, petit bout de chien qui m’as tant appris,
Quel chance de t’avoir connu, de vous avoir connus, de vous avoir aimés et d’avoir tant reçu de vous. Merci pour ces années de bonheur.
Je t’aime, petit Presto


Déposé par Touky le 01/07/2020  

21 ans aujourd'hui que tu es né, mon pépère.
Nous n'avons fêté que 5 fois ton anniversaire avec toi; j'aurais aimé qu'ils soient plus nombreux, mais ton destin était ainsi.
Les années passées avec nous ne t'ont pas fait oublier celles où tu as été mal aimé, mais je sais que tu as été heureux, ton plus grand bonheur ayant été d'adopter ta Chanel avec toi, Chanel aujourd'hui près de toi pour partager les bonnes choses du paradis.
Que la fête soit belle avec tous tes copains du paradis.
Tendres câlins mon Presto, on t'aime tant.
🎂 🎂 🎂
💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖


Déposé par poutounou le 28/06/2020  

Voilà à quoi ressemble l'école au Paradis...
*
Notre école
*
Notre école se trouve au ciel.
Nous nous asseyons prés des anges.
Comme des oiseaux sur les branches.
Nos cahiers d'ailleurs ont des ailes.
*
A midi juste, on y mange,
Avec du vin de tourterelle,
Des gaufres glacées à l'orange
Les assiettes sont en dentelle.
*
Pas de leçon, pas de devoirs
Nous jouons quelque fois, le soir
Au loto avec les étoiles.
*
Jamais nous ne rêvons la nuit
Dans notre petit lit de toile
L'école est notre paradis.
*
Maurice Carême ("le moulin de papier" - Nathan)


Déposé par poutounou le 21/06/2020  

Quel beau programme !
*
FARNIENTE
*
Quand je n’ai rien à faire, et qu’à peine un nuage
Dans les champs bleus du ciel, flocon de laine, nage,
J’aime à m’écouter vivre, et, libre de soucis,
Loin des chemins poudreux, à demeurer assis
Sur un moelleux tapis de fougère et de mousse,
Au bord des bois touffus où la chaleur s’émousse.
Là, pour tuer le temps, j’observe la fourmi
Qui, pensant au retour de l’hiver ennemi,
Pour son grenier dérobe un grain d’orge à la gerbe,
Le puceron qui grimpe et se pend au brin d’herbe,
La chenille traînant ses anneaux veloutés,
La limace baveuse aux sillons argentés,
Et le frais papillon qui de fleurs en fleurs vole.
Ensuite je regarde, amusement frivole,
La lumière brisant dans chacun de mes cils,
Palissade opposée à ses rayons subtils,
Les sept couleurs du prisme, ou le duvet qui flotte
En l’air, comme sur l’onde un vaisseau sans pilote ;
Et lorsque je suis las, je me laisse endormir,
Au murmure de l’eau qu’un caillou fait gémir,
Ou j’écoute chanter près de moi la fauvette,
Et là-haut dans l’azur gazouiller l’alouette.
*
Théophile Gautier, Premières Poésies


Déposé par Touky le 17/06/2020  

9 mois déjà que Chanel est partie vers toi, mon pépère.
Elle me manque tant, vous me manquez, je vous aime.
💖


Déposé par poutounou le 14/06/2020  

Et si nos anges descendaient nous faire un petit coucou !
*
L'ange de l'étoile du matin
*
L'ange de l'étoile du matin
Descendit en son jardin
Et s'approchant d'Elle :
*
" Viens, lui dit-il, je te montrerai
Les beaux vallons et les bois secrets
Où vivent encore, en d'autres rêves,
Les esprits subtils
De la terre. "
*
Elle étendit le bras, et rit,
Regardant entre ses cils
L'ange en flamme dans le soleil,
Et le suivit en silence.
*
Et l'ange, tandis qu'ils allaient
Vers les ombreux bosquets,
L'enlaçait, et posait
Dans ses clairs cheveux plus longs que ses ailes,
Des fleurs qu'il cueillait
Aux branches au-dessus d'Elle.
*
Charles VAN LERBERGHE (1861-1907)


Déposé par poutounou le 07/06/2020  

Oh le joli mois de juin !!!
*
Juin
*
Les prés ont une odeur d’herbe verte et mouillée,
Un frais soleil pénètre en l’épaisseur des bois,
Toute chose étincelle, et la jeune feuillée
Et les nids palpitants s’éveillent à la fois.
*
Les cours d’eau diligents aux pentes des collines
Ruissellent, clairs et gais, sur la mousse et le thym ;
Ils chantent au milieu des buissons d’aubépines
Avec le vent rieur et l’oiseau du matin.
*
Les gazons sont tout pleins de voix harmonieuses,
L’aube fait un tapis de perles aux sentiers,
Et l’abeille, quittant les prochaines yeuses,
Suspend son aile d’or aux pâles églantiers.
*
Sous les saules ployants la vache lente et belle
Paît dans l’herbe abondante au bord des tièdes eaux ;
La joug n’a point encor courbé son cou rebelle,
Une rose vapeur emplit ses blonds naseaux.
*
Et par delà le fleuve aux deux rives fleuries
Qui vers l’horizon bleu coule à travers les prés,
Le taureau mugissant, roi fougueux des prairies,
Hume l’air qui l’enivre, et bat ses flancs pourprés.
*
La Terre rit, confuse, à la vierge pareille
Qui d’un premier baiser frémit languissamment,
Et son oeil est humide et sa joue est vermeille,
Et son âme a senti les lèvres de l’amant.
*
O rougeur, volupté de la Terre ravie !
Frissonnements des bois, souffles mystérieux !
Parfumez bien le coeur qui va goûter la vie,
Trempez-le dans la paix et la fraîcheur des cieux !
*
Assez tôt, tout baignés de larmes printanières,
Par essaims éperdus ses songes envolés
Iront brûler leur aile aux ardentes lumières
Des étés sans ombrage et des désirs troublés.
*
Alors inclinez-lui vos coupes de rosée,
O fleurs de son Printemps, Aube de ses beaux jours !
Et verse un flot de pourpre en son âme épuisée,
Soleil, divin Soleil de ses jeunes amours !
*
Charles Leconte de Lisle,


Déposé par poutounou le 31/05/2020  

N’entendez-vous pas, dans l’infini, battre les ailes de nos Anges ?
*
L’ombre est bleue et la nuit palpite d’ors tremblants
Dans l’azur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frémissent au souffle onduleux du mystère
*
Les longs voiles traînants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit,
En une ascension dont l’essor tremble au clair de lune
*
N’entends-tu pas dans l’infini, battre leurs ailes ?
Les étoiles, au chant des sphères éternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmées,
*
Qui lentement, parmi les ombres embaumées,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pâmer les roses.
*
Fernand Gregh


Déposé par Touky le 26/05/2020  

Mon pépère,
Je suis allée marcher un peu, reprenant le trajet habituel de la balade de l'après-midi, et je vous revoyais tous les deux, cheminant tranquillement.
Bien sûr je ne t'oublie pas, mais ma terrible peine s'est adoucie avec le temps, et surtout avec la présence de Chanel qui a si souvent séché mes larmes. Elle m'a tant aidé à supporter l'immense douleur de ton départ et le vide, brave Chanel, vous avez eu de la chance de vous trouver, toujours collés l'un à l'autre.
Ca passera, mon bébé, je te sais heureux de la vie que tu as eue avec nous, mais parfois la solitude me pèse trop maintenant, il y a à peine 8 mois qu'elle n'est plus là.
Tu resteras toujours pour moi, pour nous, un petit chien exceptionnel et quand je vais trop mal je pense à toi, courageux,avec une telle volonté de vivre.
Je t'aime tant, mon tout petit.


Déposé par poutounou le 24/05/2020  

Un Ange parfois joue aux billes…
*
Ah ! que de merveilles scintillent
Lorsque danse une goutte d'eau !
Un ange parfois joue aux billes,
Une étoile tombe au ruisseau.
On ne sait jamais quel manteau
De fée courant dans les jonquilles
On peut coudre avec une aiguille
En rêvant derrière un carreau.
*
Maurice Carême


Déposé par poutounou le 21/05/2020  

Petit problème pour Dimanche et Lundi – Excuses !!!
*
N’entends-tu pas dans l’infini, battre leurs ailes ?
*
L' envol des anges
*
L'ombre est bleu et la nuit palpite d'ors tremblants
Dans l'azur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frémissent au souffle onduleux du mystère.
*
Les longs voiles traînants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit,
en une ascension dont l'essor tremble au clair de lune.
*
N'entends-tu pas dans l'infini, battre leurs ailes ?
Les étoiles, au chant des sphères éternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmées,
*
Qui lentement, parmi les ombres embaumées,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pâmer les roses.
*
Fernand Gregh


Déposé par Touky le 19/05/2020  

Une douce pensée mon tout petit, en ce jour du 10ème anniversaire de l'envol de Fifi, toi qui avec Chanel avez continué à ensoleiller nos jours après elle


Déposé par poutounou le 10/05/2020  

Homme ! Ne crains rien ! La nature sait le grand secret et sourit…
*
Printemps
*
Tout est lumière, tout est joie.
L'araignée au pied diligent
Attache aux tulipes de soie
Les rondes dentelles d'argent.
La frissonnante libellule
Mire les globes de ses yeux
Dans l'étang splendide où pullule
Tout un monde mystérieux.
La rose semble, rajeunie,
S'accoupler au bouton vermeil
L'oiseau chante plein d'harmonie
Dans les rameaux pleins de soleil.
Sous les bois, où tout bruit s'émousse,
Le faon craintif joue en rêvant ;
Dans les verts écrins de la mousse,
Luit le scarabée, or vivant.
La lune au jour est tiède et pâle
Comme un joyeux convalescent ;
Tendre, elle ouvre ses yeux d'opale
D'où la douceur du ciel descend !
Tout vit et se pose avec grâce,
Le rayon sur le seuil ouvert,
L'ombre qui fuit sur l'eau qui passe,
Le ciel bleu sur le coteau vert !
La plaine brille, heureuse et pure ;
Le bois jase ; l'herbe fleurit.
Homme ! ne crains rien ! la nature
Sait le grand secret, et sourit
*.
Victor Hugo


Déposé par Cupidon le 04/05/2020  

Je suis heureuse de me promener dans les allées de ce cimetière virtuel où chacun tente de réchauffer le coeur des autres face aux souffrances de cette cruelle absence...
Tous ici comprennent le mal de chacun.
Je peux vous jurer sur tout ce que j'ai de plus cher au monde que vos compagnons sont "partis" de cette façon :
Ils ont quitté leur corps sans ressentir aucune souffrance car l'âme se détache quelquefois avant la fin s'il y a souffrance du corps physique (le corps n'est qu'un vêtement).
Ils ont été aspiré dans un tunnel et ont rejoint une lumière remplie d'un Amour indescriptible, un sentiment qui est mille fois plus intense que l'amour que nous pouvons ressentir dans le monde physique.
Ils ont passé leur vie en revue pour voir tout le bien qu'ils nous ont apporté mais aussi ce que nous leur avons apporté nous-même pour l'évolution de leur âme.
Ils ont été accueillis par des guides de lumière car ils sont, tout comme nous, aimés et accompagnés. Et accueillis aussi parfois par des personnes ou des animaux qu'ils connaissent et qui sont "partis" avant eux.
Ils ont crée leur paradis, souvent à l'image de leur ancienne maison, car le paradis est constitué de tout ce qui peut rendre notre âme heureuse.
Ceux qui n'ont pas été aimés de leur vivant ou qui ont été maltraités sont encore plus accompagnés d'Amour et "réparés".
Ils ont accès à notre dimension et peuvent nous rendre visite (en rêve ou même par des sensations de toucher ou d'odeur pour certains), nous envoyer des signes ou venir nous regarder quand ils veulent.
Et je peux vous assurer, qu'ils seront les premiers à vous sauter dessus pour vous nettoyer le visage à grands coups de langue quand, à votre tour, vous arriverez de l'autre côté du tunnel...
Amicalement
Déborah


Déposé par poutounou le 03/05/2020  

Pluie de Printemps
*
Pluie de Printemps tombe du ciel
parfumée au Soleil qui vient pointer son nez
Les plantes sourient à la lueur du jour
Et viennent offrir leur coeur à ces gouttes semées
*
Pluie de printemps, plus belle que l’Automne
Vient rafraîchir les coeurs, vient inonder les coeurs
Et bientôt donne tout ce qu’attend la Nature
L’Eau si précieuse et pure pour tout recommencer
*
Elodie Santos, 2009


Déposé par choupinou le 01/05/2020  

PETIT POEME EN CE 01/05/2020
Petit brin charmant de muguet
au parfum si délicat
confit moi le secret
du bonheur du beau jardin la-bas
Ecarte de ma vie
le chagrin,la tristesse et la mélancolie
donne a mon coeur,les beaux rayons du soleil
la chaleur de mon amour pour ma petite merveille
Délicieuse clochettes,blanche immaculée
emplit de poème et de pureté,
joue moi un petit brin de ta douce musique
pour mon âme tourmentées,mon être nostalgique
Jolies,petites fleurs, brin de muguet
voici le premier jour de mois Mai
remplit de tendresse et d'amour
le coeur de mon petit ange pour toujours
Petit brin de bonheur qui m'enivre de ta fraîcheur
messager d'amour aux similitudes blanchâtre couleurs
redonne sur ma vie et mon chagrin,de la douceur ,
que mon petit trésor,mon bel ange,comprenne ton message
Il est la fleur que j'ai a t'offrir
donnant l'espoir avec de beaux souvenirs
transmette dans ton coeur,la beauté de mon amour
ce petit brin de muguet,je te l'offre petit mamour
Que ce petit brin de joie et de bonheur
sert de lien entre nous deux,d'un amour infini
qu'il nous réunisse a jamais dans des jours heureux
car ce grand moment dans mon coeur est écrit
écrit de choupinou


Déposé par poutounou le 26/04/2020  

Un peu de Théophile Gautier…
*
Au printemps
*
Regardez les branches
Comme elles sont blanches !
Il neige des fleurs.
Riant dans la pluie,
Le soleil essuie
Les saules en pleurs
Et le ciel reflète,
Dans la violette
Ses pures couleurs...
La mouche ouvre l'aile
Et la demoiselle
Aux prunelles d'or,
Au corset de guêpe
Dépliant son crêpe,
A repris l'essor.
Le goujon frétille
Un printemps encore !
*
Théophile Gautier




L'Album photo contient 22 photos






<

Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie



Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       


Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut