Connectez vous pour utilisez les Mails privés et le carnet d'adresses
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter



recherchez toutes les informations sur NAYA (la Louve) et ses petits
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
  La page de NAYA (la Louve) et ses petits a été vue 2 180 fois.

En hommage à
NAYA (la Louve) et ses petits


Il est né le :--/--/----
Il nous a quittés le :01/10/2019
 



En hommage à NAYA (la Louve) et ses petits

Mercredi 02 Octobre 2019
Je viens juste de signer la pテゥtition el ligne pour cette MAMAN LOUVE et ses PETITS qui ont テゥtテゥ victimes d'un acte cruel, malveillant en Belgique !!

https://www.mesopinions.com/petition/animaux/justice-louve-naya-petits/73752






11 bougies

Déposé par Cupidon 20/11/2019 19:43Déposé par Rosablue 20/11/2019 17:14Déposé par Rosablue 20/11/2019 17:14Déposé par Rosablue 20/11/2019 17:14Déposé par Rosablue 20/11/2019 17:14Déposé par Rosablue 20/11/2019 17:14Déposé par Rosablue 20/11/2019 17:14Déposé par Rosablue 20/11/2019 17:14Déposé par Rosablue 20/11/2019 17:14Déposé par Rosablue 20/11/2019 17:14Déposé par Rosablue 20/11/2019 17:14
De la part de
 
 





232 Fleurs




12 messages



Déposé par poutounou le 17/11/2019  

LE SILENCE DES MOTS
*
Si seulement il existait des mots
qui sauraient te raconter,
je trouverais les plus beaux
ceux qui ne peuvent rien briser.
*
Je les placerais devant toi
sur une tendre mテゥlodie
et ils t'exprimeraient ce que moi
je n'ai encore jamais dit.
*
De ta tendresse et de ta douceur
ils sont le lien qui nous unit
car j'y ai trouvテゥ dans ton coeur
un amour infini.
*
Pourquoi donc cette solitude
d'un coeur qui a tant souffert,
vient blesser les habitudes
comme si elles ne savaient que faire.
*
Ce matin je pense テ toi
et les mots dansent devant mes yeux,
j'aimerais テェtre contre toi
plus un seul mot, rien que nous deux.
*
Dans le silence de chaque mot
il y a tant de paroles et d'amour
que tout ce que mon coeur trouve beau,
grandit テ chaque jour.
*
(Auteur inconnu)


Déposé par Cupidon le 13/11/2019  


Les morts ne sont pas morts, les morts vivent encore
Leurs tombes sont vides, n'enfermant que des corps
Certains ont choisi l'ombre, ils errent et ils souffrent
Attendant un appel pour sortir de leurs gouffres.
Les autres que l'amour a libテゥrテゥs d'eux-mテェmes
Je les sais prティs de nous et je sais qu'ils nous aiment.
Ne vous lamentez pas, ne pleurez pas sur eux
Dans la lumiティre du cosmos ils sont heureux.
Les morts ne sont pas morts, ils sont nテゥs テ nouveau
Ils sont dans un jardin et non dans un tombeau
Dans cet ailleurs si proche, ils nous voient, nous entendent
Ils ne nous oublient pas, je sais qu'ils nous attendent
L'ami attend l'ami, l'amante attend l'amant
Et le fils sa mティre, et la mティre ses enfants
Ne vous lamentez pas, prティs du fleuve de vie
Ils oublient l'errance des テ「mes asservies.
Les morts ne sont pas morts, ils sont prティs de vous
Je sais des soirs troublants oテケ ils viennent vers nous
Leur vie est un firmament ruisselant d'テゥtoiles
Chaque テゥtoile est une テ「me テゥvadテゥe de sa toile
Ils ont si soif encore d'un amour infini
Pensez テ eux car la vraie tombe c'est l'oubli
Ne vous lamentez pas, les pleurs sont des priティres
Mais vos douleurs en font des テ「mes prisonniティres.
Les morts ne sont pas morts, un soir ils me l'ont dit.
Jean-Paul Sermonte


Déposé par poutounou le 10/11/2019  

Jolie petite poテゥsie
*
Donnez-moi des oiseaux, dit l窶兮rbre,
donnez-moi une foule d窶冩iseaux :
des moineaux, des hirondelles,
des テゥtourneaux, des tourterelles,
des merles, des mテゥsanges
et un coucou,
un seul,
comme un bijou,
contre mon coeur.
Couvrez-moi d窶冩iseaux,
de toutes les couleurs
afin que ce manteau de plume
me tienne chaud pendant l窶冑iver
quand mes feuilles, une テ une,
mortes, au vent cruel
s窶册n sont allテゥes.
*
Jean Joubert


Déposé par poutounou le 01/11/2019  

En ce jour de Toussaint, je vous souhaite テ tous de merveilleux souvenirs de ceux qui ne sont plus...
*
Une odeur, un geste, une musique, un endroit, et tu es lテ, auprティs de moi窶ヲツ!!!
*
QU'UN VOILE
*
Il n'y a qu'un voile,
qu'un voile qui nous sテゥpare.
Il y a un souffle qui nous unit, celui des テ「mes,
si doux, si fin, si persistant,
"Je suis lテ, au-delテ du savoir, du visible, de l'audible" dit la voix.
"Il n'y a que ce voile qui nous sテゥpare
et tu me sens parfois".
Une odeur, un geste, une musique, un endroit,
et je suis lテ, auprティs de toi ;
tu m'entends rire, discourir de ce qui テゥtait.
Dテゥsormais c'est un trテゥsor au fond de toi.
Il n'y a qu'un voile si fin pourtant si infranchissable,
impテゥnテゥtrable car nul ne sait ce qui est au-delテ.
Nul ne doit savoir,
on n'en revient pas,
c'est l'テゥblouissant interdit.
Mais, pour les cナ砥rs, la frontiティre n'existe pas,
l'amour brテサle ce voile si tenu et retrouve le feu de l'テゥternel.
L'amour ne craint l'テゥblouissement mais s'en nourrit constamment.


Déposé par poutounou le 27/10/2019  

Une maille テ l窶册ndroit, une maille テ l窶册nversツ! L窶冑iver approche テ grands pasツ! Sortons nos pelotes de laine窶ヲツ!!!
*
L窶凖ゥcureuil
*
Dans le tronc d'un platane
Se cache une cabane.
Un petit テゥcureuil
Est assis sur le seuil.
Il mange des cerises,
Tricote une chemise;
Recrache les noyaux,
Se tricote un maillot;
Attaque les noisettes,
Fait des gants, des chaussettes...
Qu'importe s'il fait froid !
Tant pis si vient l'hiver !
Une maille テ l'endroit,
Une maille テ l'envers :
L'テゥcureuil, fort adroit,
Se fait des pull-overs.
*
Jean-Luc Moreau


Déposé par poutounou le 20/10/2019  

Je brille sur tous les yeux en pleurs qu窶兮ucun sommeil n窶兮tteint.
*
Une voix du ciel
*
Je suis l'astre des nuits. Je brille, pテ「le et blanche,
Sur la feuille qui tremble au sommet d'une branche,
Sur le ruisseau qui dort, sur les lacs, bien plus beaux
Quand mes voiles d'argent s'テゥtendent sur leurs eaux.
Mes rayons vont chercher les fleurs que je prテゥfティre,
Et font monter au ciel les parfums de la terre ;
Je donne la rosテゥe au rameau dessテゥchテゥ,
Que l'ardeur du soleil a, sur le sol, penchテゥ.
Sitテエt que je parais, tout se tait et repose,
L'homme quitte les champs, et l'abeille la rose :
Plus de bruit dans les airs, plus de chant dans les bois ;
Devant mon doux regard nul n'テゥlティve sa voix,
De la terre ou du ciel aucun son ne s'テゥlance,
J'arrive avec la nuit, et je rティgne en silence !
Je cache mes rayons quand le cri des hiboux
Vient troubler mon repos et mon calme si doux.
*
Je suis l'astre des nuits ; je brille, pテ「le et blanche,
Sur le cナ砥r attristテゥ, sur le front qui se penche,
Sur tout ce qui gテゥmit, sur tout ce qui se plaint,
Sur tous les yeux en pleurs qu'aucun sommeil n'atteint.


Déposé par choupinou le 17/10/2019  

Drテエle d'animal
Calogero (2011)
Qui ne sait pas voler
Mais chasse les
oiseaux ?
Qui sous l'eau ne sait pas respirer ?
Mais qui suis-je donc ?
Pour me croire le plus fort.
Pour me croire tout permis.
Me donner le droit de vie
et de mort.
Devine que dire encore.
Je suis le moins humain des animaux, je
suis le pire.
Je pense テ rien qu'テ sauver ma peau (pour ainsi dire).
Le plus sauvage
des fauves en cage.
Je suis de loin le moins beau.
Qui invente la bombe?
Qui se moque du monde?
Qui tue pour le plaisir de tuer ?
Mais qui suis-je donc
?
Pour me croire au-dessus de tout ce que je tue.
Qui ne respecte rien ni
personne.
Qui donc si ce n'est l'homme ?!
Je suis le moins humain des
animaux.
Je suis le pire.
Je pense テ rien qu'テ sauver ma peau (pour ainsi dire).
Le plus sauvage des fauves en cage.
Je suis de loin le moins beau.
Je suis
le dernier maillon de la chaテョne.
Un homme qui n'a plus figure humaine.
Le plus sauvage
des fauves en cage.
Je suis de loin le moins beau.
Oui je suis bien
Le
plus sauvage des fauves en cage.
Je suis de loin le moins beau.
A quoi me sert mon
cerveau ?! ,


Déposé par poutounou le 13/10/2019  

Coulez, テエ larmes テゥternelles, car ici-bas je reste seul窶ヲ
*
L'ange envolテゥ.
*
Poティte : Franテァois-Marie Robert-Dutertre (1815-1898)
*
Mon ange a reployテゥ ses ailes
Et dort glacテゥ sous un linceul ;
Coulez, テエ larmes テゥternelles,
Car ici-bas je reste seul.
*
テ chティre ombre au ciel envolテゥe,
Chaque nuit sous les noirs cyprティs
Versant des pleurs sur ton blanc mausolテゥe,
Je viens テゥpancher mes regrets.
*
Cette douce sナ砥r de mon テ「me,
Pour charmer mon cナ砥r attristテゥ,
Me parlait encore de sa flamme
Sur le seuil de l'テゥternitテゥ.
*
テ chティre ombre au ciel envolテゥe,
Chaque nuit sous les noirs cyprティs
Versant des pleurs sur ton blanc mausolテゥe,
Je viens テゥpancher mes regrets.
*
Si jusqu'テ toi, de cette terre
S'テゥlティve mon chant dテゥsolテゥ,
Sois attentive テ ma priティre
En ton beau royaume テゥtoilテゥ.
*
テ chティre ombre au ciel envolテゥe,
Chaque nuit sous les noirs cyprティs
Versant des pleurs sur ton blanc mausolテゥe,
Je viens テゥpancher mes regrets.


Déposé par poutounou le 06/10/2019  


Jamais nous ne vous oublierons, doux Anges que vous テェtes窶ヲ.
*
Oubli
*
Allez, vieilles amours, chimティres,
Caresses qui m'avez meurtri,
Tourments heureux, douceurs amティres,
Abandonnez ce coeur flテゥtri !
*
Sous l'azur sombre, テ tire-d'ailes,
Dans l'espoir d'un gテョte meilleur,
Fuyez, plaintives hirondelles,
Le nid dテゥsormais sans chaleur !
*
Tout s'テゥteint, grテ「ce aux jours moroses,
Dans un tiティde et terne unisson.
Oテケ sont les テゥpines des roses ?
Oテケ sont les roses du buisson ?
*
Aprティs l'angoisse et la folie,
Comme la nuit aprティs le soir,
L'oubli m'est venu. Car j'oublie !
Et c'est mon dernier dテゥsespoir.
*
Et mon テ「me aux vagues pensテゥes
N'a pas mテェme su retenir
De toutes ses douleurs passテゥes
La douleur de s'en souvenir.
*
Catulle MENDテS (1841-1909)


Déposé par ovanek le 03/10/2019  

汳 汳 1 汳 汳
***** Pour Toi 窶ヲ Mon テゥtoile *****
Le bonheur n窶册st pas une destination テ atteindre
Mais une faテァon de voyager dans les rテェves
Un jour au dテゥtour d窶冰n chemin de la Vie
Au croisement d'un sentier du destin
Il s窶冩ffre テ nous et ce rテェve devient la rテゥalitテゥ
Celle d窶冰ne belle rencontre
D窶冰ne extraordinaire amitiテゥ... avec nos compagnons ...
Nous sommes heureux de croiser vos routes
Et de partager vos existences
Et si la vie est venue nous sテゥparer....
On sait que nos rテェves et notre Amour
Resteras gravテゥs dans nos Cナ砥rs テ jamais
Et continuerons de vous accompagner テ vos cテエtテゥs
Pour voyager sur les mテェmes chemins
On vous aime pour toujours
Nous resterons fidティles テ nos pensテゥes en vos mテゥmoires...Pour vous !!!
Qui nous ont rempli nos Cナ砥rs de bonheur et de joie
汳 *** Mes pensテゥes 窶ヲ Phil *** 汳



Déposé par choupinou le 02/10/2019  

A NAYA ET SES BEBES
A TOUS NOS AMIS LES LOUPS
Perdu dans un monde qui ne me ressemble pas
Dans un univers oテケ les valeurs n'existent pas
Je vis sans vraiment exister
Dans cette sociテゥtテゥ vide de vテゥritテゥ
Je ne sais pas vraiment qui je suis
Je suis pris dans une telle folie
Je dois sans cesse me battre pour respirer
Et ma force semble de plus en plus s'en aller
Je ne sais pas si j'arriverais テ survivre encore bien longtemps
Juste assez pour me libテゥrer de mes tourments
Mon coeur ne ressemble plus qu'テ un amas de cicatrices
Il a reテァu tant de coups vifs
Abattu par mon passテゥ
Je ne dois pas laisser mes dテゥmons me gagner
Mais je suis テゥpuisテゥe
De cette souffrance j'en ai vraiment assez
J'ai besoin qu'on me tende la main
Pour m'encourager テ aller plus loin
J'aimerais tant dテゥcouvrir le bonheur
Mais l'espoir en moi me quitte chaque heure
Malgrテゥ l'amour et l'amitiテゥ que je reテァois
Une partie de moi jamais ne guテゥrira
Malheureusement c'est contre celle-ci que je me bats
Aidez-moi テ accepter, テ m'en sortir
Car je ne veux pas mourir,mais c'est trop tard ,
je suis morte avec mes bテゥbテゥs de cette violence si abjecte...,
MAIS IL N'est pas trop tard pour mes frティres et soeurs...
ENTENDEZ NOUS S'IL VOUS PLAIT....,
QUE LE MONDE EST CRUEL......
Je voulais simplement テゥlever mes petits en toute simplicitテゥ, libre,sur cette terre qui テゥtait aussi la mienne,et celle de mes louveteaux,nous les loups avons le droit de vivre mais le destin et l'absurditテゥ de l'homme en n'on dテゥcidテゥ autrement,mais au nom de quel droit.....POURQUOI....
NOUS AVIONS UN COEUR, IL BATTAIT,COMME LE VOTRE....
A tous ceux qui ne nous on pas compris et qui croit encore au petit chaperon rouge et a tous ces contes sur nous idiot.......qui est le plus mテゥchant entre nous soit dit,humains qui nous dテゥtestaient.....
Heureusement ils nous reste de nombreux amis qui se battent pour nous et nous rendent un dernier hommage,a tous ceux lテ je les remercie
la louve Naya et ses bテゥbテゥs,et tous les loups
Pテゥtition dテゥjテ signテゥe


Déposé par SESHAT39 le 02/10/2019  

La lテゥgende du pont de l窶兮rc en ciel
Il y a lテ-bas un pont qui connecte le ciel et la terre, on l'appelle le Pont de l'Arc-enciel"
Dans cette partie du Paradis existe un endroit nommテゥ Pont de l'Arc-en-ciel.
Lorsque meurt un animal de compagnie, il se rend dans ce pays qui connecte le Ciel
avec la Terre.
On y retrouve lテ-bas, prairies ondoyantes, paisibles collines et vallテゥes luxuriantes et
tous les amis テ quatre pattes qui y sont rテゥunis peuvent y courir et s'amuser
ensemble.
Ils peuvent enfin y creuser tous les trous qu'ils dテゥsirent, courir dans de jolies platesbandes, se rouler dans de gテゥnテゥreux marais, bref toutes les interdictions terrestres
n'y font plus loi.
Dans cette contrテゥe lointaine abonde eau, nourriture et soleil, et tous nos amis y sont
confortables et bien au chaud, テ moins que l'on ne dテゥcide d'aller courir un peu dans
les hautes montagnes coiffテゥes de neiges テゥternelles.
Ceux qui テゥtaient malades ou trop vieux ont recouvrテゥ ici santテゥ et vigueur; ceux qui
テゥtaient blessテゥs ou infirmes sont devenus sains et forts, ceux qui テゥtaient abandonnテゥs,
nテゥgligテゥs ou maltraitテゥs ont enfin trouvテゥ chaleur et rテゥconfort.
Les animaux sont heureux et en paix, mais pour un grand nombre d'entre eux, il
manque quelque chose de prテゥcieux テ leur cナ砥r.
Ils ont perdu quelqu'un de trティs spテゥcial qu'ils aimeraient tellement avoir de nouveau テ
leurs cテエtテゥs.
Des jours de bonheur se coulent donc doucement dans d'interminables jeux et
courses folles テ l'intテゥrieur de cette grande meute pacifique.
Mais un jour, arrivera le temps ou l'un d'eux s'arrテェtera soudainement, tous ses sens
se tiendront aux aguets.
Ses yeux perテァants miroiteront de mille feux, ses oreilles attentives se dresseront tels
des miradors, son corps frテゥnテゥtique palpitera de toutes parts.
L'テゥlu commencera テ courir hors du groupe, volant au-dessus des verts pテ「turages,
traversant les larges riviティres, ses pattes le portant de plus en plus vite, de plus en
plus haut.
テa y est, vous le voyez courir vers vous dans ce point de lumiティre au bout du tunnel...
en toute fidテゥlitテゥ votre chien vous a repテゥrテゥ entre tous et il est venu テ cette ultime
rencontre.
Vous souriez !
Enfin, vous vous retrouvez ensemble, ses joyeux bisous d'antan pleuvant de partout
sur votre visage, vos mains pouvant テ nouveau caresser son cou, son flanc, sa tテェte,
vous pouvez enfin plonger votre regard dans les yeux confiants et aimants de votre
chien.
Plus rien ne pourra dorテゥnavant vous sテゥparer, vous serez テ jamais rテゥunis.
Ainsi vous traverserez ensemble le Pont de l'Arc-en-ciel..."
*****************************************************************************************************************




L'Album photo contient 5 photos






Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie

Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut