Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de ulla a été vue  20 290  fois.
20 290 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
ulla
YORKSHIRE-TERRIER
Il est né le:16/11/2003
Il nous a quittés le:10/10/2019
 

4 personnes aiment cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à ulla

tes ailes ete prestes,
mais pas notre coeur.
tu laisse un grand vide a la maison .
tu nous manque terriblement ma petite ulla.
en partant au paradis des chiens ,
tu a emporter une partie de notre coeur .
tout a la maison nous rappelle ton absence.
tu n'ete pas juste un chien ,
tu faisait partie de notre famille .
ce qui nous console
c 'est que tu a eu une belle vie
et que tu n'a pas manquer d'amour
on t'aime tres fort ma belle
tu es gravee dans notre coeur pour toujours .




3 bougies






1694 Fleurs
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par choupinou
Déposé par choupinou
MERCI D'AVOIR FLEURIS MES PETITS ANGES
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par capopita
Déposé par capopita
Tendres pensテゥes 笶、笶、笶、笶、 merci pour votre attention
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue
Déposé par rosebleue



288 messages

Déposé par poutounou le 06/09/2023  
Une belle planティte oテケ tout ne serait qu窶僊mour, avec vous テ nos cテエtテゥs pour toujours窶ヲ
*
LE POテTE
*
Je prendrai dans ma main gauche
Une poignテゥe de mer
Et dans ma main droite
Une poignテゥe de mer
Puis je joindrai mes deux mains
Comme pour une priティre
Et de cette poignテゥe de boue
Je lancerai dans le ciel
Une planティte nouvelle
Vテェtue de quatre saisons
Et pourvue de gravitテゥ
Pour retenir la maison
Que j'y rテェve d'habiter.
Une ville. Un rテゥverbティre.
Un lac. Un poisson rouge.
Un arbre et テ peine
Un oiseau.
Car une telle planティte
Ne tournera que le temps
De donner テ l'Univers
La pesanteur d'un instant.
*
(Gilles Vigneault)

Déposé par poutounou le 03/09/2023  
Je connais cet Amour ! C窶册st l窶僊mour de nos Anges pour nous, l窶僊mour pur窶ヲ !!!
*
HYMNE テ L'AMOUR
*
L'amour ne jalouse pas ;
il ne se vante pas,
ne se gonfle pas d'orgueil ;
il ne fait rien de malhonnテェte ;
il ne cherche pas son intテゥrテェt ;
il ne s'emporte pas ;
il n'entretient pas de rancune ;
il ne se rテゥjouit pas de ce qui est mal,
mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;
il supporte tout,
il fait confiance en tout,
il espティre tout, il endure tout.
*
(1Co 13)

Déposé par poutounou le 31/08/2023  
LE LIVRE DE LA VIE
*
Le livre de la vie est le livre suprテェme
Qu'on ne peut ni fermer ni ouvrir テ son choix
Le passage attachant ne s'y lit pas deux fois
Et le feuillet fatal se tourne de lui-mテェme
On voudrait revenir テ la page oテケ l'on aime
Mais la page oテケ l'on meurt est dテゥjテ sous nos doigts
*
(Lamartine)
*
Que c窶册st joliment dit par Monsieur de Lamartine !!! Me voilテ de retour. Je vais un peu mieux dテゥjテ窶ヲLe choc m窶兮 quand mテェme fait perdre 5 kilos en 4 jours !!! Lテ je remange un petit peu. Je voulais juste vous remercier toutes et tous pour vos si gentils messages qui m窶冩nt fait tant de bien. Je voulais aussi vous dire ツォ Carpe diem ツサ : ツォ cueillez le jour prテゥsent sans vous soucier du lendemain ツサ. Nous sommes si ツォ fragiles ツサ et d窶冰n jour テ l窶兮utre tout peut s窶凖ゥcrouler. Je sais de quoi je parle pour l窶兮voir dテゥjテ vテゥcu テ plusieurs reprises. Alors profitez テ fond de la vie et ne remettez pas les beaux moments au lendemain, sinon il sera peut-テェtre trop tard窶ヲ
*
Je vous embrasse toutes et tous et Merci encore pour votre soutien窶ヲ !!!
*
Poutounou

Déposé par poutounou le 23/08/2023  
Que c'est joliment dit....Profitons des jours bleus et chassons les jours gris....
*
AU JARDIN DE L'INFANTE
*
Il est de clairs matins, de roses se coiffant,
Oテケ l'テ「me a des gaテョtテゥs d'eaux vives dans les roches,
Oテケ le coeur est un ciel de Pテ「ques plein de cloches,
Oテケ la chair est sans tache et l'esprit sans reproches.
Il est de clairs matins, de roses se coiffant,
Ces matins-lテ, je vais joyeux comme un enfant.
*
Il est de mornes jours, oテケ las de se connaテョtre,
Le coeur, vieux de mille ans, s'assied sur son butin,
Oテケ le plus cher passテゥ semble un dテゥcor dテゥteint,
Oテケ s'agite un minable et vague cabotin.
Il est de mornes jours las du poids de connaテョtre
Et, ces jours-lテ, je vais courbテゥ comme un ancテェtre.
*
(A. Samain)

Déposé par poutounou le 20/08/2023  
T窶兮imer mon Ange, t窶兮imer テ faire trembler la mort !!!
*
AIMER
*
Aimer la vie jusqu窶凖 supplier la mort
Aimer テ vie, aimer テ tort
Aimer pour ne rien recevoir
Aimer jusqu窶兮u dernier regard
Un souffle qui passe
Un nuage qui s窶册fface
Aimer テ n窶凉 rien comprendre
Aimer quand il n窶凉 a plus テ prendre
Qu窶冰n vide incolore
Au fond d窶冰n puits qui dort
*
Aimer le mur qui boit l窶冑orizon
テ l窶冩mbre d窶冰ne main verrouillテゥ
Aimer avec, aimer selon
Aimer le chemin perdu dans la vallテゥe
Celui qui ne mティne nulle part
Aimer jusqu窶兮u point de dテゥpart
Aimer toujours, aimer encore
テ faire trembler la mort
*
Aimer si fort
Que le vent se fige
Pour glisser dans un vertige
Aimer seul ou bien テ deux
テ deux, mais pas plus seul qu窶兮vant
Quand les mots de tes yeux
Ricochent sur les parois du temps
T窶兮imer jusqu窶凖 ne plus aimer
Que de t窶兮imer
*
(Auteur inconnu)

Déposé par poutounou le 16/08/2023  
Que c窶册st bien dit : ツォ je verrais se lever comme un fantテエme en larmes, l窶冩mbre des jours heureux窶ヲ
*
In Memoriam
*
J窶兮ime テ changer de cieux, de climat, de lumiティre.
Oiseau d窶冰ne saison, je fuis avec l窶凖ゥtテゥ,
Et mon vol inconstant va du rivage austティre
Au rivage enchantテゥ.
*
Mais qu窶凖 jamais le vent bien loin du bord m窶册mporte
Oテケ j窶兮i dans d窶兮utres temps suivi des pas chテゥris,
Et qu窶兮ujourd窶冑ui dテゥjテ ma fテゥlicitテゥ morte
Jonche de ses dテゥbris !
*
Combien ce lieu m窶兮 plu ! non pas que j窶册usse encore
Vu le ciel y briller sous un soleil pテ「li ;
L窶兮mour qui dans mon テ「me enfin venait d窶凖ゥclore
L窶兮vait seul embelli.
*
Hテゥlas ! avec l窶兮mour ont disparu ses charmes ;
Et sous ces grands sapins, au bord des lacs brumeux,
Je verrais se lever comme un fantテエme en larmes
L窶冩mbre des jours heureux.
*
Oui, pour moi tout est plein sur cette froide plage
De la prテゥsence chティre et du regard aimテゥ,
Plein de la voix connue et de la douce image
Dont j窶册us le cナ砥r charmテゥ.
*
Comment pourrais-je encor, dテゥsolテゥe et pieuse.
Par les mテェmes sentiers traテョner ce cナ砥r meurtri,
Seule oテケ nous テゥtions deux, triste oテケ j窶凖ゥtais joyeuse,
Pleurante oテケ j窶兮i souri ?
*
Painswick. Glocestershire , aoテサt 1850.窶

Déposé par poutounou le 13/08/2023  
Que c窶册st bon d窶兮voir un chien pour Ami窶ヲ !!!
*
L窶僊mi du voyage
*
Nous avons d窶冰n seul cナ砥r entrepris un voyage ;
C窶凖ゥtait encore hier, テ peine rencontrテゥs.
Une voix nous souffla : ツォ Tous deux, vous partirez
Ensemble partager la joie d窶冰n seul sillage窶ヲ ツサ.
*
L窶兮mitiテゥ nous porta vers d窶冓nconnus rivages
Sur des flots incertains maintes fois chavirテゥs.
Si nous voguions parfois, opposant nos beauprテゥs,
Au port se retrouvaient nos mats au fil de l窶凖「ge.
*
Nos vies s窶册ntrecroisaient aux sources de l窶冑umain
S窶兮ttendant l窶冰ne l窶兮utre テ l窶兮ngle d窶冰n chemin
Pour s窶冩ffrir tour テ tour le miroir de soi-mテェme.
*
Puis un funeste jour il ne resta qu窶冰n seul窶ヲ
Mais la voix de jadis lui dit : ツォ Ton ami t窶兮ime
Aujourd窶冑ui comme hier. Ignore le linceul ! ツサ
*
Jean-Charles Dorge, Variations sur le thティme de l窶兮mitiテゥ, 2013

Déposé par poutounou le 09/08/2023  
Oui, gardez-nous un petit coin dans vos nuages, belles テ「mes窶ヲ
*
Enquテェte
*
A portテゥe de main,
je te sens si loin.
Comme tu parais sage !
(ou n窶凉 vois-je rien ?)
Suis-je de ton voyage ?
Et dans tes nuages
me donnes-tu un coin ?
*
Esther Granek, Ballades et rテゥflexions テ ma faテァon, 1978

Déposé par poutounou le 06/08/2023  
ツォ Et l窶冓njure de cesser d窶凖ェtre, pire que n窶兮voir pas テゥtテゥ ツサ !!!
*
Vivre, permanente surprise !
*
Vivre, permanente surprise !
L'amour de soi, quoi que l'on dise !
L'effort d'テェtre, toujours plus haut,
Le premier parmi les テゥgaux.
La vanitテゥ pour le visage,
Pour la main, le sein, le genou,
Tout le tendre humain paysage !
L'orgueil que nous avons de nous,
Secrティtement. L'honneur physique,
Cette intテゥrieure musique
Par quoi nous nous guidons, et puis
Le sol creux, les cordes, le puits
oテケ lourdement va disparaテョtre
Le corps ivre d'テゥternitテゥ.
*
- Et l'injure de cesser d'テェtre,
Pire que n'avoir pas テゥtテゥ !
*
Anna de NOAILLES (1876-1933)

Déposé par poutounou le 02/08/2023  
Respire ta jeunesse ! Le temps est court qui va de la vigne au pressoir !!!
*
Le temps de vivre
*
Dテゥjテ la vie ardente incline vers le soir,
Respire ta jeunesse,
Le temps est court qui va de la vigne au pressoir,
De l'aube au jour qui baisse.
*
Garde ton テ「me ouverte aux parfums d'alentour,
Aux mouvements de l'onde,
Aime l'effort, l'espoir, l'orgueil, aime l'amour,
C'est la chose profonde ;
*
Combien s'en sont allテゥs de tous les coeurs vivants
Au sテゥjour solitaire,
Sans avoir bu le miel ni respirテゥ le vent
Des matins de la terre,
*
Combien s'en sont allテゥs qui ce soir sont pareils
Aux racines des ronces,
Et qui n'ont pas goテサtテゥ la vie oテケ le soleil
Se dテゥploie et s'enfonce !
*
Ils n'ont pas rテゥpandu les essences et l'or
Dont leurs mains テゥtaient pleines,
Les voici maintenant dans cette ombre oテケ l'on dort
Sans rテェve et sans haleine.
*
- Toi, vis, sois innombrable テ force de dテゥsirs,
De frissons et d'extase,
Penche sur les chemins, oテケ l'homme doit servir,
Ton テ「me comme un vase ;
*
Mテェlテゥe aux jeux des jours, presse contre ton sein
La vie テ「pre et farouche ;
Que la joie et l'amour chantent comme un essaim
D'abeilles sur ta bouche.
*
Et puis regarde fuir, sans regret ni tourment,
Les rives infidティles,
Ayant donnテゥ ton coeur et ton consentement
A la nuit テゥternelle...
*
Anna de NOAILLES (1876-1933)

Déposé par poutounou le 30/07/2023  
La mort dit テ l'homme...
*
Voici que vous avez assez souffert, pauvre homme,
Assez connu l'amour, le dテゥsir, le dテゥgoテサt,
L'テ「pretテゥ du vouloir et la torpeur des sommes,
L'orgueil d'テェtre vivant et de pleurer debout...
*
Que voulez-vous savoir qui soit plus dテゥlectable
Que la douceur des jours que vous avez tenus,
Quittez le temps, quittez la maison et la table ;
Vous serez sans regret ni peur d'テェtre venu.
*
J'emplirai votre coeur, vos mains et votre bouche
D'un repos si profond, si chaud et si pesant,
Que le soleil, la pluie et l'orage farouche
Ne rテゥveilleront pas votre テ「me et votre sang.
*
- Pauvre テ「me, comme au jour oテケ vous n'テゥtiez pas nテゥe,
Vous serez pleine d'ombre et de plaisant oubli,
D'autres iront alors par les rudes journテゥes
Pleurant aux creux des mains, des tombes et des lits.
*
D'autres iront en proie au douloureux vertige
Des profondes amours et du destin amer,
Et vous serez alors la sティve dans les tiges,
La rose du rosier et le sel de la mer.
*
D'autres iront blessテゥs de dテゥsir et de rテェve
Et leurs gestes feront de la douleur dans l'air,
Mais vous ne saurez pas que le matin se lティve,
Qu'il faut revivre encore, qu'il fait jour, qu'il fait clair.
*
Ils iront retenant leur テ「me qui chancelle
Et trテゥbuchant ainsi qu'un homme pris de vin ;
- Et vous serez alors dans ma nuit テゥternelle,
Dans ma calme maison, dans mon jardin divin...
*
Anna de NOAILLES (1876-1933)

Déposé par poutounou le 26/07/2023  
Que c'est beau ! "On a dans l'テ「me une tendresse oテケ tremblent toutes les douleurs..."
*
Rosテゥes
*
Je rテェve, et la pテ「le rosテゥe
Dans les plaines perle sans bruit,
Sur le duvet des fleurs posテゥe
Par la main fraテョche de la nuit.
*
D'oテケ viennent ces tremblantes gouttes ?
Il ne pleut pas, le temps est clair ;
C'est qu'avant de se former, toutes,
Elles テゥtaient dテゥjテ dans l'air.
*
D'oテケ viennent mes pleurs ? Toute flamme,
Ce soir, est douce au fond des cieux ;
C'est que je les avais dans l'テ「me
Avant de les sentir aux yeux.
*
On a dans l'テ「me une tendresse
Oテケ tremblent toutes les douleurs,
Et c'est parfois une caresse
Qui trouble, et fait germer les pleurs
*
Renテゥ-Franテァois SULLY PRUDHOMME (1839-1907)

Déposé par poutounou le 23/07/2023  
Les larmes, que nous avons versテゥes pour vous, sont toujours lテ au fin fond de notre cナ砥r窶ヲ !!!
*
Larmes
*
Larmes aux fleurs suspendues,
Larmes de sources perdues
Aux mousses des rochers creux ;
*
Larmes d'automne テゥpandues,
Larmes de cors entendues
Dans les grands bois douloureux ;
*
Larmes des cloches latines,
Carmテゥlites, Feuillantines...
Voix des beffrois en ferveur ;
*
Larmes, chansons argentines
Dans les vasques florentines
Au fond du jardin rテェveur ;
*
Larmes des nuits テゥtoilテゥes,
Larmes de flテサtes voilテゥes
Au bleu du pare endormi ;
*
Larmes aux longs cils perlテゥes,
Larmes d'amante coulテゥes
Jusqu'テ l'テ「me de l'ami ;
*
Gouttes d'extase, テゥplorement dテゥlicieux,
Tombez des nuits ! Tombez des fleurs ! Tombez des yeux !
*
Et toi, mon coeur, sois le doux fleuve harmonieux,
Qui, riche du trテゥsor tari des urnes vides,
Roule un grand rテェve triste aux mers des soirs languides.
*
Albert SAMAIN (1858-1900)

Déposé par poutounou le 19/07/2023  
Tantテエt il y fait jour, dans notre テ「me, et tantテエt crテゥpuscule...
*
Toute une vie en nous, non visible, circule
*
Toute une vie en nous, non visible, circule
Et s'enchevテェtre en longs remous intermittents ;
Notre テ「me en est variable comme le temps ;
Tantテエt il y fait jour et tantテエt crテゥpuscule,
Selon de brefs et de furtifs dテゥrangements
Tels que ceux du feuillage et des テゥtangs dormants.
Pourquoi ces accティs d'ombre et ces accティs d'aurore
Dans ces zones de soi que soi-mテェme on ignore ?
Qu'est-ce qui s'accomplit, qu'est-ce qui se dテゥtruit ?
Mais, qu'il fasse aube ou soir dans notre テ「me immobile,
La mテェme vie occulte en elle se poursuit,
Comme la mer menant son oeuvre sous une テョle !
*
Georges RODENBACH (1855-1898)

Déposé par poutounou le 16/07/2023  
Devant la mort je m窶冓ncline et pardonne au Bon Dieu !!!
*
Sur la mort d'une rose
*
Cette rose qui meurt dans un vase d'argile
Attriste mon regard,
Elle paraテョt souffrir et son fardeau fragile
Sera bientテエt テゥpars.
*
Les pテゥtales tombテゥs dessinent sur la table
Une couronne d'or,
Et pourtant un parfum subtil et palpable
Vient me troubler encor.
*
J'admire avec ferveur tous les テェtres qui donnent
Ce qu'ils ont de plus beau
Et qui, devant la Mort s'inclinent et pardonnent
Aux auteurs de leurs maux,
*
Et c'est pourquoi penchテゥ sur cette rose molle
Qui se fane pour moi,
J'embrasse doucement l'odorante corolle
Une derniティre fois.
*
Raymond RADIGUET (1903-1923)

Déposé par poutounou le 12/07/2023  
C窶册st vrai que la vie est un combat, et quel combat 窶ヲ!!!???
*
Ah ! ne me dites pas...
*
Ah ! ne me dites pas que la vie est un rテェve,
Une ombre qui s'enfuit et flotte sous mes pas ;
C'est le temps de la lutte, et si rien ne s'achティve,
L'テゥternel avenir a son germe ici-bas.
*
La vie est un combat, la vie est une arティne
Oテケ le devoir grandit du triomphe obtenu ;
C'est le sentier qui monte, et pas テ pas nous mティne
Aux sommets d'oテケ la vue embrasse l'inconnu.
*
Madame de PRESSENSテ (1826-1901)

Déposé par poutounou le 09/07/2023  
Tristesse
*
Dテゥferlement gris de nuages,
L窶册sprit dテゥserte ses mirages.
Sur le prテゥ s窶凖ゥtend une mer
Que forme l窶凖ゥcharpe des brumes ;
Un voile cendre l窶冰nivers.
La nostalgie errante fume.
Rien n窶册st doux, plus rien n窶册st amer.
La tristesse en mon cナ砥r s窶兮llume.
Comme ils sont noirs mes cyprティs verts !
*
Alice Cluchier ("Cris et tourments")

Déposé par poutounou le 05/07/2023  
Oh oui, rテェvons !!! Rテェvons de nos Anges...!!!
*
L'Important
*
- C'est quoi, l'Important ?
- L'Important, c'est d'accrocher des rires
Aux branches sティches de la vie窶ヲ
*
- C'est quoi, la Vie ?
- La Vie, c'est chercher son テゥtoile
Dans le fouillis du ciel窶ヲ
*
- C'est quoi, le Ciel ?
- Le Ciel, c'est ce qu'on ne peut voir
Qu'en fermant les yeux窶ヲ
*
- C'est quoi, les Yeux ?
- Les Yeux, ce sont des forges vives
oテケ s'embrasent les rテェves窶ヲ
*
- C'est quoi, les Rテェves ?
- Les Rテェves窶ヲ.
*
C'est ce qui est important窶ヲ
*
Robert Gテゥlis ("En faisant des galipoティtes" - Anthologie de Poche - テ嬰itions Magnard, 1983)

Déposé par poutounou le 02/07/2023  
Chez nos Anges テ 4 ou 2 ou 1000 pattes, il n窶凉 a que des Cナ砥rs purs窶ヲ.
*
LE COEUR PUR
*
Il se contentait d'テェtre heureux
Sans le paraテョtre.
Et, se moquant des grands,
Il vivait comme un gueux,
Fuyait les gens sテゥrieux
Et la gloire et l'argent.
On l'aurait volontiers
Arrテェtテゥ, enfermテゥ.
Mais quel homme au coeur pur
Ne traverse les murs
Avec son chien, bien sテサr !

Déposé par poutounou le 28/06/2023  
C窶册st la musique des cieux, la douce musique de nos Anges窶ヲ !!!
*
Musique テゥtrange
*
Dans une musique テゥtrange, un corps se balance,
Il est enchaテョnテゥ par le flot qui le retient prisonnier
Mais lui laisse la totale libertテゥ de ses gestes.
Cette musique n'est pas comme celle d'aujourd'hui,
Elle n'est pas brutale mais calme,
Sans pour autant テェtre monotone.
Car elle a en elle des sursauts d'テゥnergie
Et comme toute beautテゥ, elle a ses secrets et ses surprises.
Cette musique テゥtrange, je la compare テ un torrent gracieux
Qui descend de la montagne tantテエt calme, tantテエt violent.
Mais partout oテケ il passe, il rテゥpand la tendresse
Et le parfum des premiティres fleurs du printemps.
Il me laisse pour toute carte d'adresse
Une rosテゥe fraテョche qu'il sティme sur ses flancs.
*
1986
Brigitte Bruyns



Retourner en haut