Connectez vous pour utilisez les Mails privés et le carnet d'adresses
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter



recherchez toutes les informations sur GABY
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
  La page de GABY a été vue 8 023 fois.

En hommage à
GABY

JACK-RUSSEL-TERRIER
Il est né le :25/03/2011
Il nous a quittés le :28/12/2019
 



En hommage à GABY

Ma petite Gaby chテゥrie,
Tu viens de nous quitter et nous te pleurons beaucoup.Tu as eu une belle vie malgrテゥ ta santテゥ dテゥlicate.Tu テゥtait comme notre enfant.Ton intelligence, ta gentillesse, ta gaietテゥ et tes cテ「lins nous manquent.Tu テゥtait un AMOUR de chien.
Nous ne t'oublierons JAMAIS.






4 bougies

Déposé par clairettedu50 25/09/2020 09:46Déposé par clairettedu50 25/09/2020 09:46Déposé par clairettedu50 25/09/2020 09:46Déposé par clairettedu50 25/09/2020 09:45
De la part de
 
 





733 Fleurs




61 messages



Déposé par poutounou le 20/09/2020  

Tout ce qui vient du ciel est bテゥni窶ヲツ!!!
*
Ma soeur la Pluie
*
Ma soeur la Pluie,
La belle et tiティde pluie d'テゥtテゥ,
Doucement vole, doucement fuit,
A travers les airs mouillテゥs.
*
Tout son collier de blanches perles
Dans le ciel bleu s'est dテゥliテゥ.
Chantez les merles,
Dansez les pies !
Parmi les branches qu'elle plie,
Dansez les fleurs, chantez les nids
Tout ce qui vient du ciel est bテゥni.
*
De ma bouche elle approche
Ses lティvres humides de fraises des bois ;
Rit, et me touche,
Partout テ la fois,
De ses milliers de petits doigts.
*
Sur des tapis de fleurs sonores,
De l'aurore jusqu'au soir,
Et du soir jusqu'テ l'aurore,
Elle pleut et pleut encore,
Autant qu'elle peut pleuvoir.
*
Puis, vient le soleil qui essuie,
De ses cheveux d'or,
Les pieds de la Pluie.
*
Charles VAN LERBERGHE (1861-1907)


Déposé par poutounou le 13/09/2020  

Extrait de la chanson ツォ Fais moi une place ツサ de Julien Clerc
*
Paroles d窶冰n Ange pour son maテョtre ou sa maテョtresse窶ヲ
*
Fais-moi une place
Au fond d' ton coeur
Pour que j' t'embrasse
Lorsque tu pleures
Je deviendrai
Tout fou, tout clown, gentil
Pour qu' tu souries
*
Fais-moi une place
Dans tes urgences
Dans tes audaces
Dans ta confiance
Je s'rai jamais
Distant, distrait, cruel
Pour q' tu sois ツォ belle ツサ (beau)
*
J' veux q' t'aies jamais mal
Q' t'aies jamais froid
Et tout m'est テゥgal
Tout, テ part toi
Je t'aime窶ヲ


Déposé par poutounou le 06/09/2020  

Extrait de la chanson "Immortelle" de Lara Fabian. Quelles belles paroles !!!
*
Immortelle
*
Si perdue dans le ciel
Ne me restait qu'une aile
Tu serais celle-lテ
*
Si traテョnant dans mes ruines
Ne brillait rien qu'un fil
Tu serais celui-lテ
*
Si oubliテゥe des dieux
J'テゥchouais vers une テョle
Tu serais celle-lテ
*
Si mテェme l'inutile
Restait le seuil fragile
Je franchirais le pas
*
Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'テェtre celle
Qui survivra テ tout ce mal
Je meurs de toi


Déposé par rustiditbibi le 05/09/2020  

Si vous recueillez un chien en train de mourir de faim et que vous lui redonnez une santテゥ prospティre, il ne vous mordra pas. C'est la grande diffテゥrence qui existe entre un chien et un homme.


Déposé par poutounou le 30/08/2020  

Extrait de la chanson ツォツRテェve-moiツツサ de Jean-Jacques Lafon
*
Rテェve-moi encore
Rテェve-moi plus fort
C窶册st l窶和mour de nos nuits
Qui le jour me protティge
Rテェve-moi encore
Rテェve-moi plus fort
Fais-moi dormir ce soir
D窶冰n rテェve qu窶冩n peut croire
*
Rテェve-moi une テョle
Un paradis perdu
Pour y vivre テ jamais
Et nous ne mourrons plus


Déposé par poutounou le 23/08/2020  

LE MOMENT PRテ唄ENT
*
Profitez du moment prテゥsent de votre vie,
Car ce moment ne reviendra pas.
L'avenir peut テェtre meilleur ou pis,
Mais maintenant vous テェtes lテ.
*
Voyez oテケ vous テェtes dans le cours de l'existence,
Par rapport テ l'avenir au passテゥ
Puis chaque instant, pleinement,
Au jour le jour vivez.
*
Regardez ce qui se passe ici
テ営outez les sons du moment.
Respirez le parfum de la vie
Et buvez-en l'enchantement.
*
Faites-le maintenant,
Pas plus tard, pas demain,
Car ce prテゥcieux instant
JAMAIS NE REVIENT
*
(Blackjac)
*
Nous organisons, Diesel et moi, une distribution de glaces, de crティmes glacテゥes (chocolat, vanille, fraise, tiramisu, Banana-split et plein d窶兮utres parfums窶ヲ) dans la grande prairie du Paradis blanc. Vous y テェtes tous et toutes cordialement invitテゥs. Et rテゥgalez-vous !!!


Déposé par poutounou le 16/08/2020  

Et si ツォ Max ツサ テゥtait un chien ou un chat ou n'importe quel autre animal !
Allons parler aux ツォ habitants ツサ de notre coeur...
*
Il Est Libre Max d'Hervテゥ Cristiani
*
Il met de la magie, mine de rien, dans tout ce qu'il fait
Il a le sourire facile, mテェme pour les imbテゥciles
Il s'amuse bien, il n'tombe jamais dans les piティges
Il n'se laisse pas テゥtourdir par les nテゥons des manティges
Il vit sa vie sans s'occuper des grimaces
Que font autour de lui les poissons dans la nasse
*
窶「 Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mテェme qui disent qu'ils l'ont vu voler
*
Il travaille un p'tit peu quand son corps est d'accord
Pour lui faut pas s'en faire, il sait doser son effort
Dans l'panier de crabes, il n'joue pas les homards
Il n'cherche pas テ tout prix テ faire des bulles dans la mare
窶「 *
窶「 Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mテェme qui disent qu'ils l'ont vu voler
窶「 *
Il r'garde autour de lui avec les yeux de l'amour
Avant qu't'aies rien pu dire, il t'aime dテゥjテ au dテゥpart
Il n'fait pas de bruit, il n'joue pas du tambour
Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour
窶「 *
窶「 Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mテェme qui disent qu'ils l'ont vu voler
窶「 *
Et bien sテサr toutes les filles lui font les yeux de velours
Lui, pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires
Il les emmティne par-delテ les labours
Chevaucher des licornes テ la tombテゥe du soir
窶「 *
窶「 Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mテェme qui disent qu'ils l'ont vu voler
窶「 *
窶「 Comme il n'a pas d'argent pour faire le grand voyageur
Il va parler souvent aux habitants de son cナ砥r
Qu'est-ce qu'ils s'racontent, c'est テァa qu'il faudrait savoir
Pour avoir comme lui autant d'amour dans le regard
窶「 *
窶「 Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mテェme qui disent qu'ils l'ont vu voler


Déposé par poutounou le 09/08/2020  

Pour tout l窶僊mour qu窶冓ls nous donnent et que nous leur donnons.
*
Extrait de la comテゥdie musicale ツォ Romテゥo et Juliette ツサ :
*
Aimer窶ヲ.
*
Aimer c'est ce qu'y a d'plus beau
Aimer c'est monter si haut
Et toucher les ailes des oiseaux
Aimer c'est ce qu'y a d'plus beau
*
Aimer c'est voler le temps
Aimer c'est rester vivant
Et brテサler au cナ砥r d'un volcan
Aimer c'est c'qu'y a de plus grand
*
Aimer c'est plus fort que tout
Donner le meilleur de nous
Aimer et sentir son cナ砥r
Aimer pour avoir moins peur
*
Aimer c'est ce qu'y a d'plus beau


Déposé par poutounou le 02/08/2020  

Extrait d窶冰ne merveilleuse chanson de William Sheller, lテゥgティrement modifiテゥe !!!
Des テェtres qui s窶兮iment : toi, mon Ange et moi窶ヲ
*
笙ェ Un テェtre Heureux 笙ェ
*
Pourquoi les テェtres qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mテェmes?
Ils ont quand ils s'en viennent
Le mテェme regard d'un seul dテゥsir pour deux
Ce sont des テェtres heureux
*
Pourquoi les テェtres qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mテェmes?
Quand ils ont leurs problティmes
Ben y'a rien テ dire
Y'a rien テ faire pour eux
Ce sont des テェtres qui s'aiment
*
Et moi j'te connais テ peine
Mais ce serait une veine
Qu'on s'en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans que テァa gテェne
De la place pour deux...


Déposé par poutounou le 25/07/2020  

Qu'est ce qu'on est bien quand on rテェve.....de nos Anges窶ヲ
*
Extrait du ツォ Grand Sommeil ツサ d'Etienne Daho
*
Je ne peux plus me rテゥveiller, rien テ faire
Sans moi le monde peut bien tourner テ l'envers
Engourdi par le sommeil et prisonnier de mon lit
J'aimerais que cette nuit dure toute la vie
*
Lorsque je rテェve tu es tout prティs de moi
C'est la seule faテァon de rester avec toi
C'est la raison pour laquelle je n'veux plus quitter mon lit
Pour qu'enfin toutes les nuits durent toute la vie.


Déposé par poutounou le 19/07/2020  

Si seulement je pouvais revenir te chercher, mon Ange窶ヲ
*
Je reviens te chercher (extrait)
*
Je reviens te chercher
Je savais que tu m'attendais
Je savais que l'on ne pourrait
Se passer l'un de l'autre longtemps
Je reviens te chercher
Ben tu vois, j'ai pas trop changテゥ
Et je vois que de ton cテエtテゥ
Tu as bien traversテゥ le temps
*
Gilbert Bテゥcaud


Déposé par poutounou le 12/07/2020  

SOUVENIRS
*
Voyez partir l窶冑irondelle,
Elle fuit テ tire d窶兮ile,
Mais revient toujours fidティle,
A son nid,
Sitテエt que des hivers le grand froid est fini
*.
L窶冑omme, au grテゥ de son envie,
Errant promティne sa vie
Par le souvenir suivie
De ces lieux
Oテケ sourit son enfance, oテケ dorment ses aテッeux
*.
Et puis, quand il sent que l窶凖「ge
A glacテゥ son grand courage,
Il les regrette et, plus sage,
Vient chercher
Un tranquille bonheur prティs de son vieux clocher
*.
(Rouen, 1869)
Guy de Maupassant, Poテゥsie Diverses


Déposé par poutounou le 05/07/2020  

Partout, je t'ai vu, bel Ange...
*
Air vif
*
J'ai regardテゥ devant moi
Dans la foule, je t'ai vu
Parmi les blテゥs, je t'ai vu
Sous un arbre, je t'ai vu
*
Au bout de tous mes voyages
Au fond de tous mes tourments
Au tournant de tous les rires
Sortant de l'eau et du feu
*
L'テゥtテゥ, l'hiver je t'ai vu
Dans ma maison, je t'ai vu
Entre mes bras, je t'ai vu
Dans mes rテェves, je t'ai vu
*
Je ne te quitterai plus.
*
Paul テ瑛uard ("Derniers poティmes d'amour")


Déposé par poutounou le 28/06/2020  

Voilテ テ quoi ressemble l'テゥcole au Paradis...
*
Notre テゥcole
*
Notre テゥcole se trouve au ciel.
Nous nous asseyons prテゥs des anges.
Comme des oiseaux sur les branches.
Nos cahiers d'ailleurs ont des ailes.
*
A midi juste, on y mange,
Avec du vin de tourterelle,
Des gaufres glacテゥes テ l'orange
Les assiettes sont en dentelle.
*
Pas de leテァon, pas de devoirs
Nous jouons quelque fois, le soir
Au loto avec les テゥtoiles.
*
Jamais nous ne rテェvons la nuit
Dans notre petit lit de toile
L'テゥcole est notre paradis.
*
Maurice Carテェme ("le moulin de papier" - Nathan)


Déposé par poutounou le 21/06/2020  

Quel beau programme !
*
FARNIENTE
*
Quand je n窶兮i rien テ faire, et qu窶凖 peine un nuage
Dans les champs bleus du ciel, flocon de laine, nage,
J窶兮ime テ m窶凖ゥcouter vivre, et, libre de soucis,
Loin des chemins poudreux, テ demeurer assis
Sur un moelleux tapis de fougティre et de mousse,
Au bord des bois touffus oテケ la chaleur s窶凖ゥmousse.
Lテ, pour tuer le temps, j窶冩bserve la fourmi
Qui, pensant au retour de l窶冑iver ennemi,
Pour son grenier dテゥrobe un grain d窶冩rge テ la gerbe,
Le puceron qui grimpe et se pend au brin d窶冑erbe,
La chenille traテョnant ses anneaux veloutテゥs,
La limace baveuse aux sillons argentテゥs,
Et le frais papillon qui de fleurs en fleurs vole.
Ensuite je regarde, amusement frivole,
La lumiティre brisant dans chacun de mes cils,
Palissade opposテゥe テ ses rayons subtils,
Les sept couleurs du prisme, ou le duvet qui flotte
En l窶兮ir, comme sur l窶冩nde un vaisseau sans pilote ;
Et lorsque je suis las, je me laisse endormir,
Au murmure de l窶册au qu窶冰n caillou fait gテゥmir,
Ou j窶凖ゥcoute chanter prティs de moi la fauvette,
Et lテ-haut dans l窶兮zur gazouiller l窶兮louette.
*
Thテゥophile Gautier, Premiティres Poテゥsies


Déposé par poutounou le 14/06/2020  

Et si nos anges descendaient nous faire un petit coucou !
*
L'ange de l'テゥtoile du matin
*
L'ange de l'テゥtoile du matin
Descendit en son jardin
Et s'approchant d'Elle :
*
" Viens, lui dit-il, je te montrerai
Les beaux vallons et les bois secrets
Oテケ vivent encore, en d'autres rテェves,
Les esprits subtils
De la terre. "
*
Elle テゥtendit le bras, et rit,
Regardant entre ses cils
L'ange en flamme dans le soleil,
Et le suivit en silence.
*
Et l'ange, tandis qu'ils allaient
Vers les ombreux bosquets,
L'enlaテァait, et posait
Dans ses clairs cheveux plus longs que ses ailes,
Des fleurs qu'il cueillait
Aux branches au-dessus d'Elle.
*
Charles VAN LERBERGHE (1861-1907)


Déposé par choupinou le 07/06/2020  


Le ciel a une petite ouverture dans les nuages qui se referme immテゥdiatement aprティs que l'esprit,l'テ「me soit en sテゥcuritテゥ a l'intテゥrieur.C'est un endroit magique ou les terres sont garnies d'abondantes herbes テゥmeraude. Dans ce lieu,les esprits,les テ「mes jouent テ des jeux merveilleux
Les descriptions qui me sont donnテゥes par les animaux de cet autre cテエtテゥ de l'Arc-en-ciel sont en gテゥnテゥral magnifiques et similaires a ces reprテゥsentations.
Il y rティgne toujours une lumiティre iridescente. S'y trouve ce qui pourrait ressembler a des prテゥs,des champs,des fleurs,des lacs et des ruisseaux,tous de couleurs chatoyantes,indescriptibles sur terre. Parfois y rテゥsonnent des sons merveilleux et surtout s'y diffusent des senteurs extraordinairement parfumテゥes. Aussi la palette des couleurs est-t'elle fastueuse. Le plus テゥtonnant c'est que les mテゥlodies,les couleurs et les bouquets d'arテエmes vibrent et sont vivants,pensent et communiquent. C'est impossible テ dテゥcrire,c'est indicible car cela ne fait pas partie de ce que l'テェtre humain connaテョt.
Tout est plus vaste aussi,multidimentionnel. Il y a pas de notion de place ou d'endroit,mais plutテエt d'テゥtat d'テ「me. Les animaux ne semblent pas attachテゥs テ un lieu,ils vont et viennent ou ils veulent,lテ ou ils mettent leurs pensテゥes. Parfois il me semble voir des endroits physiques plus gテゥographiques et d'autres fois rien,juste de la lumiティre. Les animaux semblent toujours heureux,en bonne santテゥ,jouant. C'est comme si ils テゥtaient vテゥritablement eux mテェmes et, sachant qui ils sont,retournent テ leur vテゥritable identitテゥ. Les Mテゥdecins du Ciel mon dit un jour que tout テ「me a une identitテゥ et un nom. Ici,dans mes aperテァus de l'Au-delテ ,je n'ai pas entendu de nom,mais j'ai pu sentir que les animaux sont vraiment eux mテェmes. Cette identitテゥ n,est pas nテゥcessairement pareille テ celle que nous avons connue dans leur derniティre existence. Ils m'apparaissent sous cette forme pour que je puisse les reconnaテョtre. Ici le monde du temporaire n'est plus,ainsi que toute les peurs et les croyances qui y sont liテゥes. Dans cet テゥtat,ils sont souvent entourテゥs d'autres animaux et parfois de personnes. Souvent,j'ai aperテァu des groupes,comme des troupeaux de chevaux. Il y alors une unitテゥ incroyable, comme si le groupe テゥtait Un et pensait comme Un,alors qu'il y a des individus. C'est comme les fils qui tissent une mテェme toile. Il est difficile de capter l'テゥtendue de leur dimension car ils se manifestent a moi de faテァon toujours un peu テゥthテゥrテゥe. Le plus spectaculaire de tout,c'est l'amour,la compassion et le non jugement que je ressens quand je me connecte テ eux.
EXTRAIT tirテゥ du livre : "Les Animaux...Leur chemin vers l'autre monde" de LAILA DEL MONTE
Cet amour qui vibre existe テ l'intテゥrieur des animaux et indテゥpendamment d'eux,il rayonne autour d'eux et en tout. Ce que nous ressentons si fort pour notre animal sur terre n'est qu'une faible lueur de l'Amour qu'il y a lテ- bas.


Déposé par poutounou le 07/06/2020  

Juin
*
Les prテゥs ont une odeur d窶冑erbe verte et mouillテゥe,
Un frais soleil pテゥnティtre en l窶凖ゥpaisseur des bois,
Toute chose テゥtincelle, et la jeune feuillテゥe
Et les nids palpitants s窶凖ゥveillent テ la fois.
*
Les cours d窶册au diligents aux pentes des collines
Ruissellent, clairs et gais, sur la mousse et le thym ;
Ils chantent au milieu des buissons d窶兮ubテゥpines
Avec le vent rieur et l窶冩iseau du matin.
*
Les gazons sont tout pleins de voix harmonieuses,
L窶兮ube fait un tapis de perles aux sentiers,
Et l窶兮beille, quittant les prochaines yeuses,
Suspend son aile d窶冩r aux pテ「les テゥglantiers.
*
Sous les saules ployants la vache lente et belle
Paテョt dans l窶冑erbe abondante au bord des tiティdes eaux ;
La joug n窶兮 point encor courbテゥ son cou rebelle,
Une rose vapeur emplit ses blonds naseaux.
*
Et par delテ le fleuve aux deux rives fleuries
Qui vers l窶冑orizon bleu coule テ travers les prテゥs,
Le taureau mugissant, roi fougueux des prairies,
Hume l窶兮ir qui l窶册nivre, et bat ses flancs pourprテゥs.
*
La Terre rit, confuse, テ la vierge pareille
Qui d窶冰n premier baiser frテゥmit languissamment,
Et son oeil est humide et sa joue est vermeille,
Et son テ「me a senti les lティvres de l窶兮mant.
*
O rougeur, voluptテゥ de la Terre ravie !
Frissonnements des bois, souffles mystテゥrieux !
Parfumez bien le coeur qui va goテサter la vie,
Trempez-le dans la paix et la fraテョcheur des cieux !
*
Assez tテエt, tout baignテゥs de larmes printaniティres,
Par essaims テゥperdus ses songes envolテゥs
Iront brテサler leur aile aux ardentes lumiティres
Des テゥtテゥs sans ombrage et des dテゥsirs troublテゥs.
*
Alors inclinez-lui vos coupes de rosテゥe,
O fleurs de son Printemps, Aube de ses beaux jours !
Et verse un flot de pourpre en son テ「me テゥpuisテゥe,
Soleil, divin Soleil de ses jeunes amours !
*
Charles Leconte de Lisle,


Déposé par poutounou le 31/05/2020  

N窶册ntendez-vous pas, dans l窶冓nfini, battre les ailes de nos Anges ?
*
L窶冩mbre est bleue et la nuit palpite d窶冩rs tremblants
Dans l窶兮zur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frテゥmissent au souffle onduleux du mystティre
*
Les longs voiles traテョnants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit,
En une ascension dont l窶册ssor tremble au clair de lune
*
N窶册ntends-tu pas dans l窶冓nfini, battre leurs ailes ?
Les テゥtoiles, au chant des sphティres テゥternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmテゥes,
*
Qui lentement, parmi les ombres embaumテゥes,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pテ「mer les roses.
*
Fernand Gregh


Déposé par poutounou le 24/05/2020  

Un Ange parfois joue aux billes窶ヲ
*
Ah ! que de merveilles scintillent
Lorsque danse une goutte d'eau !
Un ange parfois joue aux billes,
Une テゥtoile tombe au ruisseau.
On ne sait jamais quel manteau
De fテゥe courant dans les jonquilles
On peut coudre avec une aiguille
En rテェvant derriティre un carreau.
*
Maurice Carテェme




L'Album photo contient 10 photos






Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie



Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté
Votre pseudo        Mot de passe       


Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut