Please login to use private mails and adress book
Private mail
Adress book
Abuse
Send this page



Facebook LinkedIn Twitter



Look for information about PETRUS
on dogcemetery.org  
on the web  
  The page of PETRUS was seen 3 614 times.

In tribute to
PETRUS

SCOTTISH-TERRIER
Born on :10/11/1999
left us on :14/02/2010
 



In tribute to PETRUS

Tu nous manques tant...
Chaque jour qui passe sans toi est si douloureux. Tu nous as tant donnテゥ d'affection, comment oublier?
Quand nous nous sommes rencontrテゥs la premiティre fois, tu nous as ignorテゥ, tu prテゥfティrais jouer avec ton frティre et ta soeur. Et puis tu es rentrテゥ avec nous et tout a commenテァテゥ. Pendant 10 ans tu as veillテゥ sur nos nuits, tu nous accueillais chaque soir avec tant de joie...

*** Mille mercis テ tous ceux qui te laissent des messages, de si beaux poティmes et des fleurs.***




32 messages



left by ovanek on 14/02/2012  

une belle et grosse pensテゥe pour toi PETRUS ... de la part des maテョtres de Ovanek dit Max


left by myriam31 on 10/06/2011  

Affectueuses pensテゥes bel ange テ tes maテョtres en ce tris te jours,et merci pour ces fleurs テ mon BB.
Douce nuit beau Petrus au paradis oテケ tu reposes,avec de tendres caresses.
bien amicalement.


left by 7scottie7 on 16/02/2011  

Mon bel ange, un an sans toi dテゥjテ... tu nous manques tant


left by Rebelwriter on 14/02/2011  

Trティs affectueuses pensテゥes en ce triste anniversaire. Adorable Petrus, je t'envoie plein de gros cテ「lins. Courage テ tes maテョtres.


left by Rebelwriter on 23/12/2010  

Joli Petrus, je viens en cette veille du rテゥveillon te souhaiter テ toi et テ tes proches un trティs joyeux noel. Nul doute qu'au pont de l'arc-en-ciel, tu y passeras une bonne fテェte, entourテゥ de tes nombreux compagnons. Courage テ ta famille テ qui tu manques beaucoup. Plein de caresses. Amitテゥs.


left by Kathy on 20/05/2010  

Je n'imagine pas qu'un sombre jour tes yeux
se referment et me plongent dans une nuit sans fin
Je n'imagine pas brisテゥ notre bonheur
tant nous sommes heureux, tellement nous sommes bien
J'entends ta voix, te perテァois, je sais que tu es lテ
Qui sont ces gens qui crient et parlent de malheur?
On me donne une boite, on me raconte un feu
mais tu es bien trop grand pour tenir dans si peu
C'est toi qui es ma force et m'empテェches d'avoir peur
N'y a-t-il donc pas dテゥjテ eu assez de solitude
dans mon existence d'avant quand tu n'テゥtais pas lテ
pour qu'on m'inflige encore ce lot de turpitudes ?
Jamais tu ne partirais sans moi tout prティs de toi
Mes parents, mes amis, eux l'ont fait mais pas toi
tu sais trop la dテゥtresse qu'ils ont laissテゥe en moi.
Les humains ne savent pas mais les chiens sentent cela
Ces fleurs que je dテゥpose sur une pierre テ ton nom
je sais que tu les vois, les sens, je sais tes habitudes.
Je creuse comme toi la terre, tu vas rejoindre mon jeu
ensemble tu verras on va devenir vieux
Je dテゥteste les pleurs mais j'aime tes cris de joie
alors j'inventerai ce qui n'existe pas
pour toi mon beau soleil au milieu des テゥtoiles
magicien de ma vie dont tu chasses le gris.
Mais je hurle ton nom et tu ne reviens pas
je te cherche partout et ne te trouve pas
Alors ce serait vrai, tu y serais dテゥjテ
en ce jardin si loin que l'on n'en revient pas
Je vais suivre tes traces, bientテエt je serai lテ...
La Maman de Mendi
Le jour anniversaire du mariage de Brousse et de Mendi et...du mien


left by Kathy on 04/05/2010  

Je marche vers le soleil au rythme de ton pas
c'est ta voix qui me guide, une sensation de toi
Inutiles sont les ailes pour aller oテケ l'on va
tu gambades, me bouscules, c'est bon que tu sois lテ
Ton pelage sur ma jambe, je crois que je vais fondre
mais non pas de chaleur, je suis en plein bonheur
Un instant on s'arrテェte, tu guティtes sur mon visage
un sourire revenu et que tu m'as rendu
Je te lance ta balle, on peut oublier l'heure
les ordres et les reproches je ne les entends plus
Ils te disaient parti, comme je devenais sombre,
privテゥe de tes regards je n'avais mテェme plus d'テ「ge
Tu n'テゥtais qu'endormi sous ton saule juste テ l'ombre
moi je le savais bien, je te connais mon chien
toi mon si merveilleux, mon si fidティle ami
Si je t'avais perdu je ne serais plus rien
Quelque part tu テゥtais, je leur avais bien dit
mais ils ne m'ont pas crue, j'en ai vu qui riaient
ont haussテゥ les テゥpaules, suggテゥrテゥ la folie
Cet Amour entre nous ils ne sauront jamais
J'ai refermテゥ ma porte, suis partie dans la nuit
Confiante en ton instinct, en ton flair si parfait
coeur et pieds テゥcorchテゥs j'ai fait taire mes cris
Ce sont d'autres blessures dont je me souviendrai
et tu m'as retrouvテゥe, nous voilテ rテゥunis.
Marchons encore un peu, profitons de nos jeux,
puisons en nos cテ「lins la force d'テェtre heureux
Je reviendrais demain, je connais le chemin
il me faut repartir mais je ne dirai rien
de l'テゥtrange passage dont je n'osais rテェver
et que tu as creusテゥ au mur de mon chagrin
tu es bien plus qu'un chien, tu es mon magicien
La Maman de Mendi
Un soir de printemps 2010


left by tinou20042001 on 23/04/2010  

A NOS CHERS COMPAGNONS
Un jour, vos beaux yeux se sont tournテゥs vers l窶兮utre rive, non pas que vous vouliez nous quitter, mais simplement parce que c窶凖ゥtait comme テァa. Vous テゥtiez rappelテゥs au pays merveilleux des Anges de DIEU.
Votre dテゥpart nous a laissテゥ anテゥanti, le vide laissテゥ par votre dテゥpart devenait un immense gouffre impossible テ combler.
Vous n窶凖ゥtiez qu窶僊mour, gentillesse, tendresse, patience, fidテゥlitテゥ et dテゥvouement, au-delテ de tout ce qu窶冰n humain est capable de donner.
Vos noms, vos frimousses, vos attitudes et tout ce qui faisait de vous ce que vous テゥtiez sont gravテゥs テ jamais dans nos cナ砥rs en lettres de feu que mテェme le temps ne pourra テゥteindre.
A votre テゥvocation, tout nous revient en mテゥmoire, les bons comme les mauvais moments passテゥs ( la maladie ) ensemble. Ce qui nous reste est un sentiment d窶僊mour incommensurable, une テゥnergie magique qui nous fait baigner dans une euphorie ou se mテェlent sourires et larmes.
Oh oui ! vous nous manquez, mais nous savons aussi qu窶册n ce Paradis ou vous テェtes dorテゥnavant, vous テェtes テ l窶兮bri de la maladie et du malheur, et dans la plテゥnitude du devoir accomplie.
De cet endroit merveilleux vous continuez テ veiller sur nous comme vous le faisiez de votre vivant en attendant notre venue.
De tout cela, nous vous remercions du fond du cナ砥r.
Amour et Tendresse テ vous tous nos chers compagnons.
Le Papa et la Maman de PYTHA


left by Kathy on 23/04/2010  

Pour l'un de tes jouets que j'avais oubliテゥ
tout au fond d'un placard et viens de retrouver
ma vie qui se lテゥzarde, je me sens chavirer
Je caresse ton ombre...surtout ne pas pleurer,
tu ne le voudrais pas et je te dois ma joie
Bien sテサr que je la feins テ longueur de journテゥe,
bien sテサr quand vient la nuit je me laisse couler
au bord de l'oreiller テ qui je parle de toi
Le deuil d'un chien se tait quand on est un humain
Je raconte un ami, la perte de quelqu'un
pour ne pas inquiテゥter ou entendre ricaner
mais dans mon coeur meurtri je te garde cachテゥ
comme un Amour secret qu'on ne peut avouer.
Quand mes pensテゥes s'envolent et quittent les chemins
d'une sage raison c'est vers toi que je viens.
Reprennent テエ quel bonheur tous nos jeux insensテゥs
Chahut c'est au jardin, on aime tant s'amuser
Rテ「leront les voisins quand tu vas aboyer
Qu'on me laisse cet instant, j'ai retrouvテゥ mon chien
on ne fait rien de mal et on ne casse rien
Il est mon tout petit et ma sテゥcuritテゥ.
lui seul sait me dテゥfendre et puis me cajoler
Il reconstruit mes failles et panse mon passテゥ.
On se comprend d'un geste, de mots pas テゥnoncテゥs
Il est mon compagnon pour aller vers demain
et puis je me sens vivre quand il lティche ma main
Museau contre visage on apprend テ aimer
Son parfum, sa chaleur en moi restent gravテゥs
Ne perdez pas de temps テ vouloir l'effacer,
jamais vous n'atteindrez ce qu'on a partagテゥ
Vous dites qu'il n'est qu'un chien, je sais mais c'est le mien
laissez moi テ mes rテェves, chacun a droit aux siens
Pour l'un de tes jouets que j'avais oubliテゥ
tout au fond d'un placard et viens de retrouver
la force me revient, tu me l'avais donnテゥe
La Maman de Mendi
Un jour de printemps de l'annテゥe 2010


left by Kathy on 16/04/2010  

Non je ne suis pas seule, je suis avec mon chien
et si quelque destin テ l'insolente allure
se permet de prテゥtendre qu'il ne me reste rien
je suis prテェte テ rテゥpondre テ sa puテゥrile injure.
Pourquoi me faudrait il dire ton nom au passテゥ ?
Tu n'es jamais parti, tu montres le chemin
celui qu'un jour ou l'autre il faut bien emprunter
riche ou pauvre, laid ou beau, quelque soit le chagrin
qu'on espティre malgrテゥ soi susciter chez quelqu'un
on suit la mテェme route, personne ne va rester.
Un jour je te promets nous allons nous revoir
parcourir テ nouveau la campagne au printemps
celle que tu aimes tant, nous rentrerons trティs tard.
Ton テゥcuelle sera pleine, ce sera un festin
pour nos fテェtes secrティtes qui brilleront au soir.
Je ris d'imaginer les visages テゥtonnテゥs
de ceux qui tout ce temps n'auront pas su me croire
Bien sur tu es un chien et je suis un humain
donc la vie テゥcrivit pour chacun un destin
Mais au premier instant, au tout premier regard
nous sテサmes du mテェme instinct que nous ne ferions qu'un.
Non tu n'es pas perdu, errant en ma mテゥmoire
Tu es テ mes cotテゥs et pour l'テゥternitテゥ.
Et de tout mon Amour je ne cesse de t'aimer.
La Maman de Mendi
Printemps 2010


left by Kathy on 06/04/2010  

Ceux qui n'aiment pas les animaux n'aiment souvent pas les humains non plus, ils s'aiment eux et rien d'autre...Au moins nos petits ont ils d'autres valeurs, une idテゥe de la vie et de l'Amour bien supテゥrieure et ce qu'ils nous ont donnテゥ et continuent de nous apporter au-delテ des apparences est un vテゥritable trテゥsor qui mテゥrite d'テェtre apprテゥciテゥ comme tel.


left by Kathy on 01/04/2010  

Entre hier et demain je ne sais plus trティs bien
je m'テゥtais endormie quand voilテ que soudain
je sentis prテゥs de moi comme flotter ton parfum. .
Tu jouais, tu jappais, je retrouvais ta joie.
Un instant テゥtonnテゥe je restais devant toi,.
je vis bien ton collier, je reconnus tes yeux
et puis ton poil aussi, brillant de mille feux.
Ta truffe frテエla mon visage et ta patte ma main.
Comme je t'ai cajolテゥ, voulu te retenir !
Mon voeux rテゥalisテゥ tu n'allais plus partir.
Mais tu te relevas et dans un long soupir,
en fuyant mon regard tu repris ton chemin.
Pour regagner le ciel, tu retournais vers celle
qui t'avait emportテゥ vers un autre destin,
murmurant que nous allions nous revoir...demain.
Peut-テェtre ai-je rテェvテゥ mais que ma nuit fut belle!
Le sommeil peut venir je n'ai plus peur de rien.
La Maman de Mendi
Avril 2010


left by Kathy on 25/03/2010  

O mon maテョtre
Choisis moi pour ami, et je serai le plus fidティle de tous tes amis.
Donne moi un foyer, et j'en serai le vigilant gardien.
Donne moi un nom, et je n'en voudrai plus d'autre.
Donne moi une loi, et je t'obテゥirai.
Donne moi ma nourriture, et tu ne seras pas payテゥ d'ingratitude.
Donne moi une caresse, et je serai heureux.
Donne moi ton affection, et moi je te donnerai ma vie.
Il s'appelait Franテァois, テゥcrivait pour son chien et il devint saint.


left by Kathy on 15/03/2010  


Que vais-je donc faire de cet amour en moi ?
Le jeter aux orties ou le vendre aux enchティres ?
Mais non je ne peux pas, je te trahirais toi
mon bon chien, mon bel ami si fidティle et si fier
toi qui m'as tant donnテゥ, toi qui veillais sur moi.
De grands テゥclats de rire en souvenirs radieux
j'oubliais que demain allait venir l'adieu.
Voyageurs テゥgarテゥs en transit pour nulle part
nous traversions la vie et connaissions des guerres.
Un jour tu m'as choisie, as domptテゥ mes hasards.
Moi qui ne vivais plus, souvent doutais surtout,
je danse jusqu'テ l'ivresse mes tropiques de naguティre
sans craindre de mes semblables l'imbテゥcile colティre.
ultime provocation テ leur rigueur austティre,
cette danse est pour toi; je finis テ genoux
mais ma douleur n'est rien, je vis ton agonie
chaque jour, chaque instant dans mon discret enfer.
Va vite chercher les tiens mon Amour, mon petit
s'il me faut pour leur plaire テェtre animale en tout
je les accueille debout les bras tous grand ouverts.
Tant pis pour le velours la dentelle et la soie
ce sera de bonheur s'ils sont couverts de boue.
L'ambre de tes beaux yeux avait construit ma vie
mais le miroir brisテゥ me refuse un reflet
et je cherche テ m'y perdre, encore qui je suis.
La porte de l'テゥcole a テゥtテゥ refermテゥe
une enfant solitaire, une enfant qui se tait
espティre sans trop y croire qu'elle n'est pas oubliテゥe.
Je tends les mains vers toi, pourquoi n'es-tu pas lテ ?
Je voudrais t'emporter au pays d'autrefois
rテゥテゥcrire notre histoire avec des mots de joie.
Partout dans ma maison ce doux parfum de toi
Pourquoi ton panier vide et puis pourquoi ai-je froid ?
Trop loin de tes regards je n'ai plus d'horizon
Mes chansons se sont tues qui naissaient de ta voix
j'arrテェte les horloges qui n'ont plus de raison
de nos anniversaires aucun ne reviendra.
Il est bien malheureux celui qui vit sans chien,
qui n'est pas ton ami jamais ne sera mien.
La maman de Mendi.
Le 16 mars 2010


left by Kathy on 11/03/2010  


Des chiens jaunes d'Afrique errent en mon jardin
sous leurs cテエtes si maigres et leur fourrure pelテゥe
je devine un battement et je leur tends la main.
Du fond de mon enfance voilテ que d'autres arrivent
compagnons insolites, altesses mテゥdaillテゥes
peu importe d'ailleurs, je les ai tous aimテゥs.
Du fleuve de la vie j'imaginais les rives...
un crテゥpuscule d'hiver nous fit nous rencontrer.
Qui de nous deux ma Douce テゥtait abandonnテゥ ?
Peut-テェtre t'ai-je sauvテゥe, tu fus mon テ「me vive.
Poils roux, poils blancs, noirs, dテゥjテ sans couleur
j'ai rテゥchauffテゥ ma vie テ toutes vos chaleurs
Dieu comme elle devint belle, comme elle eut de saveur !
De mes errances lointaines s'il me fallait choisir
dans l'immense fouillis de tous mes souvenirs
un seul d'entre vous ce serait impossible.
Si pour vous protテゥger je dois me faire cible
j'accepte sans hテゥsiter pour toi le tout petit
le malade, la victime ou l'Amour d'une vie
puis pour toi le si grand, si fort qu'il faisait peur.
Vous テェtes mon alphabet, les mots de mon bonheur,
tous partis bien trop tテエt, je vous ouvre mon coeur.
Que vous soyez pleurテゥs, qu'on vous ait oubliテゥs
un jour je vous promets on va se retrouver.
Vous テェtes derriティre la porte テ peine entrebテ「illテゥe
je vous devine, vous respire, dテゥjテ vous frテゥtillez.
Boule de poils, de douceur quelqu'un qui ta aimテゥ
ici parlait de toi quand nous mテェlions nos larmes.
Viens テ moi le premier quand sonnera mon heure
je t'apporte un secret, un message de bonheur
envoyテゥ par quelqu'un qui souvent se souvient.
Il est pour toi mon ange, pour テゥclairer ton テ「me.
Car les chiens ont une テ「me, cela je le sais bien
Mais qu'en est-il vraiment pour certains des humains?
La Maman de Mendi
Le 11 mars 2010.


left by maman on 06/03/2010  

O nom de la rose.
petit oiseau,toi qui vole bien haut,
apporte mon mテゥssage pour ton long voyage.
il est destinテゥ, a mon Ange,celui tant aimer,et qui m'a quittテゥ.
peux-tu lui chanter notre chanson,
celle que nous Aimions.
il se souviens-de moi,
sa maman qui ne l'oublie pas.
dis-lui que mes yeux sont encore malheureux,dis-lui bien que mon chagrin s'apaise
mais que jamais je ne cesse ,de penser テ lui,jour et nuit.
et si jamais tu reviens ,manger dans ma main,j'espティre qu'avec toi,tu auras apportテゥ,un mot,un souffle de mon bien Aimテゥ,pour rテゥchauffer mon coeur qui est encore en pleurs.
reviens petit oiseau manger dans ma main.


left by maman on 22/02/2010  

Vous nos compagnons fidテゥle
n' avez pas besoin de mots pour apaiser nos maux
Un simple regard suffit
rempli de tendresse faisant fuir notre dテゥtresse.
Vos langues sテゥchent nos larmes
leurs enlevant toutes leurs noirceurs
toutes leurs douleurs
les rテゥchauffant de votre douce chaleur.
Vous connaissez nos sombres secrets
les plus enfouis les interdits
mais vous ne nous trahirez jamais
car chez vous la fidテゥlitテゥ est sacrテゥe.
A la vie テ la mort
vous nous tテゥmoignerez amour et amitiテゥ
sans rien demander en テゥchange.
Vous savez redonner de l'espoir
dans le coeur les plus noirs
ramener le sourire le gout de vivre.
Avec vous la solitude est tombテゥe
vous faites revenir le moral.
A votre maniテゥre
d'un simple regard
de votre seule prテゥsence.
Vous nous rendez heureux


left by 7scottie7 on 21/02/2010  

Pour toi qui nous manques tellement. Dテゥjテ une semaine que tu es parti...Une テゥternitテゥ que je ne t'ai pas serrテゥ dans mes bras mon si gentil chien.


left by nounours on 20/02/2010  

encore pour toi petrus,
Tu m'as donnテゥ tant de bonheur,
Sans rien vouloir en retour,
Mais voila qu'est venu l'heure,
Oテケ tu me quitte pour toujours,
Tu m'as offert les plus beau moments de ma vie,
Et maintenant te voila partie pour de bon,
Dans mon coeur, tous nos bon souvenirs resterons,
Ne l'oublie jamais, je t'aime mon chien
marina amitier


left by letty on 19/02/2010  

bonsoir joli petit PETRUS repose en paix avec tous nos petits coeurs tu as connu l'amour de ta famille et tu es parti avec tout leur amour sache qu'ils ne t'oublieront jamais car vous laissez un grand vide et toutes vos petites maniティres sont gravテゥes テゥternellement dans nos coeurs sois heureux dans ton beau paradis avec tous nos amours doux et tendres calins et courage テ ta famille




The photo album contains 9 pictures






<

Leave a message or a flower
light a candle



To leave a message, a flower or light a candle, you must be a registered member


You are not logged in

Your username        Your password       


Post a message

leave a flower
Join a short message with the flower :

0 word | 200 letters


























Post a message or leave a flower


Top of page