The dog cemetery
leave a testimony of your disappeared companion



Please login to use private mails and adress book
Private mail
Adress book
Abuse
Send this page



Facebook LinkedIn Twitter



The page of DOUGLAS D'INGLYBER was seen 81 734 times.

In tribute to
DOUGLAS D'INGLYBER

SCOTTISH-TERRIER
Born on :04/10/2008
left us on :24/03/2018
 



In tribute to DOUGLAS D'INGLYBER

Arrivé avec la hotte du Père-Noël, sur un coup de colère majestueux !
Il nous quitte nous laissant dans une peine immense.
Heureusement, sa petite soeur adoptive "GOLDEN MILADY" nous consolera.
Bon voyage DOUGLAS !
MISTRAL et RAMSES II veilleront sur toi et m'enverront des signes comme à l'habitude.






10 candles

from
 
 





5579 Flowers




249 messages



left by poutounou on 06/09/2020  

Extrait de la chanson "Immortelle" de Lara Fabian. Quelles belles paroles !!!
*
Immortelle
*
Si perdue dans le ciel
Ne me restait qu'une aile
Tu serais celle-là
*
Si traînant dans mes ruines
Ne brillait rien qu'un fil
Tu serais celui-là
*
Si oubliée des dieux
J'échouais vers une île
Tu serais celle-là
*
Si même l'inutile
Restait le seuil fragile
Je franchirais le pas
*
Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'être celle
Qui survivra à tout ce mal
Je meurs de toi


left by poutounou on 31/08/2020  

Rêve-moi encore plus fort mon Ange !!!
*
Extrait de la chanson « Rêve-moi » de Jean-Jacques Lafon
*
Rêve-moi encore
Rêve-moi plus fort
C’est l‘amour de nos nuits
Qui le jour me protège
Rêve-moi encore
Rêve-moi plus fort
Fais-moi dormir ce soir
D’un rêve qu’on peut croire
*
Rêve-moi une île
Un paradis perdu
Pour y vivre à jamais
Et nous ne mourrons plus


left by poutounou on 25/08/2020  

LE MOMENT PRÉSENT
*
Profitez du moment présent de votre vie,
Car ce moment ne reviendra pas.
L'avenir peut être meilleur ou pis,
Mais maintenant vous êtes là.
*
Voyez où vous êtes dans le cours de l'existence,
Par rapport à l'avenir au passé
Puis chaque instant, pleinement,
Au jour le jour vivez.
*
Regardez ce qui se passe ici
Écoutez les sons du moment.
Respirez le parfum de la vie
Et buvez-en l'enchantement.
*
Faites-le maintenant,
Pas plus tard, pas demain,
Car ce précieux instant
JAMAIS NE REVIENT
*
(Blackjac)
*
Nous organisons, Diesel et moi, une distribution de glaces, de crèmes glacées (chocolat, vanille, fraise, tiramisu, Banana-split et plein d’autres parfums…) dans la grande prairie du Paradis blanc. Vous y êtes tous et toutes cordialement invités. Et régalez-vous !!!


left by poutounou on 16/08/2020  

Et si « Max » était un chien ou un chat ou n'importe quel autre animal !
Allons parler aux « habitants » de notre coeur...
*
Il Est Libre Max d'Hervé Cristiani
*
Il met de la magie, mine de rien, dans tout ce qu'il fait
Il a le sourire facile, même pour les imbéciles
Il s'amuse bien, il n'tombe jamais dans les pièges
Il n'se laisse pas étourdir par les néons des manèges
Il vit sa vie sans s'occuper des grimaces
Que font autour de lui les poissons dans la nasse
*
• Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler
*
Il travaille un p'tit peu quand son corps est d'accord
Pour lui faut pas s'en faire, il sait doser son effort
Dans l'panier de crabes, il n'joue pas les homards
Il n'cherche pas à tout prix à faire des bulles dans la mare
• *
• Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler
• *
Il r'garde autour de lui avec les yeux de l'amour
Avant qu't'aies rien pu dire, il t'aime déjà au départ
Il n'fait pas de bruit, il n'joue pas du tambour
Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour
• *
• Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler
• *
Et bien sûr toutes les filles lui font les yeux de velours
Lui, pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires
Il les emmène par-delà les labours
Chevaucher des licornes à la tombée du soir
• *
• Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler
• *
• Comme il n'a pas d'argent pour faire le grand voyageur
Il va parler souvent aux habitants de son cœur
Qu'est-ce qu'ils s'racontent, c'est ça qu'il faudrait savoir
Pour avoir comme lui autant d'amour dans le regard
• *
• Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler


left by poutounou on 09/08/2020  

Pour tout l’Amour qu’ils nous donnent et que nous leur donnons.
*
Extrait de la comédie musicale « Roméo et Juliette » :
*
Aimer….
*
Aimer c'est ce qu'y a d'plus beau
Aimer c'est monter si haut
Et toucher les ailes des oiseaux
Aimer c'est ce qu'y a d'plus beau
*
Aimer c'est voler le temps
Aimer c'est rester vivant
Et brûler au cœur d'un volcan
Aimer c'est c'qu'y a de plus grand
*
Aimer c'est plus fort que tout
Donner le meilleur de nous
Aimer et sentir son cœur
Aimer pour avoir moins peur
*
Aimer c'est ce qu'y a d'plus beau


left by poutounou on 02/08/2020  

Extrait d’une merveilleuse chanson de William Sheller, légèrement modifiée !!!
Des êtres qui s’aiment : toi, mon Ange et moi…
*
♪ Un être Heureux ♪
*
Pourquoi les êtres qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes?
Ils ont quand ils s'en viennent
Le même regard d'un seul amour pour deux
Ce sont des êtres heureux
*
Pourquoi les êtres qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes?
Quand ils ont leurs problèmes
Ben y'a rien à dire
Y'a rien à faire pour eux
Ce sont des êtres qui s'aiment
*
Et moi j'te connais à peine
Mais ce serait une veine
Qu'on s'en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans que ça gêne
De la place pour deux...


left by poutounou on 26/07/2020  

Qu'est ce qu'on est bien quand on rêve.....de nos Anges…
*
Extrait du « Grand Sommeil » d'Etienne Daho
*
Je ne peux plus me réveiller, rien à faire
Sans moi le monde peut bien tourner à l'envers
Engourdi par le sommeil et prisonnier de mon lit
J'aimerais que cette nuit dure toute la vie
*
Lorsque je rêve tu es tout près de moi
C'est la seule façon de rester avec toi
C'est la raison pour laquelle je n'veux plus quitter mon lit
Pour qu'enfin toutes les nuits durent toute la vie.


left by poutounou on 19/07/2020  

Si seulement je pouvais revenir te chercher, mon Ange…
*
Je reviens te chercher (extrait)
*
Je reviens te chercher
Je savais que tu m'attendais
Je savais que l'on ne pourrait
Se passer l'un de l'autre longtemps
Je reviens te chercher
Ben tu vois, j'ai pas trop changé
Et je vois que de ton côté
Tu as bien traversé le temps
*
Gilbert Bécaud


left by choupinou on 13/07/2020  

MERCI INFINIMENT POUR NOTRE PETIT CRAPOUILLE
pour votre délicatesse à l'occasion de son premier
anniversaire de décès,il nous manque tellement,
1 an déjà mais si présent dans nos coeur
Il y a des instants,ils y a des photos.
Il y a surtout,ce qui ne se voit pas,
ce qui ne se dit pas,de notre chagrin
ces traces infimes qui vivent dans la mémoire,
le souvenir de ce qu'ils ont été...
c'est sans doute ce qu'il y a de plus précieux,
ce qui reste en nous,de ceux que nous avons connu,
aimés,choyés,dorlotés et qui ne sont plus là.....
"Reconnaître leur anniversaire de décès,
C'est nous permettre d'évacuer,cette peine,
qui nous traverse le coeur en pensant a cet animal,
que nous aimions que nous aimons tant.
C'est avoir envie de parler de lui,
et de pouvoir le faire sans nous culpabiliser,
ou nous sentir jugés"
choupinou sa mamie nounou et pouilledamour sa maman


left by poutounou on 12/07/2020  

SOUVENIRS
*
Voyez partir l’hirondelle,
Elle fuit à tire d’aile,
Mais revient toujours fidèle,
A son nid,
Sitôt que des hivers le grand froid est fini
*.
L’homme, au gré de son envie,
Errant promène sa vie
Par le souvenir suivie
De ces lieux
Où sourit son enfance, où dorment ses aïeux
*.
Et puis, quand il sent que l’âge
A glacé son grand courage,
Il les regrette et, plus sage,
Vient chercher
Un tranquille bonheur près de son vieux clocher
*.
(Rouen, 1869)
Guy de Maupassant, Poésie Diverses


left by poutounou on 05/07/2020  

Partout, je t'ai vu, bel Ange...
*
Air vif
*
J'ai regardé devant moi
Dans la foule, je t'ai vu
Parmi les blés, je t'ai vu
Sous un arbre, je t'ai vu
*
Au bout de tous mes voyages
Au fond de tous mes tourments
Au tournant de tous les rires
Sortant de l'eau et du feu
*
L'été, l'hiver je t'ai vu
Dans ma maison, je t'ai vu
Entre mes bras, je t'ai vu
Dans mes rêves, je t'ai vu
*
Je ne te quitterai plus.
*
Paul Éluard ("Derniers poèmes d'amour")


left by rafia on 03/07/2020  

Good evening I didn't know this mode of communication and I'm not comfortable with it. Writing on pages of dead dogs is weird to me. It's also weird to give them virtual flowers.
he wanted you to know that he tested positive for covid-19 virus. He's in the hospital.
No one has the right to visit him in the hospital
The hospital refuses to let us know how the disease is progressing. Only her daddy can know.
His daddy calls the hospital, several times a day.
It's her father calling us,
His dad wanted to take him back to France, but it's impossible. And he can't come to New York. It's a very stressful situation.
Mael asked me to send flowers, for the dead dogs. I haven't had time to send those flowers yet. Cause that takes a lot of time.
But I'm going to do it soon.
THANKS for Mael.
Friendly. Addy
colleague journalist and friend of Mael.


left by choupinou on 29/06/2020  

Parfois notre lumière s'éteint, puis elle est rallumée par un autre être humain. Chacun de nous doit de sincères remerciements à ceux qui ont ravivé leur flamme. Pour ne pas avoir oublié mon Roucky en sa mémoire,merci. Merci de votre gentillesse et de votre amitié pour lui,mais aussi pour moi par vos témoignage en ce jour anniversaire triste a mon coeur
choupinou


left by poutounou on 28/06/2020  

Voilà à quoi ressemble l'école au Paradis...
*
Notre école
*
Notre école se trouve au ciel.
Nous nous asseyons prés des anges.
Comme des oiseaux sur les branches.
Nos cahiers d'ailleurs ont des ailes.
*
A midi juste, on y mange,
Avec du vin de tourterelle,
Des gaufres glacées à l'orange
Les assiettes sont en dentelle.
*
Pas de leçon, pas de devoirs
Nous jouons quelque fois, le soir
Au loto avec les étoiles.
*
Jamais nous ne rêvons la nuit
Dans notre petit lit de toile
L'école est notre paradis.
*
Maurice Carême ("le moulin de papier" - Nathan)


left by poutounou on 21/06/2020  

Quel beau programme !
*
FARNIENTE
*
Quand je n’ai rien à faire, et qu’à peine un nuage
Dans les champs bleus du ciel, flocon de laine, nage,
J’aime à m’écouter vivre, et, libre de soucis,
Loin des chemins poudreux, à demeurer assis
Sur un moelleux tapis de fougère et de mousse,
Au bord des bois touffus où la chaleur s’émousse.
Là, pour tuer le temps, j’observe la fourmi
Qui, pensant au retour de l’hiver ennemi,
Pour son grenier dérobe un grain d’orge à la gerbe,
Le puceron qui grimpe et se pend au brin d’herbe,
La chenille traînant ses anneaux veloutés,
La limace baveuse aux sillons argentés,
Et le frais papillon qui de fleurs en fleurs vole.
Ensuite je regarde, amusement frivole,
La lumière brisant dans chacun de mes cils,
Palissade opposée à ses rayons subtils,
Les sept couleurs du prisme, ou le duvet qui flotte
En l’air, comme sur l’onde un vaisseau sans pilote ;
Et lorsque je suis las, je me laisse endormir,
Au murmure de l’eau qu’un caillou fait gémir,
Ou j’écoute chanter près de moi la fauvette,
Et là-haut dans l’azur gazouiller l’alouette.
*
Théophile Gautier, Premières Poésies


left by poutounou on 14/06/2020  

Et si nos anges descendaient nous faire un petit coucou !
*
L'ange de l'étoile du matin
*
L'ange de l'étoile du matin
Descendit en son jardin
Et s'approchant d'Elle :
*
" Viens, lui dit-il, je te montrerai
Les beaux vallons et les bois secrets
Où vivent encore, en d'autres rêves,
Les esprits subtils
De la terre. "
*
Elle étendit le bras, et rit,
Regardant entre ses cils
L'ange en flamme dans le soleil,
Et le suivit en silence.
*
Et l'ange, tandis qu'ils allaient
Vers les ombreux bosquets,
L'enlaçait, et posait
Dans ses clairs cheveux plus longs que ses ailes,
Des fleurs qu'il cueillait
Aux branches au-dessus d'Elle.
*
Charles VAN LERBERGHE (1861-1907)


left by poutounou on 07/06/2020  

Oh le joli mois de juin !!!
*
Juin
*
Les prés ont une odeur d’herbe verte et mouillée,
Un frais soleil pénètre en l’épaisseur des bois,
Toute chose étincelle, et la jeune feuillée
Et les nids palpitants s’éveillent à la fois.
*
Les cours d’eau diligents aux pentes des collines
Ruissellent, clairs et gais, sur la mousse et le thym ;
Ils chantent au milieu des buissons d’aubépines
Avec le vent rieur et l’oiseau du matin.
*
Les gazons sont tout pleins de voix harmonieuses,
L’aube fait un tapis de perles aux sentiers,
Et l’abeille, quittant les prochaines yeuses,
Suspend son aile d’or aux pâles églantiers.
*
Sous les saules ployants la vache lente et belle
Paît dans l’herbe abondante au bord des tièdes eaux ;
La joug n’a point encor courbé son cou rebelle,
Une rose vapeur emplit ses blonds naseaux.
*
Et par delà le fleuve aux deux rives fleuries
Qui vers l’horizon bleu coule à travers les prés,
Le taureau mugissant, roi fougueux des prairies,
Hume l’air qui l’enivre, et bat ses flancs pourprés.
*
La Terre rit, confuse, à la vierge pareille
Qui d’un premier baiser frémit languissamment,
Et son oeil est humide et sa joue est vermeille,
Et son âme a senti les lèvres de l’amant.
*
O rougeur, volupté de la Terre ravie !
Frissonnements des bois, souffles mystérieux !
Parfumez bien le coeur qui va goûter la vie,
Trempez-le dans la paix et la fraîcheur des cieux !
*
Assez tôt, tout baignés de larmes printanières,
Par essaims éperdus ses songes envolés
Iront brûler leur aile aux ardentes lumières
Des étés sans ombrage et des désirs troublés.
*
Alors inclinez-lui vos coupes de rosée,
O fleurs de son Printemps, Aube de ses beaux jours !
Et verse un flot de pourpre en son âme épuisée,
Soleil, divin Soleil de ses jeunes amours !
*
Charles Leconte de Lisle,


left by poutounou on 31/05/2020  

N’entendez-vous pas, dans l’infini, battre les ailes de nos Anges ?
*
L’ombre est bleue et la nuit palpite d’ors tremblants
Dans l’azur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frémissent au souffle onduleux du mystère
*
Les longs voiles traînants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit,
En une ascension dont l’essor tremble au clair de lune
*
N’entends-tu pas dans l’infini, battre leurs ailes ?
Les étoiles, au chant des sphères éternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmées,
*
Qui lentement, parmi les ombres embaumées,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pâmer les roses.
*
Fernand Gregh


left by poutounou on 24/05/2020  

Un Ange parfois joue aux billes…
*
Ah ! que de merveilles scintillent
Lorsque danse une goutte d'eau !
Un ange parfois joue aux billes,
Une étoile tombe au ruisseau.
On ne sait jamais quel manteau
De fée courant dans les jonquilles
On peut coudre avec une aiguille
En rêvant derrière un carreau.
*
Maurice Carême


left by poutounou on 21/05/2020  

Petit problème pour Dimanche et Lundi – Excuses !!!
*
N’entends-tu pas dans l’infini, battre leurs ailes ?
*
L' envol des anges
*
L'ombre est bleu et la nuit palpite d'ors tremblants
Dans l'azur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frémissent au souffle onduleux du mystère.
*
Les longs voiles traînants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit,
en une ascension dont l'essor tremble au clair de lune.
*
N'entends-tu pas dans l'infini, battre leurs ailes ?
Les étoiles, au chant des sphères éternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmées,
*
Qui lentement, parmi les ombres embaumées,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pâmer les roses.
*
Fernand Gregh




The photo album contains 3 pictures


Leave a message or a flower
light a candle



To leave a message, a flower or light a candle, you must be a registered member


You are not logged in
Your username        Your password       


Post a message

leave a flower
Join a short message with the flower :

0 word | 200 letters


























Post a message or leave a flower


Top of page