In tribute to
GOLDEN MILADY D'INGLYBER
2011 / 2018



In tribute to
GOLDEN MILADY D'INGLYBER
2011 / 2018

Please login to use private mails, adress book and favorite
Private mail
Please login to use private mails, adress book and favorite
Adress book
The page of GOLDEN MILADY D'INGLYBER  was seen  115 100  times.
115 100 views
Please login to use private mails, adress book and favorite
Favorite

Please login to use private mails, adress book and favorite
In tribute to
GOLDEN MILADY D'INGLYBER
SCOTTISH-TERRIER
Born on :14/11/2011
left us on:24/07/2018
 

4 pictures

8110 Flowers

10 candles

273 messages

Log in to post a message, a flower or light a candle
Your username        Your password       


In tribute to GOLDEN MILADY D'INGLYBER

Arrivテゥe chez nous mi-octobre 2016, GOLDEN MILADY s'テゥtait parfaitement adaptテゥe テ notre famille.
Nous aussi, nous l'adorions encore plus.
Toujours en cuisine, elle テゥtait d'humeur テゥgale et parfaitement joyeuse malgrテゥ son lourd handicap qui l'empテェchait de se dテゥplacer seule non accompagnテゥe.
Elle restera dans nos coeurs pour l'テゥternitテゥ.
DOUGLAS l'a toujours aidテゥe dans son quotidien.
Ils seront テ nouveau rテゥunis.




10 candles
from
 
 

8110 Flowers



273 messages

left by poutounou on 19/08/2018  
Tout テ l'envers !!! Que c'est drテエle !!!
*
Le monde テ l'envers
*
Un jour oテケ je dormais les yeux ouverts,
J'ai rテェvテゥ qu窶兮prティs un grand tremblement de mer,
Le monde entier fonctionnait テ l'envers,
Les Esquimaux se retrouvティrent en parテゥos et
Les Hawaテッens dans des igloos,
Les libellules rampaient comme des limaces,
Les tortues fendaient l'air de leur carapace,
Les escargots filaient テ toutes pattes et
Les zティbres pesants laissaient passer les mille-pattes,
Les poissons perchaient dans les bois,
Les oiseaux nageant chantaient sous l'eau テ pleine voix,
Les crabes marchaient droit,
Les arbres plantaient leurs racines dans l'espace,
Les nuages se roulaient dans la mer et
Les vagues bruissaient dans le ciel,
Et moi, je marchais テ travers tout cela,
La tテェte en bas, et tout テゥmerveillテゥe,
Je souriais de tous mes orteils.
*
Lucie Spティde

left by Biscuit on 18/08/2018  
Quand l'homme est seul, sur son chemin
Et dans la vie, dans ce monde, seul,
Pris de vertige, son cナ砥r a faim,
Alors il aime son テゥpagneul
Son chien fidティle, son "bon", "vieux", chien.
Quand l'homme est sourd, s'il n'entend plus
La vie, les cナ砥rs, dans ce monde sourd,
S'il n'entend plus l'テゥcho des rues,
Alors il aime son chien balourd,
Qui vient lテゥcher ses chants dテゥchus.
Si l'homme aveugle sentait les yeux
Du chien qui guide ses pauvres pas
Il y verrait un cナ砥r joyeux
Et deux soleils... Mテェme sans cela,
Ce chien, il l'aime, puisqu'ils sont "deux".
Si l'homme muet pouvait chテ「tier
Sa dテゥchirure et ses malheurs,
Il chanterait son amitiテゥ
A son chien vrai, son seul bonheur,
Son grand ami plein de pitiテゥ.
.... L'homme trop dテゥchu, n'a pas criテゥ ! ...
Son chien, racテゥ ou bien bテ「tard,
Lティche son cナ砥r, fruit oubliテゥ,
Et ces caresses effacent le noir
Qui tache l'テ「me de sa vie broyテゥe.
Par les lumiティres de ces yeux, bons,
Levテゥs vers lui, pleins d'amitiテゥ,
Soumis, fidティles, l'homme vit les sons,
La vie, la vue, pleins de pitiテゥ,
De son " seul", mais... chaud compagnon.

left by ovanek on 17/08/2018  
汳 汳 2 汳 汳
**** Le chemin des Anges ****
Les petits anges danse autour d'un テェtre s'endormant
Douceur immense pour le dテゥpart d'un compagnon.
Puis le vent s窶兮rrテェte un instant
Le temps peint aux couleurs des saisons
des bleus lisses roses et blancs ce rテゥpand
Lentement visages tendres et humide
Des mains tremblantes te glisse dans ton jardin du paradis
Se sourient de larme sans chuchotant窶ヲ
sans le moindre tourment
ont prend sur nous ce long moment de ce dテゥpart
nos pensテゥes folles s'envolent dans nos yeux brillants et rougies.
elles s'unissent aux lucioles pour vivre un dernier instant
pour qu窶凖 jamais restent en suspens
nous avons si souvent souhaitテゥs que ce jour n窶册xcitait pas
pour ne pas hテゥriter de cette flamme qui s'テゥteint
en gardant le sentiment que nous vivrons テゥternellement
et simplement qu'ils fassent que les nuit soit claire
comme aux feux de la Saint-Jean
Que nos yeux soient grands ouverts
Pour fテェter ce triste enterrement窶ヲ celle du relテ「chement
nous qui t窶兮imons puissamment
N'adressons aucune priティre mais des milliers de pensテゥes
Oテケ que tu aille nous te retrouverons... nos cナ砥rs veillent
si le corps n窶册st plus窶ヲ l窶凖「me reste et Vie hors du temps...
alors les anges nous rテゥuniront テ nouveaux.
*** Pensテゥe. Phil ***
汳 笶、 汳

left by Biscuit on 17/08/2018  
Le coeur en peine, des larmes plein les yeux,
Aprティs toutes ces annテゥes,
Le moment de nous dire au revoir est arrivテゥ.
Comprends-le, je t'en supplie,
Pour toi, nous avons fait tout ce qu'on a pu.
Je suis lテ, テ tes cテエtテゥs, te caressant les oreilles.
Je te parle doucement, essayant de retenir mes larmes.
Les souvenirs que tu nous laisses
Jamais ne seront oubliテゥs.
Une derniティre caresse,
Un dernier baiser,
Sais-tu テ quel point tu vas nous manquer ?
Plonger mes yeux dans les tiens,
Une toute derniティre fois...
Voilテ, c'est le moment.
Je reste avec toi jusqu'テ la fin;
Rテェve de ce jour oテケ nous nous reverrons
Lテ-haut, au Pont de l'Arc en Ciel.
Tout y sera beau;
Nous courrons, nous jouerons
A nouveau rテゥunis comme autrefois.
Ferme les yeux, endors-toi, ami fidティle !
Nous prions pour toi.
Va, mon chien !

left by Biscuit on 16/08/2018  

pour toi petit coeur
Mon cナ砥r s窶册st ouvert au tien
Laissant テゥchapper cette puissance magique
Qui est l窶兮mour
Pour faire jaillir la lumiティre de la vie
Transformant les douleurs du cナ砥r et les ennuis
En une explosion de fleurs colorテゥes
Faisant du cナ砥r une puissance
Que rien ne peut arrテェter.,,

left by Biscuit on 15/08/2018  
Parce qu窶冓l y a un temps pour pleurer,
Mais テゥgalement un temps pour espテゥrer ;
Ne te dテゥtourne pas par lテ「chetテゥ du dテゥsespoir.
Traverse-le.
C窶册st par-delテ qu窶冓l sied de retrouver motif d窶册spテゥrance.
Va droit. Passe outre.
De l窶兮utre cテエtテゥ du tunnel, tu retrouveras la lumiティre.
(Andrテゥ Gide).

left by poutounou on 14/08/2018  
Regardons vite sous notre oreiller !!! C'est lorsque nous rテェvons de nos Anges !!!
*
Le petit rテェve
*
C窶册st un petit rテェve lテゥger
Un rテェve bien pliテゥ sous mon oreiller
C窶册st un rテェve doux et chaud
Qui va pieds nus dans l窶冑erbe fraテョche,
Un rテェve transparent
Qui glisse entre les yeux
Et se blottit sous les paupiティres.
C窶册st un rテェve colorテゥ
Qui murmure encore en moi
Quand le soleil ouvre ma porte.
C窶册st un petit rテェve lテゥger
Qui accompagne ma journテゥe.
*
Luce Guilbaud ("Les oiseaux sont pleins de nuages" - テゥditions Soc et Foc)

left by Biscuit on 14/08/2018  
TU VAS ME MANQUER (Maitre Gims)
Je ne peux plus porter cette solitude,
tu me manques.
Je n'ai plus personne テ qui me confier.
Je passe mon temps テ regarder par la fenテェtre,
et je ne te vois toujours pas rentrer.
Tout semble faux.
J'en perds mes mots.
Que vais-je devenir?
Je garde espoir de te revoir dans un proche avenir.
Je t'attends comme si tu allais rentrer
TU VAS ME MANQUER. TU VAS ME MANQUER
Les souvenirs ne cessent de me hanter .
TU VAS ME MANQUER. TU VAS ME MANQUER.......

left by Biscuit on 13/08/2018  

"""On doit malheureusement se faire テ l'idテゥe que ces souvenirs font dテゥsormais partie du passテゥ.""""
Ton dテゥpart , laisse de la peine, et la rテゥsignation.
S'il est vrai que tu fais partie du passテゥ par ton absence, sache comme tous tes compagnons qui t'ont reテァu dans ce Paradis des Animaux, que vous serez toujours prテゥsent dans nos pensテゥes, et seule une personne matテゥrialiste ne peut le comprendre. Durant votre vie parmi nous, vous nous avez marquテゥ profondテゥment par votre fidテゥlitテゥ sans faille et votre dテゥvouement sans limite.
Tu as pris ta place dans votre Paradis, tu vas recommencer ta nouvelle vie, en pensant テ celle que tu viens de quitter, tu t'amuseras et un beau jour, tu arrテェteras subitement le jeu, tu pointeras les oreilles, tu humeras l'air, et ton regard se dirigera dans une certaine direction, et subitement tu quitteras avec rapiditテゥ ce jeu pour te blottir dans les bras d'un de tes proches qui arrivera dans son Paradis. A ce moment vous serez unis pour l窶凖ゥternitテゥ.
Toi qui n'est pas mort, mais simplement endormi pour un long sommeil, attends tous ceux que tu as aimテゥs sur terre. ,

left by Biscuit on 12/08/2018  
Un ange de plus
Il y a quelques jours, un nouvel ange est arrivテゥ au paradis.
A son arrivテゥe, on lui remet une chandelle.
La coutume exige que chaque soir les petits anges entrent dans le ciel avec leur chandelle allumテゥe.
Mais, soir aprティs soir, les petits anges entrent, sauf lui, car sa chandelle, juste au moment oテケ il va franchir la porte, s窶凖ゥteint.
Il doit donc rester en dehors des portes du ciel.
Quand un soir, un des petits anges de la procession s窶兮rrテェte et lui demande :
Pourquoi ne viens-tu pas nous rejoindre ?
Je ne peux pas, dit-il
Mais pourquoi tous les soirs ta chandelle s窶凖ゥteint avant que tu entres ?
Je n窶凉 peux rien, ce sont les larmes de ma maman qui l窶凖ゥteint

left by Biscuit on 11/08/2018  
AU PAYS DES ETOILES
Dans le vaste infini
Oテケ se noient les テゥtoiles
Il existe un pays
Que l窶兮bsence nous voile.
C窶册st un pays magique,
Baignテゥ de pur amour,
Aux charmes magnifiques
Oテケ seul rティgne le jour.
Des cascades d窶册au pure
Et des prairies fleuries,
Et des lacs, j窶册n suis sテサre
Oテケ l窶冩n s窶凖ゥbat, ravi.
A ce pays dorテゥ
Seules accティdent les テ「mes
De nos テェtres aimテゥs
Par un grand pont diaphane,
Sous un bel arc en ciel,
Vers une chaude lumiティre,
Dans ce pays de miel
Qui survit dans l窶僞ther.
S窶凉 retrouvent ensemble
Nos parents, nos amis,
Nos amours et me semble
Nos animaux chテゥris.
Ils sont devenus anges
Entourテゥs d窶冰ne aura,
C窶册st de lテ qu窶冓ls s窶兮rrangent
A gommer nos tracas !
Ils nous veillent sans cesse
Et calment nos chagrins,
テ営artent nos dテゥtresses,
Nous montrant le chemin.
Ils soulagent nos peines
Et apaisent nos larmes,
Toutes nos peurs sont vaines,
Leur amour est une arme.
Dans le vaste infini
Oテケ se noient les テゥtoiles
Il existe un pays
Que l窶兮bsence nous voile.
Clau (novembre 2012)

left by Cupidon on 10/08/2018  
De nombreuses annテゥes avant sa mort, Bryce Bond, personnalitテゥ mテゥdiatique cテゥlティbre テ New York devenu parapsychologue, raconta une histoire qui lui テゥtait personnelle. Voici son tテゥmoignage :
"Un jour, aprティs une grave allergie alimentaire, je fus amenテゥ en trombes テ l窶冑テエpital.
Je me souvient テェtre soudainement passテゥ dans un long tunnel, vers une lumiティre brillante, puis j'entendis un aboiement, et un chien que j窶兮vais eu autrefois courrait vers moi. Quand je l窶兮i vu, ce fut un torrent d窶凖ゥmotions ! Des larmes ont rempli mes yeux. Il a sautテゥ dans mes bras, en lテゥchant mon visage. Comme je le serrais dans mes bras, je le trouvais plus rテゥel que jamais ! Je pouvais sentir son odeur, le toucher, entendre son souffle, et sentir sa grande joie de me retrouver !
J窶兮i mis mon chien sur le sol, et j窶兮i voulu serrer mon beau-pティre dans mes bras, quand une voix trティs forte s'est faite entendre dans ma conscience ! ツォ Pas encore ツサ, dit-elle ! J窶兮i criテゥ, ツォ pourquoi? 窶 et cette voix intテゥrieure m窶兮 dit : 窶弉u窶兮s-tu appris, et qui as-tu aidテゥ ?窶
Je suis en stupテゥfaction ! La voix semble テェtre autant intテゥrieure qu窶册xtテゥrieure. Tout s窶册st arrテェtテゥ, pendant un instant. J窶兮i du penser テ ce qui m窶兮vait テゥtテゥ demandテゥ. Je n窶兮i pas pu rテゥpondre ce que j窶兮i appris, mais j窶兮i pu dire qui j窶兮vais aidテゥ.
Je sentais la prテゥsence de mon chien autour de moi, tout en rテゥflechissant テ ces deux questions. Puis j窶兮i entendu d窶兮utres aboiements, et d窶兮utres chiens sont apparus, des chiens que j窶兮vais avant. Et je suis restテゥ lテ, comme テァa, pendant ce qui m窶兮 semblテゥ テェtre une テゥternitテゥ. Je me disais :' Je veux serrer dans mes bras ceux que j窶兮ime, テェtre absorbテゥ par cet univers, m窶凉 fondre. Je veux rester lテ.' La sensation de ne pas vouloir revenir sur terre me submergeait !
Bryce a aussi テゥtテゥ accueilli par les membres de sa famille qui sont morts avant lui. Il les a vu plus jeunes, plus en forme que la derniティre fois qu窶冓l les avait vu.
Puis il s窶册st senti repartir par le tunnel dont il venait, et il senti qu窶冩n lui enfonテァait une seringue dans le bras窶ヲ "Bienvenue sur terre".
Il テゥtait mort pendant dix minutes.
(source : www.macrolivres.com/fiches/les_near_deat...es_temoignages_3.php )

left by Biscuit on 10/08/2018  
Tendre sa main a nos amis les animaux,
C'est si facile et テァa ne coute rien !
Tendre sa main c'est aider a se sentir bien,
Et faire avec nos amis les animaux un bout de chemin !
Tendre sa main a tous ceux qui en on besoin,
Pour qu'ils puisse entendre des mots de soutien !
Tendre sa main avec tendresse et douceur,
Pour l'aider dans son malheur !
Tendre sa main c'est du bonheur,
A donner a tous ceux qui ont peur !
Tendre sa main et voir dans leur yeux,
que maintenant ils sont heureux !

left by Biscuit on 09/08/2018  
Parce que...
C'テゥtaient des moments heureux.
Ces moments ont existテゥ.
Ce bonheur qui a テゥtテゥ vテゥcu, rien ne peut faire qu'il ne l'ait pas テゥtテゥ,
Mテェme la mort.
La mort ne balaie rien.
Le chagrin peut tout brouiller
Un temps.
Comme テ chaque fois qu'on est sテゥparテゥ de ceux qu'on aime
On se dit que plus jamais.
Eh bien plus jamais, d'accord.
N'empテェche que ce qui a テゥtテゥ est
A l'intテゥrieur.
Pour toujours.

left by Biscuit on 08/08/2018  
l'animal, il ne vous abandonne jamais
que vous soyez beau ou laid
roi reine ou simple valet
il sera toujours a vos cotテゥs
quand vos amis seront partis
quand vous vous sentirez trahi
le coeur vide plein de depit
avec cette envie que tout soit fini
il posera sa tete sur vos genoux
il sera lテ tout prティs de vous
avec son regard plein de douceur
qui vous rechauffe le coeur
en lui vous pourez avoir confiance
il ne divulguera pas vos confidences
il gardera vos plus lourds secrets
et ne vous trahira jamais
cet etre plus sincティre que certain humain
n'est autre qu'un chien
mais chien ou chat ou autre peut importe
avec tout se qu'il nous apporte
partagera nos joies,nos soucis
et nous aimera toute sa vie

left by Biscuit on 07/08/2018  

La vie sans toi
Le coeur テ l'envers
C'est l'eau sans la mer
C'est froid comme l'hiver
C'est long comme la nuit
C'est lourd comme l'ennui
La nuit sans l'aurore
C'est long comme la mort
La vie sans toi
Vers qui et vers quoi
Le sol sous mes pas
Se dテゥrobera
Tout seul sur la Terre
Le coeur en enfer
Dieu me garde de vivre un seul jour
Sans toi
Vivre sans vivre
Moi qui n'ai jamais su marcher
Yves Duteil,

left by Biscuit on 06/08/2018  

Que de complicitテゥ partagテゥe par cet amour inテゥgalテゥ
Que ton cナ砥r nous a donnテゥ et ne cessera de continuer
Ton テゥlテゥgance si naturelle
Ton dテゥvouement si fidティle
Nous avons laissテゥ une telle empreinte
Qu窶凖 notre peine manque une テゥtreinte
Quand ton テ「me s窶册n est allテゥe
Et que le calme s窶册st installテゥ
La dテゥtresse de ce silence marque テ jamais ton importance
Ton image restera telle
Une immense テゥtincelle
Qui jamais s窶凖ゥteindra
et ta place tu garderas
** pensテゥe

left by poutounou on 05/08/2018  
Trop drテエle cette version de la cigale et la fourmi !!!
*
La fourmi et la cigale
*
"Fini, fini !"
Dit la fourmi.
"Au diable la parcimonie ! Dティs aujourd窶冑ui
Je convie
Toutes cigales affranchies
A me chanter leurs mテゥlodies,
Et nous fテェterons, en compagnie,
La vie qui bouge,
La vie qui fuit !"
*
"Holテ, holテ !"
Fit la cigale
Poussant un cri trティs vertical.
"Pour moi, adieu le carnaval !
L窶冑iver, l窶冑iver m窶兮 tant appris,
Et le souci tant rテゥtrテゥcie,
Que j窶兮i rangテゥ toutes mes rテェveries
Pour m窶凖ゥtablir
En Bourgeoisie !"
*
Andrテゥe Chedid

left by Biscuit on 05/08/2018  
Au lever du Soleil
Au lever du soleil
Et テ son coucher,
Nous pensons テ eux
Dans le souffle du vent
Et le froid de l窶冑iver,
Nous pensons テ eux
A l窶冩uverture des bourgeons
Et dans la chaleur de l窶凖ゥtテゥ,
Nous pensons テ eux
Dans le bruissement des feuilles
Et la beautテゥ de l窶兮utomne,
Nous pensons テ eux
Au dテゥbut de l窶兮nnテゥe
Et テ sa fin,
Nous pensons テ eux
Quand nous sommes las
Et avons besoin de force,
Nous pensons テ eux
Quand nous sommes perdus
Et malheureux dans notre cナ砥r,
Nous pensons テ eux
Quand nous vivons une joie
Que nous aimerions tant partager,
Nous pensons テ eux
Tant que nous vivons
Ils vivront aussi
Car quand nous pensons テ eux,
Ils sont une partie de nous.
Tirテゥ de 窶弋ore des Gebets窶.

left by Biscuit on 04/08/2018  
A toi que j窶兮i tant aimテゥ !
Le soleil va se lever, et je n窶兮i pas encore dormi,
J窶兮i les yeux rougis et cernテゥs,
Car toute la nuit j窶兮i encore pleurテゥ,
Juste テ la seule pensテゥ que tu m窶兮s quittテゥ窶ヲ
Le destin si cruel a frappテゥ,
Car les anges, ton appelテゥ auprティs de lui,
Toutes tes souffrances sont terminテゥes,
Car tu es maintenant lテ haut au paradis.
Tu es lテ haut maintenant, protテゥgeant ma vie,
Mais moi, je suis seule ici et je m窶册nnuie,
Tu resteras toujours dans mon cナ砥r,
Et mes pensテゥes se seront que douleurs,
Mon seul chagrin,c'est celle qui t'a enlevテゥ,
Autant de haine,autant de peine,
Et pourtant j'ai appris テ t'aimer.
Tant de question resteront inexpliquテゥes,
La sagesse et la maturitテゥ elle m'a apportテゥ,
Adieu........mon compagnon
Adieu......... mon tendre ami,
Je sais bien qu窶冰n jour,
La mort me ramティnera prティs de toi,
je t'aime pour tout le bonheur tu ma donnテゥ,,




The photo album contains 4 pictures
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Top of page