En hommage à LUCKY
Race :BORDER-COLLIE
Il est né le :15/04/2002
Il nous a quittés le :19/06/2014




En hommage à LUCKY

MON AMOUR..
TU VIENS DE ME QUITTER CET APRES MIDI.A 14H 30.
TU ES DEVENU 1 ANGE A PRESENT.. TU AS REJOINT LENA TA CHERIE..
VOUS SEREZ DANS MON COEUR A TOUT JAMAIS...
MON COEUR EST MORT A L'INTERIEUR..
MAIS JE SAIS QUE TU ES EN PAIX MAINTENANT ..
MON ZOUZOU D'AMOUR....
TU ME MANQUES DEJA ..
TU REPOSES AUPRES DE LENA DANS NOTRE JARDIN..
"JE T'AIME"

1021 Fleurs

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Une pluie de bisous et de papouilles pour toi petit ange, bien affectueusement

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par nenet
Déposé par nenet

come tu me manques mon ange

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par Manie
Déposé par Manie

un bouquet plein de tendresse et de câlins

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Un bouquet d'amitié pour maman et beaucoup de tendresse pour toi bel ange

Déposé par el14062016
Déposé par el14062016

Déposé par el14062016. Amitiés de uvée

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

un bouquet rempli de fraîcheur et de bisous en cette chaude après-midi, tiens toi bien au frais dans les nuages

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Une pluie de bisous et de papouilles pour toi petit ange, bien affectueusement

Déposé par fabyyy6259
Déposé par fabyyy6259

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Mille bisous de la Costa brava

Déposé par celibab
Déposé par celibab

“La mémoire est toujours aux ordres du coeur.”tendres câlins petit ange

Déposé par fabyyy6259
Déposé par fabyyy6259

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par coucky
Déposé par coucky

Déposé par Ana
Déposé par Ana

En cette période de triste anniversaire mille caresses s'envolent vers toi petit ange au regard si doux ..

Déposé par Pachkounet
Déposé par Pachkounet

Je ne t'ai pas oublié, mon Lucky... Avec un peu de retard, je t'envoie mille bisouxx et caresses pour ce triste anniversaire.

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par rafia
Déposé par rafia

En ce si cruel anniversaire😢, toute ma tendresse💕 renouvelée pr toi. Tout mon soutien et amitié pr ta maman adorée(Maryem)

Déposé par mumubert
Déposé par mumubert

tendres pensées

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par Sissi10
Déposé par Sissi10

tendres pensées pour ce petit ange en ce triste jour anniversaire !!

Déposé par isabeldehb
Déposé par isabeldehb

douces pensées en ce triste anniversaire

Déposé par BILLY2B
Déposé par BILLY2B

Doux câlins à Lucky en ce triste jour

Déposé par kropa
Déposé par kropa

Tendres pensées en ce triste jour, bisous petit ange

Déposé par prixy
Déposé par prixy

Douces pensées en ce triste jour accompagnées de mille caresses.

Déposé par Touky
Déposé par Touky

Doux câlins, tendre Lucky, en ce jour de souvenir de ton envol

Déposé par poutounou
Déposé par poutounou

Pour une belle "boule de poils", un joli bouquet de roses, en ce jour anniversaire....

Déposé par bouffie
Déposé par bouffie

Déposé par choupinou
Déposé par choupinou

dans ce bouquet représentant mon coeur,se trouve pleins de tendresses et de câlins pour toi petit ange Lucky en cette journée anniversaire de ton envol

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par helene
Déposé par helene

Doux câlins petit coeur ❤❤❤❤

Déposé par mimo
Déposé par mimo

Déposé par Evalain
Déposé par Evalain

Tendres pensées, doux museau

Déposé par el14062016
Déposé par el14062016

Déposé par el14062016. Amitiés de uvée

Déposé par niquita14
Déposé par niquita14

Déposé par coucky
Déposé par coucky

Déposé par clorodick
Déposé par clorodick

l amour est infini, infinie est la peine douces caresses bel ange LUCKY en ce jour de triste anniversaire

Déposé par valdu68
Déposé par valdu68

Pensée pour le beau Lucky et sa famille en ce triste jour anniversaire.

Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39

Tendresses 💛💛💙💙🌻🌻🌷💐🌹🌹🌼🌸🌺🌸🌺

Déposé par nenet
Déposé par nenet

3 ANS .. LE TEMPS NE COMPTE PAS LES LARMES SONT TOUJOURS LA.... JE T AIME MON COEUR TELLEMENT

Déposé par mistral
Déposé par mistral

mistral de la sauvagette et ramsès II

Déposé par Manie
Déposé par Manie

Pensées en ce jour anniversaire

Déposé par caribou
Déposé par caribou

Déposé par Dams
Déposé par Dams

Tendres pensées petit LUCKY en ce triste anniversaire

Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc

Tendres pensées et douces caresses en ce triste anniversaire.

Déposé par Biscuit
Déposé par Biscuit

Des bisous ,des caresses en ce jour anniversaire

Déposé par fabyyy6259
Déposé par fabyyy6259

Déposé par susi
Déposé par susi

Déposé par nenet
Déposé par nenet

JE T'AIME TANT MON ZOUZOU

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

plein de bisous et de papouilles cachés dans ce joli bouquet, pour toi petit ange

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par dianthe
Déposé par dianthe

tendres câlins joli petit coeur

Déposé par inaya
Déposé par inaya

Je ne t'oublie pas beau Lucky. Plein de caresse d'amour ainsi qu'à Léna

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

pensées pour vos anges

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

vous n'etiez que du bonheur

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

merci pour tout l'amour que vous nous avez apporter

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

pour tous nos amis et toi with love 💖

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

les muguets sont fleuris et embaument le jardin

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

pour toujours dans nos coeurs

Déposé par Ana
Déposé par Ana

Tendres pensées bel ange du paradis veille bien sur ta gentille maman

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

une tendre pensée parfumée de bisous et de caresses pour toi bel ange, avec toute mon amitié

Déposé par prixy
Déposé par prixy

Je ne savais pas qu'on pouvait tant aimer un animal jusqu'à ce que j'en ai eu un. La plus belle des choses c'est l'amour inconditionnel. Calins

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Un joli bouquet coloré pour égayer ton petit jardin avec plein de bisous

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

tu as améné nos plus beaux souvenirs avec toi mais nous les gardons précieusement ds notre cœur

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

Au paradis, ils ont perdu leur plus belle ange : ils m'ont demandé si je ne l'avais pas vu mais rassure-toi, je ne t'ai pas dénoncé

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Un bouquet printanier aux milles senteurs, rempli de soleil et de tendresse, pour toi bel ange

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

Même quand la blessure guérit, la cicatrice demeure.

Déposé par Ana
Déposé par Ana

Veille bien sur ta maman petit coeur

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Un joli bouquet parfumé de tendresse aux mille pétales rempli de bisous pour toi et maman

Déposé par lolita75
Déposé par lolita75

Repose en paix petit ange❤

Déposé par Ana
Déposé par Ana

Tendres bisous petit ange du paradis veille bien sur ta gentille maman à qui tu manques tant

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Bon week-end à ta maman avec plein de bisous et de papouilles pour toi bel ange

Déposé par nenet
Déposé par nenet

TOUJOURS AUPRES DE MOI MERCI MON TRESOR <3

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

pour toi petit ange avec plein de tendresse et de bisous

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Un bouquet d'amitié pour maman et beaucoup de tendresse pour toi bel ange

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

un bouquet rempli de chaleur et de papouilles en cette froide journée d'hiver, tiens toi bien au chaud

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Que cette nouvelle année t'apporte , paix , douceur et un paisible repos au pont de l'arc-en-ciel, meilleurs voeux à ta famille, plein de bisous

Déposé par nenet
Déposé par nenet

POUR TOI MON TRESOR

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

bonnes fêtes de fin d'année à ta maman avec plein de bisous pour toi joli coeur

Déposé par bouffie
Déposé par bouffie

tous mes voeux pour toi mon ange et ta famille que votre noël soit doux joyeux et plein de chaleur et d'amour

Déposé par valdu68
Déposé par valdu68

Pensées pour vous et vos anges en cette veille de fêtes de fin d'année

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

pour toi petit ange avec plein de tendresse et de bisous

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par Olisand
Déposé par Olisand

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

Un bouquet d'amitié pour maman et beaucoup de tendresse pour toi bel ange

Déposé par myriam31
Déposé par myriam31

un bouquet gorgé de soleil et parfumé de mille bisous pour toi bel ange, amitiés à ta maman

Déposé par Ana
Déposé par Ana

Douces pensées petit ange

Déposé par nenet
Déposé par nenet

tu me manques mon trésor


480 messages


Déposé par poutounou le 08/10/2017  

Et oui ! C'est quoi la vie ?
*
Le Secret
*
D'où viennent-ils ?
Où vont-ils
Tous ces humains que cherchent-ils ?
*
Il court, il court, le Secret !
Et les hommes lui courent après !
*
Il est passé par ici
Il repassera par là.
*
C'est comment, c'est quoi la vie ?
Bien malin qui le dira !
*
Elle est passée par ici,
Elle repassera par là.
*
Il court, il court, le Secret !
Et les hommes lui courent après !
*
Andrée Chedid ("Fêtes et lubies" - éditions Flammarion - 1973)

Déposé par poutounou le 01/10/2017  

Des nuages au Paradis ! Oui, mais de gentils nuages...
*
Les nuages
*
Trois petits nuages
S’en venaient de Paris,
Mais oui, mais oui.
Mon Dieu, qu’ils étaient jolis !
Derrière eux le vent riait.
Allez, allez !
Et claque, claque son fouet.
Le premier nuage
Etait léger comme un duvet.
Le second petit nuage
Avait de beaux cheveux frisés.
Passant trop près du soleil,
Le pauvre petit dernier
S’y était brûlé le nez.
Tant pis, tant pis
Ils ne pouvaient pas s’arrêter
Pensez !
Trois petits nuages
S’en allaient au Paradis !

Déposé par poutounou le 24/09/2017  

Au revoir l'été !!!
*
Voici que la saison
*
Voici que la saison décline,
L’ombre grandit, l’azur décroit,
Le vent fraichit sur la colline,
L’oiseau frissonne, l’herbe a froid.
*
Aout contre septembre lutte;
L’océan n’a plus d’alcyon ;
Chaque jour perd un minute,
Chaque aurore pleure un rayon.
*
La mouche, comme prise au piège,
Est immobile à mon plafond ;
Et comme un blanc flocon de neige,
Petit à petit, l’été fond.
*
Victor Hugo

Déposé par poutounou le 17/09/2017  

Voilà à quoi ressemble l'école au Paradis...
*
Notre école
*
Notre école se trouve au ciel.
Nous nous asseyons prés des anges.
Comme des oiseaux sur les branches.
Nos cahiers d'ailleurs ont des ailes.
*
A midi juste, on y mange,
Avec du vin de tourterelle,
Des gaufres glacées à l'orange
Les assiettes sont en dentelle.
*
Pas de leçon, pas de devoirs
Nous jouons quelque fois, le soir
Au loto avec les étoiles.
*
Jamais nous ne rêvons la nuit
Dans notre petit lit de toile
L'école est notre paradis.
*
Maurice Carême ("le moulin de papier" - Nathan)

Déposé par poutounou le 10/09/2017  

Un magnifique lac comme au Paradis blanc....
*
J'ai pour toi un lac
*
J'ai pour toi un lac quelque part au monde
Un beau lac tout bleu
Comme un œil ouvert sur la nuit profonde
Un cristal frileux
Qui tremble à ton nom comme tremble feuille
À brise d'automne et chanson d'hiver
S'y mire le temps, s'y meurent et s'y cueillent
Mes jours à l'endroit, mes nuits à l'envers.
*
J'ai pour toi, très loin
Une promenade sur un sable doux
Des milliers de pas sans bruits, sans parade
Vers on ne sait où
Et les doigts du vent des saisons entières
Y ont dessiné comme sur nos fronts
Les vagues du jour fendues des croisières
Des beaux naufragés que nous y ferons.
*
J'ai pour toi défait
Mais refait sans cesse les mille châteaux
D'un nuage ami qui pour mon Ange
Se ferait bateau
Se ferait pommier, se ferait couronne
Se ferait panier plein de fruits vermeils
Et moi je serai celui qui te donne
La Terre et la Lune avec le soleil.
*
J'ai pour toi l'amour quelque part au monde
Ne le laisse pas se perdre à la ronde.
*
Gilles Vigneault

Déposé par poutounou le 03/09/2017  

N’entendez-vous pas, dans l’infini, battre les ailes de nos Anges ?
*
L’ombre est bleue et la nuit palpite d’ors tremblants
Dans l’azur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frémissent au souffle onduleux du mystère
*
Les longs voiles traînants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit,
En une ascension dont l’essor tremble au clair de lune
*
N’entends-tu pas dans l’infini, battre leurs ailes ?
Les étoiles, au chant des sphères éternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmées,
*
Qui lentement, parmi les ombres embaumées,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pâmer les roses.
*
Fernand Gregh

Déposé par poutounou le 27/08/2017  

Mon petit Iron « petit filou »chasse aussi les papillons et les lézards et les oiseaux et les « rominets« …
*
Le chat sous la fenêtre
*
Le chat sous la fenêtre
soulève sa petite patte
pour pouvoir sortir
et ses yeux grands ouverts
qui cherchent des regards
pour qu’il puisse l’ouvrir
*
Le chat sous la fenêtre
tapote doucement
avec son coussinet
sur quelques marguerites
qui se reflètent sur la vitre
derrière une ombre bleutée
*
Le chat sous la fenêtre
observe les oiseaux,
et d’un coup sec
s’envole dans le ciel
pour attraper le papillon
qui a pu s’échapper
*
La chat sous la fenêtre
d’un coup a disparu
Alors je regarde une corbeille de cerises
posée sur le vieux banc cassé
La petite patte n’est plus là
Le papillon vole un peu plus loin
*
J’entends le son du beau ruisseau qui coule au pied de ma maison
il n’y a plus qu’un grand rayon de soleil
qui traverse la fenêtre
Et c’est l’été
*
Elodie Santos, 2006

Déposé par poutounou le 20/08/2017  

Quelle histoire !
*
En Grande-Bretagne, un chat a été expédié à plus de 400 kilomètres de chez lui par voie postale. L’animal a passé huit jours enfermé dans une boîte en carton. Retrouvé en état de déshydratation il y a environ dix jours, il se remet aujourd'hui de sa mésaventure…
*
C’est une miraculée. Cupcake, une chatte siamoise résidant dans les Cornouailles, au sud-ouest de la Grande-Bretagne, a été expédiée par erreur dans le West Sussex, à 400 kilomètres de là. L’animal se serait faufilé dans un carton de DVD que ses maîtres venaient de vendre. Ces derniers ne se seraient aperçus de rien et auraient envoyé le colis tel quel.
*
Découvrant la disparition de leur chat, ils ont ensuite collé des avis de recherche et des photos de Cupcake dans leur quartier, sans se douter qu’elle était déjà à 400 kilomètres de chez eux. La minette n’a été découverte que huit jours plus tard, lorsque le destinataire a ouvert le colis. Aussitôt emmenée dans une clinique vétérinaire, Cupcake est diagnostiquée en état de stress et souffrant de déshydratation. Elle a, depuis, retrouvé ses maîtres de Cornouailles et est complètement remise sur pattes.
*
Si, comme Cupcake, votre chat prend plaisir à se cacher dans les cartons, vérifiez qu’il ne soit pas dedans avant d’en expédier. Une précaution d’usage à prendre aussi lors des départs en vacances, pour éviter que minou ne se faufile en douce dans la valise…

Déposé par poutounou le 13/08/2017  

Très belle chanson du poète Yves Duteil. Des fois on souffre tellement, qu'on aimerait bien pouvoir se réfugier dans un merveilleux rêve...
*
Il y a des jours où, quand le jour se lève,
On voudrait rentrer tout au fond d'un rêve
Et puis, soudain, lorsque le clocher sonne,
Il y a des jours où l'on n'est plus personne.
*
Alors, on ferme les yeux un instant.
Quand on les rouvre, tout est comme avant.
Les gens vous voient et leur regard s'étonne.
Il y a des jours où l'on n'est plus personne.
*
Comme au milieu d'un cinéma désert,
On rembobine et tout passe à l'envers
Et quand on pense aux gens qu'on abandonne,
Il y a des jours où l'on n'est plus personne.
*
Ouvrir son cœur à tous les vents qui passent,
Et, qu'un matin, tous les chagrins s'effacent
Pour oublier, dans le bonheur qu'on donne,
Qu'il y a des jours où l'on n'est plus personne,
*
Qu'il y a des jours où, quand le jour se lève,
Ou voudrait rentrer tout au fond des rêves
Et s'endormir lorsque le clocher sonne.
Il y a des jours où l'on n'est plus personne.
*
Yves Duteil

Déposé par poutounou le 06/08/2017  

Le coeur est brisé, n'y touchez pas !
*
Le vase brisé
*
Le vase où meurt cette verveine
D'un coup d'éventail fut fêlé ;
Le coup dut effleurer à peine :
Aucun bruit ne l'a révélé.
*
Mais la légère meurtrissure,
Mordant le cristal chaque jour,
D'une marche invisible et sûre
En a fait lentement le tour.
*
Son eau fraîche a fui goutte à goutte,
Le suc des fleurs s'est épuisé ;
Personne encore ne s'en doute ;
N'y touchez pas, il est brisé.
*
Souvent aussi la main qu'on aime,
Effleurant le coeur, le meurtrit ;
Puis le coeur se fend de lui-même,
La fleur de son amour périt ;
*
Toujours intact aux yeux du monde,
Il sent croître et pleurer tout bas
Sa blessure fine et profonde ;
Il est brisé, n'y touchez pas.
*
René-François SULLY PRUDHOMME (1839-1907)

Déposé par poutounou le 30/07/2017  


Quelle histoire émouvante qui finit comme on aime....
*
Septembre 2012 : la chienne, maltraitée, était au bord de la mort lorsqu’elle est arrivée au « Dekalb Animal Services » en Georgie, aux Etats unis. L’association arrivée sur place suite à l’appel d’un riverain, a découvert la chienne amaigrie, squelettique, ses heures étaient comptées.
L’association a réussi a la sauver et lui rendre sa santé à tel point qu’aujourd’hui Xena n’est plus reconnaissable.
« Je travaille dans des refuges depuis 12 ans, et je n’avais jamais vu un chien si jeune dans un tel état, Le chiot pesait 2,5 kilos quand il a été découvert» confie Chrissy Kaczynski, l’une des fondatrices du groupe de sauvetage Friends of DeKalb Animals. "Je l’ai ramenée chez moi, pensant qu’elle ne passerait pas la nuit".
Enfermée, affamée, puis abandonnée, Xena n'a pas perdu son courage et son envie de vivre
Son sauvetage et son histoire a ému des milliers de personnes à travers le monde. Sur sa page facebook dédiée, 30 000 $ de dons ont été récoltés afin de lutter contre la maltraitance animale.
Le petit garçon s’était rendu à une collecte de fonds avec son père. À cette occasion, Xena s’est précipitée sur eux pour leur faire la fête et particulièrement à Jonny Hickey. Ce jour là, une histoire d’amour est née entre eux.
Cette chienne un Staffordshire terrier croisé Pit Bull, sauvé de la mort à cause de la maltraitance humaine, se lie à un garçon atteint d’autisme et tous deux, vont se soutenir mutuellement et s’apporter l’un et l’autre, soutient, bonheur et confiance.
La famille de Jonny adoptera définitivement Xena au mois de mars, après qu’elle soit complètement soignée et rétablie.
Depuis leur rencontre, Jonny est plus ouvert aux autres et plus heureux. Il a même pris l’initiative de joindre les deux causes, « autisme » et « lutte contre la cruauté animale » durant le mois commun de prévention (avril 2013). Il a demandé à sa mère s’il pouvait faire passer son message à travers une vidéo sur Youtube :
"Mon prénom est Jonny et c’est mon petit chien, Xena. Et bien, ma Xena a été blessé très méchamment par de mauvaises personnes et je suis atteint d’autisme. Ainsi, je pense que l’on forme une équipe parfaite pour diffuser la promesse de bien se comporter envers les animaux, et convenablement à l’égard d’enfants comme moi"
"Jonny a un vocabulaire très limité… mais depuis que Xena est arrivée à la maison, il n’a pas arrêté de parler. Il lui parle sur le chemin de l’école, pendant qu’il fait ses devoirs, et ensuite il joue avec elle jusqu’au dîner", raconte Linda.
"Comme beaucoup d’enfants autistes, Jonny n’aime pas que quelqu’un soit trop proche de lui. Alors j’ai les larmes aux yeux quand je vois Xena sur ses genoux dans la voiture, et que Jonny sourit, l’embrasse et la câline" confie-t-elle.
"J’ai dépensé des centaines de dollars en thérapie, mais je pense que le 11 février, quand Jonny a vu Xena dans notre salon, fut la meilleure thérapie au monde ".

Déposé par poutounou le 23/07/2017  

"Un peu de vent sur nos tourments et tout s'allume sur un autre ESPOIR..."
*
Mais la vie... (Maurane et Lara Fabian)
*
Tout le monde rêve d'un idéal
Un Eden, un bonheur fatal
Mais la vie...
Mais la vie...
Tout le monde voudrait le soleil
Nos pensées tournées vers le ciel
Mais la vie...
*
Les saisons passent
Il faut apprendre
Avec elles à renaître
De nos cendres
Le jour se lève
La vie avance
*
Même quand tout s'éteint
Sur nos chagrins
Il reste encore
Une braise, une flamme qui dort
Un peu de vent
Sur nos tourments
Et tout repart
Tout s'allume sur un autre espoir
*
Moi aussi, j'ai consumé des peines
Attisé des blessures anciennes
Mais la vie...
Mais la vie...
Moi aussi, je suis tombée de haut
Du saut de l'ange au fond de l'eau
Mais la vie...
*
Mais qui nous sauve
Qui nous relève
Et qui souffle les brûlures
De nos fièvres
Une étincelle
Dans le silence
*
Mais quand tout s'éteint
Sur nos chagrins,
Il reste encore
Une braise, une flamme qui dort
Un peu de vent
Sur nos tourments
Et tout repart
Tout s'allume sur un autre espoir
*
Le jour se lève
La vie avance
Avec elle
Retrouvons l'éclat d'une espérance...
*
Avec elle
Essayons de lui donner un sens
Un sens.
*
Même quand tout s'éteint
Sur nos chagrins
Il reste encore
Une braise, une flamme qui dort
Un peu de vent
Sur nos tourments
Et tout repart
Tout s'allume sur un autre espoir.
Tout s'allume sur un autre espoir.

Déposé par poutounou le 16/07/2017  

Ils nous étonneront toujours ceux qu'on appelle les "bêtes" !!!
*
Un perroquet au secours d’un autiste
*
Le petit Dylan Hargreaves est un enfant de 4 ans atteint d’autisme. Il vit avec ses parents à Blackburn en Angleterre. Comme la plupart des autistes, l’enfant était incapable de parler, enfermé dans sa solitude intérieure.
*
Il y a quelque temps, la famille a acheté un Ara (Ara ararauna), ce superbe perroquet originaire d’Amérique du Sud. Prénommé Barney, notre Ara est doué de parole.
*
Quelle n’a pas été la surprise de la mère du jeune Dylan en entendant pour la première fois son fils articuler des mots. Imitant Barney, Dylan est capable aujourd’hui de dire des mots simples comme Nuit, papa, maman, bonjour, au revoir.
*
Sa mère apprend au perroquet des mots et Dylan essaye de les répéter. Elle pense que l’articulation lente de l'oiseau aide Dylan à mieux assimiler les mots. Leur vie a changé et s’est ensoleillée depuis l’arrivée de Barney. Aujourd’hui, la maman de l’enfant ne se lasse pas d’entendre son fils lui dire chaque fois qu’elle le met au lit :’Nuit, nuit, maman ».
*
Selon le thérapeute DR Roddham, il n’y a aucun doute que l’enfant imite l’oiseau. Pour une raison inconnue, cet animal a attiré l’attention du petit garçon alors que rien, jusqu’à présent, ne l’avait fait réagir au monde extérieur.
*
Cette belle histoire est également un espoir pour d’autres familles. En effet, il est fort probable que des études soient menées afin d’essayer de communiquer avec les jeunes autistes. Nul doute que les spécialistes n’en resteront pas là et tenteront, avec l’aide de perroquets, de briser ce mur du silence.

Déposé par poutounou le 09/07/2017  

Extrait de la chanson "Immortelle" de Lara Fabian. Quelles belles paroles !!!
*
Immortelle
*
Si perdue dans le ciel
Ne me restait qu'une aile
Tu serais celle-là
*
Si traînant dans mes ruines
Ne brillait rien qu'un fil
Tu serais celui-là
*
Si oubliée des dieux
J'échouais vers une île
Tu serais celle-là
*
Si même l'inutile
Restait le seuil fragile
Je franchirais le pas
*
Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'être celle
Qui survivra à tout ce mal
Je meurs de toi

Déposé par ovanek le 06/07/2017  

💖
💖 💖 41 💖 💖
*** Près de Moi ***
Voici que des jours et des mois se sont passés
Et je ne suis pas parvenu à t’oublier
je pense toujours et encore tellement à toi
Toi, mon doux compagnon, tu étais mon roi
Dans ta chaude fourrure, j’aimerais glisser mes mains
Enfouir mon visage dans ton cou pour un gros câlin
Je voudrais de mes bras t’entourer, te serrer
Dans la chaleur de ton amour me réchauffait
Mon fidèle , tu me manques infiniment
Pour te garder, j’aurais voulu stopper le temps
Lorsque sur ton souvenir, je viens me pencher
Mon cœur se serre, les larmes se mettent à couler
Dès ton arrivée, de toi, tu m’as tout donné
Fidèlement, à mes pas tu t’es attaché
Comme un ange gardien, tu n’as plus quitté mon ombre
Protecteur, mais aussi confident de mes jours sombres
Tu fus toujours à mes côtés à m’attendrir
Et tu savais aussi dans les jeux me faire rire
Ton image, au fond de mon cœur, s’est gravée
Ta mémoire, par chacun de mes sens est gardée
A tout jamais, quoi que je dise, quoi que je fasse
Tu es là, tout au long du temps qui passe
Voici déjà que des mois se sont écoulés
Et ton souvenir ne saura s’effacer
*** Pensée ***
💖 ❤ 💖

Déposé par poutounou le 02/07/2017  

C'est un peu long à lire mais c'est une très belle histoire que celle d'Audrey et de Louna...
*
Pour la première fois, un chien a pris le départ, avec sa maîtresse, de l’Ultra Tour des 4 Massifs, une course à pied intense (169 km, 11 000 m de dénivelé) qui fait le tour des sommets du bassin grenoblois.
*
L’une portait le dossard 49, l’autre le 590. Et le binôme n'est pas passé inaperçu. Audrey Passot, 30 ans, a pris en effet, ce 19 août au matin, le départ de l’Ultra Tour des 4 Massifs (dit UT4M) avec sa chienne Louna, 2 ans. C’est la première fois que cette course à pied intense (169 km, 11 000 m de dénivelé, d’une seule traite) accueille un compétiteur à quatre pattes. Tout est né d’un "coup de cœur" entre la chienne et l’une des bénévoles de l’UT4M. "Lors d’une sortie de reconnaissance dans la Chartreuse, nous avons croisé cette personne qui m’a proposé que Louna fasse partie de l’aventure, raconte Audrey Passot. Évidemment, j’ai trouvé ça super !"
*
L’histoire d’Audrey et Louna a commencé par un "coup de foudre", en avril 2015. "Suite au décès de mon précédent chien, un setter anglais, j’ai eu beaucoup de chagrin et je suis retournée au refuge SPA de Digne-les-Bains où j’avais déjà adopté Athos, raconte cette responsable qualité dans le bâtiment, qui s'est pris de passion pour la course à pied il y a 3 ans. Je cherchais un chien qui ait le physique pour courir. Avec Louna, nos regards se sont croisés et il s’est vraiment passé quelque chose. Nous avons commencé par une grosse sortie de 25 km, dans la montagne. Un vrai moment de partage. » À partir de ce moment-là, la chienne a été de toutes les activités, et notamment la préparation de l’UT4M, dans laquelle Audrey s’est plongée dès janvier. "Elle est devenue ma motivation, assure la jeune femme. Qu’il pleuve, qu’il neige, il suffisait qu’elle me regarde avec ses grands yeux pour que j’y aille quand même. Grâce à elle, je n’ai pas raté une seule séance d'entraînement !"
*
Lors de l’UT4M, il est prévu que la chienne ne participe qu’aux 13 premiers kilomètres, puis qu’elle attende sa maîtresse aux différents points de ravitaillement (Saint Paul de Vars à Vif et lac de Poursollet à Rioupéroux). En trépignant, assurément. "Elle aime être avec moi tout le temps, je sais que quand je vais m’arrêter pour lui faire un câlin, je l’entendrai aboyer et pleurer pour continuer la course, sourit Audrey. Quelque chose de fort nous unit. C’est ma coéquipière et ma complice."

Déposé par poutounou le 25/06/2017  

Et si nos anges descendaient nous faire un petit coucou !
*
L'ange de l'étoile du matin
*
L'ange de l'étoile du matin
Descendit en son jardin
Et s'approchant d'Elle :
*
" Viens, lui dit-il, je te montrerai
Les beaux vallons et les bois secrets
Où vivent encore, en d'autres rêves,
Les esprits subtils
De la terre. "
*
Elle étendit le bras, et rit,
Regardant entre ses cils
L'ange en flamme dans le soleil,
Et le suivit en silence.
*
Et l'ange, tandis qu'ils allaient
Vers les ombreux bosquets,
L'enlaçait, et posait
Dans ses clairs cheveux plus longs que ses ailes,
Des fleurs qu'il cueillait
Aux branches au-dessus d'Elle.
*
Charles VAN LERBERGHE (1861-1907)

Déposé par ovanek le 19/06/2017  

💖
💖 💖 41 💖 💖
*** Près de Moi ***
Voici que des jours et des mois se sont passés
Et je ne suis pas parvenu à t’oublier
je pense toujours et encore tellement à toi
Toi, mon doux compagnon, tu étais mon roi
Dans ta chaude fourrure, j’aimerais glisser mes mains
Enfouir mon visage dans ton cou pour un gros câlin
Je voudrais de mes bras t’entourer, te serrer
Dans la chaleur de ton amour me réchauffait
Mon fidèle , tu me manques infiniment
Pour te garder, j’aurais voulu stopper le temps
Lorsque sur ton souvenir, je viens me pencher
Mon cœur se serre, les larmes se mettent à couler
Dès ton arrivée, de toi, tu m’as tout donné
Fidèlement, à mes pas tu t’es attaché
Comme un ange gardien, tu n’as plus quitté mon ombre
Protecteur, mais aussi confident de mes jours sombres
Tu fus toujours à mes côtés à m’attendrir
Et tu savais aussi dans les jeux me faire rire
Ton image, au fond de mon cœur, s’est gravée
Ta mémoire, par chacun de mes sens est gardée
A tout jamais, quoi que je dise, quoi que je fasse
Tu es là, tout au long du temps qui passe
Voici déjà que des mois se sont écoulés
Et ton souvenir ne saura s’effacer
*** Pensée ***
💖 ❤ 💖

Déposé par choupinou le 19/06/2017  

en ce triste anniversaire de ton envol reçoit mes plus doux câlinoux et de tendre caresses; pensées pour ta maman en ce jour souvenir si difficile mais dans son coeur reste les meilleurs moments passés ensembles,ils sont l'infini....
de ta maman a toi petit ange
Dors ma colombe
 Dors ma colombe, dors le soir tombe
Chante ma douce voix à mon bel amour
Dors, moi je veille. Quand on sommeille
On voit s'ouvrir le grand ciel bleu.
Chantez belles mésanges, bercez mon ange
Qui dans son nuage, rit en rêvant.
Chantez belles mésanges , bercez mon ange
Qui dans sommeil, aboie en rêvant.
Chantez belles mésanges, bercez mon chien
Qui dans sa couche, pense a moi en rêvant
Chantez belles mésanges, bercez en choeur
Sous vos louanges,mon petit coeur vainqueur
Dors, il fait sombre à travers l'ombre
Souffle un grand vent qui meut le ciel
Dors tout de même mon trésor que j'aime
car mon âme et ma vie son près de toi....,
******************************************************************
La vie se charge de nous donner,mais de nous reprendre....La seule chose qu'elle ne peut nous voler,c'est l'amour profond qui vit et persiste dans nos coeurs pour nos petits anges partis...Celle-ci le pourra que lorsque qu'elle aura convié la mort de venir nous chercher...Mais qu'importe ce jour là,car nous les retrouverons et nos coeurs de nouveaux battrons a cent a leur....Il n'y a qu'un seul paradis..
CITATION de Elisabeth Michel (choupinou)
***************************************************
Quand un chiens meurt,il ne va pas dans un au-delà réservé aux chiens avec des chenils en or et des os bien tendres en quantité illimitée,pas plus que l'humain ne se retrouve dans un châlet éthéré entouré de roses vaporeuses,peu importe ce qu'en pensaient mes prédécesseurs plus fantaisiste... Chiens,chats,lapins,ouistitis,éléphants,lions,loups toute forme animal et humains se retrouverons tous au même endroit... Au cours de séances,je ne sais plus combien de fois j'ai noté auprès d'une personne décédée depuis peu la présence d'un animal l'accompagnant dans la mort comme il l'avais fait dans la vie.
EXTRAIT DU LIVRE DE GORDON SMITH(MEDIUM) : L'ETONNANT POUVOIR DES ANIMAUX
LUCKY est auprès de vous a sa manière,pour toujours
choupinou en même tant celibab,

Déposé par poutounou le 18/06/2017  

Les yeux qu'on ferme voient encore...
*
Les yeux
*
Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Des yeux sans nombre ont vu l'aurore ;
Ils dorment au fond des tombeaux
Et le soleil se lève encore.
*
Les nuits plus douces que les jours
Ont enchanté des yeux sans nombre ;
Les étoiles brillent toujours
Et les yeux se sont remplis d'ombre.
*
Oh ! qu'ils aient perdu le regard,
Non, non, cela n'est pas possible !
Ils se sont tournés quelque part
Vers ce qu'on nomme l'invisible ;
*
Et comme les astres penchants,
Nous quittent, mais au ciel demeurent,
Les prunelles ont leurs couchants,
Mais il n'est pas vrai qu'elles meurent :
*
Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Ouverts à quelque immense aurore,
De l'autre côté des tombeaux
Les yeux qu'on ferme voient encore.
*
René-François SULLY PRUDHOMME (1839-1907)

Déposé par poutounou le 11/06/2017  

Que c'est beau ! "On a dans l'âme une tendresse où tremblent toutes les douleurs..."
*
Rosées
*
Je rêve, et la pâle rosée
Dans les plaines perle sans bruit,
Sur le duvet des fleurs posée
Par la main fraîche de la nuit.
*
D'où viennent ces tremblantes gouttes ?
Il ne pleut pas, le temps est clair ;
C'est qu'avant de se former, toutes,
Elles étaient déjà dans l'air.
*
D'où viennent mes pleurs ? Toute flamme,
Ce soir, est douce au fond des cieux ;
C'est que je les avais dans l'âme
Avant de les sentir aux yeux.
*
On a dans l'âme une tendresse
Où tremblent toutes les douleurs,
Et c'est parfois une caresse
Qui trouble, et fait germer les pleurs
*
René-François SULLY PRUDHOMME (1839-1907)

Déposé par poutounou le 04/06/2017  

Les larmes "lavent" le corps et le coeur...
*
Larmes
*
Larmes aux fleurs suspendues,
Larmes de sources perdues
Aux mousses des rochers creux ;
*
Larmes d'automne épandues,
Larmes de cors entendues
Dans les grands bois douloureux ;
*
Larmes des cloches latines,
Carmélites, Feuillantines...
Voix des beffrois en ferveur ;
*
Larmes, chansons argentines
Dans les vasques florentines
Au fond du jardin rêveur ;
*
Larmes des nuits étoilées,
Larmes de flûtes voilées
Au bleu du pare endormi ;
*
Larmes aux longs cils perlées,
Larmes d'amante coulées
Jusqu'à l'âme de l'ami ;
*
Gouttes d'extase, éplorement délicieux,
Tombez des nuits ! Tombez des fleurs ! Tombez des yeux !
*
Et toi, mon coeur, sois le doux fleuve harmonieux,
Qui, riche du trésor tari des urnes vides,
Roule un grand rêve triste aux mers des soirs languides.
*
Albert SAMAIN (1858-1900)

Déposé par poutounou le 28/05/2017  

Une triste, néanmoins belle histoire...
*
Smokey et sa peluche éléphant
*
Smokey, cinq ans, a été abandonné dans un refuge le jour de la Saint Valentin quand ses anciens propriétaires ont perdu leur maison. Ne pouvant plus prendre soin du chien, ils ont préféré l'abandonner au refuge en espérant qu'il trouverait une nouvelle famille. Lorsqu'ils l'ont déposé au refuge, ses anciens propriétaires ont pris soin d'emmener sa peluche préférée, un éléphant gris avec des oreilles roses, afin qu'il puisse trouver un peu de réconfort dans sa cage. Smokey aime tellement sa peluche que le refuge a précisé sur la fiche de sa cage que les deux devaient être adoptés ensemble.
*
Une nouvelle famille pour Smokey et sa peluche éléphant
*
Smokey a connu des moments difficiles au refuge. Très triste, Smokey semblait extrêmement timide et stressé. Sa peluche était son seul apport de joie. Malheureusement, la timidité de Smokey n'a pas encouragé de famille à l'adopter pendant un moment et le refuge a fini par le placer sur la liste des chiens à euthanasier...
*
Tout semblait perdu pour Smokey et sa peluche quand un beau jour, deux bénévoles de l'association I Have A Dream Rescue Organization ont rendu visite au refuge. En voyant Smokey et sa peluche éléphant, ils ont tout de suite eu un coup de coeur. Les deux bénévoles se sont engagés à lui trouver une famille d'accueil pour le sortir du refuge et prendre en charge son adoption. Maintenant que Smokey sait qu'il va sortir du refuge et aller dans une nouvelle famille, il ne peut s'empêcher de sourire.
*
"Il était triste et passait son temps allongé dans sa cellule avec son éléphant jusqu'à ce qu'on commence à lui parler" explique l'un des bénévoles.
*
Espérons que Smokey sera heureux dans sa nouvelle famille !
*
En ce jour de la fête des "mamans", je souhaite à toutes les "mamans de coeur" du cimetière virtuel, une belle journée remplie de Bonheur...

Déposé par poutounou le 23/05/2017  

Encore une bonne nouvelle de la SPA !
*
1ère adoption au Grand Refuge de la SPA !
*
Conçu entièrement pour les équidés, le Grand Refuge de la SPA a connu le 16 octobre dernier sa toute première adoption !
*
Lolita, une adorable ponette blanche et cannelle de 9 ans a trouvé une famille accueillante pour veiller sur elle.
*
« Au milieu des autres équidés, difficile de ne pas craquer pour cette gentille ponette très câline qui adore poser pour les photos, crinière blonde au vent ! » souligne David Legrand, responsable du Grand Refuge.
*
Lolita a été la première à quitter le Grand Refuge, pour le plus grand bonheur des équipes qui la savent désormais épanouie dans sa nouvelle famille où elle a pu trouver un compagnon de jeux et de conversations.
*
Mais une grande partie des quelques 150 chevaux, ânes, poneys, mules et mulets du refuge attendent eux aussi de trouver un foyer bienveillant.
*
Le site n’est pas encore ouvert au grand public mais les appels à l’adoption ont déjà commencé pour un grand nombre des équidés présents sur place, leur permettant ainsi de prendre un nouveau départ au plus vite.

Déposé par poutounou le 17/05/2017  

Merci, Monsieur Hugo, pour ce très beau poème…
*
Printemps
*
Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.
*
Victor Hugo,

Déposé par ovanek le 13/05/2017  


💖
💖 💖 39 💖 💖
C'est par ces quelques mots, écrits exprès pour Toi
A toi que j'aimais tant, mais tu le savais déjà
Que nos chemins ne pourront jamais se séparer
Pour toi mon chien d'Amour et toujours adoré
Y aura que toi mon fidèle gravé à jamais dans mon cœur blessé
Pensée
💖
💖 💖 40 💖 💖
** Pour ma petite maman, ma maîtresse adorée **
Il ne faut pas que tu aies de la peine
Car là où je suis je suis heureux et serein
C’est fini, je n’ai plus aucune douleur
Et ton amour m’enveloppe toujours d’un halo protecteur
Tu ne t’en rends pas encore compte mais je ne suis pas parti je suis là
Bien au chaud dans ton cœur car je fais désormais partie de toi
Si la vieillesse et la maladie nous ont séparés physiquement
Elles ne pourront jamais séparer nos âmes et tous nos bons moments
Pendant toutes ces année, je n’aurais pas pu avoir une meilleur vie
Que celle que tu m’as donnée, grâce à ton amour, je n’ai jamais manqué
Car tu as été pour moi la plus attentionnée des mamans
Et aujourd’hui, je ne veux pas que mon départ te cause
Cette si grande souffrance que tu n’as pas méritée
Conserve moi dans ton cœur et je te suivrai partout
Ton fidèle compagnon……Pensée
💖

Déposé par poutounou le 12/05/2017  

Sois le bienvenu « Rire du printemps » !
*
Le printemps
*
Te voilà, rire du Printemps !
Les thyrses des lilas fleurissent.
Les amantes qui te chérissent
Délivrent leurs cheveux flottants.
*
Sous les rayons d’or éclatants
Les anciens lierres se flétrissent.
Te voilà, rire du Printemps !
Les thyrses de lilas fleurissent.
*
Couchons-nous au bord des étangs,
Que nos maux amers se guérissent !
Mille espoirs fabuleux nourrissent
Nos coeurs gonflés et palpitants.
Te voilà, rire du Printemps !
*
Théodore de Banville

Déposé par poutounou le 05/05/2017  

Petite poésie toute jolie…..
*
Printemps
*
Un petit oeil jaune
tout jaune
c'est la primevère,
la première.
Un petit oeil blanc
très franc
c'est la pâquerette
mignonnette.
Un petit oeil bleu,
malicieux
c'est le myosotis
tout fleuri.
Un oeil de satin
quel malin!
c'est la violette
qui me guette.
*
(anonyme)

Déposé par poutounou le 30/04/2017  

Beau muguet
*
En ce joli 1er mai,
Que chaque brin de muguet,
Vous offre ses plus belles pensées…
*
Ornant les plus beaux étals,
Que sa fraicheur suave,
Vous parfume de bonheur…
*
Que ses douces clochettes
Vous enivre de gaieté et bien-être,
Embellissant votre cœur…
*
Message d’amour ou porte-bonheur,
Que voyagent l’espoir et l’amitié,
Comme de doux amants…
*
Tel est ce plaisir, pour tous les âges.
Que cet instant de partage,
Renaisse à chaque printemps…
*
Muguet porte-bonheur envole-toi vers les cieux, vers le magnifique Paradis blanc, et va te déposer sur toutes les truffes d’amour que tu y trouveras. Ensuite tu iras faire un petit tour dans toutes les familles de cœur de ces beaux Anges et tu déposeras plein d’amour, de joie, de bonheur, de santé tout au long de ton chemin. Merci petit Muguet porte-bonheur…et reviens-nous plein d’énergie l’année prochaine.
*
En toute amitié,
*
Martine et Iron « grand filou »,

Déposé par poutounou le 22/04/2017  

Et oui ! Malheureusement l'argent est "primordial" pour beaucoup de gens...alors que la santé, l'amour et la sagesse...!!!
*
CONTE : La fée qui court
*
Je rencontrai l'autre jour une bonne fée qui courait comme une folle malgré son grand âge.
*
— Êtes-vous si pressée de nous quitter, madame la fée ?
*
— Ah ! ne m'en parlez pas, répondit-elle. Il y a quelques centaines d'années que je n'avais revu votre petit monde, et je n'y comprends plus rien. J'offre la beauté aux filles, le courage aux garçons, la sagesse aux vieux, la santé aux malades, l'amour à la jeunesse, enfin tout ce qu'une honnête fée peut off'rir de bon aux humains, et tous me refusent. « Avez-vous de l'or et de l'argent ? me disent- ils ; nous ne souhaitons pas autre chose. » Or, je me sauve, car j'ai peur que les roses des buissons ne me demandent des parures de diamants et que les papillons n'aient la prétention de rouler carrosse dans la prairie !
*
— Non, non, ma bonne dame, s'écrient en riant les petites roses qui avaient entendu grogner la fée : nous avons des gouttes de rosée sur nos feuilles.
*
— Et nous, disent en folâtrant les papillons, nous avons de l'or et de l'argent sur nos ailes.
*
— Voilà, dit la fée en s'en allant, les seules gens raisonnables que je laisse sur la terre.
 *
George Sand
Légendes rustiques 1859

Déposé par poutounou le 16/04/2017  

Matin de Pâques
*
Dig, ding, don ! Dig, ding, don !
Sonnez matines, Frères Jacques !
Dig, ding, don ! Dig, ding, don !
Sonnez le carillon de Pâques !
Dig, ding, don ! Dig, ding, don !
Cloches, clochettes et bourdons,
Par ce matin clair et sonore,
La poulette jaune picore
Un grain d’or par-là, un grain par ci,
Et se promène sans souci.
*
Fais-nous vite un œuf ma poulette,
A la coquille blanche et nette,
Ou plutôt… Tiens ! Oui c’est cela,
Fais-nous un œuf en chocolat.
*
Daniel Roth
*
Je souhaite à tous les anges du Paradis blanc ainsi qu'à leur famille de coeur de Joyeuses fêtes de Pâques avec plein de chocolat et d'oeufs multicolores, miam, miam, slurp....Hier ils ont tous fêté Pâques dans la grande prairie avec des mets tous plus succulents les uns que les autres. Qu'il fait bon vivre dans ce "Paradis blanc" où tout n'est qu'Amour et où il n'y a pas de place pour la méchanceté, la torture, l'abandon et toutes ces "choses" si négatives que l'on trouve sur terre...
*
Je souhaite également, à tous les membres du cimetière virtuel, une bonne santé, car c'est le plus important : sans la santé rien ne va....alors "Super santé" à vous tous...
*
Amicalement,
*
Martine

Déposé par poutounou le 11/04/2017  

Encore une belle histoire ! Bravo la SPA...
*
Délaissée et atteinte d’une tumeur impressionnante, une mule est sauvée par la SPA
*
Le 4 septembre dernier, la SPA est intervenue à Courtacon (77) pour sauver Myrtille, une mule de 25 ans détenue dans de mauvaises conditions.
*
Maigre et victime d’une tumeur qui ne faisait qu’empirer, Myrtille était nourrie aux granulés pour moutons et n’avait jamais bénéficié des soins nécessaires pour traiter sa maladie, contractée il y a 10 ans. Alertée de la situation, la SPA a mandaté l’un de ses Inspecteurs pour constater les faits et prendre en charge l’animal. Accompagné par la gendarmerie, l’Inspecteur de la SPA a pu obtenir un acte d’abandon par la propriétaire.
*
Début août, l’association est donc intervenue une première fois pour retirer l’animal. Trop stressée, Myrtille n’a pas pu être capturée par nos équipes.
*
La SPA est donc intervenue une deuxième fois début septembre, en présence d’un vétérinaire qui a pu lui administrer un calmant. Grâce à un parc de contention, la mule a pu être chargée dans le van prévu à cet effet. Toujours un peu tendue, la jolie Myrtille est tout de même montée en marche arrière… Certainement pour surveiller ses sauveteurs pourtant bienveillants !
*
Désormais au repos au Grand Refuge de la SPA (61), Myrtille est prise en charge par une clinique proche pour sa tumeur qui est opérable. Ses jours ne sont plus en danger et elle peut profiter de la verdure et de ses congénères dans un espace dédié au bien-être des équidés…

Déposé par poutounou le 05/04/2017  

J’ai crié « Avril »…
*
Avril
*
J'ai crié. " Avril ! "
À travers la pluie,
Le soleil a ri.
J'ai crié. " Avril ! "
Et des hirondelles
Ont bleui le ciel.
J'ai crié. " Avril ! "
Et le vert des prés
S'est tout étoilé.
J'ai crié. " Avril !
Veux-tu me donner
Un beau fiancé ? "
Mais, turlututu,
Il n'a rien répondu.
*
Maurice CARÊME

Déposé par poutounou le 29/03/2017  

Que c’est joliment dit : Bonjour « Messieurs les bourgeons« …
*
Bonjour
*
Comme un diable au fond de sa boîte,
le bourgeon s'est tenu caché...
mais dans sa prison trop étroite
il baille et voudrait respirer.
Il entend des chants, des bruits d'ailes,
il a soif de grand jour et d'air...
il voudrait savoir les nouvelles,
il fait craquer son corset vert.
Puis, d'un geste brusque, il déchire
son habit étroit et trop court
"enfin, se dit-il, je respire,
je vis, je suis libre... bonjour !"
*
Paul Geraldy

Déposé par poutounou le 23/03/2017  

La vie se résume à ces quelques mots : "Entrez, sortez et puis bonsoir !"
*
Epitaphe pour n'importe qui
*
On ne sait pourquoi cet homme prit naissance.
Et pourquoi mourut-il ? On ne l'a pas connu.
Il vint nu dans ce monde, et, pour comble de chance,
Partit comme il était venu.
*
La gaîté, le chagrin, l'espérance, la crainte,
Ensemble ou tour à tour ont fait battre son coeur.
Ses lèvres n'ignoraient le rire ni la plainte.
Son oeil fut sincère et moqueur.
*
Il mangeait, il buvait, il dormait ; puis, morose,
Recommençait encor dormir, boire et manger ;
Et chaque jour c'était toujours la même chose,
La même chose pour changer.
*
Il fit le bien, et vit que c'était des chimères.
Il fit le mal ; le mal le laissa sans remords.
Il avait des amis ; amitiés éphémères !
Des ennemis ; mais ils sont morts.
*
Il aima. Son amour d'une autre fut suivie,
Et de plusieurs. Sur tout le dégoût vint s'asseoir.
Et cet homme a passé comme passe la vie
Entrez, sortez, et puis bonsoir !
*
Jean RICHEPIN (1849-1926)

Déposé par poutounou le 17/03/2017  

Qu'il est beau le "chemin de l'Amour" !
*
Le chemin de l'amour
*
Amour, mon cher Amour, je te sais près de moi
Avec ton beau visage.
Si tu changes de nom, d'accent, de coeur et d'âge,
Ton visage du moins ne me trompera pas.
Les yeux de ton visage, Amour, ont près de moi
La clarté patiente des étoiles.
De la nuit, de la mer, des îles sans escales,
Je ne crains rien si tu m'as reconnue.
Mon Amour, de bien loin, pour toi, je suis venue
Peut-être. Et nous irons Dieu sait où maintenant ?
Depuis quand cherchais-tu mon ombre évanouie ?
Quand t'avais-je perdu ? Dans quelle vie ?
Et qu'oserait le ciel contre nous maintenant ?
*
Sabine SICAUD (1913-1928)

Déposé par poutounou le 12/03/2017  

Très émouvante histoire que celle de Pablo et de Picasso, qui finit comme on aime : par une adoption...
*
Picasso et Pablo sont nés chez une éleveuse en Californie. Pablo et tous les autres chiots de la portée ont été vendus, mais personne n’a voulu de Picasso… Sûrement à cause de son allure quelque peu atypique : Picasso est né avec une malformation, sa mâchoire supérieure se plie vers la droite, faisant ainsi glisser son museau sur le côté. En raison de sa mâchoire qui n’est pas alignée, certaines de ses dents se plantent en haut de sa gueule, et il faut qu’il fasse plus d’efforts que la plupart des chiens pour se nourrir. A part cette malformation Picasso est en excellente santé.
*
Puisque l’éleveuse n’a pas été en mesure de vendre Picasso, elle l’a lâchement déposé dans un refuge de Californie où il a rapidement été placé sur la liste des chiens à euthanasier. Son frère Pablo est arrivé peu de temps après dans ce même refuge, lorsque la famille qui l’avait acheté a décidé de s’en séparer. Tout comme son frère, il a été placé sur la liste des chiens à euthanasier.
*
Heureusement le Luvable Dog Rescue leur est venue en aide, l’association s’apprêtait à accueillir un groupe de chiens provenant du refuge de Californie lorsque ses membres ont entendu parler des deux frères.
*
L’association Luvable Dog Rescue les a sauvé : « J’étais en train de parler avec la bénévole Shannon Corbit au sujet des chiens que nous recevions, et nous lui avons directement demandé si il y avait des chiens avec une apparence inhabituelle ou avec des besoins spéciaux » a expliqué Liesl Wilhardt, la directrice du Luvable Dog Rescue. Shannon lui a répondu qu’il y en avait un avec une allure peu ordinaire, et elle a envoyé une photo de Picasso à Liesl.
*
Il était en boule sur une couverture et il avait l’air triste, malgré sa malformation il avait des yeux d’une grande douceur, et pour Liesl ce fût le véritable coup de foudre. Ce n’est que peu de temps après qu’elle a appris pour Pablo, qui se trouvait également dans le refuge, et qu’il allait se faire euthanasier. « Je ne pouvais pas imaginer laisser le frère de Picasso, alors j’ai vérifié que nous avions la place pour deux chiens. Puis j’ai contacté Shannon pour lui demander de retirer les deux frères de la liste des chiens à euthanasier » a déclaré Liesl.
*
Lorsque Pablo et Picasso sont arrivés à l’association, personne ne comprenait comment on avait pu les abandonner. Les deux mâles étaient incroyablement gentils, et en plus d’aimer chaque personne qu’ils rencontraient, ils avaient aussi beaucoup d’affection l’un pour l’autre. Picasso et Pablo semblent être les meilleurs amis du monde et ils ne supportent pas être séparés.
*
Picasso a besoin d’une opération pour enlever les dents qui le gênent, et lorsqu’il se sera remis, les deux mâles seront prêts à commencer les rencontres avec des familles potentielles. L’association a déjà reçu plusieurs demandes d’adoption, elles seront examinées avec soin pour leur choisir le meilleur foyer possible.
*
« Nous les aimons beaucoup, nous souhaiterions les garder mais ils méritent d’avoir leur propre famille et leur propre maison » a confié Liesl.

Déposé par poutounou le 08/03/2017  

Ah la bonne Margot !
*
La bonne chienne
*
Les deux petits jouaient au fond du grand pacage ;
La nuit les a surpris, une nuit d'un tel noir
Qu'ils se tiennent tous deux par la main sans se voir
L'opaque obscurité les enclôt dans sa cage.
Que faire ? les brebis qui paissaient en bon nombre,
Les chèvres, les cochons, la vache, la jument,
Sont égarés ou bien muets pour le moment,
Ils ne trahissent plus leur présence dans l'ombre.
Puis, la vague rumeur des mauvaises tempêtes
Sourdement fait gronder l'écho.
Mais la bonne chienne Margot
A rassemblé toutes les têtes
Du grand troupeau... si bien que, derrière les bêtes,
Chacun des deux petits lui tenant une oreille,
Tous les trois, à pas d'escargot,
Ils regagnent enfin, là-haut,
Le vieux seuil où la maman veille.
*
Maurice ROLLINAT (1846-1903)

Déposé par poutounou le 28/02/2017  

Histoire d'un "rominet" qui a eu beaucoup de chance....et un grand BRAVO à ses sauveurs...
*
En novembre dernier, la vidéo d’un chaton retrouvé en état d’hypothermie dans la neige avait ému les internautes. Désormais, Lazarus, le « chaton gelé », va mieux, dorloté par ses sauveurs qui l’ont adopté.
*
Lazarus est en pleine forme. Il possède sa propre page facebook (Frozen Kitten) où ses maîtres donnent régulièrement de ses nouvelles. Avachi sur leurs genoux ou sur le lit, Lazarus est loin d’être malheureux, comme en témoignent les photos postées. Ce matou qui déteste les bains mais adore grimper et escalader profite pleinement de sa nouvelle vie. Et il a bien raison. Car c’est un destin beaucoup plus tragique qu’aurait pu avoir ce petit chat…
*
En novembre dernier, à l’occasion de Thanksgiving, la famille Bingham, de l'Utah, aux États-Unis, aperçoit une boule de poils blanche dans la neige, complètement gelée et immobile. Le chaton, en état d’hypothermie, est immédiatement conduit dans la maison où il est réchauffé. Une scène filmée et rapidement partagée sur les réseaux sociaux qui avait ému des milliers d’internautes.
*
Baptisé Lazarus, le rescapé est désormais accro aux câlins. Il habite toujours chez ses sauveurs et s’est fait une place dans leur foyer. "Ca m'a impressionné de voir comme il s'est vite adapté à notre vie de famille, indique le père. Il nous colle en permanence. Je pense qu'il se sent à l'aise et aime vraiment faire partie de la famille".
*
Devenu un copain de jeu pour les enfants, il a aussi été d’un grand réconfort lorsque son maître s’est cassé la jambe, se lovant en permanence contre lui pendant sa convalescence.

Déposé par poutounou le 23/02/2017  

Ah ! ne me dites pas...
*
Ah ! ne me dites pas que la vie est un rêve,
Une ombre qui s'enfuit et flotte sous mes pas ;
C'est le temps de la lutte, et si rien ne s'achève,
L'éternel avenir a son germe ici-bas.
*
La vie est un combat, la vie est une arène
Où le devoir grandit du triomphe obtenu ;
C'est le sentier qui monte, et pas à pas nous mène
Aux sommets d'où la vue embrasse l'inconnu.
*
Madame de PRESSENSÉ (1826-1901)

Déposé par poutounou le 18/02/2017  

Home "sweet home"
*
Le castor et le ragondin
*
Avec beaucoup de soin, un castor bâtissait ;
Pour son futur logis, rien ne semblait trop beau.
Il choisissait ses troncs puis il les ajustait,
Son chant accompagnant sa scie et son rabot.
A quelques pas de lui, un triste ragondin
Fort pressé d’en finir, bâclait sa finition :
Ses chevrons étaient fins et trop courts ses boulins ;
Mais ne point trop en faire était son ambition.
A peine leurs maisons étaient-elles achevées
Qu’un ouragan violent de très loin arriva.
Pendant que le castor dormait à poings fermés,
Du ragondin le « home » à terre se retrouva.
Moralité
Si l’ouvrage bien fait exige du courage
On sera satisfait devant son résultat.
Celui qui bâcle tout, et par trop se ménage
Devra se contenter d’une oeuvre sans éclat.
*
Yvon Danet (Fabulines)

Déposé par poutounou le 13/02/2017  

Huit ans après ils retrouvent leur chatte ! Conclusion : Il ne faut jamais perdre espoir...et surtout ne pas oublier de faire pucer son animal...
*
Moon Unit, 11 ans, qui avait faussé compagnie à ses propriétaires fin 2007 à Londres, a été récupérée par une association en mai dernier en Essonne. Le périple du félin rescapé reste un mystère.
*
L’histoire est incroyable. Huit ans après sa disparition en Angleterre, un couple de Londoniens a retrouvé sa chatte… En France, dans l’Essonne. Plus étonnant encore, ses propriétaires n’ont jamais mis les pieds sur le sol hexagonal ! Difficile de dire ce qui a pu se passer. Ce que l’on sait, c’est que Moon Unit, 11 ans, avait disparu le 31 décembre 2007 et que ses maîtres, Sean et Marna, l’avaient cherchée plusieurs semaines, en vain. Découverte début mai près de la gare d’Arpajon (91), la chatte, alors en piteux état (ses poils noirs étaient roussis par le soleil et une alimentation carencée) a été prise en charge par l’association ADAD91, qui a remonté la piste de ses propriétaires jusqu’à Londres. Même si l’animal était pucé, la tâche n’a pas été simple, car l’ICAD, le fichier national d’identification des carnivores domestiques, répertorie uniquement les puces françaises… C’est grâce au travail de « harcèlement » d’une dynamique amoureuse des félins parlant anglais que Petlog, l’équivalent britannique de l’ICAD, a finalement transmis l’information aux propriétaires de Moon Unit.
*
« On a reçu un e-mail nous disant qu'un chat avait été recueilli à Paris et que sa puce électronique correspondait à notre adresse », a raconté Marna à la presse. Même si elle doute d’abord que le chat en question soit effectivement le sien, elle reconnaît rapidement, en voyant les photos, la « petite bande très particulière sur le nez » de Moon Unit. Le félin a-t-il été trouvé par des Français et emmené Outre-Manche ? S’est-il faufilé dans une voiture ? Le mystère reste entier. Moon Unit a déjà retrouvé son foyer anglais – Marna et Sean ont fait le voyage fin juillet jusqu’en France, l’association ADAD91 ayant fourni un passeport européen à la chatte globe-trotteuse. Pour témoigner leur gratitude à l’association, les Londoniens ont ouvert une cagnotte sur Internet baptisée « Help Moon Unit say 'merci !’ » Le 11 août, celle-ci affichait déjà 1 750 livres…
*
« Notre but était de réunir le chat et ses maîtres et cela a pu être fait grâce à une action collective, une chaîne de solidarité de personnes qui ne sont pas forcément à l’association, explique Fabienne, bénévole à l’ADAD91. Cette aventure extraordinaire peut mettre du baume au cœur de tous ces gens qui cherchent leur animal disparu. Mais la morale de l’histoire – et notre combat à l’association – c’est aussi qu’il faut toujours faire identifier son chat, même si celui-ci vit en appartement. »

Déposé par poutounou le 08/02/2017  

Pour tous les rominets et rominettes du Paradis blanc...
*
Le Petit Chat
*
C'est un petit chat noir effronté comme un page,
Je le laisse jouer sur ma table souvent.
Quelquefois il s'assied sans faire de tapage,
On dirait un joli presse-papier vivant.
*
Rien en lui, pas un poil de son velours ne bouge ;
Longtemps, il reste là, noir sur un feuillet blanc,
A ces minets tirant leur langue de drap rouge,
Qu'on fait pour essuyer les plumes, ressemblant.
*
Quand il s'amuse, il est extrêmement comique,
Pataud et gracieux, tel un ourson drôlet.
Souvent je m'accroupis pour suivre sa mimique
Quand on met devant lui la soucoupe de lait.
*
Tout d'abord de son nez délicat il le flaire,
La frôle, puis, à coups de langue très petits,
Il le happe ; et dès lors il est à son affaire
Et l’on entend, pendant qu'il boit, un clapotis.
*
Il boit, bougeant la queue et sans faire une pause,
Et ne relève enfin son joli museau plat
Que lorsqu'il a passé sa langue rêche et rose
Partout, bien proprement débarbouillé le plat.
*
Alors il se pourlèche un moment les moustaches,
Avec l'air étonné d'avoir déjà fini.
Et comme il s'aperçoit qu'il s'est fait quelques taches,
Il se lisse à nouveau, lustre son poil terni.
*
Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates ;
Il les ferme à demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.
*
Edmond ROSTAND (1868-1918)

Déposé par poutounou le 02/02/2017  

Quelques "bonnes" nouvelles de la SPA....
*
Les adoptions au plus haut niveau : les Français montrent leur attachement aux animaux
*
Plongés dans une société souvent brutale et indifférente, les Français n’ont jamais autant adopté d’animaux de compagnie, auprès desquels ils semblent rechercher affection et douceur.
*
La Société Protectrice des Animaux (SPA) confirme cette tendance dans ses chiffres : le nombre d’adoptions est historiquement à son plus haut niveau. Plus de 41 000 animaux ont été adoptés l’année dernière, ce qui représente une hausse de près de 48% depuis 2013.
*
L’attachement des Français pour les animaux les fait adhérer au principe de l’adoption responsable, qui amène la SPA à confier ses pensionnaires exclusivement à des foyers aimants et conscients de leur engagement sur le long terme. Le taux de retour des animaux adoptés demeure d’ailleurs très faible, de l’ordre de 4,5% l’année dernière.
*
Les Français commencent à donner aux animaux toute leur place. La SPA le constate en voyant que le nombre de donateurs contribuant par leur générosité aux actions de la SPA a augmenté de 8% par rapport à 2015 (162 837 vs 151 112 donateurs en 2015).
*
Ce soutien est important pour la SPA dont l’activité a été intense pour l’ensemble de ses missions l’année dernière (voir le bref ci-dessous).
*
Pour Natacha Harry, Présidente bénévole de la SPA : "Il est rassurant de voir que les Français perçoivent davantage la richesse des échanges avec un animal. Ils attachent également une importance croissante au travail quotidien de notre association pour protéger les animaux en les recueillant et en poursuivant sans relâche les auteurs de maltraitance et de sévices et d’actes de cruauté."

Déposé par poutounou le 28/01/2017  

Soyons généreux !
*
Les deux voyageurs
*
Le compère Thomas et son ami Lubin
Allaient à pied tous deux à la ville prochaine.
Thomas trouve sur son chemin
Une bourse de louis pleine ;
Il l'empoche aussitôt. Lubin, d'un air content,
Lui dit : "Pour nous la bonne aubaine !
- Non, répond Thomas froidement,
Pour nous n'est pas bien dit ; pour moi : c'est différent."
Lubin ne souffle mot ; mais en quittant la plaine,
Ils trouvent des voleurs cachés au bois voisin.
Thomas tremblant, et non sans cause,
Dit : "Nous sommes perdus ! - Non, lui répond Lubin,
Nous n'est pas le vrai mot ; mais toi c'est autre chose."
Cela dit, il s'échappe à travers le taillis.
Immobile de peur, Thomas est bientôt pris ;
Il tire la bourse et la donne.
*
Qui ne songe qu'à soi quand la fortune est bonne,
Dans le malheur n'a point d'amis.
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par poutounou le 21/01/2017  

Moi j'ai des tas de souvenirs avec une "belle gueule" et j'aime toujours, peut-être différemment, mais j'aime toujours....
*
Avec Le Temps
*
Avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie le visage et l'on oublie la voix
le cœur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller
chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien
*
avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
l'autre qu'on devinait au détour d'un regard
entre les mots, entre les lignes et sous le fard
d'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit
avec le temps tout s'évanouit
*
avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
mêm' les plus chouett's souv'nirs ça t'as un' de ces gueules
à la gal'rie j'farfouille dans les rayons d'la mort
le samedi soir quand la tendresse s'en va tout' seule
*
avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre à qui l'on croyait pour un rhume, pour un rien
l'autre à qui l'on donnait du vent et des bijoux
pour qui l'on eût vendu son âme pour quelques sous
devant quoi l'on s'traînait comme traînent les chiens
avec le temps, va, tout va bien
*
avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie les passions et l'on oublie les voix
qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid
*
avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
et l'on se sent glacé dans un lit de hasard
et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard
et l'on se sent floué par les années perdues
Alors vraiment avec le temps on n'aime plus

Déposé par poutounou le 15/01/2017  

Et oui ! Que verra-t-on après ?
*
En marchant le matin
*
Puisque là-bas s'entr'ouvre une porte vermeille,
Puisque l'aube blanchit le bord de l'horizon,
Pareille au serviteur qui le premier s'éveille
Et, sa lampe à la main, marche dans la maison,
*
Puisqu'un blême rayon argente la fontaine,
Puisqu'à travers les bois l'immense firmament
Jette une lueur pâle et calme que la plaine
Regarde vaguement,
*
Puisque le point du jour sur les monts vient d'éclore,
Je m'en vais dans les champs tristes, vivants et doux ;
Je voudrais bien savoir où l'on trouve une aurore
Pour cette sombre nuit que nous avons en nous !
*
Que fait l'homme ? La vie est-elle une aventure ?
Que verra-t-on après et de l'autre côté ?
Tout frissonne. Est-ce à moi que tu parles, nature,
Dans cette obscurité ?
*
Victor HUGO (1802-1885)

Déposé par poutounou le 08/01/2017  

Très jolie chanson de Jean-Louis Aubert dédiée à nos tendres Anges...
*
Il manque un temps à ma vie
Il manque un temps, j'ai compris
Il me manque toi
Mon alter ego
*
Tu es parti mon ami
Tu m'as laissé seul ici
Mais partout tu me suis
Mon alter ego
*
Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où tu te caches
Laisse-moi deviner
*
Dans mon coeur rien ne change
T'es toujours là, mon ange
*
Il manque ton rire à l'ennui
Il manque ta flamme à ma nuit
C'est pas du je
Mon alter ego
*
Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où tu te caches
Laisse-moi deviner
T'es sûrement baie des anges
Sûrement là-bas, mon ange
Sûrement là-bas
Sûrement là-bas
*
Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où que tu sois
Je voudrais que tu saches
Dans mon coeur rien ne change
T'es toujours là, mon ange
*
Il manque un temps à ma vie
Il manque ton rire, je m'ennuie
Il me manque toi, mon ami

Déposé par poutounou le 03/01/2017  

En 2017, il y aura…
*
Des sourires, pour chasser la tristesse,
De l’audace, pour que les choses ne restent jamais en place,
De la confiance, pour faire disparaître les doutes,
Des gourmandises, pour croquer et déguster la vie,
Du réconfort, pour adoucir les jours difficiles,
De la générosité, pour se nourrir du plaisir de partager,
Des arcs en ciel, pour colorer les idées noires,
Du courage, pour continuer à avancer !
*
Je vous souhaite à tous et toutes une très bonne année 2017 avec plein d'arcs en ciel et une tonne de courage et je fais un tout gros poutounou bien baveux à votre ou vos anges....
*
Amicalement,
*
Martine

Déposé par poutounou le 28/12/2016  

A quand la première neige ?
*
La neige au village
*
Lente et calme, en grand silence,
Elle descend, se balance
Et flotte confusément,
Se balance dans le vide,
Voilant sur le ciel livide
L’église au clocher dormant.
Pas un soupir, pas un souffle,
Tout s’étouffe et s’emmitoufle
De silence recouvert…
C’est la paix froide et profonde
Qui se répand sur le monde,
La grande paix de l’hiver.
*
Francis Yard

Déposé par poutounou le 22/12/2016  

Un Joyeux Noël à tous les Anges du Paradis blanc et à leur famille de cœur. Une bonne santé surtout, avec un porte-monnaie bien garni si possible et beaucoup, beaucoup d’Amour…..une bonne tonne d’Amour…
*
L'enfant poète
*
Il dessina sur la page
Des fleurs aux tons éclatants
Et montèrent de l'image
Tous les parfums du printemps.
*
Au couteau, sur une planche,
Il grava le mot forêt
Et poussèrent mille branches
Où le vent s'en vint chanter.
*
Il inventa sur sa toile
Puisque l'on fêtait Noël
La plus belle des étoiles
Qui s'envola vers le ciel.
*
Alors dans un vieux journal
Reçu à l'orphelinat
Il découpa un cheval
Et le cheval l'emporta.
*
Michel Beau

Déposé par myriam31 le 22/12/2016  

Noël arrive,
Noël, c'est le bonheur, les surprises, la douceur, les gourmandises...
Mais c'est surtout le moment de penser aux personnes qui nous sont chères.
A nos êtres chers, disparus qui nous manquent beaucoup,
Sachez qu'en cette période de fêtes, je vous envoie tous mes meilleurs sentiments.
Joyeux Noël à vous et votre famille ! plein de papouilles pour toi bel ange.
Bien affectueusement.
La maman de BB lucky

Déposé par poutounou le 18/12/2016  

Quelle bonne idée ! En plus, ils font ce qu'ils adorent faire : chasser...
*
Dans l’Etat de Washington, aux Etats-Unis, des chats de refuges jugés inadoptables sont placés dans des fermes où ils font carrière comme chasseurs de rongeurs. Une reconversion organisée par le refuge SpokAnimals afin de leur éviter l’euthanasie.
*
Près de 1700 chats ont déjà été sauvés grâce au refuge de la ville de Spokane, aux Etats-Unis, depuis la création en 2009 du Farm Livin' Program (Programme de vie à la ferme) du refuge SpokAnimals. Les chats issus de refuges sont, après avoir été stérilisés et vaccinés, remis gratuitement à des propriétaires de fermes ou tout autres propriétés sujettes à des invasions de rongeurs. Un programme permettant à l’animal d’exercer ses talents innés de chasseur mais aussi de trouver enfin un foyer.
*
SpokAnimals, qui ne se limite pas seulement à l’Etat de Washington, récupère des animaux à travers tout le pays. A terme, l’organisation souhaiterait réduire à zéro le taux d’euthanasie dans les refuges. Elle estime qu’aujourd’hui, “environ trois millions d’animaux sont euthanasiés aux Etats-Unis chaque année, et plus de la moitié sont des chats".
*
Kate en possède cinq dans sa ferme, tous appartenant au Farm Livin' Program. "Chaque chat a son propre territoire, son périmètre à lui", explique-t-elle dans une vidéo tournée par SpokAnimals et Greater Good. On peut y voir les petits félins gambader librement sur leurs terres. Heureux et bichonnés, ils sont nourris aux croquettes et reçoivent même occasionnellement une boîte de thon.
*
Réintroduire dans des fermes les chats dont personne ne veut, c’est leur offrir un futur autre que la mort.

Déposé par poutounou le 13/12/2016  

Quelle belle histoire ! Elle nous démontre que tout est possible avec "un peu" d'Amour...
*
Arrivé au refuge « Des Animaux et des Hommes » à Bouguenais (44) en septembre 2009, Saxo, un berger allemand de 8 ans, n’a pas été gâté par la vie : « Il n’était plus nourri ni abreuvé depuis des semaines, témoigne Yannick Ferrand, présidente de cette structure soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis.Nous n’avons malheureusement pas pu sauver la femelle qui vivait avec lui ». En revanche, Saxo, dont la garde est confiée au refuge, s’en sort. Mais ses séquelles seront nombreuses : de graves lésions sur la peau, et une profonde apathie qui décourage les familles venues pour adopter... « Il était morose, agressif avec les autres animaux. Et avec les humains, il devenait de plus en plus indifférent. Nous étions très inquiets pour son équilibre psychique », poursuit Yannick Ferrand. L’équipe du refuge lance cependant un SOS via son site Internet. Et c’est Sandrine, une habitante de l’île d’Yeu (85), qui va sortir l’animal de son mal-être.
*
En janvier 2011, celle qui a été touchée par cet appel au secours arrive à Bouguenais pour adopter Saxo : « Le trajet du retour l’a beaucoup fatigué, et il a passé les trois premiers jours à dormir sur son coussin », raconte cette jeune femme amoureuse des animaux. Peu à peu, Saxo va trouver sa place et « adopter » à son tour sa nouvelle maîtresse : « Il me suit partout, un vrai pot-de-colle, indique Sandrine. Il adore se promener, et dort dans notre chambre… par terre, mais toujours de mon côté ! » dit-elle en riant.
*
La belle histoire ne s’arrête pas là. Alors que quelques mois plus tard, elle amène Saxo dans son ancien refuge afin de le montrer à toute l’équipe, Sandrine remarque un étrange manège : Saxo s’approche de l’un des box et lèche une petite boule de poils noire à travers le grillage. « Il est si peu démonstratif que cela a surpris tout le monde » se souvient-elle. Lorsque Petit Théo - un teckel à poils durs âgé de 4 mois - est mis en liberté, il se précipite dans les pattes de Saxo qui... ne dit rien, alors qu’il ne supportait pas les autres chiens quelques mois auparavant. Sandrine comprend vite que ces deux-là se comprennent et ne voudra plus les séparer.
*
Aujourd’hui, Saxo et Petit Théo coulent des jours heureux sur l’île d’Yeu : « Saxo se considère comme l’aîné et prend son rôle très à cœur, précise sa maîtresse. Il reste casanier et pépère, mais il a retrouvé sa joie de vivre. » Et s’il n’est toujours pas un monstre d’affection, l’animal va néanmoins chercher quelques caresses... « Mais j’ai l’impression qu’il fait ça pour me faire plaisir », s’amuse Sandrine. Le berger allemand, qui souffre d’arthrose, va régulièrement chez un naturopathe pour être soulagé de ses douleurs.
*
La Fondation 30 Millions d’Amis salue la seconde chance qui a été offerte à Saxo. Une belle histoire qui montre une fois de plus qu’avec de la patience et beaucoup d’amour, tout est possible. « Les animaux des refuges nous rendent toujours au centuple ce qu’on leur donne », conclut Sandrine.

Déposé par poutounou le 08/12/2016  

Quelle belle initiative !
*
Que ce soit en Indonésie ou en Éthiopie, ce sont des ânes et des chevaux qui apportent la lecture aux enfants qui n’y ont pas facilement accès. Des initiatives humanitaires dont l’animal est la pierre angulaire.
*
Ridwan Sururi vit à Java, en Indonésie, où il s’occupe de chevaux. Mais depuis un an, trois jours par semaine, il harnache l’un d’entre eux pour aller à la rencontre des enfants de l’île et leur apporter des bandes dessinées et des livres d’histoire afin de contribuer, à sa mesure, à l’alphabétisation et à l’accès à la culture.
*
Cette idée de bibliothèque équestre, baptisée Kuda Pustaka, est née dans la tête d’un ami de Ridwan qui s’est chargé de lui fournir les livres, issus pour beaucoup de dons. Un cheval, des livres… il n’en faut pas plus pour que les enfants de villages isolés attendent désormais avec impatience l’arrivée de cette équipée insolite. Ridwan et Luna, l’un des chevaux qui part à la rencontre des 120 élèves des écoles de l’île, emportent aussi dans leurs paniers des livres pour les adultes qui n’ont pas tardé à exprimer leur envie d’être inclus dans la boucle. Mais leurs choix se portent plus sur des manuels pour cultiver les plantes ou des guides pratiques.
*
Une initiative similaire existe depuis 2008 en Ethiopie où ce sont des ânes qui tirent une charrette chargée de livres. Yohannes Gebregiorgis, un sexagénaire, s’est engagé dans cette mission d’alphabétisation des habitants de sa région. Aux commandes de sa bibliothèque mobile tirée par deux ânes, il relie deux villages auxquels il apporte livres de mathématiques, de sciences, de contes et d’histoires pour enfants. Lorsqu’elle s’arrête au cœur du village, la carriole est aussitôt entourée d’enfants mais aussi d’adultes qui viennent avec leurs chaises pour assister au spectacle de marionnettes qui participe, à sa manière, à la transmission des savoirs. Ce projet de bibliothèque hippomobile est financé par Plan International, une association humanitaire qui s’engage dans les programmes d’alphabétisation des populations.

Déposé par poutounou le 04/12/2016  

Ca fait énormément de bien de pétrir les papattes du chat, comme ça fait énormément de bien de caresser son chien ou n'importe quel autre animal...Alors "pétrissons et caressons" !
*
Charlotte a d'abord perdu son mari, « parti voir ailleurs », puis un emploi valorisant, et enfin sa santé.
*
Ayant perdu le sommeil et l'appétit, elle fait l'erreur d'aller consulter un psychiatre, qui croit détecter en elle des troubles bipolaires. C'est parti pour un « rallye médical » : un médicament pour l'humeur, un autre contre l'anxiété, un autre pour le sommeil.
*
Résultat : plus cinq kilos, des migraines, des nausées, un épuisement permanent.
*
Les médecins y voient les effets du stress, et renforcent le traitement. Puis un jour, suite à une émission de télé, elle ressent le besoin de la compagnie d'un chat.
*
Sa première visite dans un refuge est la bonne. Elle revient avec un gros rouquin de trois ans, laissé pour compte pour cause de départ à l'étranger.
*
« À peine arrivé, il a sauté sur le lit et s'est mis à ronronner. C'était le début d'une nouvelle vie, avec quelqu'un avec qui partager caresses, regards, instants de discussion, et des nuits, des vraies nuits entières de vrai repos bercé par son ronronnement et le pétrissage de ses papattes… ».
*
À partir de ce moment, Charlotte peut diminuer les doses de ses médicaments, elle émerge la journée, et sa vie sociale prend un nouveau tour. Jusqu'à ce nouvel emploi qui signe sa guérison.

Déposé par poutounou le 30/11/2016  

Et oui, malin le petit chat... Il a raison : mieux vaut retourner aux souris...
*
Le chat et le miroir
*
Philosophes hardis, qui passez votre vie
A vouloir expliquer ce qu'on n'explique pas,
Daignez écouter, je vous prie,
Ce trait du plus sage des chats.
Sur une table de toilette
Ce chat aperçut un miroir ;
Il y saute, regarde, et d'abord pense voir
Un de ses frères qui le guette.
Notre chat veut le joindre, il se trouve arrêté.
Surpris, il juge alors la glace transparente,
Et passe de l'autre côté,
Ne trouve rien, revient, et le chat se présente.
Il réfléchit un peu : de peur que l'animal,
Tandis qu'il fait le tour, ne sorte,
Sur le haut du miroir il se met à cheval,
Deux pattes par ici, deux par là ;
de la sorte, partout il pourra le saisir.
Alors, croyant bien le tenir,
Doucement vers la glace il incline la tête,
Aperçoit une oreille, et puis deux... à l'instant,
A droite, à gauche il va...
Jetant sa griffe qu'il tient toute prête :
Mais il perd l'équilibre, il tombe et n'a rien pris.
Alors, sans davantage attendre,
Sans chercher plus longtemps ce qu'il ne peut comprendre,
Il laisse le miroir et retourne aux souris :
Que m'importe, dit-il, de percer ce mystère ?
Une chose que notre esprit,
Après un long travail, n'entend ni ne saisit,
Ne nous est jamais nécessaire.
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par poutounou le 26/11/2016  

Soulagement
*
Quand je n'ai pas le coeur prêt à faire autre chose,
Je sors et je m'en vais, l'âme triste et morose,
Avec le pas distrait et lent que vous savez,
Le front timidement penché vers les pavés,
Promener ma douleur et mon mal solitaire
Dans un endroit quelconque, au bord d'une rivière,
Où je puisse enfin voir un beau soleil couchant.
*
O les rêves alors que je fais en marchant,
Dans la tranquillité de cette solitude,
Quand le calme revient avec la lassitude !
Je me sens mieux.
*
Je vais où me mène mon coeur.
Et quelquefois aussi, je m'assieds tout rêveur,
Longtemps, sans le savoir, et seul, dans la nuit brune,
Je me surprends parfois à voir monter la lune.

Déposé par poutounou le 21/11/2016  

Nous aimons vous parler de belles histoires d'adoption sur Yummypets... Aujourd'hui, c'est une histoire très touchante que nous nous apprêtons à vous raconter.
*
Un chat rejeté par tout le monde
*
Ce pauvre chat qui était rejeté de tous car il n'avait pas d'oreilles a fini par être adopté.
*
Ce chat blanc s'appelle Otitis. Il a attendu d'être adopté pendant très longtemps. En effet, personne ne voulait de lui car il ne ressemblait pas aux standards du "chat trop mignon". Jusqu'au jour où une jeune femme l'a rencontré et est tombée amoureuse de lui.
*
Molly Lichtenwalner, une étudiante, était à la recherche d'une solution pour lutter contre son anxiété : "J'étais souffrante d'une anxiété sévère à cause d'un accident que j'ai eu étant plus jeune... J'ai décidé qu'il était temps pour moi d'adopter un animal pour m'aider à apaiser cette anxiété. Rien ne m'a plus aidé que de câliner des chats..."
*
Leurs destins se sont croisés
*
Molly a grandi dans une ferme, elle était entourée de chats. La jeune fille souhaitait adopter un chat, et non un chaton, avec des besoins spécifiques. Un chat qui aurait du mal à être adopté en quelque sorte. Lorsqu'elle s'est rendue sur PetFinder, elle a vu ce chat de neuf ans, un peu différent. "Lorsque j'ai vu Otitis, je savais que c'était lui". Molly s'est donc immédiatement rendue au refuge pour voir Otitis. Le chat a perdu ses oreilles à cause de nombreux kystes. Ses anciens propriétaires n'avaient pas les moyens financiers de le faire soigner. Ses oreilles ont donc dû être retirées, par conséquent Otitis est maintenant sourd.
*
Ce handicap ne compte pas pour Molly. "J'étais la première personne à avoir fait la demande pour l'adopter" explique-t-elle.
*
De l'amour à revendre
*
Un jour après son adoption, Otitis est sorti de sa coquille et n'a plus arrêté de câliner Molly. Chaque jour, il se blottit contre elle et lui donne de l'affection. Le duo a complètement changé de vie. Désormais, Molly est moins stressée et Otitis vit une vie heureuse.
*
Auriez-vous adopté Otitis ?

Déposé par poutounou le 16/11/2016  

Quelle est la fin de tout ?
*
Quelle est la fin de tout ? la vie, ou bien la tombe ?
Est-ce l'onde où l'on flotte ? est-ce l'ombre où l'on tombe ?
De tant de pas croisés quel est le but lointain ?
Le berceau contient-il l'homme ou bien le destin ?
Sommes-nous ici-bas, dans nos maux, dans nos joies,
Des rois prédestinés ou de fatales proies ?
*
Ô Seigneur, dites-nous, dites-nous, ô Dieu fort,
Si vous n'avez créé l'homme que pour le sort ?
Si déjà le calvaire est caché dans la crèche ?
Et si les nids soyeux, dorés par l'aube fraîche,
Où la plume naissante éclôt parmi des fleurs,
Sont faits pour les oiseaux ou pour les oiseleurs ?
*
Victor HUGO (1802-1885)

Déposé par poutounou le 11/11/2016  

Très belle histoire et tellement vraie !
*
L'aveugle et le paralytique
*
Aidons-nous mutuellement,
La charge des malheurs en sera plus légère ;
Le bien que l'on fait à son frère
Pour le mal que l'on souffre est un soulagement.
Confucius l'a dit ; suivons tous sa doctrine.
Pour la persuader aux peuples de la Chine,
Il leur contait le trait suivant.
*
Dans une ville de l'Asie
Il existait deux malheureux,
L'un perclus, l'autre aveugle, et pauvres tous les deux.
Ils demandaient au Ciel de terminer leur vie ;
Mais leurs cris étaient superflus,
Ils ne pouvaient mourir. Notre paralytique,
Couché sur un grabat dans la place publique,
Souffrait sans être plaint : il en souffrait bien plus.
L'aveugle, à qui tout pouvait nuire,
Etait sans guide, sans soutien,
Sans avoir même un pauvre chien
Pour l'aimer et pour le conduire.
Un certain jour, il arriva
Que l'aveugle à tâtons, au détour d'une rue,
Près du malade se trouva ;
Il entendit ses cris, son âme en fut émue.
Il n'est tel que les malheureux
Pour se plaindre les uns les autres.
" J'ai mes maux, lui dit-il, et vous avez les vôtres :
Unissons-les, mon frère, ils seront moins affreux.
- Hélas ! dit le perclus, vous ignorez, mon frère,
Que je ne puis faire un seul pas ;
Vous-même vous n'y voyez pas :
A quoi nous servirait d'unir notre misère ?
- A quoi ? répond l'aveugle ; écoutez. A nous deux
Nous possédons le bien à chacun nécessaire :
J'ai des jambes, et vous des yeux.
Moi, je vais vous porter ; vous, vous serez mon guide :
Vos yeux dirigeront mes pas mal assurés ;
Mes jambes, à leur tour, iront où vous voudrez.
Ainsi, sans que jamais notre amitié décide
Qui de nous deux remplit le plus utile emploi,
Je marcherai pour vous, vous y verrez pour moi. "
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par poutounou le 06/11/2016  

Moi j'adore la vérité : ça peut faire mal sur le coup, mais on peut "construire" dessus ; les bases sont solides. Par contre, on ne peut rien construire sur ce qui n'est pas "vrai".
*
La fable et la vérité
*
La vérité, toute nue,
Sortit un jour de son puits.
Ses attraits par le temps étaient un peu détruits ;
Jeune et vieux fuyaient à sa vue.
La pauvre vérité restait là morfondue,
Sans trouver un asile où pouvoir habiter.
A ses yeux vient se présenter
La fable, richement vêtue,
Portant plumes et diamants,
La plupart faux, mais très brillants.
Eh ! Vous voilà ! Bon jour, dit-elle :
Que faites-vous ici seule sur un chemin ?
La vérité répond : vous le voyez, je gêle ;
Aux passants je demande en vain
De me donner une retraite,
Je leur fais peur à tous : hélas ! Je le vois bien,
Vieille femme n'obtient plus rien.
Vous êtes pourtant ma cadette,
Dit la fable, et, sans vanité,
Partout je suis fort bien reçue :
Mais aussi, dame vérité,
Pourquoi vous montrer toute nue ?
Cela n'est pas adroit : tenez, arrangeons-nous ;
Qu'un même intérêt nous rassemble :
Venez sous mon manteau, nous marcherons ensemble.
Chez le sage, à cause de vous,
Je ne serai point rebutée ;
A cause de moi, chez les fous
Vous ne serez point maltraitée :
Servant, par ce moyen, chacun selon son goût,
Grâce à votre raison, et grâce à ma folie,
Vous verrez, ma soeur, que partout
Nous passerons de compagnie.
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par myriam31 le 31/10/2016  

Je cueillerai pour toi
Je cueillerai pour toi les fleurs de mon jardin,
Ce ne sera qu’un modeste bouquet,
Sur ta tombe en pleurant j’irai le déposer..
Je cueillerai aussi la rosée du matin,
La tristesse d’un jour qui s’éloigne sans toi,
Un souvenir lointain qui revient et s’en va…
Je cueillerai en fin les larmes de mes yeux,
J’en ferai un collier de perles de chagrin,
Et je te l’offrirai dans son plus bel écrin…
Tendres pensées pour toi bel ange en cette période de Toussaint, amitiés à ta maman

Déposé par poutounou le 30/10/2016  

Joli poème pour la Toussaint…
*
Les chrysanthèmes_
*
O ! Fleur pâle ornement des images d’automne
Sans parfum qui nous grise, aussi sans volupté
Quand je te vois t’ouvrir, la gaieté m’abandonne
Mais tu souris toujours sous le ciel attristé.
*
Tu fleuris quand tout meurt dans la nature entière.
Quand d’un feuillage d’or les arbres sont parés
Tu fleuris quand la rose à son heure dernière
Effeuille tristement ses pétales fanés.
*
Dans les jardins en deuil ta frileuse parure
Jette une note gaie et sur les tapis d’or
Par l’automne étendus, tes rameaux de verdure
Font croire que l’hiver est loin de nous encor.
*
Sur les tombeaux glacés tu remplaces les roses
Quand chaque fleur se fane au baiser des brouillards
Tu figures partout et dans les chambres roses
Et dans les grands salons et sur les corbillards.
*
N’es-tu pas, par ta grâce et par ta modestie,
La fleur qui plaît aux yeux parmi toutes les fleurs.
Puisqu’au sein de la mort tu fais briller la vie
Comme un rayon d’espoir brille au sein des douleurs.

Déposé par poutounou le 24/10/2016  

Le voyage
*
Partir avant le jour, à tâtons, sans voir goutte,
Sans songer seulement à demander sa route ;
Aller de chute en chute, et, se traînant ainsi,
Faire un tiers du chemin jusqu'à près de midi ;
Voir sur sa tête alors s'amasser les nuages,
Dans un sable mouvant précipiter ses pas,
Courir, en essuyant orages sur orages,
Vers un but incertain où l'on n'arrive pas ;
Détrempé vers le soir, chercher une retraite,
Arriver haletant, se coucher, s'endormir :
On appelle cela naître, vivre et mourir.
La volonté de Dieu soit faite !
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par poutounou le 19/10/2016  

Certains jours, on se dit que le monde est rempli de haine, puis certaines fois, on écoute des histoires comme celle de Alaa qui redonnent espoir. Cet homme a sauvé 200 chats. Un immense respect à lui...
*
Des dizaines de chats abandonnés
*
Mohammad Alaa Aljaleel vit à Alep en Syrie. Vous savez tout comme moi à quel point ce pays est dévasté par la guerre et la violence. De nombreuses personnes ont quitté la ville dans l'espoir d'obtenir des jours meilleurs. Pour Alaa, ce n'est pas si simple. Il ne peut se résigner à quitter la ville tout en sachant à quel point de nombreuses vies dépendent de lui.
*
Alaa s'est occupé de quelques chiens et de plus de 170 chats. Tous ces chats sont devenus errants suite aux nombreux départs des habitants d'Alep. C'est tout naturellement que ces chats se sont tournés vers Alaa qui les a nourris et soignés pendant tout ce temps.
*
Alaa, le sauveur des chats
*
Les bonnes actions de Alaa se sont répandues dans la ville. Lorsque des familles souhaitaient quitter le pays, elles déposaient systématiquement leur chat dans les mains de Alaa dans l'espoir qu'il le prenne en charge.
*
Une jeune fille qui avait élevé son chat depuis toujours l'a laissé à Alaa. Ses parents souhaitaient quitter la ville, et il était impossible d'emmener le chat. La jeune fille pria Alaa de lui envoyer des photos de son chat. Alaa, touché par la petite fille, lui promit de lui envoyer des photos autant que possible. "Vous pensez que je pourrai récupérer mon chat quand je reviendrai ?" pleure la petite fille.
*
Le groupe de chats qui était d'une vingtaine a donc grossi jusqu'à atteindre les 100 chats. Dans le but de trouver une maison pour tous ces chats, Alaa a fondé un sanctuaire nommé Il Gattoro d'Aleppo.
*
Cet homme est clairement le sauveur de ces chats. Il risque sa vie chaque jour sous les bombardements pour s'occuper de sa nouvelle famille.
*
Pour Alaa, aimer les gens c'est aussi aimer tous les êtres vivants. Et les animaux en font partie intégrante. C'est pourquoi il se donne tant de mal à les aider. Comme il l'explique dans son interview pour la BBC, les bombardements et la guerre sont son quotidien, alors il fait tout son possible pour aider ces chats et se procurer un peu de bonheur.

Déposé par poutounou le 14/10/2016  

C'est vrai qu'on a tendance à voir la couleur qui sait nous plaire...
*
L'habit d'Arlequin
*
Vous connaissez ce quai nommé de la Ferraille,
Où l'on vend des oiseaux, des hommes et des fleurs.
A mes fables souvent c'est là que je travaille ;
J'y vois des animaux, et j'observe leurs moeurs.
Un jour de mardi gras j'étais à la fenêtre
D'un oiseleur de mes amis,
Quand sur le quai je vis paraître
Un petit arlequin leste, bien fait, bien mis,
Qui, la batte à la main, d'une grâce légère,
Courait après un masque en habit de bergère.
Le peuple applaudissait par des ris, par des cris.
Tout près de moi, dans une cage,
Trois oiseaux étrangers, de différent plumage,
Perruche, cardinal, serin,
Regardaient aussi l'arlequin.
La perruche disait : " J'aime peu son visage,
Mais son charmant habit n'eut jamais son égal.
Il est d'un si beau vert ! - Vert ! dit le cardinal ;
Vous n'y voyez donc pas, ma chère ?
L'habit est rouge assurément :
Voilà ce qui le rend charmant.
- Oh ! pour celui-là, mon compère,
Répondit le serin, vous n'avez pas raison,
Car l'habit est jaune-citron ;
Et c'est ce jaune-là qui fait tout son mérite.
- Il est vert. - Il est jaune. - Il est rouge morbleu ! "
Interrompt chacun avec feu ;
Et déjà le trio s'irrite.
" Amis, apaisez-vous, leur crie un bon pivert ;
L'habit est jaune, rouge et vert.
Cela vous surprend fort ; voici tout le mystère :
Ainsi que bien des gens d'esprit et de savoir,
Mais qui d'un seul côté regardent une affaire,
Chacun de vous ne veut y voir
Que la couleur qui sait lui plaire. "
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par poutounou le 09/10/2016  

Et oui ! Le bien et le mal nous sont rendus. C'est vrai aussi pour ceux qui font du mal à nos amis les bêtes...
*
L'enfant et le miroir
*
Un enfant élevé dans un pauvre village
Revint chez ses parents, et fut surpris d'y voir
Un miroir.
D'abord il aima son image ;
Et puis, par un travers bien digne d'un enfant,
Et même d'un être plus grand,
Il veut outrager ce qu'il aime,
Lui fait une grimace, et le miroir la rend.
Alors son dépit est extrême ;
Il lui montre un poing menaçant,
Il se voit menacé de même.
Notre marmot fâché s'en vient, en frémissant,
Battre cette image insolente ;
Il se fait mal aux mains. Sa colère en augmente ;
Et, furieux, au désespoir,
Le voilà devant ce miroir,
Criant, pleurant, frappant la glace.
Sa mère, qui survient, le console, l'embrasse,
Tarit ses pleurs, et doucement lui dit :
N'as-tu pas commencé par faire la grimace
A ce méchant enfant qui cause ton dépit ?
- Oui. - Regarde à présent : tu souris, il sourit ;
Tu tends vers lui les bras, il te les tend de même ;
Tu n'es plus en colère, il ne se fâche plus :
De la société tu vois ici l'emblême ;
Le bien, le mal, nous sont rendus.
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par poutounou le 05/10/2016  

La brebis et le chien
*
La brebis et le chien, de tous les temps amis,
Se racontaient un jour leur vie infortunée.
Ah ! Disait la brebis, je pleure et je frémis
Quand je songe aux malheurs de notre destinée.
Toi, l'esclave de l'homme, adorant des ingrats,
Toujours soumis, tendre et fidèle,
Tu reçois, pour prix de ton zèle,
Des coups et souvent le trépas.
Moi, qui tous les ans les habille,
Qui leur donne du lait, et qui fume leurs champs,
Je vois chaque matin quelqu'un de ma famille
Assassiné par ces méchants.
Leurs confrères les loups dévorent ce qui reste.
Victimes de ces inhumains,
Travailler pour eux seuls, et mourir par leurs mains,
Voilà notre destin funeste !
Il est vrai, dit le chien : mais crois-tu plus heureux
Les auteurs de notre misère ?
Va, ma soeur, il vaut encor mieux
Souffrir le mal que de le faire.
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par poutounou le 30/09/2016  

Voici Octobre qui s'en vient à grands pas avec les jours qui raccourcissent encore...
*
Matin d'Octobre
*
C'est l'heure exquise et matinale
Que rougit un soleil soudain.
A travers la brume automnale
Tombent les feuilles du jardin.
*
Leur chute est lente. On peut les suivre
Du regard en reconnaissant
Le chêne à sa feuille de cuivre,
L'érable à sa feuille de sang.
*
Les dernières, les plus rouillées,
Tombent des branches dépouillées :
Mais ce n'est pas l'hiver encor.
*
Une blonde lumière arrose la nature
Et, dans l'air tout rose,
On croirait qu'il neige de l'or.

Déposé par poutounou le 26/09/2016  

Automne en forêt
*
Un écureuil sur la bruyère
Se lave avec de la lumière
Une feuille morte descend
Doucement portée par le vent
Et le vent balance la feuille
Juste au-dessus de l'écureuil
Le vent attend pour la poser
Légèrement sur la bruyère
Que l'écureuil soit remonté
Sur le chêne de la clairière
Où il aime se balancer
Comme une feuille de lumière.
*
Maurice Carême (1899-1978)

Déposé par poutounou le 20/09/2016  

Chers amis des animaux,
*
Laissez-moi vous raconter l’histoire d’Aïna.
*
Quand nous l'avons secourue, elle était très maigre, avait deux terribles tumeurs et une patte fracturée. Son état de fragilité ne permettait aucune intervention chirurgicale. Nous lui avons donc laissé le temps de se refaire une santé…
*
Une fois ses forces retrouvées, Aïna a pu subir une opération. Notre vétérinaire l’a stérilisée, lui a retiré ses tumeurs et l’a amputée de sa patte qu’il était malheureusement impossible de sauver.
*
Aujourd'hui Aïna se remet doucement, grâce à sa bravoure exemplaire et au soutien sans faille de notre équipe. On peut dire que cette gentille chienne porte bien son nom... Aïna signifie « vie » en malgache !
*
Aïna est une championne, elle n’abandonne pas.
*
Et nous non plus…

Déposé par poutounou le 15/09/2016  


La vie est faite de "charmantes fleurs" mais aussi d'épines et de cailloux...
*
La Mort et la Vie
*
Si la mort est le but, pourquoi donc sur les routes
Est-il dans les buissons de si charmantes fleurs ?
Et lorsqu'au vent d'automne elles s'envolent toutes,
Pourquoi les voir partir d'un oeil momifié de pleurs ?
*
Si la vie est le but, pourquoi donc sur les routes
Tant de pierres dans l'herbe et d'épines aux fleurs,
Que, pendant le voyage, hélas ! nous devons toutes
Tacher de notre sang et mouiller de nos pleurs ?
*
Louise-Angélique BERTIN (1805-1863)

Déposé par poutounou le 11/09/2016  

C'est vrai qu'il est bon d'aimer ; aimer un chien, un chat, des oiseaux, un hérisson,
" une puce", la musique, les poèmes, celui ou celle qui partage notre vie... Il est simplement bon d'aimer...
*
Comme il est bon d'aimer
*
Il suffit d'un mot
Pour prendre le monde
Au piège de nos rêves.
Il suffit d'un geste
Pour relever la branche,
Pour apaiser le vent.
Il suffit d'un sourire
Pour endormir la nuit,
Délivrer nos visages
De leur masque d'ombre.
Mais cent milliards de poèmes
Ne suffirait pas
Pour dire
Comme il est bon d'aimer
*
Jean-Pierre Siméon

Déposé par poutounou le 06/09/2016  

Je veux la même et je ne la tuerai pas ; promis ! J'en ferai profiter tout le monde...
*
La Poule aux oeufs d'or
*
L'avarice perd tout en voulant tout gagner.
Je ne veux, pour le témoigner,
Que celui dont la Poule, à ce que dit la fable,
Pondait tous les jours un oeuf d'or.
Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l'ouvrit, et la trouva semblable
A celles dont les oeufs ne lui rapportaient rien,
S'étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
Belle leçon pour les gens chiches :
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
Pour vouloir trop tôt être riches ?
*
Jean de La Fontaine
Mes poésies préférées

Déposé par poutounou le 01/09/2016  

Disons « au revoir » au mois d’août…..
*
Soleil d'août...
*
Partir sur les sentiers brûlés, écouter battre la garrigue,
Respirer les herbes arrosées d'un soleil d'août, sous les figues...
Fermer les yeux, ouvrir son âme et se gorger des sons d'été,
Se laisser prendre par le calme, s'approprier l'éternité...
Vibrer des souffles d'air humide, sentir la vie souterraine,
Source d'images translucides, d'une douceur souveraine...
Noyer ses yeux dans les couleurs d'une eau limpide, enchanteresse,
Glissant sur les grises rondeurs des gorges arides qu'elle caresse...
Ecouter craquer sous nos pas les souvenirs des argiles,
Délicatement, du bout des doigts, saisir la magie subtile...
Se parfumer de la chaleur qui ensorcelle et qui envoûte,
L'humble berger, le promeneur, sous le torride soleil d'août...
*
Blanche Plume

Déposé par poutounou le 28/08/2016  

Quelle jolie poésie sur l’été qui s’en va tout doucement…
*
L'ETE (Les 4 saisons suite : l'été)
*
Un sphinx m'a dit bonjour de ses ailes de velours.
La libellule s'envole sur les berges de roseaux,
Tandis que l'alouette égrène son chant d'amour
Réveillant dame chouette qui bougonne en sursaut.
*
Maman chevreuil présente son fils tout tacheté
A la forêt, tandis que le roux martin-pêcheur
Donne une leçon d'envol à sa dernière couvée,
Perchée au bord du nid, elle tremble de tout son coeur !
*
Dans la plaine irradiée, le soleil monte au zénith,
Obligeant les animaux à chercher de l'ombre
Dédaignant la mare où les grenouilles vous invitent,
A venir les rejoindre dans les belles eaux profondes...
*
Une chaleur étouffante règne au milieu des terres
Quand une brise soudaine prosterne tous les blés,
Un éclair précède le grondement du tonnerre.
Un orage se prépare, il faut tout rassembler.
*
Soleil qui nourrit et fait grandir toutes choses,
Complice de nos vacances, tu remplis notre vie,
D'instants merveilleux qui changent la vie en rose,
Au lieu du quotidien qui trop vite ressurgit.
*
Les plages sont désertes, c'est la fin de l'été,
Vacanciers et flâneurs sont retournés en ville :
L'âme débordant d'espaces, d'air pur, de liberté...
Premier amour, premiers baisers tendres et subtils ...
*
(Jean-Claude Brinette)

Déposé par poutounou le 24/08/2016  

Pour tous nos beaux anges qui nous manquent tant…
*
L'ange envolé.
*
Poète : François-Marie Robert-Dutertre (1815-1898)
*
Mon ange a reployé ses ailes
Et dort glacé sous un linceul ;
Coulez, ô larmes éternelles,
Car ici-bas je reste seul.
*
Ô chère ombre au ciel envolée,
Chaque nuit sous les noirs cyprès
Versant des pleurs sur ton blanc mausolée,
Je viens épancher mes regrets.
*
Cette douce sœur de mon âme,
Pour charmer mon cœur attristé,
Me parlait encore de sa flamme
Sur le seuil de l'éternité.
*
Ô chère ombre au ciel envolée,
Chaque nuit sous les noirs cyprès
Versant des pleurs sur ton blanc mausolée,
Je viens épancher mes regrets.
*
Si jusqu'à toi, de cette terre
S'élève mon chant désolé,
Sois attentive à ma prière
En ton beau royaume étoilé.
*
Ô chère ombre au ciel envolée,
Chaque nuit sous les noirs cyprès
Versant des pleurs sur ton blanc mausolée,
Je viens épancher mes regrets.

Déposé par poutounou le 19/08/2016  


Les caresses des yeux les plus douces, les plus pures, sont celles de nos merveilleux Anges...
*
Les caresses des yeux
*
Les caresses des yeux sont les plus adorables ;
Elles apportent l'âme aux limites de l'être,
Et livrent des secrets autrement ineffables,
Dans lesquels seul le fond du coeur peut apparaître.
*
Les baisers les plus purs sont grossiers auprès d'elles ;
Leur langage est plus fort que toutes les paroles ;
Rien n'exprime que lui les choses immortelles
Qui passent par instants dans nos êtres frivoles.
*
Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le sourire
Dont le pli lentement s'est comblé de tristesses,
Elles gardent encor leur limpide tendresse ;
*
Faites pour consoler, enivrer et séduire,
Elles ont les douceurs, les ardeurs et les charmes !
Et quelle autre caresse a traversé des larmes ?
*
Auguste ANGELLIER (1848-1911)

Déposé par NathalieB le 15/08/2016  




Déposé par poutounou le 15/08/2016  

Les "vieilles personnes" ont souvent raison !
*
La guenon, le singe et la
noix
*
Une jeune guenon cueillit
Une noix dans sa coque verte ;
Elle y porte la dent, fait la grimace...
Ah ! Certes, dit-elle, ma mère mentit
Quand elle m'assura que les noix étaient bonnes.
Puis, croyez aux discours de ces vieilles personnes
Qui trompent la jeunesse ! Au diable soit le fruit !
Elle jette la noix. Un singe la ramasse,
Vite entre deux cailloux la casse,
L'épluche, la mange, et lui dit :
Votre mère eut raison, ma mie :
Les noix ont fort bon goût, mais il faut les ouvrir.
Souvenez-vous que, dans la vie,
Sans un peu de travail on n'a point de plaisir.
*
Jean-Pierre Claris de Florian
Mes poésies préférées

Déposé par poutounou le 11/08/2016  

L’espoir…..
*
L’espoir porte un costume de plumes,
Se perche dans l’âme
Et inlassablement chante
Un air sans paroles ;
Mais c’est dans la tempête
Que son chant est le plus doux.
*
Emilie Dickinsonn

Déposé par poutounou le 07/08/2016  

Malheureusement "Merci" est un mot qu'on entend trop rarement !
*
Le blaireau sans gêne
*
Lui offrait-on quelque gâteau ?
C’est simple il en réclamait deux.
Devant un cadeau, ce blaireau
Faisait la moue, remerciait peu.
Partout il se sentait à l’aise
Se glissant à la meilleure place.
On le vit devenir obèse
Mais toujours faisant la grimace.
Un jour chez la Dame Belette
Il dit un gros mot incongru ;
Alors sa renommée fut faite :
Désormais nul ne le reçut.
Moralité
Soyez polis, soyez courtois
Dites bonjour, dites merci
On vous recevra avec joie,
Et vous aurez beaucoup d’amis
*
Yvon Danet
Mes poésies préférées

Déposé par poutounou le 02/08/2016  

Très joli texte interprété par Maurane et Lara Fabian
*
Tu Es Mon Autre
*
Ame ou soeur
Jumeau ou frère
De rien mais qui es-tu
Tu es mon plus grand mystère
Mon seul lien contigu
Tu m'enrubannes et m'embryonnes
Et tu me gardes à vue
Tu es le seul animal de mon arche perdue
*
Tu ne parles qu'une langue, aucun mot déçu
Celle qui fait de toi mon autre
L'être reconnu
Il n'y a rien à comprendre
Et que passe l'intrus
Qui n'en pourra rien attendre
Car je suis seule à les entendre
Les silences et quand j'en tremble
*
Toi, tu es mon autre
La force de ma foi
Ma faiblesse et ma loi
Mon insolence et mon droit
Moi, je suis ton autre
Si nous n'étions pas d'ici
Nous serions l'infini
*
Et si l'un de nous deux tombe
L'arbre de nos vies
Nous gardera loin de l'ombre
Entre ciel et fruit
Mais jamais trop loin de l'autre
Nous serions maudits
Tu seras ma dernière seconde
Car je suis seule à les entendre
Les silences et quand j'en tremble
*
Toi, tu es mon autre
La force de ma foi
Ma faiblesse et ma loi
Mon insolence et mon droit
Moi, je suis ton autre
Si nous n'étions pas d'ici
Nous serions l'infini
*
Et si l'un de nous deux tombe

Déposé par doudoune le 30/07/2016  

Je suis ton chien, et il y a quelque chose que j’aimerais te chuchoter à l’oreille; Je sais que vous, les humains, menez une vie très chargée. Certains travaillent, d’autres ont des enfants à élever.
Vous semblez toujours être en train de courir ici et là, bien souvent sans profiter des plaisirs de la vie.
Baisse la tête et regarde-moi.
Tu vois comment mes grands yeux marron te fixent?
Ils sont de moins en moins clairs, c’est à cause de l’âge.
Je commence à avoir des poils gris autour de mon doux museau...
Tu me souries, je peux voir l’amour dans ton regard.
Que vois-tu dans le mien? Est-ce que tu vois une âme? Qui t’aime comme personne d’autre dans ce monde? Un esprit qui pardonnerait tous tes crimes pour passer quelques instants avec toi? C’est tout ce que je demande; ralentis un peu, pour passer quelques minutes avec moi.
Très souvent, tu parais triste en lisant l’annonce de la mort d’autres membres de ma race sur ton écran.
Parfois, nous mourrons jeunes et rapidement, et cela te brise le cœur.
Parfois, nous vieillissons si lentement que tu ne sembles même pas t’en apercevoir.
Malgré notre museau grisonnant et possible cataracte, je ne cesserai jamais de t’aimer.
Je ne serai peut-être pas là demain; je ne serai peut-être pas là la semaine prochaine. Un jour, tu pleureras toutes les larmes de ton corps, et tu supplieras en demandant juste « un jour de plus » avec moi.
Mais aujourd’hui, je suis là.
Donc viens t’asseoir avec moi et profitons. Qu’est-ce que tu vois? Si tu regardes avec attention, nous pourrons parler à cœur ouvert.
Ne t’adresse pas à moi comme un maître, mais tout simplement comme une âme vivante, caresse mon pelage, regardons-nous dans les yeux, et parlons.
Je pourrais te raconter ce qu’il y a d’amusant à courir après une balle de tennis.
Tu m’as voulu dans ta vie car tu voulais avoir quelqu’un avec qui partager des sentiments, des émotions et des souvenirs… et je suis là!
Je suis un chien, mais je suis un être vivant. Je ressens des émotions, et je différencie sans problème les personnalités.
Je ne te vois pas comme un « chien sur deux pattes »
– je sais ce que tu es.
Tu es un humain, et malgré tes bizzareries, je t’aime.
Maintenant, viens t’allonger sur le sol avec moi.
Entres dans mon monde, et laissons le temps ralentir pendant 15 minutes.
Regarde-moi dans les yeux, et murmure dans mes oreilles.
Parle-moi avec ton cœur, avec ta joie de vivre et j’apprendrai à te connaître pour de bon. La vie est trop courte.
Donc s’il te plaît… viens t’asseoir avec moi, et partageons ces moments précieux qui nous restent à vivre ensemble.
Je t’aime,
Ton chien 🐶 ❤ ️

Déposé par poutounou le 28/07/2016  

Guidés par les yeux de nos Anges, « Etres de lumière« ….
*
Puisque l'aube grandit...
*
Puisque l'aube grandit, puisque voici l'aurore,
Puisque, après m'avoir fui longtemps, l'espoir veut bien
Revoler devers moi qui l'appelle et l'implore,
Puisque tout ce bonheur veut bien être le mien,
*
C'en est fait à présent des funestes pensées,
C'en est fait des mauvais rêves, ah ! c'en est fait
Surtout de l'ironie et des lèvres pincées
Et des mots où l'esprit sans l'âme triomphait.
*
Arrière aussi les poings crispés et la colère
A propos des méchants et des sots rencontrés;
Arrière la rancune abominable ! arrière
L'oubli qu'on cherche en des breuvages exécrés !
*
Car je veux, maintenant qu'un Être de lumière
A dans ma nuit profonde émis cette clarté
D'une amour à la fois immortelle et première,
De par la grâce, le sourire et la bonté,
*
Je veux, guidé par vous, beaux yeux aux flammes douces,
Par toi conduit, ô « patte » où tremblera ma main,
Marcher droit, que ce soit par des sentiers de mousses
Ou que rocs et cailloux encombrent le chemin ;
*
Oui, je veux marcher droit et calme dans la Vie,
Vers le but où le sort dirigera mes pas,
Sans violence, sans remords et sans envie :
Ce sera le devoir heureux et gais combats.
*
Et comme, pour bercer les lenteurs de la route,
Je chanterai des airs ingénus, je me dis
Qu'elle m'écoutera sans déplaisir sans doute ;
Et vraiment je ne veux pas d'autre Paradis.
*
Paul Verlaine, La bonne chanson

Déposé par poutounou le 23/07/2016  

Attention les neurones !!!
*
C'EST L'HISTOIRE DE...
*
C'est l'histoire de quatre individus: Chacun, Quelqu'un, Quiconque et Personne.  Un travail important devait être fait, et on avait demandé à Chacun de s'en occuper.  Chacun était assuré que Quelqu'un allait le faire.  Quiconque aurait pu s'en occuper, mais Personne ne l'a fait.  Quelqu'un s'est emporté parce qu'il considérait que ce travail était la responsabilité de Chacun.  Chacun croyait que Quiconque pouvait le faire, mais Personne ne s'était rendu compte que Chacun ne le ferait pas.  À la fin, Chacun blâmait Quelqu'un du fait que Personne n'avait fait ce que Quiconque aurait dû faire...
*
(Lamartine)

Déposé par poutounou le 19/07/2016  

Faire une âme moins triste…..
*
Écoutez la chanson bien douce
*
Écoutez la chanson bien douce
Qui ne pleure que pour vous plaire.
Elle est discrète, elle est légère :
Un frisson d'eau sur de la mousse !
*
La voix vous fut connue (et chère?),
Mais à présent elle est voilée
Comme une veuve désolée,
Pourtant comme elle encore fière,
*
Et dans les longs plis de son voile
Qui palpite aux brises d'automne,
Cache et montre au coeur qui s'étonne
La vérité comme une étoile.
*
Elle dit, la voix reconnue,
Que la bonté c'est notre vie,
Que de la haine et de l'envie
Rien ne reste, la mort venue.
*
Elle parle aussi de la gloire
D'être simple sans plus attendre,
Et de noces d'or et du tendre bonheur
D'une paix sans victoire.
*
Accueillez la voix qui persiste
Dans son naïf épithalame.
Allez, rien n'est meilleur à l'âme
Que de faire une âme moins triste !
*
Elle est en peine et de passage,
L'âme qui souffre sans colère,
Et comme sa morale est claire !...
Écoutez la chanson bien sage.
*
Paul Verlaine, Sagesse

Déposé par poutounou le 15/07/2016  

La télépathie entre animaux et humains j'y crois ! Sinon comment expliquer que votre chien attende derrière la barrière ou derrière la fenêtre, alors que vous êtes encore loin de votre maison, où qu'il tremble dans la voiture lorsque vous vous rendez chez le véto ???
*
Il était neuf heures du soir. Hervé, son dîner achevé, lisait tranquillement au coin de la cheminée où crépitait un joyeux feu de bois. Tout semblait calme. La nuit, dehors, imposait le poids de son silence aux bruits de la vie. Lucky, lui, vadrouillait dans les parages. Rituellement, à la tombée du jour, il se payait une promenade vespérale et digestive, levant ici un campagnol à la recherche d'insectes, effarouchant là un lapin sorti du terrier. Et, soudain, Hervé perçut, mentalement mais distinctement, les appels de désespoir de son chien. Aucun son, pourtant, ne passait les murs épais de la maison...
- Bon, j'ai rêvé, se dit-il. Et il reprit sa lecture.
Mais les appels se renouvelaient, devenaient pressants... Il se leva, enfila son manteau et sortit. Sans se poser l'ombre d'une question, il se dirigea droit vers le bois qui, à deux cents mètres, profilait sur le ciel la masse plus sombre de ses arbres.
- J'étais, me dit-il, comme guidé par un fil invisible et je marchais sans hésitation dans une direction qui m'était imposée.
Il pénétra profondément dans le bois et, dix minutes plus tard, les aboiements plaintifs de Lucky lui parvinrent pour la première fois. Il le trouva enfin. Le chien avait posé la patte sur un piège à mâchoire et, ne pouvant s'en dégager, il appelait son ami à son secours...
Hervé réussit à le libérer et les blessures que le piège avait occasionnées cicatrisèrent vite. Mais un fait s'imposait : c'est bien par la télépathie que Lucky avait alerté Hervé Grosjean.

Déposé par poutounou le 11/07/2016  

Encore une histoire qui nous démontre à quel point ils sont "indispensables", nos amours à 4 pattes....
*
Pétrus, un véritable chien héros
Nous avons vécu, l'automne dernier, un moment difficile qui, sans la présence de notre Fox Pétrus aurait pu être dramatique, voire même catastrophique. Dans la nuit du 6 au 7 octobre, nous sommes profondément endormis. Pétrus aboie, cela lui arrive rarement : il est respectueux du sommeil de ses maîtres et s'il se manifeste c'est qu'il y a quelque chose : présence de chats sur son territoire, passage et ou stationnement prolongé de véhicules devant la maison, bruits inhabituels...
*
Cette nuit -là donc Pétrus aboie. Comme chaque fois que cela se produit, je lui ordonne, depuis la chambre, de se coucher et de se taire, et les choses en restent là. Mais cette nuit-là il n'obéit pas et il continue à donner de la voix, moi à lui ordonner de se taire et de se coucher ; cependant il se manifeste d'une manière tellement impérieuse et inhabituelle que je me vois obligée de me lever.
*Arrivée dans l'entrée, je trouve notre chien qui m'ignore et qui cherche à sortir, je lui intime l'ordre de se coucher, il persiste dans sa demande de sortie. Avec le recul aujourd'hui, je réalise que j'aurais dû commencer à m'inquiéter. Mais dans les brumes du sommeil, je n'ai pensé qu'à faire taire Pétrus pour retrouver mon lit au plus tôt.
J'ai donc pris mon chien sous le bras et l'ai ramené autoritairement dans la cuisine dans son panier, et c'est à ce moment que j'ai compris le pourquoi des aboiements de Pétrus : par la fenêtre de la cuisine, j'ai vu notre garage en flammes.
*
Le temps de réveiller mon mari, d'appeler les pompiers, d'aller confier Pétrus aux voisins et déjà les flammes dépassaient le toit.
Le seul élément qui a souffert de l'incendie est le garage ; il est attenant à la maison par un auvent, celle-ci a juste eu les façades noircies. La chaleur y était telle que les murs ont éclaté. Il y avait à l'intérieur deux bouteilles de gaz qui, Dieu merci, n'ont pas explosé.
*
Tout ce qui se trouvait dans le garage a été totalement détruit : 2 voitures, salon de jardin, tondeuse, machinerie piscine, etc. Tout le monde est d'accord pour dire que nous devons beaucoup à Pétrus.
Sans lui, la maison aurait été gravement endommagée, nos bouteilles de gaz auraient pu provoquer des dégâts dans tout le quartier et serions-nous aujourd'hui là pour le raconter ? Comme disait Marie, la fille d'amis, après qu'on lui ait raconté ces événements: « On devrait tous avoir un chien ».
Et j'ajouterai : un Fox ! Depuis Pétrus a retrouvé ses habitudes : Farniente sur le canapé, chasse aux lézards, piscine avec les jeunes.

Déposé par poutounou le 07/07/2016  

Petit poème sur "l'habitude" qui nous aide à poursuivre notre chemin malgré les durs moments de la vie...
*
L'habitude
*
La tranquille habitude aux mains silencieuses
Panse, de jour en jour, nos plus grandes blessures ;
Elle met sur nos coeurs ses bandelettes sûres
Et leur verse sans fin ses huiles oublieuses ;
*
Les plus nobles chagrins, qui voudraient se défendre,
Désireux de durer pour l'amour qu'ils contiennent,
Sentent le besoin cher et dont ils s'entretiennent
Devenir, malgré eux, moins farouche et plus tendre ;
*
Et, chaque jour, les mains endormeuses et douces,
Les insensibles mains de la lente Habitude,
Resserrent un peu plus l'étrange quiétude
Où le mal assoupi se soumet et s'émousse ;
*
Et du même toucher dont elle endort la peine,
Du même frôlement délicat qui repasse
Toujours, elle délustre, elle éteint, elle efface,
Comme un reflet, dans un miroir, sous une haleine,
*
Les gestes, le sourire et le visage même
Dont la présence était divine et meurtrière ;
Ils pâlissent couverts d'une fine poussière ;
La source des regrets devient voilée et blême.
*
A chaque heure apaisant la souffrance amollie,
Otant de leur éclat aux voluptés perdues,
Elle rapproche ainsi de ses mains assidues,
Le passé du présent, et les réconcilie ;
*
La douleur s'amoindrit pour de moindres délices ;
La blessure adoucie et calme se referme ;
Et les hauts désespoirs, qui se voulaient sans terme,
Se sentent lentement changés en cicatrices ;
*
Et celui qui chérit sa sombre inquiétude.
Qui verserait des pleurs sur sa douleur dissoute,
Plus que tous les tourments et les cris vous redoute,
Silencieuses mains de la lente Habitude.
*
Auguste ANGELLIER (1848-1911)

Déposé par ovanek le 06/07/2016  


💖 💖
💖 💖 38 💖 💖
*** Mon Cœur te parle ***
je pose des notes des mots des phrases
je t'écris des mots d'hier d'aujourd'hui de demain
des petits mots de rien pour les uns
des grands mots pour toi c'est les miens c'est les tiens c'est les nôtres
je t'écris des mots bout à bout qui tourbillonnent
et ce cale en phrases ... s'allongent ... s'assemblent ... se mélangent
des petits textes de rien qui deviennent un long chemin
et transforment mon Cœur ... mon Cœur qui te parle
*** Mes pensées sont pour toi ... mon Fidèle... ***
💖 ❤ 💖
💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖
💖 💖 💖 💖 💖 💖
💖 💖 💖 💖
💖 💖 💖
💖

Déposé par poutounou le 03/07/2016  

Il y a des jours comme ça…
*
Il y a des jours comme ça,
Des jours où ça ne va pas.
Des jours où on aimerait
Serrer notre Ange contre soi.
Lui murmurer des mots doux,
Lui faire des câlinous tout partout
Il y a des jours comme ça…
Depuis qu’il n’est plus là.

Déposé par poutounou le 29/06/2016  

Un joli bouquet de roses de toutes les couleurs pour chaque Ange du Paradis blanc….
*
LA ROSE
*
Rose !!! J'aime tellement ton parfum, le matin
Quand tu te lèves, mouillée dans ta robe de satin
Toute belle tu t'es épanouie dans ton jardin
J'ai du plaisir à te voir et du mal à croire
Comme tu es belle, quand je te regarde
J'ai cultivé un jardin et me suis fait un bouquet
De roses pour moi, une blanche pour l'amitié
Une jaune pour le sourire, une rose pour la tendresse
Une rouge pour l'amour.
Mais ma plus belle rose c'est toi mon amour
*
- Candy -

Déposé par poutounou le 25/06/2016  

Rupture
*
J’effacerai le temps
J’effacerai les jours
Mais je sais qu’au retour
J’irai me questionnant
*
Voilà
J’ai les mains vides
Vides sont mes mains
Vides
Parfois je les regarde, stupide
Et les feuilles tombent dans l’air limpide
Encore une fois
*
J’effacerai les places
J’effacerai les traces
Me faisant un espace
Dont tu seras absent
*
Encore une fois
Voilà
J’ai les mains vides
Et du creux de mes paumes arides
S’échappent fuyant entre mes doigts
Les restes d’un espoir pesant
*
J’effacerai les peines
J’effacerai les joies
Notre route bifurqua
Et chacun eut la sienne
*
Voilà j’ai les mains vides
Vides sont mes mains
Vides
Et les feuilles tombent dans l’air limpide
Encore une fois…

Déposé par poutounou le 21/06/2016  

Ne meurs pas
*
Ne meurs pas, les oiseaux vont pleurer
Qui gardera le chat, ne meurs pas
Je veux encor trouver des mots de toi
Ne meurs pas, qui teindra mes volets
De bleu et de souci mes nuits
Qui me parlera tout bas, ne meurs pas
Le soleil se couche pour toi
Tout rouge sois vif et feu
Qui rit en même temps que moi
Qui comprend mes aveux
Ne meurs pas, j’ai fait du thé pour toi
Et je veux te parler et te donner la voix
Ne meurs pas, je te ferai du feu
Tu as mis des rideaux au ciel dessus mon toit
On ira voir la mer on écrira
J’aurai une maison pour toi
Ne meurs pas, je vais faire un tableau
Pour toi
*
Ne meurs pas
JE N’AI QUE TOI

Déposé par vaderetro le 19/06/2016  

Je suis la toujours présent
Mon corps n'y est plus
Mais mon âme est toujours avec toi
Je trouve toujours une façon
de m'annoncer,de donner signe
que je suis près de toi
Tu ne les voies pas toujours
Je voie tout et ressens tout
Chaque mot que tu prononces
Je les entends,tes larmes et tes joies
font partie de moi aussi
Nous ne formons qu'un maintenant
Que je suis devenue une lumière
mon bonheur est de te voir sourire comme avant
ne t'en fait pas ici tout est bien
Tout est paix et amour
Et je sais qu'un jour
On se reverra

Déposé par Galinette3 le 19/06/2016  

LE PARADIS DE NOS ANGES
🐶
Regardez. Mais regardez donc là-haut. Que voyez vous ?
Ne le voyez vous pas, ce paradis de nos chers animaux ?
Là, au dessus de ce nuage où la forme est un chien.
Et à côté de celui-ci, où la forme est un chat.
Il est là ce paradis.
🐶
Et puis, si votre regartd se tourne vers la droite,
Il y a le coin des rongeurs.
Regardez. Mais regardez donc.
Laissez aller maintenant votre regard vers la gauche.
Là, est le coin des chevaux, des ânes.
Vous le voyez, n'est ce pas?
🐶
Dans le ciel si bleu, au-dessus de nos têtes,
Ils sont là. Ils vivent ailleurs, en pleine santé,
Dans de grands prés verts bien fleuris,
Où coule la source du paradis.
Et quand vient la nuit,
Ils allument pour nous les étoiles,
Afin que nous ayons nous aussi,
Cette lumière qui les entoure.
🐶
Le paradis des animaux, il est là.
Vous le voyez, n'est ce pas?

Déposé par ovanek le 19/06/2016  

💖
💖 💖 37 💖 💖
Mon Chien
Je t’aurais tout donné mon bébé
Mais mon âme-sœur s’en est allée
Ainsi sont les mystères de la vie
Ami, je suis là et toi tu es parti
Je garde en moi nos pensées et souvenirs
Ces moments de joie et d’intenses plaisirs
Je ne sais comment continuer mon bébé
Sans toi l’amour de ma vie à mes côtés
Pensée
💖

Déposé par elise2512 le 19/06/2016  

Lorsque deux nobles cœurs se sont vraiment aimés
Leur amour est plus fort que la mort elle-même
Cueillons les souvenirs que nous avons semés
Et l'absence après tout n'est rien lorsque l'on s'aime...
« Guillaume Apollinaire »


L'Album photo contient 9 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Identifiez vous

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :


Validez