Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de laskar a été vue  4 480  fois.
4 480 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
laskar
BERGER-BELGE-MALINOIS
Il est né le:16/08/2005
Il nous a quittés le:20/01/2010
 

Aucune fleur

aucune bougie


1 personne aime cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à laskar

repose en paix au monde des anges tu a etait et tu resteras mon chien mon flis d amour ont taime chaque seconde passe pense a toi ont t aime maman lylou seb des gros bisoux gros calins
tu me manque beaucoup




0 bougie
13 messages

Déposé par Kathy le 20/05/2010  
Je n'imagine pas qu'un sombre jour tes yeux
se referment et me plongent dans une nuit sans fin
Je n'imagine pas brisé notre bonheur
tant nous sommes heureux, tellement nous sommes bien
J'entends ta voix, te perçois, je sais que tu es là
Qui sont ces gens qui crient et parlent de malheur?
On me donne une boite, on me raconte un feu
mais tu es bien trop grand pour tenir dans si peu
C'est toi qui es ma force et m'empêches d'avoir peur
N'y a-t-il donc pas déjà eu assez de solitude
dans mon existence d'avant quand tu n'étais pas là
pour qu'on m'inflige encore ce lot de turpitudes ?
Jamais tu ne partirais sans moi tout près de toi
Mes parents, mes amis, eux l'ont fait mais pas toi
tu sais trop la détresse qu'ils ont laissée en moi.
Les humains ne savent pas mais les chiens sentent cela
Ces fleurs que je dépose sur une pierre à ton nom
je sais que tu les vois, les sens, je sais tes habitudes.
Je creuse comme toi la terre, tu vas rejoindre mon jeu
ensemble tu verras on va devenir vieux
Je déteste les pleurs mais j'aime tes cris de joie
alors j'inventerai ce qui n'existe pas
pour toi mon beau soleil au milieu des étoiles
magicien de ma vie dont tu chasses le gris.
Mais je hurle ton nom et tu ne reviens pas
je te cherche partout et ne te trouve pas
Alors ce serait vrai, tu y serais déjà
en ce jardin si loin que l'on n'en revient pas
Je vais suivre tes traces, bientôt je serai là...
La Maman de Mendi
Le jour anniversaire du mariage de Brousse et de Mendi et...du mien

Déposé par tinou20042001 le 07/05/2010  
NOS CHERS COMPAGNONS
Un jour, vos beaux yeux se sont tournés vers l’autre rive, non pas que vous vouliez nous quitter, mais simplement parce que c’était comme ça. Vous étiez rappelés au pays merveilleux des Anges de DIEU.
Votre départ nous a laissé anéanti, le vide laissé par votre départ devenait un immense gouffre impossible à combler.
Vous n’étiez qu’Amour, gentillesse, tendresse, patience, fidélité et dévouement, au-delà de tout ce qu’un humain est capable de donner.
Vos noms, vos frimousses, vos attitudes et tout ce qui faisait de vous ce que vous étiez sont gravés à jamais dans nos cœurs en lettres de feu que même le temps ne pourra éteindre.
A votre évocation, tout nous revient en mémoire, les bons comme les mauvais moments passés ( la maladie ) ensemble. Ce qui nous reste est un sentiment d’Amour incommensurable, une énergie magique qui nous fait baigner dans une euphorie ou se mêlent sourires et larmes.
Oh oui ! vous nous manquez, mais nous savons aussi qu’en ce Paradis ou vous êtes dorénavant, vous êtes à l’abri de la maladie et du malheur, et dans la plénitude du devoir accomplie.
De cet endroit merveilleux vous continuez à veiller sur nous comme vous le faisiez de votre vivant en attendant notre venue.
De tout cela, nous vous remercions du fond du cœur.
Amour et Tendresse à vous tous nos chers compagnons.
Le Papa et la Maman de PYTHA

Déposé par Kathy le 04/05/2010  
Je marche vers le soleil au rythme de ton pas
c'est ta voix qui me guide, une sensation de toi
Inutiles sont les ailes pour aller où l'on va
tu gambades, me bouscules, c'est bon que tu sois là
Ton pelage sur ma jambe, je crois que je vais fondre
mais non pas de chaleur, je suis en plein bonheur
Un instant on s'arrête, tu guètes sur mon visage
un sourire revenu et que tu m'as rendu
Je te lance ta balle, on peut oublier l'heure
les ordres et les reproches je ne les entends plus
Ils te disaient parti, comme je devenais sombre,
privée de tes regards je n'avais même plus d'âge
Tu n'étais qu'endormi sous ton saule juste à l'ombre
moi je le savais bien, je te connais mon chien
toi mon si merveilleux, mon si fidèle ami
Si je t'avais perdu je ne serais plus rien
Quelque part tu étais, je leur avais bien dit
mais ils ne m'ont pas crue, j'en ai vu qui riaient
ont haussé les épaules, suggéré la folie
Cet Amour entre nous ils ne sauront jamais
J'ai refermé ma porte, suis partie dans la nuit
Confiante en ton instinct, en ton flair si parfait
coeur et pieds écorchés j'ai fait taire mes cris
Ce sont d'autres blessures dont je me souviendrai
et tu m'as retrouvée, nous voilà réunis.
Marchons encore un peu, profitons de nos jeux,
puisons en nos câlins la force d'être heureux
Je reviendrais demain, je connais le chemin
il me faut repartir mais je ne dirai rien
de l'étrange passage dont je n'osais rêver
et que tu as creusé au mur de mon chagrin
tu es bien plus qu'un chien, tu es mon magicien
La Maman de Mendi
Un soir de printemps 2010

Déposé par Kathy le 24/04/2010  
Pour l'un de tes jouets que j'avais oublié
tout au fond d'un placard et viens de retrouver
ma vie qui se lézarde, je me sens chavirer
Je caresse ton ombre...surtout ne pas pleurer,
tu ne le voudrais pas et je te dois ma joie
Bien sûr que je la feins à longueur de journée,
bien sûr quand vient la nuit je me laisse couler
au bord de l'oreiller à qui je parle de toi
Le deuil d'un chien se tait quand on est un humain
Je raconte un ami, la perte de quelqu'un
pour ne pas inquiéter ou entendre ricaner
mais dans mon coeur meurtri je te garde caché
comme un Amour secret qu'on ne peut avouer.
Quand mes pensées s'envolent et quittent les chemins
d'une sage raison c'est vers toi que je viens.
Reprennent ô quel bonheur tous nos jeux insensés
Chahut c'est au jardin, on aime tant s'amuser
Râleront les voisins quand tu vas aboyer
Qu'on me laisse cet instant, j'ai retrouvé mon chien
on ne fait rien de mal et on ne casse rien
Il est mon tout petit et ma sécurité.
lui seul sait me défendre et puis me cajoler
Il reconstruit mes failles et panse mon passé.
On se comprend d'un geste, de mots pas énoncés
Il est mon compagnon pour aller vers demain
et puis je me sens vivre quand il lèche ma main
Museau contre visage on apprend à aimer
Son parfum, sa chaleur en moi restent gravés
Ne perdez pas de temps à vouloir l'effacer,
jamais vous n'atteindrez ce qu'on a partagé
Vous dites qu'il n'est qu'un chien, je sais mais c'est le mien
laissez moi à mes rêves, chacun a droit aux siens
Pour l'un de tes jouets que j'avais oublié
tout au fond d'un placard et viens de retrouver
la force me revient, tu me l'avais donnée
La Maman de Mendi
Un jour de printemps de l'année 2010

Déposé par Kathy le 16/04/2010  
Non je ne suis pas seule, je suis avec mon chien
et si quelque faquin à l'insolente allure
se permet de prétendre qu'il ne me reste rien
je suis prête à répondre à sa puérile injure.
Pourquoi me faudrait il dire ton nom au passé ?
Tu n'es jamais parti, tu montres le chemin
celui qu'un jour ou l'autre il faut bien emprunter
riche ou pauvre, laid ou beau, quelque soit le chagrin
qu'on espère malgré soi susciter chez quelqu'un
on suit la même route, personne ne va rester.
Un jour je te promets nous allons nous revoir
parcourir à nouveau la campagne au printemps
celle que tu aimes tant, nous rentrerons très tard.
Ton écuelle sera pleine, ce sera un festin
pour nos fêtes secrètes qui brilleront au soir.
Je ris d'imaginer les visages étonnés
de ceux qui tout ce temps n'auront pas su me croire
Bien sur tu es un chien et je suis un humain
donc la vie écrivit pour chacun un destin
Mais au premier instant, au tout premier regard
nous sûmes du même instinct que nous ne ferions qu'un.
Non tu n'es pas perdu, errant en ma mémoire
Tu es à mes cotés et pour l'éternité.
Et de tout mon Amour je ne cesse de t'aimer.
La Maman de Mendi
Printemps 2010

Déposé par maman le 06/03/2010  
O nom de la rose.
petit oiseau,toi qui vole bien haut,
apporte mon méssage pour ton long voyage.
il est destiné, a mon Ange,celui tant aimer,et qui m'a quitté.
peux-tu lui chanter notre chanson,
celle que nous Aimions.
il se souviens-de moi,
sa maman qui ne l'oublie pas.
dis-lui que mes yeux sont encore malheureux,dis-lui bien que mon chagrin s'apaise
mais que jamais je ne cesse ,de penser à lui,jour et nuit.
et si jamais tu reviens ,manger dans ma main,j'espère qu'avec toi,tu auras apporté,un mot,un souffle de mon bien Aimé,pour réchauffer mon coeur qui est encore en pleurs.
reviens petit oiseau manger dans ma main.

Déposé par Kathy le 13/02/2010  
Trop souvent feint par les humains l'Amour d'un chien est absolu, sans
calcul, offert par l'émotion tout droit venu du coeur. Ces mots sont pour toi
Petit ou Petite que mes mains n'ont pas caressé(e) mais dont l'image m'émeut
jusqu'au fond de mes rêves, s'impose parfois quand dans la journée on me
croirait l'esprit occupé à autre chose, Bonne Saint Valentin boule de poils
emplie de douceur, on se retrouvera un jour et l'on s'aimera, je te le promet.

Déposé par kiallan le 30/01/2010  
"La mort n’est rien
Je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi. Tu es toi. Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours. Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné. Parle-moi comme tu l’as toujours fait. N’emploie pas de ton différent.
Ne prends pas un air solennel ou triste. Continue à rire de ce qui nous faisait vivre ensemble. Prie. Souris. Pense à moi. Prie pour moi. Que mon nom soit toujours prononcé à la maison comme il l’a toujours été. Sans emphase d’aucune sorte et sans trace d’ombre.
La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié. Elle reste ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé. Pourquoi serais-je hors de ta pensée, Simplement parce que je suis hors de ta vue ? Je t’attends. Je ne suis pas loin. Juste de l’autre côté du chemin.",

Déposé par nounours le 29/01/2010  
je t'aime ,mon chien,
et sans toi je ne serait pas a qui parler,
tu ma donné ton amitié,
je te donne mon coeur,
et au fil des jour tu m'apporte un peut plus de bonheur,
mon coeur et tien,
ton coeur et mien,
aussi je voudrait te dire je t'aime,
la vie d'un chien et trop courte,
mon chien je l'adore,
meme si ses une boule de nerf,
un peut tetue et aboyeur,
je l'aime comme ca,
marina amitier

Déposé par hereiti le 28/01/2010  
que de jolies photos de toi Laskar chien qui a vécu heureux tant mieux mais si peu d'années ?? ...Repose en Paix au Paradis des toutous joli toutou, courage à tes maîtres..c'est si dur de vivre sans eux..moi aussi je sais ce que c'est..j'en ai perdus de nombreux..je m'en remets pas..mille caresses à toi Laskar et cours rejoindre mes toutous si gentils comme toi et trop tôt disparus..a bientôt nos amours on vous aime..affectueusement Hereiti de Tahiti

Déposé par Unarawenn le 27/01/2010  
Repose en paix... Tu resteras pour longtemps dans le coeur de tes maîtres

Déposé par nathou26 le 25/01/2010  
une tendre pensee pour toi, beau LASKAR.un bel ange au pays de l'arc en ciel...tendres bisous pour toi, beau LASKAR......que d'amour t as du donner...une pensee pour tes maitres..

Déposé par tacholoula le 24/01/2010  
meme quand vous partez jouer au paradis...
Vous êtes tatoués dans nos coeurs,
dans nos sourires et dans nos pleurs.
une douce pensée pour toi laskar




L'Album photo contient 9 photos
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

amuse toi mon coeur
Highslide JS
que t ai si beau je t aime
Highslide JS

Highslide JS
laskar lylou
les amours
Highslide JS
mon fils
tai si beau
Highslide JS
notre famille laskar
Retourner en haut