Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Cannelle a été vue  19 526  fois.
19 526 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris


aucune bougie


3 personnes aiment cette page
Connectez vous pour déposer fleurs, bougies et messages

Vous n'êtes pas connecté.

En hommage à
Cannelle
BERGER-ALLEMAND
Il est né le:25/11/1995
Il nous a quittés le:23/09/2007

Cannelle,
Je t'ai adoptée ma belle, en mai 1996, ma fille Mélanie avait 18 mois et je trouvais sympa qu'elle soit élevée avec un animal de compagnie.
Nous sommes donc partis, le papa de Mélanie, Mélanie et moi dans un refuge pour adopter un petit compagnon. Notre choix s'est porté sur Cannelle, une jeune chienne de 6 mois croisée berger allemand, qui était, la pauvre, avec 2 gros chiens... Elle était toute maigre et pleine de puces....
Et ont suivi 12 ans d'amour....
Cannelle est devenue diabétique à l'âge de 7 ans. Au départ une piqure d'insuline par jour, puis au bout de 3 ans, son état s'est aggravé et nous sommes passés à 2 piqures par jour. Elle était devenue aveugle, mais se repérait bien dans la maison à condition bien sûr que tout soit à sa place.
Entre temps, nous avons adopté, Vic un cocker de 5 mois.... Et bien sûr, ce qui devait arriver arriva... J'avais bien prévu de faire castrer notre Vic, mais lors des premières chaleurs de Cannelle, il avait 9 mois... un bébé pour moi incapable de procréer (sans compter la différence de taille).... Oui mais ... le 24 décembre 2004... naissances à la maison... (Cannelle avait 9 ans et c'était sa première portée)... 2 chiots sont nées ce jour là : Vanille clone de papa mais à poil court et Vénus copie conforme de maman..... Bien sûr nous avons gardés ces bébés... (Vic a été castré depuis, je crois qu'il en a bien profité le cochon, mais avec 2 chiennes à la maison, c'était quand même préférable.... Désolée mon Vic). Un an après la naissance, l'état de Cannelle s'est aggravé, son diabète impossible à canaliser.... Le vétérinaire lui a fait un dosage : résultat 6,44 gr de diabète... un humain serait mort et ma Cannelle toujours là, mais dans un triste état. Le vétérinaire à tenté le traitement de la dernière chance : lui donner de l'insuline qu'on donne aux humains (plus concentrée que l'insuline canin). Et ça a marché, après quelques tâtonnements pour adapter la juste dose...
Jusqu'à ce 23 septembre 2007 ou malheureusement la fin est arrivée... Depuis quelques jours, Cannelle n'allait pas bien, elle ne mangeait plus et n'arrivait même plus à boire.... Et ce dimanche je l'ai retrouvé complètement déshydratée, respirant avec peine (Vénus sa fille qui d'habitude dors avec moi, avait passé la nuit avec sa mère, je pense qu'elle sentait la fin proche).... J'ai donc pris la décision d'abréger ses souffrances, un acte d'amour certes, mais ô combien difficile.
Cannelle s'est endormie dans mes bras, tout doucement... plus de souffrance Tendrement à ma Cannelle.




0 bougie

365 Fleurs
Déposé par spanky
Déposé par spanky
Votre ange n'est jamais loin de vous, il est toujours là pour veiller sur vous et toujours prêt à vous guider.
Déposé par spanky
Déposé par spanky
Le décès de nos amis à 4 pattes est toujours très difficile et même s'ils avaient des poils,une longue queue et qu'ils ne parlaient pas.Qui aurait pensé qu'ils pouvaient nous donner autant de bonheur.
Déposé par spanky
Déposé par spanky
Vous le chercherez toujours votre ami à 4 pattes et vous le verrez dans chaque fleur, dans chaque oiseau, dans chaque coucher de soleil car tout ce qui est est beau sera lui a jamais.
Déposé par spanky
Déposé par spanky
Les photos ne remplaceront pas le plaisir que nous avons éprouvé quand nous les avons prises.Les souvenirs nous donnent du vague à l'âme.Le manque de nos anges fera partie de notre vie à tout jamais.
Déposé par spanky
Déposé par spanky
Je te cherche par delà l'attente, je te cherche par delà moi-même, et je ne sais plus tant je t'aime, lequel de nous deux est absent. - Paul Eluard -
Déposé par ourson
Déposé par ourson
Déposé par lili2248
Déposé par lili2248
Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21
Tendres pensées joli petit coeur.💙🌼💙
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par susi
Déposé par susi
Déposé par Pachkounet
Déposé par Pachkounet
Pour toi, inoubliable Cannelle... Mille bisouxx et câlins.
Déposé par Moustique
Déposé par Moustique
Tendre pensée ❤ 23 septembre 2023
Déposé par kropa
Déposé par kropa
Tendres pensées en ce triste jour, bisous bel ange
Déposé par kropa
Déposé par kropa
Tendres pensées en ce triste jour, bisous bel ange
Déposé par Evalain
Déposé par Evalain
Tendres pensées, doux museau
Déposé par mistral
Déposé par mistral
famille MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
Déposé par mistral
Déposé par mistral
famille MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
Déposé par coucky
Déposé par coucky
Tendre pensée
Déposé par choupinou
Déposé par choupinou
Déposé par choupinou
Déposé par choupinou



 
307 messages

Déposé par spanky le 01/05/2024  
A Pâques
-----
Frère Jacques, frère Jacques,
Réveille-toi de ton sommeil d'hiver
Les fins taillis sont déjà verts
Et nous voici au temps de Pâques,
Frère Jacques.
----
Au coin du bois morne et blêmi
Où ton grand corps s'est endormi
Depuis l'automne,
L'aveugle et vacillant brouillard,
Sur les grand-routes du hasard,
S'est promené, longtemps, par les champs monotones ;
Et les chênes aux rameaux noirs
Tordus de vent farouche
Ont laissé choir,
De soir en soir,
Leur feuillage d'or mort sur les bords de ta couche.
----
Frère Jacques,
Il a neigé durant des mois
Et sur tes mains, et sur tes doigts
Pleins de gerçures ;
Il a neigé, il a givré,
Sur ton chef pâle et tonsuré
Et dans les plis décolorés
De ta robe de bure.
----
La torpide saison est comme entrée en toi
Avec son deuil et son effroi,
Et sa bise sournoise et son gel volontaire ;
Et telle est la lourdeur de ton vieux front lassé
Et l'immobilité de tes deux bras croisés,
Qu'on les dirait d'un mort qui repose sous terre.
----
Frère Jacques,
Hier au matin, malgré le froid,
Deux jonquilles, trois anémones
Ont soulevé leurs pétales roses ou jaunes
Vers toi,
Et la mésange à tête blanche,
Fragile et preste, a sautillé
Sur la branche de cornouiller
Qui vers ton large lit de feuillages mouillés
Se penche.
----
Et tu dors, et tu dors toujours,
Au coin du bois profond et sourd,
Bien que s'en viennent les abeilles
Bourdonner jusqu'au soir à tes closes oreilles
Et que l'on voie en tourbillons
Rôder sur ta barbe rigide
Un couple clair et rapide
De papillons.
----
Pourtant, voici qu'à travers ton somme
Tu as surpris, dès l'aube, s'en aller
Le cortège bariolé
Des cent cloches qui vont à Rome ;
Et, leurs clochers restant
Muets et hésitants
Durant ces trois longs jours et d'angoisse et d'absence,
Tu t'éveilles en écoutant
Régner de l'un à l'autre bout des champs
Le silence.
----
Et secouant alors
De ton pesant manteau que les ronces festonnent
Les glaçons de l'hiver et les brumes d'automne,
Frère Jacques, tu sonnes
D'un bras si rude et fort
Que tout se hâte aux prés et s'enfièvre aux collines
A l'appel clair de tes matines.
----
Et du bout d'un verger le coucou te répond ;
Et l'insecte reluit de broussaille en broussaille ;
Et les sèves sous terre immensément tressaillent ;
Et les frondaisons d'or se propagent et font
Que leur ombre s'incline aux vieux murs des chaumières ;
Et le travail surgit innombrable et puissant ;
Et le vent semble fait de mouvante lumière
Pour frôler le bouton d'une rose trémière
Et le front hérissé d'un pâle épi naissant.
----
Frère Jacques, frère Jacques
Combien la vie entière à confiance en toi ;
Et comme l'oiseau chante au faîte de mon toit ;
Frère Jacques, frère Jacques,
Rude et vaillant carillonneur de Pâques.
----
Émile VERHAEREN
1855 - 1916
----

Déposé par spanky le 20/04/2024  
Mon chien a été diagnostiqué avec un cancer il y a 3 ans.
J'ai su dès le début que ses jours étaient comptés...
Les médecins lui ont donné un maximum de 12-18 mois de vie avec un traitement...
Alors nous avons commencé cette bataille contre le temps...
Ces 3 dernières années, tout était autour d'elle.
Des séances de chimiothérapie interminables, prendre soin d'elle, la douleur anticipée de la perdre...
le stress et la peur constante...
Et l'espoir... pour juste un peu plus de temps...
J'ai passé tout mon temps avec elle...
J'ai même abandonné mon travail à la fin pour pouvoir prendre soin d'elle.
Personne ne m'a comprise, ils me prenaient pour une folle.
Alors je me suis isolée et c'était juste nous deux.
Honnêtement ce fut les moments les plus précieux de ma vie.
J'ai tout donné de moi, elle était ma famille, ma meilleure amie, ma partenaire, ma maison....
Elle est décédée il y a 2 semaines...
Je ressens ce que j'imaginais que j'allais ressentir...
Je savais que ça allait être l'enfer ...
Je suis toute seule.... avec la douleur... et tout mon cœur pour Elle...
----
Témoignage de Ginebra Raki
----

Déposé par spanky le 16/04/2024  
Il y a de cela bien, bien longtemps ..
le chien vivait seul dans les bois et non dans les maisons comme maintenant.
Un beau jour, il en eut assez de vivre ainsi et se mit à la recherche d'un
compagnon.
Il se promena longtemps sans rencontrer personne.
-----
Puis un jour, entre deux arbres, il aperçoit un lièvre qui s'enfuit.
Hé, petit lièvre, crie le chien, ne te sauve pas, écoute-moi !
Ne veux-tu pas que nous vivions ensemble, ce serait bien plus amusant ..
Ma foi, dit le lièvre, pourquoi pas ? Essayons !
Il choisissent un joli petit coin dans la forêt et s'y installent.
La nuit venue, ils se couchent.
Le petit lièvre s'endort tout de suite, mais le chien reste éveillé,
il y a des feuilles qui tombent, des branches qui craquent, des
oiseaux de nuit qui passent .. et chaque fois, le chien aboie.
Le petit lièvre ne peut pas dormir, il se fâche et dit au chien :
Cesseras-tu d'aboyer à la fin ? Si jamais le loup t'entend, il
viendra nous dévorer tous les deux !
Le chien cesse d'aboyer et réfléchit : Il n'est pas fameux mon compagnon, il est peureux .
Le loup vaudrait peut-être mieux puisqu'il fait peur au lièvre ..
-----
Et le chien s'en va à la recherche du loup.
Il le cherche longtemps et, enfin, il l'aperçoit qui sort d'un taillis.
Hé, loup gris, museau pointu, crie le chien, écoute-moi !
Ne veux-tu pas que nous vivions ensemble, ce serait bien plus amusant ..
Ma foi, dit le loup, pourquoi pas ? Essayons !
Le soir venu, ils s'installent pour dormir.
Mais au beau milieu de la nuit, le chien, réveillé par un bruit, se met à aboyer.
Effrayé le loup se réveille à son tour : Tais-toi donc, dit-il au chien,
si jamais l'ours t'entend, il viendra nous dévorer tous les deux !
Le chien cesse d'aboyer et réfléchit : Il n'est pas fameux mon
compagnon, il n'est pas beaucoup plus courageux que le lièvre ..
Il a peur de l'ours qui est certainement plus fort que lui.
-----
Et le chien, laissant là le loup, s'en va à la recherche de l'ours.
Il le cherche longtemps, parmi les arbres, les taillis, les rochers, ..
Et voici que, soudain, il se trouve nez à nez avec lui.
C'est un grand ours brun qui n'a pas l'air commode.
Hé, ours brun, ours griffu, écoute-moi ! Ne veux-tu pas que nous
vivions ensemble, ce serait bien plus amusant ..
Ma foi, pourquoi pas ? Essayons !
Ils se promènent toute la journée et, le soir venu, ils se couchent.
A peine l'ours s'est-il endormi que le chien se met à aboyer.
Réveillé en sursaut, l'ours tremble de frayeur.
Mais tais-toi donc ! dit-il furieux.
Si jamais l'homme t'entend, il viendra nous tuer !
Eh bien, pense le chien, celui-là ne vaut pas mieux que les autres.
Il a peur de l'homme.
-----
Et laissant là l'ours qui s'est rendormi, il part à la recherche de l'homme.
Mais il a beau chercher dans la forêt entière, il n'en trouve pas.
Il sort alors de la forêt et s’assoit pour se reposer.
Alors, il voit l'homme qui s'avance vers lui, c'est un bûcheron
qui s'en vient couper du bois.
Quand le bûcheron est tout près, le chien lui dit : Ecoute-moi,
homme, toi qui fait peur à l'ours qui fait peur au loup qui fait
peur au lièvre, ne veux-tu pas me prendre comme compagnon ?
Et pourquoi pas ? dit l'homme.
Viens avec moi, nous verrons ..
Et à la fin de la journée, l'homme emmène le chien dans sa maison.
Le soir venu, l'homme se couche et s'endort.
Au milieu de la nuit,
le chien se met à aboyer.
L'homme ne bouge pas.
Le chien aboie plus fort.
Alors l'homme se réveille et lui crie :
Hé, brave chien !
Mange si tu as faim, bois si tu as soif, mais laisse-moi dormir tranquille, s'il te plaît !
L'homme n'a donc peur de rien, pense le chien, et il se tait.
Et depuis ce temps-là, le chien est resté le compagnon de l'homme !
-----

Déposé par spanky le 14/04/2024  
« Cracker Jack », de Dolly Parton (1974)
-----
En 1980, Henri Dès crée cette chanson au sujet d’un adorable chien qui, malheureusement pour lui, est très sale.
C’est d’ailleurs presque parfois à se demander s’il ne parle pas plutôt d’un cochon.
Cependant, cette comptine est d’autant plus touchante qu’Henri Dès est accompagné d’enfants au chant.
Elle l’est aussi quand on découvre que, malgré son hygiène et son comportement qui laisse à désirer, il l’aime quand même, son chien.
-----
Paroles de la chanson « Chanson pour mon chien »
J'ai un chien gentil mais sale
Qui a des poils mouillés partout
(J'ai un chien gentil mais sale)
(Qui a des poils mouillés partout)
Qui a des poils mouillés partout
----
Et c'est pas tout
----
Quand il mange dans son assiette
Il s'en met plein le menton
(Quand il mange dans son assiette)
(Il s'en met plein le menton)
Il s'en met plein le menton
Comme un cochon
----
Mais je l'aime quand même, je l'aime
(Mais je l'aime quand même, je l'aime)
----
Quand je le promène au lac
Il patauge dans la boue
(Quand je le promène au lac)
(Il patauge dans la boue)
Il patauge dans la boue
Et c'est pas tout
----
Il va renifler les crottes
Et ça ne sent pas très bon
(Il va renifler les crottes)
(Et ça ne sent pas très bon)
Et ça ne sent pas très bon
Comme un cochon
----
Mais je l'aime quand même, je l'aime
(Mais je l'aime quand même, je l'aime )
----
Quand il boit dans sa gamelle
Ça dégouline partout
(Quand il boit dans sa gamelle)
(Ça dégouline partout)
Ça dégouline partout
Et c'est pas tout
----
Il en met plein la moquette
De la cuisine au salon
(Il en met plein la moquette)
(De la cuisine au salon)
De la cuisine au salon
Comme un cochon
----
Mais je l'aime quand même, je l'aime
(Mais je l'aime quand même, je l'aime)
----
Quand il vient me faire la fête
Il me lèche dans le cou
(Quand il vient me faire la fête)
(Il me lèche dans le cou)
Il me lèche dans le cou
Et c'est pas tout
----
Il bave sur ma chemise
Et puis sur mon pantalon
(Il bave sur ma chemise)
(Et puis sur mon pantalon)
Et puis sur mon pantalon
Comme un cochon
----
Mais je l'aime quand même, je l'aime
(Mais je l'aime quand même, je l'aime)
-----

Déposé par poutounou le 23/09/2023  
Que c'est beau !!! Quelques vers en ce jour anniversaire…
*
N'écris pas...
*
N'écris pas. Je suis triste, et je voudrais m'éteindre.
Les beaux étés sans toi, c'est la nuit sans flambeau.
J'ai refermé mes bras qui ne peuvent t'atteindre,
Et frapper à mon cœur, c'est frapper au tombeau.
N'écris pas !
*
N'écris pas.
N'apprenons qu'à mourir à nous-mêmes
Ne demande qu'à Dieu... qu'à toi, si je t'aimais !
Au fond de ton absence écouter que tu m'aimes,
C'est entendre le ciel sans y monter jamais.
N'écris pas ! ...
*
Marceline Desbordes-Valmore

Déposé par choupinou le 23/09/2022  
de ta famille à toi
CANNELLE
tu es ma douce étoile qui brille dans la nuit
tu es le vent qui souffle et chasse les nuages
tu es la petite étincelle accrochée au ciel
qui sans cesse me redonne courage
quand je m'éveille dans le calme du matin
tu me dis Bonjour...et tu me fais avancer
tu es mon feu d'artifice qui ne finira jamais
et tu brilles nuit et jour dans le fond de mes yeux
tu es ma bonne étoile toujours fidèle
qui est toujours près de moi chaque instant
ma petite étoile....je crois en toi...
comme un lampion de fête
qui danse au dessus de ma tête
tu me vois et tu me suis
je lève mes yeux, tout là haut vers toi
tu es là, a l'infini, pour moi
alors en ce jour de ton anniversaire, à mon tour,
je voudrais que tu saches, pour toujours
que je te garde bien au chaud au fond de mon coeur
que je t'aime indéfiniment, tu es ma lueur
mon petit chien adoré , mon astre a moi
je voudrais en ce jour, te prendre dans mes bras
pour te faire pleins de câlins, avec émoi
pour te couvrir de baiser et ensemble on sombra
oui dans ce rêve éveillé, remplit de joie
car il est bon de croire et de rêver, à mon amour
a ma petite étoile, luisante, bisous de velours
en ce jour du souvenir, toi ma jolie petite CANNELLE...
Kenavo ( au revoir en Breton)ou Nana (en Tahitien)

Déposé par poutounou le 23/09/2022  
En ce jour anniversaire
*
Quelqu’un meurt, et c’est comme un silence qui hurle !!!
*
L’Arbre et la graine
*
Quelqu’un meurt, et c’est comme des pas qui s’arrêtent.
Mais si c’était un départ pour un nouveau voyage ?
Quelqu’un meurt, et c’est comme un arbre qui tombe.
Mais si c’était une graine germant dans une terre nouvelle ?
Quelqu’un meurt, et c’est comme une porte qui claque.
Mais si c’était un passage s’ouvrant sur d’autres paysages ?
Quelqu’un meurt, et c’est comme un silence qui hurle.
Mais s’il nous aidait à entendre la fragile musique de la vie ?
*
Benoît Marchon

Déposé par choupinou le 23/09/2021  
A toi qui me manque
J'aimerai que le Paradis soit doté d'un petit espace,
d'une petite vitre, pour pouvoir te voir a nouveau.
Je pense a toi aujourd'hui en ce jour anniversaire,
J'ai pensée a toi hier et le jour d'avant.
Tu es dans mes pensées chaque jour ,5 secondes ou plus longtemps;
Oui tu es là, je pense a toi en silence, au plus profond de mon Ame.
Je mentionne souvent ton prénom :CANNELLE , mon bel Amour .
Tout ce que je possède sont les mémoires , un collier, un couffin,
un joujou ... et des photos ... dans un cadre ,un album ...
C'est ce qui me reste de toi, que je garde précieusement ...
Dieu t'a ... dans ses bras, moi je t'ai dans mon coeur ...
Attend moi et un jour c'est moi qui te serrerai contre moi,
Oui comme avant, on se retrouvera ... veille sur moi,
Comme Dieu te protège dans son merveilleux jardin d'amour ...

Déposé par poutounou le 23/09/2021  
En ce jour anniversaire…
*
La petite espérance
*
C’est la petite lumière qui brille au fond de son coeur
Et que nul au monde ne saurait éteindre.
Si ton coeur est brisé, malheureux, éperdu
Si ta vie est triste, monotone, sans saveur
Si l’angoisse parfois et souvent te saisit
La petite espérance est là, au fond de ton coeur
Qui va te permettre de remonter la pente.
Elle est le doux printemps qui surgit après l’hiver
Elle est ta bonne étoile qui scintille dans le ciel
Elle est le souffle du vent qui chasse les nuages…
Si tu te crois sans force, sans idée, sans espoir,
Tout au fond d’une impasse, dans le noir d’un tunnel
Si tu n’as plus le goût à rien, ni même celui de vivre…
La petite espérance est encore là, au fond de ton coeur
Qui te donne du courage quand tout semble fini.
Elle est la goutte d’eau pure qui jaillit de la source
Le jeune bourgeon qui permet à l’arbre de reverdir
La clarté du jour, là-bas, au bout de la nuit.
Merci d’être toujours là, ma petite espérance, tout au fond de mon coeur
Ma merveilleuse lampe magique où je puise tous mes rêves
Toi qui ne connais pas le mot « Fin« .
*
Auteur inconnu

Déposé par choupinou le 23/09/2020  
En ce jour anniversaire
De ta famille à toi
Oui, CANNELLE, tu vis à l'infini mon Ange... , À l'infini Là-haut, tu es. Là-haut quoiqu'il advienne, ange-soleil d'un miracle à jamais que rien ne sépare de la pure lumière ni du souffle ascendant de notre amour promis * A une autre altitude, tu es là, hors d'atteinte, hors du monde où meurent les âmes et les corps. Tu danses sur l'horizon que je porte en moi pour abolir l'espace et le temps. Tu vis à l'infini. * André Velter
Tendres pensées
choupinou

Déposé par poutounou le 23/09/2020  
En ce jour anniversaire
*
LE SILENCE DES MOTS
*
Si seulement il existait des mots
qui sauraient te raconter,
je trouverais les plus beaux
ceux qui ne peuvent rien briser.
*
Je les placerais devant toi
sur une tendre mélodie
et ils t'exprimeraient ce que moi
je n'ai encore jamais dit.
*
De ta tendresse et de ta douceur
ils sont le lien qui nous unit
car j'y ai trouvé dans ton coeur
un amour infini.
*
Pourquoi donc cette solitude
d'un coeur qui a tant souffert,
vient blesser les habitudes
comme si elles ne savaient que faire.
*
Ce matin je pense à toi
et les mots dansent devant mes yeux,
j'aimerais être contre toi
plus un seul mot, rien que nous deux.
*
Dans le silence de chaque mot
il y a tant de paroles et d'amour
que tout ce que mon coeur trouve beau,
grandit à chaque jour.
*
(Auteur inconnu)

Déposé par poutounou le 15/03/2020  
Mais de toi je n’implore, Ange, que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières.
*
A nos Anges…
*
Poète : Charles Baudelaire (1821-1867)
Recueil : Les fleurs du mal (1857)
*.
Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse,
La honte, les remords, les sanglots, les ennuis,
Et les vagues terreurs de ces affreuses nuits
Qui compriment le coeur comme un papier qu'on froisse ?
Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse ?
*
Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine,
Les poings crispés dans l'ombre et les larmes de fiel,
Quand la Vengeance bat son infernal rappel,
Et de nos facultés se fait le capitaine ?
Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine ?
*
Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres,
Qui, le long des grands murs de l'hospice blafard,
Comme des exilés, s'en vont d'un pied traînard,
Cherchant le soleil rare et remuant les lèvres ?
Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres ?
*
Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides,
Et la peur de vieillir, et ce hideux tourment
De lire la secrète horreur du dévouement
Dans des yeux où longtemps burent nos yeux avides ?
Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides ?
*
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières,
David mourant aurait demandé la santé
Aux émanations de ton corps enchanté ;
Mais de toi je n'implore, ange, que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières !
*
Charles Baudelaire.

Déposé par poutounou le 08/03/2020  
Mêlez l’hymne de tous les anges aux chansons de tous les oiseaux…
*
Mes poèmes ! soyez des fleuves !
Allez en vous élargissant !
Désaltérez dans les épreuves
Les coeurs saignants, les âmes veuves,
Celui qui monte ou qui descend.
*
Que l'aigle plonge, loin des fanges,
Son bec de lumière en vos eaux !
Et dans vos murmures étranges
Mêlez l'hymne de tous les anges
Aux chansons de tous les oiseaux !
*
Victor Hugo.

Déposé par poutounou le 01/03/2020  
Lorsque je me réveillerai, je me souviendrai de tout l’amour que tu as pour moi, mon Ange……
*
J’aimerais être l’ange de ton sommeil,
Te protéger jusqu’au réveil.
Tendrement et tout en douceur
Ouvrir les portes de ton cœur.
Et sans faire de bruit
Entrer dans tes rêves les plus enfouis.
Je garderai précieusement la clé
Des plus profondes de tes pensées.
Je dissiperai le brouillard
Qui détruit tous les espoirs.
Et lorsque tu te réveilleras
Tu te souviendras de tout l’amour que j’ai pour toi.

Déposé par poutounou le 23/02/2020  
Et oui ! Parfois la chance passe tout près sans faire de bruit…!!!
*
10 COMMANDEMENTS DU BONHEUR
*
Sois toujours le premier à dire bonjour.
Fais toi de nouveaux amis mais n'oublie pas les anciens.
Ne perds pas ton temps à apprendre les trucs du métier... Apprends le métier.
Sers toi de l'humour pour faire rire les gens, pas pour rire des gens.
Embrasse tes enfants après les avoir disputés.
A la bourse, n'investis jamais plus que ce que tu es prêt à perdre.
Prends l'habitude de rendre service à des gens qui ne sauront même pas que tu les as aidés.
Répète souvent à tes enfants qu'ils sont fantastiques et que tu leur fais confiance.
Apprends à écouter... Parfois la chance passe tout près, sans faire de bruit.
*
(Auteur inconnu)

Déposé par poutounou le 16/02/2020  
Que serions-nous sans la tendresse, sans l’amour de nos magnifiques « boules de poils » ?
*
La Tendresse (extrait)
*
On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y'en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas
*
On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l'histoire
Et s'en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n'en est pas question
Non, non, non, non
Il n'en est pas question
*
Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment
*
Quand la vie impitoyable
Vous tombe dessus
On n'est plus qu'un pauvre diable
Broyé et déçu
Alors sans la tendresse
D'un coeur qui nous soutient
Non, non, non, non
On n'irait pas plus loin
*
Un chien vous « embrasse »
Parce qu'on le rend heureux
Tous nos chagrins s'effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos coeurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l'amour
Règne l'amour
Jusqu'à la fin des jours
*
Bourvil

Déposé par poutounou le 09/02/2020  
Il est mort le soleil quand tu m’as quittée, mon Ange
*
Il Est Mort Le Soleil (légèrement revisité)
*
Il est mort,
Il est mort, le soleil
Quand tu m'as quittée
Il est mort, l'été
L'amour et le soleil,
C'est pareil.
*
Il est mort,
Il est mort, le soleil
Mais je suis la seule à porter le deuil
Et le jour ne franchit plus mon seuil.
*
Hier, tu sautais dans les flaques d’eau
Hier pour nous il faisait beau
Il faisait beau même en hiver
C'était hier
*
Il est mort,
Il est mort, le soleil
L'ombre est sur ma vie,
Dans mon cœur, la pluie
Et mon âme s'habille de gris.
*
Hier, la couleur que j'aimais le mieux
C'était la couleur de tes yeux
C'était la couleur de la mer
C'était hier.
*
Il est mort,
Il est mort, le soleil
Quand tu m'as quittée
Il est mort, l'été
L'amour et le soleil,
C'est pareil,
Il est mort, le soleil.
*
Nicoletta

Déposé par poutounou le 02/02/2020  
Mais tu existes mon bel Ange ! Tu es juste autre part, au-dessus des nuages ; tu es là-bas, là-haut dans ce merveilleux Paradis blanc…et tu es pour toujours dans ma tête et dans mon cœur…
*
Et si tu n'existais pas (extrait)
*
Et si tu n'existais pas
Dis-moi pourquoi j'existerais
Pour traîner dans un monde sans toi
Sans espoir et sans regret
Et si tu n'existais pas
J'essayerais d'inventer l'amour
Comme un peintre qui voit sous ses doigts
Naître les couleurs du jour
Et qui n'en revient pas
*
Et si tu n'existais pas
Je ne serais qu'un point de plus
Dans ce monde qui vient et qui va
Je me sentirais perdu
J'aurais besoin de toi
*
Et si tu n'existais pas
Dis-moi comment j'existerais
Je pourrais faire semblant d'être moi
Mais je ne serais pas vrai
Et si tu n'existais pas
Je crois que je l'aurais trouvé
Le secret de la vie, le pourquoi
Simplement pour te créer
Et pour te regarder
*
Et si tu n'existais pas
Dis-moi pourquoi j'existerais
Pour traîner dans un monde sans toi
Sans espoir et sans regret
Et si tu n'existais pas
J'essayerais d'inventer l'amour
Comme un peintre qui voit sous ses doigts
Naître les couleurs du jour
Et qui n'en revient pas
*
Joe Dassin

Déposé par poutounou le 26/01/2020  
Oui, on se retrouvera mon cœur… !!! J’y crois dur comme fer : un jour on se retrouvera…
*
♪ On Se Retrouvera ♪
*
Promets-moi si tu me survis
D'être plus fort que jamais
Je serai toujours dans ta vie
Près de toi, je te promets
Et si la mort me programme
Sur son grand ordinateur
De ne pas en faire un drame
De ne pas en avoir peur
*
Pense à moi, comme je t'aime
Et tu me délivreras
Tu briseras l'anathème
Qui me tient loin de tes bras
Pense à moi, comme je t'aime
Rien ne nous séparera
Même pas les chrysanthèmes
Tu verras, on se retrouvera
*
N'oublie pas ce que je t'ai dit
L'amour est plus fort que tout
Ni l'enfer ni le paradis
Ne se mettront entre nous
Et si la mort me programme
Sur son grand ordinateur
Elle ne prendra que mon âme
Mais elle n'aura pas mon cœur
*
Pense à moi, comme je t'aime
Et tu me délivreras
Tu briseras l'anathème
Qui me tient loin de tes bras
Pense à moi, comme je t'aime
Rien ne nous séparera
Même pas les chrysanthèmes
Tu verras, on se retrouvera
On se retrouvera
On se retrouvera
*
Francis Lalanne

Déposé par poutounou le 19/01/2020  
Et non ! La vie c’est pas toujours comme marcher sur du velours… !!! C’est des clous, des planches abimées, des trous, et des fois il fait noir et on n’y voit rien… mais il faut continuer car ça en vaut la peine : il y a tellement de beaux moments, de belles rencontres qui nous font oublier pour un temps la dureté de la vie…
*
LA MÈRE À SON FILS
*
C'est moi qui te le dis, petit,
La vie, c'est pas comme marcher sur du velours,
C'est un escalier qu'il faut grimper.
Y'a des clous qui dépassent,
Et des planches abîmées,
Et des bouts où y'a même pas de plancher :
Des trous.
Et tout ce temps-là,
On n'arrête pas de grimper,
De changer de palier,
De tourner les coins.
Même que des fois y'a pas de lumière
Et qu'on n'y voit rien.
Alors, petit, te retourne pas,
Va pas redescendre l'escalier.
C'est assez dur, fais pas exprès,
Va pas dégringoler maintenant
Parce que moi, je continue,
J'ai pas fini de grimper.
Et c'est moi qui te le dis,
La vie, c'est pas comme marcher sur du velours.
*
(Auteur inconnu)



Retourner en haut