Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de KENZO a été vue  5 712  fois.
5 712 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
KENZO
BOXER
Il nous a quittés le:24/07/2007
 

Aucune fleur

aucune bougie


1 personne aime cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à KENZO

Je m’appelais KENZO ! Kéké pour tous mes amis et surtout pour les petits enfants. Dieu comme je les aimais, les petits enfants. Ils venaient tous vers moi pour jouer et me câliner. Les enfants de la maison, les enfants des voisins. Et moi, je leur faisais de grosses léchouilles et des câlins d’amour.

Tous ceux qui m’ont connu vous diront que je n’aurais jamais fait de mal à une mouche. Et c’est vrai, je n’ai jamais fait de mal à personne. Moi, Kenzo, je n’étais qu’amour et j’étais aimé, oh oui, tellement aimé. J’étais pacifique et tendre. J’étais votre meilleur ami et j’aurais volontiers donné ma vie pour sauver la vôtre.

Et puis un jour, au mépris de mon immatriculation de croisé boxer, des policiers ont dit que j’étais staff, et que je devais mourir. On m’a jeté dans une geôle sordide où je n’avais même pas droit à ma couette préférée. Chaque jour, pendant un mois, ma famille est venue me voir pour me dégourdir un peu les pattes dans la cour de la fourrière, me donner à manger, me chanter des chansons, me faire des câlins. J’étais tellement triste d’être loin d’eux, de leur chaleur, de leur amour. Autour de moi, dans d’autres boxes, il y avait d’autres frères, d’autres races. La plupart, innocents aussi, condamnés à mort, abandonnés des hommes, jetés sur la voie publique sur la route des vacances. Ils pleuraient tous. Quel est cet endroit qui ressemble à l’enfer où nous ne sommes plus rien ? Mardi 24 juillet, à 10h15, le vétérinaire est venu et je suis mort. Ma famille était là pour me soutenir, alors qu’eux-mêmes ne tenaient plus debout par la douleur et l’épuisement de leur combat. Ne pleurez pas, soyez forts car je vous vois. Moi Kenzo, je suis toujours près de vous. J’ai juste besoin de me reposer un peu, de me dégourdir les pattes dans les grandes prairies avec des petits enfants eux aussi victimes de la violence des hommes. Vous ma famille et mes amis, ne vous reprochez pas ma mort, car je sais tout ce que vous avez fait pour tenter de me sauver. Je n’ai pas de haine dans le cœur. Vous savez que les chiens ne connaissent pas la haine. Utilisez mon nom et mon histoire, car je veux être le porte-parole de mes frères de misère contre les lois injustes des beaux messieurs en costumes. Battez-vous en mon nom pour que plus jamais mes frères n’aient à subir ce que j’ai subi.

SOUVENEZ-VOUS TOUJOURS QUE MOI KENZO, JE VOUS AIME.




0 bougie
19 messages

Déposé par gribouille86 le 24/07/2011  
voila gentil kenzo je viens de lire ton histoire et il pleut sur mes lunettes ce sont des larmes de degout pour cette race a laquelle j appartiens que l on nommes les hommes .dans mon coeur je suis pourtant plus proche de toi et de tous tes freres de misere.sois heureux petit ange au paradis des toutous la haut plus de betise plus de haine .je te fais de tendres caresses .amitie a toute ta famille

Déposé par AnnieL le 24/07/2011  
C'est en lisant des histoires comme la tienne Kenzo,que j'ai vraiment honte de faire parti de la race humaine.
Pleins de bisous pour toi.
AnnieL

Déposé par hereiti le 15/04/2011  
PAUVRE PETIT KENZO...je hais les Hommes...pour toi ce joli poème petit coeur..repose en Paix..je prie pour ton repos petit ange
PUR KENZO
Nous ne pouvons pas encore vous dire adieu
Même si vous êtes montés dans les cieux
Nous ne pouvons pas parler de vous au passé
Notre douleur est non refermée
Nous regardons vos photos
Notre vue embuée par tous ces maux
Tous ses petits chiens
qui jouent dans ce paradis
Attendent la tombée de la nuit
Pour nous voir prier
Petits êtres de douceur,
qui nous ont donné tant de bonheur,
vous, qui réchauffaient nos cœurs,
dans mes moments de pleurs.
Petits êtres de douceur,
vous avez enrichis notre vie,
de souvenirs tellement jolis,
inscris dans le livre de notre vie.
Petits êtres de douceur,
vous, les amis fidèles pour toujours,
ceux qui ne trahissent jamais,
quelque soit le parcours.
Après un dernier regard,
qui nous a enlevé notre dernier espoir,
vous nous avez offert un dernier regard
comme pour nous dire, nous devons vous laisser.
vous êtes partis doucement,
et nous avons revus tous nos moments,
vous voilà envolés, vers cette fameuse éternité.
Allez nos cœurs, nos bonheurs,
vous avez gagnés votre place au paradis,
et si jamais vous croisez un ange,
laissez vous donc emportés,
dans les profondeurs du firmament,
Petits êtres de douceur,
n'oubliez jamais votre maman, votre papa
un jour vous verrez,
nous reviendrons auprès de vous.
Au revoir, nos cœurs,
au revoir, nos grands bonheurs,
au revoir petits anges, au revoir
petits-êtres de douceur..
Nous vous aimons si fort
Nous ne vous oublierons jamais
Dans nos cœurs vous êtes
Un jour, nous vous retrouverons
Adieu nos petits anges
nous vous aimons
Attendez nous nos pépères,
Le jour de notre mort, nous vous en faisons le serment,
Nous viendrons vous chercher au paradis des chiens,
Pour entamer notre plus belle ballade,
Celle qui n'aura pas de fin...
VOTRE MAMAN ET VOTRE PAPA
ET SYLVIA UNE GRANDE AMIE DES TOUTOUS

Déposé par larrydoudou le 15/04/2011  
Quelle cruelle et douloureuse histoire!brave Kenzo,tu ne méritais pas cela!et ce magnifique hommage qui t'est rendu m'a beaucoup émue.Amitiés a ta famille.La mamie de Larry

Déposé par nounours le 27/01/2011  
Nous deux.....toi et moi....
Jamais je n'aurais imaginé...que tu m'aurais tant manqué...
Je pensais qu'avec le temps ça se calmerais...
Mais je me rend compte que je m'en voudrais...
A jamais je me culpabiliserais...du jour ou tu m'a quitter...
Je t'aime pour la vie...je t'aime juste cas ma mort...
marina nounours amitié a maman...

Déposé par tinou20042001 le 24/07/2010  
NOS CHERS COMPAGNONS
Un jour, vos beaux yeux se sont tournés vers l’autre rive, non pas que vous vouliez nous quitter, mais simplement parce que c’était comme ça. Vous étiez rappelés au pays merveilleux des Anges de DIEU.
Votre départ nous a laissé anéanti, le vide laissé par votre départ devenait un immense gouffre impossible à combler.
Vous n’étiez qu’Amour, gentillesse, tendresse, patience, fidélité et dévouement, au-delà de tout ce qu’un humain est capable de donner.
Vos noms, vos frimousses, vos attitudes et tout ce qui faisait de vous ce que vous étiez sont gravés à jamais dans nos cœurs en lettres de feu que même le temps ne pourra éteindre.
A votre évocation, tout nous revient en mémoire, les bons comme les mauvais moments passés ( la maladie ) ensemble. Ce qui nous reste est un sentiment d’Amour incommensurable, une énergie magique qui nous fait baigner dans une euphorie ou se mêlent sourires et larmes.
Oh oui ! vous nous manquez, mais nous savons aussi qu’en ce Paradis ou vous êtes dorénavant, vous êtes à l’abri de la maladie et du malheur, et dans la plénitude du devoir accomplie.
De cet endroit merveilleux vous continuez à veiller sur nous comme vous le faisiez de votre vivant en attendant notre venue.
De tout cela, nous vous remercions du fond du cœur.
Amour et Tendresse à vous tous nos chers compagnons.
Le Papa et la Maman de PYTHA

Déposé par DIANBOU le 24/07/2010  
KENZO, aujourd'hui c'est une date mémorable de ton départ pour ce Paradis des chiens. Je suis certaine que tu feras parvenir du soleil dans le coeur de ta famille. Elle pense à toi. Avec mon TONKA, veillez sur nous.

Déposé par viana67 le 24/07/2010  
Tendre Kenzo, tu ne méritais pas cette fin atroce infligée par des gens sans coeur. Ton paradis tu l'as bien mérité et je suis sûre que tu as retrouvé le bonheur auprè de tes compagnons d'infortune. J'ai une pensée émue pour toi en ce triste jour anniversaire de ton départ ainsi que pour celui ou celle qui t'a écrit cet hommage qui m'a beaucoup touchée.

Déposé par betov le 24/07/2010  
Tu restes dans nos coeurs,
et surtout n'aie pas peur,
nous pensons à toi,
même si tu n'est plus là!
Pour les 3 ans de ton départ.

Déposé par Annie le 24/07/2010  
Amitié à cet homme blessé à mort qui te tenait dans ses bras quelques instants avant ton exécution et qui te tient dans son coeur pour toujours.

Déposé par gribouille86 le 24/07/2010  
triste anniversaire aujourd hui kenzo je t espere heureux la haut avec tous nos amours je te fais plein de tendres calins tout doux juste pour toi petit ange

Déposé par nounours le 22/07/2010  
pour mon chien disparues.
Regard par les larmes encore troublé,
Blessure toujours non refermées,
Voila déjà un ans que je te pleure,
Tentant seule de vivre ce malheurs,
Dans ce monde des vivants, je sombre,
Pleurant sur l'urne de mon chien,
Ou sur cette urne tu repose a l'ombre,
De ces années naissent mes remords,
Tu n'est plus l'ombre de toi meme,
Disparues a jamais toi mon petit chien,
Me laissant seule face a moi meme,
Ce chien censé dans la vie m'aiguiller,
Je souffre en silence de ton absence,
Chaque jour ainsi tu hantes mon esprit,
Ses joies partagées avec toi,
Ce chiens ainés symboles ma vies,
Je pleures en silence,mais tu resteras,
Mon rayons de soleils en ces jours de pluies,
Cette lumières éblouissantes en ces jours gris,
Souvenirs à jamais de ton passages,
Ici... bas.
marina nounours amitié a maman,

Déposé par Kathy le 16/04/2010  
Non je ne suis pas seule, je suis avec mon chien
et si quelque faquin à l'insolente allure
se permet de prétendre qu'il ne me reste rien
je suis prête à répondre à sa puérile injure.
Pourquoi me faudrait il dire ton nom au passé ?
Tu n'es jamais parti, tu montres le chemin
celui qu'un jour ou l'autre il faut bien emprunter
riche ou pauvre, laid ou beau, quelque soit le chagrin
qu'on espère malgré soi susciter chez quelqu'un
on suit la même route, personne ne va rester.
Un jour je te promets nous allons nous revoir
parcourir à nouveau la campagne au printemps
celle que tu aimes tant, nous rentrerons très tard.
Ton écuelle sera pleine, ce sera un festin
pour nos fêtes secrètes qui brilleront au soir.
Je ris d'imaginer les visages étonnés
de ceux qui tout ce temps n'auront pas su me croire
Bien sur tu es un chien et je suis un humain
donc la vie écrivit pour chacun un destin
Mais au premier instant, au tout premier regard
nous sûmes du même instinct que nous ne ferions qu'un.
Non tu n'es pas perdu, errant en ma mémoire
Tu es à mes cotés et pour l'éternité.
Et de tout mon Amour je ne cesse de t'aimer.
La Maman de Mendi
Printemps 2010

Déposé par Kathy le 02/04/2010  
Entre hier et demain je ne sais plus très bien
je m'étais endormie quand voilà que soudain
je sentis prés de moi comme flotter ton parfum. .
Tu jouais, tu jappais, je retrouvais ta joie.
Un instant étonnée je restais devant toi,.
je vis bien ton collier, je reconnus tes yeux
et puis ton poil aussi, brillant de mille feux.
Ta truffe frôla mon visage et ta patte ma main.
Comme je t'ai cajolé, voulu te retenir !
Mon voeux réalisé tu n'allais plus partir.
Mais tu te relevas et dans un long soupir,
en fuyant mon regard tu repris ton chemin.
Pour regagner le ciel, tu retournais vers celle
qui t'avait emporté vers un autre destin,
murmurant que nous allions nous revoir...demain.
Peut-être ai-je rêvé mais que ma nuit fut belle!
Le sommeil peut venir je n'ai plus peur de rien.
La Maman de Mendi
Avril 2010

Déposé par Kathy le 11/03/2010  

Des chiens jaunes d'Afrique errent en mon jardin
sous leurs côtes si maigres et leur fourrure pelée
je devine un battement et je leur tends la main.
Du fond de mon enfance voilà que d'autres arrivent
compagnons insolites, altesses médaillées
peu importe d'ailleurs, je les ai tous aimés.
Du fleuve de la vie j'imaginais les rives...
un crépuscule d'hiver nous fit nous rencontrer.
Qui de nous deux ma Douce était abandonné ?
Peut-être t'ai-je sauvée, tu fus mon âme vive.
Poils roux, poils blancs, noirs, déjà sans couleur
j'ai réchauffé ma vie à toutes vos chaleurs
Dieu comme elle devint belle, comme elle eut de saveur !
De mes errances lointaines s'il me fallait choisir
dans l'immense fouillis de tous mes souvenirs
un seul d'entre vous ce serait impossible.
Si pour vous protéger je dois me faire cible
j'accepte sans hésiter pour toi le tout petit
le malade, la victime ou l'Amour d'une vie
puis pour toi le si grand, si fort qu'il faisait peur.
Vous êtes mon alphabet, les mots de mon bonheur,
tous partis bien trop tôt, je vous ouvre mon coeur.
Que vous soyez pleurés, qu'on vous ait oubliés
un jour je vous promets on va se retrouver.
Vous êtes derrière la porte à peine entrebâillée
je vous devine, vous respire, déjà vous frétillez.
Boule de poils, de douceur quelqu'un qui ta aimé
ici parlait de toi quand nous mêlions nos larmes.
Viens à moi le premier quand sonnera mon heure
je t'apporte un secret, un message de bonheur
envoyé par quelqu'un qui souvent se souvient.
Il est pour toi mon ange, pour éclairer ton âme.
Car les chiens ont une âme, cela je le sais bien
Mais qu'en est-il vraiment pour certains des humains?
La Maman de Mendi
Le 11 mars 2010.

Déposé par nenette le 15/10/2009  
je connais lhistoir de kéké jes lue sur des magazine de amstaff et autre son histoir je trouve jes ete tres toucher part votre tristesse je possede 2 staff donc une qui nous a quitté bref je tenais a vous dire que je vous soutien et que je pense a vous bon courage

Déposé par Catherine le 09/10/2009  
Comme c'est triste! Pauvre Kenzo. Je suis consternée de lire que des policiers ont agi de la sorte et de l'insensibilité du vétérinaire qui a accepté de t'euthanasier. Gentil toutou, je t'envoie un océan de caresses et vais aller visiter ton site.

Déposé par Annie le 07/10/2009  
Larmes à retardement Kenzo, c'est en voulant faire connaissance avec la famille du petit Léo que j'ai appris ta terrible histoire. Tu n'étais qu'un petit boxer, race connue pour sa grande tendresse envers les enfants, comment ont-ils pu en arriver à te faire ça?
Tendres pensées pour toi et pour celui qui te fait de si déchirants adieux...

Déposé par pitusa le 15/09/2009  
Bonjour Kenzo,
je suis allée sur ton site et j'ai lu toute l'histoire de ta vie..... et j'ai pleuré, car je ne comprend pas pourquoi ces policiers ont été aussi bornés et ces vétérinaires aussi injustes.
Tu méritais de vivre avec les tiens, pas de finir tes jours en cage et malheureux. Comme tu as du souffrir de te vois enfermé et loin des tiens !
Tu sais que j'avais un apriori sur les chiens dits "dangereux", mais quand je te vois, je ne peux pas croire une seconde que tu ai pu être autre chose qu'un "monstre" d'affection et d'amour.
Repose en pais, Kenzo, je suis sure que dans ton infinie bonté tu as déjà pardonné à ces humains qui t'ont, sans raison aucune, condamné.
Tendres calins, mon ange




L'Album photo contient 3 photos
Highslide JS
Association KENZO
Highslide JS
RIP mon Beau
Highslide JS
Leurs dernieres minutes
24 juillet 2007 quelques minutes avant son euthanasie
Retourner en haut