Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter



recherchez toutes les informations sur ourson
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
  La page de ourson a été vue 496 256 fois.

En hommage à
ourson

PEKINOIS
Il est né le :09/02/1998
Il nous a quittés le :02/02/2010
 



En hommage à ourson

notre ourson tu nous a quitter cette nuit nous t aimerons toujours la tu est partis sur un petit nuage avec rusti au paradis des pekinois
ton maitre qui pleure beaucoup ainsi que ta maitresse






1 bougie

Déposé par colombine67 25/08/2019 08:10
De la part de
 
 





15968 Fleurs

  • Déposé par oursonDéposé par ourson
  • Déposé par oursonDéposé par ourson
  • Déposé par colombine67Déposé par colombine67
  • Déposé par nina1997Déposé par nina1997
    Bon dimanche ensoleillé et des bisous pour le bel ange tant aimé.
  • Déposé par SpykeDéposé par Spyke
  • Déposé par RebelwriterDéposé par Rebelwriter
  • Déposé par goulou50Déposé par goulou50
    Je t'envoie des caresses remplies de tendresse
  • Déposé par prixyDéposé par prixy
    En cette journée je t'adresse ce bouquet rempli de mes plus douces caresses.
  • Déposé par oursonDéposé par ourson
  • Déposé par oursonDéposé par ourson
  • Déposé par colombine67Déposé par colombine67
  • Déposé par SpykeDéposé par Spyke
  • Déposé par prixyDéposé par prixy
    Pensées d'Amour pour un Ange qui ne sera jamais oublié.
  • Déposé par goulou50Déposé par goulou50
    Un joli bouquet contenant des bisous et des câlins
  • Déposé par RebelwriterDéposé par Rebelwriter
  • Déposé par oursonDéposé par ourson
  • Déposé par oursonDéposé par ourson
  • Déposé par CupidonDéposé par Cupidon
    Bisous de Cupidon et Georgette
  • Déposé par colombine67Déposé par colombine67
  • Déposé par SpykeDéposé par Spyke



1590 messages



Déposé par poutounou le 25/08/2019  


Le cri tinte l’obscur et triste adieu de quelque vie éteinte….
*
Le cri
*
Près d'un étang désert, où dort une eau brunie,
Un rai du soir s'accroche au sommet d'un roseau ;
Un cri s'écoute, un cri désespéré d'oiseau,
Un cri pauvre et perdu dans la plaine infinie.
*
Comme il est faible et frêle et peureux et fluet !
Et comme avec tristesse il se traîne et s'écoute,
Et comme il se répète et comme avec la route
Il s'enfonce et se perd dans l'horizon muet !
*
Et comme il marque l'heure, au rythme de son râle,
Et comme, en son accent minable et souffreteux,
Et comme, en son écho languissant et boiteux,
Se plaint infiniment la douleur vespérale !
*
Il est si doux parfois qu'on ne le saisit pas.
Et néanmoins toujours, et sans fatigue, il tinte
L'obscur et triste adieu de quelque vie éteinte ;
Il dit les pauvres morts et les pauvres trépas :
*
La mort des fleurs, la mort des insectes, la douce
Mort des ailes et des tiges et des parfums ;
Il pleure au souvenir des vols qui sont défunts
Et qui gisent, cassés, dans l'herbe et dans la mousse.
*
Émile VERHAEREN (1855-1916)


Déposé par Rosablue le 22/08/2019  

💗💗💗💗🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹💗💗💗💗🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹💗💗💗💗🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹


Déposé par Cupidon le 19/08/2019  

Ma petite étoile
Tu es ma douce étoile qui brille dans la nuit
Tu es le vent qui souffle et chasse mes nuages
Tu es la petite étincelle accrochée au ciel
qui sans cesse me redonne courage
Quand je m'éveille dans le calme du matin
tu me dis Bonjour... et tu me fais avancer
Tu es mon feu d'artifice qui ne finira jamais
et tu brilles nuit et jour dans le fond de mes yeux
Tu es ma bonne étoile toujours fidèle
qui me porte chance à chaque instant
Ma petite étoile... je crois en toi...
Comme un lampion de fête
au dessus de ma tête
tu me vois et tu me suis
Je lève mes yeux tout là-haut vers toi
Tu es là
Ma petite étoile dans le ciel


Déposé par poutounou le 18/08/2019  

« Paradis où le coeur donne ses rendez-vous... »
*
Le sommeil
*
Les perdus, les absents, les morts que fait la vie,
Ces fantômes d'un jour si longuement pleurés,
Reparaissent en rêve avec leur voix amie,
Le piège étincelant des regards adorés.
*
Les amours prisonniers prennent tous leur volée,
La nuit tient la revanche éclatante du jour.
L'aveu brûle la lèvre un moment descellée.
Après le dur réel, l'idéal a son tour !
*
Ô vie en plein azur que le sommeil ramène,
Paradis où le coeur donne ses rendez-vous,
N'es-tu pas à ton heure une autre vie humaine,
Aussi vraie, aussi sûre, aussi palpable en nous,
*
Une vie invisible aussi pleine et vibrante
Que la visible vie où s'étouffent nos jours,
Cette vie incomplète, inassouvie, errante,
S'ouvrant sur l'infini, nous décevant toujours ?
*
Augustine-Malvina BLANCHECOTTE (1830-1895)


Déposé par Cupidon le 14/08/2019  

Autant j'ai aimé la vie que nous avons eue et toutes ces fois où nous avons joué,
Autant j'étais si fatigué que j'ai compris que mon temps sur terre était terminé .
J'ai entrevu une image merveilleuse d'un endroit qui est sans chagrin
Où nous nous retrouvons tous pour y passer l'éternité .
J'ai vu le plus beau des arcs-en-ciel et, de l'autre côté, il y avait d'immenses prairies verdoyantes .
Courant à travers prés, aussi loin que mes yeux pouvaient voir, des animaux de toutes sortes resplendissaient de santé !
Et j'ai voulu courir avec eux, mais j'avais oublié de faire quelque chose .
Je voulais venir vers toi et te dire que je suis bien, que cet endroit est vraiment merveilleux .
Même si nous ne pouvons plus être ensemble comme avant,
Nous sommes toujours reliés par un fil invisible .
Chaque fois que tu le souhaites tu peux me retrouver, car nous ne sommes jamais éloignés,
Regardes au delà de l'arc-en-ciel et écoute avec ton coeur .


Déposé par myriam31 le 12/08/2019  

Une étoile brille dans notre cœur..
Tu es sorti de notre vie comme tu y es entré,
Brusquement sans crier garde tu es parti,
Libéré, ta vie sur cette terre s’est terminée même
Si ce n’est pas ton choix, mais celui de ton destin,
Nous laissant derrière toi avec notre chagrin
et notre cœur déchiré…
Commence alors pour toi une autre vie, une vie d’ange où tu seras à
jamais heureux, au pays de l’arc-en-ciel.
Même si tu n’es plus là, petit ange, pour nous tu seras
une étoile qui brilleras à jamais dans notre cœur.


Déposé par poutounou le 11/08/2019  


Un Paradis où « l'infini flotte dans l'éternel », comme le Paradis blanc de nos Anges !!!
*
Savez-vous pas...
*
Savez-vous pas quelque douce retraite,
Au fond des bois, un lac au flot vermeil,
Où des palmiers la grande feuille arrête
Les bruits du monde et les traits du soleil
- Oh ! je voudrais, loin de nos vieilles villes,
Par la savane aux ondoyants cheveux,
Suivre, en rêvant, les écureuils agiles,
Et voir sauter, sur les branches mobiles,
L'ara de pourpre et les bengalis bleus !
*
Savez-vous pas, sur les plages lointaines
Où n'ont jamais passé les matelots,
Une île heureuse aux suaves haleines,
Bouquet de fleurs effeuillé sur les flots ?
- Oh ! je voudrais, seul avec ma pensée,
Jetant au vent la poussière des jours,
Sentir mon âme aux vagues balancée,
Et m'endormir sur l'onde cadencée
Comme un enfant que l'on berce toujours !
*
Savez-vous pas, loin de la froide terre,
Là-haut ! là-haut ! dans les plis du ciel bleu,
Un astre d'or, un monde solitaire
Roulant en paix sous le souffle de Dieu ?
- Oh ! je voudrais une planète blonde,
Des cieux nouveaux, d'étranges régions,
Où l'on entend, ainsi qu'un vent sur l'onde,
Glisser la nuit, sous la voûte profonde,
Le char brillant de constellations !
*
Où fuir ? où fuir ? Par les routes humaines
Le sable est dur et le soleil est lourd.
Ma bouche ardente a tari les fontaines
Et l'arbre est mort où j'ai cueilli l'amour.
- Oh ! je voudrais, loin du temps et des choses,
Débarrassé de tout lien charnel,
Courir joyeux dans les métamorphoses,
Puis me plonger à la source des causes,
Où l'Infini flotte dans l'Éternel !
*
Louis BOUILHET (1822-1869)


Déposé par Cupidon le 08/08/2019  

**** Ne soit pas Triste ****
Ce que tu vois aujourd'hui, ce n'est pas moi.
Ce n'est qu'une enveloppe qui m'a été prêtée,
Le temps d'une vie terrestre.
Elle m'a permis de te connaître et de t'aimer à ma façon.
Mon vrai moi, l'Âme que je suis,
Vient de traverser une nouvelle étape vers l'accomplissement de soi.
Ne sois pas triste, sois heureuse pour moi.
Là où je suis, la lumière et l'Amour m'enivrent puisque,
En plus de nager dans un Océan d'Amour limpide,
J'ai emporté avec moi celui que tu m'as
Si gentiment et inconditionnellement offert !
J'aimais la Vie, tu le sais bien.
La mort physique, ce n'est pas la mort de l'Âme !
Ce que j'avais à apprendre ou à faire
Dans cette vie-ci est accompli.
Je n'emporte que de bons souvenirs car,
Un événement triste ou encore un obstacle,
Dans mon ancien monde,
Est un privilège, c'est une occasion de grandir
Qui est offerte, une occasion d'évoluer
Un peu plus à chaque fois.
S'il y a quelque chose que tu aurais aimé me dire,
Il n'est pas trop tard. Je suis maintenant "conscience"
Je peux, par le fait même, percevoir tes pensées
Et tes vibrations les plus pures.
Ce soir ou même ici, installe-toi dans un coin calme, Entre en toi,
Ouvre ton cœur et perçois mon image
Au centre d'un radieux soleil.
Sens son incommensurable chaleur qui t'apaise et t'irradie.
C'est à ce moment-là que je t'enverrai d'ici,
Tout l'Amour à l'état cristallin
Qu'il t'est humainement possible de recevoir !
N'oublie pas que c'est ici, en toi,
Que tu pourras toujours reprendre contact.
Même si, parfois, tu ne me percevais pas,
Sois certaine que j'y serai tout de même !!
Ta vie continue, La mienne aussi…
Rendez-vous dans une autre dimension,
Au moment opportun. Je t'y accueillerai
Pensée


Déposé par Cupidon le 07/08/2019  

Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit :
"Il est parti !"
Parti ? Vers où ?
Parti de mon regard, c'est tout...
Son mât est toujours aussi haut,
sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi,pas en lui.
Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit : "Il est parti !",
il en est d'autres qui, le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux,
s'exclament avec joie :
"Le voilà !"...
C'est cela la mort.
Auteur : William Blake


Déposé par poutounou le 04/08/2019  


Que c’est bien dit : « Le vivre vous chagrine et le mourir vous fâche... »
*
Voix intérieure
*
Mon ami, quels ennuis vous donnent de l'humeur ?
Le vivre vous chagrine et le mourir vous fâche.
Pourtant, vous n'aurez point au monde d'autre tâche
Que d'être objet qui vit, qui jouit et qui meurt.
*
Mon âme, aimez la vie, auguste, âpre ou facile,
Aimez tout le labeur et tout l'effort humains,
Que la vérité soit, vivace entre vos mains,
Une lampe toujours par vos soins pleine d'huile.
*
Aimez l'oiseau, la fleur, l'odeur de la forêt,
Le gai bourdonnement de la cité qui chante,
Le plaisir de n'avoir pas de haine méchante,
Pas de malicieux et ténébreux secret,
*
Aimez la mort aussi, votre bonne patronne,
Par qui votre désir de toutes choses croît,
Et, comme un beau jardin qui s'éveille du froid,
Remonte dans l'azur, reverdit et fleuronne ;
*
L'hospitalière mort aux genoux reposants
Dans la douceur desquels notre néant se pâme,
Et qui vous bercera d'un geste, ma chère âme,
Inconcevablement éternel et plaisant...
*
Anna de NOAILLES (1876-1933)


Déposé par Rosablue le 02/08/2019  

🌞🌺🌸🌼🌈😘😘💌💌🌞🌺🌸🌼🌈😘😘💌💌🌞🌺🌸🌼🌈😘😘💌💌🌞🌺🌸🌼🌈😘😘💌💌🌞🌺🌸🌼🌈😘😘💌💌🌞🌞🌞🌷🌷🌷🌹🌹🌹👼👼👼😍😍💝💝💞💟💘💋🐶🐕🐾🕊🐦🐦🐰🐹🐎😺😺😸😸😸😻😻😻😻😽😽😽😽😽🐱🐱🐱🐱🐱🐱🦋🦋🦋🦋🐕🐕🐕🐩🐩🐩🐩🐩🐈🐈🐈🐈🐈🐈🌈🌈🌈🌈🌈🌈🌈🌼🌼🌼🌼🌼🌼🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌞🌺🌸🌼🌈😘😘💌💌🌞🌺🌸🌼🌈😘😘💌💌🌞🌺🌸🌼🌈😘😘💌💌🌞🌺🌸🌼🌈😘😘💌💌🌞🌺🌸🌼🌈😘😘💌💌🌞🌞🌞🌷🌷🌷🌹🌹🌹👼👼👼😍😍💝💝💞💟💘💋🐶🐕🐾🕊🐦🐦🐰🐹🐎😺😺😸😸😸😻😻😻😻😽😽😽😽😽🐱🐱🐱🐱🐱🐱🦋🦋🦋🦋🐕🐕🐕🐩🐩🐩🐩🐩🐈🐈🐈🐈🐈🐈🌈🌈🌈🌈🌈🌈🌈🌼🌼🌼🌼🌼🌼🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻


Déposé par ourson le 01/08/2019  

Les chiens rient, mais c’est avec leurs queues qu’ils le font


Déposé par ourson le 01/08/2019  

Les chiens rient, mais c’est avec leurs queues qu’ils le font


Déposé par ourson le 29/07/2019  

Hier, j'étais un chien. Aujourd'hui, je suis un chien. Demain, je serai probablement toujours un chien. Bon sang ! Il est vraiment difficile d'obtenir de l'avancement !
Charles Monroe Schulz ,


Déposé par ovanek le 28/07/2019  

💖 💖 39 💖 💖
C'est par ces quelques mots, écrits exprès pour Toi
A toi que j'aimais tant, mais tu le savais déjà
Que nos chemins ne pourront jamais se séparer
Pour toi mon chien d'Amour et toujours adoré
Y aura que toi mon fidèle gravé à jamais dans mon cœur blessé
Pensée
💖


Déposé par poutounou le 28/07/2019  


Il y a une vie après la mort, c’est sûr !!! Mais qu’il est beau ce poème ! « Mort qu’on appelle enfin quand on l’a méditée… !!!»
*
Prière
*
Fantôme qui nous dois dans la tombe enfermer,
Mort dont le nom répugne et dont l'image effraie,
Mais qu'à force de crainte on finit par aimer,
Puisque la vie est vaine et que toi seule es vraie ;
*
Ô Mort, qui fais qu'on vit sans but et qu'on est las,
Et qu'on rejette au loin la coupe non goûtée,
Mort qu'on maudit d'abord et dont on ne veut pas,
Mais qu'on appelle enfin quand on t'a méditée ;
*
Ô la peur et l'espoir des âmes, bonne Mort,
Dont le souci nous trouble un temps, et puis nous aide,
Mystérieux écueil où se blottit un port,
Et poison merveilleux où se cache un remède.[...]
*
Jules TELLIER (1863-1889)


Déposé par ovanek le 21/07/2019  

💖
💖 💖 38 💖 💖
*** Mon Cœur te parle ***
je pose des notes des mots des phrases
je t'écris des mots d'hier d'aujourd'hui de demain
des petits mots de rien pour les uns
des grands mots pour toi c'est les miens c'est les tiens c'est les nôtres
je t'écris des mots bout à bout qui tourbillonnent
et ce cale en phrases ... s'allongent ... s'assemblent ... se mélangent
des petits textes de rien qui deviennent un long chemin
et transforment mon Cœur ... mon Cœur qui te parle
*** Mes pensées sont pour toi ... mon Fidèle... ***
💖 ❤ 💖


Déposé par poutounou le 21/07/2019  

Merci Monsieur Verlaine pour vos magnifiques poèmes !!!
*
Il pleure dans mon coeur
*
Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?
*
Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !
*
Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s'écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.
*
C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !
*
Paul VERLAINE (1844-1896)


Déposé par ourson le 20/07/2019  

Les chiens ne nous abandonnent que pour mourir, mais ils nous laissent leurs merveilleux souvenirs pour éclairer le reste de notre chemin.


Déposé par ourson le 20/07/2019  

Les chiens ne nous abandonnent que pour mourir, mais ils nous laissent leurs merveilleux souvenirs pour éclairer le reste de notre chemin.




L'Album photo contient 88 photos






Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie

Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut