Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de dypsye a été vue  4 083  fois.
4 083 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
dypsye
LABRADOR
Il est né le:17/11/2001
Il nous a quittés le:07/11/2009
 

Aucune fleur

aucune bougie


aucun vote
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à dypsye


Est-ce que je t'ai déçu ou t'ai laissé tombé ?
Au cas où je me sentirais coupable ou laisserais les juges froncer les sourcils ?
Parce que j'ai vu la fin avant que nous commençions, Oui j'ai vu que tu as été aveuglé et j'ai su que j'avais gagné.
Ainsi j'ai pris ce qui est le mien par droite éternelle.
Pris ton âme dehors dans la nuit.
Ce peut être excédent mais celà ne s'arrêtera pas là,
Je suis ici pour toi si tu t'inquiétais seulement.
Tu as touché mon coeur tu as touché mon âme.
Tu as changé ma vie et tous mes buts.
Et l'amour est sans visibilité et cela je l'ai su quand,
Mon coeur a été aveuglé par toi.
J'ai embrassé tes lèvres et ai tenu ta tête.
Ai partagé tes rêves et ai partagé ton lit.
Je te connais bien, je connais ton odeur.
J'ai été intoxiqué par toi.

Au revoir mon amour.
Au revoir mon amie.
Tu as été la seule.
Tu as été la seule pour moi.

Je suis un rêveur mais quand je me réveille,
Tu ne peux pas casser mon esprit, ce sont mes rêves que tu prends.
Et pendant que tu passes, souviens toi de moi,
Souviens toi de nous et tous que ce nous avions l'habitude d'être
Je t'ai vu pleurer, je t'ai vu sourire.
Je t'ai observé dormir pendant un moment.
Je serais le père de tes enfants.
Je passerais ma vie avec toi.
Je connais tes craintes et tu connais les miennes.
Nous avons eu nos doutes mais maintenant nous sommes très bien,
Et je t'aime, je te jure que c'est vrai.
Je ne peux pas vivre sans toi.

Au revoir mon amour.
Au revoir mon amie.
Tu as été la seule.
Tu as été la seule pour moi.

Et je tiens toujours ta main dans la mienne.
Dans la mienne quand je suis endormi.
Et je soutiendrai mon âme à temps,
Quand je me mets à genoux à tes pieds.
Au revoir mon amour.
Au revoir mon amie.
Tu as été la seule.
Tu as été la seule pour moi.
Je suis si vide, bébé, je suis si vide.
Je suis si, je suis si, je suis si vide.

Poster par : dark-angeL




0 bougie

29 messages

Déposé par ovanek le 12/04/2012  
Le bonheur n’est pas une destination à atteindre
mais une façon de voyager dans les rêves
Un jour au détour d’un chemin de la vie
au croisement d'un sentier du destin
il s’offre à nous et ce rêve deviens la réalité ...
celle d’une belle rencontre
d'une extraordinaire amitié ... avec nos compagnons ...
nous sommes heureux de croiser vos routes et de partager vos existence
et si la vie est venue nous séparer....
on sait que nos rêves et notre Amour
resterons gravés dans nos Cœurs à jamais
et continuerons de vous accompagner à vos côtés
pour voyager sur les mêmes chemins. on vous aimes pour toujours
et resterons fidèle à nos pensés pour vous......
Ovanek dit Max....Phil.....

Déposé par DivaBibi le 15/11/2011  
Belle Dypsye,
Ta photo est superbe et montre des yeux dune douceur... je ne me lasse pas de te regarder. Même si je ne t'ai jamais connue. Je t'aime quant même.
Ton sourire plein de bonheur, rieur et heureuse de vivre. Que tu as été heureuse et je m'en réjouis, tant d'innocents animaux sont persécutés et maltraités, toi au moins tu n'a pas connu cela.
Sois heureuse, là où tu es, de toute façon où que tu sois tu seras aimée.
----
Doux repos belle âme.

Déposé par DivaBibi le 07/11/2011  

Au revoir et mille caresses pour toi jolie Dypsye
----
Un chien n'a que faire de belles voitures, de grandes maisons, de vêtements de marque...
un bâton mouillé lui ira très bien.
Un chien se moque bien que vous soyez riche ou pauvre, drôle ou ennuyeux, intelligent ou stupide, donnez lui votre coeur, il vous donnera le sien.
De combien de personnes peut-on dire ça ?
Avec qui on peut se sentir aussi rare, aussi pur, aussi unique ?
Avec qui peut-on se sentir 'extraordinaire'
-----
Extrait du film "Marley et Moi" réflexion de son maître le jour de la mort de Marley (labrador sable)

Déposé par catherine37 le 07/11/2011  
doux repos bel ange au paradis blanc et courage a ceux qui t'aiment

Déposé par nounours le 07/11/2011  
..........................Dans tes yeux....................
.......Je vois clair dans tes yeux....Il ne mentent jamais......
.......Je vois clair dans tes jeux....Tout y est fluidité.........
.......Je vois clair dans ta tête....Dans ton âme dans ton cœur.........
.......C'est moi qui tes vu naître....Tu a fait mon bonheur............
.......Tu n'est pas mon enfant....Et tu n'est pas ma chaire............
.......J'ai attendu longtemps....Que l'on fasse la paire..........
........Et nos cœurs se sont choisi....Nos regard se sont fixé........
.......Depuis des années dans ma vie....J'ai tout appris a t'aimer......
........Tu est le reflet de mon âme....Tu est le reflet de mon cœur..........
........Tu sais apaiser toutes mes larmes....Et réconforter ma douleur.........
........Tu accompagne dans ma vie....Les bons et les mauvais moments..........
.......Je te chérie et te nourri....Tu me protège de tout vent.............
.......Alors a toi qui n'est « qu'un chien »....Au yeux de ce qui ne te connaisse..........
.......Tu est ma fille ou mon(garçon)tu est mon lien....A cette nature a cette richesse.......
.......Cette richesse d'âme et de pensées....Cette façon simple de voir la vie.........
.......Cette forme pure de savoir aimer....L'état brute de force d'énergie..........
.......A toi mon âme mon ange gardien....Même si on me dit que tu n'est qu'un chien..........
.......Tu compte trop,sa ne fait rien...Je t'aime et tu sais a quel point..................
......Spécialement pour toi aujourd'hui loin des tient tu verras que tu seras en très bonne compagnie avec mon gros Nounours et Goliath......Courage a ceux qui ton aimer........
...........................Amitié Sincères...........................
.

Déposé par lulaby61 le 07/11/2010  
ma fifille voilà 1 an que tu m'as quittée ma peine est toujours aussi grande lorsque je pense a toi,malgrè tout l'amour que me porte le petit jeff,je t'aimerai toute ma vie,ta maman

Déposé par lulaby61 le 14/06/2010  
je ne sais pas pourquoi j'ai envie de pleurer ce soir en pensant a toi,tu me manques terriblement,même si le petit nouveau de la famille est adorable,je t'aime tellement!!!!

Déposé par lulaby61 le 25/04/2010  
Ma poupée,nous voici dans notre nouvelle maison avec notre nouveau compagnon,il nous donne tout plein d'amour mais jamais ne te remplacera,toi qui était si belle,tu aurais aimée cette maison je te vois des fois corir dans le jardin je souris quand j'y pense je t'aime tant

Déposé par tinou20042001 le 25/04/2010  
A NOS CHERS COMPAGNONS
Un jour, vos beaux yeux se sont tournés vers l’autre rive, non pas que vous vouliez nous quitter, mais simplement parce que c’était comme ça. Vous étiez rappelés au pays merveilleux des Anges de DIEU.
Votre départ nous a laissé anéanti, le vide laissé par votre départ devenait un immense gouffre impossible à combler.
Vous n’étiez qu’Amour, gentillesse, tendresse, patience, fidélité et dévouement, au-delà de tout ce qu’un humain est capable de donner.
Vos noms, vos frimousses, vos attitudes et tout ce qui faisait de vous ce que vous étiez sont gravés à jamais dans nos cœurs en lettres de feu que même le temps ne pourra éteindre.
A votre évocation, tout nous revient en mémoire, les bons comme les mauvais moments passés ( la maladie ) ensemble. Ce qui nous reste est un sentiment d’Amour incommensurable, une énergie magique qui nous fait baigner dans une euphorie ou se mêlent sourires et larmes.
Oh oui ! vous nous manquez, mais nous savons aussi qu’en ce Paradis ou vous êtes dorénavant, vous êtes à l’abri de la maladie et du malheur, et dans la plénitude du devoir accomplie.
De cet endroit merveilleux vous continuez à veiller sur nous comme vous le faisiez de votre vivant en attendant notre venue.
De tout cela, nous vous remercions du fond du cœur.
Amour et Tendresse à vous tous nos chers compagnons.
Le Papa et la Maman de PYTHA

Déposé par Kathy le 23/04/2010  
Pour l'un de tes jouets que j'avais oublié
tout au fond d'un placard et viens de retrouver
ma vie qui se lézarde, je me sens chavirer
Je caresse ton ombre...surtout ne pas pleurer,
tu ne le voudrais pas et je te dois ma joie
Bien sûr que je la feins à longueur de journée,
bien sûr quand vient la nuit je me laisse couler
au bord de l'oreiller à qui je parle de toi
Le deuil d'un chien se tait quand on est un humain
Je raconte un ami, la perte de quelqu'un
pour ne pas inquiéter ou entendre ricaner
mais dans mon coeur meurtri je te garde caché
comme un Amour secret qu'on ne peut avouer.
Quand mes pensées s'envolent et quittent les chemins
d'une sage raison c'est vers toi que je viens.
Reprennent ô quel bonheur tous nos jeux insensés
Chahut c'est au jardin, on aime tant s'amuser
Râleront les voisins quand tu vas aboyer
Qu'on me laisse cet instant, j'ai retrouvé mon chien
on ne fait rien de mal et on ne casse rien
Il est mon tout petit et ma sécurité.
lui seul sait me défendre et puis me cajoler
Il reconstruit mes failles et panse mon passé.
On se comprend d'un geste, de mots pas énoncés
Il est mon compagnon pour aller vers demain
et puis je me sens vivre quand il lèche ma main
Museau contre visage on apprend à aimer
Son parfum, sa chaleur en moi restent gravés
Ne perdez pas de temps à vouloir l'effacer,
jamais vous n'atteindrez ce qu'on a partagé
Vous dites qu'il n'est qu'un chien, je sais mais c'est le mien
laissez moi à mes rêves, chacun a droit aux siens
Pour l'un de tes jouets que j'avais oublié
tout au fond d'un placard et viens de retrouver
la force me revient, tu me l'avais donnée
La Maman de Mendi
Un jour de printemps de l'année 2010

Déposé par Kathy le 16/04/2010  
Non je ne suis pas seule, je suis avec mon chien
et si quelque faquin à l'insolente allure
se permet de prétendre qu'il ne me reste rien
je suis prête à répondre à sa puérile injure.
Pourquoi me faudrait il dire ton nom au passé ?
Tu n'es jamais parti, tu montres le chemin
celui qu'un jour ou l'autre il faut bien emprunter
riche ou pauvre, laid ou beau, quelque soit le chagrin
qu'on espère malgré soi susciter chez quelqu'un
on suit la même route, personne ne va rester.
Un jour je te promets nous allons nous revoir
parcourir à nouveau la campagne au printemps
celle que tu aimes tant, nous rentrerons très tard.
Ton écuelle sera pleine, ce sera un festin
pour nos fêtes secrètes qui brilleront au soir.
Je ris d'imaginer les visages étonnés
de ceux qui tout ce temps n'auront pas su me croire
Bien sur tu es un chien et je suis un humain
donc la vie écrivit pour chacun un destin
Mais au premier instant, au tout premier regard
nous sûmes du même instinct que nous ne ferions qu'un.
Non tu n'es pas perdu, errant en ma mémoire
Tu es à mes cotés et pour l'éternité.
Et de tout mon Amour je ne cesse de t'aimer.
La Maman de Mendi
Printemps 2010

Déposé par Kathy le 25/03/2010  
O mon maître
Choisis moi pour ami, et je serai le plus fidèle de tous tes amis.
Donne moi un foyer, et j'en serai le vigilant gardien.
Donne moi un nom, et je n'en voudrai plus d'autre.
Donne moi une loi, et je t'obéirai.
Donne moi ma nourriture, et tu ne seras pas payé d'ingratitude.
Donne moi une caresse, et je serai heureux.
Donne moi ton affection, et moi je te donnerai ma vie.
Il s'appelait François, écrivait pour son chien et il devint saint.

Déposé par kate61 le 16/03/2010  
merci pour ton message
j'éspére que dypsye et ralph sont bien où ils sont grosse penser a eu 2 gros bisous

Déposé par Kathy le 11/03/2010  

Des chiens jaunes d'Afrique errent en mon jardin
sous leurs côtes si maigres et leur fourrure pelée
je devine un battement et je leur tends la main.
Du fond de mon enfance voilà que d'autres arrivent
compagnons insolites, altesses médaillées
peu importe d'ailleurs, je les ai tous aimés.
Du fleuve de la vie j'imaginais les rives...
un crépuscule d'hiver nous fit nous rencontrer.
Qui de nous deux ma Douce était abandonné ?
Peut-être t'ai-je sauvée, tu fus mon âme vive.
Poils roux, poils blancs, noirs, déjà sans couleur
j'ai réchauffé ma vie à toutes vos chaleurs
Dieu comme elle devint belle, comme elle eut de saveur !
De mes errances lointaines s'il me fallait choisir
dans l'immense fouillis de tous mes souvenirs
un seul d'entre vous ce serait impossible.
Si pour vous protéger je dois me faire cible
j'accepte sans hésiter pour toi le tout petit
le malade, la victime ou l'Amour d'une vie
puis pour toi le si grand, si fort qu'il faisait peur.
Vous êtes mon alphabet, les mots de mon bonheur,
tous partis bien trop tôt, je vous ouvre mon coeur.
Que vous soyez pleurés, qu'on vous ait oubliés
un jour je vous promets on va se retrouver.
Vous êtes derrière la porte à peine entrebâillée
je vous devine, vous respire, déjà vous frétillez.
Boule de poils, de douceur quelqu'un qui ta aimé
ici parlait de toi quand nous mêlions nos larmes.
Viens à moi le premier quand sonnera mon heure
je t'apporte un secret, un message de bonheur
envoyé par quelqu'un qui souvent se souvient.
Il est pour toi mon ange, pour éclairer ton âme.
Car les chiens ont une âme, cela je le sais bien
Mais qu'en est-il vraiment pour certains des humains?
La Maman de Mendi
Le 11 mars 2010.

Déposé par lulaby61 le 10/03/2010  
je t'aime tellement ma bebelle,tu me manques tous les jours,la vie me parait vide sans toi,jeff ne prends pas ta place,mais comble ton absence,on t'aime

Déposé par maman le 06/03/2010  
O nom de la rose.
petit oiseau,toi qui vole bien haut,
apporte mon méssage pour ton long voyage.
il est destiné, a mon Ange,celui tant aimer,et qui m'a quitté.
peux-tu lui chanter notre chanson,
celle que nous Aimions.
il se souviens-de moi,
sa maman qui ne l'oublie pas.
dis-lui que mes yeux sont encore malheureux,dis-lui bien que mon chagrin s'apaise
mais que jamais je ne cesse ,de penser à lui,jour et nuit.
et si jamais tu reviens ,manger dans ma main,j'espère qu'avec toi,tu auras apporté,un mot,un souffle de mon bien Aimé,pour réchauffer mon coeur qui est encore en pleurs.
reviens petit oiseau manger dans ma main.

Déposé par Kathy le 13/02/2010  
Trop souvent feint par les humains l'Amour d'un chien est absolu, sans
calcul, offert par l'émotion tout droit venu du coeur. Ces mots sont pour toi
Petit ou Petite que mes mains n'ont pas caressé(e) mais dont l'image m'émeut
jusqu'au fond de mes rêves, s'impose parfois quand dans la journée on me
croirait l'esprit occupé à autre chose, Bonne Saint Valentin boule de poils
emplie de douceur, on se retrouvera un jour et l'on s'aimera, je te le promet.

Déposé par getine le 12/02/2010  
Belle Dypsye, repose en paix au Pont de l'Arc en Ciel. Tu as rejoint Nutsy. Deux ans déjà qu'il nous a quittés. Je comprends la peine ressentie par ta maman car vous nous avez donné tant de bonheur. Courage à ta maman et veille bien sur elle.

Déposé par Myriam le 12/02/2010  
Que tu étais belle petit ange Dypsye, mon petit Benjy est arrivé au paradis 10 jours après toi, le 17 novembre 2009, il y aura bientôt 3 mois, il me manque à chaque instant, je l'aime tellement... Je t'envoie de tendres calins et de gros bisous petit ange Dypsye... Doux repos éternel avec tous tes amis...petit ange.

Déposé par kiallan le 12/02/2010  
"La mort n’est rien
Je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi. Tu es toi. Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours. Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné. Parle-moi comme tu l’as toujours fait. N’emploie pas de ton différent.
Ne prends pas un air solennel ou triste. Continue à rire de ce qui nous faisait vivre ensemble. Prie. Souris. Pense à moi. Prie pour moi. Que mon nom soit toujours prononcé à la maison comme il l’a toujours été. Sans emphase d’aucune sorte et sans trace d’ombre.
La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié. Elle reste ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé. Pourquoi serais-je hors de ta pensée, Simplement parce que je suis hors de ta vue ? Je t’attends. Je ne suis pas loin. Juste de l’autre côté du chemin.",



Retourner en haut