Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Ourouk a été vue  5 212  fois.
5 212 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
Ourouk
LEONBERG
Il est né le:27/09/1998
Il nous a quittés le:08/03/2010
 

Aucune fleur

aucune bougie


1 personne aime cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à Ourouk

C'est avec une grande émotion et tristesse que je suis en regret de vous annoncer que notre Ourouk a rejoint les anges

RIP mon beau

Ourouk représentant des Molosses Lover's

Association Molosses Lover's
Protection Animale
Défense des Molosses et des chiens catégorisés




0 bougie

19 messages

Déposé par Cendrine le 08/03/2011  
Déjà 1 an que nous a quitté et pourtant tu es toujours là
RIP mon ours

Déposé par nounours le 27/01/2011  
Nous deux.....toi et moi....
Jamais je n'aurais imaginé...que tu m'aurais tant manqué...
Je pensais qu'avec le temps ça se calmerais...
Mais je me rend compte que je m'en voudrais...
A jamais je me culpabiliserais...du jour ou tu m'a quitter...
Je t'aime pour la vie...je t'aime juste cas ma mort...
marina nounours amitié a maman...

Déposé par maman le 01/08/2010  

pour Mon bel Ange,
Aujourd'hui quand j'ai levé la tête
J'ai pu voir dans le cielclair
Illuminé de tes beaux yeux,
Le bonheur que j'avais perdu.
Je me rappelle alors,
Les souvenirs que tu m'as laissé,
Et le soleil dans mon coeur,
Ne m'a jamais parru si beau,il me caresse de ses rayons,
Et réchauffe mon âme,
Le temps d'un instant.
Mes rêves me trahissent,
L'orsqu'il me font croirent
Que tu es près de moi.
Mais aujourd'hui j'ai vu dans le ciel ,
Que c'était bien réel.
pour un beau petit Ange qui à rejoins
la citer des Anges

Déposé par tinou20042001 le 17/04/2010  
A NOS CHERS COMPAGNONS
Un jour, vos beaux yeux se sont tournés vers l’autre rive, non pas que vous vouliez nous quitter, mais simplement parce que c’était comme ça. Vous étiez rappelés au pays merveilleux des Anges de DIEU.
Votre départ nous a laissé anéanti, le vide laissé par votre départ devenait un immense gouffre impossible à combler.
Vous n’étiez qu’Amour, gentillesse, tendresse, patience, fidélité et dévouement, au-delà de tout ce qu’un humain est capable de donner.
Vos noms, vos frimousses, vos attitudes et tout ce qui faisait de vous ce que vous étiez sont gravés à jamais dans nos cœurs en lettres de feu que même le temps ne pourra éteindre.
A votre évocation, tout nous revient en mémoire, les bons comme les mauvais moments passés ( la maladie ) ensemble. Ce qui nous reste est un sentiment d’Amour incommensurable, une énergie magique qui nous fait baigner dans une euphorie ou se mêlent sourires et larmes.
Oh oui ! vous nous manquez, mais nous savons aussi qu’en ce Paradis ou vous êtes dorénavant, vous êtes à l’abri de la maladie et du malheur, et dans la plénitude du devoir accomplie.
De cet endroit merveilleux vous continuez à veiller sur nous comme vous le faisiez de votre vivant en attendant notre venue.
De tout cela, nous vous remercions du fond du cœur.
Amour et Tendresse à vous tous nos chers compagnons.
Le Papa et la Maman de PYTHA

Déposé par Kathy le 16/04/2010  
Non je ne suis pas seule, je suis avec mon chien
et si quelque faquin à l'insolente allure
se permet de prétendre qu'il ne me reste rien
je suis prête à répondre à sa puérile injure.
Pourquoi me faudrait il dire ton nom au passé ?
Tu n'es jamais parti, tu montres le chemin
celui qu'un jour ou l'autre il faut bien emprunter
riche ou pauvre, laid ou beau, quelque soit le chagrin
qu'on espère malgré soi susciter chez quelqu'un
on suit la même route, personne ne va rester.
Un jour je te promets nous allons nous revoir
parcourir à nouveau la campagne au printemps
celle que tu aimes tant, nous rentrerons très tard.
Ton écuelle sera pleine, ce sera un festin
pour nos fêtes secrètes qui brilleront au soir.
Je ris d'imaginer les visages étonnés
de ceux qui tout ce temps n'auront pas su me croire
Bien sur tu es un chien et je suis un humain
donc la vie écrivit pour chacun un destin
Mais au premier instant, au tout premier regard
nous sûmes du même instinct que nous ne ferions qu'un.
Non tu n'es pas perdu, errant en ma mémoire
Tu es à mes cotés et pour l'éternité.
Et de tout mon Amour je ne cesse de t'aimer.
La Maman de Mendi
Printemps 2010

Déposé par Kathy le 02/04/2010  
Entre hier et demain je ne sais plus très bien
je m'étais endormie quand voilà que soudain
je sentis prés de moi comme flotter ton parfum. .
Tu jouais, tu jappais, je retrouvais ta joie.
Un instant étonnée je restais devant toi,.
je vis bien ton collier, je reconnus tes yeux
et puis ton poil aussi, brillant de mille feux.
Ta truffe frôla mon visage et ta patte ma main.
Comme je t'ai cajolé, voulu te retenir !
Mon voeux réalisé tu n'allais plus partir.
Mais tu te relevas et dans un long soupir,
en fuyant mon regard tu repris ton chemin.
Pour regagner le ciel, tu retournais vers celle
qui t'avait emporté vers un autre destin,
murmurant que nous allions nous revoir...demain.
Peut-être ai-je rêvé mais que ma nuit fut belle!
Le sommeil peut venir je n'ai plus peur de rien.
La Maman de Mendi
Avril 2010

Déposé par Kathy le 25/03/2010  
O mon maître
Choisis moi pour ami, et je serai le plus fidèle de tous tes amis.
Donne moi un foyer, et j'en serai le vigilant gardien.
Donne moi un nom, et je n'en voudrai plus d'autre.
Donne moi une loi, et je t'obéirai.
Donne moi ma nourriture, et tu ne seras pas payé d'ingratitude.
Donne moi une caresse, et je serai heureux.
Donne moi ton affection, et moi je te donnerai ma vie.
Il s'appelait François, écrivait pour son chien et il devint saint.

Déposé par nounours le 19/03/2010  
pour mon chien qui me manque ,
Je suis un bel oiseau, au milieu de mes frères,
je vole et puis je plane, au dessus des montagnes,
au dessus des déserts, je vole et puis je plane,
bien au-delà des mers,
vers ce bel horizon qui m’attire et m’appelle.
Au dessus des grands champs ! Au dessus des forêts !
Je vole et puis je plane,
je file bec aux vents, rejoindre mon destin, survolant les vallées, survolant les rivières,
bien entre ciel et terre, je vole par tous les temps, fatigué mais heureux, aussi libre que le vent.
Passant les marécages, je sens comme le présage,
d'un bien mauvais passage.
Au dessus des marais ! Je vois se miroiter,
le reflet argenté du plaisir assassin,
et puis soudain j'entends !
Un grand coup de tonnerre ! Qui me blesse et m'emporte au dessus des marais.
Je tombe ! Je tourne ! Je plane ! Puis je plonge dans les eaux qui me brise et me glace.
Dans la gueule du chien, j'ai peur !
je crie ! j’ai mal !
Mes yeux s’en vont s’éteindre, et d’un ultime regard,
j'aperçois tout là haut, s'éloigner tous mes frères, vers ce bel horizon qui ne sera plus le mien.
Moi ! Je ne demandais rien, je volais fièrement, bien heureux dans les cieux, accompagné des miens,
écouter tous les sons, du ciel et de la terre, parcourir le chemin qui mène à l’horizon,
mais le coup de fusil fût là mon dernier son.
Puis je n’y vois plus rien,
mes yeux se sont éteints, et je n’ai même plus mal.
Adieu mon horizon ! Moi, j’ai fini le voyage,
tel était mon destin.
Mais je suis bien là haut, dans cet autre là haut,
Je suis encore plus beau ! Je vole encore plus haut,
accompagné des anges qui me prennent en photo.
Au revoir les copains! Au revoir petits frères !
On se reverra bientôt , mais juste un peu plus haut…
marina amitier a mamman ,,

Déposé par kiallan le 13/03/2010  
"La mort n’est rien
Je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi. Tu es toi. Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours. Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné. Parle-moi comme tu l’as toujours fait. N’emploie pas de ton différent.
Ne prends pas un air solennel ou triste. Continue à rire de ce qui nous faisait vivre ensemble. Prie. Souris. Pense à moi. Prie pour moi. Que mon nom soit toujours prononcé à la maison comme il l’a toujours été. Sans emphase d’aucune sorte et sans trace d’ombre.
La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié. Elle reste ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé. Pourquoi serais-je hors de ta pensée, Simplement parce que je suis hors de ta vue ? Je t’attends. Je ne suis pas loin. Juste de l’autre côté du chemin.",

Déposé par annette le 13/03/2010  
repose en paix ; mon joli OUROUK ; toi si beau et gentil .tu va manquer au tien ....
veille bien sur eux ......tu à retrouver ton LEO ; amusez vous bien ........
et si tu vois mon SAPHYR . mon nounours ; et bien jouer ensemble
très douce caresses
maman de UGOLINE
ANNETTE

Déposé par maman le 13/03/2010  

ourouk , Mon vrai Ami
il es ce que j'ai toujours Aimé,
un Ami pur,avec lui tout est si sur...
je ne me demande pas et demein?
je sais qu'il sera toujours là...
il es ce que j'ai toujours rêvé.
une amitié faite de sincerité,
de bonheur,et non de rancoeur,de chaleur,et de douceur,toujours là pour apaiser,mes pleurs...
il es ce que j'ai toujours voulu,
avec lui je ne suis jamais déçue,
gentil adorable,drôle et sincere
une vraie merveille sur terre...
il es l'Ami le plus beau,un Ange avec des Ailes...
c'est un soleil qui rechauffe mon coeur,avec sa douce chaleur...
ourouk ,Mon Ami,je te le dit,
tu seras toujours mon meilleurs Ami
toujours mon ourouk CHéri.
ta Maman qui t'Aime

Déposé par hereiti le 12/03/2010  
J'ai regardé ton album, quel merveilleux gros nounours tu as été petit OUROUK comme j'aurai aimé te caresser..pour toi ce joli poème que j'ai reçu pour mon Reef d'amour et que je te dédie de la part de tes maîtres...Repose en Paix petit amour
POUR OUROUK
Oh j'aimerais encore, rencontrer ton regard,
Pour y plonger le mien et y trouver l'espoir,
Je voudrais m'y noyer, et n'en plus ressortir,
Et j'aimerais encore entendre tes aboiements et tes soupirs
Y écouter la joie,
L'entendre résonner, comme un son de cristal,
Musique enchanteresse aux notes sans égal !
J'aimerais voir encore, ta frimousse
Donner à ton visage une image angélique,
Et je voudrais encore, te regarder marcher,
Contempler ton allure admirer ta beauté,
Qui fait de toi une étoile mon étoile et me rendent poète !
Je voudrais pour toujours, te garder prés de moi,
Te serrer dans mes bras
Respirer ton parfum
M'enivrer à jamais du philtre de notre amour
Pour éclairer ma vie et en vaincre le mal,
J'en remercie le ciel,
Qui de ses étoiles, m’a offert la plus belle !!!
Toi mon petit chien.
Si tu as besoin de moi, appelle-moi et je viendrai,
PAPA,MAMAN

Déposé par Kathy le 11/03/2010  
Des chiens jaunes d'Afrique errent en mon jardin
sous leurs côtes si maigres et leur fourrure pelée
je devine un battement et je leur tends la main.
Du fond de mon enfance voilà que d'autres arrivent
compagnons insolites, altesses médaillées
peu importe d'ailleurs, je les ai tous aimés.
Du fleuve de la vie j'imaginais les rives...
un crépuscule d'hiver nous fit nous rencontrer.
Qui de nous deux ma Douce était abandonné ?
Peut-être t'ai-je sauvée, tu fus mon âme vive.
Poils roux, poils blancs, noirs, déjà sans couleur
j'ai réchauffé ma vie à toutes vos chaleurs
Dieu comme elle devint belle, comme elle eut de saveur !
De mes errances lointaines s'il me fallait choisir
dans l'immense fouillis de tous mes souvenirs
un seul d'entre vous ce serait impossible.
Si pour vous protéger je dois me faire cible
j'accepte sans hésiter pour toi le tout petit
le malade, la victime ou l'Amour d'une vie
puis pour toi le si grand, si fort qu'il faisait peur.
Vous êtes mon alphabet, les mots de mon bonheur,
tous partis bien trop tôt, je vous ouvre mon coeur.
Que vous soyez pleurés, qu'on vous ait oubliés
un jour je vous promets on va se retrouver.
Vous êtes derrière la porte à peine entrebâillée
je vous devine, vous respire, déjà vous frétillez.
Boule de poils, de douceur quelqu'un qui t'a aimé
ici parlait de toi quand nous mêlions nos larmes.
Viens à moi le premier quand sonnera mon heure
je t'apporte un secret, un message de bonheur
envoyé par quelqu'un qui souvent se souvient.
Il est pour toi mon ange, pour éclairer ton âme.
Car les chiens ont une âme, cela je le sais bien
Mais qu'en est-il vraiment pour certains des humains?
La Maman de Mendi
Le 11 mars 2010.

Déposé par simba le 11/03/2010  
repose en paix au pont de l'arc en ciel que tu étais beau petit prince tu as rejoins tout les toutous qui vont t'aimer on est si triste quand vous nous quitter mais vous restez dans nos coeurs pour la vie je compatie au chagrin et a la douleur de tes maitres gros bisous sur ta truffette petit trésor et tedres calins amitiée

Déposé par nathou26 le 11/03/2010  
repose en paix,bel OUROUK..beau nounours la haut au pays de l'arc en ciel...un bel ange parmi nos anges..plein de calinous pour toi, bel ange OUROUK...une pensee amicale pour ceux qui t ont aimes..

Déposé par gribouille86 le 10/03/2010  
je te souhaite d etre heureux au paradis des toutous et de la haut veilles sur tes deux petites maitresses tendres calins a toi petit ange

Déposé par nounours le 10/03/2010  
Mon Ange,mon chien ,
Autour de moi, tes ailes tu as déployé,
Autour de moi, l'amour tu as semé.
Tu y a ajouté un élan de caresses,
Un soupçon de douceur, une noix de tendresse.
Ce jardin merveilleux que tu m'as cultivé,
J'y mettrais tout mon coeur pour le préserver.
Grace à toi les épines du passé,
Deviennent des boutons de roses ensoleillés.
Avec toi, je me tourne vers l'avenir,
Et ensemble, de jolies choses nous avons accomplie,
Tu étais mon grand Amour, mon trésor,
Et je le cris bien haut ,
tu es un chien en OR.
tendrement amitier marina ,
comme tu es beau,

Déposé par tacholoula le 10/03/2010  

meme quand vous partez jouer au paradis...
Vous êtes tatoués dans nos coeurs,
dans nos sourires et dans nos pleurs.
une douce pensée pour toi ourouk

Déposé par Cendrine le 10/03/2010  
RIP mon beau




L'Album photo contient 6 photos
Highslide JS
Asso Molosses Lover's
Ourouk notre Molosses Lover's
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Retourner en haut