Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Lydia a été vue  6 882  fois.
6 882 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
Lydia
BOUVIER-BERNOIS
Il est né le:20/03/1995
Il nous a quittés le:04/02/2010
 

Aucune fleur

aucune bougie


1 personne aime cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à Lydia

Un chien est un fidèle compagnon, qui nous accompagne dans notre vie et traverse avec nous les obstacles que l'ont rencontre. Quand on est triste, il nous redonne la joie de vivre, quand on ne se sent pas bien, il est là pour nous faire des papouilles et nous faire sourire. Un chien est un petit bonheur, une grosse boule de poils remplit de 1001 choses à nous offrir.

Et Lydia, a très bien rempli ce rôle. Pendant presque 15 ans, elle a été présente, à chaques moments. Toujours là, quoi qu'il arrive, dans n'importe quelle circonstance. Celle-ci était la plus gentille du monde, et aimait tout le monde, petit et grand. Elle n'avait qu'un but dans la vie : manger, manger, et encore manger.

Elle était heureuse, elle a toujours eu une place très importante dans la famille, et elle a toujours été chouchoutée. Elle a connu elle aussi les belles choses de la vie, comme être mère. Elle a donné naissance à 8 petits chiots. Elle a également été une petite championne quand elle était jeune. Elle a été plusieurs fois récompensée en agility. Grâce à ça, elle n'a jamais eu de soucis de santé grave, toujours en pleine forme.

Malheureusement, après la joie, vient la tristesse. Le 1 février 2010, le verdict tombe : un cancer de la vessie est détecté. Après conseils et réflexions, la meilleure chose à faire pour elle, mais la pire pour nous : l'euthanasie, afin qu'elle ne meurt pas dans d'atroces souffrances. Son coeur a donc cessé de battre le 4 février 2010.

Elle nous manque à tous, elle, sa présence, et toutes ces petites choses auxquelles ont été habituées. Mais malgré tout ça, on sait qu'elle est bien là où elle est, au paradis des chiens, et que de tout là haut elle veille sur nous. On l'aimera toujours notre ptite lilouze.

Hommage en vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=6LM1jhNj9Ss

20 mars 2010 : Aujourd'hui, tu aurais eu 15 ans. Bon anniversaire lilouzette! On pense très fort à toi.




0 bougie

15 messages

Déposé par maman le 01/08/2010  

pour Mon bel Ange,
Aujourd'hui quand j'ai levé la tête
J'ai pu voir dans le cielclair
Illuminé de tes beaux yeux,
Le bonheur que j'avais perdu.
Je me rappelle alors,
Les souvenirs que tu m'as laissé,
Et le soleil dans mon coeur,
Ne m'a jamais parru si beau,il me caresse de ses rayons,
Et réchauffe mon âme,
Le temps d'un instant.
Mes rêves me trahissent,
L'orsqu'il me font croirent
Que tu es près de moi.
Mais aujourd'hui j'ai vu dans le ciel ,
Que c'était bien réel.
pour un beau petit Ange qui à rejoins
la citer des Anges

Déposé par Kathy le 20/05/2010  
Je n'imagine pas qu'un sombre jour tes yeux
se referment et me plongent dans une nuit sans fin
Je n'imagine pas brisé notre bonheur
tant nous sommes heureux, tellement nous sommes bien
J'entends ta voix, te perçois, je sais que tu es là
Qui sont ces gens qui crient et parlent de malheur?
On me donne une boite, on me raconte un feu
mais tu es bien trop grand pour tenir dans si peu
C'est toi qui es ma force et m'empêches d'avoir peur
N'y a-t-il donc pas déjà eu assez de solitude
dans mon existence d'avant quand tu n'étais pas là
pour qu'on m'inflige encore ce lot de turpitudes ?
Jamais tu ne partirais sans moi tout près de toi
Mes parents, mes amis, eux l'ont fait mais pas toi
tu sais trop la détresse qu'ils ont laissée en moi.
Les humains ne savent pas mais les chiens sentent cela
Ces fleurs que je dépose sur une pierre à ton nom
je sais que tu les vois, les sens, je sais tes habitudes.
Je creuse comme toi la terre, tu vas rejoindre mon jeu
ensemble tu verras on va devenir vieux
Je déteste les pleurs mais j'aime tes cris de joie
alors j'inventerai ce qui n'existe pas
pour toi mon beau soleil au milieu des étoiles
magicien de ma vie dont tu chasses le gris.
Mais je hurle ton nom et tu ne reviens pas
je te cherche partout et ne te trouve pas
Alors ce serait vrai, tu y serais déjà
en ce jardin si loin que l'on n'en revient pas
Je vais suivre tes traces, bientôt je serai là...
La Maman de Mendi
Le jour anniversaire du mariage de Brousse et de Mendi et...du mien

Déposé par Kathy le 04/05/2010  
Je marche vers le soleil au rythme de ton pas
c'est ta voix qui me guide, une sensation de toi
Inutiles sont les ailes pour aller où l'on va
tu gambades, me bouscules, c'est bon que tu sois là
Ton pelage sur ma jambe, je crois que je vais fondre
mais non pas de chaleur, je suis en plein bonheur
Un instant on s'arrête, tu guètes sur mon visage
un sourire revenu et que tu m'as rendu
Je te lance ta balle, on peut oublier l'heure
les ordres et les reproches je ne les entends plus
Ils te disaient parti, comme je devenais sombre,
privée de tes regards je n'avais même plus d'âge
Tu n'étais qu'endormi sous ton saule juste à l'ombre
moi je le savais bien, je te connais mon chien
toi mon si merveilleux, mon si fidèle ami
Si je t'avais perdu je ne serais plus rien
Quelque part tu étais, je leur avais bien dit
mais ils ne m'ont pas crue, j'en ai vu qui riaient
ont haussé les épaules, suggéré la folie
Cet Amour entre nous ils ne sauront jamais
J'ai refermé ma porte, suis partie dans la nuit
Confiante en ton instinct, en ton flair si parfait
coeur et pieds écorchés j'ai fait taire mes cris
Ce sont d'autres blessures dont je me souviendrai
et tu m'as retrouvée, nous voilà réunis.
Marchons encore un peu, profitons de nos jeux,
puisons en nos câlins la force d'être heureux
Je reviendrais demain, je connais le chemin
il me faut repartir mais je ne dirai rien
de l'étrange passage dont je n'osais rêver
et que tu as creusé au mur de mon chagrin
tu es bien plus qu'un chien, tu es mon magicien
La Maman de Mendi
Un soir de printemps 2010

Déposé par Tessibelle le 03/05/2010  
A nos boubous d'amour

Déposé par maman le 12/04/2010  

Juste à côté du paradis se trouve un endroit appelé "le pont de l'Arc-en-ciel".
Quand un animal qui a été particulièrement aimé meurt, il traverse le "pont de l'Arc-en-ciel". Il y a des prairies et des collines pour tous nos amis, où ils peuvent courir et jouer ensemble. Il y a abondance de nourriture, d'eau, et de soleil et nos amis ont chaud et sont parfaitement bien.
Tous les animaux qui ont été malades et vieux, retrouvent la santé et leur jeunesse ; ceux qui ont été blessés ou mutilés sont à nouveau sains et forts, tels que nous nous souvenons d'eux dans nos rêves.
Les animaux sont heureux et satisfaits, à un détail près : il leur manque quelqu'un de très spécial, qu'ils ont dû laisser derrière eux.
Ils jouent et courent ensemble, mais le jour vient où, soudainement, l'un d'entre eux s'arrête et regarde au loin. Les yeux vifs sont attentifs, le corp ardent tremble. Tout à coup il se sépare du groupe, volant au-dessus de l'herbe verte, ses pattes le portant de plus en plus vite.
VOUS avez été repéré, et quand finalement vous et votre ami vous vous retrouvez, vous vous serez joyeusement, pour ne plus être jamais séparés à nouveau.
Les "baisers" pleuvent sur votre visage, vos mains caressent à nouveau cette tête tant aimée ; et une fois encore, vous plongez vos yeux dans le regard confiant de votre animal, sorti depuis si longtemps de votre vie, mais toujours présent dans votre coeur.
C'est tellement triste de les perdre !

Déposé par tinou20042001 le 12/04/2010  
A NOS CHERS COMPAGNONS
Un jour, vos beaux yeux se sont tournés vers l’autre rive, non pas que vous vouliez nous quitter, mais simplement parce que c’était comme ça. Vous étiez rappelés au pays merveilleux des Anges de DIEU.
Votre départ nous a laissé anéanti, le vide laissé par votre départ devenait un immense gouffre impossible à combler.
Vous n’étiez qu’Amour, gentillesse, tendresse, patience, fidélité et dévouement, au-delà de tout ce qu’un humain est capable de donner.
Vos noms, vos frimousses, vos attitudes et tout ce qui faisait de vous ce que vous étiez sont gravés à jamais dans nos cœurs en lettres de feu que même le temps ne pourra éteindre.
A votre évocation, tout nous revient en mémoire, les bons comme les mauvais moments passés ( la maladie ) ensemble. Ce qui nous reste est un sentiment d’Amour incommensurable, une énergie magique qui nous fait baigner dans une euphorie ou se mêlent sourires et larmes.
Oh oui ! vous nous manquez, mais nous savons aussi qu’en ce Paradis ou vous êtes dorénavant, vous êtes à l’abri de la maladie et du malheur, et dans la plénitude du devoir accomplie.
De cet endroit merveilleux vous continuez à veiller sur nous comme vous le faisiez de votre vivant en attendant notre venue.
De tout cela, nous vous remercions du fond du cœur.
Amour et Tendresse à vous tous nos chers compagnons.
Le Papa et la Maman de PYTHA

Déposé par nounours le 19/03/2010  
pour mon chien qui me manque ,
Je suis un bel oiseau, au milieu de mes frères,
je vole et puis je plane, au dessus des montagnes,
au dessus des déserts, je vole et puis je plane,
bien au-delà des mers,
vers ce bel horizon qui m’attire et m’appelle.
Au dessus des grands champs ! Au dessus des forêts !
Je vole et puis je plane,
je file bec aux vents, rejoindre mon destin, survolant les vallées, survolant les rivières,
bien entre ciel et terre, je vole par tous les temps, fatigué mais heureux, aussi libre que le vent.
Passant les marécages, je sens comme le présage,
d'un bien mauvais passage.
Au dessus des marais ! Je vois se miroiter,
le reflet argenté du plaisir assassin,
et puis soudain j'entends !
Un grand coup de tonnerre ! Qui me blesse et m'emporte au dessus des marais.
Je tombe ! Je tourne ! Je plane ! Puis je plonge dans les eaux qui me brise et me glace.
Dans la gueule du chien, j'ai peur !
je crie ! j’ai mal !
Mes yeux s’en vont s’éteindre, et d’un ultime regard,
j'aperçois tout là haut, s'éloigner tous mes frères, vers ce bel horizon qui ne sera plus le mien.
Moi ! Je ne demandais rien, je volais fièrement, bien heureux dans les cieux, accompagné des miens,
écouter tous les sons, du ciel et de la terre, parcourir le chemin qui mène à l’horizon,
mais le coup de fusil fût là mon dernier son.
Puis je n’y vois plus rien,
mes yeux se sont éteints, et je n’ai même plus mal.
Adieu mon horizon ! Moi, j’ai fini le voyage,
tel était mon destin.
Mais je suis bien là haut, dans cet autre là haut,
Je suis encore plus beau ! Je vole encore plus haut,
accompagné des anges qui me prennent en photo.
Au revoir les copains! Au revoir petits frères !
On se reverra bientôt , mais juste un peu plus haut…
marina amitier a mamman ,,

Déposé par tacholoula le 14/03/2010  

meme quand vous partez jouer au paradis...
Vous êtes tatoués dans nos coeurs,
dans nos sourires et dans nos pleurs.
une douce pensée pour toi lydia

Déposé par saraceane le 14/03/2010  
C'est sur qu'Océane t'attendait de l'autre côté du pont de l'arc en ciel. Et désormais je suis sûre que vous profitez ensemble de votre santé retrouvée. Tu mérites bien de reposer en paix, belle fifille.
On n'a envoyé une jolie légende sur le pont de l'arc en ciel, et ça m'a aidé quand Océane est partie, je te le communique, jeune maman de Lydia, il est si beau:
"Il y a là-bas un pont qui connecte le ciel et la terre, on l'appelle le Pont de l'Arc-en-ciel"
Dans cette partie du Paradis existe un endroit nommé Pont de l'Arc-en-ciel.
Lorsque meurt un animal de compagnie, il se rend dans ce pays qui connecte le Ciel avec la Terre.
On y retrouve là-bas, prairies ondoyantes, paisibles collines et vallées luxuriantes et tous les amis à quatre pattes qui y sont réunis peuvent y courir et s'amuser ensemble.
Ils peuvent enfin y creuser tous les trous qu'ils désirent, courir dans de jolies plates-bandes, se rouler dans de généreux marais, bref toutes les interdictions terrestres n'y font plus loi.
Dans cette contrée lointaine abonde eau, nourriture et soleil, et tous nos amis y sont confortables et bien au chaud, à moins que l'on ne décide d'aller courir un peu dans les hautes montagnes coiffées de neiges éternelles.
Ceux qui étaient malades ou trop vieux ont recouvré ici santé et vigueur; ceux qui étaient blessés ou infirmes sont devenus sains et forts, ceux qui étaient abandonnés, négligés ou maltraités ont enfin trouvé chaleur et réconfort.
Les animaux sont heureux et en paix, mais pour un grand nombre d'entre eux, il manque quelque chose de précieux à leur cœur.
Ils ont perdu quelqu'un de très spécial qu'ils aimeraient tellement avoir de nouveau à leurs côtés.
Des jours de bonheur se coulent donc doucement dans d'interminables jeux et courses folles à l'intérieur de cette grande meute pacifique.
Mais un jour, arrivera le temps ou l'un d'eux s'arrêtera soudainement, tous ses sens se tiendront aux aguets.
Ses yeux perçants miroiteront de mille feux, ses oreilles attentives se dresseront tels des miradors, son corps frénétique palpitera de toutes parts.
L'élu commencera à courir hors du groupe, volant au-dessus des verts pâturages, traversant les larges rivières, ses pattes le portant de plus en plus vite, de plus en plus haut.
Ça y est, vous le voyez courir vers vous dans ce point de lumière au bout du tunnel... en toute fidélité votre chien vous a repéré entre tous et il est venu à cette ultime rencontre.
Vous souriez !
Enfin, vous vous retrouvez ensemble, ses joyeux bisous d'antan pleuvant de partout sur votre visage, vos mains pouvant à nouveau caresser son cou, son flanc, sa tête, vous pouvez enfin plonger votre regard dans les yeux confiants et aimants de votre chien.
Plus rien ne pourra dorénavant vous séparer, vous serez à jamais réunis.
Ainsi vous traverserez ensemble le Pont de l'Arc-en-ciel..."

Déposé par nathou26 le 14/03/2010  
repose en paix, belle LYDIA..tendre maman, tendre boule de poils...sois heureuse, la haut au pays de l'arc en ciel...un ange parmi les anges....plein de calins pour toi, belle LYDIA...tendre maman...une pensee pour tous ceux qui t ont aimes..

Déposé par simba le 14/03/2010  
repose en paix au pont de l'arc en ciel ou tu ne souffriras plus petite beauté tu vas pouvoir jouer et courir avec tout les toutous on est si triste quand vous nous quittez mais vos souvenirs restent dans nos coeurs pour la vie gros bisous sur ta truffette et pleins de papouilles petit ange je compatie a la douleur et a la tristesse de ta famille amitié

Déposé par nounours le 14/03/2010  
2 Mots,
2 mots pour t'écrire,
2 mots de bonheur,
2 mots pour te dire,
Que tu es dans mon coeur,
2 mots qui brûlent,
2 mots enflammés,
2 mots qui se consument,
En un coeur de fumée,
2 mots de douceur,
2 mots de gaîté,
2 mots doux-rêveur,
Pour un tendre baiser,
Ces 2 mots je te les dits,
Pour cette si belle nuit,
Sous ce ciel étoilé,
Pour l'éternité,
Je t'aime...mon chien ,
marina amitier ,

Déposé par gribouille86 le 14/03/2010  
sois heureuse la haut au paradis des chiens et proteges ta petite famille qui t aime a jamias je t envoie plein de gros calins entre les nuages juste pour toi

Déposé par kiallan le 13/03/2010  
"La mort n’est rien
Je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi. Tu es toi. Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours. Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné. Parle-moi comme tu l’as toujours fait. N’emploie pas de ton différent.
Ne prends pas un air solennel ou triste. Continue à rire de ce qui nous faisait vivre ensemble. Prie. Souris. Pense à moi. Prie pour moi. Que mon nom soit toujours prononcé à la maison comme il l’a toujours été. Sans emphase d’aucune sorte et sans trace d’ombre.
La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié. Elle reste ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé. Pourquoi serais-je hors de ta pensée, Simplement parce que je suis hors de ta vue ? Je t’attends. Je ne suis pas loin. Juste de l’autre côté du chemin.",

Déposé par banbou le 13/03/2010  
repose en paix ma belle gyro et geisha ce font un plaisir de t'acceuillir dans les paturages eternels




L'Album photo contient 12 photos
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Retourner en haut