Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Diane a été vue  1 433  fois.
1 433 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
Diane
BERGER-ALLEMAND
Il nous a quittés le:--/12/1981
 

Aucune fleur

aucune bougie


aucun vote
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à Diane

A toi ma Diane adorée.Malgré toutes ces années, tu n'as jamais quitté mon coeur.Je t'aime.




0 bougie

10 messages

Déposé par maman le 01/08/2010  

pour Mon bel Ange,
Aujourd'hui quand j'ai levé la tête
J'ai pu voir dans le cielclair
Illuminé de tes beaux yeux,
Le bonheur que j'avais perdu.
Je me rappelle alors,
Les souvenirs que tu m'as laissé,
Et le soleil dans mon coeur,
Ne m'a jamais parru si beau,il me caresse de ses rayons,
Et réchauffe mon âme,
Le temps d'un instant.
Mes rêves me trahissent,
L'orsqu'il me font croirent
Que tu es près de moi.
Mais aujourd'hui j'ai vu dans le ciel ,
Que c'était bien réel.
pour un beau petit Ange qui à rejoins
la citer des Anges

Déposé par maman le 12/04/2010  

Juste à côté du paradis se trouve un endroit appelé "le pont de l'Arc-en-ciel".
Quand un animal qui a été particulièrement aimé meurt, il traverse le "pont de l'Arc-en-ciel". Il y a des prairies et des collines pour tous nos amis, où ils peuvent courir et jouer ensemble. Il y a abondance de nourriture, d'eau, et de soleil et nos amis ont chaud et sont parfaitement bien.
Tous les animaux qui ont été malades et vieux, retrouvent la santé et leur jeunesse ; ceux qui ont été blessés ou mutilés sont à nouveau sains et forts, tels que nous nous souvenons d'eux dans nos rêves.
Les animaux sont heureux et satisfaits, à un détail près : il leur manque quelqu'un de très spécial, qu'ils ont dû laisser derrière eux.
Ils jouent et courent ensemble, mais le jour vient où, soudainement, l'un d'entre eux s'arrête et regarde au loin. Les yeux vifs sont attentifs, le corp ardent tremble. Tout à coup il se sépare du groupe, volant au-dessus de l'herbe verte, ses pattes le portant de plus en plus vite.
VOUS avez été repéré, et quand finalement vous et votre ami vous vous retrouvez, vous vous serez joyeusement, pour ne plus être jamais séparés à nouveau.
Les "baisers" pleuvent sur votre visage, vos mains caressent à nouveau cette tête tant aimée ; et une fois encore, vous plongez vos yeux dans le regard confiant de votre animal, sorti depuis si longtemps de votre vie, mais toujours présent dans votre coeur.
C'est tellement triste de les perdre !

Déposé par tinou20042001 le 09/04/2010  
A NOS CHERS COMPAGNONS
Un jour, vos beaux yeux se sont tournés vers l’autre rive, non pas que vous vouliez nous quitter, mais simplement parce que c’était comme ça. Vous étiez rappelés au pays merveilleux des Anges de DIEU.
Votre départ nous a laissé anéanti, le vide laissé par votre départ devenait un immense gouffre impossible à combler.
Vous n’étiez qu’Amour, gentillesse, tendresse, patience, fidélité et dévouement, au-delà de tout ce qu’un humain est capable de donner.
Vos noms, vos frimousses, vos attitudes et tout ce qui faisait de vous ce que vous étiez sont gravés à jamais dans nos cœurs en lettres de feu que même le temps ne pourra éteindre.
A votre évocation, tout nous revient en mémoire, les bons comme les mauvais moments passés ( la maladie ) ensemble. Ce qui nous reste est un sentiment d’Amour incommensurable, une énergie magique qui nous fait baigner dans une euphorie ou se mêlent sourires et larmes.
Oh oui ! vous nous manquez, mais nous savons aussi qu’en ce Paradis ou vous êtes dorénavant, vous êtes à l’abri de la maladie et du malheur, et dans la plénitude du devoir accomplie.
De cet endroit merveilleux vous continuez à veiller sur nous comme vous le faisiez de votre vivant en attendant notre venue.
De tout cela, nous vous remercions du fond du cœur.
Amour et Tendresse à vous tous nos chers compagnons.
Le Papa et la Maman de PYTHA

Déposé par chanel le 26/03/2010  
en hommage a diane , bisous caresse calin , repose en paix ma douce aux paradis des anges , courage a tes maitre amicalement

Déposé par tacholoula le 25/03/2010  
meme quand vous partez jouer au paradis...
Vous êtes tatoués dans nos coeurs,
dans nos sourires et dans nos pleurs.
une douce pensée pour toi diane

Déposé par kiallan le 24/03/2010  
"La mort n’est rien
Je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi. Tu es toi. Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours. Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné. Parle-moi comme tu l’as toujours fait. N’emploie pas de ton différent.
Ne prends pas un air solennel ou triste. Continue à rire de ce qui nous faisait vivre ensemble. Prie. Souris. Pense à moi. Prie pour moi. Que mon nom soit toujours prononcé à la maison comme il l’a toujours été. Sans emphase d’aucune sorte et sans trace d’ombre.
La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié. Elle reste ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé. Pourquoi serais-je hors de ta pensée, Simplement parce que je suis hors de ta vue ? Je t’attends. Je ne suis pas loin. Juste de l’autre côté du chemin.",

Déposé par Unarawenn le 24/03/2010  
Nos compagnons à quatre pattes savent pénétrer nos coeurs et savent s'y faire une place que même le temps n'arrive pas à leur faire perdre...

Déposé par simba le 22/03/2010  
le temps passe mais les souvenirs restent dans nos coeurs pour la vie on ne vous oubliera jamais repose en paix petit ange pleins de calins et de douces caresses petit trésor si joli amitié a ta maman

Déposé par nathou26 le 22/03/2010  
repose en paix,belle DIANE..un ange au pays de l'arc en ciel...plein de calinous pour toi, ma belle ....une pensee pour tous ceux qui t ont aimes..

Déposé par nounours le 22/03/2010  
pour mon chien qui me manque ,
Je suis un bel oiseau, au milieu de mes frères,
je vole et puis je plane, au dessus des montagnes,
au dessus des déserts, je vole et puis je plane,
bien au-delà des mers,
vers ce bel horizon qui m’attire et m’appelle.
Au dessus des grands champs ! Au dessus des forêts !
Je vole et puis je plane,
je file bec aux vents, rejoindre mon destin, survolant les vallées, survolant les rivières,
bien entre ciel et terre, je vole par tous les temps, fatigué mais heureux, aussi libre que le vent.
Passant les marécages, je sens comme le présage,
d'un bien mauvais passage.
Au dessus des marais ! Je vois se miroiter,
le reflet argenté du plaisir assassin,
et puis soudain j'entends !
Un grand coup de tonnerre ! Qui me blesse et m'emporte au dessus des marais.
Je tombe ! Je tourne ! Je plane ! Puis je plonge dans les eaux qui me brise et me glace.
Dans la gueule du chien, j'ai peur !
je crie ! j’ai mal !
Mes yeux s’en vont s’éteindre, et d’un ultime regard,
j'aperçois tout là haut, s'éloigner tous mes frères, vers ce bel horizon qui ne sera plus le mien.
Moi ! Je ne demandais rien, je volais fièrement, bien heureux dans les cieux, accompagné des miens,
écouter tous les sons, du ciel et de la terre, parcourir le chemin qui mène à l’horizon,
mais le coup de fusil fût là mon dernier son.
Puis je n’y vois plus rien,
mes yeux se sont éteints, et je n’ai même plus mal.
Adieu mon horizon ! Moi, j’ai fini le voyage,
tel était mon destin.
Mais je suis bien là haut, dans cet autre là haut,
Je suis encore plus beau ! Je vole encore plus haut,
accompagné des anges qui me prennent en photo.
Au revoir les copains! Au revoir petits frères !
On se reverra bientôt , mais juste un peu plus haut…
marina amitier a mamman ,,



Retourner en haut