Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Titi alias Nounou, chouchou, bébé a été vue  30 893  fois.
30 893 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
Titi alias Nounou, chouchou, bébé
BERGER-ALLEMAND
Il est né le:07/10/1991
Il nous a quittés le:05/08/2006
 

aucune bougie


4 personnes aiment cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à Titi alias Nounou, chouchou, bébé

Mon Titi,
Tu étais le meilleur des chiens, le meilleur des amis. Cela fera 4 ans cette année que tu nous as quitté pour un monde où, je le sais, beaucoup de gens prennent soin de toi mais sache qu'ici bas, nous t'aimons toujours de tout notre coeur.
Lorsque tu es né, chez moi, au milieu de la nuit, j'avais presque 12 ans et depuis nous ne nous étions jamais quitté. En un regard on se comprenait.
Le jour de ton départ, je t'ai supplié de te lever et de marcher, tu as fixé ton regard dans le mien qui était noyé de larmes et tu m'as donné ta patte comme pour me dire que tu regrettais de ne pouvoir m'obéir.
Avant de partir chez le vétérinaire tu t'es penché vers ta petite soeur Priska comme pour lui dire au revoir, elle n'a pas du comprendre car pendant des mois elle a attendu ton retour.
J'ai été avec toi jusqu'au bout, te serrant dans mes bras comme pour te retenir mais quand le véto est arrivé avec la piqûre fatale, tu as enfoui ta tête dans mon cou en un ultime câlin. Je crois que tu avais compris. Tu es parti comme ça blotti contre moi qui étais dévastée.

3 mois plus tard, un nouveau petit frère est arrivé à la maison, l'intrépide Sorbonne. Et même si nous l'aimons de tout notre coeur ainsi que Priska jamais nous ne t'oublierons, jamais aucun chien ne prendra ta place dans nos coeurs.
Chaque jour tu nous manques, chaque jour nous pensons à toi.
Nous t'aimons pour l'éternité Nounou !

Bonsoir mon Nounou,

Nous sommes le 24 décembre 2011. En cette soirée nous pensons fort à toi qui aimais tant noël et surtout ouvrir tes cadeaux, aucun papier cadeau ne te résistait. Cela fait plus de 5 ans que tu es parti mais nous ne t'oublions pas. Nous pensons fort à toi chaque jour. Tu nous manques mon Nounou, gros bisous

Bonjour mon coeur,

Voilà 6 ans aujourd'hui que tu nous quittais pendant midi. Même si je te sais heureux, tu ne cesse pas de me manquer.
Toi que j'ai vu naître, toi que j'ai eu toute ta vie auprès de moi, tu es à jamais mon bébé d'amour. Je ne cesserai jamais de t'aimer et je ne t'oublierai jamais.
Je me souviens de tous nos calins, de tous ces moments de complicité que nous avons eu, tu m'obeissais à la perfection, d'un regard on se comprenait. Quand j'étais malade, tu venais me voir toutes les 15 minutes, tu posais ton gros pif sur mon front comme pour voir si j'avais encore de la fiévre et tu repartais te coucher pour recommencer peu de temps après. Tous ces moments sont inoubliables et j'aime les raconter à toutes les personnes qui aiment les animaux.
Je t'aime à jamais mon coeur, tu me manques, gros gros bisous




0 bougie

1641 Fleurs
Déposé par dawn64
Déposé par dawn64
Déposé par choupinou
Déposé par choupinou
Déposé par Madidou
Déposé par Madidou
Une pensée pour toi Titi
Déposé par kropa
Déposé par kropa
Tendres pensées en ce triste jour, bisous bel ange
Déposé par Evalain
Déposé par Evalain
Tendres pensées, doux museau
Déposé par mistral
Déposé par mistral
famlle MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21
J'ai mis dans ce bouquet mes plus tendres bisous et caresses pour enrober ton repos éternel de douceur. 🌺 🥀 🌼
Déposé par Moustique
Déposé par Moustique
Tendre pensée ❤ 05 août 2022
Déposé par Moustique
Déposé par Moustique
Tendre pensée ❤ 05 août 2022
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par coucky
Déposé par coucky
Tendre pensée
Déposé par susi
Déposé par susi
Déposé par AMARY
Déposé par AMARY
🐦🦋🐦🦋🐦🦋🐦
Déposé par Moustique
Déposé par Moustique
Tendre pensée 04 août 2021
Déposé par Pachkounet
Déposé par Pachkounet
Pour un inoubliable trésor, niché pour toujours dans le coeur de sa Maman... Tendres câlins, Titi.
Déposé par mistral
Déposé par mistral
Famille MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21
Avec toute ma tendresse, joli petit coeur. 💙🌼💙
Déposé par kropa
Déposé par kropa
Tendres pensées en ce triste jour, bisous bel ange
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO



143 messages

Déposé par Madidou le 20/12/2022  
Un petit mot car on ne t’oublie pas. Un amour de chien d’une immense tendresse et gentillesse. On t’aime fort

Déposé par dawn64 le 18/11/2022  
Mon Titi, pas un jour ne passe sans que je ne pense à toi, à Priska et Sorbonne. Je t'aime mon bébé d'amour 💖💖💖

Déposé par myriam31 le 10/07/2015  
Prière d’un chien.
Donne moi un toit, des caresses, je t’offrirai fidélité, joie, et amour pour la vie.
Ne me perds pas si je suis encombrant pour les vacances,
Je ne prends pas beaucoup de place, je saurai me faire discret,
Trouve moi une famille d’accueil, une pension, je t’attendrai jusqu’à ton retour.
Je ne t’en voudrai pas, je comprendrai.
Ne m’abandonne pas dans la prison des chiens si je suis vieux et souffrant,
Aide moi à partir dans la dignité et la paix, sans souffrance,
Je t’en serai reconnaissant, je veillerai sur toi de là-haut, je serai toujours là près de toi.
Tu m’as adopté pour ma courte vie, pas sur un caprice, une lubie,
Je fais partie de la famille, nous finirons le chemin ensemble, dans la joie et la peine.
Tendres pensées pour toi bel ange qui a eu la chance d'avoir une vie rempli d'amour.
Amitiés à ta maman, merci pour sa fidélité à mon BB.

Déposé par poutounou le 06/06/2015  
Le bonheur c'est...
*
Le bonheur c’est... :
de savoir s’émerveiller peu importe son âge
de rire de bon coeur en agréable compagnie
de savoir dire « je t’aime »
de se panifier des moments de tendresse
de savoir relever des défis, même si cela me fait peur
d’avoir assez de grandeur d’âme pour pardonner
de profiter de ses moments de solitude pour enfin faire des choses pour soi seulement
de regarder un bon film et de laisser libre cours à ses sentiments
de regarder ce que j’ai accompli et non ce qu’il me reste à faire
d’être maître de soi et non des autres
de posséder l’humour nécessaire pour surmonter les difficultés de la vie
de reconnaître que le négatif existe, mais de décider de ne pas lui ouvrir la porte.
*
Quand tu as le « BONHEUR » dans ta vie,
N’oublie pas de le cultiver
Pour qu’il reste longtemps.
*
Anonyme

Déposé par poutounou le 03/06/2015  
C’est tellement vrai !
*
La bonté
*
Vivre en soi, ce n'est rien ;
il faut vivre en autrui.
*
A qui puis-je être utile
et agréable, aujourd'hui ?
Voilà, chaque matin,
ce qu'il faudrait se dire.
Et, le soir, quand des cieux
la clarté se retire,
heureux à qui son coeur
tout bas a répondu :
"Ce jour qui va finir,
je ne l'ai pas perdu.
Grâce à mes soins, j'ai vu,
sur une face humaine,
la trace d'un plaisir
ou l'oubli d'une peine".
*
Anonyme

Déposé par poutounou le 29/05/2015  
Message d’un « être humain » pour lequel j’avais beaucoup d’estime…
*
Le secret du bonheur...
*
Vous valez ce que vaut votre coeur. Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé. ...
*
Quel que soit l'usage qu'en font les humains, le coeur (symbole de l'amitié et de l'amour) a aussi ses normes, son éthique. Faire place au coeur dans la construction harmonieuse de votre personnalité n'a rien à voir avec la sensiblerie ni même la sentimentalité. Le coeur, c'est l'ouverture de tout l'être à l'existence des autres, la capacité de les deviner, de les comprendre.
*
Une telle sensibilité, vraie et profonde, rend vulnérable. C'est pourquoi certains sont tentés de s'en défaire en se durcissant.
*
Aimer, c'est donc essentiellement se donner aux autres. Loin d'être une inclination instinctive, l'amour est une décision consciente de la volonté d'aller vers les autres. Pour pouvoir aimer en vérité, il faut se détacher de bien des choses et surtout de soi, donner gratuitement, aimer jusqu'au bout. Cette dépossession de soi (oeuvre de longue haleine) est épuisante et exaltante. Elle est source d'équilibre. Elle est le secret du bonheur.
*
Jean-Paul II, Extrait du Message aux jeunes de France, Paris, 1980

Déposé par myriam31 le 26/05/2015  
Je pense à toi
Je pense à toi quand je regarde l’horizon,
A l’heure où le soleil disparaît sous la brume,
Laissant à l’infini le rêve ou l’amertume….
Et par-delà le temps, par-delà les saisons.
Au moment où le jour se glisse dans la nuit,
Où la terre s’endort, où la brise s’envole,
Tandis que chaque fleur referme sa corolle,
Mon cœur oublie le monde et te cherche sans bruit.
Amitié à ta maman, doux câlins pour toi beau toutou.

Déposé par poutounou le 25/05/2015  
L'écho
*
Rôdant, triste et solitaire
Dans la forêt du mystère,
J’ai crié le coeur très las :
- « La vie est triste ici-bas ! »
L’Écho m’a répondu : « Bah ! »
– « Écho, la vie est méchante ! »
Et, d’une voix bien touchante,
L’Écho m’a répondu : « Chante ! »
– « Écho, Écho des grands bois,
Lourde, trop lourde est ma croix ! »
L’Écho m’a répondu : « Crois ! »
– « La haine en moi va germer,
Dois-je rire ou blasphémer ? »
Et l’Écho m’a dit : « Aimer ! »
Comme l’Écho des grands bois
M’a conseillé de le faire :
J’aime, je chante et je crois !
Et je suis heureux sur terre !
*
Théodore Botrel (1868-1925)

Déposé par poutounou le 21/05/2015  
Une jolie petite histoire « vraie »…
*
Le petit garçon et les étoiles de mer
*
Pendant mes dernières vacances, au bord de la mer, un matin en arrivant sur la plage, j'ai découvert des milliers d'étoiles de mer qui s'étaient échouées dans la nuit. J'étais complètement estomaqué par ce spectacle quand je vois un petit garçon au bord de la mer qui prend une étoile de mer entre ses deux doigts et la rejette à la mer. Pendant que je m'approche, il continue sa tâche en essayant de lancer les étoiles de mer le plus loin possible dans la mer. Arrivé près de lui, je le félicite pour ce qu'il a entrepris, mais je lui fais remarquer que c'est une tâche impossible :
*
- Même si tu continues tout le temps à les rejeter, une par une, à la mer, compte tenu des milliers et des milliers d'étoiles de mer qui se sont échouées, à la fin de la journée, on ne verra pas beaucoup la différence sur la plage.
*
A ce moment là, le jeune garçon, qui venait de prendre délicatement une étoile de mer, s'est redressé, il m'a regardé droit dans les yeux et avec un grand sourire, il m'a dit :
- D'accord, peut-être que ça ne changera pas beaucoup de choses sur la plage, mais, pour cette étoile de mer là, ça fait une sacrée différence.
*
C’est pareil pour un chien qu’on sort d’un refuge. Il y aura toujours plein de chiens dans les refuges, mais pour celui qu’on aura sorti de là, la vie ne sera plus la même ; pour lui ça fera une sacrée différence…. Si Dieu me prête vie, le prochain chien que je prendrai viendra d’un refuge.

Déposé par poutounou le 17/05/2015  
Le manifeste de la gentillesse
*
Face à l'indifférence, au manque de respect et au cynisme, nous possédons sans le savoir l'arme la plus efficace qui soit : notre coeur.
La gentillesse n'est pas un renoncement, une démission ou une soumission, c'est un choix traduit par des petits gestes qui rendent la vie plus agréable.
La gentillesse est une intelligence et elle est contagieuse. Agissons ensemble chaque jour pour un monde plus humain.
*
POUR
En finir avec le chacun pour soi
Refuser le cynisme ambiant
Déjouer l'agressivité quotidienne
Dire non à l'indifférence
Choisir d'être plus attentif aux autres
Mettre de l'harmonie dans mes relations
Etre altruiste et bienveillant
*
JE CHOISIS DE CONSTRUIRE CHAQUE JOUR,
AVEC DES MILLIERS D'AUTRES,
UN MONDE PLUS HUMAIN

Déposé par poutounou le 13/05/2015  
Pour toi, bel Ange, ces quelques rimes de Monsieur Baudelaire…
*
Elévation
*
Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par-delà le soleil, par-delà les éthers,
Par-delà les confins des sphères étoilées,
*
Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Tu sillonnes gaiement l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.
*
Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.
*
Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins ;
*
Celui dont les pensées, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !
*
Charles Baudelaire (1821-1867), Les fleurs du mal

Déposé par poutounou le 09/05/2015  
Mon Paradis
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
En quête d’une île déserte, d’une planète inconnue,
D’une terre vierge, encore inexplorée et nue,
D’un petit coin d’univers, hors du temps, hors d’ici.
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
Je voulais un peu de paix, pour mon cœur fatigué.
Je voulais fuir les querelles et tout recommencer,
Sur la terre originelle, renaître de l’oubli.
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
Quitter cette vie insensée, rejoindre le ciel.
Je l’imagine aussi pur que sa couleur pastelle,
Vestige de beauté d’une nature si meurtrie.
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
Comme une lueur d’espoir apaisant la souffrance,
Et quand bien même un mensonge, pour nier l’évidence,
D’avoir la peur pour compagne d’une vie sans répit.
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
Et mes yeux, troublés de larmes, ont croisé ton regard,
Et mon destin, soudain, s’est joué au gré du hasard.
C’est là, aux frontières de ton cœur, qu’alors j’ai compris.
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
Mais il n’existe ni asile, ni mythe fantastique.
Il n’y a que l’Amour pour faire le monde magnifique.
Et ton Amour pour moi a donné sens à ma vie.
*
Quelque part, dans ce monde, j’ai trouvé mon Paradis.

Déposé par poutounou le 01/05/2015  
Petit brin de Bonheur…
*
Très tôt dans la matinée,
Du pied droit, je me suis levée.
Mes gros sabots aux pieds,
Dans mon jardin, je suis allée,
Pour y cueillir des brins de muguet,
Recouverts de rosée.
*
Tintinnabulez, tintinnabulez !
Jolies clochettes de Mai.
Epandez vos douces senteurs
Jusque dans nos cœurs.
Et déposez dans chaque foyer
Un océan d’amour et d’amitié.
*
Je t’envoie, merveilleux Ange, un beau brin de muguet de mon jardin. Garde-le bien au chaud, tout contre ton cœur, car il porte Bonheur… Amitiés à ta famille de cœur…

Déposé par myriam31 le 30/04/2015  
Joli mois de Mai…
Quelques brins de douceur
Quelques brins de bonheur
Pour apporter la chance
Et la joie à ceux qui t’aiment.
Je vous offre ce poème,
C’est bien peu
Mais c'est avec mon coeur
Que je vous souhaite
Toute une année de bonheur
De milliers de brins de muguet,
je recouvre ta jolie frimousse
Que ces clochettes t’apportent
Douceur, bonheur au paradis.
.Bien amicalement la maman de BB Lucky

Déposé par poutounou le 28/04/2015  
A vos plumes !
*
A ceux qui n'osent point ou qui ont peur,
Ceux pour qui écrire semble paralysie,
Rêvez en votre esprit d'un nom comme le bonheur.
Osez le dessiner avec des mots çà et là jaillis.
Suivez votre inspiration, sans être jugés et avoir peur...
Taillez ces mots comme s'ils étaient cueillis
Ils s'ouvriront alors comme de belles fleurs.
Caressez-les, gourmands, tels des fruits confits,
Humectez les un peu de votre coeur
Et ce qui vous semblait granit deviendra transcrit.
Usez de votre gomme pour rectifier l'erreur,
Rêvez d'être publiés sans être érudits...
Souriez ainsi d'avoir écrit un peu de poésie...

Déposé par poutounou le 24/04/2015  
Une toute mignonne poésie pour toi, bel Ange. Le printemps est une si belle saison….Cela mérite bien quelques poèmes jolis…..
*
Petit écho du matin
*
Voilà ce que m’a raconté la brise ce matin,
Alors qu’elle se reposait au banc du jardin.
Figurez vous qu’il y a une véritable révolution !
Que l’on parle, que l’on jase à travers les gazons !
N’a t’on point vu, quelle étrange amourette,
Sortir ensemble violette et pâquerette !
Il en est cependant que la nouvelle émoustille,
N’a t’on point vu danser ailleurs une jonquille ?
Je tiens la nouvelle toute fraîche du papillon
Qui comme chacun sait est un grand fripon .
On aurait vu, mais je n’ose toutefois le croire
Déjà une jeune abeille vaquer à ses devoirs….
Voilà ce que me disait la brise il y a peu de temps…
Mais j’avais lu dans les regards ! Ca y est !
C’est le printemps !

Déposé par poutounou le 20/04/2015  
Printemps
*
Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L'oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d'être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d'une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d'amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l'ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d'heureux chanter dans l'infini.
*
Victor Hugo

Déposé par poutounou le 16/04/2015  
Si...
*
Si la sardine avait des ailes,
Si Gaston s'appelait Gisèle,
Si l'on pleurait lorsque l'on rit,
Si le pape habitait Paris,
Si l'on mourait avant de naitre,
Si la porte était la fenêtre,
Si l'agneau dévorait le loup,
Si les Normands parlaient zoulou,
Si la mer Noire était la Manche
Et la mer Rouge la mer Blanche,
Si le monde était à l'envers,
Je marcherais les pieds en l'air,
Le jour je garderais la chambre,
J'irais à la plage en décembre,
Deux et un ne feraient plus trois...
Quel ennui ce monde à l'endroit !
*
Jean-Luc Moreau

Déposé par poutounou le 13/04/2015  
« La cigale et la fourmi » à l’envers !
*
La fourmi et la cigale
*
La fourmi ayant stocké tout l’hiver
Se trouva fort encombrée
Quand le soleil fut venu :
Qui lui prendrait ses morceaux
De mouches ou de vermisseaux ?
Elle tenta de démarcher
Chez la cigale, sa voisine,
La poussant à s’acheter
Quelques grains pour subsister
Jusqu’à la saison prochaine.
«  Vous me paierez, lui dit-elle,
Apres l’out, foi d’animal,
Intérêt et principal. « 
La cigale n’est pas gourmande :
C’est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps froid ?
Dit-elle à cette amasseuse.
- Nuit et jour à tout-venant
Je stockais, ne vous déplaise.
- Vous stockiez ? j’en suis fort aise ;
Et bien soldez maintenant. « 
*
Françoise Sagan

Déposé par poutounou le 04/04/2015  
Coucou bel Ange,
Va-t-en voir dans ton jardin…
Le lapin de Pâques, ce farceur,
Y a caché cette nuit
Un panier rempli de surprises :
*
Des œufs de toutes les couleurs,
Des sucettes, des guimauves,
Des meringues, des nonosss,
Une baballe qui rebondit.
*
Regarde aussi dans tes fleurs.
Tu y trouveras des bonbons à la liqueur.
Je te souhaite, de tout cœur,
De Joyeuses Pâques, tout en douceur…




L'Album photo contient 13 photos
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

En voiture, tu adorais ça
Highslide JS

Tu avais vieilli mais tu étais toujours aussi beau
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS
Titi et Priska
Comme vous faisiez les fous tous les 2 ! A elle aussi tu manques beaucoup.
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Retourner en haut