Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de KHALI a été vue  279 215  fois.
279 215 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
KHALI
BICHON-MALTAIS
Il est né le:01/01/1996
Il nous a quittés le:31/08/2010
 


7 personnes aiment cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à KHALI

Khali, je t'ai adopté quand tu avais déjà 2 ans,je venais de perdre mon Sami, et tu avais été saisi par la justice pour mauvais traitements..Tu étais peureux, craintif, chétif...Pour apaiser mon chagrin, je voulais te sauver.J'ai transformé le SDF que tu étais en Pacha, et j'ai essayé de te rendre heureux. J'étais ton sauveur, ton dieu...Tu étais mon Soleil...Tu as passé 12 ans avec moi, et tu étais mon Bonheur... Pour te tenir compagnie et te socialiser, nous avions acheté un autre bichon maltais, Killy, qui est devenu ton compagnon de jeux,ton "frère" (d'armes).Il t'a tout appris: jouer, aboyer, courir...Aujourd'hui, tu nous as quittés, et Killy te cherche désespérément; il ne peut plus te poursuivre dans la pelouse, ni faire le fou avec toi..
Mais tu resteras présent dans mon coeur pour toujours, mon Petit Prince...

HOMMAGE A KHALI, MON PETIT PRINCE.


En 1998, 18 ans après avoir perdu CAPRICE, j’ai perdu SAMI à son tour. Une nouvelle fois j’étais au désespoir, et je ne savais pas comment j’allais m’en sortir !
C’est à ce moment que la radio annonce la saisie par la justice de 120 chiens dans un chenil ; parmi eux 3 bichons, placés en attendant la décision de la justice, dans un refuge de la région.
Par curiosité, le refuge étant sur ma route, je suis passé les voir. Dans une cage, 3 bichons, dont l’un reste tout au fond de la cage, dans un panier, dans une demi-obscurité, l’air craintif, chétif, malheureux. Il m’inspire de la pitié, et chaque jour, je passe le voir. Peu à peu, comme le Renard du Petit Prince, il s’habitue à ma visite. On m’autorise bientôt à pénétrer dans la cage, à le toucher, puis à le sortir de la cage quelques minutes. Après quelque temps, je suis même autorisé à l’emmener chez moi pour la journée…à condition de le ramener le soir au refuge.
Affreux ! Pour lui comme pour moi ! Je propose donc de l’adopter…mais il a été saisi par la justice : il faut donc que la justice décide du bien-fondé de la saisie, puis mette les « objets » saisis en vente aux enchères !
Bien sûr, j’ameute la presse, les services vétérinaires, la protection des animaux. Finalement, vers le 15 octobre, après la visite d’une inspectrice de la SPA, j’obtiens le droit de l’adopter…Et KHALI revient définitivement chez moi. Un bon bain, une visite chez le vétérinaire, une séance chez la toiletteuse, et il devient « présentable » !
Bien sûr, j’ai dû tout lui apprendre : marcher à la laisse, demander à sortir, accepter la voiture. Ce ne fut pas difficile : j’étais son sauveur, son dieu, et il ne me quittait jamais d’une semelle ! Quand je me déplaçais dans la pelouse, il me suivait, collé à mes jambes, comme s’il avait peur de me perdre.
Mais il restait craintif, peureux, se réfugiant sous les meubles, ne se montrant que lorsque je l’appelais…Quand on partait en voiture, il se calait sur mes genoux, entre mes jambes, comme la première fois que je l’avais sorti de sa cage…Quelques mois après, lors d’une visite chez sa toiletteuse, nous y avons trouvé une nichée de bichons à vendre. Khali qui avait peur des autres chiens, a été attiré par ces boules de poils. A la visite suivante, ils étaient tous vendus, sauf un. Khali semblait attiré par lui, et j’ai décidé de l’acheter. C’est ainsi que Killy a fait son apparition ! Très vite, ils ont vraiment sympathisé ! C’étaient mes 2 K, totalement différents, et complémentaires ! Autant Khali était calme et posé, autant Killy était exubérant, aimant jouer, courir. Peu à peu il a tout appris à Khali : jouer, aboyer, courir. J’ai la chance de disposer d’une pelouse de 10 ares, complètement clôturée : ce qu’ils ont pu courir, jouer, faire les fous !
Le plus curieux, c’est que Killy était un peu plus grand que Khali. Mais quand il voulait jouer, il s’aplatissait pour être à la hauteur de Khali.
Et Killy a vite compris et accepté que Khali était prioritaire : c’est lui qui pouvait choisir son panier, son fauteuil, Dès que je m’asseyais dans un fauteuil, ils accouraient tous les deux et sautaient sur mes genoux: Khali à ma droite, Killy à ma gauche. Mais Khali restait « le chef », et Killy le protégeait (il ne supportait pas qu’un autre chien s’approche de Khali). Khali le SDF est ainsi devenu un magnifique Petit Prince, un Pacha.
Durant 10 ans, Khali m’a apporté la joie, le bonheur, son amour inconditionnel. C’était mon soleil, ma raison de vivre. Et puis un jour, les problèmes sont apparus J’ai constaté que Khali avait un problème avec ses rotules, qui se "déboitaient" parfois, provoquant une crise de douleur aigue. Dans ce cas, je devais le masser pour remettre ses rotules.
Puis, j’ai appris qu'il souffrait du coeur, après une prise de sang, une échographie et une radio. Il avait donc des médicaments à prendre depuis deux ou trois ans.
Au début de cette année, il a eu une ou deux crises de type "épilepsie". Consulté, le vétérinaire a estimé qu'il s'agissait d'une conséquence de son problème de rotules combiné à son problème cardiaque: quand il sentait la douleur arriver dans ses pattes, il stressait tellement que son cœur s'emballait et qu'il faisait une crise. Dès que je le prenais dans mes bras, la crise cessait. Il a alors eu des médicaments pour ses rotules.
Bien sûr, il continuait à être suivi régulièrement par le vétérinaire, et c'est ainsi que voici deux ou trois mois, on a appris qu'il faisait en plus un œdème pulmonaire, ce qui a entraîné la prise de médicaments supplémentaires.
Khali prenait ainsi ses différents médicaments à raison de 7 fois par jour...Apparemment, il les supportait bien, et moyennant un certain nombre de précautions pour lui éviter des problèmes (stress, fatigue) il restait très bien.
Mais la situation s'est dégradée: pris de la respiration, il semblait suffoquer. Il restait couché toute la journée, haletant. Puis, il a refusé toute nourriture.
Je suis donc retourné chez le vétérinaire un mois avant la date prévue, afin de voir ce que l'on pouvait faire. Mais le vétérinaire a déclaré forfait: il ne pouvait rien faire de plus, et il a affirmé que Khali étouffait, qu'il souffrait, et que la situation non seulement était irréversible, mais qu'elle allait empirer. La décision s'imposait donc: il fallait mettre fin à ses souffrances.
Ce qui fut fait le 31 août à 14h30. Khali s’est éteint dans mes bras, me laissant malheureux, désemparé, désespéré, amputé. Le 1er septembre, il était incinéré, et ses cendres sont près de moi, à côté de celles de Sami




6 bougies

10411 Fleurs
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Une maison sans chien est une maison sans âme
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par poutounou
Déposé par poutounou
Des nuages de nos Anges tombent des minuscules gouttelettes, qui se transforment en doux câlinous pour nous, mamans et papas de cœur. Tenez bon Marc…
Déposé par viana67
Déposé par viana67
Déposé par poutounou
Déposé par poutounou
Vous les Anges au cœur pur, je sais que de là-haut vous nous protégez…Merci de nous rendre la vie, parfois si rude, plus agréable. Un tout GRAND MERCI… !!!
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc


927 messages

Déposé par poutounou le 24/10/2021  
Une pensée émue pour Marc qui vient de “perdre” son petit Philou adoré. Une fleur, un message, une bougie ou un poème lui ferait le plus grand bien… De tout Coeur avec vous dans ces moments très difficiles, très douloureuses, Marc…
*
J’ai trouvé mon Paradis avec toi mon Ange !!!
*
Mon Paradis
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
En quête d’une île déserte, d’une planète inconnue,
D’une terre vierge, encore inexplorée et nue,
D’un petit coin d’univers, hors du temps, hors d’ici.
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
Je voulais un peu de paix, pour mon cœur fatigué.
Je voulais fuir les querelles et tout recommencer,
Sur la terre originelle, renaître de l’oubli.
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
Quitter cette vie insensée, rejoindre le ciel.
Je l’imagine aussi pur que sa couleur pastelle,
Vestige de beauté d’une nature si meurtrie.
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
Comme une lueur d’espoir apaisant la souffrance,
Et quand bien même un mensonge, pour nier l’évidence,
D’avoir la peur pour compagne d’une vie sans répit.
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
Et mes yeux, troublés de larmes, ont croisé ton regard,
Et mon destin, soudain, s’est joué au gré du hasard.
C’est là, aux frontières de ton cœur, qu’alors j’ai compris.
*
Quelque part, dans ce monde, je cherchais le Paradis.
*
Mais il n’existe ni asile, ni mythe fantastique.
Il n’y a que l’Amour pour faire le monde magnifique.
Et ton Amour pour moi a donné sens à ma vie.
*
Quelque part, dans ce monde, j’ai trouvé mon Paradis.

Déposé par poutounou le 17/10/2021  
Quel magnifique mot : la « tolérance ». Soyons tolérants les uns envers les autres. Profitons de notre beau cimetière virtuel pour nous envoyer des fleurs, de beaux messages, des poèmes et des bougies...
*
L'arbre de la tolérance
*
Pour toi, bel Ange…
*
Quels mots veux-tu que j'apprivoise pour toi aujourd'hui ?
Pendre, prendre, prétendre
Ils sont bien trop enferrés aux boulets de la vanité
*
Prévaloir, pouvoir, avoir
Ceux-ci vivent leur deuil
Au fond des prisons d'orgueil
*
Imposer, condamner, spéculer
Tous sont opprimés
Dans les étaux de la cupidité
*
Pour toi j'apprivoiserai plutôt les mots
Ecouter, respecter, partager
Et si c'est leur préférence
Je leur offrirai les fleurs de la tolérance
*
Pour toi, j'apprivoiserai plutôt les mots
Apprendre, comprendre, entendre
Et si c'est leur volonté
Je leur offrirai les branches de l'humilité
*
Pour toi, j'apprivoiserai surtout les mots
S'ouvrir, sourire, offrir
Et si c'est pour toujours
Je leur offrirai l'arbre d'amour
*
Notre tolérance pour les autres nous conduit forcément à tolérer nos propres fantaisies.
Citation de George Sand ; Œuvre : Flaminio, Théâtre - 1854.

Déposé par poutounou le 10/10/2021  
Coucou mamans et papas de coeur,
*
J’ai une bonne nouvelle !!! J’ai trouvé l’échelle, l’échelle magique pour monter là-haut ; là-haut dans le Paradis blanc. Elle traverse les nuages, passe à côté du soleil et des étoiles et vous vous retrouverez avec votre ange à « gambader » dans les jolies allées de « Toutouland ». Cette échelle ne se trouve pas très loin ; elle est juste là en vous, dans votre cœur et votre âme. Il vous suffit de fermer les yeux un instant, de penser très fort à votre ange, l’échelle se dressera et vous pourrez serrer votre trésor, votre « petit cœur » tout fort contre vous. Essayez ! Vous verrez, ça marche… Bon dimanche !

Déposé par poutounou le 03/10/2021  
Quand les larmes…
*
Quand les larmes me viennent
Quand les larmes « montent »
Quand elles inondent mon petit cœur
Quand elles encerclent mon âme
Je me réfugie dans mes souvenirs
Mes beaux souvenirs avec toi
J’en ai des tonnes, tu sais,
Qui me reviennent à la mémoire
Des tonnes de souvenirs
Tous plus beaux les uns que les autres
Tous remplis de plein d’amour
Ca y est, je souris, je revis
En partant tout là-haut
Tu m’as laissé tant de beaux moments
Que même un torrent de larmes
Ne pourrait les chasser de mon cœur
De ma tête, de mon âme
Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai toujours
Ce qu’aucune larme, si énorme soit-elle,
Jamais n’effacera…

Déposé par poutounou le 26/09/2021  
Il y a des jours comme ça…
*
Il y a des jours comme ça,
Des jours où ça ne va pas.
Des jours où on aimerait
Serrer notre Ange contre soi.
Lui murmurer des mots doux,
Lui faire des câlinous tout partout
Il y a des jours comme ça…
Depuis qu’il n’est plus là.
Alors on ferme les yeux un instant
Et l’on se souvient de tout
Des rires, et des larmes aussi
Et oui, il y a des jours comme ça
Des jours où ça ne va pas
Depuis qu’il n’est plus là…

Déposé par rustiditbibi le 20/09/2021  
Une fois que vous avez eu un chien merveilleux, une vie sans chien, est une vie est diminuée🐶💗🌹

Déposé par poutounou le 19/09/2021  
Très jolie chanson/poème d’Yves Duteil
*
Jusqu’où va notre amour pour nos anges ?
*
Jusqu’où je t’aime…
*
Si jamais tu me demandes jusqu'où je t'aime
S'il fallait que je te dise tout mon amour
Même en ouvrant les bras, ça ne suffirait pas
Moi, mon amour pour toi, je crois bien qu'il va
*
Jusqu'au bout du monde et de la mer
Et du soleil et jusqu'au bout des étoiles
Au-delà du fond des galaxies, dans l'infini de l'univers sidéral
Aussi loin que porte le regard de mon cœur
Jusqu'au bout du ciel et jusqu'au fond du bonheur, je t'aime aussi loin
*
Moi, voilà comment je t'aime et c'est pour toujours
Ça s'écrit dans mon cœur même, jour après jour
Pour en prendre la mesure sans se tromper
Il faudrait un cadran, si beau, si gros, si grand
Que rien qu'en le posant, il irait sûrement
*
Jusqu'au bout du monde et de la mer
Et du soleil et jusqu'au bout des étoiles
Au-delà du fond des galaxies, dans l'infini de l'univers sidéral
Jusqu'à des frontières dont tu n'as jamais rêvé
Au-delà des heures et jusqu'à l'éternité, je t'aime aussi loin
*
Jusqu'au bout du monde et de la mer
Et du soleil et jusqu'au bout des étoiles
Au-delà du fond des galaxies, dans l'infini de l'univers sidéral
Jusqu'au cœur des glaces et jusqu'au fond du désert
Jusqu'au bout du ciel et dans un autre univers, je t'aime aussi loin
*
Si jamais tu me demandes jusqu'où je t'aime, je t'aime aussi loin
Je t’aime aussi loin…

Déposé par poutounou le 12/09/2021  
Jolie petite poésie pour toi, bel ange
*
J’ai de toi une image
Qui ne vit qu’en mon cœur.
Là, tes traits sont si purs
Que tu n’as aucun âge.
Là, tu peux me parler
Sans remuer les lèvres,
Tu peux me regarder
Sans ouvrir les paupières.
Et lorsque le malheur
M’attend sur le chemin,
Je le sais par ton cœur
Qui bat contre le mien.
*
Maurice Carême

Déposé par poutounou le 05/09/2021  
"Les saisons passent, il faut apprendre, avec elles, à renaître de nos cendres..." Ce sont nos anges qui soufflent les brûlures de nos « fièvres ».
*
Mais la vie... (Maurane et Lara Fabian)
*
Tout le monde rêve d'un idéal
Un Eden, un bonheur fatal
Mais la vie...
Mais la vie...
Tout le monde voudrait le soleil
Nos pensées tournées vers le ciel
Mais la vie...
*
Les saisons passent
Il faut apprendre
Avec elles à renaître
De nos cendres
Le jour se lève
La vie avance
*
Même quand tout s'éteint
Sur nos chagrins
Il reste encore
Une braise, une flamme qui dort
Un peu de vent
Sur nos tourments
Et tout repart
Tout s'allume sur un autre espoir
*
Moi aussi, j'ai consumé des peines
Attisé des blessures anciennes
Mais la vie...
Mais la vie...
Moi aussi, je suis tombée de haut
Du saut de l'ange au fond de l'eau
Mais la vie...
*
Mais qui nous sauve
Qui nous relève
Et qui souffle les brûlures
De nos fièvres
Une étincelle
Dans le silence
*
Mais quand tout s'éteint
Sur nos chagrins,
Il reste encore
Une braise, une flamme qui dort
Un peu de vent
Sur nos tourments
Et tout repart
Tout s'allume sur un autre espoir
*
Le jour se lève
La vie avance
Avec elle
Retrouvons l'éclat d'une espérance...
*
Avec elle
Essayons de lui donner un sens
Un sens.
*
Même quand tout s'éteint
Sur nos chagrins
Il reste encore
Une braise, une flamme qui dort
Un peu de vent
Sur nos tourments
Et tout repart
Tout s'allume sur un autre espoir.
Tout s'allume sur un autre espoir.

Déposé par ourson le 03/09/2021  
Mon but dans la vie est d'être une aussi bonne personne que celle que mon chien pense que je suis.
Les chiens aiment leurs amis et mordent leurs ennemis, c'est presque le contraire des personnes, qui ont tendance à mélanger l'amour à la haine.
Les femmes et les chats feront ce qu'ils veulent, les chiens et les hommes devraient se détendre et s'habituer à cette idée.
Tous les Hommes sont des Dieux pour leur chien. C'est pour ça que certaines personnes aiment plus leur chien que leurs propres congénères.
Pour profiter pleinement de son chien, il ne s'agit pas de l'entraîner pour qu'il soit à moitié humain. L'idée est de s'ouvrir à la possibilité d'être un petit peu plus chien.

Déposé par ourson le 29/08/2021  
Le chien est le modèle, le véritable prototype de l'amitié

Déposé par poutounou le 29/08/2021  
Très jolie chanson de Jean-Louis Aubert dédiée à nos tendres Anges...
*
Il manque un temps à ma vie
Il manque un temps, j'ai compris
Il me manque toi
Mon alter ego
*
Tu es parti mon ami
Tu m'as laissé seul ici
Mais partout tu me suis
Mon alter ego
*
Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où tu te caches
Laisse-moi deviner
*
Dans mon coeur rien ne change
T'es toujours là, mon ange
*
Il manque ton rire à l'ennui
Il manque ta flamme à ma nuit
C'est pas du « je »
Mon alter ego
*
Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où tu te caches
Laisse-moi deviner
T'es sûrement baie des anges
Sûrement là-bas, mon ange
Sûrement là-bas
Sûrement là-bas
*
Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où que tu sois
Je voudrais que tu saches
Dans mon coeur rien ne change
T'es toujours là, mon ange
*
Il manque un temps à ma vie
Il manque ton rire, je m'ennuie
Il me manque toi, mon ami

Déposé par choupinou le 27/08/2021  
Avec un peu d'avance sur ta date anniversaire, mais
je serais partie en vacances
A toi qui me manque
J'aimerai que le Paradis soit doté d'un petit espace,
d'une petite vitre, pour pouvoir te voir a nouveau.
Je pense a toi aujourd'hui en ce jour anniversaire,
J'ai pensée a toi hier et le jour d'avant.
Tu es dans mes pensées chaque jour ,5 secondes ou plus longtemps;
Oui tu es là, je pense a toi en silence, au plus profond de mon Ame.
Je mentionne souvent ton prénom : KHALI , mon bel Amour .
Tout ce que je possède sont les mémoires , un collier, un couffin,
un joujou ... et des photos ... dans un cadre ,un album ...
C'est ce qui me reste de toi, que je garde précieusement ...
Dieu t'a ... dans ses bras, moi je t'ai dans mon coeur ...
Attend moi et un jour c'est moi qui te serrerai contre moi,
Oui comme avant, on se retrouvera ... veille sur moi,
Comme Dieu te protège dans son merveilleux jardin d'amour ...

Déposé par ourson le 24/08/2021  
Si les âmes les plus gentilles étaient récompensées par une longue vie, les chiens vivraient plus longtemps que nous.

Déposé par poutounou le 22/08/2021  
Dans ton regard
*
Quand je plonge mon regard dans le tien, j’y vois :
De la gentillesse tout plein,
De la droiture à revendre,
De la générosité, en veux-tu en voilà,
Et de l’amour, une bonne tonne d’amour.
Voilà ce que je vois dans tes yeux, bel Ange
Et c’est tellement beau et tellement rare,
Que j’adore plonger dans ton regard.

Déposé par poutounou le 15/08/2021  
Extrait de la chanson "Immortelle" de Lara Fabian. Quelles belles paroles !!!
*
Immortelle
*
Si perdue dans le ciel
Ne me restait qu'une aile
Tu serais celle-là
*
Si traînant dans mes ruines
Ne brillait rien qu'un fil
Tu serais celui-là
*
Si oubliée des dieux
J'échouais vers une île
Tu serais celle-là
*
Si même l'inutile
Restait le seuil fragile
Je franchirais le pas
*
Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'être celle
Qui survivra à tout ce mal
Je meurs de toi

Déposé par poutounou le 08/08/2021  
Enivrons-nous de souvenirs de nos chers Anges disparus !!!
*
Petit conseil de Monsieur Baudelaire, à consommer avec modération si l‘on choisit le vin…..
*
Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie, de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront : "Il est l'heure de s'enivrer ! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."
*
Baudelaire: Petits poèmes en prose, XXXIII (1869)

Déposé par poutounou le 01/08/2021  
C’est vrai ! Ca fait beaucoup de bien de voir un message, une fleur, un poème sur la « tombe » de son Ange. Tout comme ça fait énormément plaisir d’en déposer un ou une sur les « tombes » des autres petits canailloux ou canaillousses…
*
Les p’tits riens
*
Un p’tit rien, ça coûte rien,
Un p’tit rien, ça fait du bien.
C’est un sourire qu’on peut offrir,
Un coup de pouce pour l’avenir.
Les p’tits mots de tous les jours :
Ca va, merci, bonjour…
Peuvent être gorgés d’Amour.
Toutes ces marques de confiance,
C’est du soleil en abondance.
Si tu leur donnes tout leur sens,
Les p’tits gestes qui viennent du cœur,
Un clin d’œil, une fleur,
C’est la recette du bonheur.

Déposé par poutounou le 25/07/2021  
Et si c’était vrai !!!
*
Je marchais dans une ruelle du Tibet, lorsqu’un vieillard à la longue barbe blanche, m’a fait signe d’entrer dans sa boutique. Il m’a tendu une paire de gants que j’ai aussitôt enfilés. Puis il a noué un joli foulard doré autour de mon cou. Tout à coup, mes bras et mon cou se sont allongés. Ils sont allés en direction du ciel, ont traversé les nuages, sont passés à côté du soleil, des étoiles, pour arriver à « Magicland «, où tu vis à présent, mon Ange, avec tous tes copains et copines. J’ai ôté les gants et j’ai pris ta petite tête entre mes mains. Je t’ai couvert d’énormes bisous. Mille et une caresses et léchouilles plus tard, la magie n’opérant plus, je suis repartie de chez toi, les mains pleines d’amour et le coeur heureux. Dieu que c’était bon de te retrouver, mon Trésor… La prochaine fois, je demanderai au vieillard tibétain de me chausser de bottes magiques, pour pouvoir me promener à tes côtés dans ton si merveilleux Paradis blanc. A bientôt ma truffe d’amour !!!

Déposé par poutounou le 18/07/2021  
Petit poème pour tous les « jolis coeurs » du Paradis blanc…
*
Trop beau ton Paradis…
*
Un petit nuage flotte dans le ciel ;
En tombent de jolies gouttelettes dorées.
Et hop, j’en ai plein les yeux…
Oh mais c’est magique ! C’est toi que je vois mon Trésor !
Tu cours là-haut dans les herbes folles,
Entouré d’autres « jolis coeurs » à 4 pattes,
Et dans les airs, ça virevolte d’oiseaux de toutes les couleurs.
C’est plein de lacs, de rivières avec une eau si belle, si limpide…
C’est plein de forêts, de champs et de fleurs…
L’air y est si doux, si pur, si sain…
Qu’il est beau ton Paradis, trop beau !
Où trouver l’échelle pour monter là-haut ?
Dis-moi mon Ange…où ?




L'Album photo contient 30 photos
Highslide JS
Vacances à la montagne
Highslide JS
Weekend dans les Ardennes
Highslide JS
Weekend : ensemble; toujours
Highslide JS
Vacances: un moment privilégié
Highslide JS
Ton magnolia, sous lequel tu aimais te réfugier...
Highslide JS
L'ANGE KHALI
Highslide JS
KHALI LE PRINCE
Highslide JS
Vais-je ma plaire ici?
Highslide JS
Khali le SDF
Le jour de son adoption...
Highslide JS
Khali le Petit Prince
Très vite, il a changé de statut!
Highslide JS
Le SDF devient le Pacha...
Highslide JS
Je suis CHEZ MOI
Highslide JS
Avec Killy, les folies...
Highslide JS
Alors, tu viens?
Highslide JS
Dans l'attente...
Highslide JS
En caravane...
Highslide JS
At home
Highslide JS
Discussion
Highslide JS
La Paix des braves
Highslide JS
Je te vois !
Retourner en haut