Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Horus a été vue  30 747  fois.
30 747 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
Horus
GOLDEN-RETRIEVER
Il est né le:03/09/2000
Il nous a quittés le:08/10/2010
 

aucune bougie


1 personne aime cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à Horus

Tu as été un compagnon merveilleux qui nous a donné 10 années d'amour et de tendresse. Quelle chance nous avons eu d'avoir un ami fidèle comme toi ! Chaque seconde passée à tes côtés était un enchantement. Tu viens de nous quitter et le vide et la peine sont immenses. Nos coeurs sont empreints de ton souvenir et jamais nous n'oublierons la douceur de ton regard et ta joie de vivre. Tu as dû partir devant, mais n'aies crainte car un jour viendra où nous serons réunis au royaume des animaux et de tous ceux qui les aiment. Merci Horus pour l'amour infini que tu nous as donné. Nous t'aimons et t'aimerons pour l'éternité.

Un grand merci à l'équipe vétérinaire pour les bons soins qu'ils ont prodigués à Horus tout au long de cette terrible maladie. Malheureusement elle a été la plus forte et a emporté notre bel ange en 3 petits mois seulement...

Merci également à vous tous pour vos messages de soutien et de réconfort.




0 bougie

988 Fleurs
Déposé par fabyyy6259
Déposé par fabyyy6259
Déposé par BILLY2B
Déposé par BILLY2B
Déposé par Sissi10
Déposé par Sissi10
une tendre pensée et une petite fleur en ce triste jour anniversaire repose en paix bel ange !
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par dianthe
Déposé par dianthe
Déposé par Cupidon
Déposé par Cupidon
Tendres pensées en ce triste jour anniversaire. Nous les reverrons tous un jour de l'autre côté, j'en suis certaine
Déposé par Marie94
Déposé par Marie94
Tendres pensées petit coeur ... Repose en paix. Avec tout mon amour des animaux ...
Déposé par isabeldehb
Déposé par isabeldehb
douces pensées petit ange en ce jour si particulier pour ceux qui t'ont tant aimé
Déposé par mistral
Déposé par mistral
un joli bouquet rempli de bisous et de calins pour ce triste jour d'anniversaire petit ange
Déposé par helene
Déposé par helene
Doux câlins petit ange❤❤❤❤💗💗
Déposé par coucky
Déposé par coucky
Tendre pensée.
Déposé par Annie
Déposé par Annie
Douces pensées en ce 8e anniversaire cher Horus. Sally et sa maman
Déposé par mimo
Déposé par mimo
Déposé par kropa
Déposé par kropa
Tendres pensées en ce triste jour, bisous bel ange
Déposé par Evalain
Déposé par Evalain
Tendres pensées, doux museau
Déposé par Ingrid77
Déposé par Ingrid77
Tendre pensée pour toi ptit ange
Déposé par aanniicckk
Déposé par aanniicckk
Déposé par mediterran
Déposé par mediterran
Déposé par HORUS
Déposé par HORUS
Pas un jour sans penser à toi. Tu me manques tellement... Dors en paix bel ami.
Déposé par Lecmarc
Déposé par Lecmarc
Tendres pensées et douces caresses


378 messages

Déposé par ovanek le 08/10/2018  
💖
💖 💖 16 💖 💖
*** Ami ***
Ami, dis moi pourquoi Tu sembles avoir pour moi
Toujours tant d’amitié
Pourquoi dans ton regard je vois souvent briller
Amour et fidélité
Pourquoi quand je t’accueille un jour sous mon toit
Les grands et les petits éprouvent tant de joie
Pourquoi lorsque je suis dans ma vie parfois attristé
Semble tu toujours si prêt a me réconforté
Pourquoi lorsque le soir je rentre fatiguée
Viens tu si gentiment te coucher à mes pieds
Ah ! Laisse-moi te dire ici combien de toi
Je peux penser de bien mon unique ami
Toi mon roi.
**** Pensée ****
💖
💖 💖 17 💖 💖
**** Pour toi mon Fidèle ****
Je t'ai choisi comme compagnie
Et tu le seras pour toute ma vie
Je ne pourrais jamais te quitter
Surtout jamais t'oublier
Ces quelques lignes
Je te les désigne
Pour te prouver
Cette grande amitié
N'oublie surtout jamais
Qu'on sera ami pour l'éternité
Même devant la sort
Quoi qu'il arrive mon chien, je t'adore
Pensée
💖

Déposé par poutounou le 08/10/2018  
En ce jour anniversaire…
*
Lettre venue d'ailleurs
*
Tu as souhaité m'écrire, laissant aux nuages,
le soin de me transmettre ton message.
Cette seule intention m'autorise à te répondre
afin de te dire qu'en partant, j'ai bien emporté
toute la richesse et l'amour de notre vécu,
et, si du poids de mon corps je me suis allégé,
je n'en reste pas moins, dans l'ombre, à tes côtés.
Dés lors, si tu es à la recherche de notre hier,
laisse voguer en toi les pensées et les rêves,
car, dans ces voyages, nous nous retrouverons
pour vivre ensemble cette intime complicité,
et donner ainsi toute sa force à son éternité.
Que la caresse du vent, un rayon de soleil,
une étoile filante ou une goutte de pluie
soient les anges porteurs de cet écrit
pour en traduire auprès de toi le sentiment,
afin que, laissant de côté regrets comme oublis,
tu vives intensément chaque moment de la vie.

Déposé par Dams le 08/10/2017  
Doux calins adorable petit HORUS 💖 en ce triste anniversaire

Déposé par poutounou le 20/10/2016  
Certains jours, on se dit que le monde est rempli de haine, puis certaines fois, on écoute des histoires comme celle de Alaa qui redonnent espoir. Cet homme a sauvé 200 chats. Un immense respect à lui...
*
Des dizaines de chats abandonnés
*
Mohammad Alaa Aljaleel vit à Alep en Syrie. Vous savez tout comme moi à quel point ce pays est dévasté par la guerre et la violence. De nombreuses personnes ont quitté la ville dans l'espoir d'obtenir des jours meilleurs. Pour Alaa, ce n'est pas si simple. Il ne peut se résigner à quitter la ville tout en sachant à quel point de nombreuses vies dépendent de lui.
*
Alaa s'est occupé de quelques chiens et de plus de 170 chats. Tous ces chats sont devenus errants suite aux nombreux départs des habitants d'Alep. C'est tout naturellement que ces chats se sont tournés vers Alaa qui les a nourris et soignés pendant tout ce temps.
*
Alaa, le sauveur des chats
*
Les bonnes actions de Alaa se sont répandues dans la ville. Lorsque des familles souhaitaient quitter le pays, elles déposaient systématiquement leur chat dans les mains de Alaa dans l'espoir qu'il le prenne en charge.
*
Une jeune fille qui avait élevé son chat depuis toujours l'a laissé à Alaa. Ses parents souhaitaient quitter la ville, et il était impossible d'emmener le chat. La jeune fille pria Alaa de lui envoyer des photos de son chat. Alaa, touché par la petite fille, lui promit de lui envoyer des photos autant que possible. "Vous pensez que je pourrai récupérer mon chat quand je reviendrai ?" pleure la petite fille.
*
Le groupe de chats qui était d'une vingtaine a donc grossi jusqu'à atteindre les 100 chats. Dans le but de trouver une maison pour tous ces chats, Alaa a fondé un sanctuaire nommé Il Gattoro d'Aleppo.
*
Cet homme est clairement le sauveur de ces chats. Il risque sa vie chaque jour sous les bombardements pour s'occuper de sa nouvelle famille.
*
Pour Alaa, aimer les gens c'est aussi aimer tous les êtres vivants. Et les animaux en font partie intégrante. C'est pourquoi il se donne tant de mal à les aider. Comme il l'explique dans son interview pour la BBC, les bombardements et la guerre sont son quotidien, alors il fait tout son possible pour aider ces chats et se procurer un peu de bonheur.

Déposé par poutounou le 15/10/2016  
C'est vrai qu'on a tendance à voir la couleur qui sait nous plaire...
*
L'habit d'Arlequin
*
Vous connaissez ce quai nommé de la Ferraille,
Où l'on vend des oiseaux, des hommes et des fleurs.
A mes fables souvent c'est là que je travaille ;
J'y vois des animaux, et j'observe leurs moeurs.
Un jour de mardi gras j'étais à la fenêtre
D'un oiseleur de mes amis,
Quand sur le quai je vis paraître
Un petit arlequin leste, bien fait, bien mis,
Qui, la batte à la main, d'une grâce légère,
Courait après un masque en habit de bergère.
Le peuple applaudissait par des ris, par des cris.
Tout près de moi, dans une cage,
Trois oiseaux étrangers, de différent plumage,
Perruche, cardinal, serin,
Regardaient aussi l'arlequin.
La perruche disait : " J'aime peu son visage,
Mais son charmant habit n'eut jamais son égal.
Il est d'un si beau vert ! - Vert ! dit le cardinal ;
Vous n'y voyez donc pas, ma chère ?
L'habit est rouge assurément :
Voilà ce qui le rend charmant.
- Oh ! pour celui-là, mon compère,
Répondit le serin, vous n'avez pas raison,
Car l'habit est jaune-citron ;
Et c'est ce jaune-là qui fait tout son mérite.
- Il est vert. - Il est jaune. - Il est rouge morbleu ! "
Interrompt chacun avec feu ;
Et déjà le trio s'irrite.
" Amis, apaisez-vous, leur crie un bon pivert ;
L'habit est jaune, rouge et vert.
Cela vous surprend fort ; voici tout le mystère :
Ainsi que bien des gens d'esprit et de savoir,
Mais qui d'un seul côté regardent une affaire,
Chacun de vous ne veut y voir
Que la couleur qui sait lui plaire. "
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par poutounou le 09/10/2016  
Et oui ! Le bien et le mal nous sont rendus. C'est vrai aussi pour ceux qui font du mal à nos amis les bêtes...
*
L'enfant et le miroir
*
Un enfant élevé dans un pauvre village
Revint chez ses parents, et fut surpris d'y voir
Un miroir.
D'abord il aima son image ;
Et puis, par un travers bien digne d'un enfant,
Et même d'un être plus grand,
Il veut outrager ce qu'il aime,
Lui fait une grimace, et le miroir la rend.
Alors son dépit est extrême ;
Il lui montre un poing menaçant,
Il se voit menacé de même.
Notre marmot fâché s'en vient, en frémissant,
Battre cette image insolente ;
Il se fait mal aux mains. Sa colère en augmente ;
Et, furieux, au désespoir,
Le voilà devant ce miroir,
Criant, pleurant, frappant la glace.
Sa mère, qui survient, le console, l'embrasse,
Tarit ses pleurs, et doucement lui dit :
N'as-tu pas commencé par faire la grimace
A ce méchant enfant qui cause ton dépit ?
- Oui. - Regarde à présent : tu souris, il sourit ;
Tu tends vers lui les bras, il te les tend de même ;
Tu n'es plus en colère, il ne se fâche plus :
De la société tu vois ici l'emblême ;
Le bien, le mal, nous sont rendus.
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par Annie le 08/10/2016  

Mon très cher Horus
Six ans aujourd'hui que tu es parmi nous et que nous avons le bonheur, pour ne pas dire l'honneur car tu es un chien exceptionnel, de t'avoir comme ami. Mais permets-moi d'écrire quelques mots à ta maman pour qui l'anniversaire de ton envol loin d'elle doit raviver une grande douleur.

Chère maman Éva
Je ne vais pas dire que tu ne manques pas à ton cher Horus mais il applique désormais le précepte que je tiens moi-même de maman Anne qui m'a enseigné que «la clef de la sérénité est de savoir être heureux et malheureux à la fois» mais je t'assure qu'ici les occasions de joie priment sur les autres puisque nous ne sommes tristes et préoccupés que lorsque nos chers humains ne vont pas bien.
Je ne vais pas m'éloigner de mon grand Ami de la journée, si il veut me raconter des souvenirs j'écouterai son récit comme il a souvent écouté ma lecture et si il préfère se taire j'écouterai avec lui le silence qui ici est aussi beau que la musique et qui a le pouvoir de relier les âmes qui s'aiment par delà le temps et l'espace.

Ma petite famille et ma maman de coeur se joignent à moi pour vous envoyer à tous les deux des ondes pleines de douceur et de chaleur.
Ta Sally
💛

Déposé par poutounou le 05/10/2016  
La brebis et le chien
*
La brebis et le chien, de tous les temps amis,
Se racontaient un jour leur vie infortunée.
Ah ! Disait la brebis, je pleure et je frémis
Quand je songe aux malheurs de notre destinée.
Toi, l'esclave de l'homme, adorant des ingrats,
Toujours soumis, tendre et fidèle,
Tu reçois, pour prix de ton zèle,
Des coups et souvent le trépas.
Moi, qui tous les ans les habille,
Qui leur donne du lait, et qui fume leurs champs,
Je vois chaque matin quelqu'un de ma famille
Assassiné par ces méchants.
Leurs confrères les loups dévorent ce qui reste.
Victimes de ces inhumains,
Travailler pour eux seuls, et mourir par leurs mains,
Voilà notre destin funeste !
Il est vrai, dit le chien : mais crois-tu plus heureux
Les auteurs de notre misère ?
Va, ma soeur, il vaut encor mieux
Souffrir le mal que de le faire.
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)

Déposé par poutounou le 30/09/2016  
Voici Octobre qui s'en vient à grands pas avec les jours qui raccourcissent encore...
*
Matin d'Octobre
*
C'est l'heure exquise et matinale
Que rougit un soleil soudain.
A travers la brume automnale
Tombent les feuilles du jardin.
*
Leur chute est lente. On peut les suivre
Du regard en reconnaissant
Le chêne à sa feuille de cuivre,
L'érable à sa feuille de sang.
*
Les dernières, les plus rouillées,
Tombent des branches dépouillées :
Mais ce n'est pas l'hiver encor.
*
Une blonde lumière arrose la nature
Et, dans l'air tout rose,
On croirait qu'il neige de l'or.

Déposé par poutounou le 26/09/2016  
Automne en forêt
*
Un écureuil sur la bruyère
Se lave avec de la lumière
Une feuille morte descend
Doucement portée par le vent
Et le vent balance la feuille
Juste au-dessus de l'écureuil
Le vent attend pour la poser
Légèrement sur la bruyère
Que l'écureuil soit remonté
Sur le chêne de la clairière
Où il aime se balancer
Comme une feuille de lumière.
*
Maurice Carême (1899-1978)

Déposé par poutounou le 20/09/2016  
Chers amis des animaux,
*
Laissez-moi vous raconter l’histoire d’Aïna.
*
Quand nous l'avons secourue, elle était très maigre, avait deux terribles tumeurs et une patte fracturée. Son état de fragilité ne permettait aucune intervention chirurgicale. Nous lui avons donc laissé le temps de se refaire une santé…
*
Une fois ses forces retrouvées, Aïna a pu subir une opération. Notre vétérinaire l’a stérilisée, lui a retiré ses tumeurs et l’a amputée de sa patte qu’il était malheureusement impossible de sauver.
*
Aujourd'hui Aïna se remet doucement, grâce à sa bravoure exemplaire et au soutien sans faille de notre équipe. On peut dire que cette gentille chienne porte bien son nom... Aïna signifie « vie » en malgache !
*
Aïna est une championne, elle n’abandonne pas.
*
Et nous non plus…

Déposé par poutounou le 15/09/2016  

La vie est faite de "charmantes fleurs" mais aussi d'épines et de cailloux...
*
La Mort et la Vie
*
Si la mort est le but, pourquoi donc sur les routes
Est-il dans les buissons de si charmantes fleurs ?
Et lorsqu'au vent d'automne elles s'envolent toutes,
Pourquoi les voir partir d'un oeil momifié de pleurs ?
*
Si la vie est le but, pourquoi donc sur les routes
Tant de pierres dans l'herbe et d'épines aux fleurs,
Que, pendant le voyage, hélas ! nous devons toutes
Tacher de notre sang et mouiller de nos pleurs ?
*
Louise-Angélique BERTIN (1805-1863)

Déposé par poutounou le 12/09/2016  
C'est vrai qu'il est bon d'aimer ; aimer un chien, un chat, des oiseaux, un hérisson,
" une puce", la musique, les poèmes, celui ou celle qui partage notre vie... Il est simplement bon d'aimer...
*
Comme il est bon d'aimer
*
Il suffit d'un mot
Pour prendre le monde
Au piège de nos rêves.
Il suffit d'un geste
Pour relever la branche,
Pour apaiser le vent.
Il suffit d'un sourire
Pour endormir la nuit,
Délivrer nos visages
De leur masque d'ombre.
Mais cent milliards de poèmes
Ne suffirait pas
Pour dire
Comme il est bon d'aimer
*
Jean-Pierre Siméon

Déposé par poutounou le 06/09/2016  
Je veux la même et je ne la tuerai pas ; promis ! J'en ferai profiter tout le monde...
*
La Poule aux oeufs d'or
*
L'avarice perd tout en voulant tout gagner.
Je ne veux, pour le témoigner,
Que celui dont la Poule, à ce que dit la fable,
Pondait tous les jours un oeuf d'or.
Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l'ouvrit, et la trouva semblable
A celles dont les oeufs ne lui rapportaient rien,
S'étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
Belle leçon pour les gens chiches :
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
Pour vouloir trop tôt être riches ?
*
Jean de La Fontaine
Mes poésies préférées

Déposé par poutounou le 01/09/2016  
Disons « au revoir » au mois d’août…..
*
Soleil d'août...
*
Partir sur les sentiers brûlés, écouter battre la garrigue,
Respirer les herbes arrosées d'un soleil d'août, sous les figues...
Fermer les yeux, ouvrir son âme et se gorger des sons d'été,
Se laisser prendre par le calme, s'approprier l'éternité...
Vibrer des souffles d'air humide, sentir la vie souterraine,
Source d'images translucides, d'une douceur souveraine...
Noyer ses yeux dans les couleurs d'une eau limpide, enchanteresse,
Glissant sur les grises rondeurs des gorges arides qu'elle caresse...
Ecouter craquer sous nos pas les souvenirs des argiles,
Délicatement, du bout des doigts, saisir la magie subtile...
Se parfumer de la chaleur qui ensorcelle et qui envoûte,
L'humble berger, le promeneur, sous le torride soleil d'août...
*
Blanche Plume

Déposé par poutounou le 28/08/2016  
Quelle jolie poésie sur l’été qui s’en va tout doucement…
*
L'ETE (Les 4 saisons suite : l'été)
*
Un sphinx m'a dit bonjour de ses ailes de velours.
La libellule s'envole sur les berges de roseaux,
Tandis que l'alouette égrène son chant d'amour
Réveillant dame chouette qui bougonne en sursaut.
*
Maman chevreuil présente son fils tout tacheté
A la forêt, tandis que le roux martin-pêcheur
Donne une leçon d'envol à sa dernière couvée,
Perchée au bord du nid, elle tremble de tout son coeur !
*
Dans la plaine irradiée, le soleil monte au zénith,
Obligeant les animaux à chercher de l'ombre
Dédaignant la mare où les grenouilles vous invitent,
A venir les rejoindre dans les belles eaux profondes...
*
Une chaleur étouffante règne au milieu des terres
Quand une brise soudaine prosterne tous les blés,
Un éclair précède le grondement du tonnerre.
Un orage se prépare, il faut tout rassembler.
*
Soleil qui nourrit et fait grandir toutes choses,
Complice de nos vacances, tu remplis notre vie,
D'instants merveilleux qui changent la vie en rose,
Au lieu du quotidien qui trop vite ressurgit.
*
Les plages sont désertes, c'est la fin de l'été,
Vacanciers et flâneurs sont retournés en ville :
L'âme débordant d'espaces, d'air pur, de liberté...
Premier amour, premiers baisers tendres et subtils ...
*
(Jean-Claude Brinette)

Déposé par poutounou le 24/08/2016  
Pour tous nos beaux anges qui nous manquent tant…
*
L'ange envolé.
*
Poète : François-Marie Robert-Dutertre (1815-1898)
*
Mon ange a reployé ses ailes
Et dort glacé sous un linceul ;
Coulez, ô larmes éternelles,
Car ici-bas je reste seul.
*
Ô chère ombre au ciel envolée,
Chaque nuit sous les noirs cyprès
Versant des pleurs sur ton blanc mausolée,
Je viens épancher mes regrets.
*
Cette douce sœur de mon âme,
Pour charmer mon cœur attristé,
Me parlait encore de sa flamme
Sur le seuil de l'éternité.
*
Ô chère ombre au ciel envolée,
Chaque nuit sous les noirs cyprès
Versant des pleurs sur ton blanc mausolée,
Je viens épancher mes regrets.
*
Si jusqu'à toi, de cette terre
S'élève mon chant désolé,
Sois attentive à ma prière
En ton beau royaume étoilé.
*
Ô chère ombre au ciel envolée,
Chaque nuit sous les noirs cyprès
Versant des pleurs sur ton blanc mausolée,
Je viens épancher mes regrets.

Déposé par poutounou le 19/08/2016  

Les caresses des yeux les plus douces, les plus pures, sont celles de nos merveilleux Anges...
*
Les caresses des yeux
*
Les caresses des yeux sont les plus adorables ;
Elles apportent l'âme aux limites de l'être,
Et livrent des secrets autrement ineffables,
Dans lesquels seul le fond du coeur peut apparaître.
*
Les baisers les plus purs sont grossiers auprès d'elles ;
Leur langage est plus fort que toutes les paroles ;
Rien n'exprime que lui les choses immortelles
Qui passent par instants dans nos êtres frivoles.
*
Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le sourire
Dont le pli lentement s'est comblé de tristesses,
Elles gardent encor leur limpide tendresse ;
*
Faites pour consoler, enivrer et séduire,
Elles ont les douceurs, les ardeurs et les charmes !
Et quelle autre caresse a traversé des larmes ?
*
Auguste ANGELLIER (1848-1911)

Déposé par poutounou le 15/08/2016  
Les "vieilles personnes" ont souvent raison !
*
La guenon, le singe et la
noix
*
Une jeune guenon cueillit
Une noix dans sa coque verte ;
Elle y porte la dent, fait la grimace...
Ah ! Certes, dit-elle, ma mère mentit
Quand elle m'assura que les noix étaient bonnes.
Puis, croyez aux discours de ces vieilles personnes
Qui trompent la jeunesse ! Au diable soit le fruit !
Elle jette la noix. Un singe la ramasse,
Vite entre deux cailloux la casse,
L'épluche, la mange, et lui dit :
Votre mère eut raison, ma mie :
Les noix ont fort bon goût, mais il faut les ouvrir.
Souvenez-vous que, dans la vie,
Sans un peu de travail on n'a point de plaisir.
*
Jean-Pierre Claris de Florian
Mes poésies préférées

Déposé par poutounou le 11/08/2016  
L’espoir…..
*
L’espoir porte un costume de plumes,
Se perche dans l’âme
Et inlassablement chante
Un air sans paroles ;
Mais c’est dans la tempête
Que son chant est le plus doux.
*
Emilie Dickinsonn




L'Album photo contient 15 photos
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS
Caramel, jamais loin d'Horus
Highslide JS
Horus et Caramel, inséparables.
Highslide JS
Horus et Nougat
Highslide JS
Fais de beaux rêves mon ange
Highslide JS
Pause tendresse avec Caramel
Highslide JS
Horus
Highslide JS
Promenade dans la campagne
Highslide JS
Avec Caramel mon frère de coeur
Highslide JS
Dans mon jardin
Highslide JS
Repos bien mérité
Highslide JS
Joie de la baignade
Highslide JS
Mes dernières vacances
Highslide JS
Notre bel Horus
Retourner en haut