Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Carnet d'adresses
Favoris



Facebook LinkedIn Twitter



La page de SAMI a été vue 108 810 fois.

En hommage à
SAMI

BICHON-A-POIL-FRISE
Il est né le :09/02/1982
Il nous a quittés le :25/07/1998
 
Pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
connectez vous
Votre pseudo        Mot de passe       



En hommage à SAMI

Quand en 1980 j’ai perdu Caprice, mon premier bichon adoré, j’étais désespéré. Pendant deux ans, j’ai refusé d’envisager de reprendre un autre chien : j’aurais eu l’impression de trahir Caprice, à qui je rendais visite au cimetière de Sarrebruck régulièrement. Puis un jour, j’ai vu une nichée de bichons, et j’ai craqué. C’est ainsi que SAMI est arrivé chez moi ! Même son nom fut choisi en mémoire de Caprice : Sami après Rami…
Les débuts furent difficiles : j’avais du mal à accepter qu’il prenne la place de Caprice ! Mais il était adorable, et est facilement parvenu à capter tout mon amour, même si je n’oubliais pas Caprice.
Mais c’était un caractère ! Je pouvais tout lui faire, sauf toucher ses oreilles ! Il suffisait que je touche une de ses oreilles, et il retroussait les babines, grognait et me montrait les dents !
La première année, alors que je partais en vacances pour la Suisse, j’ai dû m’arrêter au Grand Duché, car il ne supportait pas la voiture ! Et c’est donc là que j’ai passé mes vacances ! C’est là aussi qu’il a appris à goûter au « Casssero » ! Il adorait ! Je suppose que c’est cela qui l’a amené à aimer la bière ! Dès qu’il voyait un verre, il lui fallait goûter !
Son instinct de mâle était aussi particulièrement développé ! En 1984, en vacances à La Cambre, notre caravane est placée dans le terrain « avec chiens ». Et apparemment, dans les environs, des chiennes sont en chaleur…Sami a hurlé toute la nuit ! Je suis allé chez un vétérinaire, qui nous a dit qu’il fallait lui faire une piqure « calmante » tous les six mois ! Comme je me refusais à le droguer ainsi régulièrement, le vétérinaire nous a conseillé de voir un vétérinaire qui pratiquait l’homéopathie, ce que j’ai fait, et il a pu être soigné de cette façon douce.
Avec lui, je suis allé en Ardèche (1985), au Lago di Ledro (1986), à Sion (1987), à Morzinne (1988), au lac de Côme (1989), à Aprica (1990), dans le Queyras (1991), dans les Alpes de Siusi (1992), à Interlaken (1993), à Vence (1994). En 1995, en raison de sa santé, je ne suis pas parti en vacances : il ne supportait plus la chaleur en voiture, et j’ai acheté une nouvelle voiture avec air conditionné ! En 1996, nous sommes allés à Souillac, et en 1997 en Bretagne. Je renonçai à la montagne, car cela le fatiguait trop. Bien sûr, j’avais pris l’habitude de le mettre dans mon sac à dos pour les longues randonnées en montagne.
.
Pendant l’année, trois fois par semaine, je l’emmenais faire une longue promenade le long du canal.
L’hiver, nous allions dans les Ardennes et il adorait se promener dans la neige, même si la neige s’agglomérait autour de ses pattes, nécessitant au retour un bain d’eau tiède pour la faire fondre !
Puis, en 1998, lors de nos vacances à l’Isle d’Albeau, il n’était vraiment pas bien, au point que j’ai interrompu mes vacances pour rentrer et voir son vétérinaire…La situation s’est très vite dégradée, et ses reins ne fonctionnaient plus. Admis en clinique vétérinaire, on a tout essayé, mais en vain : le verdict est tombé, il fallait abréger ses souffrances. Il avait été veillé toute la nuit par le vétérinaire, et quand il m’a vu, il a manifesté sa joie de me voir…C’est donc dans mes bras qu’il s’est endormi définitivement. Ne voulant pas revivre l’expérience de Caprice et du cimetière, je l’ai fait incinérer, et ses cendres sont dans mon bureau, sous sa photo.
Sami m’a donné 16 ans de bonheur constant, et je ne l’oublierai jamais…Son souvenir ne me quitte jamais. Si je devais évoquer tous nos souvenirs, toutes les anecdotes, il me faudrait écrire un livre entier…
Il a eu une vie heureuse, et m’a rendu heureux…Qu’il repose en paix !






16 bougies

De la part de
 
 



9514 Fleurs

  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par Lecmarc Déposé par Lecmarc
  • Déposé par poutounou Déposé par poutounou
    Juste un petit « poutounou d’amour », arrosé à la liqueur de tendresse pour toi, Marc et Philou…
  • Déposé par poutounou Déposé par poutounou
    C’est le doux vent qui vient déposer, à tes jolies papattes, des fleurs de toutes les couleurs. Nous rajoutons un bouquet Pour Marc et Philou…
  • Déposé par dianthe Déposé par dianthe
    Tendresse🧸😻🐶🐺🦁🦝🐷🐰🐻🐾🐩🐎🐇🦔🦋🕊🦢
  • Déposé par dianthe Déposé par dianthe
    Tendresse🧸😻🐶🐺🦁🦝🐷🐰🐻🐾🐩🐎🐇🦔🦋🕊🦢
  • Déposé par dianthe Déposé par dianthe
    Tendresse🧸😻🐶🐺🦁🦝🐷🐰🐻🐾🐩🐎🐇🦔🦋🕊🦢
  • Déposé par dianthe Déposé par dianthe
    Tendresse🧸😻🐶🐺🦁🦝🐷🐰🐻🐾🐩🐎🐇🦔🦋🕊🦢
  • Déposé par poutounou Déposé par poutounou
    C’est l’automne ! Il faut sortir les « petites laines ». Vous aussi Marc et Philou. Un tout gros bisou rempli de plein de soleil pour tenir jusqu’au printemps prochain…



750 messages



Déposé par rustiditbibi le 20/09/2021  

Une fois que vous avez eu un chien merveilleux, une vie sans chien, est une vie est diminuée🐶💋🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹💗


Déposé par poutounou le 19/09/2021  

Très jolie chanson/poème d’Yves Duteil
*
Jusqu’où va notre amour pour nos anges ?
*
Jusqu’où je t’aime…
*
Si jamais tu me demandes jusqu'où je t'aime
S'il fallait que je te dise tout mon amour
Même en ouvrant les bras, ça ne suffirait pas
Moi, mon amour pour toi, je crois bien qu'il va
*
Jusqu'au bout du monde et de la mer
Et du soleil et jusqu'au bout des étoiles
Au-delà du fond des galaxies, dans l'infini de l'univers sidéral
Aussi loin que porte le regard de mon cœur
Jusqu'au bout du ciel et jusqu'au fond du bonheur, je t'aime aussi loin
*
Moi, voilà comment je t'aime et c'est pour toujours
Ça s'écrit dans mon cœur même, jour après jour
Pour en prendre la mesure sans se tromper
Il faudrait un cadran, si beau, si gros, si grand
Que rien qu'en le posant, il irait sûrement
*
Jusqu'au bout du monde et de la mer
Et du soleil et jusqu'au bout des étoiles
Au-delà du fond des galaxies, dans l'infini de l'univers sidéral
Jusqu'à des frontières dont tu n'as jamais rêvé
Au-delà des heures et jusqu'à l'éternité, je t'aime aussi loin
*
Jusqu'au bout du monde et de la mer
Et du soleil et jusqu'au bout des étoiles
Au-delà du fond des galaxies, dans l'infini de l'univers sidéral
Jusqu'au cœur des glaces et jusqu'au fond du désert
Jusqu'au bout du ciel et dans un autre univers, je t'aime aussi loin
*
Si jamais tu me demandes jusqu'où je t'aime, je t'aime aussi loin
Je t’aime aussi loin…


Déposé par poutounou le 12/09/2021  

Jolie petite poésie pour toi, bel ange
*
J’ai de toi une image
Qui ne vit qu’en mon cœur.
Là, tes traits sont si purs
Que tu n’as aucun âge.
Là, tu peux me parler
Sans remuer les lèvres,
Tu peux me regarder
Sans ouvrir les paupières.
Et lorsque le malheur
M’attend sur le chemin,
Je le sais par ton cœur
Qui bat contre le mien.
*
Maurice Carême


Déposé par poutounou le 05/09/2021  

"Les saisons passent, il faut apprendre, avec elles, à renaître de nos cendres..." Ce sont nos anges qui soufflent les brûlures de nos « fièvres ».
*
Mais la vie... (Maurane et Lara Fabian)
*
Tout le monde rêve d'un idéal
Un Eden, un bonheur fatal
Mais la vie...
Mais la vie...
Tout le monde voudrait le soleil
Nos pensées tournées vers le ciel
Mais la vie...
*
Les saisons passent
Il faut apprendre
Avec elles à renaître
De nos cendres
Le jour se lève
La vie avance
*
Même quand tout s'éteint
Sur nos chagrins
Il reste encore
Une braise, une flamme qui dort
Un peu de vent
Sur nos tourments
Et tout repart
Tout s'allume sur un autre espoir
*
Moi aussi, j'ai consumé des peines
Attisé des blessures anciennes
Mais la vie...
Mais la vie...
Moi aussi, je suis tombée de haut
Du saut de l'ange au fond de l'eau
Mais la vie...
*
Mais qui nous sauve
Qui nous relève
Et qui souffle les brûlures
De nos fièvres
Une étincelle
Dans le silence
*
Mais quand tout s'éteint
Sur nos chagrins,
Il reste encore
Une braise, une flamme qui dort
Un peu de vent
Sur nos tourments
Et tout repart
Tout s'allume sur un autre espoir
*
Le jour se lève
La vie avance
Avec elle
Retrouvons l'éclat d'une espérance...
*
Avec elle
Essayons de lui donner un sens
Un sens.
*
Même quand tout s'éteint
Sur nos chagrins
Il reste encore
Une braise, une flamme qui dort
Un peu de vent
Sur nos tourments
Et tout repart
Tout s'allume sur un autre espoir.
Tout s'allume sur un autre espoir.


Déposé par ourson le 29/08/2021  

Le chien est le modèle, le véritable prototype de l'amitié


Déposé par poutounou le 29/08/2021  

Très jolie chanson de Jean-Louis Aubert dédiée à nos tendres Anges...
*
Il manque un temps à ma vie
Il manque un temps, j'ai compris
Il me manque toi
Mon alter ego
*
Tu es parti mon ami
Tu m'as laissé seul ici
Mais partout tu me suis
Mon alter ego
*
Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où tu te caches
Laisse-moi deviner
*
Dans mon coeur rien ne change
T'es toujours là, mon ange
*
Il manque ton rire à l'ennui
Il manque ta flamme à ma nuit
C'est pas du « je »
Mon alter ego
*
Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où tu te caches
Laisse-moi deviner
T'es sûrement baie des anges
Sûrement là-bas, mon ange
Sûrement là-bas
Sûrement là-bas
*
Où tu es
J'irai te chercher
Où tu vis
Je saurai te trouver
Où que tu sois
Je voudrais que tu saches
Dans mon coeur rien ne change
T'es toujours là, mon ange
*
Il manque un temps à ma vie
Il manque ton rire, je m'ennuie
Il me manque toi, mon ami


Déposé par ourson le 24/08/2021  

Si les âmes les plus gentilles étaient récompensées par une longue vie, les chiens vivraient plus longtemps que nous.


Déposé par poutounou le 22/08/2021  

Dans ton regard
*
Quand je plonge mon regard dans le tien, j’y vois :
De la gentillesse tout plein,
De la droiture à revendre,
De la générosité, en veux-tu en voilà,
Et de l’amour, une bonne tonne d’amour.
Voilà ce que je vois dans tes yeux, bel Ange
Et c’est tellement beau et tellement rare,
Que j’adore plonger dans ton regard.


Déposé par poutounou le 15/08/2021  

Extrait de la chanson "Immortelle" de Lara Fabian. Quelles belles paroles !!!
*
Immortelle
*
Si perdue dans le ciel
Ne me restait qu'une aile
Tu serais celle-là
*
Si traînant dans mes ruines
Ne brillait rien qu'un fil
Tu serais celui-là
*
Si oubliée des dieux
J'échouais vers une île
Tu serais celle-là
*
Si même l'inutile
Restait le seuil fragile
Je franchirais le pas
*
Immortelle, immortelle
J'ai le sentiment d'être celle
Qui survivra à tout ce mal
Je meurs de toi


Déposé par poutounou le 08/08/2021  

Enivrons-nous de souvenirs de nos chers Anges disparus !!!
*
Petit conseil de Monsieur Baudelaire, à consommer avec modération si l‘on choisit le vin…..
*
Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie, de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront : "Il est l'heure de s'enivrer ! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise."
*
Baudelaire: Petits poèmes en prose, XXXIII (1869)


Déposé par poutounou le 01/08/2021  

C’est vrai ! Ca fait beaucoup de bien de voir un message, une fleur, un poème sur la « tombe » de son Ange. Tout comme ça fait énormément plaisir d’en déposer un ou une sur les « tombes » des autres petits canailloux ou canaillousses…
*
Les p’tits riens
*
Un p’tit rien, ça coûte rien,
Un p’tit rien, ça fait du bien.
C’est un sourire qu’on peut offrir,
Un coup de pouce pour l’avenir.
Les p’tits mots de tous les jours :
Ca va, merci, bonjour…
Peuvent être gorgés d’Amour.
Toutes ces marques de confiance,
C’est du soleil en abondance.
Si tu leur donnes tout leur sens,
Les p’tits gestes qui viennent du cœur,
Un clin d’œil, une fleur,
C’est la recette du bonheur.


Déposé par choupinou le 25/07/2021  

A toi qui me manque
J'aimerai que le Paradis soit doté d'un petit espace,
d'une petite vitre, pour pouvoir te voir a nouveau.
Je pense a toi aujourd'hui en ce jour anniversaire,
J'ai pensée a toi hier et le jour d'avant.
Tu es dans mes pensées chaque jour ,5 secondes ou plus longtemps;
Oui tu es là, je pense a toi en silence, au plus profond de mon Ame.
Je mentionne souvent ton prénom :SAMI , mon bel Amour .
Tout ce que je possède sont les mémoires , un collier, un couffin,
un joujou ... et des photos ... dans un cadre ,un album ...
C'est ce qui me reste de toi, que je garde précieusement ...
Dieu t'a ... dans ses bras, moi je t'ai dans mon coeur ...
Attend moi et un jour c'est moi qui te serrerai contre moi,
Oui comme avant, on se retrouvera ... veille sur moi,
Comme Dieu te protège dans son merveilleux jardin d'amour ...
Aujourd'hui tu partages le jour et le mois anniversaire de ma jolie Miss 😪


Déposé par poutounou le 25/07/2021  

Et si c’était vrai !!!
*
Je marchais dans une ruelle du Tibet, lorsqu’un vieillard à la longue barbe blanche, m’a fait signe d’entrer dans sa boutique. Il m’a tendu une paire de gants que j’ai aussitôt enfilés. Puis il a noué un joli foulard doré autour de mon cou. Tout à coup, mes bras et mon cou se sont allongés. Ils sont allés en direction du ciel, ont traversé les nuages, sont passés à côté du soleil, des étoiles, pour arriver à « Magicland «, où tu vis à présent, mon Ange, avec tous tes copains et copines. J’ai ôté les gants et j’ai pris ta petite tête entre mes mains. Je t’ai couvert d’énormes bisous. Mille et une caresses et léchouilles plus tard, la magie n’opérant plus, je suis repartie de chez toi, les mains pleines d’amour et le coeur heureux. Dieu que c’était bon de te retrouver, mon Trésor… La prochaine fois, je demanderai au vieillard tibétain de me chausser de bottes magiques, pour pouvoir me promener à tes côtés dans ton si merveilleux Paradis blanc. A bientôt ma truffe d’amour !!!


Déposé par poutounou le 18/07/2021  

Petit poème pour tous les « jolis coeurs » du Paradis blanc…
*
Trop beau ton Paradis…
*
Un petit nuage flotte dans le ciel ;
En tombent de jolies gouttelettes dorées.
Et hop, j’en ai plein les yeux…
Oh mais c’est magique ! C’est toi que je vois mon Trésor !
Tu cours là-haut dans les herbes folles,
Entouré d’autres « jolis coeurs » à 4 pattes,
Et dans les airs, ça virevolte d’oiseaux de toutes les couleurs.
C’est plein de lacs, de rivières avec une eau si belle, si limpide…
C’est plein de forêts, de champs et de fleurs…
L’air y est si doux, si pur, si sain…
Qu’il est beau ton Paradis, trop beau !
Où trouver l’échelle pour monter là-haut ?
Dis-moi mon Ange…où ?


Déposé par poutounou le 11/07/2021  

Il était une fois…..
*
Il était une fois un chien
Qui cherchait une main.
Une main chaude et douce,
Qui le caresserait de la tête aux reins.
*
Partout il chercha cette main.
De l’aube à l’aurore, du soir au matin,
Sur tous les chemins ;
Mais nulle part de douce main.
*
Il tomba dans le chagrin.
Mille larmes coulaient de ses yeux de chien.
Il pleura et pleura longtemps,
Mais rien, toujours pas de douce main.
*
« Médor, Médor »…
Réveille-toi mon chien !
Un frisson le parcourut de la tête aux reins…
La voilà la douce main qui fait tant de bien.
*
Plus de larmes, plus de chagrin.
Ce n’était qu’un mauvais rêve ;
Un vilain rêve de chien…
Tout est bien qui finit bien.


Déposé par poutounou le 04/07/2021  

Quand la tristesse est là, laissons couler les larmes….
*
PIERROT
*
Une larme coule sur son visage
Son nez renifle doucement
Dans ses yeux passe un nuage
Qui pleure désespérément
La larme continue de glisser
Sur sa peau lisse et parfumée
Elle laisse sur son visage
Comme l’écume sur la plage
Une trainée de gouttelettes
Qui vont sécher au gré du vent
La larme continue de glisser
Tout doucement sans faire de bruit
Elle atteint le coin de ses lèvres
Que c’est doux, que c’est salé
Il a envie de l’embrasser
Elle vient de son coeur après tout
Et il caresse son visage
Mais ne trouve de son passage
Qu’une peau sèche et veloutée
Une larme est morte au vent d’été.
*
Anonyme
*
Une pensée pour Marc (lecmarc) qui se bat courageusement avec Philou, qui a son petit Coeur de terrien bien fatigué…Encore une larme qui coule…


Déposé par poutounou le 27/06/2021  

Que c'est beau ! "On a dans l'âme une tendresse où tremblent toutes les douleurs..."
*
Rosées
*
Je rêve, et la pâle rosée
Dans les plaines perle sans bruit,
Sur le duvet des fleurs posée
Par la main fraîche de la nuit.
*
D'où viennent ces tremblantes gouttes ?
Il ne pleut pas, le temps est clair ;
C'est qu'avant de se former, toutes,
Elles étaient déjà dans l'air.
*
D'où viennent mes pleurs ? Toute flamme,
Ce soir, est douce au fond des cieux ;
C'est que je les avais dans l'âme
Avant de les sentir aux yeux.
*
On a dans l'âme une tendresse
Où tremblent toutes les douleurs,
Et c'est parfois une caresse
Qui trouble, et fait germer les pleurs
*
René-François SULLY PRUDHOMME (1839-1907)
*
Bisousss pour Philou et amitié pour Marc


Déposé par poutounou le 20/06/2021  

Oh oui, rêvons !!! Rêvons de nos Anges...!!!
*
L'Important
*
- C'est quoi, l'Important ?
- L'Important, c'est d'accrocher des rires
Aux branches sèches de la vie…
*
- C'est quoi, la Vie ?
- La Vie, c'est chercher son étoile
Dans le fouillis du ciel…
*
- C'est quoi, le Ciel ?
- Le Ciel, c'est ce qu'on ne peut voir
Qu'en fermant les yeux…
*
- C'est quoi, les Yeux ?
- Les Yeux, ce sont des forges vives
où s'embrasent les rêves…
*
- C'est quoi, les Rêves ?
- Les Rêves….
*
C'est ce qui est important…
*
Robert Gélis ("En faisant des galipoètes" - Anthologie de Poche - Éditions Magnard, 1983)


Déposé par poutounou le 13/06/2021  

Pour Marc et Philou
*
La petite espérance
*
C’est la petite lumière qui brille au fond de son coeur
Et que nul au monde ne saurait éteindre.
Si ton coeur est brisé, malheureux, éperdu
Si ta vie est triste, monotone, sans saveur
Si l’angoisse parfois et souvent te saisit
La petite espérance est là, au fond de ton coeur
Qui va te permettre de remonter la pente.
Elle est le doux printemps qui surgit après l’hiver
Elle est ta bonne étoile qui scintille dans le ciel
Elle est le souffle du vent qui chasse les nuages…
Si tu te crois sans force, sans idée, sans espoir,
Tout au fond d’une impasse, dans le noir d’un tunnel
Si tu n’as plus le goût à rien, ni même celui de vivre…
La petite espérance est encore là, au fond de ton coeur
Qui te donne du courage quand tout semble fini.
Elle est la goutte d’eau pure qui jaillit de la source
Le jeune bourgeon qui permet à l’arbre de reverdir
La clarté du jour, là-bas, au bout de la nuit.
Merci d’être toujours là, ma petite espérance, tout au fond de mon coeur
Ma merveilleuse lampe magique où je puise tous mes rêves
Toi qui ne connais pas le mot « Fin« .
*
Auteur inconnu


Déposé par poutounou le 06/06/2021  

Magnifique petite histoire...
*
L’enfant et l’étoile
*
Un astre luit au ciel et dans l’eau se reflète.
Un homme qui passait dit à l’enfant-poète :
« Toi qui rêves avec des roses dans les mains
Et qui chantes, docile au hasard des chemins,
Tes vains bonheurs et ta chimérique souffrance,
Dis, entre nous et toi, quelle est la différence ?
— Voici, répond l’enfant. Levez la tête un peu ;
Voyez-vous cette étoile, au lointain du soir bleu ?
— Sans doute !
— Fermez l’oeil. La voyez-vous, l’étoile ?
— Non, certes. »
Alors l’enfant pour qui tout se dévoile
Dit en baissant son front doucement soucieux :
« Moi, je la vois encor quand j’ai fermé les yeux. »
*
Catulle Mendès (1841-1909)




L'Album photo contient 7 photos

Retourner en haut