Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page
recherchez toutes les informations sur MANON
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
  La page de MANON a été vue 38 286 fois.

En hommage à
MANON

YORKSHIRE-TERRIER
Il est né le :28/01/1996
Il nous a quittés le :14/08/2008
 



En hommage à MANON

MANON, tu étais mon ange, ma petite fille pourrie gâtee, la reine des caprices, dans la portee dés le jour de ta naissance je savais que je te garderais tu m'as donné douze années de bonheur avant de disparaître brutalement je n'arrive toujours pas a faire le deuil, tu es repartie retrouver ta meilleure ennemie LOÏSE ELLE DISPARURE LE 13 JUIN 2008

Voilà demain ma pucinette d'amour ça fera cinq ans que tu m'as quittée, inutile de mentir le chagrin est toujours présent, l'incompréhension aussi, en moins de 24 h ton état s'est dégradé, tu as refusé de manger toi pourtant si gourmande même le blanc de poulet ne passait pas, ni ton péché mignon un bout de crêpe. Tes yeux se voilaient autant que les miens par les larmes que je n'arrivais à retenir. Cette derniére journée je l'ai passé prés de toi en espérant que je me trompais, que non le pire n'allait pas arrivé, on avait rdv chez le vétérinaire a 18 h. A seize h 45 ton coeur s'est emballé, c'était fini, j'ai pû te serrer contre moi, te murmurer à quel point je t'aimais. Je n'ai pas honte d'avouer que je t'ai toujours considéré comme mon bb, ma premiére fille d'ailleurs quand ta petite maîtresse est née j'ai crains que tu en sois jalouse connaissant ton caractére entier mais pas du tout tu l'as au contraire super bien accepté et puis surtout tu avais toujours la place qui te revenais. Tu étais trés belle et tu le savais pertinnement, si j'ai voulu te mettre en exposition ce n'était pas pour te transformer en bête de foire ni flatté mon ego mais juste pour me faire connaitre en tant qu'éleveur amateur, mais c'était vraiment pas ton truc enfin la présentation, la conformité au standard tout était excellent jusqu'à ce que l'on attaque la marche, ton maillon faible, forcément quand on s'arrête au milieu du ring et qu'on lance un gros babaraouh capricieux pour que je te porte on ne peut s'attendre à un autre commentaire que démarche de bb. Ce n'était pas ton truc tant pis je me suis rattrapé avec ton petit frére Mathis (dieu que je l'ai aimé lui aussi) issu d'une autre portée qui adorait ça. Pour avoir des bb de toi ça a été raté également avec ton poids plume d' 1kg700 pas question d'autant plus que ta maman a eu 3 césariennes, ce n'était pas grave je n'appartiens pas à la catégorie d'éleveurs que seul l'argent intéresse, tu étais mon bout de chou d'amour, mon bonheur, toujours présente quand la vie m'a joué de sales tours, tu me consolais et dans tes yeux je savais que tu saisissais tout, ce n'est pas vrai qu'il ne vous manque que la parole vous vous exprimez à votre façon, à nous de vous comprendre. Tu étais une maudite peste parce que tu voulais être l'unique et tout mon amour pour toi mais moi je partageais ce qui n'empêche que la place que tu as tenu dans mon existence a été immense. Aujourd'hui tu es l'une des étoiles étincelantes du ciel, je dois l'accepter c'est ainsi mais t'oublier ça non jamais, alors vole mon ange tu as retrouvé ton papa justy, tressy ta maman doit y être aussi et tous les autres, je suis certaine que même loïse a dû etre ravie de t'y voir arrivé, Loren doit prendre soin de toi et ne taquine pas trop cette pauvre mégane partie te rejoindre 12 mois seulement aprés ta disparition. AUX PORTES DE L'ETERNITE ON SE REVERRA, tu n'auras pas changé moi non plus et tout recommencera en attendant ce jour ma manolita, mon bijou je te couvre de calins et bisous.






6778 Fleurs

  • Déposé par rafiaDéposé par rafia
    🌜¸.•*✨¨*•.¸🌟¸¸.•*¨✨**•.🌟¸MERCI¸¸.•*¨✨*•.¸¸🌟¸.•*✨¨*•.¸🌛¸¸.•*¨*•.¸¸¸.•*¨*•.¸¸¸.•*¨*•.¸¸¸.•*¨•.¸¸¸.•
  • Déposé par LINCE34Déposé par LINCE34
    n oublie pas une chose tu es toujours dans mon coeur mon bb
  • Déposé par susiDéposé par susi
  • Déposé par mistralDéposé par mistral
    un joli bouquet rempli de bisous et de calins pour ce triste jour d'anniversaire petit ange
  • Déposé par couckyDéposé par coucky
    Tendre pensée.
  • Déposé par BILLY2BDéposé par BILLY2B
  • Déposé par NOIXDECOCODéposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par PachkounetDéposé par Pachkounet
    A jamais dans le coeur de ta Maman... Mille bisouxx et tendres câlins pour toi, bel ange Manon, pour ce triste anniversaire.
  • Déposé par cedricDéposé par cedric
  • Déposé par kropaDéposé par kropa
    Tendres pensées en ce triste jour, bisous petit ange
  • Déposé par heleneDéposé par helene
    Doux câlins petit ange❤❤❤❤💗💗
  • Déposé par aanniicckkDéposé par aanniicckk
  • Déposé par mimoDéposé par mimo
  • Déposé par EvalainDéposé par Evalain
    Tendres pensées, doux museau
  • Déposé par CupidonDéposé par Cupidon
    Tendres pensées en ce triste jour anniversaire. Nous les reverrons tous un jour de l'autre côté, j'en suis certaine
  • Déposé par Ingrid77Déposé par Ingrid77
    Doux repos ptit ange
  • Déposé par GILL29Déposé par GILL29
    Des milliers de fleurs pour votre adorable petit York
  • Déposé par chipounetteliliDéposé par chipounettelili
    Pour un petit ange
  • Déposé par SESHAT39Déposé par SESHAT39
    SESHAT et tous ses Anges 😘😘🌹💗💗🌞👼👼💗💗
  • Déposé par caribouDéposé par caribou



656 messages



Déposé par poutounou le 25/10/2016  

Le voyage
*
Partir avant le jour, à tâtons, sans voir goutte,
Sans songer seulement Ă  demander sa route ;
Aller de chute en chute, et, se traînant ainsi,
Faire un tiers du chemin jusqu'à près de midi ;
Voir sur sa tĂŞte alors s'amasser les nuages,
Dans un sable mouvant précipiter ses pas,
Courir, en essuyant orages sur orages,
Vers un but incertain oĂą l'on n'arrive pas ;
Détrempé vers le soir, chercher une retraite,
Arriver haletant, se coucher, s'endormir :
On appelle cela naître, vivre et mourir.
La volonté de Dieu soit faite !
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)


Déposé par poutounou le 20/10/2016  

Certains jours, on se dit que le monde est rempli de haine, puis certaines fois, on écoute des histoires comme celle de Alaa qui redonnent espoir. Cet homme a sauvé 200 chats. Un immense respect à lui...
*
Des dizaines de chats abandonnés
*
Mohammad Alaa Aljaleel vit à Alep en Syrie. Vous savez tout comme moi à quel point ce pays est dévasté par la guerre et la violence. De nombreuses personnes ont quitté la ville dans l'espoir d'obtenir des jours meilleurs. Pour Alaa, ce n'est pas si simple. Il ne peut se résigner à quitter la ville tout en sachant à quel point de nombreuses vies dépendent de lui.
*
Alaa s'est occupé de quelques chiens et de plus de 170 chats. Tous ces chats sont devenus errants suite aux nombreux départs des habitants d'Alep. C'est tout naturellement que ces chats se sont tournés vers Alaa qui les a nourris et soignés pendant tout ce temps.
*
Alaa, le sauveur des chats
*
Les bonnes actions de Alaa se sont répandues dans la ville. Lorsque des familles souhaitaient quitter le pays, elles déposaient systématiquement leur chat dans les mains de Alaa dans l'espoir qu'il le prenne en charge.
*
Une jeune fille qui avait élevé son chat depuis toujours l'a laissé à Alaa. Ses parents souhaitaient quitter la ville, et il était impossible d'emmener le chat. La jeune fille pria Alaa de lui envoyer des photos de son chat. Alaa, touché par la petite fille, lui promit de lui envoyer des photos autant que possible. "Vous pensez que je pourrai récupérer mon chat quand je reviendrai ?" pleure la petite fille.
*
Le groupe de chats qui était d'une vingtaine a donc grossi jusqu'à atteindre les 100 chats. Dans le but de trouver une maison pour tous ces chats, Alaa a fondé un sanctuaire nommé Il Gattoro d'Aleppo.
*
Cet homme est clairement le sauveur de ces chats. Il risque sa vie chaque jour sous les bombardements pour s'occuper de sa nouvelle famille.
*
Pour Alaa, aimer les gens c'est aussi aimer tous les êtres vivants. Et les animaux en font partie intégrante. C'est pourquoi il se donne tant de mal à les aider. Comme il l'explique dans son interview pour la BBC, les bombardements et la guerre sont son quotidien, alors il fait tout son possible pour aider ces chats et se procurer un peu de bonheur.


Déposé par poutounou le 15/10/2016  

C'est vrai qu'on a tendance Ă  voir la couleur qui sait nous plaire...
*
L'habit d'Arlequin
*
Vous connaissez ce quai nommé de la Ferraille,
OĂą l'on vend des oiseaux, des hommes et des fleurs.
A mes fables souvent c'est lĂ  que je travaille ;
J'y vois des animaux, et j'observe leurs moeurs.
Un jour de mardi gras j'Ă©tais Ă  la fenĂŞtre
D'un oiseleur de mes amis,
Quand sur le quai je vis paraître
Un petit arlequin leste, bien fait, bien mis,
Qui, la batte à la main, d'une grâce légère,
Courait après un masque en habit de bergère.
Le peuple applaudissait par des ris, par des cris.
Tout près de moi, dans une cage,
Trois oiseaux étrangers, de différent plumage,
Perruche, cardinal, serin,
Regardaient aussi l'arlequin.
La perruche disait : " J'aime peu son visage,
Mais son charmant habit n'eut jamais son Ă©gal.
Il est d'un si beau vert ! - Vert ! dit le cardinal ;
Vous n'y voyez donc pas, ma chère ?
L'habit est rouge assurément :
VoilĂ  ce qui le rend charmant.
- Oh ! pour celui-là, mon compère,
RĂ©pondit le serin, vous n'avez pas raison,
Car l'habit est jaune-citron ;
Et c'est ce jaune-là qui fait tout son mérite.
- Il est vert. - Il est jaune. - Il est rouge morbleu ! "
Interrompt chacun avec feu ;
Et déjà le trio s'irrite.
" Amis, apaisez-vous, leur crie un bon pivert ;
L'habit est jaune, rouge et vert.
Cela vous surprend fort ; voici tout le mystère :
Ainsi que bien des gens d'esprit et de savoir,
Mais qui d'un seul côté regardent une affaire,
Chacun de vous ne veut y voir
Que la couleur qui sait lui plaire. "
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)


Déposé par poutounou le 11/07/2016  

Encore une histoire qui nous démontre à quel point ils sont "indispensables", nos amours à 4 pattes....
*
Pétrus, un véritable chien héros
Nous avons vécu, l'automne dernier, un moment difficile qui, sans la présence de notre Fox Pétrus aurait pu être dramatique, voire même catastrophique. Dans la nuit du 6 au 7 octobre, nous sommes profondément endormis. Pétrus aboie, cela lui arrive rarement : il est respectueux du sommeil de ses maîtres et s'il se manifeste c'est qu'il y a quelque chose : présence de chats sur son territoire, passage et ou stationnement prolongé de véhicules devant la maison, bruits inhabituels...
*
Cette nuit -là donc Pétrus aboie. Comme chaque fois que cela se produit, je lui ordonne, depuis la chambre, de se coucher et de se taire, et les choses en restent là. Mais cette nuit-là il n'obéit pas et il continue à donner de la voix, moi à lui ordonner de se taire et de se coucher ; cependant il se manifeste d'une manière tellement impérieuse et inhabituelle que je me vois obligée de me lever.
*Arrivée dans l'entrée, je trouve notre chien qui m'ignore et qui cherche à sortir, je lui intime l'ordre de se coucher, il persiste dans sa demande de sortie. Avec le recul aujourd'hui, je réalise que j'aurais dû commencer à m'inquiéter. Mais dans les brumes du sommeil, je n'ai pensé qu'à faire taire Pétrus pour retrouver mon lit au plus tôt.
J'ai donc pris mon chien sous le bras et l'ai ramené autoritairement dans la cuisine dans son panier, et c'est à ce moment que j'ai compris le pourquoi des aboiements de Pétrus : par la fenêtre de la cuisine, j'ai vu notre garage en flammes.
*
Le temps de réveiller mon mari, d'appeler les pompiers, d'aller confier Pétrus aux voisins et déjà les flammes dépassaient le toit.
Le seul élément qui a souffert de l'incendie est le garage ; il est attenant à la maison par un auvent, celle-ci a juste eu les façades noircies. La chaleur y était telle que les murs ont éclaté. Il y avait à l'intérieur deux bouteilles de gaz qui, Dieu merci, n'ont pas explosé.
*
Tout ce qui se trouvait dans le garage a été totalement détruit : 2 voitures, salon de jardin, tondeuse, machinerie piscine, etc. Tout le monde est d'accord pour dire que nous devons beaucoup à Pétrus.
Sans lui, la maison aurait été gravement endommagée, nos bouteilles de gaz auraient pu provoquer des dégâts dans tout le quartier et serions-nous aujourd'hui là pour le raconter ? Comme disait Marie, la fille d'amis, après qu'on lui ait raconté ces événements: « On devrait tous avoir un chien ».
Et j'ajouterai : un Fox ! Depuis Pétrus a retrouvé ses habitudes : Farniente sur le canapé, chasse aux lézards, piscine avec les jeunes.


Déposé par SESHAT39 le 08/07/2016  

Petit poème sur "l'habitude" qui nous aide à poursuivre notre chemin malgré les durs moments de la vie...
*
L'habitude
*
La tranquille habitude aux mains silencieuses
Panse, de jour en jour, nos plus grandes blessures ;
Elle met sur nos coeurs ses bandelettes sûres
Et leur verse sans fin ses huiles oublieuses ;
*
Les plus nobles chagrins, qui voudraient se défendre,
DĂ©sireux de durer pour l'amour qu'ils contiennent,
Sentent le besoin cher et dont ils s'entretiennent
Devenir, malgré eux, moins farouche et plus tendre ;
*
Et, chaque jour, les mains endormeuses et douces,
Les insensibles mains de la lente Habitude,
Resserrent un peu plus l'étrange quiétude
OĂą le mal assoupi se soumet et s'Ă©mousse ;
*
Et du mĂŞme toucher dont elle endort la peine,
Du même frôlement délicat qui repasse
Toujours, elle délustre, elle éteint, elle efface,
Comme un reflet, dans un miroir, sous une haleine,
*
Les gestes, le sourire et le visage mĂŞme
Dont la présence était divine et meurtrière ;
Ils pâlissent couverts d'une fine poussière ;
La source des regrets devient voilée et blême.
*
A chaque heure apaisant la souffrance amollie,
Otant de leur éclat aux voluptés perdues,
Elle rapproche ainsi de ses mains assidues,
Le passé du présent, et les réconcilie ;
*
La douleur s'amoindrit pour de moindres délices ;
La blessure adoucie et calme se referme ;
Et les hauts désespoirs, qui se voulaient sans terme,
Se sentent lentement changés en cicatrices ;
*
Et celui qui chérit sa sombre inquiétude.
Qui verserait des pleurs sur sa douleur dissoute,
Plus que tous les tourments et les cris vous redoute,
Silencieuses mains de la lente Habitude.
*
Auguste ANGELLIER (1848-1911)


Déposé par poutounou le 07/07/2016  

Petit poème sur "l'habitude" qui nous aide à poursuivre notre chemin malgré les durs moments de la vie...
*
L'habitude
*
La tranquille habitude aux mains silencieuses
Panse, de jour en jour, nos plus grandes blessures ;
Elle met sur nos coeurs ses bandelettes sûres
Et leur verse sans fin ses huiles oublieuses ;
*
Les plus nobles chagrins, qui voudraient se défendre,
DĂ©sireux de durer pour l'amour qu'ils contiennent,
Sentent le besoin cher et dont ils s'entretiennent
Devenir, malgré eux, moins farouche et plus tendre ;
*
Et, chaque jour, les mains endormeuses et douces,
Les insensibles mains de la lente Habitude,
Resserrent un peu plus l'étrange quiétude
OĂą le mal assoupi se soumet et s'Ă©mousse ;
*
Et du mĂŞme toucher dont elle endort la peine,
Du même frôlement délicat qui repasse
Toujours, elle délustre, elle éteint, elle efface,
Comme un reflet, dans un miroir, sous une haleine,
*
Les gestes, le sourire et le visage mĂŞme
Dont la présence était divine et meurtrière ;
Ils pâlissent couverts d'une fine poussière ;
La source des regrets devient voilée et blême.
*
A chaque heure apaisant la souffrance amollie,
Otant de leur éclat aux voluptés perdues,
Elle rapproche ainsi de ses mains assidues,
Le passé du présent, et les réconcilie ;
*
La douleur s'amoindrit pour de moindres délices ;
La blessure adoucie et calme se referme ;
Et les hauts désespoirs, qui se voulaient sans terme,
Se sentent lentement changés en cicatrices ;
*
Et celui qui chérit sa sombre inquiétude.
Qui verserait des pleurs sur sa douleur dissoute,
Plus que tous les tourments et les cris vous redoute,
Silencieuses mains de la lente Habitude.
*
Auguste ANGELLIER (1848-1911)


Déposé par poutounou le 03/07/2016  

Il y a des jours comme ça…
*
Il y a des jours comme ça,
Des jours où ça ne va pas.
Des jours oĂą on aimerait
Serrer notre Ange contre soi.
Lui murmurer des mots doux,
Lui faire des câlinous tout partout
Il y a des jours comme ça…
Depuis qu’il n’est plus là.


Déposé par poutounou le 29/06/2016  

Un joli bouquet de roses de toutes les couleurs pour chaque Ange du Paradis blanc….
*
LA ROSE
*
Rose !!! J'aime tellement ton parfum, le matin
Quand tu te lèves, mouillée dans ta robe de satin
Toute belle tu t'es Ă©panouie dans ton jardin
J'ai du plaisir Ă  te voir et du mal Ă  croire
Comme tu es belle, quand je te regarde
J'ai cultivé un jardin et me suis fait un bouquet
De roses pour moi, une blanche pour l'amitié
Une jaune pour le sourire, une rose pour la tendresse
Une rouge pour l'amour.
Mais ma plus belle rose c'est toi mon amour
*
- Candy -


Déposé par poutounou le 25/06/2016  

Rupture
*
J’effacerai le temps
J’effacerai les jours
Mais je sais qu’au retour
J’irai me questionnant
*
VoilĂ 
J’ai les mains vides
Vides sont mes mains
Vides
Parfois je les regarde, stupide
Et les feuilles tombent dans l’air limpide
Encore une fois
*
J’effacerai les places
J’effacerai les traces
Me faisant un espace
Dont tu seras absent
*
Encore une fois
VoilĂ 
J’ai les mains vides
Et du creux de mes paumes arides
S’échappent fuyant entre mes doigts
Les restes d’un espoir pesant
*
J’effacerai les peines
J’effacerai les joies
Notre route bifurqua
Et chacun eut la sienne
*
Voilà j’ai les mains vides
Vides sont mes mains
Vides
Et les feuilles tombent dans l’air limpide
Encore une fois…


Déposé par SESHAT39 le 25/06/2016  

Rupture
*
J’effacerai le temps
J’effacerai les jours
Mais je sais qu’au retour
J’irai me questionnant
*
VoilĂ 
J’ai les mains vides
Vides sont mes mains
Vides
Parfois je les regarde, stupide
Et les feuilles tombent dans l’air limpide
Encore une fois
*
J’effacerai les places
J’effacerai les traces
Me faisant un espace
Dont tu seras absent
*
Encore une fois
VoilĂ 
J’ai les mains vides
Et du creux de mes paumes arides
S’échappent fuyant entre mes doigts
Les restes d’un espoir pesant
*
J’effacerai les peines
J’effacerai les joies
Notre route bifurqua
Et chacun eut la sienne
*
Voilà j’ai les mains vides
Vides sont mes mains
Vides
Et les feuilles tombent dans l’air limpide
Encore une fois…


Déposé par SESHAT39 le 24/06/2016  


💖
💖 💖 8 💖 💖
***** Une amitié inoubliable *****
Grâce à notre rencontre je t´ai adopté
Quand je t’ai promené j´ai commencé à t´aimer
Mon Chien préféré. C´est toi mon toutou
C´est toi mon bébé, mon petit bout de chou
Je t´ai appris des tours que tu as bien retenu
Et puis à chaque jours d’amitié
Ton savoir-faire ma beaucoup plus
Je t´offre tout mon bonheur tout ce que j´ai dans mon cœur
Cela t´a beaucoup suffit mais un jour tu es parti
Tes yeux magnifiques commencent Ă  me manquer
Je panique sans te voir à mes cotés
Pourquoi ĂŞtre partis si vite au Paradis
Rejoindre tes autres amis pour une nouvelle vie
Qu´y a t-il de meilleur qu´un toutou
Sur lequel on peut compter
Et c´est toi mon petit bout de chou
Que j´ai toujours préféré!!
Pensée
💖 ❤ 💖
,


Déposé par poutounou le 09/06/2016  

Je t'offre un jardin
*
Un jardin mi-clos...
OĂą, de bonne heure,
Mille et une fleurs
Fraîchement éveillées,
Pointent leur petit nez,
Étirent leurs pétales assoiffés
Et s'enivrent de rosée...
A ta santé!
*
Un jardin-party...
Où les bourdons gavés,
Aux pistils bien adossés,
Cuvent avant de s'envoler.
Où les papillons excités
S'amusent Ă  te maquiller
De leurs ailes poudrées.
*
Un jardin rangé...
Où les oiseaux alignés
Cessent soudain de chanter
Pour t'entendre marcher.
Où les fleurs endimanchées
Ne rĂŞvent que de caresser
La plante de tes pieds.
*
Francis Pelletier


Déposé par rafia le 06/06/2016  

Comment...ne pas penser à EUX ??? Nos trésors/canins qui ns ont quittés.
Au lever du soleil
Et Ă  son coucher,
Nous pensons Ă  eux
Dans le souffle du vent
Et le froid de l’hiver,
Nous pensons Ă  eux
A l’ouverture des bourgeons
Et dans la chaleur de l’été,
Nous pensons Ă  eux.
Dans le bruissement des feuilles
Et la beauté de l’automne,
Nous pensons Ă  eux.
Au début de l’année
Et Ă  sa fin,
Nous pensons Ă  eux,
Quand nous sommes las
Et avons besoin de force,
Nous pensons Ă  eux.
Quand nous sommes perdus
Et malheureux dans notre cœur,
Nous pensons Ă  eux.
Quand nous vivons une joie
Que nous aimerions tant partager,
Nous pensons Ă  eux.
Tant que nous vivons
Ils vivront aussi
Car quand nous pensons Ă  eux,
Ils sont une partie de nous.
Avec toute mon amitié.
1000 mercis et bisous.
Maryem, votre amie


Déposé par poutounou le 05/06/2016  

Qu’il est beau ce petit poème ! Mais je crois que de la pluie, on en a eu assez ces derniers temps…
*
Goutte de pluie
*
Je suis une goutte de pluie
Je regarde tout au-dessous de moi
Oh quelle beauté
Du rouge, du rose, du jaune
Je me pose une question
Quelles sont toutes ces jolies couleurs ?
Ma compagne, une autre goutte de pluie me dit:
Tu es nouvelle ici ?
Je lui répondis dans l'affirmative, oui !
Mon amie toutes ces jolies couleurs que tu vois
Ce sont les roses de notre amie.
*
Livette Laroche


Déposé par poutounou le 01/06/2016  

Qu'est ce qu'on est bien quand on rĂŞve.....
*
Extrait du « Grand Sommeil » d'Etienne Daho
*
Je ne peux plus me réveiller, rien à faire
Sans moi le monde peut bien tourner Ă  l'envers
Engourdi par le sommeil et prisonnier de mon lit
J'aimerais que cette nuit dure toute la vie
*
Lorsque je rêve tu es tout près de moi
C'est la seule façon de rester avec toi
C'est la raison pour laquelle je n'veux plus quitter mon lit
Pour qu'enfin toutes les nuits durent toute la vie.


Déposé par poutounou le 28/05/2016  

Sentier printanier
*
Il est un sentier creux dans la vallée étroite,
Qui ne sait trop s'il marche Ă  gauche ou bien Ă  droite.
C'est plaisir d'y passer, lorsque moi sur ses bords
Comme un jeune prodigue égrène ses trésors.
L'aubépine fleurit ; les frêles pâquerettes,
Pour fĂŞter le printemps, ont mis leurs collerettes.
La pâle violette, en son réduit obscur, timide,
essaie au jour son doux regard d'azur,
Et le gai bouton d'or, lumineuse parcelle,
Pique le gazon vert de sa jaune Ă©tincelle.
Le muguet, tout joyeux, agite ses grelots.
Et les sureaux sont blancs de bouquets frais Ă©clos
Les fossés ont des fleurs à remplir vingt corbeilles.
Ă€ rendre riche en miel tout un peuple d'abeilles.
*
Théophile GAUTIER


Déposé par poutounou le 24/05/2016  

Et si « Max » était un chien ou un chat ou n'importe quel autre animal !
Allons parler aux « habitants » de notre coeur...
*
Il Est Libre Max d'Hervé Cristiani
*
Il met de la magie, mine de rien, dans tout ce qu'il fait
Il a le sourire facile, même pour les imbéciles
Il s'amuse bien, il n'tombe jamais dans les pièges
Il n'se laisse pas étourdir par les néons des manèges
Il vit sa vie sans s'occuper des grimaces
Que font autour de lui les poissons dans la nasse
*
Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler
*
Il travaille un p'tit peu quand son corps est d'accord
Pour lui faut pas s'en faire, il sait doser son effort
Dans l'panier de crabes, il n'joue pas les homards
Il n'cherche pas Ă  tout prix Ă  faire des bulles dans la mare
*
Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler
*
Il r'garde autour de lui avec les yeux de l'amour
Avant qu't'aies rien pu dire, il t'aime déjà au départ
Il n'fait pas de bruit, il n'joue pas du tambour
Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour
*
Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler
*
Et bien sûr toutes les filles lui font les yeux de velours
Lui, pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires
Il les emmène par-delà les labours
Chevaucher des licornes à la tombée du soir
*
Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler
*
Comme il n'a pas d'argent pour faire le grand voyageur
Il va parler souvent aux habitants de son cœur
Qu'est-ce qu'ils s'racontent, c'est ça qu'il faudrait savoir
Pour avoir comme lui autant d'amour dans le regard
*
Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler


Déposé par rafia le 21/05/2016  

Ma bien chère Céline,
Ravie de vs retrouver...Pr être plus présente, je suis, hélas, pénalisée pr le manque de temps. Je jongle avec mes "obligations" de la vie....je n'arrive pas à mieux faire.
Mais Maël, pr sa disponibilité spontanée...m'apporte une aide très précieuse.
Je vs souhaite un excellent dimanche.
Avec toute mon amitié. + 1000 mercis.
+ 1000 bisous.
Maryem
Ce soir.....
Ce soir, je le sais, je n’aurai pas de mots,
Des larmes étranglées confinant ma parole
Dans la torpeur noircie d’une écrasante étole,
Sous laquelle je m’enfouis pour tenter de trouver du repos.
Je ne parlerai pas, au silence je me voue,
Et si entre les lignes, le filigrane est doux,
Lisez-le en aveugle, effleurez-le des doigts :
Je n’aurai rien de plus à offrir, la tristesse s'empare de moi.
Avec une grande Ă©motion
Je vois, de notre Paramour, arriver l'anniversaire,
Je ne cesse d'y penser, avec dévotion,
Et mon coeur, inéluctablement, se serre.
Il faut savoir se taire lors d’une blessure,
Afin de la cloîtrer dans l’épaisseur d’un mur,
C'est pr cela que ds le silence, je m'emmure,
Car si elle Ă©mergeait, on y verrait la Faux
Dont le rire boueux se jouerait de mes maux.
La Mort, cette terreur,
Se gausse de notre malheur.
Alors, je choisis le mode Ă©pistolaire,
Puisque ce soir, je me résigne à me taire.
Maryem


Déposé par poutounou le 17/04/2016  

Magnifique petit poème...
*
L’enfant et l’étoile
*
Un astre luit au ciel et dans l’eau se reflète.
Un homme qui passait dit à l’enfant-poète :
« Toi qui rêves avec des roses dans les mains
Et qui chantes, docile au hasard des chemins,
Tes vains bonheurs et ta chimérique souffrance,
Dis, entre nous et toi, quelle est la différence ?
— Voici, répond l’enfant. Levez la tête un peu ;
Voyez-vous cette Ă©toile, au lointain du soir bleu ?
— Sans doute !
— Fermez l’oeil. La voyez-vous, l’étoile ?
— Non, certes. »
Alors l’enfant pour qui tout se dévoile
Dit en baissant son front doucement soucieux :
« Moi, je la vois encor quand j’ai fermé les yeux. »
*
Catulle Mendès (1841-1909)


Déposé par myriam31 le 15/04/2016  

Quand je partirai
Maintenant que je suis parti, laissez-moi aller
Même s’il me restait encore des choses à voir et à faire.
Ma route ne s’arrête pas ici.
Ne vous attachez pas Ă  moi Ă  travers vos larmes.
Soyez heureux de toutes les années passées ensemble.Je vous ai donné mon amour,
Et vous pouvez seulement deviner combien de bonheur vous m’avez apporté.
Je vous remercie pour l’amour que vous m’avez témoigné
Mais il est temps maintenant que je poursuite ma route.
Pleurez-moi quelques temps, si pleurer il vous faut.
Et ensuite, laissez votre peine se transformer en joie
Car c’est pour un moment seulement que nous nous séparons
Bénissez donc les souvenirs qui sont dans votre cœur.
Je ne serai pas très loin, car la vie se poursuit
Si vous avez besoin de moi, appelez-moi, je viendrai
MĂŞme si vous ne pouvez me voir ou me toucher.
Votre fidèle compagnon qui veillera toujours sur vous




L'Album photo contient 17 photos






Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie

Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut