Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter



recherchez toutes les informations sur snoopy
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
  La page de snoopy a été vue 6 713 fois.

En hommage à
snoopy


Il est né le :09/03/2005
Il nous a quittés le :22/06/2013
 



En hommage à snoopy

mon snoopy tu me manque






409 Fleurs

  • Déposé par 42expresssDéposé par 42expresss
    tu me manque mon snoopy 23.08.19
  • Déposé par NOIXDECOCODéposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par PachkounetDéposé par Pachkounet
    Reste bien au frais dans les nuages, Snoopy... Gros bisouxx.
  • Déposé par NOIXDECOCODéposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par 42expresssDéposé par 42expresss
    tu me manque mon snoopy 04.07.19
  • Déposé par PachkounetDéposé par Pachkounet
    Pour un inoubliable trésor... Mille caresses et câlins, Snoopy.
  • Déposé par NOIXDECOCODéposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par couckyDéposé par coucky
    Tendre pensée
  • Déposé par 42expresssDéposé par 42expresss
    6 ans que tu me manque mon snoopy
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
    Tendres pensées en ce triste anniversaire
  • Déposé par isabeldehbDéposé par isabeldehb
    Douces pensées petit ange pour l'anniversaire de ton départ vers le paradis
  • Déposé par nanou1955Déposé par nanou1955
    22/06/2019 - doux repos petit ange.
  • Déposé par choupinouDéposé par choupinou
    une petite bougie pour toi en ce jour de ton anniversaire 22/06/2019 petit ange de lumière et d'amour,doux câlins
  • Déposé par mimoDéposé par mimo
  • Déposé par EvalainDéposé par Evalain
    Tendres pensées, doux museau
  • Déposé par kropaDéposé par kropa
    Tendres pensées en ce triste jour, bisous petit ange
  • Déposé par mistralDéposé par mistral
    famille MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
  • Déposé par aanniicckkDéposé par aanniicckk
  • Déposé par 42expresssDéposé par 42expresss
    5 ans que tu me manque mon snoopy
  • Déposé par 42expresssDéposé par 42expresss



76 messages



Déposé par poutounou le 11/06/2017  

Que c'est beau ! "On a dans l'âme une tendresse où tremblent toutes les douleurs..."
*
Rosées
*
Je rêve, et la pâle rosée
Dans les plaines perle sans bruit,
Sur le duvet des fleurs posée
Par la main fraîche de la nuit.
*
D'oĂą viennent ces tremblantes gouttes ?
Il ne pleut pas, le temps est clair ;
C'est qu'avant de se former, toutes,
Elles étaient déjà dans l'air.
*
D'oĂą viennent mes pleurs ? Toute flamme,
Ce soir, est douce au fond des cieux ;
C'est que je les avais dans l'âme
Avant de les sentir aux yeux.
*
On a dans l'âme une tendresse
OĂą tremblent toutes les douleurs,
Et c'est parfois une caresse
Qui trouble, et fait germer les pleurs
*
René-François SULLY PRUDHOMME (1839-1907)


Déposé par poutounou le 28/05/2017  

Une triste, néanmoins belle histoire...
*
Smokey et sa peluche éléphant
*
Smokey, cinq ans, a été abandonné dans un refuge le jour de la Saint Valentin quand ses anciens propriétaires ont perdu leur maison. Ne pouvant plus prendre soin du chien, ils ont préféré l'abandonner au refuge en espérant qu'il trouverait une nouvelle famille. Lorsqu'ils l'ont déposé au refuge, ses anciens propriétaires ont pris soin d'emmener sa peluche préférée, un éléphant gris avec des oreilles roses, afin qu'il puisse trouver un peu de réconfort dans sa cage. Smokey aime tellement sa peluche que le refuge a précisé sur la fiche de sa cage que les deux devaient être adoptés ensemble.
*
Une nouvelle famille pour Smokey et sa peluche éléphant
*
Smokey a connu des moments difficiles au refuge. Très triste, Smokey semblait extrêmement timide et stressé. Sa peluche était son seul apport de joie. Malheureusement, la timidité de Smokey n'a pas encouragé de famille à l'adopter pendant un moment et le refuge a fini par le placer sur la liste des chiens à euthanasier...
*
Tout semblait perdu pour Smokey et sa peluche quand un beau jour, deux bénévoles de l'association I Have A Dream Rescue Organization ont rendu visite au refuge. En voyant Smokey et sa peluche éléphant, ils ont tout de suite eu un coup de coeur. Les deux bénévoles se sont engagés à lui trouver une famille d'accueil pour le sortir du refuge et prendre en charge son adoption. Maintenant que Smokey sait qu'il va sortir du refuge et aller dans une nouvelle famille, il ne peut s'empêcher de sourire.
*
"Il était triste et passait son temps allongé dans sa cellule avec son éléphant jusqu'à ce qu'on commence à lui parler" explique l'un des bénévoles.
*
Espérons que Smokey sera heureux dans sa nouvelle famille !
*
En ce jour de la fête des "mamans", je souhaite à toutes les "mamans de coeur" du cimetière virtuel, une belle journée remplie de Bonheur...


Déposé par poutounou le 03/01/2017  

En 2017, il y aura…
*
Des sourires, pour chasser la tristesse,
De l’audace, pour que les choses ne restent jamais en place,
De la confiance, pour faire disparaître les doutes,
Des gourmandises, pour croquer et déguster la vie,
Du réconfort, pour adoucir les jours difficiles,
De la générosité, pour se nourrir du plaisir de partager,
Des arcs en ciel, pour colorer les idées noires,
Du courage, pour continuer Ă  avancer !
*
Je vous souhaite à tous et toutes une très bonne année 2017 avec plein d'arcs en ciel et une tonne de courage et je fais un tout gros poutounou bien baveux à votre ou vos anges....
*
Amicalement,
*
Martine


Déposé par poutounou le 28/12/2016  

A quand la première neige ?
*
La neige au village
*
Lente et calme, en grand silence,
Elle descend, se balance
Et flotte confusément,
Se balance dans le vide,
Voilant sur le ciel livide
L’église au clocher dormant.
Pas un soupir, pas un souffle,
Tout s’étouffe et s’emmitoufle
De silence recouvert…
C’est la paix froide et profonde
Qui se répand sur le monde,
La grande paix de l’hiver.
*
Francis Yard


Déposé par poutounou le 22/12/2016  

Un Joyeux Noël à tous les Anges du Paradis blanc et à leur famille de cœur. Une bonne santé surtout, avec un porte-monnaie bien garni si possible et beaucoup, beaucoup d’Amour…..une bonne tonne d’Amour…
*
L'enfant poète
*
Il dessina sur la page
Des fleurs aux tons Ă©clatants
Et montèrent de l'image
Tous les parfums du printemps.
*
Au couteau, sur une planche,
Il grava le mot ≪ forĂŞt ≫
Et poussèrent mille branches
OĂą le vent s'en vint chanter.
*
Il inventa sur sa toile
Puisque l'on fêtait Noël
La plus belle des Ă©toiles
Qui s'envola vers le ciel.
*
Alors dans un vieux journal
Reçu à l'orphelinat
Il découpa un cheval
Et le cheval l'emporta.
*
Michel Beau


Déposé par poutounou le 18/12/2016  

Quelle bonne idée ! En plus, ils font ce qu'ils adorent faire : chasser...
*
Dans l’Etat de Washington, aux Etats-Unis, des chats de refuges jugés inadoptables sont placés dans des fermes où ils font carrière comme chasseurs de rongeurs. Une reconversion organisée par le refuge SpokAnimals afin de leur éviter l’euthanasie.
*
Près de 1700 chats ont déjà été sauvés grâce au refuge de la ville de Spokane, aux Etats-Unis, depuis la création en 2009 du Farm Livin' Program (Programme de vie à la ferme) du refuge SpokAnimals. Les chats issus de refuges sont, après avoir été stérilisés et vaccinés, remis gratuitement à des propriétaires de fermes ou tout autres propriétés sujettes à des invasions de rongeurs. Un programme permettant à l’animal d’exercer ses talents innés de chasseur mais aussi de trouver enfin un foyer.
*
SpokAnimals, qui ne se limite pas seulement à l’Etat de Washington, récupère des animaux à travers tout le pays. A terme, l’organisation souhaiterait réduire à zéro le taux d’euthanasie dans les refuges. Elle estime qu’aujourd’hui, “environ trois millions d’animaux sont euthanasiés aux Etats-Unis chaque année, et plus de la moitié sont des chats".
*
Kate en possède cinq dans sa ferme, tous appartenant au Farm Livin' Program. "Chaque chat a son propre territoire, son périmètre à lui", explique-t-elle dans une vidéo tournée par SpokAnimals et Greater Good. On peut y voir les petits félins gambader librement sur leurs terres. Heureux et bichonnés, ils sont nourris aux croquettes et reçoivent même occasionnellement une boîte de thon.
*
Réintroduire dans des fermes les chats dont personne ne veut, c’est leur offrir un futur autre que la mort.


Déposé par poutounou le 13/12/2016  

Quelle belle histoire ! Elle nous démontre que tout est possible avec "un peu" d'Amour...
*
Arrivé au refuge « Des Animaux et des Hommes » à Bouguenais (44) en septembre 2009, Saxo, un berger allemand de 8 ans, n’a pas été gâté par la vie : « Il n’était plus nourri ni abreuvé depuis des semaines, témoigne Yannick Ferrand, présidente de cette structure soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis.Nous n’avons malheureusement pas pu sauver la femelle qui vivait avec lui ». En revanche, Saxo, dont la garde est confiée au refuge, s’en sort. Mais ses séquelles seront nombreuses : de graves lésions sur la peau, et une profonde apathie qui décourage les familles venues pour adopter... « Il était morose, agressif avec les autres animaux. Et avec les humains, il devenait de plus en plus indifférent. Nous étions très inquiets pour son équilibre psychique », poursuit Yannick Ferrand. L’équipe du refuge lance cependant un SOS via son site Internet. Et c’est Sandrine, une habitante de l’île d’Yeu (85), qui va sortir l’animal de son mal-être.
*
En janvier 2011, celle qui a été touchée par cet appel au secours arrive à Bouguenais pour adopter Saxo : « Le trajet du retour l’a beaucoup fatigué, et il a passé les trois premiers jours à dormir sur son coussin », raconte cette jeune femme amoureuse des animaux. Peu à peu, Saxo va trouver sa place et « adopter » à son tour sa nouvelle maîtresse : « Il me suit partout, un vrai pot-de-colle, indique Sandrine. Il adore se promener, et dort dans notre chambre… par terre, mais toujours de mon côté ! » dit-elle en riant.
*
La belle histoire ne s’arrête pas là. Alors que quelques mois plus tard, elle amène Saxo dans son ancien refuge afin de le montrer à toute l’équipe, Sandrine remarque un étrange manège : Saxo s’approche de l’un des box et lèche une petite boule de poils noire à travers le grillage. « Il est si peu démonstratif que cela a surpris tout le monde » se souvient-elle. Lorsque Petit Théo - un teckel à poils durs âgé de 4 mois - est mis en liberté, il se précipite dans les pattes de Saxo qui... ne dit rien, alors qu’il ne supportait pas les autres chiens quelques mois auparavant. Sandrine comprend vite que ces deux-là se comprennent et ne voudra plus les séparer.
*
Aujourd’hui, Saxo et Petit Théo coulent des jours heureux sur l’île d’Yeu : « Saxo se considère comme l’aîné et prend son rôle très à cœur, précise sa maîtresse. Il reste casanier et pépère, mais il a retrouvé sa joie de vivre. » Et s’il n’est toujours pas un monstre d’affection, l’animal va néanmoins chercher quelques caresses... « Mais j’ai l’impression qu’il fait ça pour me faire plaisir », s’amuse Sandrine. Le berger allemand, qui souffre d’arthrose, va régulièrement chez un naturopathe pour être soulagé de ses douleurs.
*
La Fondation 30 Millions d’Amis salue la seconde chance qui a été offerte à Saxo. Une belle histoire qui montre une fois de plus qu’avec de la patience et beaucoup d’amour, tout est possible. « Les animaux des refuges nous rendent toujours au centuple ce qu’on leur donne », conclut Sandrine.


Déposé par poutounou le 08/12/2016  

Quelle belle initiative !
*
Que ce soit en Indonésie ou en Éthiopie, ce sont des ânes et des chevaux qui apportent la lecture aux enfants qui n’y ont pas facilement accès. Des initiatives humanitaires dont l’animal est la pierre angulaire.
*
Ridwan Sururi vit à Java, en Indonésie, où il s’occupe de chevaux. Mais depuis un an, trois jours par semaine, il harnache l’un d’entre eux pour aller à la rencontre des enfants de l’île et leur apporter des bandes dessinées et des livres d’histoire afin de contribuer, à sa mesure, à l’alphabétisation et à l’accès à la culture.
*
Cette idée de bibliothèque équestre, baptisée Kuda Pustaka, est née dans la tête d’un ami de Ridwan qui s’est chargé de lui fournir les livres, issus pour beaucoup de dons. Un cheval, des livres… il n’en faut pas plus pour que les enfants de villages isolés attendent désormais avec impatience l’arrivée de cette équipée insolite. Ridwan et Luna, l’un des chevaux qui part à la rencontre des 120 élèves des écoles de l’île, emportent aussi dans leurs paniers des livres pour les adultes qui n’ont pas tardé à exprimer leur envie d’être inclus dans la boucle. Mais leurs choix se portent plus sur des manuels pour cultiver les plantes ou des guides pratiques.
*
Une initiative similaire existe depuis 2008 en Ethiopie où ce sont des ânes qui tirent une charrette chargée de livres. Yohannes Gebregiorgis, un sexagénaire, s’est engagé dans cette mission d’alphabétisation des habitants de sa région. Aux commandes de sa bibliothèque mobile tirée par deux ânes, il relie deux villages auxquels il apporte livres de mathématiques, de sciences, de contes et d’histoires pour enfants. Lorsqu’elle s’arrête au cœur du village, la carriole est aussitôt entourée d’enfants mais aussi d’adultes qui viennent avec leurs chaises pour assister au spectacle de marionnettes qui participe, à sa manière, à la transmission des savoirs. Ce projet de bibliothèque hippomobile est financé par Plan International, une association humanitaire qui s’engage dans les programmes d’alphabétisation des populations.


Déposé par poutounou le 16/11/2016  

Quelle est la fin de tout ?
*
Quelle est la fin de tout ? la vie, ou bien la tombe ?
Est-ce l'onde oĂą l'on flotte ? est-ce l'ombre oĂą l'on tombe ?
De tant de pas croisés quel est le but lointain ?
Le berceau contient-il l'homme ou bien le destin ?
Sommes-nous ici-bas, dans nos maux, dans nos joies,
Des rois prédestinés ou de fatales proies ?
*
Ă” Seigneur, dites-nous, dites-nous, Ă´ Dieu fort,
Si vous n'avez créé l'homme que pour le sort ?
Si déjà le calvaire est caché dans la crèche ?
Et si les nids soyeux, dorés par l'aube fraîche,
OĂą la plume naissante Ă©clĂ´t parmi des fleurs,
Sont faits pour les oiseaux ou pour les oiseleurs ?
*
Victor HUGO (1802-1885)


Déposé par poutounou le 11/11/2016  

Très belle histoire et tellement vraie !
*
L'aveugle et le paralytique
*
Aidons-nous mutuellement,
La charge des malheurs en sera plus légère ;
Le bien que l'on fait à son frère
Pour le mal que l'on souffre est un soulagement.
Confucius l'a dit ; suivons tous sa doctrine.
Pour la persuader aux peuples de la Chine,
Il leur contait le trait suivant.
*
Dans une ville de l'Asie
Il existait deux malheureux,
L'un perclus, l'autre aveugle, et pauvres tous les deux.
Ils demandaient au Ciel de terminer leur vie ;
Mais leurs cris Ă©taient superflus,
Ils ne pouvaient mourir. Notre paralytique,
Couché sur un grabat dans la place publique,
Souffrait sans ĂŞtre plaint : il en souffrait bien plus.
L'aveugle, Ă  qui tout pouvait nuire,
Etait sans guide, sans soutien,
Sans avoir mĂŞme un pauvre chien
Pour l'aimer et pour le conduire.
Un certain jour, il arriva
Que l'aveugle à tâtons, au détour d'une rue,
Près du malade se trouva ;
Il entendit ses cris, son âme en fut émue.
Il n'est tel que les malheureux
Pour se plaindre les uns les autres.
" J'ai mes maux, lui dit-il, et vous avez les vĂ´tres :
Unissons-les, mon frère, ils seront moins affreux.
- Hélas ! dit le perclus, vous ignorez, mon frère,
Que je ne puis faire un seul pas ;
Vous-mĂŞme vous n'y voyez pas :
A quoi nous servirait d'unir notre misère ?
- A quoi ? répond l'aveugle ; écoutez. A nous deux
Nous possédons le bien à chacun nécessaire :
J'ai des jambes, et vous des yeux.
Moi, je vais vous porter ; vous, vous serez mon guide :
Vos yeux dirigeront mes pas mal assurés ;
Mes jambes, Ă  leur tour, iront oĂą vous voudrez.
Ainsi, sans que jamais notre amitié décide
Qui de nous deux remplit le plus utile emploi,
Je marcherai pour vous, vous y verrez pour moi. "
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)


Déposé par poutounou le 06/11/2016  

Moi j'adore la vérité : ça peut faire mal sur le coup, mais on peut "construire" dessus ; les bases sont solides. Par contre, on ne peut rien construire sur ce qui n'est pas "vrai".
*
La fable et la vérité
*
La vérité, toute nue,
Sortit un jour de son puits.
Ses attraits par le temps étaient un peu détruits ;
Jeune et vieux fuyaient Ă  sa vue.
La pauvre vérité restait là morfondue,
Sans trouver un asile oĂą pouvoir habiter.
A ses yeux vient se présenter
La fable, richement vĂŞtue,
Portant plumes et diamants,
La plupart faux, mais très brillants.
Eh ! Vous voilĂ  ! Bon jour, dit-elle :
Que faites-vous ici seule sur un chemin ?
La vérité répond : vous le voyez, je gêle ;
Aux passants je demande en vain
De me donner une retraite,
Je leur fais peur à tous : hélas ! Je le vois bien,
Vieille femme n'obtient plus rien.
Vous ĂŞtes pourtant ma cadette,
Dit la fable, et, sans vanité,
Partout je suis fort bien reçue :
Mais aussi, dame vérité,
Pourquoi vous montrer toute nue ?
Cela n'est pas adroit : tenez, arrangeons-nous ;
Qu'un même intérêt nous rassemble :
Venez sous mon manteau, nous marcherons ensemble.
Chez le sage, Ă  cause de vous,
Je ne serai point rebutée ;
A cause de moi, chez les fous
Vous ne serez point maltraitée :
Servant, par ce moyen, chacun selon son goût,
Grâce à votre raison, et grâce à ma folie,
Vous verrez, ma soeur, que partout
Nous passerons de compagnie.
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)


Déposé par poutounou le 30/10/2016  

Joli poème pour la Toussaint…
*
Les chrysanthèmes_
*
O ! Fleur pâle ornement des images d’automne
Sans parfum qui nous grise, aussi sans volupté
Quand je te vois t’ouvrir, la gaieté m’abandonne
Mais tu souris toujours sous le ciel attristé.
*
Tu fleuris quand tout meurt dans la nature entière.
Quand d’un feuillage d’or les arbres sont parés
Tu fleuris quand la rose à son heure dernière
Effeuille tristement ses pétales fanés.
*
Dans les jardins en deuil ta frileuse parure
Jette une note gaie et sur les tapis d’or
Par l’automne étendus, tes rameaux de verdure
Font croire que l’hiver est loin de nous encor.
*
Sur les tombeaux glacés tu remplaces les roses
Quand chaque fleur se fane au baiser des brouillards
Tu figures partout et dans les chambres roses
Et dans les grands salons et sur les corbillards.
*
N’es-tu pas, par ta grâce et par ta modestie,
La fleur qui plaît aux yeux parmi toutes les fleurs.
Puisqu’au sein de la mort tu fais briller la vie
Comme un rayon d’espoir brille au sein des douleurs.


Déposé par poutounou le 24/10/2016  

Le voyage
*
Partir avant le jour, à tâtons, sans voir goutte,
Sans songer seulement Ă  demander sa route ;
Aller de chute en chute, et, se traînant ainsi,
Faire un tiers du chemin jusqu'à près de midi ;
Voir sur sa tĂŞte alors s'amasser les nuages,
Dans un sable mouvant précipiter ses pas,
Courir, en essuyant orages sur orages,
Vers un but incertain oĂą l'on n'arrive pas ;
Détrempé vers le soir, chercher une retraite,
Arriver haletant, se coucher, s'endormir :
On appelle cela naître, vivre et mourir.
La volonté de Dieu soit faite !
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)


Déposé par poutounou le 19/10/2016  

Certains jours, on se dit que le monde est rempli de haine, puis certaines fois, on écoute des histoires comme celle de Alaa qui redonnent espoir. Cet homme a sauvé 200 chats. Un immense respect à lui...
*
Des dizaines de chats abandonnés
*
Mohammad Alaa Aljaleel vit à Alep en Syrie. Vous savez tout comme moi à quel point ce pays est dévasté par la guerre et la violence. De nombreuses personnes ont quitté la ville dans l'espoir d'obtenir des jours meilleurs. Pour Alaa, ce n'est pas si simple. Il ne peut se résigner à quitter la ville tout en sachant à quel point de nombreuses vies dépendent de lui.
*
Alaa s'est occupé de quelques chiens et de plus de 170 chats. Tous ces chats sont devenus errants suite aux nombreux départs des habitants d'Alep. C'est tout naturellement que ces chats se sont tournés vers Alaa qui les a nourris et soignés pendant tout ce temps.
*
Alaa, le sauveur des chats
*
Les bonnes actions de Alaa se sont répandues dans la ville. Lorsque des familles souhaitaient quitter le pays, elles déposaient systématiquement leur chat dans les mains de Alaa dans l'espoir qu'il le prenne en charge.
*
Une jeune fille qui avait élevé son chat depuis toujours l'a laissé à Alaa. Ses parents souhaitaient quitter la ville, et il était impossible d'emmener le chat. La jeune fille pria Alaa de lui envoyer des photos de son chat. Alaa, touché par la petite fille, lui promit de lui envoyer des photos autant que possible. "Vous pensez que je pourrai récupérer mon chat quand je reviendrai ?" pleure la petite fille.
*
Le groupe de chats qui était d'une vingtaine a donc grossi jusqu'à atteindre les 100 chats. Dans le but de trouver une maison pour tous ces chats, Alaa a fondé un sanctuaire nommé Il Gattoro d'Aleppo.
*
Cet homme est clairement le sauveur de ces chats. Il risque sa vie chaque jour sous les bombardements pour s'occuper de sa nouvelle famille.
*
Pour Alaa, aimer les gens c'est aussi aimer tous les êtres vivants. Et les animaux en font partie intégrante. C'est pourquoi il se donne tant de mal à les aider. Comme il l'explique dans son interview pour la BBC, les bombardements et la guerre sont son quotidien, alors il fait tout son possible pour aider ces chats et se procurer un peu de bonheur.


Déposé par poutounou le 14/10/2016  

C'est vrai qu'on a tendance Ă  voir la couleur qui sait nous plaire...
*
L'habit d'Arlequin
*
Vous connaissez ce quai nommé de la Ferraille,
OĂą l'on vend des oiseaux, des hommes et des fleurs.
A mes fables souvent c'est lĂ  que je travaille ;
J'y vois des animaux, et j'observe leurs moeurs.
Un jour de mardi gras j'Ă©tais Ă  la fenĂŞtre
D'un oiseleur de mes amis,
Quand sur le quai je vis paraître
Un petit arlequin leste, bien fait, bien mis,
Qui, la batte à la main, d'une grâce légère,
Courait après un masque en habit de bergère.
Le peuple applaudissait par des ris, par des cris.
Tout près de moi, dans une cage,
Trois oiseaux étrangers, de différent plumage,
Perruche, cardinal, serin,
Regardaient aussi l'arlequin.
La perruche disait : " J'aime peu son visage,
Mais son charmant habit n'eut jamais son Ă©gal.
Il est d'un si beau vert ! - Vert ! dit le cardinal ;
Vous n'y voyez donc pas, ma chère ?
L'habit est rouge assurément :
VoilĂ  ce qui le rend charmant.
- Oh ! pour celui-là, mon compère,
RĂ©pondit le serin, vous n'avez pas raison,
Car l'habit est jaune-citron ;
Et c'est ce jaune-là qui fait tout son mérite.
- Il est vert. - Il est jaune. - Il est rouge morbleu ! "
Interrompt chacun avec feu ;
Et déjà le trio s'irrite.
" Amis, apaisez-vous, leur crie un bon pivert ;
L'habit est jaune, rouge et vert.
Cela vous surprend fort ; voici tout le mystère :
Ainsi que bien des gens d'esprit et de savoir,
Mais qui d'un seul côté regardent une affaire,
Chacun de vous ne veut y voir
Que la couleur qui sait lui plaire. "
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)


Déposé par poutounou le 09/10/2016  

Et oui ! Le bien et le mal nous sont rendus. C'est vrai aussi pour ceux qui font du mal Ă  nos amis les bĂŞtes...
*
L'enfant et le miroir
*
Un enfant élevé dans un pauvre village
Revint chez ses parents, et fut surpris d'y voir
Un miroir.
D'abord il aima son image ;
Et puis, par un travers bien digne d'un enfant,
Et mĂŞme d'un ĂŞtre plus grand,
Il veut outrager ce qu'il aime,
Lui fait une grimace, et le miroir la rend.
Alors son dépit est extrême ;
Il lui montre un poing menaçant,
Il se voit menacé de même.
Notre marmot fâché s'en vient, en frémissant,
Battre cette image insolente ;
Il se fait mal aux mains. Sa colère en augmente ;
Et, furieux, au désespoir,
Le voilĂ  devant ce miroir,
Criant, pleurant, frappant la glace.
Sa mère, qui survient, le console, l'embrasse,
Tarit ses pleurs, et doucement lui dit :
N'as-tu pas commencé par faire la grimace
A ce méchant enfant qui cause ton dépit ?
- Oui. - Regarde à présent : tu souris, il sourit ;
Tu tends vers lui les bras, il te les tend de mĂŞme ;
Tu n'es plus en colère, il ne se fâche plus :
De la société tu vois ici l'emblême ;
Le bien, le mal, nous sont rendus.
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)


Déposé par poutounou le 05/10/2016  

La brebis et le chien
*
La brebis et le chien, de tous les temps amis,
Se racontaient un jour leur vie infortunée.
Ah ! Disait la brebis, je pleure et je frémis
Quand je songe aux malheurs de notre destinée.
Toi, l'esclave de l'homme, adorant des ingrats,
Toujours soumis, tendre et fidèle,
Tu reçois, pour prix de ton zèle,
Des coups et souvent le trépas.
Moi, qui tous les ans les habille,
Qui leur donne du lait, et qui fume leurs champs,
Je vois chaque matin quelqu'un de ma famille
Assassiné par ces méchants.
Leurs confrères les loups dévorent ce qui reste.
Victimes de ces inhumains,
Travailler pour eux seuls, et mourir par leurs mains,
VoilĂ  notre destin funeste !
Il est vrai, dit le chien : mais crois-tu plus heureux
Les auteurs de notre misère ?
Va, ma soeur, il vaut encor mieux
Souffrir le mal que de le faire.
*
Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)


Déposé par poutounou le 30/09/2016  

Voici Octobre qui s'en vient Ă  grands pas avec les jours qui raccourcissent encore...
*
Matin d'Octobre
*
C'est l'heure exquise et matinale
Que rougit un soleil soudain.
A travers la brume automnale
Tombent les feuilles du jardin.
*
Leur chute est lente. On peut les suivre
Du regard en reconnaissant
Le chĂŞne Ă  sa feuille de cuivre,
L'Ă©rable Ă  sa feuille de sang.
*
Les dernières, les plus rouillées,
Tombent des branches dépouillées :
Mais ce n'est pas l'hiver encor.
*
Une blonde lumière arrose la nature
Et, dans l'air tout rose,
On croirait qu'il neige de l'or.


Déposé par poutounou le 25/09/2016  

Automne en forĂŞt
*
Un écureuil sur la bruyère
Se lave avec de la lumière
Une feuille morte descend
Doucement portée par le vent
Et le vent balance la feuille
Juste au-dessus de l'Ă©cureuil
Le vent attend pour la poser
Légèrement sur la bruyère
Que l'écureuil soit remonté
Sur le chêne de la clairière
OĂą il aime se balancer
Comme une feuille de lumière.
*
Maurice CarĂŞme (1899-1978)


Déposé par poutounou le 20/09/2016  

Chers amis des animaux,
*
Laissez-moi vous raconter l’histoire d’Aïna.
*
Quand nous l'avons secourue, elle était très maigre, avait deux terribles tumeurs et une patte fracturée. Son état de fragilité ne permettait aucune intervention chirurgicale. Nous lui avons donc laissé le temps de se refaire une santé…
*
Une fois ses forces retrouvées, Aïna a pu subir une opération. Notre vétérinaire l’a stérilisée, lui a retiré ses tumeurs et l’a amputée de sa patte qu’il était malheureusement impossible de sauver.
*
Aujourd'hui Aïna se remet doucement, grâce à sa bravoure exemplaire et au soutien sans faille de notre équipe. On peut dire que cette gentille chienne porte bien son nom... Aïna signifie « vie » en malgache !
*
Aïna est une championne, elle n’abandonne pas.
*
Et nous non plus…




Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie

Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut