Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Argos a été vue  35 870  fois.
35 870 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
Argos
BERGER-ALLEMAND
Il est né le:15/11/1984
Il nous a quittés le:12/02/1998
 

aucune bougie


3 personnes aiment cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à Argos

Argos
Voila 20 ans que tu est parti au paradis des toutous. Tu est entré dans notre vie toi qui n'avait a peine 3 mois, mes parents à l'époque sont allés te chercher en cachette en me disant qu'ils allaient faire une course quand ils sont revenus tu étais dans leur bras un tout petit bout j'avais 14 ans. Je voulais te rendre hommage pour te dire que depuis toutes ces années tu est la dans mon coeur pour toujours. Nous avons partagés de bons moments jusqu'à cet horrible jour ou il a fallut prendre cette décision qui fait tellement mal. Ce jour la tu devais être opéré d'une boule à la cuisse tu n'est jamais revenu..... Je me souviens ce jour la j'ai demandé alors l'opération comment va Argos un long moment de silence et dans un sanglot ma maman m'a dit "il n'y a plus d'Argos" je me suis effondrée de douleurs..... Aujourd'hui j'ai 49 ans et cela m'arrive de verser une larme.

Toi mon bel ami je ne t'oublierai jamais tu peux en être sur.

Ton amie pour toujours




0 bougie

631 Fleurs
Déposé par Moustique
Déposé par Moustique
Tendre pensée ❤ 12 fevrier 2023
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21
J'ai mis dans ce bouquet mes plus tendres bisous et caresses pour enrober ton repos éternel de douceur. 🌺 🥀 🌼
Déposé par AMARY
Déposé par AMARY
🐦🦋🐦🦋🐦🦋🐦
Déposé par coucky
Déposé par coucky
Tendre pensée
Déposé par Cupidon
Déposé par Cupidon
Tendres pensées en ce triste jour anniversaire. Nous les reverrons tous de l'autre côté, j'en suis certaine...
Déposé par susi
Déposé par susi
Déposé par Evalain
Déposé par Evalain
Tendres pensées, doux museau
Déposé par mistral
Déposé par mistral
famille MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
Déposé par mistral
Déposé par mistral
famille MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
Déposé par Nat54
Déposé par Nat54
Déposé par Pachkounet
Déposé par Pachkounet
Inoubliable Argos... Tendres câlins, bel ange.
Déposé par kropa
Déposé par kropa
Tendres pensées en ce triste jour, bisous bel ange
Déposé par isabeldehb
Déposé par isabeldehb
Douces pensées petit ange pour l'anniversaire de ton départ vers le paradis
Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21
Avec toute ma tendresse, joli petit coeur. 💙🌼💙
Déposé par prixy
Déposé par prixy
Il est diffile d'accepter le départ de nos Anges. Pour toi en ce triste jour mille caresses...
Déposé par mistral
Déposé par mistral
famille MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
Déposé par Evalain
Déposé par Evalain
Tendres pensées, doux museau
Déposé par Annie
Déposé par Annie
Cette année cher Argos je n'ai pas zappé l'anniversaire de ton départ il y a 14 ans 💖💋💨😇
Déposé par susi
Déposé par susi



431 messages

Déposé par choupinou le 12/02/2022  
de ta famille à toi
ARGOS
tu es ma douce étoile qui brille dans la nuit
tu es le vent qui souffle et chasse les nuages
tu es la petite étincelle accrochée au ciel
qui sans cesse me redonne courage
quand je m'éveille dans le calme du matin
tu me dis Bonjour...et tu me fais avancer
tu es mon feu d'artifice qui ne finira jamais
et tu brilles nuit et jour dans le fond de mes yeux
tu es ma bonne étoile toujours fidèle
qui est toujours près de moi chaque instant
ma petite étoile....je crois en toi...
comme un lampion de fête
qui danse au dessus de ma tête
tu me vois et tu me suis
je lève mes yeux, tout là haut vers toi
tu es là, a l'infini, pour moi
alors en ce jour de ton anniversaire, à mon tour,
je voudrais que tu saches, pour toujours
que je te garde bien au chaud au fond de mon coeur
que je t'aime indéfiniment, tu es ma lueur
mon petit chien adoré, mo bel ami, mon astre a moi
je voudrais en ce jour, te prendre dans mes bras
pour te faire pleins de câlins, avec émoi
pour te couvrir de baiser et ensemble on sombra
oui dans ce rêve éveillé, remplit de joie
car il est bon de croire et de rêver, à mon amour
a ma petite étoile, luisante, bisous de velours
en ce jour du souvenir, toi mon ARGOS ...
Kenavo ( au revoir en Breton)ou Nana (en Tahitien)

Déposé par poutounou le 12/02/2022  
En ce jour anniversaire
*
Quelqu’un meurt, et c’est comme un silence qui hurle !!!
*
L’Arbre et la graine
*
Quelqu’un meurt, et c’est comme des pas qui s’arrêtent.
Mais si c’était un départ pour un nouveau voyage ?
Quelqu’un meurt, et c’est comme un arbre qui tombe.
Mais si c’était une graine germant dans une terre nouvelle ?
Quelqu’un meurt, et c’est comme une porte qui claque.
Mais si c’était un passage s’ouvrant sur d’autres paysages ?
Quelqu’un meurt, et c’est comme un silence qui hurle.
Mais s’il nous aidait à entendre la fragile musique de la vie ?
*
Benoît Marchon

Déposé par poutounou le 25/04/2021  
T’aimer mon Ange, t’aimer à faire trembler la mort !!!
*
AIMER
*
Aimer la vie jusqu’à supplier la mort
Aimer à vie, aimer à tort
Aimer pour ne rien recevoir
Aimer jusqu’au dernier regard
Un souffle qui passe
Un nuage qui s’efface
Aimer à n’y rien comprendre
Aimer quand il n’y a plus à prendre
Qu’un vide incolore
Au fond d’un puits qui dort
*
Aimer le mur qui boit l’horizon
À l’ombre d’une main verrouillé
Aimer avec, aimer selon
Aimer le chemin perdu dans la vallée
Celui qui ne mène nulle part
Aimer jusqu’au point de départ
Aimer toujours, aimer encore
À faire trembler la mort
*
Aimer si fort
Que le vent se fige
Pour glisser dans un vertige
Aimer seul ou bien à deux
À deux, mais pas plus seul qu’avant
Quand les mots de tes yeux
Ricochent sur les parois du temps
T’aimer jusqu’à ne plus aimer
Que de t’aimer
*
(Auteur inconnu)

Déposé par poutounou le 18/04/2021  
Juste toi et moi mon Ange
*
JUSTE
*
Si j'avais juste une seconde pour te voir
Juste une minute le temps de te faire une caresse
Juste un après-midi pour un moment dans tes pattes à rêver
Juste une journée toi et moi
Juste une semaine en vacances loin ensemble
Juste un mois pour me faire une place à tes côtés
Juste un an pour pouvoir m'épanouir à tes côtés
Juste une vie pour te dire : « Je t'aime »
*
Nathalie Auclair

Déposé par poutounou le 11/04/2021  
Les yeux qu'on ferme voient encore...
*
Les yeux
*
Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Des yeux sans nombre ont vu l'aurore ;
Ils dorment au fond des tombeaux
Et le soleil se lève encore.
*
Les nuits plus douces que les jours
Ont enchanté des yeux sans nombre ;
Les étoiles brillent toujours
Et les yeux se sont remplis d'ombre.
*
Oh ! qu'ils aient perdu le regard,
Non, non, cela n'est pas possible !
Ils se sont tournés quelque part
Vers ce qu'on nomme l'invisible ;
*
Et comme les astres penchants,
Nous quittent, mais au ciel demeurent,
Les prunelles ont leurs couchants,
Mais il n'est pas vrai qu'elles meurent :
*
Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Ouverts à quelque immense aurore,
De l'autre côté des tombeaux
Les yeux qu'on ferme voient encore.
*
René-François SULLY PRUDHOMME (1839-1907)

Déposé par poutounou le 04/04/2021  
Je vous souhaite, à toi et ta famille de cœur, de Joyeuses Fêtes de Pâques et plein de bonheur pour les jours à venir….Attention à la crise de foie !!!
*
Coucou c’est Pâques !
*
Coucou c'est Pâques !
Les lapins, les oeufs, les poussins en chocolat
Coucou c'est Pâques !
C'est le printemps maintenant
Coucou c'est Pâques !
Il faut avoir un coeur d'enfant
Coucou c'est Pâques !
L'espoir de tous les coeurs
Coucou c'est Pâques !
Le chocolat fond dans les mains
Vite mange-le
Hum ! Que c'est bon !
Attention à vos petits bedons !
*
Coucou petit « Bonheur » !
Va voir dans tes fleurs :
Il y a des œufs de toutes les couleurs,
Et du chocolat, en veux-tu, en voilà !
Puisque, là-haut, tu y as droit.
Et des jouets et des os à mâcher….
Cachés dans les fourrés.

Déposé par poutounou le 28/03/2021  
Qu’elle est belle cette poésie de Théophile Gautier !!!
*
Premier sourire du printemps
*
Tandis qu'à leurs oeuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps.
*
Pour les petites pâquerettes,
Sournoisement lorsque tout dort,
Il repasse des collerettes
Et cisèle des boutons d'or.
*
Dans le verger et dans la vigne,
Il s'en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne,
Poudrer à frimas l'amandier.
*
La nature au lit se repose ;
Lui descend au jardin désert,
Et lace les boutons de rose
Dans leur corset de velours vert.
*
Tout en composant des solfèges,
Qu'aux merles il siffle à mi-voix,
Il sème aux prés les perce-neiges
Et les violettes aux bois.
*
Sur le cresson de la fontaine
Où le cerf boit, l'oreille au guet,
De sa main cachée il égrène
Les grelots d'argent du muguet.
*
Sous l'herbe, pour que tu la cueilles,
Il met la fraise au teint vermeil,
Et te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.
*
Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d'avril tournant la tête,
Il dit : " Printemps, tu peux venir ! "
*
Théophile GAUTIER (1811-1872)

Déposé par poutounou le 21/03/2021  
Extrait de la chanson « Rêve-moi » de Jean-Jacques Lafon
*
Rêve-moi encore
Rêve-moi plus fort
C’est l‘amour de nos nuits
Qui le jour me protège
Rêve-moi encore
Rêve-moi plus fort
Fais-moi dormir ce soir
D’un rêve qu’on peut croire
*
Rêve-moi une île
Un paradis perdu
Pour y vivre à jamais
Et nous ne mourrons plus

Déposé par poutounou le 14/03/2021  
Que c'est joli ! "Il faut savoir marier la mort avec la vie !".
*
Un jour de colère
*
Un jour de colère
tu te gonfles comme un poisson-lune
un jour de douceur
ta bouche est en fleur
Il ne faut pas espérer
téter sans cesse
le lait de la vie
il faut savoir marier
le soleil avec la pluie
*
Un jour de couleur
l’enfer embrasse ton coeur
mais un jour de miel
comme tu es suave !
Il ne faut pas espérer
téter sans cesse
le lait de la vie
il faut savoir marier
Douleur avec Plaisir
*
Un de tes amis meurt
tu es brisé de chagrin
un enfant naît
ton coeur est en fête
Il ne faut pas espérer
téter sans cesse
le lait de la vie
il faut savoir marier
la Mort avec la Vie
*
Hector Poullet ("Paroles en l’air" , éditions Desormeaux, 1978)

Déposé par poutounou le 28/02/2021  
Soulagement
*
Quand je n'ai pas le coeur prêt à faire autre chose,
Je sors et je m'en vais, l'âme triste et morose,
Avec le pas distrait et lent que vous savez,
Le front timidement penché vers les pavés,
Promener ma douleur et mon mal solitaire
Dans un endroit quelconque, au bord d'une rivière,
Où je puisse enfin voir un beau soleil couchant.
*
O les rêves alors que je fais en marchant,
Dans la tranquillité de cette solitude,
Quand le calme revient avec la lassitude !
Je me sens mieux.
*
Je vais où me mène mon coeur.
Et quelquefois aussi, je m'assieds tout rêveur,
Longtemps, sans le savoir, et seul, dans la nuit brune,
Je me surprends parfois à voir monter la lune.

Déposé par poutounou le 21/02/2021  
« La tranquille habitude aux mains silencieuses panse, de jour en jour, nos plus grandes blessures... »
*
L'habitude
*
La tranquille habitude aux mains silencieuses
Panse, de jour en jour, nos plus grandes blessures ;
Elle met sur nos coeurs ses bandelettes sûres
Et leur verse sans fin ses huiles oublieuses ;
*
Les plus nobles chagrins, qui voudraient se défendre,
Désireux de durer pour l'amour qu'ils contiennent,
Sentent le besoin cher et dont ils s'entretiennent
Devenir, malgré eux, moins farouche et plus tendre ;
*
Et, chaque jour, les mains endormeuses et douces,
Les insensibles mains de la lente Habitude,
Resserrent un peu plus l'étrange quiétude
Où le mal assoupi se soumet et s'émousse ;
*
Et du même toucher dont elle endort la peine,
Du même frôlement délicat qui repasse
Toujours, elle délustre, elle éteint, elle efface,
Comme un reflet, dans un miroir, sous une haleine,
*
Les gestes, le sourire et le visage même
Dont la présence était divine et meurtrière ;
Ils pâlissent couverts d'une fine poussière ;
La source des regrets devient voilée et blême.
*
A chaque heure apaisant la souffrance amollie,
Otant de leur éclat aux voluptés perdues,
Elle rapproche ainsi de ses mains assidues,
Le passé du présent, et les réconcilie ;
*
La douleur s'amoindrit pour de moindres délices ;
La blessure adoucie et calme se referme ;
Et les hauts désespoirs, qui se voulaient sans terme,
Se sentent lentement changés en cicatrices ;
*
Et celui qui chérit sa sombre inquiétude.
Qui verserait des pleurs sur sa douleur dissoute,
Plus que tous les tourments et les cris vous redoute,
Silencieuses mains de la lente Habitude.
*
Auguste ANGELLIER (1848-1911)
*
Une pensée pour Maël, fils de Rafia, qui s’en est allé rejoindre sa maman au mois d’octobre dernier à 36 ans seulement. Doux repos bel Ange…

Déposé par poutounou le 14/02/2021  
Magnifiques paroles !!!
*
Sois Tranquille (Emmanuel Moire).
*
Je sais la peine, je sais les pleurs et les pensées
Que les mots ne peuvent apaiser
Je sais l'absence, je sais le manque et les regrets
Les souvenirs qu'il faut revivre et partager
Je sais tout ce qui est pour toi
*
Sois tranquille
Tout va bien
Sois tranquille
Je suis serein
Je repose en paix où je vais
*
Sois tranquille
Ce n'est rien
Sois tranquille
J'en ai besoin
Et je m'en sers
Je me libère
Enfin
*
Je sais le temps, je sais les heures, les nuits passées
Que les rêves ne peuvent soulager
Je sais l'effort et le courage à retrouver
Se souvenir qu'il faudra vivre et continuer
Je sais tout ce qui est pour toi
*
Sois tranquille
Tout va bien
Sois tranquille
Je suis serein
Je repose en paix où je vais
*
Sois tranquille
Ce n'est rien
Sois tranquille
J'en ai besoin
Et n'oublie pas, n'oublie pas
Je suis là...
*
Je suis là
Je suis là
Je suis là
*
Sois tranquille
Tout va bien
Sois tranquille
Je suis serein
Je repose en paix où je vais
*
Sois tranquille
Et sois certain
Où que tu sois
Je veille sur toi

Déposé par poutounou le 07/02/2021  
Chanson de Jean-Jacques Lafon, légèrement revisitée
*
Ode à nos anges !
*
Ils voient
*
Ils vivent heureux, au clair d'un rêve,
Qui va plus loin que nos regards.
A l'heure où le matin se lève
Et ensoleille les miroirs,
Ils s'en vont caresser les roses,
Au milieu des parfums de pluie.
Si ils ont les paupières closes,
C'est pour mieux respirer la vie.
*
Ils voient plus loin qu'avec les yeux,
Sans la lumière de Dieu,
Les vraies couleurs du monde.
Ils voient, plus vrai qu'un arc-en-ciel,
L'amour que nous avons pour eux.
*
Quand ils effleurent nos visages,
Je sais qu'ils lisent du bout des truffes,
Tous les secrets, les paysages,
Qui dorment au plus profond de nous.
Et même si, dans les rues, nous les guidons,
C'est toujours eux qui nous rassurent,
Lorsque nous marchons au bord du vide,
Ou que nous nous cognons à des murs
*
Ils voient plus loin qu'avec les yeux,
Sans la lumière de Dieu,
Les vraies couleurs du monde.
Ils voient plus vrai qu'un arc-en-ciel,
L'amour que nous avons pour eux.
*
Ils voient plus vrai qu'avec les yeux,
L'amour que nous avons pour eux.

Déposé par poutounou le 31/01/2021  
Soir d'hiver
*
Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
A la douleur que j'ai, que j'ai.
*
Tous les étangs gisent gelés,
Mon âme est noire! Où-vis-je? où vais-je?
Tous ses espoirs gisent gelés:
Je suis la nouvelle Norvège
D'où les blonds ciels s'en sont allés.
*
Pleurez, oiseaux de février,
Au sinistre frisson des choses,
Pleurez oiseaux de février,
Pleurez mes pleurs, pleurez mes roses,
Aux branches du genévrier.
*
Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
A tout l'ennui que j'ai, que j'ai...
*
Emile NELLIGAN (1879-1941)

Déposé par poutounou le 24/01/2021  
♪ L'envie D'aimer ♪
*
C'est tellement simple, l'amour
Tellement possible, l'amour
A qui l'entend, regarde autour
A qui le veut, vraiment
C'est tellement rien, d'y croire
Mais tellement tout, pourtant
Qu'il vaut la peine, de le vouloir
De le chercher, tout le temps
*
Ce sera nous, dès demain
Ce sera nous, le chemin
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer
*
C'est tellement court, une vie
Tellement fragile, aussi
Que de courir, après le temps
Ne laisse plus rien, à vivre
*
Ce sera nous, dès demain
Ce sera nous, le chemin
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer
*
Ce sera nous, dès demain
Ce sera nous, le chemin
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer
*
C'est tellement fort
C'est tellement tout
L'amour
Puisqu'on attend
De vies en vies
Depuis la nuit
Des temps
*
Ce sera nous
Ce sera nous
Ce sera nous
*
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer
*
Ce sera nous, dès demain
Ce sera nous, le chemin
Pour que l'amour
Qu'on saura se donner
Nous donne l'envie d'aimer
*
Nous donne l'envie d'aimer
Donne l'envie d'aimer
L'envie d'aimer

Déposé par poutounou le 10/01/2021  
L’important c’est de vous aimer, vous nos magnifiques Anges…
*
L'important c'est d'aimer
*
Peu importe ce qu'on donne
Un sourire, une couronne
A quelqu'un ou bien à personne
Peu importe ce qu'on donne
Donner c'est comme recevoir
Mais sans s'en apercevoir
Comme quand on pardonne à ceux qu'on aime
Qu'on goûte à l'opium d'aimer quand même
D'aimer quand même...
D'aimer quand même...
*
L'important c'est d'aimer, pour tout donner
L'important c'est d'y croire sans s'en apercevoir
L'important c'est toujours d'être en amour
L'important c'est donner, et ne rien demander
*
Peu importe ce qu'on laisse
A tous ceux qui nous délaissent
Qu'on survive ou qu'on disparaisse
Peu importe qui nous blesse
Laisser c'est comme tout vouloir
Mais sans s'en apercevoir
*
C'est comme une faiblesse pour ceux qu'on aime
C'est presqu'une promesse d'aimer quand même
D'aimer quand même...
D'aimer quand même...
*
L'important c'est d'aimer, pour tout donner
L'important c'est d'y croire sans s'en apercevoir
L'important c'est toujours d'être en amour
L'important c'est donner, et ne rien demander
*
Peu importe ce qu'on dit
Avec des mots ou des cris
Quand c'est le coeur qui parle aussi
Peu importe ce qu'on vit
Il faut toujours le vouloir
Et bien s'en apercevoir
*
Comme quand on sourit à ceux qu'on aime
Qu'on goûte à l'opium d'aimer quand même
D'aimer quand même...
D'aimer quand même...
*
L'important c'est d'aimer, pour tout donner
L'important c'est d'y croire sans s'en apercevoir
L'important c'est toujours d'être en amour
L'important c'est donner, et ne rien demander
*
L'important c'est d'aimer, pour tout donner
L'important c'est d'y croire sans s'en apercevoir
*
D'aimer quand même, comme je voudrais que l'on m'aime
Pour tout donner, à tous ceux qui eux m'ont aimé
D'aimer quand même
Comme je voudrais que l'on m'aime
*
Pascal Obispo

Déposé par poutounou le 31/12/2020  
Que cette année à venir soit remplie de Joie et d’Amour pour vous toutes et tous… !!!
*
L'année nouvelle
*
Au pays des merveilles, je commande l'année
L'année, l'année nouvelle que j'aimerais souhaiter
À ceux qui, sur la Terre, n'ont jamais vu la paix
Qui rêvent d'une aurore où déposer leur faix.
*
Au pays des merveilles je demande la joie
Pour ceux à qui la vie n'a pas donné le choix,
Pour ceux dont la souffrance a éteint le regard,
Pour tous ceux qui s'enfuient dans le train du brouillard.
*
Au pays des merveilles j'entends des cris d'enfants
Qui ne connaissent pas, de la vie, les tourments
Que l'on aime pour eux, sans esprit de retour
Des enfants épanouis au jardin de l'amour.
*
Bonne année à vous tous au pays des merveilles,
Et que vos mains tendues appellent le soleil :
Dans le fond des cachots, certains ont vu l'espoir
Venir sans s'annoncer, les chercher dans le noir !
*
Michèle Corti.

Déposé par poutounou le 25/12/2020  
Je vous souhaite à tous, Anges, Angelettes, mamans et papas de coeur, une magnifique fête de Noël. Je vous souhaite surtout à tous d'être entourés de plein, plein, plein d'AMOUR : "N'oubliez jamais que le plus beau cadeau est celui d'être aimé. N'oubliez jamais que la plus belle aventure est celle d'aimer...".
*
Joyeux Noël
*
De toutes les nuits elle est la plus belle
Une nuit magique où toute chose devient merveille
Beaux cadeaux généreux et douce joie d'être ensemble pour faire la fête
Un réveillon qui illumine les yeux des enfants qui le Père Noël guette
Telle est la recette du bonheur familial en cette soirée géniale
Tel est ce moment de partage où les intentions ne sont qu'amicales
Les amoureux ont leurs coeurs pleins de tendres voeux pour être heureux à deux
Les amis s'écrivent de sincères messages de voeux, des souhaits chaleureux
Que ce poème de Noël vous accompagne durant les fêtes de fin d'année
N'oubliez jamais que le plus beau cadeau est celui d'être aimé
N'oubliez jamais que la plus belle aventure est celle d'aimer

Déposé par choupinou le 07/06/2020  

Le ciel a une petite ouverture dans les nuages qui se referme immédiatement après que l'esprit,l'âme soit en sécurité a l'intérieur.C'est un endroit magique ou les terres sont garnies d'abondantes herbes émeraude. Dans ce lieu,les esprits,les âmes jouent à des jeux merveilleux
Les descriptions qui me sont données par les animaux de cet autre côté de l'Arc-en-ciel sont en général magnifiques et similaires a ces représentations.
Il y règne toujours une lumière iridescente. S'y trouve ce qui pourrait ressembler a des prés,des champs,des fleurs,des lacs et des ruisseaux,tous de couleurs chatoyantes,indescriptibles sur terre. Parfois y résonnent des sons merveilleux et surtout s'y diffusent des senteurs extraordinairement parfumées. Aussi la palette des couleurs est-t'elle fastueuse. Le plus étonnant c'est que les mélodies,les couleurs et les bouquets d'arômes vibrent et sont vivants,pensent et communiquent. C'est impossible à décrire,c'est indicible car cela ne fait pas partie de ce que l'être humain connaît.
Tout est plus vaste aussi,multidimentionnel. Il y a pas de notion de place ou d'endroit,mais plutôt d'état d'âme. Les animaux ne semblent pas attachés à un lieu,ils vont et viennent ou ils veulent,là ou ils mettent leurs pensées. Parfois il me semble voir des endroits physiques plus géographiques et d'autres fois rien,juste de la lumière. Les animaux semblent toujours heureux,en bonne santé,jouant. C'est comme si ils étaient véritablement eux mêmes et, sachant qui ils sont,retournent à leur véritable identité. Les Médecins du Ciel mon dit un jour que tout âme a une identité et un nom. Ici,dans mes aperçus de l'Au-delà ,je n'ai pas entendu de nom,mais j'ai pu sentir que les animaux sont vraiment eux mêmes. Cette identité n,est pas nécessairement pareille à celle que nous avons connue dans leur dernière existence. Ils m'apparaissent sous cette forme pour que je puisse les reconnaître. Ici le monde du temporaire n'est plus,ainsi que toute les peurs et les croyances qui y sont liées. Dans cet état,ils sont souvent entourés d'autres animaux et parfois de personnes. Souvent,j'ai aperçu des groupes,comme des troupeaux de chevaux. Il y alors une unité incroyable, comme si le groupe était Un et pensait comme Un,alors qu'il y a des individus. C'est comme les fils qui tissent une même toile. Il est difficile de capter l'étendue de leur dimension car ils se manifestent a moi de façon toujours un peu éthérée. Le plus spectaculaire de tout,c'est l'amour,la compassion et le non jugement que je ressens quand je me connecte à eux.
EXTRAIT tiré du livre : "Les Animaux...Leur chemin vers l'autre monde" de LAILA DEL MONTE
Cet amour qui vibre existe à l'intérieur des animaux et indépendamment d'eux,il rayonne autour d'eux et en tout. Ce que nous ressentons si fort pour notre animal sur terre n'est qu'une faible lueur de l'Amour qu'il y a là- bas.

Déposé par poutounou le 07/06/2020  
Oh le joli mois de juin !!!
*
Juin
*
Les prés ont une odeur d’herbe verte et mouillée,
Un frais soleil pénètre en l’épaisseur des bois,
Toute chose étincelle, et la jeune feuillée
Et les nids palpitants s’éveillent à la fois.
*
Les cours d’eau diligents aux pentes des collines
Ruissellent, clairs et gais, sur la mousse et le thym ;
Ils chantent au milieu des buissons d’aubépines
Avec le vent rieur et l’oiseau du matin.
*
Les gazons sont tout pleins de voix harmonieuses,
L’aube fait un tapis de perles aux sentiers,
Et l’abeille, quittant les prochaines yeuses,
Suspend son aile d’or aux pâles églantiers.
*
Sous les saules ployants la vache lente et belle
Paît dans l’herbe abondante au bord des tièdes eaux ;
La joug n’a point encor courbé son cou rebelle,
Une rose vapeur emplit ses blonds naseaux.
*
Et par delà le fleuve aux deux rives fleuries
Qui vers l’horizon bleu coule à travers les prés,
Le taureau mugissant, roi fougueux des prairies,
Hume l’air qui l’enivre, et bat ses flancs pourprés.
*
La Terre rit, confuse, à la vierge pareille
Qui d’un premier baiser frémit languissamment,
Et son oeil est humide et sa joue est vermeille,
Et son âme a senti les lèvres de l’amant.
*
O rougeur, volupté de la Terre ravie !
Frissonnements des bois, souffles mystérieux !
Parfumez bien le coeur qui va goûter la vie,
Trempez-le dans la paix et la fraîcheur des cieux !
*
Assez tôt, tout baignés de larmes printanières,
Par essaims éperdus ses songes envolés
Iront brûler leur aile aux ardentes lumières
Des étés sans ombrage et des désirs troublés.
*
Alors inclinez-lui vos coupes de rosée,
O fleurs de son Printemps, Aube de ses beaux jours !
Et verse un flot de pourpre en son âme épuisée,
Soleil, divin Soleil de ses jeunes amours !
*
Charles Leconte de Lisle,




L'Album photo contient 5 photos
Highslide JS
tu vois Argos ton maître (mon papa)
20 après toi s occupe aussi d Olia on ne t oubliera jamais Argos
Highslide JS
Olia née le 12/01/2018
20 ans après toi Paul mon fils est parti chercher Olia berger allemand comme toi.
Highslide JS
Petite sieste sur une couette bien douillette
Highslide JS
Gourmand que tu étais, ton petit sucre!!
Highslide JS

cette photo datant des année 90. Nous ne t'oublierons jamais mon gros pépère
Retourner en haut