Connectez vous pour utilisez les Mails privés et le carnet d'adresses
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter



recherchez toutes les informations sur Sachem
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
  La page de Sachem a été vue 13 587 fois.

En hommage à
Sachem

COCKER-ANGLAIS
Il est né le :--/--/1969
Il nous a quittés le :01/07/1976
 



En hommage à Sachem

Tu as été mon 1er compagnon à 4 pattes, et lorsque tu nous as quittés, nous n’avons pas repris d’animal. Ce n’est qu’en 2003 qu’un poilu est entré dans ma vie, Nénette, une chatte errante que nous avons recueillie.
Je n’ai que peu de souvenirs de toi, et moins encore de photos. Je me souviens du jour où nous sommes allés dans un élevage et avons choisi le chiot que tu étais alors. Nous sommes repartis avec toi et toutes tes petites affaires. Tu étais sur la banquette à côté de moi, dans ton panier que tu as étrenné en faisant un pipi. Puis nous sommes arrivés à l’appartement, nous t’avons posé au sol, et là, tu as voulu courir dans le couloir, tu as glissé sur le sol et tu t’es retrouvé à faire la toupie sur le ventre. Comme on a pu rigoler ! Il t’a fallu aussi un peu de temps avant de comprendre que cela ne servait à rien d’aboyer après le chien que tu voyais dans le miroir. Et une année, partis en vacances à la campagne, nous t’avions lavé parce tu étais sale et dès la première sortie, tu étais allé te rouler dans une bouse de vache. Et tes oreilles, qu’il fallait laver après chaque repas parce qu’elles avaient traîné dans la gamelle. Des souvenirs comme ceux-là, j’en ai quelques autres. Il me reste aussi, en souvenir d’un jour où j’ai voulu t’embrasser et que tu m’as mordue, une cicatrice sur le nez. Et, bien qu'elle soit cassée en deux, j'ai toujours avec moi, dans mon portefeuille, une de tes dents de lait.
Mais le souvenir qui me fait toujours aussi mal, malgré les années, c’est celui du jour où tu es mort, en ce début juillet 1975. Dans le hangar de la maison que mes parents avaient louée pour les vacances, je t’ai retrouvé couché dans une vieille armoire sans portes ni fond, la tête posée sur le bord de l’armoire, la gueule pleine d’écume. Nous n’avons jamais su ce qui s’était passé, il ne semblait pas y avoir de produits dangereux, mais peut-être as-tu mangé une bestiole qui était morte empoisonnée et qui trainait là. C’était le jour de notre arrivée, tu n’as même pas profité un peu des vacances.

Sachem, mon p’tit rouquin tout foufou, tu vois, je ne t’ai pas oublié. Peut-être rencontreras-tu un jour, au détour d’une allée du paradis des animaux, ma Nénette qui m’a quittée le 11.02.2012, ainsi que mon amour de Ying qui vous a rejoint le 12.01.2016.
Repose en paix, mon Sachem, merveilleux compagnon de mon enfance.






623 Fleurs

  • Déposé par superfetatoireDéposé par superfetatoire
  • Déposé par superfetatoireDéposé par superfetatoire
  • Déposé par PachkounetDéposé par Pachkounet
    Tant d'années ont passé... Et tu es et seras toujours dans le coeur de ta Maman... Mille bisouxx et caresses, Sachem.
  • Déposé par kropaDéposé par kropa
    Tendres pensées en ce triste jour, bisous petit ange
  • Déposé par NOIXDECOCODéposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par couckyDéposé par coucky
    Tendre pensée
  • Déposé par susiDéposé par susi
  • Déposé par Chantalotte21Déposé par Chantalotte21
    Que les anges te protègent joli petit coeur.❤️❤️❤️
  • Déposé par superfetatoireDéposé par superfetatoire
  • Déposé par superfetatoireDéposé par superfetatoire
    Mon p'tit rouquinou tout foufou, jamais je ne t'oublierai. Je te fais des millions de caresses.
  • Déposé par choupinouDéposé par choupinou
    tendres pensées petit ange d'amour 🐾🤍en ce jour de ton anniversaire,et une petite bougie remplit d,amour et de tendresse pour toi Sachem
  • Déposé par superfetatoireDéposé par superfetatoire
  • Déposé par superfetatoireDéposé par superfetatoire
    J'ai toujours avec moi, conservée telle une relique même si elle est cassée, une de tes dents de lait. Je te fais plein de bisous sur ta belle truffe. Je pense toujours à toi, où que tu sois.
  • Déposé par AMARYDéposé par AMARY
    🌟🌈🌟 🌈 🌟🌈 🌟🌈🌟 🌈🌟
  • Déposé par mimoDéposé par mimo
  • Déposé par EvalainDéposé par Evalain
    Tendres pensées, doux museau
  • Déposé par heleneDéposé par helene
    Tendre pensées petit ange ❤❤❤😙
  • Déposé par SESHAT39Déposé par SESHAT39
  • Déposé par SESHAT39Déposé par SESHAT39
  • Déposé par SESHAT39Déposé par SESHAT39



135 messages



Déposé par poutounou le 30/08/2020  

Rêve-moi très fort mon Ange...
*
Extrait de la chanson « Rêve-moi » de Jean-Jacques Lafon
*
Rêve-moi encore
Rêve-moi plus fort
C’est l‘amour de nos nuits
Qui le jour me protège
Rêve-moi encore
Rêve-moi plus fort
Fais-moi dormir ce soir
D’un rêve qu’on peut croire
*
Rêve-moi une île
Un paradis perdu
Pour y vivre à jamais
Et nous ne mourrons plus


Déposé par poutounou le 24/08/2020  

LE MOMENT PRÉSENT
*
Profitez du moment présent de votre vie,
Car ce moment ne reviendra pas.
L'avenir peut être meilleur ou pis,
Mais maintenant vous êtes là.
*
Voyez où vous êtes dans le cours de l'existence,
Par rapport à l'avenir au passé
Puis chaque instant, pleinement,
Au jour le jour vivez.
*
Regardez ce qui se passe ici
Écoutez les sons du moment.
Respirez le parfum de la vie
Et buvez-en l'enchantement.
*
Faites-le maintenant,
Pas plus tard, pas demain,
Car ce précieux instant
JAMAIS NE REVIENT
*
(Blackjac)
*
Nous organisons, Diesel et moi, une distribution de glaces, de crèmes glacées (chocolat, vanille, fraise, tiramisu, Banana-split et plein d’autres parfums…) dans la grande prairie du Paradis blanc. Vous y êtes tous et toutes cordialement invités. Et régalez-vous !!!


Déposé par poutounou le 25/07/2020  

Qu'est ce qu'on est bien quand on rêve.....de nos Anges…
*
Extrait du « Grand Sommeil » d'Etienne Daho
*
Je ne peux plus me réveiller, rien à faire
Sans moi le monde peut bien tourner à l'envers
Engourdi par le sommeil et prisonnier de mon lit
J'aimerais que cette nuit dure toute la vie
*
Lorsque je rêve tu es tout près de moi
C'est la seule façon de rester avec toi
C'est la raison pour laquelle je n'veux plus quitter mon lit
Pour qu'enfin toutes les nuits durent toute la vie.


Déposé par poutounou le 12/07/2020  

SOUVENIRS
*
Voyez partir l’hirondelle,
Elle fuit à tire d’aile,
Mais revient toujours fidèle,
A son nid,
Sitôt que des hivers le grand froid est fini
*.
L’homme, au gré de son envie,
Errant promène sa vie
Par le souvenir suivie
De ces lieux
Où sourit son enfance, où dorment ses aïeux
*.
Et puis, quand il sent que l’âge
A glacé son grand courage,
Il les regrette et, plus sage,
Vient chercher
Un tranquille bonheur près de son vieux clocher
*.
(Rouen, 1869)
Guy de Maupassant, Poésie Diverses


Déposé par poutounou le 05/07/2020  

Partout, je t'ai vu, bel Ange...
*
Air vif
*
J'ai regardé devant moi
Dans la foule, je t'ai vu
Parmi les blés, je t'ai vu
Sous un arbre, je t'ai vu
*
Au bout de tous mes voyages
Au fond de tous mes tourments
Au tournant de tous les rires
Sortant de l'eau et du feu
*
L'été, l'hiver je t'ai vu
Dans ma maison, je t'ai vu
Entre mes bras, je t'ai vu
Dans mes rêves, je t'ai vu
*
Je ne te quitterai plus.
*
Paul Éluard ("Derniers poèmes d'amour")


Déposé par choupinou le 01/07/2020  

En ce jour anniversaire
Oui,SACHEM tu vis à l'infini mon Ange... * À l'infini * Là-haut, tu es. Là-haut quoiqu'il advienne, ange-soleil d'un miracle à jamais que rien ne sépare de la pure lumière ni du souffle ascendant de notre amour promis * A une autre altitude, tu es là, hors d'atteinte, hors du monde où meurent les âmes et les corps. Tu danses sur l'horizon que je porte en moi pour abolir l'espace et le temps. Tu vis à l'infini. * André Velter
Tendres pensées


Déposé par poutounou le 01/07/2020  

En ce jour anniversaire
*
LE SILENCE DES MOTS
*
Si seulement il existait des mots
qui sauraient te raconter,
je trouverais les plus beaux
ceux qui ne peuvent rien briser.
*
Je les placerais devant toi
sur une tendre mélodie
et ils t'exprimeraient ce que moi
je n'ai encore jamais dit.
*
De ta tendresse et de ta douceur
ils sont le lien qui nous unit
car j'y ai trouvé dans ton coeur
un amour infini.
*
Pourquoi donc cette solitude
d'un coeur qui a tant souffert,
vient blesser les habitudes
comme si elles ne savaient que faire.
*
Ce matin je pense à toi
et les mots dansent devant mes yeux,
j'aimerais être contre toi
plus un seul mot, rien que nous deux.
*
Dans le silence de chaque mot
il y a tant de paroles et d'amour
que tout ce que mon coeur trouve beau,
grandit à chaque jour.
*
(Auteur inconnu)


Déposé par SESHAT39 le 03/07/2019  

💛😍💐🌞🌼😘💞😗🤗💖💛💛💛😍😍😍😍💐💐💐💐💐🌞🌞🌞🌞🌞🌼🌼🌼🌼🌼😘😘😘😘😘😘💞💞💞💞💞🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🐝🐝🐝🐝🐝🐝🐝🐝🐝🐝🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌻🌼🌼🌼🌼🌼🌼🌼🌼🌼🌹🌹🌹🌹🌹🌹🌹


Déposé par choupinou le 01/07/2019  

L'amour c'est le sentiment le plus merveilleux qui soit
L'amour c'est la
tendresse,l'amour partage
Celui qui nous unit toujours davantage
L'amour
confiance,l'amour loyal
Celui qui comprend et pardonne
L'amour fidèle,l'amour
constant
Celui qui résiste aux plus grand tourments
Celui qui résiste malgré le
temps
qui passe
le plus beau des cadeaux,c'est celui que nous partageons
l'amour de nos
petits coeurs et en ce jour de ton anniversaire SACHEM
Ou simplement
chaque jour,chaque minute,chaque instant
tendre pensées en cette journée du souvenir
Amitié
choupinou


Déposé par poutounou le 02/06/2019  

« Plus d’une voix longtemps morte murmure encor des adieux... »
*
La chanson du souvenir
*
Dans le vol tremblant de l'heure
Que nul ne peut retenir
Passe lentement et pleure
La chanson du souvenir.
*
Et quand sa course l'emporte
Plus loin que ne vont nos yeux,
Plus d'une voix longtemps morte
Murmure encor des adieux.
*
Ainsi chaque heure envolée
Du nid fragile des jours
Nous fait plus inconsolée
La perte de nos amours !
*
Armand Silvestre.


Déposé par poutounou le 12/05/2019  

Oui, joli Printemps avec sa douceur et son soleil… !!!
*
Printemps qui vient…
*
Printemps qui vient fleurir le temps
arrive un jour sans qu’on le voit venir
Printemps qui vient comme le vent
souffler sur l’hiver et le faire partir
Printemps qui vient renaître à nouveau
nous caresser la peau et nous faire sourire
Printemps qui vient avec la Douceur
accueillir le Soleil qu’on avait oublié
Printemps qui vient nous réchauffer
arroser les jardins, faire jaillir les fleurs
Printemps qui vient nous dire « Je t’aime »
Afin qu’on puisse tout recommencer
*
Elodie Santos, 2009


Déposé par poutounou le 05/05/2019  

Allons faire un petit tour dans le Paradis blanc de nos anges : on aime et on est aimé ...
*
L'invitation au voyage
*
Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.
*
Charles Baudelaire (Les Fleurs du mal)


Déposé par poutounou le 01/05/2019  

J’envoie à tous les Anges et Angelettes, ainsi qu’aux mamans et papas de coeur, un joli brin de muguet virtuel qui, je l’espère du fond du coeur, vous apportera plein d’amour, de bonheur et de santé...et un peu de monnaie pour ceux qui en auraient besoin !!!
*
Par un beau matin du mois de mai
On vit danser Monsieur muguet
Au bras d'une pervenche bleue
Il dansait avec les fleurs des champs
Ils s'embrassaient à cœur content
Comme le font les gens heureux"
*
Yvette Giraud - Paroles : Henri Contet.


Déposé par poutounou le 14/04/2019  

Je t'aimerai TOUJOURS et je ne t'oublierai JAMAIS, mon Ange...
*
Toujours et Jamais
*
Toujours et Jamais étaient toujours ensemble
ne se quittaient jamais. On les rencontrait
dans toutes les foires.
On les voyait le soir traverser le village
sur un tandem.
Toujours guidait
Jamais pédalait
C'est du moins ce qu'on supposait...
Ils avaient tous les deux une jolie casquette
L'une était noire à carreaux blancs
L'autre blanche à carreaux noirs
A cela on' aurait pu les reconnaître
Mais ils passaient toujours le soir
et avec la vitesse...
Certains d'ailleurs les soupçonnaient
Non sans raison peut-être
D'échanger certains soirs leur casquette
Une autre particularité
Aurait dû les distinguer
L'un disait toujours bonjour
L'autre toujours bonsoir
Mais on ne sut jamais
Si c'était Toujours qui disait bonjour
Ou Jamais qui disait bonsoir
Car entre eux ils s'appelaient toujours
Monsieur Albert, Monsieur Octave.
*
Paul Vincensini


Déposé par SESHAT39 le 07/04/2019  

"La légende du pont de l’arc en ciel"
"Il y a là-bas un pont qui connecte le ciel et la terre, on l'appelle le Pont de l'Arc-en-ciel"
Dans cette partie du Paradis existe un endroit nommé Pont de l'Arc-en-ciel.
Lorsque meurt un animal de compagnie, il se rend dans ce pays qui connecte le Ciel avec la Terre.
On y retrouve là-bas, prairies ondoyantes, paisibles collines et vallées luxuriantes et tous les amis à quatre pattes qui y sont réunis peuvent y courir et s'amuser ensemble.
Ils peuvent enfin y creuser tous les trous qu'ils désirent, courir dans de jolies plates-bandes, se rouler dans de généreux marais, bref toutes les interdictions terrestres n'y font plus loi.
Dans cette contrée lointaine abonde eau, nourriture et soleil, et tous nos amis y sont confortables et bien au chaud, à moins que l'on ne décide d'aller courir un peu dans les hautes montagnes coiffées de neiges éternelles.
Ceux qui étaient malades ou trop vieux ont recouvré ici santé et vigueur; ceux qui étaient blessés ou infirmes sont devenus sains et forts, ceux qui étaient abandonnés, négligés ou maltraités ont enfin trouvé chaleur et réconfort.
Les animaux sont heureux et en paix, mais pour un grand nombre d'entre eux, il manque quelque chose de précieux à leur cœur.
Ils ont perdu quelqu'un de très spécial qu'ils aimeraient tellement avoir de nouveau à leurs côtés.
Des jours de bonheur se coulent donc doucement dans d'interminables jeux et courses folles à l'intérieur de cette grande meute pacifique.
Mais un jour, arrivera le temps ou l'un d'eux s'arrêtera soudainement, tous ses sens se tiendront aux aguets.
Ses yeux perçants miroiteront de mille feux, ses oreilles attentives se dresseront tels des miradors, son corps frénétique palpitera de toutes parts.
L'élu commencera à courir hors du groupe, volant au-dessus des verts pâturages, traversant les larges rivières, ses pattes le portant de plus en plus vite, de plus en plus haut.
Ça y est, vous le voyez courir vers vous dans ce point de lumière au bout du tunnel... en toute fidélité votre chien vous a repéré entre tous et il est venu à cette ultime rencontre.
Vous souriez !
Enfin, vous vous retrouvez ensemble, ses joyeux bisous d'antan pleuvant de partout sur votre visage, vos mains pouvant à nouveau caresser son cou, son flanc, sa tête, vous pouvez enfin plonger votre regard dans les yeux confiants et aimants de votre chien.
Plus rien ne pourra dorénavant vous séparer, vous serez à jamais réunis.
Ainsi vous traverserez ensemble le Pont de l'Arc-en-ciel..."


Déposé par poutounou le 07/04/2019  

Que c’est beau !!!
Homme ! Sache mourir afin d’avoir été !!! Allons chercher le secret de la vie...et nous comprendrons la mort !
*
Le secret de la vie
*
Le secret de la vie est dans les tombes closes :
Ce qui n'est plus n'est tel que pour avoir été ;
Et le néant final des êtres et des choses
Est l'unique raison de leur réalité.
*
O vieille illusion, la première des causes !
Pourquoi nous éveiller de notre éternité,
Si, toi-même n'étant que leurre et vanité,
Le secret de la vie est dans les tombes closes.
*
Hommes, bêtes et Dieux et monde illimité,
Tout cela jaillit, meurt de tes métamorphoses.
Dans les siècles, que tu fais naître et décomposes,
Ce qui n'est plus n'est tel que pour avoir été.
*
A travers tous les temps, splendides ou moroses,
L'esprit, rapide éclair, en leur vol emporté,
Conçoit fatalement sa propre inanité
Et le néant final des êtres et des choses.
*
Oui ! sans toi, qui n'es rien, rien n'aurait existé :
Amour, crimes, vertus, les poisons ni les roses.
Le rêve évanoui de tes oeuvres écloses
Est l'unique raison de leur réalité.
*
Ne reste pas inerte au seuil des portes closes,
Homme ! Sache mourir afin d'avoir été ;
Et, hors du tourbillon mystérieux des choses,
Cherche au fond de la tombe, en sa réalité,
Le secret de la vie.
*
Charles-Marie LECONTE DE LISLE (1818-1894)


Déposé par poutounou le 31/03/2019  

Oui à une douce petite pluie de printemps !!!
*
La pluie
*
La pluie fine a mouillé toutes choses, très doucement, et en
silence. Il pleut encore un peu. Je vais sortir sous les arbres.
Pieds nus, pour ne pas tacher mes chaussures.
*
La pluie au printemps est délicieuse. Les branches chargées
de fleurs mouillées ont un parfum qui m'étourdit. On voit briller
au soleil la peau délicate des écorces.
*
Hélas ! que de fleurs sur la terre ! Ayez pitié des fleurs
tombées. Il ne faut pas les balayer et les mêler dans la boue ;
mais les conserver aux abeilles.
*
Les scarabées et les limaces traversent le chemin entre les
flaques d'eau ; je ne veux pas marcher sur eux, ni effrayer ce
lézard doré qui s'étire et cligne des paupières.
*
Pierre LOUŸS (1870-1925)


Déposé par poutounou le 23/03/2019  

Chantons tous en coeur... Que c'est drôle une fourmi sponsor !!!
*
La fourmi et la cigale
*
La fourmi ayant engrangé
Pour manger,
Se trouva fort déprimée
Quand la saison fut abîmée:
«Voilà l'hiver qui s'avance
Je n'ai pas eu de vacances.»
Rencontra la cigale
un peu pâle
D'avoir chanté
Tout l'été.
Lui dit : "Remonte-moi le moral,
Joue donc un air estival.
Puise dans mes provisions.
Sans poésie, la vie n'est que désolation."
Moralité : depuis lors
La fourmi est devenue sponsor.
*
Joël Sadeler


Déposé par poutounou le 17/03/2019  

Dès que je te rejoindrai mon Ange ...
*
L’ombre des anges
*
Je traverserai les villes
J’emporterai ta voix
J’irai chercher le feu dans le ciel
Et le vent dans nos voiles
Quand l’ombre des nuages
Démasquera nos souffles
Nous volerons sereins
Par les chemins du sort
Et nos songes en fuite
Eviteront les gouffres
Pour balayer ensuite
Les traces de nos morts
Je traverserai les villes
J’emporterai ta voix
J’irai chercher le feu dans le ciel
Et le vent dans nos voiles
Une étoile se repose
*
Dès qu’un ange s’endort…
*
Isaac Lerutan, 2009


Déposé par poutounou le 10/03/2019  

Un Ange sûrement !!!
*
Ce soir, à travers le bonheur
*
Ce soir, à travers le bonheur,
Qui donc soupire, qu'est-ce qui pleure ?
Qu'est-ce qui vient palpiter sur mon coeur,
Comme un oiseau blessé ?
*
Est-ce une plainte de la terre,
Est-ce une voix future,
Une voix du passé ?
J'écoute, jusqu'à la souffrance,
Ce son dans le silence.
*
Ile d'oubli, ô Paradis !
Quel cri déchire, cette nuit,
Ta voix qui me berce ?
Quel cri traverse
Ta ceinture de fleurs,
Et ton beau voile d'allégresse ?
*
Charles VAN LERBERGHE (1861-1907)




Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie



Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté
Votre pseudo        Mot de passe       


Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut