Connectez vous pour utilisez les Mails privés et le carnet d'adresses
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter



recherchez toutes les informations sur Chanel
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
  La page de Chanel a été vue 8 494 fois.

En hommage à
Chanel

YORKSHIRE-TERRIER
Il est né le :30/03/2007
Il nous a quittés le :17/09/2019
 



En hommage à Chanel

Ma Chanel, ma chérie,

Tes petits yeux bruns, te donnant un regard si expressif, tendre, souvent coquin, se sont fermés....

Arrivée dans ta famille toute petite, tu y as connu Presto, âgé alors de 8 ans, et tu y a vécu 4 ans, avant que de graves ennuis de santé n’oblige votre maman à se séparer de vous, et que nous vous adoptions. Ton histoire s’est confondue avec la sienne, vous n’avez été séparés que lorsqu’il nous a quittés en 2016.

Nous avons eu de belles années avec vous deux, des voyages, des jeux partagés, qui nous ont tant fait rire, de l’amour démontré chaque jour. Quant Presto est devenu plus fragile, voyant de moins en moins bien, il a nécessité plus d’attention et de présence, et tu l’as accepté. Tu n’étais pas oubliée pour autant, on t’a réservé des moments rien qu’à toi, on faisait en sorte que tu aies ton content de joie et vive ta vie de chienne.

Tu as eu des soucis de santé, le syndrome de Cushing tout d’abord à 8 ans. Heureusement la maladie s’est assez vite stabilisée, nécessitant une médication assez faible.
Par contre tu avais des griffes tellement recourbées qu’il fallait souvent les limer pour qu’elles ne blessent pas tes coussinets, et entretenir ces derniers régulièrement car très secs. Mais étais bien, joyeuse, joueuse, toujours d’accord pour tout.
Après que Presto nous ait quittés, nous avons pu repartir quelquefois en vacances. Toi et moi sur la banquette arrière du combi car tu n’aimais plus y être seule sans lui, et la vie a continué gentiment. Quelques habitudes ont changé au fil des ans : ta maladie te fatiguait, tu n’aimais plus les grandes promenades, préférant des sorties moins longues mais plus nombreuses.

En avril 2019 un scanner a révélé des tumeurs importantes dans le foie et la rate. Tu n’en souffrais pas, puisque ton comportement n’avait pas changé, ce qui a été confirmé par une communication animale, mais c’était grave. Nous avons refusé la chimio, préférant te laisser vivre comme tu l’aimais le temps qu’il te restait.

Mais hier matin, tu avais de la peine à marcher, n’a ni voulu sortir ni manger, toi qui pleurait d’impatience lors de chaque préparation de ta gamelle. L’heure était venue pour toi, on ne pouvait rien faire, alors on t’a laissée partir, sans souffrance; tu t’es endormie doucement dans mes bras, ton papa à côté de toi.

J’ai le coeur lourd ma Chanel, on a beau savoir, essayer de s’y préparer, ça fait très mal.

Avec qui vais-je aller dans la forêt maintenant, voir revenir le printemps, faire trempette dans le lac en été, car tu aimais l’eau, ramasser des pommes pour les oiseaux dans les vergers en automne, jouer dans la neige en hiver ?

Finie la balade du soir, dans la douceur du soleil couchant l’été, bien équipées contre le froid en hiver.

Finis les petits câlins du soir avant de dormir, ceux du matin au réveil, nos jeux sur le canapé, où je te soufflais dans le cou, tu mettais alors ton front contre le mien et en redemandait encore et encore.

Tu aimais tant me faire des léchouilles, j’aimais tant faire des bisous sur ton petit ventre.

Merci pour tout ma Chanel, toi qui agitait ta petite queue quand je disais que tu es la plus gentille de toutes les Chanel du monde et faisait le chien de cirque sur les pattes arrière pour montrer ton bonheur et réclamer des caresses.

Tu n’étais pas la première, mais tu seras la dernière, marquant ainsi la fin de toute une vie avec les chevaux, les chiens, les chats, et tous les animaux qui nous ont tant donné et auxquels nous avons essayé d’apporter le meilleur.

Au revoir ma Louloute, ma petite Chanel si jolie, veilles sur nous de là-haut, petite étoile qui deviendra un doux souvenir. On t’aime.






288 Fleurs

  • Déposé par myriam31Déposé par myriam31
    pour toi choupinette avec plein de gros bisous, courage à ta maman
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou
    Caresses
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou
  • Déposé par Jacky50Déposé par Jacky50
    Douces pensées Chanel
  • Déposé par PachkounetDéposé par Pachkounet
    Parce que vous avez pensé à moi... Parce que vous ne m'avez pas oublié... Parce que votre message a fait chaud au coeur de ma Maman et qu'elle s'est sentie moins seule... MERCI ! Guizmo.
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou
  • Déposé par AMARYDéposé par AMARY
    🍒🕊🍒🕊🍒🕊🍒
  • Déposé par choupinouDéposé par choupinou
  • Déposé par Jacky50Déposé par Jacky50
    Des petites fleurs pour embellir ton paradis Chanel
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou
    Tendres caresses
  • Déposé par NOIXDECOCODéposé par NOIXDECOCO
  • Déposé par oursonDéposé par ourson
  • Déposé par oursonDéposé par ourson
  • Déposé par oursonDéposé par ourson
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
    03-07-20 Des caresses et des bisous 💔💔💔💔💔😍😍😍
  • Déposé par oursonDéposé par ourson
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou
  • Déposé par Jacky50Déposé par Jacky50
    Bonne semaine et bisous Chanel
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou
    Douces caresses
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou



138 messages



Déposé par poutounou le 12/07/2020  

SOUVENIRS
*
Voyez partir l’hirondelle,
Elle fuit à tire d’aile,
Mais revient toujours fidèle,
A son nid,
Sitôt que des hivers le grand froid est fini
*.
L’homme, au gré de son envie,
Errant promène sa vie
Par le souvenir suivie
De ces lieux
Où sourit son enfance, où dorment ses aïeux
*.
Et puis, quand il sent que l’âge
A glacé son grand courage,
Il les regrette et, plus sage,
Vient chercher
Un tranquille bonheur près de son vieux clocher
*.
(Rouen, 1869)
Guy de Maupassant, Poésie Diverses


Déposé par poutounou le 05/07/2020  

Partout, je t'ai vu, bel Ange...
*
Air vif
*
J'ai regardé devant moi
Dans la foule, je t'ai vu
Parmi les blés, je t'ai vu
Sous un arbre, je t'ai vu
*
Au bout de tous mes voyages
Au fond de tous mes tourments
Au tournant de tous les rires
Sortant de l'eau et du feu
*
L'été, l'hiver je t'ai vu
Dans ma maison, je t'ai vu
Entre mes bras, je t'ai vu
Dans mes rêves, je t'ai vu
*
Je ne te quitterai plus.
*
Paul Éluard ("Derniers poèmes d'amour")


Déposé par Touky le 01/07/2020  

C'est l'anniversaire de Presto aujourd'hui, 21 ans, et le premier que tu passes avec lui au paradis depuis que tu nous a quittés l'automne dernier.
Fais-lui une grosse léchouille de ma part, comme quand vous étiez là et que l'on fêtait vos anniversaires ensemble.
Je t'aime ma louloute, tu me manques encore tant.
💖💖💖


Déposé par poutounou le 28/06/2020  

Voilà à quoi ressemble l'école au Paradis...
*
Notre école
*
Notre école se trouve au ciel.
Nous nous asseyons prés des anges.
Comme des oiseaux sur les branches.
Nos cahiers d'ailleurs ont des ailes.
*
A midi juste, on y mange,
Avec du vin de tourterelle,
Des gaufres glacées à l'orange
Les assiettes sont en dentelle.
*
Pas de leçon, pas de devoirs
Nous jouons quelque fois, le soir
Au loto avec les étoiles.
*
Jamais nous ne rêvons la nuit
Dans notre petit lit de toile
L'école est notre paradis.
*
Maurice Carême ("le moulin de papier" - Nathan)


Déposé par poutounou le 21/06/2020  

Quel beau programme !
*
FARNIENTE
*
Quand je n’ai rien à faire, et qu’à peine un nuage
Dans les champs bleus du ciel, flocon de laine, nage,
J’aime à m’écouter vivre, et, libre de soucis,
Loin des chemins poudreux, à demeurer assis
Sur un moelleux tapis de fougère et de mousse,
Au bord des bois touffus où la chaleur s’émousse.
Là, pour tuer le temps, j’observe la fourmi
Qui, pensant au retour de l’hiver ennemi,
Pour son grenier dérobe un grain d’orge à la gerbe,
Le puceron qui grimpe et se pend au brin d’herbe,
La chenille traînant ses anneaux veloutés,
La limace baveuse aux sillons argentés,
Et le frais papillon qui de fleurs en fleurs vole.
Ensuite je regarde, amusement frivole,
La lumière brisant dans chacun de mes cils,
Palissade opposée à ses rayons subtils,
Les sept couleurs du prisme, ou le duvet qui flotte
En l’air, comme sur l’onde un vaisseau sans pilote ;
Et lorsque je suis las, je me laisse endormir,
Au murmure de l’eau qu’un caillou fait gémir,
Ou j’écoute chanter près de moi la fauvette,
Et là-haut dans l’azur gazouiller l’alouette.
*
Théophile Gautier, Premières Poésies


Déposé par Touky le 17/06/2020  

17 juin, 9 mois
Le printemps touche à sa fin, un printemps sans toi, sans voir les pommiers en fleurs, ni les champs de colza ensoleillant le paysage; sans marauder quelques cerises précoces, que nous dégustions ensemble... sans voir la forêt revivre, les fleurs célébrer le renouveau.... je le redoutais ce printemps, que tu me manques, ma Chanel, que tu me manques.
Ma consolation est de me souvenir de toi joyeuse, courant après ta balle, pistant avec Presto auprès de toi, heureux ensemble comme vous l'êtes au paradis
💕


Déposé par poutounou le 14/06/2020  

Et si nos anges descendaient nous faire un petit coucou !
*
L'ange de l'étoile du matin
*
L'ange de l'étoile du matin
Descendit en son jardin
Et s'approchant d'Elle :
*
" Viens, lui dit-il, je te montrerai
Les beaux vallons et les bois secrets
Où vivent encore, en d'autres rêves,
Les esprits subtils
De la terre. "
*
Elle étendit le bras, et rit,
Regardant entre ses cils
L'ange en flamme dans le soleil,
Et le suivit en silence.
*
Et l'ange, tandis qu'ils allaient
Vers les ombreux bosquets,
L'enlaçait, et posait
Dans ses clairs cheveux plus longs que ses ailes,
Des fleurs qu'il cueillait
Aux branches au-dessus d'Elle.
*
Charles VAN LERBERGHE (1861-1907)


Déposé par Touky le 10/06/2020  

Ma Chanel,
Il pleut depuis 2 jours, le ciel est triste.
Il pleut aussi dans mon coeur aujourd'hui, j'ai rêvé de toi, mais ce n'était qu'un rêve, au réveil tu n'étais pas là pour me dire bonjour.
Comme j'aimerais tant une fois encore te sentir contre moi, recevoir tes léchouilles, tes yeux dans les miens, et te faire un bisou.
Je t'aime, je t'aime, je t'aime, le sens-tu dans ton paradis ?


Déposé par poutounou le 07/06/2020  

Oh le joli mois de juin !!!
*
Juin
*
Les prés ont une odeur d’herbe verte et mouillée,
Un frais soleil pénètre en l’épaisseur des bois,
Toute chose étincelle, et la jeune feuillée
Et les nids palpitants s’éveillent à la fois.
*
Les cours d’eau diligents aux pentes des collines
Ruissellent, clairs et gais, sur la mousse et le thym ;
Ils chantent au milieu des buissons d’aubépines
Avec le vent rieur et l’oiseau du matin.
*
Les gazons sont tout pleins de voix harmonieuses,
L’aube fait un tapis de perles aux sentiers,
Et l’abeille, quittant les prochaines yeuses,
Suspend son aile d’or aux pâles églantiers.
*
Sous les saules ployants la vache lente et belle
Paît dans l’herbe abondante au bord des tièdes eaux ;
La joug n’a point encor courbé son cou rebelle,
Une rose vapeur emplit ses blonds naseaux.
*
Et par delà le fleuve aux deux rives fleuries
Qui vers l’horizon bleu coule à travers les prés,
Le taureau mugissant, roi fougueux des prairies,
Hume l’air qui l’enivre, et bat ses flancs pourprés.
*
La Terre rit, confuse, à la vierge pareille
Qui d’un premier baiser frémit languissamment,
Et son oeil est humide et sa joue est vermeille,
Et son âme a senti les lèvres de l’amant.
*
O rougeur, volupté de la Terre ravie !
Frissonnements des bois, souffles mystérieux !
Parfumez bien le coeur qui va goûter la vie,
Trempez-le dans la paix et la fraîcheur des cieux !
*
Assez tôt, tout baignés de larmes printanières,
Par essaims éperdus ses songes envolés
Iront brûler leur aile aux ardentes lumières
Des étés sans ombrage et des désirs troublés.
*
Alors inclinez-lui vos coupes de rosée,
O fleurs de son Printemps, Aube de ses beaux jours !
Et verse un flot de pourpre en son âme épuisée,
Soleil, divin Soleil de ses jeunes amours !
*
Charles Leconte de Lisle,


Déposé par poutounou le 31/05/2020  

N’entendez-vous pas, dans l’infini, battre les ailes de nos Anges ?
*
L’ombre est bleue et la nuit palpite d’ors tremblants
Dans l’azur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frémissent au souffle onduleux du mystère
*
Les longs voiles traînants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit,
En une ascension dont l’essor tremble au clair de lune
*
N’entends-tu pas dans l’infini, battre leurs ailes ?
Les étoiles, au chant des sphères éternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmées,
*
Qui lentement, parmi les ombres embaumées,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pâmer les roses.
*
Fernand Gregh


Déposé par Touky le 26/05/2020  

Ma Chanel chérie,
Que c'est difficile sans toi, je me force à sortir, mais je n'en ai plus aucun goût, je te revois à chaque pas, je vous revois avec Presto vous arrêter aux mêmes endroits pour renifler la même herbe, t'arrêter pour recevoir une caresse de tous ceux qui te connaissaient, attendre un petit bonbon au retour....
Avec le printemps revenu, je revois Cisco, ton copain, couché dans le jardin de son maître et qui vient toujours me faire la fête. Il va avoir 14 ans, souffre parfois d'arthrose, ses poils noirs ont blanchi mais il est en bonne forme, et je m'en réjouis, il est si gentil. Je me souviens de vos courses folles dans le chemin.
Je croise peu les autres, Ben-Hur, Chips, Irma, Rocky, Couky, puisque je vais moins dans vos endroits mais je les croise de temps en temps, c'est rassurant de les avoir encore là. D'autres sont arrivés dans le quartier, je les connais peu.
Je t'aime tant ma Chanel, je te fais un gros gros câlin, tes léchouilles me manquent....


Déposé par poutounou le 24/05/2020  

Un Ange parfois joue aux billes…
*
Ah ! que de merveilles scintillent
Lorsque danse une goutte d'eau !
Un ange parfois joue aux billes,
Une étoile tombe au ruisseau.
On ne sait jamais quel manteau
De fée courant dans les jonquilles
On peut coudre avec une aiguille
En rêvant derrière un carreau.
*
Maurice Carême


Déposé par poutounou le 21/05/2020  

Petit problème pour Dimanche et Lundi – Excuses !!!
*
N’entends-tu pas dans l’infini, battre leurs ailes ?
*
L' envol des anges
*
L'ombre est bleu et la nuit palpite d'ors tremblants
Dans l'azur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frémissent au souffle onduleux du mystère.
*
Les longs voiles traînants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit,
en une ascension dont l'essor tremble au clair de lune.
*
N'entends-tu pas dans l'infini, battre leurs ailes ?
Les étoiles, au chant des sphères éternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmées,
*
Qui lentement, parmi les ombres embaumées,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pâmer les roses.
*
Fernand Gregh


Déposé par Touky le 19/05/2020  

Une douce pensée ma chérie, en ce jour du 10ème anniversaire de l'envol de Fifi, toi qui avec Presto avez continué à ensoleiller nos jours après elle


Déposé par Touky le 17/05/2020  

17 mai, 8 mois
Un mois de plus depuis ton envol, ma louloute, mon gros poupon, ma Chanel. Un drôle de mois de mai, où l'on ne parle que de ce maudit virus, et où en même temps la nature nous donne tant de belles choses, éclatant de tous côtés comme pour nous inviter à revivre.
Je suis allée me promener dans le petit bois, éprouvant toujours ce sentiment bizarre d'y aller sans toi; comme tu aimais cette période, chaude sans excès, l'herbe tendre; je n'ai pas vu cette année les pommiers en fleur, le jaune éclatant du colza, les abeilles butinant, les fourmis construisant leur fourmilière, trop difficile; les bébés moineaux sont là; les hirondelles sont apparues il y a deux semaines, puis ont disparu avec le froid durant la semaine des saints de glace; reviendront-elles ?
J'ai rencontré ce gentil couple avec leur petit yorkshire semblable à Presto; je les ai croisés quelquefois durant l'hiver en voiture, mais nous n'avions pas eu l'occasion de nous revoir en balade; ils m'ont demandé après toi, tout désolés d'apprendre ton départ au paradis, et mon coeur s'est serré une fois encore. Tu vois ils ne t'avaient pas oubliée.
Veilles sur nous, ma Chanel. Je t'aime tant, quel bonheur de t'avoir connue, et que tu me manques. Merci d'avoir fait un bout de chemin avec nous.
💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖


Déposé par Touky le 12/05/2020  

Ma chérie,
Je suis allée à une séance de physiothérapie hier, comme c'était dur, j'avais de la peine à entrer dans ce bâtiment, puisque le cabinet du vétérinaire est juste à côté de celui de la physio. Bientôt 8 mois, et tu me manques tellement, tellement....
💖💖💖💖💖💖💖💖


Déposé par poutounou le 10/05/2020  

Homme ! Ne crains rien ! La nature sait le grand secret et sourit…
*
Printemps
*
Tout est lumière, tout est joie.
L'araignée au pied diligent
Attache aux tulipes de soie
Les rondes dentelles d'argent.
La frissonnante libellule
Mire les globes de ses yeux
Dans l'étang splendide où pullule
Tout un monde mystérieux.
La rose semble, rajeunie,
S'accoupler au bouton vermeil
L'oiseau chante plein d'harmonie
Dans les rameaux pleins de soleil.
Sous les bois, où tout bruit s'émousse,
Le faon craintif joue en rêvant ;
Dans les verts écrins de la mousse,
Luit le scarabée, or vivant.
La lune au jour est tiède et pâle
Comme un joyeux convalescent ;
Tendre, elle ouvre ses yeux d'opale
D'où la douceur du ciel descend !
Tout vit et se pose avec grâce,
Le rayon sur le seuil ouvert,
L'ombre qui fuit sur l'eau qui passe,
Le ciel bleu sur le coteau vert !
La plaine brille, heureuse et pure ;
Le bois jase ; l'herbe fleurit.
Homme ! ne crains rien ! la nature
Sait le grand secret, et sourit
*.
Victor Hugo


Déposé par Cupidon le 04/05/2020  

Je suis heureuse de me promener dans les allées de ce cimetière virtuel où chacun tente de réchauffer le coeur des autres face aux souffrances de cette cruelle absence...
Tous ici comprennent le mal de chacun.
Je peux vous jurer sur tout ce que j'ai de plus cher au monde que vos compagnons sont "partis" de cette façon :
Ils ont quitté leur corps sans ressentir aucune souffrance car l'âme se détache quelquefois avant la fin s'il y a souffrance du corps physique (le corps n'est qu'un vêtement).
Ils ont été aspiré dans un tunnel et ont rejoint une lumière remplie d'un Amour indescriptible, un sentiment qui est mille fois plus intense que l'amour que nous pouvons ressentir dans le monde physique.
Ils ont passé leur vie en revue pour voir tout le bien qu'ils nous ont apporté mais aussi ce que nous leur avons apporté nous-même pour l'évolution de leur âme.
Ils ont été accueillis par des guides de lumière car ils sont, tout comme nous, aimés et accompagnés. Et accueillis aussi parfois par des personnes ou des animaux qu'ils connaissent et qui sont "partis" avant eux.
Ils ont crée leur paradis, souvent à l'image de leur ancienne maison, car le paradis est constitué de tout ce qui peut rendre notre âme heureuse.
Ceux qui n'ont pas été aimés de leur vivant ou qui ont été maltraités sont encore plus accompagnés d'Amour et "réparés".
Ils ont accès à notre dimension et peuvent nous rendre visite (en rêve ou même par des sensations de toucher ou d'odeur pour certains), nous envoyer des signes ou venir nous regarder quand ils veulent.
Et je peux vous assurer, qu'ils seront les premiers à vous sauter dessus pour vous nettoyer le visage à grands coups de langue quand, à votre tour, vous arriverez de l'autre côté du tunnel...
Amicalement
Déborah


Déposé par poutounou le 03/05/2020  

Pluie de Printemps
*
Pluie de Printemps tombe du ciel
parfumée au Soleil qui vient pointer son nez
Les plantes sourient à la lueur du jour
Et viennent offrir leur coeur à ces gouttes semées
*
Pluie de printemps, plus belle que l’Automne
Vient rafraîchir les coeurs, vient inonder les coeurs
Et bientôt donne tout ce qu’attend la Nature
L’Eau si précieuse et pure pour tout recommencer
*
Elodie Santos, 2009


Déposé par choupinou le 01/05/2020  

PETIT POEME EN CE 01/05/2020
Petit brin charmant de muguet
au parfum si délicat
confit moi le secret
du bonheur du beau jardin la-bas
Ecarte de ma vie
le chagrin,la tristesse et la mélancolie
donne a mon coeur,les beaux rayons du soleil
la chaleur de mon amour pour ma petite merveille
Délicieuse clochettes,blanche immaculée
emplit de poème et de pureté,
joue moi un petit brin de ta douce musique
pour mon âme tourmentées,mon être nostalgique
Jolies,petites fleurs, brin de muguet
voici le premier jour de mois Mai
remplit de tendresse et d'amour
le coeur de mon petit ange pour toujours
Petit brin de bonheur qui m'enivre de ta fraîcheur
messager d'amour aux similitudes blanchâtre couleurs
redonne sur ma vie et mon chagrin,de la douceur ,
que mon petit trésor,mon bel ange,comprenne ton message
Il est la fleur que j'ai a t'offrir
donnant l'espoir avec de beaux souvenirs
transmette dans ton coeur,la beauté de mon amour
ce petit brin de muguet,je te l'offre petit mamour
Que ce petit brin de joie et de bonheur
sert de lien entre nous deux,d'un amour infini
qu'il nous réunisse a jamais dans des jours heureux
car ce grand moment dans mon coeur est écrit
écrit de choupinou




L'Album photo contient 57 photos






<

Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie



Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       


Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut