Connectez vous pour utilisez les Mails privés et le carnet d'adresses
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter



recherchez toutes les informations sur Chanel
sur le site cimetierepourchien.com  
sur le web  
  La page de Chanel a été vue 1 288 fois.

En hommage à
Chanel

YORKSHIRE-TERRIER
Il est né le :30/03/2007
Il nous a quittés le :17/09/2019
 



En hommage à Chanel

Ma Chanel, ma chérie,

Tes petits yeux bruns, te donnant un regard si expressif, tendre, souvent coquin, se sont fermés....

Arrivée dans ta famille toute petite, tu y as connu Presto, âgé alors de 8 ans, et tu y a vécu 4 ans, avant que de graves ennuis de santé n’oblige votre maman à se séparer de vous, et que nous vous adoptions. Ton histoire s’est confondue avec la sienne, vous n’avez été séparés que lorsqu’il nous a quittés en 2016.

Nous avons eu de belles années avec vous deux, des voyages, des jeux partagés, qui nous ont tant fait rire, de l’amour démontré chaque jour. Quant Presto est devenu plus fragile, voyant de moins en moins bien, il a nécessité plus d’attention et de présence, et tu l’as accepté. Tu n’étais pas oubliée pour autant, on t’a réservé des moments rien qu’à toi, on faisait en sorte que tu aies ton content de joie et vive ta vie de chienne.

Tu as eu des soucis de santé, le syndrome de Cushing tout d’abord à 8 ans. Heureusement la maladie s’est assez vite stabilisée, nécessitant une médication assez faible.
Par contre tu avais des griffes tellement recourbées qu’il fallait souvent les limer pour qu’elles ne blessent pas tes coussinets, et entretenir ces derniers régulièrement car très secs. Mais étais bien, joyeuse, joueuse, toujours d’accord pour tout.
Après que Presto nous ait quittés, nous avons pu repartir quelquefois en vacances. Toi et moi sur la banquette arrière du combi car tu n’aimais plus y être seule sans lui, et la vie a continué gentiment. Quelques habitudes ont changé au fil des ans : ta maladie te fatiguait, tu n’aimais plus les grandes promenades, préférant des sorties moins longues mais plus nombreuses.

En avril 2019 un scanner a révélé des tumeurs importantes dans le foie et la rate. Tu n’en souffrais pas, puisque ton comportement n’avait pas changé, ce qui a été confirmé par une communication animale, mais c’était grave. Nous avons refusé la chimio, préférant te laisser vivre comme tu l’aimais le temps qu’il te restait.

Mais hier matin, tu avais de la peine à marcher, n’a ni voulu sortir ni manger, toi qui pleurait d’impatience lors de chaque préparation de ta gamelle. L’heure était venue pour toi, on ne pouvait rien faire, alors on t’a laissée partir, sans souffrance; tu t’es endormie doucement dans mes bras, ton papa à côté de toi.

J’ai le coeur lourd ma Chanel, on a beau savoir, essayer de s’y préparer, ça fait très mal.

Avec qui vais-je aller dans la forêt maintenant, voir revenir le printemps, faire trempette dans le lac en été, car tu aimais l’eau, ramasser des pommes pour les oiseaux dans les vergers en automne, jouer dans la neige en hiver ?

Finie la balade du soir, dans la douceur du soleil couchant l’été, bien équipées contre le froid en hiver.

Finis les petits câlins du soir avant de dormir, ceux du matin au réveil, nos jeux sur le canapé, où je te soufflais dans le cou, tu mettais alors ton front contre le mien et en redemandait encore et encore.

Tu aimais tant me faire des léchouilles, j’aimais tant faire des bisous sur ton petit ventre.

Merci pour tout ma Chanel, toi qui agitait ta petite queue quand je disais que tu es la plus gentille de toutes les Chanel du monde et faisait le chien de cirque sur les pattes arrière pour montrer ton bonheur et réclamer des caresses.

Tu n’étais pas la première, mais tu seras la dernière, marquant ainsi la fin de toute une vie avec les chevaux, les chiens, les chats, et tous les animaux qui nous ont tant donné et auxquels nous avons essayé d’apporter le meilleur.

Au revoir ma Louloute, ma petite Chanel si jolie, veilles sur nous de là-haut, petite étoile qui deviendra un doux souvenir. On t’aime.






78 Fleurs

  • Déposé par ToukyDéposé par Touky
    Tendres câlins, ma mimi, je t'🧡
  • Déposé par myriam31Déposé par myriam31
    pour toi joli coeur courage à maman
  • Déposé par ToukyDéposé par Touky
    17 octobre, un mois.... je t'aime
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
    Tendres pensées et douces caresses.💓💓💓💓💓💓💓💓💓
  • Déposé par ToukyDéposé par Touky
    Je ne dois pas pleurer, tu ne le voudrais pas, tu m'as tant donné
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
    Tendres pensées et douces caresses.💓💓💓💓💓💓💓💓💓
  • Déposé par ToukyDéposé par Touky
    🧡🧡🧡 Tu me manques tant, bonne nuit ma Chanel 🧡🧡🧡
  • Déposé par jo62160Déposé par jo62160
    Repose en paix Chanel
  • Déposé par ToukyDéposé par Touky
    Octobre arrive ma Chanel, les marrons qui piquaient les pattes... les champignons que nous cherchions ensemble. Tendres bisous,
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
  • Déposé par ovanekDéposé par ovanek
    💖 💖 Une Belle pensée pour Toi bel Ange de la part des maîtres de Ovanek dit Max
  • Déposé par fleuretteDéposé par fleurette
  • Déposé par tracyDéposé par tracy
    Pour Chanel
  • Déposé par lili2248Déposé par lili2248
    De délicates roses pour ton jardin aux souvenirs
  • Déposé par LecmarcDéposé par Lecmarc
    Premier weekend automnal: des fleurs; des caresses et des bisous.
  • Déposé par pouilledamourDéposé par pouilledamour
  • Déposé par BILLY2BDéposé par BILLY2B
  • Déposé par monkillouDéposé par monkillou
    Chanel, sais tu que: "la plus belle lettre de l'alphabet est le "I" car sans elle le verbe "AIMER" serait "AMER". Pensées... (25.09.2019)
  • Déposé par CupidonDéposé par Cupidon
    Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie. C’est la vie qu’il y a eu dans les années. Abraham Lincoln



51 messages



Déposé par Touky le 20/10/2019  

Encore un dimanche sans toi, le 5ème déjà...
Le ciel était gris, ce matin, sombre et triste. Nous sommes allés à Gex chercher nos colis au point-relais, puis faire quelques courses à Intermarché. C’est la première fois depuis longtemps que j’accompagne papy dans le magasin; avant il m’arrivait d’aller juste chercher un-deux articles, puis je ressortais vite, pour ne pas te laisser seule dans la voiture trop longtemps puisqu’il n’y a pas d’ombre. On se mettait à la terrasse, toi avec ta gamelle d’eau, moi avec un café et tu guettais la sortie du magasin, te laissant parfois caresser par des enfants, jusqu’au retour de papy, pendant que je distribuais la moitié de mon croissant aux moineaux; la dernière fois c’était début septembre quand on était allés chercher ton médicament à la pharmacie de Divonne.
Après les courses, on s’arrêtait l’été au bord du lac pour une une belle balade; ensuite, d’abord avec Fifi, puis avec Presto et toi, et finalement toi, pour un petit pique-nique dont le souvenir est gravé sur une photo, dans ce joli parc sous les arbres où tu aimais courir.
Mais ce matin, j’aurai voulu me fondre dans ce brouillard qui descendait, y rester jusqu’à qu’il remonte et m’emmène vers toi...
Au retour, comme récemment, un rayon de soleil est soudainement apparu, et de nouveau j’y ai vu un signe de ta part. Je sais ma chérie, je ne dois plus être triste, ces moments merveilleux ont été nombreux, et même s’ils appartiennent au passé, ils sont le souvenir de tout ce que nous avons partagé et que je n’oublierai jamais. On a même parlé de toi avec papy, de ce jour où tu courais comme une folle, que ta patte s’est prise dans un trou et que tu as fait le soleil dans l’herbe, heureusement sans dommage.
Je sais que tu te fais du souci pour moi, mais rassures-toi ma Chanel, je vais y arriver.
Veilles sur nous, sur ceux qui me sont chers, sur tes petits copains, Chips, Cisco, Emma, Chouki, Nina, ceux dont je ne connais pas les noms mais que nous croisions régulièrement; veilles aussi sur le vieux Trico, ses maîtres, sur Funny, sa maman à laquelle je pense chaque fois que nous allons faire des courses là-bas, et son papa.
🧡🧡🧡🧡🧡🧡


Déposé par poutounou le 20/10/2019  

Je brille sur tous les yeux en pleurs qu’aucun sommeil n’atteint.
*
Une voix du ciel
*
Je suis l'astre des nuits. Je brille, pâle et blanche,
Sur la feuille qui tremble au sommet d'une branche,
Sur le ruisseau qui dort, sur les lacs, bien plus beaux
Quand mes voiles d'argent s'étendent sur leurs eaux.
Mes rayons vont chercher les fleurs que je préfère,
Et font monter au ciel les parfums de la terre ;
Je donne la rosée au rameau desséché,
Que l'ardeur du soleil a, sur le sol, penché.
Sitôt que je parais, tout se tait et repose,
L'homme quitte les champs, et l'abeille la rose :
Plus de bruit dans les airs, plus de chant dans les bois ;
Devant mon doux regard nul n'élève sa voix,
De la terre ou du ciel aucun son ne s'élance,
J'arrive avec la nuit, et je règne en silence !
Je cache mes rayons quand le cri des hiboux
Vient troubler mon repos et mon calme si doux.
*
Je suis l'astre des nuits ; je brille, pâle et blanche,
Sur le cœur attristé, sur le front qui se penche,
Sur tout ce qui gémit, sur tout ce qui se plaint,
Sur tous les yeux en pleurs qu'aucun sommeil n'atteint.


Déposé par Touky le 18/10/2019  

Ma chérie,
Le ciel est gris, il pleuvait si fort ce matin que papy m'a accompagnée à l'hôpital, j'étais stressée à la perspective de cette opération que finalement je ne vais faire pour le moment.
De retour à la maison un rayon de soleil est arrivé, je me suis dit que c'était toi que me l'envoyais pour me rassurer , me dire que tu veilles sur moi et j'ai réussi à ne pas pleurer.
Merci ma louloute 🧡


Déposé par Touky le 17/10/2019  

17 octobre...... un mois, un mois déjà
Ma Chanel chérie,
Nous y voilà, un mois déjà que tu ne rythmes plus notre quotidien, te plaçant vers la porte aux heures des balades, venant vers ton papy à l’heure de la préparation des repas, puis les gratter les jambes si ça ne venait pas assez vite à ton goût, tourner autour de lui car tu savais qu’un morceau allait tomber pour toi où qu’il y aurait quelque chose à lécher; un mois que tu ne lèches plus les couvercle de mes yogourts; nous avons de la peine à ne plus te voir attendre en nous regardant de tes jolis petits yeux que nous te donnions une petite crevette, un morceau de fromage; et les sardines... tu te serais prostituée pour une sardine. Tu ne partages plus avec moi la petite madeleine d’après le dernier pipi du soir, avant le câlin de la nuit. D’ailleurs je n’en ai plus acheté depuis ton départ.
Certaines habitudes sont longues à changer, celle de contrôler en passant l’eau de ta gamelle, de vérifier quand je vais au balcon que tu n’es pas derrière moi; combien de fois ai-je refermé la porte en te laissant dehors, tant tu te glissais derrière moi sans que je te voie, parfois même l’hiver où un petit grattement attirait notre attention; parfois encore je te cherche, comme lorsque tu te couchais sous le canapé, ta place préférée depuis ton arrivée chez nous; quand nous l’avons changé, j’ai pris un modèle que je n’aimais pas particulièrement, inconfortable, mais qui permettait de te pouvais glisser dessous; j’ai même trouvé des pieds plus hauts lorsque qu’il devenait plus difficile pour toi de te courber un peu le dos pour y accéder.
Il y en a des habitudes qui changent, et cela prendra un certain temps; nous y arriverons, mais ne t’oublierons pas, il manquera toujours quelqu’un....
Je t’aime ma Chanel, je sais que tu es heureuse là-haut, mes larmes sécheront pour ne garder que les beaux souvenirs.


Déposé par Touky le 16/10/2019  

16 octobre......
Une journée magnifique, propice à une belle balade; malgré que je saches que tu es bien maintenant dans ta nouvelle dimension; tu me manques tant que j'ai ressenti le besoin d'aller faire un tour dans les vergers.
Arrivée sans que tu ne poses tes pattes sur le dossier de la voiture quand j'ai pris le chemin, puis je suis descendue sans entendre tes petits cris d'impatience;
j'ai fait le tour habituel, le chemin le long du champ de maïs qu'on a vu pousser au printemps et qui va être récolté bientôt; puis le pré longeant les cerisiers où je grappillais quelques cerises, que tu partageais avec moi et sous lesquels tu t'obstinais à courir dans les herbes hautes; combien de balles avons-nous perdues ainsi ? Mais souvent, alors que je ne voyais pas où tu l'avais posée, tu la retrouvais et repartais, toute contente.
Plus loin les pommiers; la récolte n'est pas terminée, peut-être en trouverai-je encore pour les oiseaux cet hiver, si j'ai le courage d'aller les chercher..... je ne me cacherai plus dans une rangée, te laissant folâtrer et me chercher lorsque tu ne me voyais plus, puis me faire la fête une fois que tu m'avais retrouvée;
finalement longer le champ où a poussé cette année le colza, illuminant le printemps;
et finalement s'arrêter un petit moment vers la voiture, toi buvant de l'eau fraîche, moi attendant que tu sois un peu reposée.
Quelle était jolie cette balade, que Presto aimait aussi parce qu'il était libre; nous l'avions souvent partagée avec Trico, et avec Fifi avant toi, comme d'autres balades aussi.
Bien sûr quelques larmes me sont venues, mais le ciel était si bleu, le soleil si doux, que j'avais l'impression que tu étais contente.
Doux câlins ma Chanel


Déposé par Touky le 15/10/2019  

15 octobre.....
et une lumière de joie dans mon coeur.
J'ai reçu un appel de Nathalie à qui j'ai demandé une communication avec toi.
Elle a appelé ta belle âme, tu es venue très lumineuse, avec un petit aboiement, comme un coucou joyeux.
Tu as retrouvé là-haut d'autres âmes, connues avant sur terre, et surtout celle de ton Presto, vous formez un groupe plein de sérénité, avec beaucoup de joie.
La seule chose qui te rend triste, c'est que tu ressens que papy et moi sommes tristes et seuls.
Tu as eu une une belle vie avec nous et tu trouves dommage que nous ne voulions plus un nouveau compagnon à 4 pattes. Tu sens que je peux encore le faire, et tu voudrais qu'on reprenne un loulou, âgé, il y a de la place dans la maison pour lui offrir une belle tranche de vie.
Tu as demandé à Nathalie de me communiquer ton voeu, pour ne pas rester triste. Il ne faut pas que je me prive d'une joie animale.
Cela me laisse perplexe ma chérie, et je ne sais pas que penser; si un compagnon doit venir, tu sauras le mettre sur notre route quand il sera temps.
Je suis heureuse de savoir que tu es bien, ma chérie, je t'aime tant et tu nous a tant donné, continue ton chemin dans la paix et la lumière, tu le mérites


Déposé par Touky le 14/10/2019  

14 octobre .... 27ème jour
Pourquoi est-ce si dur ?


Déposé par poutounou le 13/10/2019  

Coulez, ô larmes éternelles, car ici-bas je reste seul…
*
L'ange envolé.
*
Poète : François-Marie Robert-Dutertre (1815-1898)
*
Mon ange a reployé ses ailes
Et dort glacé sous un linceul ;
Coulez, ô larmes éternelles,
Car ici-bas je reste seul.
*
Ô chère ombre au ciel envolée,
Chaque nuit sous les noirs cyprès
Versant des pleurs sur ton blanc mausolée,
Je viens épancher mes regrets.
*
Cette douce sœur de mon âme,
Pour charmer mon cœur attristé,
Me parlait encore de sa flamme
Sur le seuil de l'éternité.
*
Ô chère ombre au ciel envolée,
Chaque nuit sous les noirs cyprès
Versant des pleurs sur ton blanc mausolée,
Je viens épancher mes regrets.
*
Si jusqu'à toi, de cette terre
S'élève mon chant désolé,
Sois attentive à ma prière
En ton beau royaume étoilé.
*
Ô chère ombre au ciel envolée,
Chaque nuit sous les noirs cyprès
Versant des pleurs sur ton blanc mausolée,
Je viens épancher mes regrets.


Déposé par Touky le 13/10/2019  

13 octobre..... 26ème jour
et c'est dimanche, une journée d'automne magnifique, ensoleillée, un temps pour une balade.
Je n'ai vraiment pas le moral aujourd'hui, ma Chanel, ma mimi; j'ai reçu les photos du dîner chez Françoise de juillet, avec Didier et sa famille.
Ce jour-là, j'avais mal au dos, alors Maio, qui t'adorait, m'a proposé de te prendre pour faire une balade. Mais voilà, tu n'as pas voulu y aller sans moi; il t'a même porté pour te faire avancer, mais non à rien à faire, alors nous y sommes allés les trois, et là tu étais contente. On était si fusionnelles les deux.
Que tu manques, ma fille, que tu me manques.
🧡🧡🧡


Déposé par Touky le 12/10/2019  

12 octobre, 25 jours sans toi...
et toujours ce manque, ces habitudes disparues. Plus d'aboiement quand on sonne à la porte; quand papy rentrait de quelque part, même après 5 minutes d'absence, tu faisais le chien de cirque, comme il disait, sautant sur tes pattes arrière pour quémander une caresse.
Je ne mange plus de yaourt depuis ton départ, qui lécherait le couvercle ?
Plus de petites madeleines, on en partageait une chaque soir après le dernier pipi d'avant la nuit....
Je suis là, dans la chambre, à regarder l'endroit de ta corbeille, que j'ai mise au garage aujourd'hui....
J'ai donné une photo de toi portant le petit pull en laine brun à la maman de Trico; c'est elle qui l'avait tricoté pour Alex, son caniche d'avant Trico, et me l'avait donné pour toi; elle était toute émue de te revoir ainsi vêtue.
Tendres bisous ma Chanel


Déposé par Touky le 11/10/2019  

11 octobre..... 24ème jour
Voilà ma Chanel, j'ai lavé le petit canapé de Presto, qui était devenu le tien sur le canapé du salon, pour le mettre avec le tien, que tu utilisais au balcon, dans les affaires à donner . J'ai aussi enlevé les deux petits escaliers du salon et de la chambre à coucher, bricolés avec du bois et du sagex, ceux-là partiront à la déchetterie, personne ne les voudra. Quant à celui du balcon, que tu aimais tant pour faire la curieuse sur le parking et sur le pré, je vais le garder, j'y mettrai peut-être des pots de fleurs.
J'ai répondu à ta vétérinaire qui nous a écrit un mot très gentil après ton départ. Nous lui sommes reconnaissants de t'avoir endormie pour toujours doucement, calmement et sans souffrance, cela devait être difficile pour elle, tu sais.
J'ai de la peine à y repenser.....
Je t'aime, toi la plus gentille de toutes les Chanel du monde, comme je te disais au dernier câlin du soir avant de dormir.


Déposé par Touky le 10/10/2019  

10 octobre..... 23ème jour
J'ai rencontré Chips, ton copain shih-tzu avec ses patrons,
Ils étaient si tristes d'apprendre que tu es partie...
Chips n'est pas un chien très public ni joueur en général, tu étais la seule avec qui il aimait jouer.


Déposé par Touky le 09/10/2019  

9 octobre .... 22ème jour
Nous sommes retournés à Genève pour la bonbonne de gaz du combi; bien sûr j'ai repensé à cet été, quand nous l'avions amenée pour faire la démonter et contrôler; il faisait beau, chaud, toi et moi avions partagé une glace du bord du lac; nous espérions alors avoir droit encore a quelques escapades après le séjour de Trico; hélas....
Aujourd'hui j'ai repris ma place à l'avant, je n'ai plus de raison de rester derrière maintenant que tu n'y est plus, collée contre moi pour rouler, me regardant de tes jolis petits yeux si expressifs, contente de voyager.
Ce matin il faisait gris, froid et pluie; c'était d'une telle tristesse ma chérie, de retrouver seuls les deux avec papy, juste les photos de Fifi et Presto pour nous accompagner, car je n'ai pas encore eu le temps de mettre la tienne....
Mais la mettrai-je un jour ?
On ne va certainement plus partir maintenant, puisque l'hiver arrive, et nous envisageons même de vendre le bus....
En partant on a croisé Trico et sa maîtresse, le pauvre avait énormément de peine à marcher, il boitait, ça m'a tellement fait mal au coeur. Ce temps humide ne lui convient pas, et je ne sais pas s'il va arriver à 15 ans, au mois de janvier.
Toi et Presto Veillez sur lui, votre copain de vacances durant 8 ans.


Déposé par Touky le 08/10/2019  

8 octobre 3 semaines
et je n'arrive pas encore à croire que tu ne reviendras plus.
Où que j'aille je te revois car tu aimais m'accompagner aux courses, comme dans cette droguerie où je me suis rendue ce matin acheter le pétrole de la petite lampe qui veille sur tes cendres; nous y étions allées ensemble pour Presto, et nous nous étions promenées un moment au bord du lac, il y faisait si beau en ce mois de juillet 2016, et j'avais de la peine, tu l'allégeais par ta présence.
Cette fois j'étais seule...
Que je t'aime, ma Chanel, mon dernier bonheur à quatre pattes


Déposé par Cupidon le 07/10/2019  

**** Ne soit pas Triste ****
Ce que tu vois aujourd'hui, ce n'est pas moi.
Ce n'est qu'une enveloppe qui m'a été prêtée,
Le temps d'une vie terrestre.
Elle m'a permis de te connaître et de t'aimer à ma façon.
Mon vrai moi, l'Âme que je suis,
Vient de traverser une nouvelle étape vers l'accomplissement de soi.
Ne sois pas triste, sois heureuse pour moi.
Là où je suis, la lumière et l'Amour m'enivrent puisque,
En plus de nager dans un Océan d'Amour limpide,
J'ai emporté avec moi celui que tu m'as
Si gentiment et inconditionnellement offert !
J'aimais la Vie, tu le sais bien.
La mort physique, ce n'est pas la mort de l'Âme !
Ce que j'avais à apprendre ou à faire
Dans cette vie-ci est accompli.
Je n'emporte que de bons souvenirs car,
Un événement triste ou encore un obstacle,
Dans mon ancien monde,
Est un privilège, c'est une occasion de grandir
Qui est offerte, une occasion d'évoluer
Un peu plus à chaque fois.
S'il y a quelque chose que tu aurais aimé me dire,
Il n'est pas trop tard. Je suis maintenant "conscience"
Je peux, par le fait même, percevoir tes pensées
Et tes vibrations les plus pures.
Ce soir ou même ici, installe-toi dans un coin calme, Entre en toi,
Ouvre ton cœur et perçois mon image
Au centre d'un radieux soleil.
Sens son incommensurable chaleur qui t'apaise et t'irradie.
C'est à ce moment-là que je t'enverrai d'ici,
Tout l'Amour à l'état cristallin
Qu'il t'est humainement possible de recevoir !
N'oublie pas que c'est ici, en toi,
Que tu pourras toujours reprendre contact.
Même si, parfois, tu ne me percevais pas,
Sois certaine que j'y serai tout de même !!
Ta vie continue, La mienne aussi…
Rendez-vous dans une autre dimension,
Au moment opportun. Je t'y accueillerai
Pensée


Déposé par Touky le 07/10/2019  

7 octobre .... 20ème jour
Triste journée, ma chérie,
J'ai lavé tes manteaux, ta doudoune, mis de côté ta gamelle, à laquelle il faudra que j'ajoute les petites gamelles à eau de mon sac pour les balades en ville, de la voiture et du combi pour les déplacements ou le camping. J'ai l'impression que je te renie en faisant ça, comme si tu n'avais jamais existé.....
Et pourquoi n'es-tu pas sous le bureau, où te te mettais toujours quand j'y utilisais l'ordinateur ?
C'est trop dur, ma Chanel, tu me manques.....


Déposé par Touky le 06/10/2019  

6 octobre
Ma Chanel, Mon Presto,
Il y a 8 ans, le 6 octobre 2011, vous arriviez dans notre foyer, le remplissant de joie.
Aujourd'hui 6 octobre 2019, vous êtes partis les deux pour le paradis, Toi il y 3 semaines, Presto il y a 3 ans, laissant un trop grand vide
Je vous aime mes bébés
💓💓💓💓💓💓💓💓


Déposé par poutounou le 06/10/2019  


Jamais nous ne vous oublierons, doux Anges que vous êtes….
*
Oubli
*
Allez, vieilles amours, chimères,
Caresses qui m'avez meurtri,
Tourments heureux, douceurs amères,
Abandonnez ce coeur flétri !
*
Sous l'azur sombre, à tire-d'ailes,
Dans l'espoir d'un gîte meilleur,
Fuyez, plaintives hirondelles,
Le nid désormais sans chaleur !
*
Tout s'éteint, grâce aux jours moroses,
Dans un tiède et terne unisson.
Où sont les épines des roses ?
Où sont les roses du buisson ?
*
Après l'angoisse et la folie,
Comme la nuit après le soir,
L'oubli m'est venu. Car j'oublie !
Et c'est mon dernier désespoir.
*
Et mon âme aux vagues pensées
N'a pas même su retenir
De toutes ses douleurs passées
La douleur de s'en souvenir.
*
Catulle MENDÈS (1841-1909)


Déposé par Touky le 05/10/2019  

5 octobre ....19ème jour
Après la pluie d'hier, le soleil est apparu ce matin, je me suis donc rendue au jardin des patrons de Trico; il n'est pas loin de la maison, mais que ce trajet est difficile, je te vois partout devant moi; en arrivant Trico est bien sûr venu chercher son bonbon, sa patronne était triste, car à chaque fois qu'on arrivait, tu courais vers elle la première lui faire la fête, cela lui manque.
Nous nous sommes assises un moment pour parler, Trico est venu vers moi; alors que je le caressais il a levé son museau et m'a fait une léchouille, c'est bien la première fois depuis toutes ces années, car ce n'est pas son habitude; cherche-t-il à me montrer qu'il comprend ma peine , qu'il est là pour me consoler ? Ou peut-être est-ce toi qui lui a demandé de le faire ? Peu importe, cela m'a fait du bien.
J'ai rassemblé des coussins dans un sac avec ton canapé blanc, je dois encore laver celui de Presto que j'avais laissé sur le divan pour toi, ils vont encore servir. Un de ces jours je m'occuperai de tes manteaux,... j'ai de la peine, comme si tu allais revenir..
Tendres câlins ma douce, ma si affectueuse Chanel


Déposé par Cupidon le 03/10/2019  

Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit :
"Il est parti !"
Parti ? Vers où ?
Parti de mon regard, c'est tout...
Son mât est toujours aussi haut,
sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi,pas en lui.
Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit : "Il est parti !",
il en est d'autres qui, le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux,
s'exclament avec joie :
"Le voilà !"...
C'est cela la mort.
Auteur : William Blake




L'Album photo contient 35 photos






Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie

Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut