Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Presto      a été vue  63 019  fois.
63 019 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
Presto
YORKSHIRE-TERRIER
Il est né le:01/07/1999
Il nous a quittés le:05/07/2016
 

8 personnes aiment cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à Presto

Presto Peter de Brunehault
--------------------------

Comment te rendre hommage, mon Presto d’amour, mon loulou, mon pépère,le papounet de papy, son petit chéri, mon petit bonhomme, mon pépère, mon bisounours….et tous les autres noms qu’on t’a donnés…

En 2011, alors âgé de 12 ans, tu avais déjà vécu dans plusieurs familles et connu plusieurs abandons, bien trop, maltraité, négligé, enfin recueilli par une association où tu es resté 2 ans, de laquelle t’a sorti ta précédente maman pour t’emmener dans cette grande propriété de Marseille où vivait déjà Chanel; hélas, deux ans après ton arrivée dans cette famille, de graves problèmes de santé l’ont obligée à se séparer de vous.

Nous venions adopter Chanel, et personne ne voulait de toi, un chien plus très jeune, un peu sourd, un petit peu incontinent la nuit, qui n’avait plus que 2 dents, puisqu’on avait dû t’arracher les autres tant elles étaient pourries. Mais voilà, nous t’avons vu dans les bras de ta maman et nous avons craqué sur ta jolie tête toute ronde; nous t'avons regardé jouer avec Chanel dans le jardin, courir avec elle autour de la piscine, vous faire des bisous. Nous n’avons pas le cœur de vous séparer; comment aurions-nous pu revenir avec elle et te laisser derrière, te renvoyer à nouveau dans une SPA, pour combien de temps ? Inimaginable . La surprise de Martine et Raymond, nous voyant avec deux petits alors qu’on n'en n’avait annoncé qu’un !

Dès le premier jour, tu as tout fait pour qu’on t’aime, quémandant à chaque instant des caresses, nous léchant comme pour dire «  voyez comme je suis gentil ». Mais les anciens traumatismes étaient là, en particulier la peur de manger, la crainte de la gamelle. Il fallait te donner à manger à la main, tu t’enfuyais après chaque bouchée. Ton papy en a passé des heures, à te préparer des repas que tu puisses prendre, tes 2 dernières dents étant tombées: des pâtés, de la viande mixée; il t‘en a donnés des repas, accroupi à côté de toi, à te caresser pour te rassurer. Petit à petit, tu as pris confiance, accepté de manger dans nos assiettes, puis de lécher un plat, toujours sur tes gardes malgré tout. Finalement tu y es arrivé et tu mangeais tout seul, dans ta petite gamelle, mais il fallu plus de 2 ans; et même tu suçais tes petites cigarettes, comme je disais, ces petits bâtons de peau de buffle. Que tu aimais ça !

Habitué à dormir dans ta corbeille, tu y es resté sagement la première année; petit à petit tu es venu sur le lit, tu t’es trouvé ta petite place, serré contre moi, rassuré , et n’a plus dormi qu’ainsi.
Malgré tout tu restais craintif, nous avions de la peine comprendre certaines attitudes. Par la communication animale nous avons cherché à connaître un peu mieux ton passé, pour t’aider, mais tu avais tellement souffert que tu ne voulais plus en parler. A tel point que tu ne croyais qu’on te garderait jusqu’à la fin de ta vie, tant on te l’avait promis, mais donné et redonné quand même, à des personnes te laissant seul toute la journée, ou t’utilisant pour la reproduction avant d’à nouveau se séparer de toi….

Tu avais un tel appétit de vivre que tu as tout supporté : le premier hiver, 3 semaines de bise glaciale, où je devais t’envelopper dans une couverture pour te sortir; ta petite langue avait malgré tout gelé sur les bords, quelle horreur ! Cette petite langue qui sortait toujours de ton museau, te donnant un air que tout le monde trouvait attendrissant alors qu’en fait tu ne pouvais pas la garder droite, pour une raison inconnue, mais qui te gênait pour manger et boire. Le second hiver, c’est la pluie qui a duré trop longtemps, le 3 suivants ont été plus doux et supportables, jusqu‘à ce dernier, qui n’en finissait pas. Tu n’aimais pas le froid, mon petit chien du soleil, alors je t’ai confectionné plein de petits manteaux, acheté des doudounes; courageusement tu y allais, tu t’es habitué et devenait moins fragile, et nous nous sommes réjouis dernièrement de voir enfin l’été arriver pour te permettre de jolies balades.

Nous avons un peu voyagé, sommes retournés à Marseille, l’an d’après un petit tour en Vendée, une autre fois une semaine en Savoie, quelques jours dans l’Allier et dans le Jura, tu aimais ces virées.

Malgré un peu d’arthrose, une vue qui diminuait, tu vieillissais gentiment, doucement. Puis ta vue s’est détériorée un peu plus, c’est devenu plus difficile, tu ne supportais plus les voyages, alors nous ne sommes plus partis.

A 15 ½ ans, nous avons cru te perdre, un choc prophylactique à la suite d’un vaccin. Tu ne mangeais plus, tu maigrissais, tu t’affaiblissais. Heureusement un drainage et des soins énergétiques t’ont aidé à remonter la pente. A ce moment-là, je me souviens, je t’ai demandé de rester jusqu’à 16 ans, tu m’a fait une grande léchouille, j’y ai vu un bon signe.


En février 2016 une crise d’épilepsie t’a bien diminué, surtout la vision. Tu n’aimais plus que les petites balades dans le quartier, dans des endroits que tu connaissais bien et où tu pouvais t’orienter, alors on fait ainsi, et j’emmenais Chanel seule pour de plus longues promenades pendant que tu faisais ta sieste. Deux autres crises ont suivi peu après, tu t’en es relativement bien remis. Récemment ton papy t’a dit que tu allais arriver à 17 ans, tu l’as fait pour lui, j’en suis sûre.

Puis une dernière crise est arrivée. Cette fois tu ne pouvais plus, tu avais trop mal , il fallait te laisser partir. Malheureusement cela ne s’est pas très bien passé, tu as souffert, et ce départ restera pour moi une plaie ouverte. J’aurai tant aimé que tu t’endormes tranquillement près de nous, toi qui avais déjà eu une vie si dure. C’est injuste.

Tu nous as tant donné, tant appris, mon Presto, par tes mimiques, tes jeux, tes léchouilles, tes regards, merci, merci mon tout petit. Il y aurait encore tant à dire sur toi, mais certains souvenirs n’appartiennent qu’à nous, ta famille, et nous les garderons bien au chaud dans notre cœur.

Mon souhait maintenant, c’est que tu retrouves là-haut celle avec qui tu as vécu dans tes jeunes années, auprès de qui tu étais heureux; elle ne t’a quitté que parce qu’elle-même est partie au paradis; puissiez-vous vous retrouver et partager plein d‘amour là-haut.

Moi je vais continuer avec Chanel encore un bout de chemin, le plus long possible je l’espère. Elle est malade elle aussi, alors je vais la bichonner encore plus jusqu’à ce que vous soyez de nouveau réunis auprès des anges.








3 bougies






1737 Fleurs
Déposé par ourson
Déposé par ourson
Déposé par ourson
Déposé par ourson
🌹🌹🌹🌹🌹🐶🌹🌹🌹🌹🌹🌈🌈🌈🌈🌈💋💋💋💋😉
Déposé par choupinou
Déposé par choupinou
merci pour votre soutien en ce moment difficile,la vie m'a arraché mon petit Mimi,il n'avait rien demandé,il était tellement gentil,je n'ai jamais connu un chat si aimant, e pleure chaque jour. Merci
Déposé par Jacky50
Déposé par Jacky50
Un petit nuage passe te déposer mes bisous Presto
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Caresses de Papou.
Déposé par choupinou
Déposé par choupinou
Déposé par Jacky50
Déposé par Jacky50
Petit ange Presto je te fais de gros câlins et bisous
Déposé par rustiditbibi
Déposé par rustiditbibi
Déposé par ourson
Déposé par ourson
Déposé par myriam31
Déposé par myriam31
pour toi bel ange, avec plein de papouilles amitiés à ta maman
Déposé par prixy
Déposé par prixy
Par ce temps d'été je dépose sur ta truffe des bisous très chauds
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Tendres caresses.
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Caresses de Papou.
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Caresses de Papou.
Déposé par choupinou
Déposé par choupinou
Déposé par rustiditbibi
Déposé par rustiditbibi
Déposé par rustiditbibi
Déposé par rustiditbibi
Déposé par ourson
Déposé par ourson
🌹🌹🌹🌹🌹🐶🌹🌹🌹🌹🌹🌈🌈🌈🌈🌈🌈
Déposé par Pachkounet
Déposé par Pachkounet
Je ne t'ai pas oublié, adorable Presto. Mille bisouxx et tendres câlins.
Déposé par AMARY
Déposé par AMARY
Un chien vous attendra jusqu'au bout de la nuit et il vous aimera jusqu'au bout de sa vie.



664 messages

Déposé par poutounou le 06/09/2023  
Une belle planète où tout ne serait qu’Amour, avec vous à nos côtés pour toujours…
*
LE POÈTE
*
Je prendrai dans ma main gauche
Une poignée de mer
Et dans ma main droite
Une poignée de mer
Puis je joindrai mes deux mains
Comme pour une prière
Et de cette poignée de boue
Je lancerai dans le ciel
Une planète nouvelle
Vêtue de quatre saisons
Et pourvue de gravité
Pour retenir la maison
Que j'y rêve d'habiter.
Une ville. Un réverbère.
Un lac. Un poisson rouge.
Un arbre et à peine
Un oiseau.
Car une telle planète
Ne tournera que le temps
De donner à l'Univers
La pesanteur d'un instant.
*
(Gilles Vigneault)

Déposé par poutounou le 20/08/2023  
T’aimer mon Ange, t’aimer à faire trembler la mort !!!
*
AIMER
*
Aimer la vie jusqu’à supplier la mort
Aimer à vie, aimer à tort
Aimer pour ne rien recevoir
Aimer jusqu’au dernier regard
Un souffle qui passe
Un nuage qui s’efface
Aimer à n’y rien comprendre
Aimer quand il n’y a plus à prendre
Qu’un vide incolore
Au fond d’un puits qui dort
*
Aimer le mur qui boit l’horizon
À l’ombre d’une main verrouillé
Aimer avec, aimer selon
Aimer le chemin perdu dans la vallée
Celui qui ne mène nulle part
Aimer jusqu’au point de départ
Aimer toujours, aimer encore
À faire trembler la mort
*
Aimer si fort
Que le vent se fige
Pour glisser dans un vertige
Aimer seul ou bien à deux
À deux, mais pas plus seul qu’avant
Quand les mots de tes yeux
Ricochent sur les parois du temps
T’aimer jusqu’à ne plus aimer
Que de t’aimer
*
(Auteur inconnu)

Déposé par poutounou le 09/08/2023  
Oui, gardez-nous un petit coin dans vos nuages, belles âmes…
*
Enquête
*
A portée de main,
je te sens si loin.
Comme tu parais sage !
(ou n’y vois-je rien ?)
Suis-je de ton voyage ?
Et dans tes nuages
me donnes-tu un coin ?
*
Esther Granek, Ballades et réflexions à ma façon, 1978

Déposé par choupinou le 25/07/2023  
Quand Bien passe le temps, les Vents, les marées, les souvenirs éternellement nous ramènent au rivage et notre coeur souffre une fois de plus; merci de vos pensées, poème, fleurs, votre soutien pour mon bel Oscar d'Amour et son amoureuse, ma jolie Miss d'Amour, ils me manquent tellement tous les deux, mais ils sont si présent malgré tout, si puissant dans mon coeur.
un gros câlins a votre petit ange adoré qui aussi je sais vous manque...
choupinou

Déposé par poutounou le 23/07/2023  
Les larmes, que nous avons versées pour vous, sont toujours là au fin fond de notre cœur… !!!
*
Larmes
*
Larmes aux fleurs suspendues,
Larmes de sources perdues
Aux mousses des rochers creux ;
*
Larmes d'automne épandues,
Larmes de cors entendues
Dans les grands bois douloureux ;
*
Larmes des cloches latines,
Carmélites, Feuillantines...
Voix des beffrois en ferveur ;
*
Larmes, chansons argentines
Dans les vasques florentines
Au fond du jardin rêveur ;
*
Larmes des nuits étoilées,
Larmes de flûtes voilées
Au bleu du pare endormi ;
*
Larmes aux longs cils perlées,
Larmes d'amante coulées
Jusqu'à l'âme de l'ami ;
*
Gouttes d'extase, éplorement délicieux,
Tombez des nuits ! Tombez des fleurs ! Tombez des yeux !
*
Et toi, mon coeur, sois le doux fleuve harmonieux,
Qui, riche du trésor tari des urnes vides,
Roule un grand rêve triste aux mers des soirs languides.
*
Albert SAMAIN (1858-1900)

Déposé par poutounou le 12/07/2023  
C’est vrai que la vie est un combat, et quel combat …!!!???
*
Ah ! ne me dites pas...
*
Ah ! ne me dites pas que la vie est un rêve,
Une ombre qui s'enfuit et flotte sous mes pas ;
C'est le temps de la lutte, et si rien ne s'achève,
L'éternel avenir a son germe ici-bas.
*
La vie est un combat, la vie est une arène
Où le devoir grandit du triomphe obtenu ;
C'est le sentier qui monte, et pas à pas nous mène
Aux sommets d'où la vue embrasse l'inconnu.
*
Madame de PRESSENSÉ (1826-1901)

Déposé par choupinou le 05/07/2023  
En ce jour anniversaire
Je pose ici, mes pensées,
mes mains sur mon clavier,
histoire de ne pas oublier,
les doux mots d'amour,
de douleurs et de toujours,
de penser à ces moments forts,
que tu m'as donné, sans compter
et de l'amour que nous avons partagé
je suis là, en ce jour mon aimé
pour te demander, de ne pas oublier.
l'amitié d'un chien et son gardien
d'une vie, d'une histoire, ce lien
triste vérité, on s'est quitté,
pour ce chemin que tu as du emprunter,
et j'ai pleuré, tendre sincérité ,
mon être tout entier continu a t'aimer
le vent souffle sur ces années,
mais loin de toi, mon regard n'a pas changé
je continue sans faille a te faire vivre
dans mon coeur a l'infini, et je chavire,
car je sais que tu es là au chaud a tout jamais
une larme au coin des yeux, la tristesse m'envahit
je sens ta chaleur qui me réchauffe et s'en va la pluie...

Déposé par Touky le 05/07/2023  
Mon Presto adoré,
*
7 ans que tu vis au paradis, 7 ans que tu me manques tant, 7 ans que chaque jour je pense à toi.
*
Aujourd'hui n'est pas une bonne journée, pour différentes raisons trop tristes à expliquer. Je préfère penser au bonheur que tu m'as donné, à ta volonté de vivre et ton courage. Je voudrais te remercier encore car même loin de moi tu m'aides à affronter les vicissitudes de la vie, à me donner encore la force de continuer quand tout va mal.
*
Tendres câlins mon pépère, que les anges du paradis continuent à veiller sur toi.
*
Je t'aime tant

Déposé par Touky le 01/07/2023  
Mon gentil pépère,
*
Tu aurais 24 ans aujourd'hui, et chacun de tes anniversaires est pour moi une journée de mélancolie, j'aurais tant aimé te connaître plus tôt....
*
Gros câlins mon Presto adoré, en ce 1er juillet, avec une pensée à mon papa, né le même jour que toi.
*
💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖

Déposé par poutounou le 25/06/2023  
Malheureusement beaucoup trop d’êtres dits humains ont un caillou à la place du cœur…
*
Le caillou
*
J’ai un caillou
Dans mon soulier
Qui me fait mal,
Très mal au pied.
J’ai un caillou
Dans mon soulier
Mais tant pis si
J’ai mal au pied.
J’ai voyez-vous,
Beaucoup trop peur
Que le caillou
Soit dans mon cœur.
*
Pierre Coran

Déposé par poutounou le 21/06/2023  
Le coeur est brisé, n'y touchez pas !
*
Le vase brisé
*
Le vase où meurt cette verveine
D'un coup d'éventail fut fêlé ;
Le coup dut effleurer à peine :
Aucun bruit ne l'a révélé.
*
Mais la légère meurtrissure,
Mordant le cristal chaque jour,
D'une marche invisible et sûre
En a fait lentement le tour.
*
Son eau fraîche a fui goutte à goutte,
Le suc des fleurs s'est épuisé ;
Personne encore ne s'en doute ;
N'y touchez pas, il est brisé.
*
Souvent aussi la main qu'on aime,
Effleurant le coeur, le meurtrit ;
Puis le coeur se fend de lui-même,
La fleur de son amour périt ;
*
Toujours intact aux yeux du monde,
Il sent croître et pleurer tout bas
Sa blessure fine et profonde ;
Il est brisé, n'y touchez pas.
*
René-François SULLY PRUDHOMME (1839-1907)

Déposé par poutounou le 18/06/2023  
Te voilà devant moi. D’un coup tout s’illumine… !!!
*
Te rêver c’est l’espoir.
*
Je pense fort à toi
Quand j’ai du vague à l’âme
Et que ma joie s’en va,
Tout en moi te réclame
Je pense fort à toi.
*
Lorsque le gris du ciel
Déteint sur mes idées,
Pour recevoir l’arc-en-ciel
Vers toi vont mes pensées.
S’il pleure dans mon cœur
Et que je broie du noir,
Quand demain me fait peur
Te rêver c’est l’espoir.
*
Alors je t’imagine :
Te voilà devant moi.
D’un coup tout s’illumine…
Que j’ai de la chance
De penser fort à toi.

Déposé par poutounou le 07/06/2023  
J’entends au loin la voix du chien qui gronde et veille...
*
Nuit de printemps
*
Le ciel est pur, la lune est sans nuage :
Déjà la nuit au calice des fleurs
Verse la perle et l’ambre de ses pleurs ;
Aucun zéphyr n’agite le feuillage.
Sous un berceau, tranquillement assis,
Où le lilas flotte et pend sur ma tête,
Je sens couler mes pensers rafraîchis
Dans les parfums que la nature apprête.
Des bois dont l’ombre, en ces prés blanchissants,
Avec lenteur se dessine et repose,
Deux rossignols, jaloux de leurs accents,
Vont tour à tour réveiller le printemps
Qui sommeillait sous ces touffes de rose.
Mélodieux, solitaire Ségrais,
Jusqu’à mon cœur vous portez votre paix !
Des prés aussi traversant le silence,
J’entends au loin, vers ce riant séjour,
La voix du chien qui gronde et veille autour
De l’humble toit qu’habite l’innocence.
Mais quoi ! déjà, belle nuit, je te perds !
Parmi les cieux à l’aurore entrouverts,
Phébé n’a plus que des clartés mourantes,
Et le zéphyr, en rasant le verger,
De l’orient, avec un bruit léger,
Se vient poser sur ces tiges tremblantes.
*
François-René de Chateaubriand,

Déposé par poutounou le 04/06/2023  
A bas les pilules et vive la fontaine…
*
Le Petit Prince et le
marchand
*
“Bonjour, dit le Petit Prince.
- Bonjour, dit le marchand.
C’était un marchand de pilules perfectionnées qui
apaisent la soif. On en avale une par semaine et l’on
n’éprouve plus le besoin de boire.
« Pourquoi vends-tu ça ? dit le Petit Prince
- C’est une grosse économie de temps, dit le
marchand. Les experts ont fait des calculs. On
épargne cinquante-trois minutes par semaine.
- Et qu’est-ce qu’on fait de ces cinquante-trois
minutes ?
- On en fait ce que l’on veut… »
« Moi, se dit le petit prince, si j’avais cinquante-trois
minutes à
dépenser, je
marcherais tout
doucement vers
une fontaine… »
*
Antoine de
Saint Exupéry

Déposé par poutounou le 31/05/2023  
Quand la tristesse est là, laissons couler les larmes….
*
PIERROT
*
Une larme coule sur son visage
Son nez renifle doucement
Dans ses yeux passe un nuage
Qui pleure désespérément
La larme continue de glisser
Sur sa peau lisse et parfumée
Elle laisse sur son visage
Comme l’écume sur la plage
Une trainée de gouttelettes
Qui vont sécher au gré du vent
La larme continue de glisser
Tout doucement sans faire de bruit
Elle atteint le coin de ses lèvres
Que c’est doux, que c’est salé
Il a envie de l’embrasser
Elle vient de son coeur après tout
Et il caresse son visage
Mais ne trouve de son passage
Qu’une peau sèche et veloutée
Une larme est morte au vent d’été.
*
Anonyme

Déposé par poutounou le 17/05/2023  
C’est vrai, ils sont si nobles, si purs, si beaux nos loulous et louloutes !!! Cela ne peut être qu’un « travail » d’Ange : un rêve devenu réalité… !!!
*
Extrait de « Close to you » des Carpenters
*
Close To You (Près De Toi)
*
Pourquoi les oiseaux
Apparaissent-ils tout à coup ?
Chaque fois que tu es là
Tout comme moi
Ils désirent ardemment être
Près de toi
*
Pourquoi les étoiles
Tombent-elles du ciel ?
Chaque fois que tu te promènes
Tout comme moi
Elles désirent ardemment être
Près de toi
*
Le jour où tu es né
Les anges se sont réunis et ont décidé
De rendre un rêve réalité
Alors ils ont saupoudré de la poussière lunaire dans tes poils
Et de l'or et la lumière des étoiles dans tes beaux yeux

Déposé par poutounou le 14/05/2023  
Très belle chanson du poète Yves Duteil. Des fois on souffre tellement, qu'on aimerait bien pouvoir se réfugier dans un merveilleux rêve...
*
Il y a des jours où, quand le jour se lève,
On voudrait rentrer tout au fond d'un rêve
Et puis, soudain, lorsque le clocher sonne,
Il y a des jours où l'on n'est plus personne.
*
Alors, on ferme les yeux un instant.
Quand on les rouvre, tout est comme avant.
Les gens vous voient et leur regard s'étonne.
Il y a des jours où l'on n'est plus personne.
*
Ouvrir son cœur à tous les vents qui passent,
Et, qu'un matin, tous les chagrins s'effacent
Pour oublier, dans le bonheur qu'on donne,
Qu'il y a des jours où l'on n'est plus personne,
*
Qu'il y a des jours où, quand le jour se lève,
Ou voudrait rentrer tout au fond des rêves
Et s'endormir lorsque le clocher sonne.
Il y a des jours où l'on n'est plus personne.
*
Yves Duteil

Déposé par poutounou le 10/05/2023  
Oh oui, doux Anges, vos noms resteront à jamais, bien au chaud ou au frais, dans nos cœurs, car on ne peut, on ne veut oublier le nom d’un ami pur et sincère comme vous.
*
J’ai écrit ton nom…
*
J’ai écrit ton nom sur le sable,
Mais la vague l’a effacé.
J’ai gravé ton nom sur un arbre,
Mais l’écorce est tombée.
J’ai incrusté ton nom dans le marbre,
Mais la pierre a cassé.
J’ai enfoui ton nom dans mon cœur,
Et le temps l’a gardé.

Déposé par poutounou le 12/04/2023  
Que c’est beau : « Et je ne sais plus tant je t’aime lequel de nous deux est absent »
*
Le front aux vitres
*
Le front aux vitres comme font les veilleurs de chagrin
Ciel dont j’ai dépassé la nuit
Plaines toutes petites dans mes mains ouvertes
Dans leur double horizon inerte indifférent
Le front aux vitres comme font les veilleurs de chagrin
Je te cherche par delà l’attente
Par delà moi même
Et je ne sais plus tant je t’aime
Lequel de nous deux est absent.
*
Poème de Eugène Emile Paul Grindel, dit Paul Eluard

Déposé par poutounou le 29/03/2023  
Magnifique écrit de nos Anges pour nous, mamans et papas de coeur !
*
Sois tranquille d’Emmanuel Moire
*
Je sais la peine
Je sais les pleurs
Et les pensées
Que les mots ne peuvent apaiser
Je sais l'absence
Je sais le manque
Et les regrets
Les souvenirs
Qu'il faut revivre
Et partager
Je sais tout ce qui est
Pour toi
*
Sois tranquille
Tout va bien
Sois tranquille
Je suis serein
Je repose en paix
Où je vais
Sois tranquille
Ce n'est rien
Sois tranquille
J'en ai besoin
Et je m'en sers
Je me libère
Enfin
*
Je sais le temps
Je sais les heures
Les nuits passées
Que les rêves ne peuvent soulager
Je sais l'effort
Et le courage
À retrouver
Se souvenir
Qu'il faudra vivre
Et continuer
Je sais tout ce qui est
Pour toi
*
Sois tranquille
Tout va bien
Sois tranquille
Je suis serein
Je repose en paix
Où je vais
Sois tranquille
Ce n'est rien
Sois tranquille
J'en ai besoin
Et n'oublie pas
N'oublie pas
Je suis là
Je suis là
Je suis là

*
Sois tranquille
Tout va bien
Sois tranquille
Je suis serein
Je repose en paix
Où je vais
Sois tranquille
Tout va bien
Sois tranquille
Et sois certain
Où que tu sois
Je veille sur toi




L'Album photo contient 22 photos
Highslide JS
Trico, le copain qu'on n'oubliera pas
23.01.2005 - 11.12.2019
Highslide JS
2014
j'aide pour monter un meuble
Highslide JS
juillet 2014 Cluny
en camping
Highslide JS
1.7.2014
15 ans
Highslide JS
1.7.2013
14 ans
Highslide JS
2012
avec Chanel et Trico
Highslide JS
2012
bisou avec Chanel
Highslide JS
2012
essai de mon sac ventral
Highslide JS
2012
je joue avec Chanel
Highslide JS
déc. 2011
première neige
Highslide JS
2011
dans la forêt
Highslide JS
2012
au bain
Highslide JS
2012
dans la neige
Highslide JS
30 mars 2012
5 ans Chanel
Highslide JS
2011
plus que 2 dents, et alors ? je suce les nonos que Chanel a attendri pour moi, hummm...
Highslide JS
2011
j'adore les couvertures
Highslide JS
2011
novembre il fait encore bon
Highslide JS
2011
on fait les fous avec Chanel
Highslide JS
2011
après le premier toilettage
Highslide JS
jeu 2011
Touches pas à mon poisson !
Retourner en haut